Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiche de Shinzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sengoku le Bouddha
Admin/Amiral en Chef
Admin/Amiral en Chef
avatar

Nbre de messages : 2490
Equipage : EMM
Inscrit le : 21/08/2007

Feuille de personnage
Niveau:
100/100  (100/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Fiche de Shinzo   Jeu 09 Avr 2009, 19:11

Nom et Prénom : Kuroda Shinzo
Âge : 25 Ans
Rang/Grade : Pirate compétent
Métier(s) : Bretteur
Arme(s) : L'un des douze grands sabres ainsi qu'un gant muni de griffes.

Équipage : Onk'you Pirates

Fruit du démon :

Descriptions :

Physique


Le physique, voila une chose bien facile à décrire et pourtant tellement compliquée à expliquer. En effet, chaque personne possède sa propre apparence (sauf les jumeaux, triplés, etc.… Bien entendu^^). Il est donc évident qu’un individu ne pourra pas être pris pour un autre. D’ailleurs, heureusement que ces différences existent bel et bien ! Imaginez, si nous étions tous semblables, comment se démarquer des autres ? Quoi qu’il en soit, certains êtres, malgré leur apparence propre, passent totalement inaperçus. Cela est dû au faite qu’ils se fondent dans la normalité de notre société et donc ne sortent pas du lot, mais peut-être ne le veulent-ils pas tout simplement. Néanmoins, des hommes ou des femmes (je ne suis pas un macho voyons) se distinguent. Soit par leur couleur de cheveux, leurs vêtements ou encore leurs visages. Bref, je vais tenter de vous expliquer au mieux la physionomie de notre personnage et vous pourrez ainsi constater qu’il appartient à la classe de personnes qui « se démarquent ».

Shinzo est un jeune homme âgé de plus d’une vingtaine d’année, bien que son visage d’apparence plutôt juvénile laisserait croire qu’il n’en a que dix neuf ou encore vingt cinq. Néanmoins, si nous prêtons attention à l’ensemble de son corps, nous nous rendons bien vite compte qu’il est bien plus mûr. Aussi, il est de taille et de corpulence convenable, c'est-à-dire ni trop gros ni trop maigre pour sa grandeur. Toutefois, il est bien de préciser qu’il est haut d’à peu près soixante seize centimètres pour soixante cinq kilogrammes. Son visage pour le moins atypique le classe dans la catégorie des « mecs bizarres », c'est-à-dire les personnes étranges, sur lesquels on se pose des questions. Effectivement, ses joues légèrement arrondies se marient parfaitement avec la pointe de son menton. Aussi, ses oreilles se retrouvent fort collées à sa tête, ne se montrant que très timidement lorsque le vent souffle ses cheveux. Se situant plus haut du menton et plus bas que les oreilles : la bouche. Cette dernière est bien pratique, sans elle aucune parole ne pourrait être produite et en l’absence de parole établir un dialogue serait alors impossible. Cette bouche donc, elle était décorée de deux fines lèvres quelque peu écartées, la supérieure étant plus grande que l’inférieure. Venons en à présent au nez, quelle chose merveilleuse. Dire que ce bidule permettait de vivre, s’il n’existait pas la race humaine elle non plus ne subsisterait pas. Bref, formé d’une longue ligne droite se terminant par une courbe, le petit nez du Kuroda n’avait rien d’exceptionnel, un des plus banals qui soit. Dominant le nez de par leur position, les yeux. Ici aussi il s’agissait d’un don incroyable, sans la vue rien ne pouvait être perçu avec exactitude ; le vert, le rouge, l‘orange, les aveugles ne connaissent rien de cela… Leur monde étant fait de la plus profonde obscurité. Ceux de notre cher Bretteur fonctionnaient à merveille et lorsque les rayons du soleil venaient à les éclairer, un brun grisé (un bleu somptueux sur mon avatar) s’offrait alors en spectacle. Mais changeons de sujet en abordant la chevelure de votre grand seigneur. Ses cheveux dirigés vers l’avant et sur les cotés de son crâne formaient une couper au bol parfaite ! S’était-il mit un bol sur la tête pour ensuite couper ce qui dépassait ? Nul ne le sait mais ça a la classe ! Bien entendu, comme vous devez vous en douter, Shinzo n’est pas seulement une face marrante, non, loin de la. A vrai dire, il possède même un corps, avec des bras, des jambes et tout le reste ! Croyez le ou non mais c’est la stricte vérité ! (^^)

Comme je vous le disais tout à l’heure, le bonhomme mesure soixante seize centimètres pour soixante cinq kilogrammes. Mais tous ses morceaux de chaires, sont-ils au moins charmants ? C’est difficile à déclarer puisque rare sont les personnes ayant vu le Kuroda torse nu voir entièrement nu. Néanmoins, il laisse supposé que son torse est assez développé et que de légers renflements sont visibles sous ses pectoraux. Ses bras quant à eux sont munis de muscles sec et saillant bien que pas extraordinairement gros. De toute façon, ses vêtements empêchent la totale vérification de ces suppositions. Discutons donc son accoutrement. Il n’est pas bien complexe en réalité. En effet, l’ancien marine est généralement vêtu d’une veste, ou plutôt un blouson qui dégringole jusqu’au milieu de ses genoux ; cette dite veste demeure aussi blanche que la pureté d’un ange (tellement blanche que même Dash ne peut plus blanc !). Il lui arrive de temps à autres de troquer cette veste pour un beige, en tous points identiques. Les bords de ce manteau quant à eux sont magnifiquement bien choisis puisqu’ils sont à peine plus foncés que le reste. Toujours étant, c’est le blanc (beige) qui domine dans son vêtement. Sous sa veste se trouve une chemise ce qu’il y a de plus simple, elle, en revanche est colorée dans son intégralité de noir, sur cette chemise, une cravate blanche. Le pantalon est fait pour accompagner la veste (qu’elle soit blanche ou beige) et est donc lui aussi absent de toute couleur mis à part les bordures. Pour que ce dit pantalon ne tombe pas, une ceinture noire au socle argenté est fixée à sa taille. Mentionnons tout de même le Katana du plus désinvolte des pirates, il reste la plupart du temps dans son fourreau, lequel se trouve être noir et dont l’extrémité est enveloppée par un ruban mauve. Le manche lui est pourtant rouge, contrastant avec tout le reste, mais tout cela n’a pas grande importance.
Cependant il arrive que Shinzo porte un autre accoutrement, notamment l’uniforme son ancien uniforme de marine. Ce dernier est identique à celui de tout bon membre du gouvernement, c'est-à-dire une chemise blanchâtre sans manche. Cette chemise, surplombe le pantalon bleuté de notre personnage. D’autre fois, Kuroda portera une casquette dans un style Anglais, pourvue de carreaux… La plupart du temps il recouvre ces vêtements lorsqu’il désire s’infiltrer.



Mental

Bien entendu, comme vous devez vous en douter ; une personne ne se caractérise pas uniquement avec son apparence physique. Non, sa mentalité, sa personnalité et son intelligence jouent un rôle majeur dans sa distinction ! Certains sont gentils, attentionnés et affectueux, d’autres sont plutôt violents, méchants et avides de pouvoirs. Notre personnage quant à lui est un peu de tout cela. Comment ça ? Ce n’est pas aussi complexe qu’il n’y paraît, lisez ce qui suit et vous comprendrez mieux, je vous le garantis.

Pour définir la situation mentale du dénommé Kuroda Shinzo-Sama, il faudrait bien plus qu’un seul mot, assurément, un seul mot ne conviendrait pas du tout à une personnalité aussi complexe que la sienne. D’autant plus que le dit mot choisi serait à chaque fois différent selon les personnes qui le diraient. Bon nombre d’humains ne jugeant que par l’apparence et les premières impressions useraient d’un vocabulaire comportant : idiot, gamin, nul, dingue et bien d’autre de la sorte. En revanche, les individus plus ouverts d’esprits, préférant faire connaissance avec un inconnu avant de se faire une opinion ou bien encore les fascinés par sa puissance et étant en accord avec sa vision des choses emploieraient des expressions telles que « intelligence », « force », «génie » ou encore " dominance ". En réalité, ces mots conviendraient parfaitement à l’Ex-membre du gouvernement mais ils devraient toujours fonctionner ensemble.... Par exemple, un jour il pourra méditer sur le pourquoi de son existence et les raisons de sa vie ici bas et le lendemain, il se retrouvera face à un adversaire et, un petit sourire d’enfant arborera ses lèvres ; signe de réflexion sur quelle attitude employer ou bien quelle blague sortir… Un sérieux irréprochable, une remarque narquoise ? En conclusion le Bretteur est bien compliqué à décrire, à vrai dire c’est impossible de le faire avec exactitude et précision. Shinzo est donc, comme vous vous en doutez, quelqu’un de fréquentable mais avec méfiance tout de même. Du moins une fois qu’on le connaît. Oui, les êtres verront en lui, de par son physique et son charisme mais aussi grâce à ses manipulations, un homme fort et n’ayant aucune pitié pour ses adversaires ; ne donnant aucun moment de répit à l’ennemi durant un affrontement… Après tout, la vie d’un combattant n’est pas rose… Pourtant, une fois les connaissances effectuées, on se rend bien vite compte qu’il a bien plus de qualité que de défaut. Toujours joueur et prêt à s’amuser, le Kuroda est un ami sur qui on peut compter et avec qui on ne s’ennuie assurément pas ! Aussi, il est très respectueux des autres… Ou tout du moins de ses compagnons et il possède une forte attirance pour le sexe opposé, notamment lorsque la jeune fille arbore de généreuses formes. Je disais donc « de ses compagnons » car oui, à ses opposants pas question de montrer un zeste de respect ! Que du contraire puisqu’il n’hésite pas à critiquer et se moquer ouvertement de l’ennemi lui faisant face. Ces insultes sont diverses et variées, allant du simple « abrutit » à l’« enfoiré » en passant par le « moins que rien ».

Néanmoins, la chose la plus déroutante chez le charismatique possesseur du sabre légendaire est sans l’ombre d’un doute son calme olympien durant la bataille, alors qu’en temps normale il s’agit d’une pile électrique. En toutes situations et quelque soit le danger et l’enjeu, il ne perd jamais son sang froid. Même, il affiche toujours un sourire amusé et satisfait… Du moins presque toujours puisque de temps à autre un léger signe d’agacement prend le rôle principal de son visage et notamment de ses lèvres qu’il mordille inlassablement, ce simple mordillement se transforme bien promptement en un énervement un peu plus haut en intensité, bien qu’il ne soit pas visible sur son visage. En effet, si un tierce individu venait à blesser ses camarades, il s’emporterait et ne retiendrait pas ses coups le moins du monde. Venons en à présent aux deux points les plus marquants et importants de son état psychologique : son intelligence et sa gaminerie. L’épéiste de talent, sans doute l’un des plus puissants a, à plusieurs reprises, prouvé qu’il en avait dans la tête. Même quand l’ennemi est plus fort que lui ou supérieur numériquement, il trouve un moyen de s’en sortir en ayant recourt à la ruse. La ruse justement, il la maîtrise à la perfection ! Mais quant est-il de sa gaminerie alors ? Vous pouvez vous poser des questions. En faite, Shinzo ne mesure jamais le danger et ne réfléchit que peu souvent avant de prendre une décision, s’il trouve un truc cool alors il le lui faut ! Et, à ce moment là, même ses précieux compagnons ne peuvent plus le résonner et ne peuvent que le suivre dans ses terribles aventures... Mais peut-être tout ceci n'est que comédie, à vrai dire et pour résumer le tout, Shin' est un faux débile.

_________________


Dernière édition par Sengoku le Bouddha le Jeu 09 Avr 2009, 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chapeaudepaille-rpg.forumsactifs.com
Sengoku le Bouddha
Admin/Amiral en Chef
Admin/Amiral en Chef
avatar

Nbre de messages : 2490
Equipage : EMM
Inscrit le : 21/08/2007

Feuille de personnage
Niveau:
100/100  (100/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Fiche de Shinzo   Jeu 09 Avr 2009, 19:11

Histoire


Une douce brise traversait le monde des humains, caressant avec une somptueuse douceur la nature encore endormie. Le long des feuilles, coulant d’une manière gracieuse, l’eau de pluie gouttelait pour s’écraser contre le sol toujours humide. Les animaux pointaient le bout de leurs nez, sortant d’un profond sommeil…La nuit avait été calme. D’ailleurs, aux abords de la forêt aucun bruit ne se faisait ouïr ; la tranquillité régnait toujours. Cependant, au centre de la vaste étendue verte constituée d’arbre, un cri survint. Il semblait appartenir à un homme assez jeune, que faisait-il la et surtout que lui arrivait-il ? Tout d’un coup, d’une vitesse incroyable ; un être surgit des buissons à l’aide d’un saut magistral ; il devait s’agir du garçon ayant hurlé. L’inconnu se stoppa quelques instants tout en regardant derrière lui. Son visage affichait non pas de la peur mais plutôt de l’étonnement. Peu à peu, cette expression changea et devint soulagement…L’individu commença alors une chute vers l’arrière, ses lèvres formant un sourire à peine remarquable. Il s’effondra à même l’herbe, ses yeux se fermèrent peu à peu, d’eux même. Tout autour de lui, un liquide rougeâtre, il s’était échappé du trou dans sa poitrine. Dans ce qui paraissait être de terribles efforts l’étranger ouvrit la bouche dans le but de murmurer quelques mots : « Ainsi donc s’est terminé…Je suis heureux que ce soit toi… ».
Alors qu’il achevait sa phrase pour le moins surprenante, une sombre silhouette se dessina au dessus de sa tête. Lentement, l’ombre prit forme et il fut possible de deviner l’apparence de la personne se tenant la. D’après la large carrure et les robustes épaules qu’elle affichait, l’ombre devait appartenir à une personne masculine et plutôt musclée. De sa main droite il tenait fermement un objet ressemblant fortement à une arme blanche constituée d’un manche assez long et d’une lame d’une cinquantaine de centimètre : une lance sans aucun doute… L’inconnu allongé sur le sol soupira longuement, il venait d’inspirer une grande quantité d’air dans ses poumons et avait recraché ce dernier quelques secondes seulement après son inspiration…


.:.Quelques années plus tôt.:.


Sable, chaleur, mauvaise humeur et grandiose, voici, en quelques mots la description d’Atsusa. Oui, cette somptueuse citadelle jaunie par le sable abondant qui la décorait portait bel et bien le nom d’Atsusa. D’ailleurs, l’architecture de cette ville était bien étrange ; effectivement, les bâtiments étaient, pour la plupart, construis en hauteur sur une sorte de montagne miniature. Il était à noté également, que plus les habitations se trouvaient haut, plus elles étaient grandes…C’est donc sans surprise que je vous apprends que le palais d’Atsusa surplombait l’entièreté des lieux et, pour être honnête, c’est lui qui donnait tout son charme à cette ville infernale. Car oui, elle était infernale ! La température dépassait généralement les trente degrés Celsius, mais ce n’est pas tellement cela qui la rendait « infernale ». Non, loin de la, je dirais plutôt que ses habitants offraient une mauvaise image, assurément, ils se plaignaient assez souvent et n’étaient jamais contents, aussi, une dispute pouvait vite se déclarer et ce pour une stupidité…Tel qu’une place pour ranger son cheval… Néanmoins, si les gens étaient autant insatisfaits c’était sans doute parce qu’ils étaient riches ; en effet, Atsusa était la ville la mieux placée au niveau économique de ce pays somptueux. Cela n’empêchait guère la pauvreté de parcourir la bâtisse, puisque, comme dans toute ville « riche » Atsusa possédait son quartier pauvre. D’ailleurs, dans cette agglomération, la plupart des habitants n’avaient aucun toit, vivant dans la rue et dormant à même le sol. Aussi, il n’était pas rare de voir quelques enfants voler un fruit au marchand ou faire les pickpockets afin de survivre…La vie était ainsi faite.
Mais explorons plus en profondeur ce quartier défavorisé. Des maisons en ruine, des déchets décorant le sol, des mendiants de ci de la…Et, face à un banc encore en bon état, un groupe de trois hommes dont celui du milieu, le leader sans doute, tenait un couteau. Cet être était vêtu d’une longue veste de couleur noire enfilée par-dessus un pull à demi déchiré…L’homme ouvrit lentement la bouche afin de prononcer quelques mots, mais à qui étaient-ils destinés ?


"Hey toi…Tu ne sembles pas venir d’ici, tu fais quoi dans ce quartier ?!"


Vraisemblablement, une tierce personne avait prit place sur ce banc et, d’après les propos de l’inconnu armé, il était étranger à cette zone. L’interrogateur marqua une courte pose et, voyant qu’aucune réponse ne se faisait ouïr de la part du mystérieux jeune homme assit, il décida de continuer son monologue avec une nouvelle question…Enfin, plutôt une recommandation.


"Quoiqu’il en soit, tu as choisis le mauvais endroit pour te reposer étranger… Donnes nous tous tes biens de valeur ou il t’en coûtera la vie !"


Il avait énoncé cette phrase en frottant le bout de sa lame sur la paume de sa main gauche, signe qu’il avait une grande confiance en lui. Après tout, deux compagnons à lui se trouvaient à ses cotés et il possédait une arme ; quoi de plus normal d’être confiant ? Cependant, son misérable couteau ne lui serait d’aucune utilité ; non, pas face à l’être qu’il tentait de dépouiller. Le jeune garçon qui subissait les menaces depuis tout à l’heure n’avait toujours pas bougé du banc, ni même ouvert la bouche…En faite, il n’avait prêté aucune attention à ses « agresseurs » qu’il ignorait totalement. D’ailleurs ces bandits de bas étages avaient bien dus s’en rendre compte puisqu’ils commencèrent à s’énerver et à proférer des insultes à tout va. Finalement, après une longue minute de monologue dont je vous tairai les propos, l’homme armé s’écria : « Tu l’auras cherché ! ». Il se mit en mouvement d’une façon peu élégante mais assez rapide et vive. Son bras droit alors à demi plié se tendit en direction du mystérieux individu qui, malgré le danger plus que voyant ne fit signe d’aucune sorte de peur et pour tout dire, la seule action qu’il fit fut de lever les yeux pour fixer les mécréants. Alors que le poignard allait bientôt entrer en contact avec la pauvre victime et donc pénétrer sa chair entre ses deux yeux afin de le tuer ; le briguant s’arrêta. Pourquoi ? C’était si soudain…Avait-il comprit qu’il ne pourrait nullement gagner ce misérable semblant de combat ? Vous êtes en droit de le penser mais la raison était tout autre, avant de vous divulguer cette « raison », il est bon de vous faire remarqué qu’une goutte de sang coulait le long des lèvres de l’ennemi. Que lui arrivai-il ? Subitement, le jeune homme mit son poids en avant afin de se lever du banc sur lequel il était assit. L’individu enfin debout remua ses jambes, comme pour les soulager et faire circuler le sang. Ceci fait, il plaça son index gauche sous les narines de son agresseur, rien…Il ne sentait rien, aucun souffle n’émanait du forban…Il ne respirait plus. Le garçon se saisit du couteau tenu par son « adversaire » ; il amena l’arme au niveau de la ceinture adverse et coupa en deux le bout de tissu qui retenait son pantalon. Il rangea ensuite soigneusement le poignard dans sa poche et se mit à marcher... Le briguant reprit lentement son souffle et constata avec effroi qu’il venait de porter un coup de le vide et que sa lame ainsi que sa victime avaient disparus. Il regarda les alentours tout en se tenant l’estomac et aperçut le jeune garçon à deux mètres dans son dos ; il voulut l’attraper en courant mais se prit les pieds dans son pantalon qui avait glissé jusqu’à ses genoux ; il tomba donc, le nez le premier sur le sol. Ses camarades l’aidèrent bien vite, pendant ce temps, l’inconnu qui avait mit cette fripouille dans l’embarra fit un signe de main comme pour les saluer.


"La prochaine fois, je te tue…Tu as de la chance que j’aie des choses importantes à faire…"


Le début sa phrase fut énoncée de manière joyeuse et gaie et quelque peu moqueuse ; quant à la seconde partie de sa sentence, elle avait été dite plus bas, de manière à ce que lui seul puisse entendre ; de plus, le ton qu’il avait prit était sérieux et froid… Ces choses devaient vraiment être d’une importance capitale pour ce garçon. Néanmoins, comment avait-il fait pour se débarrasser de ses agresseurs ? En faite, notre héro était un expert en maniement du sabre, en effet, il s’entraînait à ce dernier depuis qu’il était âgé de trois ans. Sa particularité ? La rapidité de ses mouvements et sa grande maîtrise des coups éclaires qu’il savait enchaîner avec une incroyable facilité et de manière surprenante. Bref, à l’aide d’un coup avec le fourreau de son katana directe dans l’estomac de l’ennemi, il avait stoppé la respiration de ce dernier qui fut donc dans l’incapacité de se mouvoir.
Notre bel étranger continua donc sa route à travers les rues fortement peuplées d’Atsusa, prêtant une attention assez discrète sur les personnes qu’il pouvait croiser. Mais ou se dirigeait-il de cette façon ? A priori, vu les chemins qu’il empruntait, il quittait le quartier pauvre de la cité et s’acheminait vers le centre ville ; à vrai dire c’est la qu’il y avait le plus à faire. Peut-être avait-il un petit creux et voulait-il se restaurer, ou peut-être encore devait-il acheter une quelconque marchandise. Quoi qu’il en soit, il se trouvait à présent en plein centre ville et ne savait plus où donner de la tête tant il y avait du monde. Subitement, il se dirigea vers un marchand de fruit, de sa main droite il prit une pomme bien verte tendis qu’il plongeait son autre main au fond de sa poche. Il y trifouilla quelques secondes avant d’en ressortir une dizaine de pièces qui servirent à payer le vendeur…Il enfonça à nouveau sa main dans son pantalon dans l’espoir d’y trouver un peu de monnaie. Malheureusement plus rien, il venait d’user ses derniers sous pour cette pomme…Il baissa légèrement la tête et soupira longuement.


***Shinzo…Cette foutue pomme m’a ruiné…***


Il secoua son visage avant de reprendre sa route tout en dégustant son maigre repas. Notre garçon, le dénommé Shinzo vagabondait dans les avenues de la ville en prenant soins de ne pas quitter le centre. Après tout, n’avait-il pas des choses importantes à faire ? Ce n’était pas s’acheter cette pomme tout de même ?! Finalement, lassé de faire les cents pas, il décida de prendre place sur un banc en espérant cette fois qu’il n’aurait pas à faire à de sales mécréants. Non pas parce qu’il en avait peur mais plutôt parce que tout cela le fatiguait ; il est vrai que des imbéciles de leur sorte il en côtoyait tous les jours. Tout d’un coup, alors que son regard se perdait loin à l’horizon, son visage s’illumina. Enfin, son compagnon était arrivé. Ce dernier n’avait pas changés depuis les jours qui s’étaient écoulés. Promptement, Shinzo se mit debout et se leva donc de son reposoir. Il se dirigea vers son ami, une fois dans son dos, il lui tapota l’épaule à l’aide de sa main droite. Néanmoins, il fut surpris, Shuya était accompagné d’une jeune fille qui était ma fois assez mignonne. Alors que son camarde s’était retourné et l’avait déjà salué, notre héro contemplait toujours cette jeune fille. Mais Shinzo revint bien vite à la réalité et cessa de se préoccupé de cette inconnue ; il apprit quelques temps après qu’il s’agissait en faite de la petite amie de Shuya… Par ailleurs, ce dénommé Shuya devait retrouver notre jeune homme dans cette ville afin de discuter d’une affaire importante…


"Alors Shinzo…Devons-nous les rejoindre ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chapeaudepaille-rpg.forumsactifs.com
Sengoku le Bouddha
Admin/Amiral en Chef
Admin/Amiral en Chef
avatar

Nbre de messages : 2490
Equipage : EMM
Inscrit le : 21/08/2007

Feuille de personnage
Niveau:
100/100  (100/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Fiche de Shinzo   Jeu 09 Avr 2009, 19:11

.:.Peu de temps après.:.


Le ciel était dégagé et les rayons de la plus grande étoile de l'univers illuminaient le magnifique pays. La température était plutôt élevée, elle devait tourner aux alentours des trente degrés, néanmoins, une petite brise légère et agréable la rendait supportable. Il n'y avait pas un seul bruit dans la nature mis à part le chant des oiseaux et les branches d'arbres bougeant à cause du vent...Après tout il était encore tôt, le soleil venait tout juste de se lever, la journée débutait à peine. Lentement, un somptueux village dissimulé au centre du pays se réveillait, tous ses habitants sortaient du pays des rêves. Ce village était entouré d'une immense forêt, oui une forêt comme on en voit rarement. Les arbres montaient à plusieurs mètres en direction des cieux et leur feuillage conférait au village une zone ombragée...Ce village était appelé Kurokusi. Il s’agissait d’un village marchand très réputé, on y trouvait de tout là-bas. Des parchemins et des armes pour pirates et marines mais également des hôtels et des animaux… Bref, si vous cherchiez quelque chose vous pouviez être certain de le trouver dans ce village. Au loin, arrivant face aux imposantes portes du village, on pouvait observer une silhouette. Le soleil se trouvait dans son dos, impossible donc de voir à quoi cet étranger ressemblait. Toutefois, au fur et à mesure de sa progression, il révélait son apparence. A priori, il devait s’agir d’un jeune homme n'excédant pas le mètre quatre vingt, Il ne devait pas être très lourd, en effet, son allure était svelte et mince. Sa coiffure était comme semble-t-il dirigée vers l’avant…Pourtant il n’y avait pas de vent, il avait donc prit la peine de se coiffer.

Après plusieurs minutes de marche l’inconnu arriva finalement dans une zone de lumière, révélant alors au grand jour son vrai visage. Oui, à présent on pouvait clairement le détailler. Il s'agissait de Shinzo, jeune homme à la chevelure dorée et ayant à peu près dans la vingtaine. Il était vêtu, comme la plupart du temps et comme tous les membres de l’organisation à laquelle il appartenait, d’une cape et d’un pantalon arborant fièrement l’insigne du gouvernement mondial. Cette cape, il la laissait généralement entre ouverte pour sentir le vent glisser sur son torse, une sensation pour le moins agréable. Son pantalon était noir, toute fois, trois bandelettes blanches se trouvaient sur l'une de ses jambes, elles servaient simplement à tenir son étui pour y ranger ses objets personnels. Dans sa main, se tenait fermement un gant en fer décoré de plusieurs lames, il s’en servait pour combattre ; cela lui permettait d’abattre ses ennemis très rapidement et discrètement…En effet, une telle arme donne un avantage certain au corps à corps ! Quant à ses yeux, ils étaient particulièrement étranges puisque leur couleur était d’un bleu des plus profonds. Aujourd’hui une lourde tâche l’attendait, il devait se rendre aux alentours d’une grotte, là bas sa nouvelle demeure l’attendait…Le quartier général. Effectivement, les dons exceptionnels de Shinzo avaient grandement intéressé le responsable de cette zone qui le recruta, maintenant il devait se familiariser avec les autres membres et pour se faire, se rendre au QG. Mais pourquoi traverser ce village alors, c’est bien simple, la planque se trouvait à quelques mètres seulement de ce dit village. D’ailleurs, c’était un ordre du chef la raison de sa visite ici ; un informateur devait l’attendre dans un stand d’arme et lui remettre les plans d’une mission importante, Shinzo devait donc maintenant trouver ce contact… Mais avant cela, il fallait encore pénétrer dans le village, chose aisée puisqu’il n’y avait aucun garde ! Le jeune homme se retrouvait donc à présent dans la grande rue du village, cette même rue ou se tenaient la plupart des commerces et habitations. Un restaurant faisait le coin droit de l’avenue et le petit marchand de ramen le coin gauche ; les habitants quant à eux s’adonnaient à leurs occupations respectives. Préparer la nourriture pour les cuisiniers, nettoyer son trottoir pour les commerçants ou encore vendre des tickets de tombola pour les plus jeunes. Ce lieu était vraiment très accueillant et regorgeait d’activités en tous genres, un véritable paradis.

Cependant, avec toutes ces personnes, retrouver l’informateur équivalait à retrouver une aiguille dans une botte de foin. Shinzo se mit donc à vagabonder de rue en rue à la recherche du stand d’arme, malheureusement il n’y en avait pas qu’un seul…En effet, depuis qu’il marchait, au moins dix magasins d’armes avaient croisés son chemin. L’homme aux griffes n’était pas un grand impatient mais le fait de ne pas trouver ce maudit contact commençait à l’énerver et ce au plus haut point ! Tout d’un coup, une voix se fit entendre dans le dos de notre héro, elle semblait s’adresser à lui. Shinzo se retourna promptement et fixa son interlocuteur. L’homme se présenta à lui comme étant ce contact tant recherché, le garçon n’y croyait pas, il l’avait finalement trouvé ! L’inconnu lui donna une enveloppe soigneusement fermée et partit sans dire un mot. Le membre des marines quant à lui s’empressa de s’acheminer au quartier général, ceci fait il entra et se dirigea vers le bureau du directeur pour lui donner l’enveloppe. Mais les longs couloirs du bâtiment se voyaient étouffés par le nombre de passage de ses occupants mais, lorsque le passage fut totalement libre, Shinzo aperçut quelqu’un de bien familier dans la pénombre. Ce « quelqu’un » agit rapidement en énonçant une courte phrase. Shuya, son meilleur ami avait réussit à rejoindre la marine lui aussi ?


"Nous l’avons finalement rejoins, n’est-ce pas Shinzo ?"


.:.En cet instant.:.


L’inconnu, toujours sur le sol ouvrit peu à peu ses yeux afin de fixer l’homme au dessus de lui. En outre, cet homme venait de lever son bras et donc sa main dans laquelle reposait son arme qui, je vous le rappelle était une longue lance acérée. Le type abattit hâtivement son instrument de combat en direction de l’herbe, à l’effet de tuer une bonne fois pour toutes le mystérieux personnage étendu sur le terroir. Malheureusement pour l’attaquant, son adversaire roula prestement sur le côté gauche et par conséquent esquiva le coup qui devait lui être fatal. Il se releva péniblement et se posta face au lancier. Les deux êtres se dévisageaient, détaillant l’autre de la tête aux pieds avant de s’arrêter dans ses yeux…Finalement, le blessé se décida à rompre ce silence pesant.


"Shuya… J’ai changé d’avis… Ce n’est pas terminé !"


Il marqua une courte pose dans le but d’avaler la salive accumulée dans sa bouche et d’expulser l’air ayant pénétré ses sinus pour se loger dans ses poumons. Ceci fait, notre héro, Shinzo donc, put continuer son monologue.


"La marine… Elle n’est pas ce que l’on pensait…Voix-tu réellement une utopie dans tous nos ordres inutiles ? Quittes le gouvernement, retournes à tes anciennes occupations…"


En effet, il était impossible que le gouvernement mondial, étant sensé représenter la paix ordonne de tuer femmes et enfants… Alors que Shinzo tentait toujours de raisonner son ami de toujours, Shyua Chôjirô, celui-ci fonça, pointant sa lance vers le visage de son ancien camarade. Shinzo s’abaissa rapidement et esquiva le coup. Il n’attendit pas longtemps avant de contre attaquer, l’instinct de survie… Shuya s’écroula sous la technique du Kuroda…Oui…Le Chôjirô gisait sur l’herbe qui venait de sécher, deux lames plantées au travers de sa gorge. De petites larmes discrètes vinrent humidifier les yeux de notre héros qui n’avait toujours pas quitté le corps inerte des yeux… Il prit dans ses mains l’insigne décorant le tenue de son défunt ami avec pour inscription : « Chôjirô »


"Non, ce ne devait pas être toi…"


Son meilleur ami venait de sombrer dans le royaume des morts... Oui, il avait du le tuer parce que Shuya suivait les ordres du Gouvernement... C'était décidé, Shinzo quittait la marine et s'enrôlait dans la piraterie ! Cet institution appelée gouvernement l'écœurait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chapeaudepaille-rpg.forumsactifs.com
Kuroda Shinzo
Burst Heikai's Pirate
Burst Heikai's Pirate
avatar

Nbre de messages : 66
Inscrit le : 07/04/2009

Feuille de personnage
Niveau:
30/100  (30/100)
Fruit du Démon : /
Expérience:
210/600  (210/600)
MessageSujet: Re: Fiche de Shinzo   Ven 10 Avr 2009, 01:25

~ Techniques au sabre ~


  • Tsugi No Mai !

Shinzo positionne son sabre de façon à ce que la pointe de ce dernier vise l'adversaire. Il se lance ensuite dans une frénésie de coups, tentant de transpercer l'ennemi. La vitesse de cette attaque est relativement élevée ainsi que le nombre de coup.


  • Koma No Mai

Shin' place son katana horizontalement face à son tronc. Il laisse une main sur le manche et met l'autre sur le revers de la lame. Il fait ensuite tourner l'arme devant lui afin de se créer une sorte de bouclier. Ainsi les balles se voient découpées avant de le toucher et les coups directes sont impossibles. Du moins, de face.


  • Ryuu No Mai

Shinzo tend son bras sur le coté et place le manche de son arme sur son poignet en effectuant de petits mouvements circulaires à l'aide de se dernier dans le but de faire tourner le katana autour du dit poignet.


  • Nashinoki No Mai

Shinzo court vers l'ennemi et donne un coup de sabre verticalement. Il n'a pas pour but de toucher l'adversaire (mais s'il le fait c'est bien aussi^^) mais bel et bien de se jouer de lui. En effet, un coup aussi simple sera vite esquivé et le sabre se plantera dans le sol. A ce moment là, avec la vitesse et son agilité Shinzo prendra appui sur son katana pour se mettre en poirier sur ce dernier. Rapidement Shin' donnera une impulsion avec son bras tout en gardant l'arme en main et bondira ainsi derrière l'opposant, lui assenant un coup dans le dos.


  • Uzu No Mai

Shin' tiens son arme à deux mains et la place au dessus de sa tête de manière horizontale (donc parallèle à sa tête). Il bondit ensuite et effectue une petite acrobatie portant le nom de vrille (tourner sur soi-même horizontalement). La vitesse de rotation accroit la force et le tranchant des coups portés . Aussi, distinguer Shinzo devient compliqué tant il ressemble à un tourbillon vous fonçant dessus. ( technique qui, si encaissée peut mettre un homme au tapis, voir le tuer ~~ pas encore maitrisée)
Spoiler:
 


~ Techniques Griffes ~


  • Sharin No Hana

Shinzo effectue un enchainement de roue sans les mains durant lesquels il vise l'ennemi avec ses griffes, espérant le blesser ou plus si possible.


  • Magaru No Hana

Shin' tourne sur lui-même en avançant en direction de l'opposant. Le bras muni des griffes tendu afin que l'arme puisse trancher les choses à son contact. De temps à autres, il tiens son katana le long de son corps pour se protéger quelque peu.

~ Techniques combinées et sans armes ~


  • Hikyou No Aki

Le Kuroda fonce vers son ennemi en laissant pendre ses griffes le long du sol et tenant son katana dans l'autre main. Une fois l'adversaire à portée il donne un coup de griffe partant du sol vers les yeux adverses dans le but de lui envoyer de la poussière ou quoi que ce soit pouvant l'aveugler. Il ne lui reste plus qu'à donner un coup net et rapide avec son sabre.


  • Hokori No Aki

Shinzo laisse trainer ses griffes sur me sol et cour partout autour de son ennemi afin de créer un nuage de poussière empêchant de voir au travers. Bien entendu, Shin' ne voit rien non plus mais il peut se planquer en tout cas :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiche de Shinzo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiche de Shinzo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: Archives-
Sauter vers: