Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Equipe 10 [ELIMINEE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre du Jeu
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nbre de messages : 142
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 11/01/2008

Feuille de personnage
Niveau:
100/100  (100/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Equipe 10 [ELIMINEE]   Dim 12 Oct 2008, 20:08

Après une terrible ascension doublée d'une tempête monstrueuse, vous vous réveillez sur les mers célestes inférieures...



A vos cotés se trouvent deux personnes, connues ou non. Perdu dans cet univers de légende, vous savez d'ores et déjà que vous aurez besoin d'eux.

Vous n'êtes que trois, seuls sur un navire ressemblant plus à une épave, au beau milieu d'une mer de nuage, mais vous avez tous le même but, trouver la cité d'or.


Faites chacun votre tour un message expliquant votre arrivée en ces lieux et pourquoi vous décidez de vous allier aux deux autres.

Rappel : Un minimum de 15-20 lignes est exigé


Dernière édition par Maitre du Jeu le Dim 01 Mar 2009, 05:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hajime Zoru
Chasseur de Prime Renommé
Chasseur de Prime Renommé
avatar

Nbre de messages : 287
Equipage : Solitaire
Inscrit le : 10/06/2008

Feuille de personnage
Niveau:
55/100  (55/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
630/600  (630/600)

MessageSujet: Re: Equipe 10 [ELIMINEE]   Mar 14 Oct 2008, 01:10

Alors comme ça, la légende était vraie, il était possible de "naviguer" sur un courant ascendant, le navire de l'Ashura avait certes subis quelques dégats, mais sa coque renforcé en métal expressement pour cette expérience, ne comptait aucune fissures.
Quelle expérience saugrenue pourrions nous penser, mais quitte a aller a Jaya pour soutirer des informations a un pirate, l'aspirant chef de l'Ashura a voulu s'illustrer en réussissant l'exploit de naviguer au moins momentanemment sur le Knock Up stream.
Et les choses s'étant précipités, les voila directement propulsés sur cette mer blanche.
Cette mer justement, Hajime en avait vaguement entendu parlé de par des patients qu'il avait soigné dans le temps ou il exerçait encore son métier de docteur sur West Blue.


Ainsi donc elle existe vraiment, donc la legende de Roland ... ou Norland doit être également vraie, il y a surement une cité d'or dans les parages.

Les personnes a qui Hajime s'adressait était Jordi el Leon, pirate qui possedait des informations sur une des futures cibles de l'organisation de tueur a gages, et Eriatsu, le seul membre des Ashura l'ayant accompagné dans sa capture du susdit pirate.
Pour mener a bien cette nouvelle bien que inattendue aventure, Hajime coupa les liens qui retennaient le pauvre pirate prisonnier.

Alors mon ami, oublions tout pour l'instant, nous sommes en univers inconnu, nous ne serons pas de trop d'être a 3, si un cité d'or existe réellement, il y aura largement assez pour un partage équitable, donc je te propose de nous aider a obtenir ce butin que nous promettons de te laisser dès notre retour sur la terre ferme, après t'avoir soutiré les informations, c'est un marché honête, et plus sécurisant pour nos chances de survie en ce lieu.

Zoru parla au nom d'Eriatsu et du sien et attendis l'approbation de Jordi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Equipe 10 [ELIMINEE]   Mar 14 Oct 2008, 18:24

Un magnifique courant ascendant. C'était cela qui avait surpris les trois seuls hommes présents sur le bateau des agents de l'Ashura qui avaient arrêtés le jeune pirate. Rien ne sert d'épiloguer ce bref passage de la vie de Jordi qui avait été un échec... En un rien de temps les deux hommes prénommés Hajime et Eriasu l'avaient neutralisés! Enfin maintenant ils étaient sur les mers célestes. Bien entendu, lorsque le skypiéen sut qu'ils étaient proche de Jaya, il eût cette hantise non pas qu'il sache avec précision quand ces courants ascendants avaient lieu ni où mais tout simplement parce qu'il ne redoutait qu'une chose depuis qu'il avait quitté Skypiea : y retourner. Pour son lus grand désarroi, il était réellement dans les mers célestes mais en réalité, au lieu d'être un enfer, cette oportunité se révéla être un possible salut d'autant plus qu'il le libéra de ses liens. Tout du moins il le crut lorsque Hajime dit de tout oublier, désappointé de cette situation. Mais il continua, énoncant l'envie de trouver la cité d'or... La mort nous est assurée se dit-il intérieurement et il voulut sauter par dessus bord plutôt que de se risquer là-bas. Néanmoins, il était un homme intègre et il ne pouvait laisser ces hommes à une mort certaine s'il ne les accompagnait pas car il connaissait bien, très bien les mers célestes et Skypiea pour y avoir vécu dans sa tendre enfance. Il ne put qu'hocher de la tête et approber la proposition d'Hajime.

"Je vous serai même d'un intérêt encore plus grand car sachez que je suis natif d'ici... Je ferai de mon mieux pour que nous survivions... Mais je ne vous garantit rien..."

Cependant, Jordi n'en était pas réjoui et il le montrait nettement et clairement. Même pour le plus puissant des anges de Skypiea, se rendre à la cité d'or sans encombres mais surtout encore en vie était inconcevable, ainsi il était normal qu'il reste sceptique quant à leurs chances de pérennité, non pas qu'il déconsidère le talent de ses "compagnons d'un jour" ni le sien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Equipe 10 [ELIMINEE]   Lun 20 Oct 2008, 22:27

Alors que Hajime et Eriasu étaient en mission, ils réussirent à attraper un pirate du nom de Jordi El Leon, malgré qu’ils étaient a sa poursuite Eriasu le trouvait très sympathique, mais le travail c’est le travail, mais s’était un pirate qu’il l’impressionnait.

Ils étaient en mer sur un bateau, il devait le ramener à la marine pour toucher sa prime. Mais un jour où il faisait nuit, un orage impressionnant éclata, ils ne pouvaient pas éviter cela, le bateau était prêt a disparaitre a tout jamais dans l’océan. Tout ce beau monde paniquait ayant peur de leur fin tragique. L’un disait qu’il n’a pas eu le temps de rencontrer la nana de sa vie, l’autre disait qu’il n’a pas pu rencontrer sa chanteuse préférer ou encore son idole, et le dernier disait que c’était une mort de bouffon. Enfin ils pouvaient dire ce qu’ils voulaient c’était tout à fait inutile. Après sa ils se réveillèrent avec une douleur à la tête car comme des coincés du c*l ils perdirent le contrôle du navire et connaissance pendant cette tempête violente, qui sera heureusement du a quelque chose de merveilleux une carte au trésor dans le ciel. Mais je m’en doutais, vous me prenez pour un taré je vous le jure que ces vrais, je ne mentirais pas pour vous mes fidèles lecteurs.

Debout, Eriasu regardait le paysage bizarrement il n’avait jamais vue ça de sa propre life (si vous ne savez pas lire Anglais cela veut dire « vie »). Une mer étrange, inexplicable pour le jeune homme, infinie ou sans fond.

Quant Hajime pris la parole, le chasseur de prime pris un air sérieux, et l’écoutait pour rajouter un truc. Le pirate s’alliait facilement avec L’ashura.

« Moi je dis, vos mieux qu’on s’entraide, c’est le plus prudent des choix, répondit-il aux jeunots »

(La je viens de me taper un tripe n'ayez pas peur ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nbre de messages : 142
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 11/01/2008

Feuille de personnage
Niveau:
100/100  (100/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Re: Equipe 10 [ELIMINEE]   Dim 02 Nov 2008, 19:30

Le maître du jeu lance le dé...

Jackpot !! Vous faites 6 !!

Par un formidable coup de chance, votre embarcation a dérivé jusqu'à la porte du Paradis. La vieille Amazone vous prends en photo puis le Homard vous emmène tant bien que mal sur les mers supérieurs...

TOUR N°2




Vous voici dans les strates supérieures des mers célestes ! Au loin vous apercevez la mythique île de Skypiea ! Sans attendre, vous débarquez sur une plage de nuage…


Vous avez fait 6, vous pouvez relancer le dé.

Le maître du jeu lance le dé...

Vous faites 2.

Vos photos servent d’avis de recherche, vous comprenez alors que vous avez été dupés. Les bérets blancs vous attaquent et le Homard Express emmène votre navire vers Upper-Yard. Triomphez de vos ennemis et rendez-vous dans la mystérieuse jungle.

Informations :

20 Béret Blanc de niveau 20-22
Capitaine de niveau 24

Récompense :

Carte de Skypiea
Embarcation lente mais sûre vers Upper-Yard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hajime Zoru
Chasseur de Prime Renommé
Chasseur de Prime Renommé
avatar

Nbre de messages : 287
Equipage : Solitaire
Inscrit le : 10/06/2008

Feuille de personnage
Niveau:
55/100  (55/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
630/600  (630/600)

MessageSujet: Re: Equipe 10 [ELIMINEE]   Jeu 06 Nov 2008, 02:25

Citation :
"Je vous serai
même d'un intérêt encore plus grand car sachez que je suis natif
d'ici... Je ferai de mon mieux pour que nous survivions... Mais je ne
vous garantit rien...

Ces paroles resonèrent tel un cri de joie dans le coeur d'Hajime, ils n'étaient donc pas en terrain inconnu grace a ce pirate qui, il faut l'avouer, mort aurait eu beaucoup moins d'interet.
De plus, son collègue Eriatsu estima lui aussi que l'entraide était la meilleure des solutions, par conséquent, les relations de prisonniers et maitre furent vite révoqués pour obtenir un seul et même grade de chercheurs de trésors.

Le voyage, magré l'état précaire du bateau, se construisait normalement, une vieille femme bizarre faisait briller un gastérope a leur passage puis une longue ascention s'ensuivit dans un improbable colimaçon nuageux aidé par un "animal" géant ressemblant aux crustacés terrestres. Plus que curieux, Hajime n'avait de cesse de questionner le "guide" qui se trouvait avec eux sur toutes les abérations qu'il croyait impossible.

C'est quoi ce homard? comment fait-elle briller cette coquille? comment flottons nous? pourquoi n'y a t-il pas de terres? qui est cette femme? etc ...

Au final, ils arrivèrent sur une autre strate de nuage, la "mer d'opale" comme la nommait Jordi. La bas, il était difficile de faire une différence entre le rivage ou la mer car les couleurs se mélangait, mais lorsque le bateau stoppa, l'envie de tester ce sol fut irréprécible, et c'est donc avec enthousiasme que le docteur gouta aux joies d'un sol moelleux et élastique.
Ma la joie ne fut que de courte durée car des individus semblables à des policiers venaient faire preuve de racisme envers les "habitants de la mer bleue". Conciliant et prêt a coopérer pour gouter plus longtemps son plaisir, Hajime tenta de résoudre le problême avec diplomatie, mais la mauvaise volonté des hommes aux berets blancs présagait l'arrivée d'un combat imminent.

Hajime se retourna vers ses collègues pour recueillir leurs avis et savoir si ils devaient porter l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Equipe 10 [ELIMINEE]   Mar 16 Déc 2008, 00:08

HRP : Normalement, j'aurais dû avoir posté cet aprèm, mais cette ##### de connection m'en a empêché, conclusion, j'ai perdu tout mon long post, et j'ai été mordre un bout de bois pour éviter de devoir cèder mon ordinnateur à la casse....

Ca...y...était....enfin...

Après un combat long et ardu, riche en rebondissement et en violence de tous les niveaux, Laónenn et ses deux compagnons, Mathéo Lanno, visiblement, un chasseur de primes ayant pris l'apparence joile et toute trognonne d'une sorte de petit elfe tout mignon, les oreilles pointues, et les joues légèrement rougies par l'adrénaline fournie par le stress et la fureur du combat, apparemment capable de faire pleuvoir une véritable pluie de flèches mortelles sur ses adversaires au moyen de son long et étrange arc fait d'un bois poli d'origine inconnue, et Voneve D. Mirage, criminel et hors-la-loi connu du monde entier, recherché activement par le Gouvernement Mondial suite à la désertion rapide et violente de celui-ci per cet homme dont, malheureusement pour les uns, heureusement pour les autres, l'avenir devrait bientot lui faire rencontrer la route du non moins fameux Howard Helms, Vice-Amiral de la Marine, et sa puissante hache, qui l'envoyerront très bientot à l'échaffaud (triste fin..), s'avancèrent un peu en avant, croyant, au début, à peine à leur victoire toute récente.
Ikari, tout en rengainant ses deux énormes lames d'acier trempé dans son dos, fit quelques pas en avant, en direction du cadavre de "baleine-échouée" de son adversaire, et ce, afin de bien vérifier que ce dernier soit mort.
C'est que l'énorme bonhomme avait, au moyen de sa massue de métal, posé de grands problèmes au Chasseur de Primes qui, enfin, grâce à la ruse et à l'utilisation habile de ses pouvoirs et de son habilité au sabre, l'avait emporté in-extremis.

Après que Laónenn ait retiré ses deux doigts fins tendus de la gorge grasse et volumineuse du pirate à la massue, il se releva doucement et, cherchant du regard ses deux coéquipiers, les trouva enfin : pendant qu'il s'était lui-même attardé à vérifier l'état de chacun de ses adversaires, afin d'être certain qu'ils ne poseraient plus de problème par la suite, les deux hommes s'étaient empressés de partir aux fouilles diverses du navire tout aussi mal en point des pirates.
Voneve D. Mirage, les mains dans les poches, l'air de satisfaction mêlé à l'absentéisme, se baladait sur le pont du bateau des forbands recherchant parmi les cadavres, du bout du pied, quelque chose qu'on pourrait retirer de ceux-ci. A chaque foisqu'il soulevait un corps à l'aide de se jambe, il exprimait un air de dégout intense fortement marqué...
Mathéo, quand à lui, ayant fait à nouveau disparaître son arc étrange et ses flèches tout aussi anormales, avait décidé, le sourire au lèvres, de continuer les recherches dans le grand bureau, probablement celui du capitaine, où il avait plus de chance de tomber sur quelque chose d'intéressant.
S'étant enfin résolu à les rejoindre, Laónenn, chopant sa grande et longue cape d'un blanc immaculé au passage, commenca à courir en direction du navire adverse, à toute jambe lorsque, soudain, s'appuyant sur la vieille rembarde branlante d'un bois pourri et humide, il s'élanca à toute vitesse par dessus le bras de mer d'une petite dizaine de mêtres et sauta de toute ses forces, s'élevant dans le ciel tel un oiseaux s'envole entre les nuages...
*BLANK!* *CRAC!*.... Blank ? Crac ?

Un trou dans la coque de bois mitté et déjà usé à l'excès n'arrangerait sûrement pas le fait que ce navire, vu son piteux état, ne naviguerait assurément uplus très longtemps, que cela soit sur des flots de nuage ou d'eau à proprement parlé.
Ikari, tout en se secouant vivement la tête de gauche à droite et de droite à gauche, et en dégageant un maximum de débris brisés qui ornaient à présent piteusement ses vêtements sayants de cuir noir moulant, il se releva lentement, à travers la poussière et les planches cassées...
Quelques secondes plus tard seulement, une fois que sa vue se fut quelque peu habituée à l'obscurité ambiante, percée par endroit par de légers filets de lumière brillante qui, à travers le plancher mal raccordé du pont, s'étendaient dans les larges cales, étrangement vide, du vaisseau. Mais là n'était pas la principale source d'éclairage : Outre la nouvelle "ouverture" diforme apparue il y a quelques temps dans la coque du navire, une porte était elle aussi entre-ouverte, et fournissait une faible résistance face à l'obscurité grandissante...
Pénétrant donc par cette porte ouverte sur une large pièce, apparemment un dortoir commun où il ne se trouvait, a priori, rien de fort intéressant, il s'avanca en avant et, après avoir fouillé quelques temps l'étroite pièce, sortit de la cabine par une autre porte donnant, elle, sur l'extérieur. Là, Voneve, qui détourna un instant le regard en direction du bretteur, avant de, s'apercevant qu'il ne s'agissait en fait que de son compagnon, de retourner à ses sombres affaires de dépecements, continuait de fouiller calmement les nombreux cadavres parsemant le plancher.
Laonenns'avanca alors, décidant, lui aussi, de se diriger vers la cabine du capitaine lorsque, soudain, un coup de feu retentit, suivi, presque immédiatement après, d'un éclat métallique venant casser net la monotonie de l'action.
Alors que Ikari, portant ses deux mains au manches de ses sabres, se retournait vivement en direction de l'endroit d'où provenait le bruit, pouyr constater, impuissant, que le pirate, la bouche en sang, venait juste de tirer à bout portant sur l'elfe, dont le petit corps frêle, soufflé par l'impact, s'envola par dessus bord, tombant finalement au plus profond de la Mer Blanche.
Alors que ce dernier riait grassement à s'en étrangler, sa joie fut de courte durée, car le criminel mondial, enfonçant profondément son long doigt dans la cage thoracique du flibustier, le retira ensuite violemment, et le poussa ensuite du pied rejoindre sa prpre victime. LIls n'étaient désormais plus que deux.

La carte les avait bien aidé et, à présent, après avoir passé le poste-frontière de l'étrange petite vieille, le bateau de Mirage et Ikari approchait enfin d'une terre, traversant les flots blancs d'une nouvelle mer...
Une fois accostés, Laónenn sauta sur la plage blanche, elle aussi, de l'îlot, remarquant, avec un certain mépris et une certaine déception, lui qui aimait tant la sensation du sable chaud, que le sol, lui aussi, semblait constitué de nuages d'une densité encore plus grande, rendant, au final, le sol d'une mollesse et d'une maléabilité incroyable.
Mais la phase d'étonnement ne dura pas bien longtemps. En effet, alors que le Chasseur de Primes découvrait juste, avec un certain soulagement, que l'île de nuages semblait être habitée, un imposant groupe d'une vingtaine de policier-ange comme "équipés" de petites ailes ridicules, sans doute incapable même de planer, et arborant fièrement un large beret blanc. A première vue, leurs intentions semblaient hostiles... Fallait-il engager ou non le combat ?
A peine tournait-il le regard versd l'endroit où aurait dû être Mirage, son compagnon qu'il remarqua que celuyi-ci, peut-être dans un désir de plus de liberté, dans une volonté touristiques ou guidé par une peut farouche, avait semblé préféré s'accaparer le seul canot du navire, et s'enfuir à toute rame loin de la plage concernée... L'épéiste devrait se débrouiller tout seul.
Mais, à peine eut-il décidé, enfin, qu'il se battrait seul face à cette bande de gros bras que, déjà, un autre homme, les cheveux noir, habillé très sobrement, le visage sévère se retournait, les yeux semblant chercher un compagnon perdu... Etait-il dans la même situation que Laonenn ? Quoiqu'il en soit, il n'était pas d'ici, et il s'agissait de se débrouiller désormais contre ces miliciens à la silhouette d'armoire à glace...

Alors que le barbu, apparemment le capitaine de l'escouade, lisait à haute voix, très solennel, un arrêté judiciaire sans intérêt, les vingts autres hommes s'élancèrent tous à l'assaut, les mains tendues, en direction des deux personnages singuliers.
Ikari projeta alors à toute vitesse ses deux énormes lames en l'air, avant de les re-diriger avec toutes ses forces en direction du groupe d'attaque. Les soldats sautèrent chacun en l'air afin d'esquiver la technique directe du chasseur dfe primes. Bien mal leur en prit. Tout comme il l'avait fait avec le groupe de pirates qui les avait attaqué, Laónenn projeta plusieurs pointes d'os effilées à grande vitesse, pointes d'os qui, immédiatement, en faucha trois en plein torse, les projetant violemment contre leur propre chef qui, se relevant, les doigt de la main tendus derrière la tête, hurla de nouveaux ordres à ses hommes. cinq berêts blancs, puisque tel était leur nom, encerclèrent alors rapidement le guerrier. Tout espoir était-il perdu ? D'autant plus que, à la manière dont ces soldats avaient esquivé les lames de Laónenn, ils n'étaient sûrement pas des petites pointures...
Lentement, doucement, alors que, de la même manière, les hommes-anges se rapprochaient, les mains tendues, de larges plaques d'os commencèrent à faire surface de partout en dehors de la peau de Laónenn... Une armure d'os, voilà la fameuse dernière technique du combattant.
Ce dernier s'élanca alors, les lames en avant, dans le groupe compact de miliciens, les os prêts à dévier chaque attaque qui risquerait de l'atteindre...
Revenir en haut Aller en bas
Dios Shinigami
Pirate du Roux
Pirate du Roux
avatar

Nbre de messages : 109
Equipage : Red Force
Prime : 46. 000. 000
Inscrit le : 10/06/2008

Feuille de personnage
Niveau:
42/100  (42/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
615/600  (615/600)
MessageSujet: Re: Equipe 10 [ELIMINEE]   Dim 21 Déc 2008, 15:56

Suite au combat de Dios et de Chun contre les indigènes, les deux pirates s’occupèrent dès lors à soigner leurs blessures. Mis-à-part quelques égratignures, Dios n’avait rien de très important. Quand à Chun, cependant, la blessure qu’il avait reçue lors de son combat lors de son combat contre la seconde était assez grande et profonde. Il était brulé au quatrième degré sur la majeur partie de son dos, ce qui l’empêchait de faire beaucoup de mouvements, et ce malgré son pouvoir assez spécial. Dios parti alors à la recherche de plantes pour le soulager.
Il se rappela ce qu’on lui avait appris alors qu’il était encore entrain d’apprendre à manier ses épées, lorsqu’il voyageait encore. Il se souvint d’un certain type de fleurs qui permettait de soulager les brûlures quelconques. Mais il se demanda cependant s’il arrivera à trouver cette fleur dans les nuages. Cela n’était pas impossible, car la végétation ressemblait fortement à celle que Dios connait sur terre, mais cela restait quand peu probable, car tout ce qu’il a vu pour le moment ressemblait bien à ce qu’il connaissait, mais tout était beaucoup plus grand que ce qu’il connaissait.
Après avoir passé une heure ou deux à chercher, il tomba dessus. Lui qui commençait à renoncer de la trouver, elle se trouvait alors devant ses yeux. La cueillant avec précaution, il l’a mise dans sa sacoche pris auparavant sur le bateau et fit demi-tour ensuite. Il fit le plus vite possible, sans faire trop de bruit pour éviter de se faire repérer par d’autres assaillants.
Une fois arrivé sur le navire, il resta bouche bée. Dans la cabine où se reposait Chun, du sang jonché le sol. Le corps du jeune garçon était couvert de blessures et de sang. Le mobilier qui était autour n’existait plus : il ne restait que des trous qui parsemaient le mur, le plafond et le sol. Dios s’approcha du corps inerte de Chun. Il était belle et bien mort. Dios sortit de sa sacoche la fleur récupéré plus tôt et la déposa sur le corps de Chun. Il sortit de la piece avec un coquillage en main. Il se mit sur la berge et utilisa le Flamme Dial sur le bateau. Le navire s’embrasa tout en voguant sur la mer de nuages. Ainsi finissait la vie du jeune Chun. Mais c’est aussi ainsi que commença la vengeance de Dios.
Certes, il ne le connaissait pas énormément, mais ceux qui avaient osé faire ça aller subir son courroux. Dios partit aussitôt sur la piste des êtres responsables de cet assassinat. Au bout de deux jours, il trouva la piste qu’il convoitait tant. D’après lui, ils étaient plus d’une dizaine, au moins une vingtaine. Arrivé au bout de la piste, il se trouva près d’une berge. Il y avait effectivement une petite vingtaine d’hommes. Mais ils n’étaient pas tous pareils. Il y avait trois hommes à terre, des os plantés dans le torse. A coté d’eux se trouvait un homme plus imposant, sûrement le chef, avec une dizaine d’hommes à ses cotés, tous étant coiffés de bérets blancs et munis d’une paire d’ailes dans le dos. Ensuite, il y avait cinq autres hommes-anges qui entouraient un autre homme, un peu bizarre lui aussi. Il semblait enveloppé par des os. Des os, des os… Cette technique lui rappelait quelqu’un…


°Laònenn°

C’était l’homme que Dios avait combattu à Water Seven et qui l’avait d’ailleurs battu. Ne cherchant guère à comprendre ce qu’il faisait là, il décida cependant de l’aider quand même, car son intuition lui disait que c’était de la faute à ses bérets blancs si Chun avait perdu la vie. Dios sentit la colère monter en lui. Il dégaina ses épées. Appuyant sur un bouton, l’une d’elle s’enflamma instantanément.
Durant la poursuite des assaillants de Chun, Dios avait trouvé le temps de modifié quelques peu son sabre. Il voulait imiter l’un des hommes qui les avait attaqués sur le bateau, le second dont les poings s’étaient enflammés lorsqu’il avait attaqué Chun. Il eut alors l’idée d’essayer de faire de même avec l’une de ses armes. Il s’apprêta d’ailleurs à l’essayer pour la première fois.


"ZANKUSEN GODAI"

Une lame d’air enflammé se dirigea alors vers ceux qui entouraient Laònenn. Surpris, seul trois d’entre eux purent l’éviter, les deux autres brûlèrent sur le champ, dans des hurlements de douleur. L’escouade entière se retourna alors vers le pirate.

« Vous allez payer pour ce que vous avez fait à Chun »

« De quoi tu… ? Ah, tu veux peut-être parler de l’être misérable qui se trouvait sur la ruine flottante. Il ne voulait pas nous dire d’où est-ce qu’il venait, et il ne voulait pas non plus se rendre sans combattre. Il ne restait plus qu’une seule solution, c’était de lui infliger la peine capitale. »


Dios descendit de là où il se trouvait et rejoignit le chasseur de prime, ses adversaires s’étant rassemblés prés du chef. Il remarqua alors qu’il avait un autre homme. S’adressant aux deux individus présents prés de lui :

" Je propose que l’on se batte ensemble. C'est vrai que l'on ne se connait pas, mais on risque de tous y passait si on ne se met pas ensemble. Ensuite, on discutera de se que l’on décidera de faire."

Il se mit alors face aux êtres mi-homme, mi-ange, et brandit ses lames vers eux, attendant la réponse des deux hommes. Dios n’espérait et ne pensait qu’à une seul chose : la vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hajime Zoru
Chasseur de Prime Renommé
Chasseur de Prime Renommé
avatar

Nbre de messages : 287
Equipage : Solitaire
Inscrit le : 10/06/2008

Feuille de personnage
Niveau:
55/100  (55/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
630/600  (630/600)

MessageSujet: Re: Equipe 10 [ELIMINEE]   Lun 05 Jan 2009, 02:07

Hajime n'eut que le temps de se retourner pour voir que ses camarades avaient disparus, plus aucune trace. Avaient-ils été enlevés, s'etaient-ils enfuis? le tout est que des bruits de combat accaparèrent le regard du médecin qui se retourna a nouveau vers ses interlocuteurs qui étaient pris dans un affrontement sur 2 ailes. Il eut suffit d'un simple coup d'oeil pour comprendre que ces 2 nouvelles personnes étaient elles aussi des humains venant de terre, et que ces humanoides ailés avaient la encore, fait preuve de racisme basique.

L'une des paroles d'un des pugilistes finit d'oter les derniers doutes de la tête d'hajime :

Citation :

" Je propose
que l’on se batte ensemble. C'est vrai que l'on ne se connait pas, mais
on risque de tous y passait si on ne se met pas ensemble. Ensuite, on
discutera de se que l’on décidera de faire."

Il ne fesait aucun doute que aucun des "terriens" n'était bienvnu en ces terres, la solidarité était donc de mise.
Le docteur sortit alors une fiole de son manteau pour deverser le contenu sur ses griffes qui s'en inprenières directement. N'étant plus au centre de l'attention, Hajime put lancer quelques offensives en traitre dans le dos des adversaires, bien qu'il n'affectionne pas ce genre d'action.
Rapide et agile, il passa furtivement dans le dos des anges pour planter très brievement ses griffes dans leur nuque, les victimes étaient alors prises de spasmes et tombaient alors inconscientes au sol sous l'effet du puissant narcoleptique injecté.
Quitte a attaquer de dos, autant ne pas tuer.se disait intérieurement Zoru.

Les quelques personnes tombant finirent par attirer les regards, nottament de l'homme qui supervisait ses hommes et semblait furieux. Ce dernier pris alors Hajime pour cible dès lors que 5 hommes furent a terre par ce stratagême.
Lançant une attaque a l'épée, Hajime para avec ses armes et entama un combat martial, n'arrivant pas a torouvé de faille dans le style de son ennemi.
Il espérait que ses compagnons d'infortunes usent du même stratagême que lui pour lui venir en aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Equipe 10 [ELIMINEE]   Dim 11 Jan 2009, 11:49

Le combat commençait à devenir de plus en plus intense à mesure que les étranges policiers se rapprochaient de Laónenn.
Ils n’étaient pas de simples agents de sécurité, non, ils s’agissaient là de véritables combattants vétérans, entraînés à la rigueur, à l’organisation et au combat, toutes des capacités qu’ils avaient tous eut l’occasion d’appliquer à maintes et maintes reprises, tel que le laissaient voir leurs manières de bouger et de se battre.
Le Chasseur de Primes, par ailleurs, s’était déjà vu blessé de par deux fois consécutives : la première taillade, légère, fine, et peu profonde, se trouvait en plein milieu de sa cuisse droite. Quand à la deuxième coupure, présentant exactement les mêmes caractéristiques morphologiques, se situait, elle, sur l’épaule gauche, les deux blessures étant donc opposées l’une à l’autre.
Chacun des Bérets blancs, puisque c’était ainsi qu’ils se nommaient eux-même, possédait plus d’expérience que le seul Ikari, mais, lui, conservait son avantage dans la mêlée grâce à son audace et aux incroyables compétences que lui conféraient son fruit du démon, le Hone Hone no Mi, qui lui permettait en effet de faire pousser de son corps des os blancs aussi durs et résistants que de l’acier, ce qui convenait parfaitement à un combat de corps à corps comme celui-ci.
En effet, Laónenn pouvait ainsi dévier habilement chaque attaque qui montait vers lui, avant de s’attaquer lui-même à son adversaire pris au dépourvu.

Mais, tout à coup, venant comme rompre la monotonie du combat, sortant de nulle part, une longue et large lame d’air enflammée, rayant le sable de nuages blancs de la plage, fila à toute vitesse en pleine direction du groupe de guerriers qui étaient en train de se battre vaillamment contre le seul Ikari.
Un ennemi, encore ?!
Cela semblait difficile à déterminer sans voir la cause de l’offensive de feu fulgurante, mais, quoiqu’il en soit, à première vue, il semblait s’agir d’un coup de main plutôt que d’un nouvel adversaire à terrasser.
En effet, la lame, après avoir explosé en plusieurs débris incandescents en plein milieu de la plaine blanche de nuages, parut s’atténuer, voire même dévier de sa trajectoire afin de ne pas risquer de blesser le guerrier, fils de la tradition du Goniiryuu de Vulcano Island, son île natale.
Les policiers, vétérans de maints et maints affrontements sanguinaires et terribles, ne répondant tous qu’à leurs seuls et uniques réflexes, une fois avoir perçu la technique se jeter droit sur eux, sautèrent tous sur le côté, réussissant ainsi, pour trois d’entre eux, à esquiver l’attaque.
Le sort des deux autres n’était certainement pas enviable : déchiquetés et brûlés vif, abattus sur le coup comme des chiens, voilà une mort extrêmement déplaisante…
Cependant, alors que le combat furieux reprenait, le commanditaire de l’assaut enflammé apparut, dévalant une petite colline nuageuse….blanche -_______________-‘’’…., ses deux lames tirées hors de leur fourreau, le pas rapide.
Etrangement, il était loin d’être inconnu à Laónenn. Désormais, Dios Shinigami, ses deux sabres en main, l’air furieux et déterminé, se tenait là, juste en face du Chasseur de Primes. Lui aussi avait reconnu son ancien ennemi. Pourtant, il se présentait aujourd’hui en tant qu’allié d’Ikari, et il revenait à ce dernier d’agir en conséquence de ça…
Les deux hommes se jetèrent alors côte à côte dans la bataille. Le bretteur aux cheveux bleus (hrp : c’est moi ^^), s’accroupissant, tournoyant sur lui-même, faisant apparaître des os à la moindre occasion, réussit, avec difficulté, néanmoins, à esquiver un grand nombre d’attaques directes et indirectes et, jouant des poignets, il réussit, de deux revers vifs et précis de sabre, à occire, dans une nouvelle giclée de sang, deux autres hommes, tandis que Dios, lui, tenait bon, envers et contre tout, et tranchait encore froidement, sur le coup de la colère, un autre agent, ce qui portait le compte total des hors-services à treize….. Treize ?!

En fond de la mêlée sanglante qui se profilait, un homme habillés d’accoutrements peu habituels, voire même étranges, que Laónenn avait déjà aperçu au moment de son débarquement sur l’île céleste, armé de griffes d’acier trempé qu’il avait apparemment pris le soin d’enduire d’une sorte d’anesthésiant très puissant, dont le simple contact à chair vive suffisait à provoquer l’inanition instantanée de la victime visée. Et c’est ainsi que, discrètement, de façon fourbe, même, l’inconnu, habile comme un singe et rapide comme le faucon, rendit K.O. non moins de cinq hommes d’affilé, hommes qui, d’ailleurs, présentaient désormais tous la même caractéristique, à savoir, les griffes rougeâtres et peu profondes au niveau de la nuque.
Malheureusement pour lui, ce n’était pas au goût du capitaine de l’escouade qui, dégainant rapidement un sabre moyen tout à fait standard, fit un bond gigantesque pour attérir, finalement, de tout son poids sur les lames croisées en signe de défense de l’individu mystérieux.


" Je propose
que l’on se batte ensemble. C'est vrai que l'on ne se connaît pas, mais
on risque de tous y passait si on ne se met pas ensemble. Ensuite, on
discutera de se que l’on décidera de faire."


Ce n’était en effet pas une proposition stupide, lancée là, au hasard des combats par le pirate manieur de sabres, et, s’ils voulaient tous survivre dans ce monde de fous et de dégènérés, il convenait en effet de s’allier.
Ikari, décidant, afin d’en finir le plus rapidement possible.


Le combat commençait à devenir de plus en plus intense à mesure que les étranges policiers se rapprochaient de Laónenn.
Ils n’étaient pas de simples agents de sécurité, non, ils s’agissaient là de véritables combattants vétérans, entraînés à la rigueur, à l’organisation et au combat, toutes des capacités qu’ils avaient tous eut l’occasion d’appliquer à maintes et maintes reprises, tel que le laissaient voir leurs manières de bouger et de se battre.
Le Chasseur de Primes, par ailleurs, s’était déjà vu blessé de par deux fois consécutives : la première taillade, légère, fine, et peu profonde, se trouvait en plein milieu de sa cuisse droite. Quand à la deuxième coupure, présentant exactement les mêmes caractéristiques morphologiques, se situait, elle, sur l’épaule gauche, les deux blessures étant donc opposées l’une à l’autre.
Chacun des Bérets blancs, puisque c’était ainsi qu’ils se nommaient eux-même, possédait plus d’expérience que le seul Ikari, mais, lui, conservait son avantage dans la mêlée grâce à son audace et aux incroyables compétences que lui conféraient son fruit du démon, le Hone Hone no Mi, qui lui permettait en effet de faire pousser de son corps des os blancs aussi durs et résistants que de l’acier, ce qui convenait parfaitement à un combat de corps à corps comme celui-ci.
En effet, Laónenn pouvait ainsi dévier habilement chaque attaque qui montait vers lui, avant de s’attaquer lui-même à son adversaire pris au dépourvu.

Mais, tout à coup, venant comme rompre la monotonie du combat, sortant de nulle part, une longue et large lame d’air enflammée, rayant le sable de nuages blancs de la plage, fila à toute vitesse en pleine direction du groupe de guerriers qui étaient en train de se battre vaillamment contre le seul Ikari.
Un ennemi, encore ?!
Cela semblait difficile à déterminer sans voir la cause de l’offensive de feu fulgurante, mais, quoiqu’il en soit, à première vue, il semblait s’agir d’un coup de main plutôt que d’un nouvel adversaire à terrasser.
En effet, la lame, après avoir explosé en plusieurs débris incandescents en plein milieu de la plaine blanche de nuages, parut s’atténuer, voire même dévier de sa trajectoire afin de ne pas risquer de blesser le guerrier, fils de la tradition du Goniiryuu de Vulcano Island, son île natale.
Les policiers, vétérans de maints et maints affrontements sanguinaires et terribles, ne répondant tous qu’à leurs seuls et uniques réflexes, une fois avoir perçu la technique se jeter droit sur eux, sautèrent tous sur le côté, réussissant ainsi, pour trois d’entre eux, à esquiver l’attaque.
Le sort des deux autres n’était certainement pas enviable : déchiquetés et brûlés vif, abattus sur le coup comme des chiens, voilà une mort extrêmement déplaisante…
Cependant, alors que le combat furieux reprenait, le commanditaire de l’assaut enflammé apparut, dévalant une petite colline nuageuse….blanche -_______________-‘’’…., ses deux lames tirées hors de leur fourreau, le pas rapide.
Etrangement, il était loin d’être inconnu à Laónenn. Désormais, Dios Shinigami, ses deux sabres en main, l’air furieux et déterminé, se tenait là, juste en face du Chasseur de Primes. Lui aussi avait reconnu son ancien ennemi. Pourtant, il se présentait aujourd’hui en tant qu’allié d’Ikari, et il revenait à ce dernier d’agir en conséquence de ça…
Les deux hommes se jetèrent alors côte à côte dans la bataille. Le bretteur aux cheveux bleus (hrp : c’est moi ^^), s’accroupissant, tournoyant sur lui-même, faisant apparaître des os à la moindre occasion, réussit, avec difficulté, néanmoins, à esquiver un grand nombre d’attaques directes et indirectes et, jouant des poignets, il réussit, de deux revers vifs et précis de sabre, à occire, dans une nouvelle giclée de sang, deux autres hommes, tandis que Dios, lui, tenait bon, envers et contre tout, et tranchait encore froidement, sur le coup de la colère, un autre agent, ce qui portait le compte total des hors-services à treize….. Treize ?!

En fond de la mêlée sanglante qui se profilait, un homme habillés d’accoutrements peu habituels, voire même étranges, que Laónenn avait déjà aperçu au moment de son débarquement sur l’île céleste, armé de griffes d’acier trempé qu’il avait apparemment pris le soin d’enduire d’une sorte d’anesthésiant très puissant, dont le simple contact à chair vive suffisait à provoquer l’inanition instantanée de la victime visée. Et c’est ainsi que, discrètement, de façon fourbe, même, l’inconnu, habile comme un singe et rapide comme le faucon, rendit K.O. non moins de cinq hommes d’affilé, hommes qui, d’ailleurs, présentaient désormais tous la même caractéristique, à savoir, les griffes rougeâtres et peu profondes au niveau de la nuque.
Malheureusement pour lui, ce n’était pas au goût du capitaine de l’escouade qui, dégainant rapidement un sabre moyen tout à fait standard, fit un bond gigantesque pour attérir, finalement, de tout son poids sur les lames croisées en signe de défense de l’individu mystérieux.


" Je propose
que l’on se batte ensemble. C'est vrai que l'on ne se connaît pas, mais
on risque de tous y passait si on ne se met pas ensemble. Ensuite, on
discutera de se que l’on décidera de faire."


Ce n’était en effet pas une proposition stupide, lancée là, au hasard des combats par le pirate manieur de sabres, et, s’ils voulaient tous survivre dans ce monde de fous et de dégènérés, il convenait en effet de s’allier.
Ikari, décidant, afin d’en finir le plus rapidement possible.


Yanagi no Maï.

Le plus terrible coup de sabres de Laónenn, provenant en fait de la fameuse Danse du Saule de la tradition Goniinryuu, et adaptée par lui pour que le coup soit en fait complèté par les capacités du Hone no Mi.
Il se jeta alors en avant, les rouant, tout à coup, de coups rapides, précis, le tout se confondant dans un large enchaînement majestueux, héritier de dizaines d'années d'entraînement intensif sur Vulcano Island, son île natale formant une danse de combat magistrale.

... Quelques instants plus tard, Ikari, trempé, en sueur, le souffle court et rauque, s'arrêta là, s'appuyant sur sa lame droite qu'il avait planté dans le sol moelleux et maléable de l'île, comme un appui.
L'enchaînement terrible avait cependant porté ses fruits : cinq autres agents de sécurités célestes avaient été mis au tapis, ce qui portait les comptes à deux survivants, sans compter le capitaine qui, lui, était toujours aux prises avec l'inconnu.
Dios saurait bien s'en charger...
Revenir en haut Aller en bas
Dios Shinigami
Pirate du Roux
Pirate du Roux
avatar

Nbre de messages : 109
Equipage : Red Force
Prime : 46. 000. 000
Inscrit le : 10/06/2008

Feuille de personnage
Niveau:
42/100  (42/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
615/600  (615/600)
MessageSujet: Re: Equipe 10 [ELIMINEE]   Mer 21 Jan 2009, 17:46

Le combat s’intensifia encore. Les nouveaux co-équipiers de Dios étaient redoutables. L’inconnue avait mis pas moins de cinq hommes à terre en l’espace d’un instant, et avec une technique peu communes. Munis de griffes, il se déplaçait dans le dos de ses adversaires et leur planta dans le coup les pointes de ses griffes sûrement imprégnées de poison. Cependant, par ce stratagème, il s’était attiré les foudres du chef, qui se jeta immédiatement sur lui. En prise avec lui, l’inconnue aux cheveux noirs se défendait tant bien que mal. Au même instant, le chasseur de prime aux cheveux bleus s’élança vers les ennemis en exécutants une danse aussi magnifique que destructrice. À la fin de la technique de Laònenn, celui-ci mit un pied à terre, appuyé sur le pommeau de son épée planté dans le sol, le souffle coupé et couvert de sueur.
Cinq ennemis de moins, plus que deux soldats et le chef. Dios décida de s’occuper des deux derniers, et ensuite, il irait aider l’inconnue à se défaire du chef. Le pirate aux cheveux blancs s’élança alors vers les deux rescapés du camp adversaires, prêt à en découdre. Il voulait en terminer rapidement avec les deux là pour aller ensuite s’occuper du chef. Arrivé près des deux anges, il se mit à tourner sur lui-même.


SHIPPÛ GODAI

Une tornade de flamme se forma, aspirant tout ce qui se trouvait à coté. Dios sortit alors du déluge de flammes qui se dirigea vers les Bérets Blancs. Surpris par ce qui était en train de se passer, les soldats essayèrent cependant de l’esquiver. Hélas, la tornade était trop près et l’un d’un fut emporté à l’intérieur. Des cris atroces sortaient du déluge de flammes. Et puis, plus rien. Lorsque la tornade eut disparut, il ne restait qu’un corps complètement calciné.
Dios, lui, essuyait encore le contre coup de la technique : le tournis. L’ange, surpris par ce qui venait d’arriver à son compagnon, se jeta alors avec haine contre le pirate. Le membre des Red Forces para son attaque in-extremis avec son épée, ce qui lui permit de reprendre ses esprits. Alors commença un face-à-face. Un échange de coup commença alors entre les deux hommes. La technique de l’homme-chèvre était assez étrange. Il ne se servait principalement que de ses mains. Et quand Dios essayait de l’attaquer, son adversaire parait avec sa main pour ensuite contre-attaquer.
Après un déluge de coup, le pirate recula un peu, essoufflé par ce qu’il venait d’encaisser. Mais le soldat persévéra encore et accourut vers le pirate, qui, quand à lui, se mit en garde pour parait le prochain assaut. L’ange fit un alors quelque chose d’inattendue : il se déplaça rapidement dans le dos de Dios pour lui porter un coup fatal. La main du soldat traversa le corps de Dios. Soudain, le corps du pirate se dissipa dans l’air. Le Béret-blanc, surpris, regarda autour de lui. Levant son regard au ciel, il remarqua alors le pirate aux cheveux blancs dans un arbre, à coté.


" J’ai toujours été bon au cache-cache.

-Comment tu as fait ça ?!

-Un mirage. Le fait que la chaleur soit plus importante à un certain endroit provoque une réfraction de la lumière, ce qui fait ensuite un mirage."


Le cours de physique terminé, Dios s’élança alors sur son ennemie.

SHI

Dios courut à sa vitesse maximale. Il sembla disparaitre de la vue de son adversaire pour ensuite réapparaitre derrière son dos, tenant ses sabres en croix. Le soldat tomba par terre, deux énormes entailles sur le torse. Dios posa son genou au sol. Le fait d’utiliser cette technique brûlait la majeure partie de son énergie. Il ne lui restait plus beaucoup de force, mais il se devait d’aller porter secours à l’inconnu aux cheveux noirs. Dios rengaina son épée, gardant à la main celle qui était enflammé, rassembla le peu de force qui lui restait pour porter un dernier coup. Il s’élança vers le chef des soldats maintenant tous anéantis et frappa.

ZANGANKEN

Le chef des Bérets Blancs, surpris, eut quand même le réflexe de parer le coup avec son épée. Hélas, le coup du pirate était si puissant qui brisa la pointe de l’épée adverse pour ensuite blesser son possesseur à l’avant- bras. Cependant, dans un excès de rage, l’homme repoussa violemment Dios qui finit sa course contre un arbre situé à 20 mètres plus loin. Ne trouvant plus la force de lutter, Dios tomba dans les pommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hajime Zoru
Chasseur de Prime Renommé
Chasseur de Prime Renommé
avatar

Nbre de messages : 287
Equipage : Solitaire
Inscrit le : 10/06/2008

Feuille de personnage
Niveau:
55/100  (55/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
630/600  (630/600)

MessageSujet: Re: Equipe 10 [ELIMINEE]   Mer 28 Jan 2009, 17:51

L'arrivée d'Hajime avait attiré les regards de ses ennemis certes, mais également de ses alliées de fortune, et son besoin d'aide avait bien été perçu comme tel.
Ainsi, le nombre de soldat allait constamment en décroissant tandis que le docteur était toujours aux prises avec leur capitaine, les poings ensérées par les doigts et griffes, tentant de se dégager par d'habiles coups de pieds que le sous chef d'Ashura s'empressait de parer ou d'encaisser afin de ne pas relacher son emprise sur cet homme dangereux qu'il tenait en inactivité.

Ainsi, le reste des soldats furent balayés par des techniques impressionnantes viseullement mais qui semblait consommer beaucoup d'energie. Mais après une rapide analyse, le nombre pouvait permettre de ne pas finir vidé de toute force ... sans compter le chef de la garde.
Dios et Laonenn avaient mis hors d'état de nuire l'ensemble des forces en présence, et c'est donc en toute logique que l'un d'eux vint porter secours au docteur.
Malheureusement, ces techniques rotatives, tout comme celles de Laonenn, l'avait épuisé, et il n'eut put placé qu'un seul coup, somme toute puissant, avant d'être éjecté a quelques mètres et de tomber inconscient, ce qui, supposons le, lui sauva la vie d'une contre attaque fatale de cet adversaire.
On aurait pu penser que malgré la puissance et la rupture de l'arme, le coup avait été inutile, or c'etait le contraire. Zoru n'attendais que cet instant, celui où l'ennemi reporte son attention, ne serais ce que une fraction de seconde, pour relacher la tension de ses jambes et ainsi se laisser tomber grace a la gravité pour assener un coup de griffe vertical, la encore, amélioré par la pesanteur, pour planter le pied du soldat qui n'eut que le temps de pousser un rale aigu.
Ce dernier se retrouvait donc épinglé au sol avec une enorme douleur, Hajime n'eut plus qu'a retirer sa main de son arme, pour se relever en gardant un pied en appui sur les lames immobilisatrices et assener un coup avec l'arme qui lui restait en pleine gorge, évitant soigneusementle scarotides mais venant au contact de la moelle épinière pour le paralyser temporairement.
L'action s'était passé si vite, mais la précausion de le tenir immobile était necessaire par rapport au niveau que semblait developper l'ennemi qui aurait pu bouger et donc diminuer grandement la précision de l'attaque.
Le chef se figea dans une position de surprise avant de s'effondrer au sol, tremblant comme pour se libéré de liens imaginaires.

Je vous dois une fière chandelle compagnons d'infortune, je ne suis retrouvé seul, abandonné de tous dans cet environnement gostile que je ne connais pas du tout. Je m'appelle Hajime Zoru, médecin, qui etes vous, et que savez vous de cet endroit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Equipe 10 [ELIMINEE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Equipe 10 [ELIMINEE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Equipe de Bloodbowl
» Equipe 4 : Yosuke, Kenji, Youso, Nara
» [Match 3] Equipe Poufsouffle
» Equipe idéale?
» [Foot en Herbe] Equipe inter-Ligue 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: Archives-
Sauter vers: