Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiche de Sho Akio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sengoku le Bouddha
Admin/Amiral en Chef
Admin/Amiral en Chef
avatar

Nbre de messages : 2490
Equipage : EMM
Inscrit le : 21/08/2007

Feuille de personnage
Niveau:
100/100  (100/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Fiche de Sho Akio   Mar 10 Fév 2009, 22:00



    Nom et Prénom : Sho Akio
    Âge : 19 ans
    Rang/Grade : Capitaine Pirate
    Métier(s) : Pirate
    Arme(s) : Un Katana, « Setsudan », originaire du clan de Akio transmis de génération en génération , le Katana est incroyablement aiguisé et possède une incroyable capacité à tranché toute sorte de chose. Il mesure à peu près 1m40. La particularité de sa lame est que celle-ci est aussi obscur que les ténèbres eux même. Il fait partit des plus vieux 21 grands Sabres de One Piece bien que le propriétaire ne le sait pas.
    Équipage : Les On'kyou Pirates
    Fruit du démon : Fruit de la téléportation


    Description : Tout le monde a déjà entendu ou peut-être vu un samouraï avec une carrure de grand et fort et portant une grosse armure sur le dos. Akio est bien un samouraï mais il n’a rien avoir avec les caricature qu’on peut en faire. Jeune homme de taille d’environ 1m80 avec un poids de 70kg, on ne peut pas dire qu’il est une forte corpulence cependant bien qu’il n’impressionne pas à première vue et passe pour un jeune là dessous se cache une force incroyable et malheurs à ceux qui se fient à leurs première impression. Par mis tout cela, Akio possède des yeux noir tissant légèrement vers le bordeau, des yeux perçants comme ceux d’un faucon qui ne laisserait personne indifférent à quiconque croiserait son regard. Des yeux démoniaques qui nous oblige à détourner le regard, des yeux qui pénètrent tout ce qui les entourent et qui ont l’air de toujours tout savoir. Devant ses yeux, des longues mèches brunes et sa coiffure est souvent qualifié de " classique ". De son visage, on retiens de ses traits fin et de ses lèvres légèrement rosées ainsi que ses fins sourcils. Son corps bien que fin à première vue est en réalité solide et bien sculpté par ses continuels entraînements aux sabres. Côté vestimentaire, Akio s’habille toujours de la même façon une chemise blanche accompagnée d’une cravate noir et d'une veste de la même couleur. Un pantalon noir ceinturé ainsi que des chaussures de la même couleurs que celui-ci. Comme vous pouvez le remarquer il ne ressemble pas du tout à un Samouraï mais comme le dit le diction " l'habit ne fait pas le moine ".
    Quant à son sabre, il le porte souvent à la main bien tranquillement dans son étui, rien de surprenant pour un samouraï. D'ailleurs, Akio ne cache jamais son arme considérant qu’il n’a rien à craindre de la Marine mondial vu que ce n'est pas eux qui le chasse mais bien lui.

    Jeune homme toujours calme et réfléchi enfin ils se forcent à l’être, c’est la seul solution pour continuer sur la voix du sabre car maîtriser le sabre c’est d’abord se maîtriser soit même. Akio s’intéresse à tout même aux choses les plus insignifiantes ce qui peut être assez comique vu d’une personne de l’extérieur. Cependant, il a un sens aiguë de l’honneur et du devoir, il n’est pas du genre à revenir sur sa parole et quand il se fixe un but malgré les obstacles il les traverse toujours la tête haute. La plupart du temps, ces actions sont toujours en accord avec ses sentiments, il ne fait jamais rien au hasard. C’est un jeune homme droit qui n’aime pas le mensonge, considèrent cela comme un acte de lâcheté mieux vaut donc être sincère en sa présence. Il suit toujours la voie du sabre qui lui dicte sa conduite. On ne peut pas dire que Akio est un génie, c’est simplement un jeune homme qui a poussé ses limites à l’extrême donnant ses résultats aujourd’hui. Sa seule faiblesse reste son passé, en effet celui-ci n’en est pas très fier et peut vite le déstabiliser si cela surgit à la surface un jour. C’est pour cela qu’il a coupé tout contact avec son passé et son ancienne vie. Aujourd’hui, Akio est un jeune samouraï et pirate qui suit par dessus tout la voie qu’il suit depuis sa naissance.

    Histoire : - Acte I : Une naissance si attendu

    La famille Sho est une famille très connu dans le monde, en effet c’est une des plus grandes familles de Samouraï qui ont réussie à subsisté depuis la période Edo jusqu'à aujourd’hui ce que l’on peut appeler le temps de la piraterie. Depuis la nuit des temps, le clan Sho vie seul dans une île nommé Shimosa, l’île de Shimosa. Las-bas, les gens sont coupé du monde et se contre fiche dans le monde qu’ils vivent. Tout ce qui les importent est de suivre la voie du sabre dans toute sa splendeur. Bien évidemment, plusieurs pirates ont déjà essayé de s’aventurer dans l’île mais lorsqu’ils tombèrent sur le clan, la plupart mourrai sous les techniques des excellent sabreur du Clan. De plus en plus de pirates se sont fait tuer las-bas par ces samouraï qui n’éprouvait aucune pitié en ces pirates des êtres inférieurs pour eux. Le gouvernement mondial a lui aussi essayé de prendre possession de l’île mais en vain, le même résultat que les pirates des centaines d’hommes ne sont jamais revenues de l’île ainsi que leurs navires. Depuis cela, le gouvernement comme les pirates oublièrent vite cette île laissant les gens las-bas vivant comme ils avaient toujours vécu. Il n’y a pas beaucoup de personnes aujourd’hui qui connaissent l’existence de cette île car elle n’apparaît sur aucune carte depuis que le gouvernement a échoué dans sa conquête. Chaque siècle, le clan Sho attende la naissance d’un génie pour pouvoir protéger leurs clan et leurs traditions pour l’avenir, quelqu’un sur qui compter, un prochain chef du clan. Une des familles du clan attendait un nouveau né dans les prochains mois. Ses parents avant même que l’enfant soit née avait de grands espoirs en leurs prochain fils ou fille. Ils voyaient en lui une sorte de fierté et de reconnaissance par le clan. La destiné de cet enfant était déjà tracé avant même qu’il puisse respirer une once d’air de ce monde. Le jours de sa naissance, ce fut au grand plaisir de ses parents un garçon, un digne samouraï ce doit être vigoureux c’est pour cela qu’il le nommèrent Akio. Cette enfant allait connaître une vie difficile aussi bien physique que mental. Voilà comment commença la vie du prochain digne successeur des Sho, Akio Sho.

    - Acte II : L'éducation du jeune Samouraï

    Dans la tradition, les fils de samouraï était soumis à une discipline très stricte. Le temps des caresses maternelles est douloureusement court. Avant même d'avoir vêtu son premier pantalon, on l'avait soustrait autant que possible aux tendres contacts et on lui avait appris à réprimer les élans affectueux de l'enfance. Tout plaisir oisif était rigoureusement mesuré et le confort lui-même proscrit, sauf en cas de maladie. Ce n’est pas pour autans que les parents de Akio ne l’aimait pas au contraire mais c’était une tradition comme dans toute civilisation.
    Ainsi, dès le moment où il sut parler, on l'enjoignit de considérer le devoir comme le seul guide de son existence, le contrôle de soi comme la première règle de conduite, la souffrance et la mort comme des accidents sans importance de point de vue individuel. On accoutumait Akio à la vue du sang en le forçant à assister à des exécutions. Il ne devait manifester aucune émotion. De retour chez lui, on l’obligeait à manger un grand plat de riz coloré en rouge sang par l'adjonction d'un jus de prunes salé, afin de réprimer tout sentiment d'horreur secret. Des épreuves encore plus pénibles pouvait lui être imposées, même s’il était encore très jeune par exemple, on le contraignait à se rendre seul, à minuit, sur les lieux du supplice, et à en rapporter la tête d'un des condamnés pour preuve de leur courage. Car la crainte des morts était jugée tout aussi méprisable de la part d'un samouraï que celle des vivants. Le jeune samouraï devait apprendre à se prémunir contre toutes les peurs. Dans toutes ces épreuves, le plus parfait stoïcisme était exigé. Toute fanfaronnade n'eût pas été considérée avec plus d'indulgence que le moindre signe de lâcheté. En grandissant, Akio devait se satisfaire, en guise de distractions, de ces exercices physiques qui, très vite et pour le restant de ses jours, le préparait à la guerre : tir à l’arc, escrime, lutte. On lui choisissait des compagnons parmi les fils des domestiques, plus âgés que lui et sélectionnés pour leur habileté dans l'exercice des arts martiaux. Ses repas, bien qu'abondant, n'étaient pas très raffinés, ses tenus légères et rudimentaires, sauf à l'occasion des grandes cérémonies. Lorsqu'il étudiait, en hiver, s'il arrivait qu'il eût si froid aux mains qu'il ne puisse plus servir de son pinceau, on lui ordonnait de plonger dans l'eau glacée pour rétablir la circulation. Si le gel engourdissait ses pieds, on l'obligeait à courir dans la neige, plus draconien était encore l'entraînement militaire. Proprement dit, le jeune Akio apprenait de bonne heure que la petite épée à sa ceinture n'était ni un ornement, ni un jouet. L'éducation religieuse du jeune samouraï n'était pas moins singulière. On lui apprenait à vénérer les dieux anciens et les esprits de ses ancêtres, on lui répétait aussi souvent qu’il n’y avait aucun honneur dans la piraterie. Cependant, le jeune samouraï gardait en grandissant une pureté d'esprit et une simplicité de cœur exceptionnelles. Peu à peu, à mesure qu'Akio passait de l'enfance à l'adolescence, la surveillance à laquelle il était soumis allait s'amenuiser. On le laissait de plus en plus, libre d'agir selon son propre jugement, avec la certitude qu'on ne lui pardonnerait pas la moindre erreur, qu'il se repentirait toute sa vie d'une offense grave et qu'un reproche mérité était plus à redouter que la mort même. Ce reproche dont on parle n’allait pas être éviter, il allait tomber sur Akio sans qu’il puisse même sans douter.

    - Acte III : Vers un monde de piraterie

    Le temps était venue pour Akio de sortir de l’île au moins une fois pour voir l’extérieur du monde. Pourtant , « sortir » était un bien grand mot pour lui, il allait juste acheter certaines choses dont le clan avait besoin, et oui même s’ils reniaient le monde extérieur certaines choses étaient essentielles pour vivre et cela ne se trouvait pas sur leurs île. C’était donc au tour de Akio de partir en course sur Slash Town une ville assez dangereuse connue pour les combats et la guerre situé au bord de la mer. Les parents de Akio avaient préparé ses nouvelles affaires car celle qu'il portait était un kimono traditionnel, on pouvait donc facilement le cataloguer et devinait qui il était. Ses vêtements de sortie étaient juste une simple chemise blanche ainsi qu’un pantalon noir, comme ça il pouvait s’immiscer dans la foule sans que l’on se pose de question sur lui. Le jeune samouraï allait être accompagné comme à son habitude de ses compagnons choisis quand il était plus petit (cf. Acte II). Pour aller jusqu'à Slash Town, les samouraï bien que contre la piraterie avaient construit cela fait quelques années un bateau, il pouvait accueillir environ une trentaine de personnes. Ils l’avaient construit au cas où ils n’auraient d’autres choix que de quitter l’île. Le bateau avait un air assez particulier, un air « samouraniens » ça n’existe pas ? Et bien vous vous contenterez de ça pour le moment. Revenons à Akio et ses compagnons, ils avaient finis par arriver sur Slash Town, c’était la première fois que Akio rencontrait des gens qui n’était pas de son clan, il remarqua juste qu’il n’était pas si différent de lui. Nos jeunes samouraï achetèrent ce qu’il avaient à acheter, cela leurs avaient pris toute l’après-midi. Alors que le soir venait de tomber, ils se préparèrent à revenir sur l’île. En direction de l’île des Sho, sur la mer, Akio vit de la fumée sortir de l’île comme si le village brûlée. Pris de panique, il demanda à ses compagnons d’aller plus vite. En effet, le clan Sho depuis la mort du chef est devenu vulnérable et Akio n’avait pas encore l’âge de reprendre la relève, de plus le bateau afin que les femmes et les enfants puissent s’échapper était actuellement avec le jeune Akio. Arrivé sur l’île, ils se précipitèrent jusqu'au village et vit leurs villages ravagées par les flammes et décimés par la Marine. On ne sait pas comment la Marine a su que le chef du clan Sho était mort mais ils étaient beaucoup plus nombreux que les samouraï et beaucoup mieux armés. Pire, certains soldats avaient des pouvoirs surhumain, les samouraï complètement dépassé par tout cela finissent par être tous anéantie malgré l’aide que leurs apporta Akio. Quant à lui, il retrouva son père mourant dû aux blessures qu’on lui avait infligé. Son père avant de mourir lui transmis la cachette du Katana du clan, celui que doit porter le Chef des Sho puis mourra après cela sans que Akio puisse lui répondre. Avant de partir de sa maison qui était encore en flamme, il prit un souvenir de son père, il choisit une sorte de chaine qui l’affectionnait particulièrement, il la portera autour du cou tous le temps plus tard. Akio partit avec ses compagnons chercher le Katana puis s’en alla de l’île avec le fameux bateau. Le jeune samouraï versa une dernière larme à sa famille, son clan et surtout sa vie. La marine eux , avaient eu le temps de les voir s’échapper et d’identifier le jeune samouraï ainsi que ses compagnons. Ils finissent par leurs mettre une rançon similaire à celle d’un pirate, c’est à dire mort ou vif.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chapeaudepaille-rpg.forumsactifs.com
Akio Sho
Capitaine des Burst Heikai
Capitaine des Burst Heikai
avatar

Nbre de messages : 298
Equipage : Burst Heikai
Prime : 198. 000. 000
Inscrit le : 09/01/2009

Feuille de personnage
Niveau:
67/100  (67/100)
Fruit du Démon : Fruit de la Téléportation
Expérience:
764/1000  (764/1000)
MessageSujet: Re: Fiche de Sho Akio   Sam 28 Mar 2009, 15:24




(¯`•._) Armes Principales (¯`•._)
Kuyoi Tsume : D'un bleu semblable aux abysses des océans. D'une taille dont l'adéquation frôle la perfection. Cette arme plait à l'oeil. Fine et élégante dans son fourreau d'une bleutée ombrageuse tirant vers les ténèbres, elle voit son pommeau s'assortir avec son vêtement teinte marine. Elle remplie avec succès les condition pour intégrer la famille des katana. Sa lame d'acier luisante et polie de manière abusive lui confère une apparence neuve et fait d'elle un piège attrayant. Seul son tranchant équivaut sa beauté. Ne vous y trompez pas. Sa garde d'or dépareille vainement le ton sombre de sa panoplie, en réalité, elle n'en renforce que la beauté. Ovale et solide, cette garde aux mosaïques incrustées vient se joindre à l'ensemble pour en faire une arme efficace, douloureuse, mortelle.

Kuyoi Tsume Version Raiton : A l'aide d'un électro-dial, la lame du katana dégage de l'électricité en permanence. Cela renforce grandement le tranchant.

Falling Star : En effet comme vous l'avez compris, cette arme se sert de la puissance d'un Impact Dial et d'un Fire Dial et cette puissance est combiné en un seul dial. Cela peut paraitre incroyable mais voici une puissante arme qui se voit prometteur. Lorsqu'on l'utilise, un puissant vague de flamme destructrice sort de la paume de la main de l'utilisateur. La puissance est tel qu'un impacto mais ajouté à ça, la puissance du feu.

Technique d'escrime pur : Apprises par Akio au cours de ses voyages, volées à des adversaires ou découvertes en autodidacte.

  • Aubade Mortelle : Le sujet chantonne une chansonnette, ce qui déconcentre vaguement l’ennemi, mais la véritable feinte se situe dans la double feinte exécutée par son sabre : Akio porte deux attaques successives qui décalent légèrement la défense de l’adversaire vers son coté droit, tandis que son katana surgit en un éclair sur le coté non protégé. Uniquement à effet psychologique : trois feintes d’affilée, ponctuées d’une chansonnette étrange, ça a de quoi désarçonner.

  • Poème de Sang : Sans douter une seule seconde, Akio lâche son sabre au cours d’une parade ou il a volontairement le dessous. D’un mouvement souple, le sabre chute de façon à pouvoir être repris rapidement. Son adversaire, surpris un instant par le manque de résistance, chute en avant alors que le sujet se décale sur un coté, tout en lui envoyant du sable ou de la terre dans les yeux d’un coup de pied. L’instant d’après, il récupère son arme et frappe de bas en haut de toutes ses forces. Imparable si bien exécuté.

  • In Media Res : Lorsque son adversaire va utiliser une technique du style lame de vent, il a la plupart du temps besoin de dégager son sabre de son fourreau, pour avoir plus de vitesse. Cette technique peut être utilisée dans ce cas de figure comme dans un autre: Akio saute prestement sur son adversaire, afin d'arriver au proche contact, et abat un de ses pieds, par exemple, sur la garde du sabre, qui ne peut plus être dégainé, tendis que l'autre frappe horizontalement la tête de son adversaire. Aussi appelée "la différence d'un pas" par les maîtres de combat, c'est une technique qui veut que l'on se jette sur son adversaire pour réduire l'impact du coup reçu, de façon à s'assurer la victoire. Ce genre de réflexe ne peut être acquis qu'après avoir passé sa vie à se battre et à risquer sa vie.

  • Sosei Henkai: Akio prends appuis sur l'une de ses jambes en retrait tout en faisant tournoyer dans la main opposée son katana, puis d'une traire il fonce sur ses adversaires alliant ainsi vitesse, force et puissance de frappe. Ses adversaires sont alors tranché net avec la force centrifuge et une spirale de sang flotte dans les airs. A la fin de cette attaque Masamune se retrouve dans le dos de ses adversaires écroulés pour les plus faibles.


Technique en rapport avec le fruit de la téléportation : Il n'y en a pas de spécifique. La plupart du temps, Akio utilise son fruit parce qu'il est feignant et qu'il veut allé à un endroit sans se fatiguer. En combat, il est rare de le voir l'utiliser sauf si l'adversaire l'y oblige mais généralement sa vitesse pur suffit.


Corpore Sano ( Corps Saints ) : L'héritier des Sho ne peut utiliser cette technique que parce qu'il descend d'une des plus grandes familles de Samurai dans le monde. Cela ne fait pas intervenir une technique ou autre mais bel et bien l'esprit. La force spirituelle qui requiert toute l'énergie du corps. Cette techniques est des plus éprouvante. La description est ci-dessous.
Niveau 2 : Akio passe de 100% de ça concentration à 200%, en stimulant son cerveau et son système nerveux et combinant une monté constante de l'énergie de son flux spirituel, la force, la rapidité, la puissance et la pression spirituel, sans oublier les réflexes et l'agilité ainsi que son énergie se verront multiplié par vingt. La particularité de cette technique et qu'il est entouré d'un flux continue d'énergie de couleur blanche. Ce flux s'éteint quand Akio met un terme à l'activation de ce niveau de technique. Ça vitesse dépasse ce qu'on peut appeller le "Soru" à son maximum et ça puissance ainsi que ça force destructrice et physique reste inimaginable. L'inconvénient et qu'après cela il tombe dans un sommeil profond de 24 heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gcasale.free.fr/viva.htm
 
Fiche de Sho Akio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Akio Furukawa
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: Archives-
Sauter vers: