Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiche de Rain Corbel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sengoku le Bouddha
Admin/Amiral en Chef
Admin/Amiral en Chef
avatar

Nbre de messages : 2490
Equipage : EMM
Inscrit le : 21/08/2007

Feuille de personnage
Niveau:
100/100  (100/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Fiche de Rain Corbel   Dim 17 Mai 2009, 16:58

Nom et Prénom : Corbel Rain

Âge : 29 ans

Rang/Grade : de la marine comme vous en jugerez bon.

Métier(s) : Cuistôt

Arme(s) : En tout premier lieu sa cuisine. il ne faut pas grand chose pour qu'elle devienne la source de terrible crampe d'estomac ou de mort atrocement douloureuse... Hors de ce "talent", elle garde toujours avec elle un sabre court (à peine la longueur d'un bras et demi) dont la lame est tordue, de ce fait il a reçu le nom de Magato par son forgeron. Il est utile pour le combat rapproché et permet des feintes et des passages aisés d'un main à l'autre en cours d'action. Outre Magato, Rain possède également Ebelenne, sa cuillère à soupe. Celle ci est imbibée de l'odeur de l'oignon en cours de découpage, à tel point que l'arome, pour quelqu'un non habitué aux "fumés" des cuisines aura une irrepressible envie d'éternuer et de pleurer.


Équipage : aucune idée xD

Description : [physique + mentale à la suite]

La première chose qu'on remarque chez elle, c'est son habillement. Très minimaliste en vérité. Habituée à travailler dans des cuisines surchauffées ou sous un soleil de plomb elle y a adaptée sa tenue qui se constitue d'un haut qui est en réalité un simple soutien gorge violet de natation. Sa poitrine est ainsi assez mise en avant et bien qu'elle ne soit pas exceptionelle, elle n'en demeure pas moins assez attirante. Son bas quant à lui, qui parfait le tableau d'un corps svelte aux hanches bien marquées et aux yeux verts émeraude profonds, quoi qu'un tantinnet trop musclé pour une femme est aussi intimiste, mais elle ne s'en est jamais formalisée, son fessié joliment arrondi n'étant pas sa première priorité.

Après cela, la plupart des gens remarque ses cheveux bleus, s'arrêtant à hauteur des épaules et de ce fait de son dos. Celui ci est traversé par une longue cicatrice blanchatre, souvenir qui n'est plus douloureux depuis déjà bien longtemps mais reste impressionnant, sur sa peau déjà assez pâle. Bien qu'elle prenne le soleil, elle a toujours eu du mal à bronzer, apparement c'est une maladie, mais elle n'en a jamais sut le nom. En dehors de cette marque disgracieuse, son corps ne relève d'aucune autre forme de blessure.

A partir de ce moment, on s'attarde plus aux détails de la silhouette qui montre bien que l'apparente fragilitée féminine est une simple illusion. Les mains, bien qu'allant de pair avec sa petite taille d'un mètre 62, ont des doigts courts et habitués aux travaux de la cuisine, comme la plonge et ne sont donc plus aussi douce qu'elles ont put l'être par le passé. Ses lèvres charnues sont le plus souvent ouvertes sur un flot de jurons lorsqu'une de ses sauces brûle ou qu'on l'a dérangée en pleine cuisson difficile. Ses longs cils battent souvent, cherchant à chasser la farine dont elle se retrouve très souvent couverte et ses pieds fins possédant de petits orteils, comme des petits pois, sont le plus souvent chaussés de tongues qui prévilégient l'efficacité à l'élégance comme toute son attitude corporelle... Du moins en ordre général.

A noter, qu'elle garde toujours une cueillère à soupe avec elle, souvent bloquée entre la bande fine du côté de son "maillot de bain", son arme (magato) toujours portée à la main. Jamais accrochée sauf en cas d'abordage prévu, dans ce cas, elle ajoute une large ceinture pour la suspendre à sa sa tenue, voir même un pantalon, mais cela reste excessivement occasionnel.


Un regard sombre et un renvoi pas piqué des annetons attendent ceux qui osent s'aventurer dans SA cuisine sans y être invités. C'est une des rares choses sur lesquelles Corbel est intransigeante, personne n'a l'autorisation de venir troubler le petit mouvement de son univers personnel. A part cet aspect très bête fauve défendant son territoire, elle est plutôt d'un naturel jovial, ne machant pas trop ses mots, même si cela doit la faire dépasser ses prérogatives. Rain en assume les conséquences sans trop râler, surtout quand celle ci consistent en une corvée d'épluchages de patates. Elle rit aussi, fort et longtemps, de manière hératique, toujours d'une manière décalée. En effet elle inspire pour cela au lieu d'expirer et c'est une source de moquerie vis à vis d'elle même qui lui permet de moins apréhender ce que l'on peut penser d'elle.

Elle possède par contre une bien étrange habitude qui consiste en un dialogue récurent avec des objets ou des interlocuteurs inexistants, couramment pour énoncer un fait qui lui est illogique ou exaspérant, à moins qu'il ne s'agisse de ses outils de travail. Dans ce cas là, c'est toute une épopée qu'elle s'invente entre les bataillons de fourchettes et les murailles de betteraves. De toute cette étrange agitation qui lui est pourtant très naturelle c'est Magato qui en ressort avec le plus grand rôle. En effet, il pourrait presque paraitre être une entité vivante dans sa manière de parler de lui ou de ses "réponses" pendant leurs conversations.

Elle ne porte pas la Marine dans son coeur, mais pense que ce n'est pas l'ensemble des personnes y travaillant qui est condamnable. Elle a donc un conflit certain vis à vis d'elle a travailler pour eux, mais part du principe que c'est un mal nécessaire qui lui permettra peutêtre de faire évoluer les mentalités ou tout du moins d'obtenir assez de force et d'informations pour leur montrer de qu'elle bois elle se chauffe.

Rain est quelqu'un qui croit en la force d'un groupe mais qui de ce fait met son rôle en avant par rapport à à sa propre existence. Ainsi, elle a tendance à oublier de cultiver sa part de féméninité pour développer le côté cuistot. Elle n'en est pas pour autant insensible, ni réfractaire au rapport avec les hommes... Au contraire. Mais elle ne réalise souvent pas qu'elle pourrait elle même devenir un centre d'intérêt pour autre chose que sa cuisine.
A noter qu'elle ne pense pas que l'ère de la piraterie en tant que rêve soit finie. Au contraire, elle aime à penser que celle ci perdurera, malgré cela Rain est aussi très consciente que les rêves ne font pas forcément vivre, et encore moins survivre de part les temps qui court si on en possède pas le pouvoir. Cet état d'esprit va peutêtre de paire avec l'adoration qu'elle porte à Do flamingo. Allez savoir pourquoi cet ex-corsaire la fascine totalement. Evidemment ce n'est pas le genre de chose qu'elle ira crier sur tous les toits de la marine...

Son surnom vient du fait qu'elle a toujours trop mit d'oignons dans ses plats, a tel point que ceux qui les mangent ont tendance à pleurer comme s'ils les avaient épluchés...

Histoire :

Rain est née dans une petite île quelque part dans West blue, le climat y était d'environ 40 degrè à l'ombre et la population acceuillante. Son enfance n'a rien connu de très marquant en dehors de la visite, un jour, d'une compagnie militaire qui n'inspira aucune confiance à la fillette qu'elle était alors et à profonde adoration envers le maitre coq d'un bateau d'escale, ami de ses parents, qui venait tous les deux mois sur l'île se réaprovisionner et prendre des congés mérités entre deux traversés de la région.

Ses parents étaient des gens très tranquilles, son père partait parfois en bateau pour quelques semaines mais rien qui ne sembla notable. Sa mère l'accompagnait parfois et dans ces moments elle se retrouvait chez leur ami commun, leurs départs correspondant toujours avec les moments où il restait en faction dans l'île. Ainsi, elle put très rapidement apprendre les bases de la cuisine (et surtout de l'art de faire carboniser des aliments innocents) et plus précisément elle s'intéressa particulièrement aux pizzas qui lui faisaient penser à la forme du monde. Drôle d'idée mais venant d'une enfant, ça n'avait rien de bien surprenant.

Sa vie a véritablement connue un tournant pendant sa dixième année. Ce jour là, elle était partie avec son école en expédition dans la fôret et au lieu de pouvoir comme il aurait été de logique,raconter à ses parents la superbe balade effectuée à son retour, elle ne put que voir les deux corps se balançant au bout de cordes, des hommes de la marine bloquant le passage. Au départ, elle n'accepta pas cette vérité, trop dur, trop affreuse pour être réelle et dans son malheur elle réussit à achapper des mains qui la retenaient et se jeta sur un grand homme, un quelconque haut gradé, un assassin donc. Ce dernier la repoussa sans mal . C'est là qu'elle éccopa de sa balafre qui marque toujours son dos aujourd'hui, l'officier de l'époque voulant "montrer ce qui arrive quand on conteste l'ordre établit" et lui assena qu'elle avait de la chance d'être en vie, car la piraterie ne se pardonne pas, même pour les enfants. Mais la marine savait bien que la pauvre gosse ne savait rien des activitées parentales.

Les trois mois qui suivirent furent les plus longs de son existence. Déjà que les histoires qu'on lui avaient racontées, de chasses aux trésors, de voyage par delà les mers et de liberté l'avaient toujours attirés. Elle en venait à détestés toutes ces personnes qui s'étaient contentées de regarder sans rien faire, prisonnière dans l'éteau de la justice et de la loi. Heureusement pour elle, car il y a toujours une lueur d'espoir qui brille ici bas. Celui qui l'emmena hors de cet enfer intérieur fut le cuisinier, revenu de son dernier voyage sans connaitre la nouvelle. Il obtint de son capitaine de pouvoir garder la petite comme marmiton.

Au travers de l'apprentissage, de la pratique intensive de la cuisine et sous la supervision de cet homme généreux devenu son père adoptif, son coeur se calma et avec lui ses envies de vengeances. Oui, ce n'était pas l'entière Marine qui était responsable de ce qui était arrivé, mais elle était elle même sincèrement persuadé que ses parents avaient été des gens bien jusqu'au bout. On ne peut rien réaliser sans recette et toute action est le fruit d'une préparation particulière qu'elle soit baclée ou non. Simultanément, elle convaint le bretteur de l'équipage du "Die Rosa Lamorea", la navire sur lequel Rain grandissait maintenant, de lui enseigner ne serait ce que les rudiments du maniement du sabre et malgrès quelques réticences en raison de l'âge et de la qualité de jeune fille de la demandeuse, il accéda à sa requête.

Ainsi elle atteignit sa majorité, alors que les voyages du navire continuaient de l'entrainer en divers lieux de West Blue. C'est sûr l'ile de Petipa, une unique ville marché au coeur d'une petite archipel appelé Aricobeur qu'elle fit la connaissance de celui qui allait devenir son meilleur ami. Il se trouvait entassé au milieu de morceaux de métal rouillés ou a moitié détruit et son créateur rit bien sincèrement en voyant a jeune femme lui demander son prix. Il eut même la gentillesse de lui remettre une garde convenable pour une somme modique.

Ce nouveau compagnon à son côté lui donna le sentiment que cette fois, elle devait se séparer de la vie relativement paisible qu'elle s'était faite sur le Die Rosa et s'engager dans une voie plus importante pour son avenir. Elle se rendit donc au quartier de la marine le plus proche pour s'engager.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chapeaudepaille-rpg.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fiche de Rain Corbel   Dim 17 Mai 2009, 18:01

Techniques


- Sauce Oignon-Ail -


La jeune femme utlise sa fameuse cuillère. Elle la lance vers l'adversaire dans un joli mouvement de cloche, laissant ainsi bien le temps à l'atmosphère environnante de s'imprégner de l'odeur hautement larmoyante de l'innofensif ustensile. Elle profite de l'instant où la cuillière finit de retomber pour attaquer frontalement au moyen d'un coup de poing descendant.

- L'enfer des Fournaux -


Pour cette technique, Rain utilise Magato comme s'il s'agissait d'une alumette géante. Elle frotte la lame méticuleusement huilée pendant son entretien d'un coup sec et, faisant tournoyer et passer celle ci d'un main à l'autre, dégage des flammes de différentes envergures, dues aux mini-explosions et projections d'huiles embrasées dans l'air. L'adversaire se retrouve comme prit dans un grill à taille humaine.

- Pizza express' -

Rain se met à tourner rapidement autour de son adversaire, car il faut aérer la pâte avant de lui donner sa forme, le laissant s'épuiser vainement au travers d'esquives et de feintes. Puis d'un souple mouvement, elle passe sous sa garde qand l'occasion vient à se présenter et lui envoit un violent coup de coude enchainé dans la poitrine qui le projette au loin.

- Côte Assaisonnée -


Technique dans laquelle Corbel a décidé de mélanger ses capacités résultant des entrainements culinaires et celles provenant de l'enseignement reçu par Batalan. Elle doit pour cela arriver au contact de l'adversaire et en reprenant le même rythme que lors des grands rush cuisiniés rouer de coups l'ennemi (attendrir la viande), avant de passer dans son dos en tranchant d'un revers de lame son flanc.
Revenir en haut Aller en bas
 
Fiche de Rain Corbel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche de Rain Maniko
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: Archives-
Sauter vers: