Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiche de Kumadori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sengoku le Bouddha
Admin/Amiral en Chef
Admin/Amiral en Chef
avatar

Nbre de messages : 2490
Equipage : EMM
Inscrit le : 21/08/2007

Feuille de personnage
Niveau:
100/100  (100/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Fiche de Kumadori   Ven 06 Mar 2009, 19:47

Nom et Prénom : Kumadori
Âge : Donnée manquante
Rang/Grade : Agent du CP 9
Métier(s) : Membre du gouvernement mondial
Arme(s) : Comme tout agent du CP 9, Kumadori est rompu à l’art du Rokushiki, la technique de combat ultime qui une fois maitrisé, fait du combattant un surhomme ! Il utilise également un baton d'acier composé également de granit marin, pour personnalisé son style de combat. Kumadori a développé au cour de sa vie une technique particulière baptisé "le retour à la vie". Il a apprit à contrôler chaque parcelle de son corps. Sa faculté de pouvoir contrôler toute parcelle de son corps, et ici centré sur ses cheveux, qui deviennent de nouveaux membres à part entière
Équipage : CP 9
Fruit du démon : Non merci.

Description :

Description Physique –

Kumadori est quelqu’un de spécial… De très spécial ! Aux premiers regards posaient sur cet agent secret, on se demande vraiment comment il peut passer inaperçu ou que se soit. Autant tous les agents du très obscure et méconnu CP 9 ont tous un look excentrique, autant le grand gabarit du personnage semble tout droit sorti de l’une de ces anciennes pièces de théâtre Kabuki du Japon. Tout chez lui est propice à l’exagération ! Que cela soit la longueur de ses cheveux qui atteignent sans mal ses genoux ainsi que leur couleur flashy d’un rose tape à l’œil. Pour tout vous dire, le bonhomme est vraiment fier de sa chevelure, fierté qui équivaudrait à une épouvante pour tous ceux assistant à la particularité de sa tignasse rosée. Elle peut se mouvoir selon la volonté de notre agent loufoque… Inutile d’en dire plus, je vous laisse imaginer tout les utilisations utiles que Kumadori peut exécuter avec un tel prodigue. Poursuivons l’émerveillement et les frissons de l’échines que provoque la présence de l’assassin face à nous par le biais de sa grande taille. Le Kabuki est l’agent le plus grand du CP 9, du haut de ses 5 mètres il surplombe de toute sa hauteur, l’ensemble de ses collègues et ceci est très certainement le seul domaine ou il domine ses confrères… sauf peut être au niveau de la bêtise.

Si vous ne craignait pas un sacré torticolis, levait la tète pour pouvoir contempler toute la gloire de Kumadori qui réside dans l’originalité de son visage qui renforce toujours plus son excentrisme. Ce n’est pas le forme de son visage un peu bouffit amplifiait par sa mâchoire imposante et arrondie qui frappe, mais bien le maquillage employé pour couvrir son épiderme facial ! D’une blancheur cadavérique, le géant souligne, de trais noirs contrastant, ses lèvres et les prolongeant par le biais des commissures étendu artificiellement. Tout en reliant le maquillage de sa grande bouche à son nez et ainsi contourner ses narines retroussée. Cette méthode de mise en évidence et ensuite usé pour attirer l’attention sur les yeux de Kabuki. Ceux-ci sont cernés par de même traits noirs, mais pour ne jamais faire comme les autres, Kumadori à raser ses cils pour ne laisser qu’en toute évidence, ce mascara frontalier qui dépouille ses paupières de tout intérêt. Et pour achever l’œuvre déroutante de sa face détonante l’assassin à user de ses mêmes traits noirâtres pour marquer ses sourcils et les incliner dans une proportion remarquable, ceux-ci montant en inclinaison prononcée pour finir par bifurquer à bonne hauteur du haut de son front. En montant quelques centimètres plus haut, on peut apercevoir une bande bleuté assez épaisse qui contourne son cuir chevelue.
Note inutile, le kabuki possède est excellente dentition, ses rangées de dent propre et net encastré dans sa grande bouche ne souffrent d’aune imperfection si ce n’est leur développement un peu trop exagéré.

Dans sa globalité, Kumadori possède un corps assez bien proportionné quand ce dernier ne s’amuse pas à lui infliger des traitements abusifs tels que s’empiffrer d’un frigo rempli en quelque secondes et doubler sa masse corporelle. Heureusement que le Sennei Kikan de l’assassin est là pour rattraper les mauvais traitements qu’il inflige à son corps…
Niveau vestimentaire, pour une fois rien de bien « alarmant » Kumadori s’habille d’un costume assez sobre d’un noir pur. Une petite cravate beige apporte quelques couleurs à l’ensemble. Un Pantalon couvre ses longues jambes du même ton que son haut. Le tout s’harmoniant assez bien si on excepté les Tongue portaient par notre loufoque agent secret. Pour finir avec sa panoplie, notant qui porte des lamelles métallique sur les paumes de ses mains.

Vous avez pu le constater par vous-même, il n’est guère évident d’associer ce drôle d’énergumène à un agent secret agissant dans l’ombre… Un personnage qu’on n’oublie pas de si tôt !



Description Mentale –

Le profil psychologique, une chose non aisé à décrire pour l’étonnant assassin poète du CP9. Incongrue, décalé, déluré, excentrique tout ces synonymes nous viennent en tète lorsqu’on tient face à Kumadori. L’une de ses manies nous montre à quel point notre agent est un cas unique au monde. En effet celui-ci à la tendance de rapporté les fautes de ses compères sur lui-même et s’infliger une punition en conséquence. Son habitude étant de se faire un Harakiri se qui prouve sa nature limite suicidaire. M’enfin allait savoir pourquoi il s’inflige cette punition honorifique en exécutant son tekai… En bref que du spectacle. D’après lui, ces tentatives avorté sont du à la protection de sa mère aux cieux qui veille sur lui depuis le paradis. Et oui, Kumadori est vraiment un cas spécial qui rapporte bien des choses à sa mère décédée à qui il voue une immense admiration.

Dans sa folie, terme non exagéré pour cet homme, il est adepte de la poésie, envoyant ses cibles dans l’autre monde en leur susurrant quelque couplet d’alexandrin de son cru. Un homme de spectacle comme dit plus haut. Le théâtre est une autre de ses passions. Son allure empruntée au style Kabuki en est la preuve tout comme ses démonstrations de ce folklore décrit par ses petits pas de dance et son jeu d’instrument de music, ce petit tambour s’y associant, qui ne le quitte jamais. Son show pittoresque se prêtant à toutes les occasions. On pourrait croire que l’assassin joue un rôle tant il peut être grotesque en certaine occasion sérieuse dont il casse complètement la gravité de par son jeu déroutant, mais loin de lui cette idée, la Kumadori attitude n’est pas un jeu, mais bien un état d’esprit constant !

En rapport avec son boulot d’assassin du gouvernement, l’agent spécial comme tout ceux di CP 9, exécute son travail de bourreau avec un certain plaisir, ces tueries perpétré pour envoyer de la compagnie à sa mère aux cieux et pour qu’elle puisse prendre des nouvelles de son fils chéri par le biais des malheureux expédiaient dans l’autre monde par ses soins, qu’ils soient femmes, enfants ou animaux, Kumadori ne fait guère d’exception. Pour ça, on peut dire qu’il est très croyant et ne doute en aucun cas de la légitimité d’une vie après la mort. Une raison probable de ses tendances suicidaires avortées par sa certitude d’être sous la protection divine de sa maman… Un esprit tordu, je vous le répété !
Pourtant sa « conscience » professionnel ne l’aide guère à respecter son supérieur hiérarchique. Il est clair que Kumadori ne reconnaît pas l’autorité de son parton : Spandam ! Mais rusé, le « comédiens » se défoule sur son boss de manière sournoise ! Comme par exemple en volant à son secours lorsqu’il est attaqué, mais comme de malheureuse circonstance, le chef du CP9 est toujours victime de dégât « collatéraux »… Une certaine cruauté habite le Kabuki, cela ne fait aucun doute !

Pour le dernier point à aborder de la personnalité de ce « grand » homme, traitons de sa personnalité en cours de combat. Ici, pas de grand changement, il assure toujours autant le spectacle ! Il a une fâcheuse tendance à sous-estimer ces adversaires. Et Il se permet même à se fatiguer face à eux pour leur offrir un spectacle de qualité ! Une vrai attraction ce Kumadori, capable de grossir et maigrir à volonté ! Et ca lui plait assez d’être l’attraction et de susciter l’émerveillement, bien qu’il soit incapable de dissocier l’agacement de l’intrigue de ses ennemis face à ses « pitreries ». Mais lorsque la situation devient dangereuse pour lui ou que le temps qu’il avait impartie à sa cible vient à s’écouler, le lion Kumadori comme il se nome lui-même, attaque sans relâche pour faire ployer son adversaire. Le kabuki en vient aussi à vite perdre son calme lorsque quelqu’un parvient à l’atteindre. A ce moment la, il entre dans une fureur noir mais toujours aussi spectaculaire dans la verve employée.
Jamais il ne fuira un combat, même si il est perdu d’avance ! Cela serait un affront à son honneur. Il est des chemins qu’un homme ne peut éviter même si il conduit à sa perte… Ce credo de vie se façonne par son courage, sans nul doute.

Histoire :

Kumadori est née dans une famille de comédien itinérant… Surprenant n’est ce pas ? On comprend aisément d’où lui vient son inspiration artistique bien que sa passion de l’assassinat ne lui était pas prédestinée à sa naissance. En effet, le poète sanguinaire eut une enfance assez agréable, se nourrissant l’esprit d’innombrable classiques de la comédie. Toute sa famille était impliquée en totalité dans le spectacle, du moins du coté de sa mère. Oncles, tantes, grand parents, tous ne vivaient que pour le spectacle et tous chérissaient la nouvelle génération, Kumadori, seul représentant de cette dernière. Fils unique, il n’avait ni frères et sœurs, ni même des coussins ou cousines. Mais malgré l’absence d’un père, Kumadori ne ressentait aucun manque tant il était comblé par sa famille si convivial. L’absence de son père a toujours été un grand mystère pour lui, sa mère ne lui avait jamais soufflé un mot sur ce dernier si ce n’est qu’il les avait quitté avant sa naissance dans de mystérieuses conditions.
Tout allait bien dans le meilleur des mondes, la petite troupe itinérante se produisait d’ile en ile, rencontrant un certain succès. Le jeune garçon, trop peu expérimenté pour monter sur les planches avec les siens, aidait en coulisse, s’afférant à toutes les taches préparatoires. Il aimait sa vie et souhaitait que tout perdure ainsi jusqu’à la fin. Et centre de son petit univers, sa mère, qu’il admirait tant pour son talent de comédienne et sa gentillesse à tout égard. Pourtant le sort ne voulait être favorable à Kumadori éternellement. Ce n’est qu’à l’âge de douze ans que tout bascula pour lui… La veille du jour de sa première montée sur les planches, cet instant qu’il attendait avec tant d’impatience, quel ironie. C’est en cette nuit fatidique qu’un incendie éclata sur leur campement. D’origine inconnue, le feu dévora toutes les possessions de cette noble famille. Livres, scène, costumes, rien ne fut épargné mis à part leurs vies. Mais pour certain membre du clan, la mort aurait été préférable. Toute leur vie venait de disparaître en fumée. C’est à partir de ce jour que cette famille unie fut brisée. Chacun accusant l’autre d’être la cause de l’incendie, d’autre encore criant au complot !

Deux mois après cet incident, le clan se dispersa, enfermait dans une rage aveugle envers les siens. Kumadori parti avec sa mère sur les routes, pour ne plus jamais revoir les autres membres de sa famille, à présent tous faisait chemin séparé. Démunie, l’enfant et sa mère jetaient à corps perdu sur les routes eurent bien du mal à survivre, la faim et la peur furent leurs lots quotidiens. Mais même jetais dans les tréfonds de la misère le futur assassin ne laissa pas choir sa passion pour la littérature, se trouvant des petits boulot dans des bibliothèques pour pouvoir rêver la tète dans ses bouquins préférés. La vie était beaucoup moins agréable à présent, mais pas insupportable car sa mère adorée était toujours à ses cotés. Mais un malheur n’arrive jamais seul, trois ans plus tard la tragédie frappa de nouveau à sa porte.

Sa mère tomba gravement malade, un virus rare et incurable dégrada son corps et son esprit, sous les yeux impuissant du rejeton âgé de 15 ans. Cette période de sa vie fut la pire qu’il est connu, c’est à cette époque qu’un feu s’éteignit en lui, celui de la raison. La folie le gagna pour atteindre sa personnalité qui est sienne, le septième jour de l’agonie de sa mère. Sept jours et sept nuits passées à son chevet miteux et délabré qui se conclurent par le dernier soupir de l’être adorée. Egaré, seul au monde Kumadori erra plusieurs mois sur le continent, rejetant la mort de sa mère sur lui-même, se sentant coupable de la déchéance du phare de sa vie. Il se mutila pour se punir, c’est de là que provient son aptitude à rejeter la faute d’autrui sur lui-même, mais mêlé à sa décadence mental, celle-ci devient rapidement une attraction, un spectacle assez comique qui est on ne peu plus connu de ses confrères actuels. Durant son errance il se convainquit, à travers les méandres tordu de son esprit perturbé, qu’il pouvait communiquer avec sa défunte mère par le biais des morts… Les morts qu’il provoquait. Ainsi le gout du meurtre s’empara de lui.

Rapidement, il se rendit compte que sa nouvelle « passion » le menait vers une vie de paria. Et cela sa mère adoré ne l’aurait jamais permit ! Ainsi l’ambition d’œuvrer pour la justice tout en poursuivant son œuvre de « communication avec les cieux » devient l’une de ses lubies. Mais comment associer ces deux ambitions ? Tel était la question qui lui tortura l’’espirt durant de nombreuse lune. Dans toute la splendeur de sa stupidité associée à sa folie, il eut l’idée de vivre en Hermite durant plusieurs années pour que la lumière divine l’atteigne et lui relève le chemin à suivre. S’exilant dans les montagnes ses journées de solitude ne firent qu’aggraver son cas. Vu qu’il était seul, il ne s’intéressa qu’à lui-même, apprenant à connaître chaque parcelle de son corps pour des raisons assez loufoque : « briser sa solitude » et apprendre à connaître son entourage qui se résumait qu’à lui-même. Qui aurait crut que cette étude approfondie sur sa personne pour un motif aussi bête, l’amènerai à découvrir une technique du corps totalement inconnue ? La faculté de contrôler toute partie de son corps, des ses organes jusqu’à la moindre méchés de ses cheveux qui prirent une certaine ampleur au cours de son exil. Il baptisa cette technique « le retour à la vie » marquant de ce fait la fin de son exil.

Armé de sa nouvelle technique, il arpenta le monde à la recherche de sa voie. Il se fit assez rapidement un nom grâce à son aptitude exceptionnel et aussi peut être grâce à son excentricité physique et mentale. Il attira l’attention du gouvernement mondial et à 19 ans, il intégra l’unité qui lui était toute destiné ! Du moins comme apprenti, le temps qu’il maitrise l’art indispensable dans cette faction. Son gout pour les assassinats et sa force acquise dans son exil furent prépondérante à la décision des recruteurs du gouvernement mondial. Le CP 9, tel fut sa nouvelle « famille ». Kumadori, sans être la révélation du siècle fut l’une des meilleurs recrue de l’organisation ténébreuse à la solde de la justice du gouvernement. En trois ans il maitrisa l’art du Rokushiki et devient un membre à part entière du CP9, un surhomme dépassant les 800 korikis et aussi loufoque que puissant. Enfin il pouvait tuer tout en honorant sa mère. Sa destiné s’était accomplie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chapeaudepaille-rpg.forumsactifs.com
 
Fiche de Kumadori
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: Archives-
Sauter vers: