Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oswin D. Janus
Doyen de la Cabale
Doyen de la Cabale
avatar

Nbre de messages : 479
Equipage : Cabale.
Prime : 152. 000. 000
Inscrit le : 21/06/2008

Feuille de personnage
Niveau:
77/100  (77/100)
Fruit du Démon : Masque: fruit du parasite
Expérience:
260/1100  (260/1100)

MessageSujet: La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).   Jeu 12 Nov 2009, 19:40

[Hrp: je post ici en tant que PNJ, j'ai l'autorisation de l'admin Moon Jigen]

http://www.youtube.com/watch?v=TezDF1ybD-k

L'escorte de marines qui transportaient le prisonnier Faust VIIIème du nom, était en route, composée de trois navires, ce convoi se dirigeait vers la puissante prison de Lijeg Kentel...Une prison spécialement aménager pour les membres de la puissante Cabale. Trois navires pleins de matelots, et un officier pour commander ce groupe...un seul officier pour garder un oeil sur l'horizon et surtout empêcher toute évasion de la part du boucher qu'est Faust.

Bien que Faust VIII soit un fidèle et non un prophète, tous savaient qu'il pouvait faire concurrence à ses supérieurs au combat, probablement le fidèle le plus proche du titre de général de la Cabale!
Il fallait donc une main forte pour garder contrôle sur ce monstre...Mais personne ne se doutait que l'état major enverrait cet officier, il était impensable que ce type soit chargé d'une telle mission...

Spoiler:
 

Le fameux casseur de crâne était dans sa suite, allongé sur son lit en attendant qu'il se passe quelque chose...un coups de canon, un crie sanguinaire de pirate, mais rien n'arrivait...jusqu'à ce qu'un matelot de la marine entra dans la pièce:


"Trois navires à tribord commandant!"

Soudain intéressé, l'officier questionna:


"Pirate?"

D'un air stressé et terrifié, le petit soldat répondit:


"Ils portent le pavillon de la Cabale! Ils portent la marque de l'œil!"


Un long sourire se dessina alors sur le visage de Kimbly:


*Même après le massacre d'Alabasta?*


"Ils ne comprennent décidément rien à rien...Mais cela me réjouit, j'aime leur persévérance! Pas de canonnade, parez à l'abordage..."

Des coups de canons seraient beaucoup plus facile pour détruire une flotte ennemie, mais le commandant Kimbly avait que trop besoin d'action et de sang.


Dernière édition par Oswin D. Janus le Jeu 03 Déc 2009, 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Matador
Criminel
Criminel
avatar

Nbre de messages : 208
Equipage : Ex membre de La Cabale
Prime : 87. 000. 000
Inscrit le : 04/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
Fruit du Démon : Fruit des Textiles
Expérience:
1048/1100  (1048/1100)

MessageSujet: Re: La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).   Jeu 12 Nov 2009, 20:13

Spoiler:
 
Matador se trouvait sur le bateau à la tête de la flotte cabalienne. Il voyageait depuis une journée déjà et l'armée était au complet : A sa droite se trouvait le navire numéro 2 avec 50 hommes et comme dirigeante Kyoufu, et à sa droite se trouvait le navire numéro 3 avec 50 hommes aussi et en dirigeant Takeshi.
Le plan de sauvetage avait commencé. Dans peu de temps ils allaient atteindre le nord de Troke, et entrer dans le territoire naval de Lijeg Kentel.
Matador s'entrainait sur le pont tout en dansant. Fait étrange, la musique résonnait à des kilomètres à la ronde sur les océans indiquant le retour de la Cabale en force. Matador dansait, dansait, pointant le doigt vers le haut, vers le soleil.

- OSWIN ! NOUS VOILA !

Faisant basculer sa tête en arrière il aperçut alors à l'horizon trois bateau ornant fièrement les voiles de la Marine. La moustache frétillante, il avait enfilé son pantalon disco, brillant au soleil, écarta les cuisses de façon sexy et cria à l'armée :

- En avant toute ! Ils sont devant ! Suivez le rythme de la musique s'il vous plait !

C'est alors qu'ils foncèrent droit devant, entamant le Plan n° 1.
Arrivés à côté du premier bateau, la musique lui donnant des ailes, Matador sauta le premier sur le navire de la marine tout en continuant de danser :

- La Cabale revient ! C'est le début du cauchemar mes amis ! Hahahah ! A l'abordage !


Derrière le prophète de la cabale, une centaine d'hommes sautèrent à leur tour sur les trois bateaux.
Corico tout excité par le rythme commença le premier en donnant une énorme baffe tourbillonante au Marines devant lui.

- Vous tous ! Cherchez Faust !

Donnant un coup de pied tel une vraie ballerine sur les voyeurs devant lui, il put entrapercevoir un homme avec queue de cheval, ainsi qu'un manteau à épaulettes.

* Sûrement un officier, il doit avoir les clés pour libérer Faust...*

Il siffla dans sa direction.

- Hey Mon Chou ! Mon Garçon, Je te prie de bien vouloir me passer les clés...


Dernière édition par El Matador le Jeu 03 Déc 2009, 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oswin D. Janus
Doyen de la Cabale
Doyen de la Cabale
avatar

Nbre de messages : 479
Equipage : Cabale.
Prime : 152. 000. 000
Inscrit le : 21/06/2008

Feuille de personnage
Niveau:
77/100  (77/100)
Fruit du Démon : Masque: fruit du parasite
Expérience:
260/1100  (260/1100)

MessageSujet: Re: La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).   Jeu 12 Nov 2009, 21:21

Alors que les navires s'approchaient à grand pas, tous les matelots s'agitaient dans tous les sens, comme si une guerre mondiale était sur le point de débuté, tous tremblaient sous la réputation de la Cabale. Malgré la grande victoire d'Alabasta, peu de marines en étaient revenus avec la fierté de pouvoir raconté à quel point ils étaient héroïques, le commandant de la justice se mit sur le pont, regardant la flotte ennemie approchée comme une fusée!

Les mains dans les poches, il souriait à l'idée de voir une bataille sous ses yeux, c'est alors que débuta la grande abordage! Des centaines de guerriers, les sabres tenus entre les dents, les cordes à la main, s'envolant dans un crie de guerre sanglant! Des nuages noirs commencèrent à se rassembler au dessus du combat, jusqu'à ce que les premières gouttes de pluie tombèrent.

Tous les marins savent que la pluie est mauvais signe, même pour des fanatiques...L'officier du gouvernement regarda vers le ciel avec un air nostalgique, puis souris...que le combat commence!

Un des premiers a atterrir sur le navire principale de la flotte, fut un type habillé comme un danseur de disco, bougeant bizarrement sur le rythme de sa musique loufoque qu'on entendait à des kilomètres à la ronde. Un fou? Pensa le marine, quand soudain il vit la baffe que celui ci lança à un matelot qui fut projeté du bateau comme une balle de pistolet, un des soldats de la marine pointa alors Matador du doigt:


"Cette...Cette façon de bouger...Ce goût pour la musique disco...C'est El Matador! Prophète de la Cabale, survivant du massacre d'Alabasta, il a également vaincu la lieutenant Monotov!"

http://www.deezer.com/listen-3849233

Quand l'information arriva aux oreilles du commandant, ses yeux s'allumèrent comme les flammes de l'enfer, son futur adversaire avait battu la fameuse Anatorienne, militaire, Monotov! C'était donc un ennemi qui méritait d'être combattu! Kimbly se lécha les babines en retirant son grand manteau de son dos.
El Matador venait de lui demander de lui donner les clés de la cage de Faust, le commandant Kimbly sortie alors un trousseau, y arracha une clé et l'avala brutalement!
Il fixa alors Matador dans les yeux, avec un sourire aux lèvres:




"Ainsi tu seras obligé de me tuer pour libéré Faust VIIIème du nom..."

Soudain, un homme de la Cabale sauta en direction de l'officier, le sabre à la main, il tenta de le planté! Le bras de Kimbly se leva alors comme un éclair, attrapant le visage du fanatique tout en se protégeant de l'arme avec son autre point, comment de la chair pouvait paré un sabre de fer? Personne ne le savait, le commandant écrasa alors la tête du Cabalien qui mourra immédiatement, le marine ne semblait pas bien musclé...pourtant il venait de fendre le crâne de ce fou avec une telle facilité. Un pouvoir se cachait derrière une telle performance, surement en rapport avec ces tatouages sur la paume de ses mains...


"Je suis le commandant Zolf J. Kimbly, essayez de vous amuser Prophète car je n'y manquerai pas"

L'officier de la marine se tourna alors vers un de ses hommes:




"occupez vous des autres, je me réserve celui là"


Le commandant retroussa alors ses manches, fixant son adversaire, un sourire malicieux laissant voir ses dents, une telle joie venant d'un combat qui s'apprêtait à débuté, c'était comme une grosse boite de chocolats aux yeux de Kimbly.
Tout en s'étirant, le casseur de crâne craqua ses doigts, c'est alors qu'on put voir les symboles dessinés sur ses mains:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Matador
Criminel
Criminel
avatar

Nbre de messages : 208
Equipage : Ex membre de La Cabale
Prime : 87. 000. 000
Inscrit le : 04/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
Fruit du Démon : Fruit des Textiles
Expérience:
1048/1100  (1048/1100)

MessageSujet: Re: La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).   Ven 13 Nov 2009, 22:16

Spoiler:
 

Matador abasourdi par ce qu'il venait de voir, sortit ses poing américains.

* Il a des bras en métal ou quoi ? Un fruit du démon ? Ou alors serait-ce une magie vaudou quelconque qui aurait un rapport avec ses tatouages...*

Il avança exécutant les pas du tango, écrasant deux trois soldats de la marine au passage.

- Mmmh puisque tu ne veux pas me passer les clés, je vais venir les chercher moi-même...

Un marine se dressa devant lui et d'un bond il le contourna pour l'attraper par les épaules et le balancer à la mer.

- Ne brise pas ma technique de danse...Insolent.

1...2...1...2...Gauche puis droite. Matador tournait, valsait et tout en faisant cela il traficotait quelque chose avec des morceaux de tissus. Étrange entrée en scène mais c'était là toute la force de Matador. Les gens ne le prenait pas au sérieux, c'est pourquoi quand ils voyaient son véritable visage ils étaient surpris.

- Chéri...Tu vas me passer ces clés tout de suite !

Giganto Pugno y Piernas


Quatre énormes blocs de tissus solidifiés recouvraient ses poings américains et ses jambes, formant ainsi des poing de géants et des pieds de géants.
Tel un oiseau, il s'élança et en s'aidant de ses poing se propulsa sur l'officier de la Marine.

Rosa kick !

Puis virevoltant sur ses énormes poings de géant,

Suzanna Punch

Si ses bras résistait au dégâts tranchants, peut-être les dégâts contondant seraient plus efficaces...


Dernière édition par El Matador le Jeu 03 Déc 2009, 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oswin D. Janus
Doyen de la Cabale
Doyen de la Cabale
avatar

Nbre de messages : 479
Equipage : Cabale.
Prime : 152. 000. 000
Inscrit le : 21/06/2008

Feuille de personnage
Niveau:
77/100  (77/100)
Fruit du Démon : Masque: fruit du parasite
Expérience:
260/1100  (260/1100)

MessageSujet: Re: La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).   Ven 13 Nov 2009, 23:48

http://www.youtube.com/watch?v=NjdCcKTXn-Q

Un long silence dura pendant quelques instants, le commandant de la marine tenait le crâne d'un soldat entre ses mains, pendant que son adversaire le regardait dans les yeux. Kimbly souriait, il savait qu'un grand combat l'attendait, peut-être le plus grand de son existence, le genre d'évènement qui change le regard que vous portez sur le monde et qui vous change à tout jamais. Pour ce marine, c'était comme l'effet d'une drogue, comme si tout devenait blanc et que chaque chose allait à la vitesse de lumière, que toutes les particules du monde ne devenaient que des étoiles dans un ciel noir.

Ce genre de sensation ne se procure que d'une façon, chez ce commandant, c'était en combattant un adversaire de taille! Le buffalo King sortie alors ses fameux poings americains de ses poches, et débuta par des pirouettes dans tous les sens, toujours sur le rythme de sa musique, alors que certains marines ne mirent sur la route du Cabalien, celui-ci les balaya avec une facilité impressionnante, mais les choses sérieuses ne faisaient que commencées.


http://www.youtube.com/watch?v=tZNG7Azzhr8

Le prophète enroula alors de nombreux tissus autour de ses extrémités, que préparait-il? Le commandant comprit alors, qu'une attaque allait tombée, et pas des plus faibles connaissant la réputation de son adversaire, Kimbly prépara ses mains telles des pinces, ses mains se craquèrent sous la pression qu'il exerçait dessus, comme si il voulait attraper ce qui allait arriver pour l'écraser comme une mouche, à la vitesse du son.
Mais c'est à sa surprise, que Matador fit solidifier le tissus qui fit quatre énormes blocs! Qu'est ce que c'était que ça?...Un fruit du démon...Un pouvoir bien étrange qu'il avait là.

C'est alors que l'artiste s'élança tel un fauve sur sa proie, le commandant était aux anges, enfin l'offensive allait arrivé! Le marine pensait déjà pouvoir broyer ces gros morceaux de tissus entre ses doigts, mais la vérité fut tout autre quand il fit agripper par les jambes de son adversaires et qu'il vit ses poings arrivés tels des missiles, une énorme impact se fit sentir sur le pont. Quand le nuage de fumée se dissipa, on put voir le commandant Kimbly maintenant la masse avec ses mains, mais on sentait la douleur sur son visage.


*il a faillit me casser les poignets, quelle force...*


L'officier voulut alors écraser ces blocs, mais n'y parvint pas, il usa alors de toute sa force...Comment de simples tissus pouvaient être aussi solide, une fissure se forma alors dans ces roques! Les pouvoirs de destruction du marine dépassait de très peu ceux de défense du prophète! Dans un élan de colère, il saisit un des blocs et le jeta pour se libéré de sa prise, il se releva doucement avant de prendre la parole:

"Mes doigts n'avaient pas sentie une telle résistance depuis bien longtemps, je n'aurais donc pas besoin de me mettre des handicapes! Ma foi, j'ai bien de la chance d'être tombé sur vous, cette mission me comble de joie!"

Soudain, le commandant craqua ses doigts une seconde fois, arma son bras droit et se jeta dans sa lancée:




"Résistez moi prophète!"


Tel un animal sauvage, Kimbly fonçait vers son adversaire avec la ferme attention de lui attraper la tête et en faire de la purée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Matador
Criminel
Criminel
avatar

Nbre de messages : 208
Equipage : Ex membre de La Cabale
Prime : 87. 000. 000
Inscrit le : 04/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
Fruit du Démon : Fruit des Textiles
Expérience:
1048/1100  (1048/1100)

MessageSujet: Re: La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).   Sam 14 Nov 2009, 01:27

Spoiler:
 

Matador exerçait son art à son plus haut degré. Cependant l'homme qu'il combattait développait une force incroyable. Il avait réussi a arrêter ses attaques de géant. Comment faisait-il ? Le marine en position de soumission arrivait à retenir les énormes blocs lui tombant dessus, et même à les craqueler tellement la force que ses bras exerçaient était époustouflante.

* Mais comment fait-il...*

D'un coup sec l'officier s'était relevé, repoussant Matador puis se craquant les doigts il déclara :

- Résistez moi prophète !

L'homme bondit le bras droit en avant. Quelque soit les pouvoirs de l'Officier, cela avait un rapport avec ses bras.

* Ses bras, je dois les éviter à tout prix, même si je suis protégé par mes tissus...*

Le bras l'effleurant de peu, Matador s'était baissé pour esquiver. Profitant de sa position, il enroula un tissu autour du bras droit de son adversaire, de sorte à faire un garrot, puis il le solidifia. La pression exercée par le garrot durci allait faire naître une douleur et petit à petit engourdir le bras pour l'immobiliser, à cause du manque d'alimentation en sang. Si sa puissance était ses bras, alors ils fallait les stopper.
Puis Matador fit quelques salto en arrière pour s'éloigner du Commandant Kimbly, et observant autour de lui, il finit par adopter une nouvelle arme. Tout près de lui se trouvait une rangée de canons. Buffalo King tira le premier et mit le trou en direction de l'Officier. Avant de tirer, il prit soin de remplacer le boulet par d'infimes petits bouts de tissus solidifiés.

- Here we go Mi Amor, dit-il un pied posé sur le canon et une allumette en feu à la main.

Il se pencha et alluma la mèche.

BOUM

Suite à l'explosion, des centaines de petits bouts de tissus coupant fusèrent en direction du Marine. De véritable shurikens, moins faciles à éviter qu'un boulet, ça c'est sûr...


Dernière édition par El Matador le Jeu 03 Déc 2009, 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oswin D. Janus
Doyen de la Cabale
Doyen de la Cabale
avatar

Nbre de messages : 479
Equipage : Cabale.
Prime : 152. 000. 000
Inscrit le : 21/06/2008

Feuille de personnage
Niveau:
77/100  (77/100)
Fruit du Démon : Masque: fruit du parasite
Expérience:
260/1100  (260/1100)

MessageSujet: Re: La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).   Mar 17 Nov 2009, 23:37

La tempête faisait rage sur l'océan, la pluie tombait telle des cordes sur le pont du navire, mais alors que le commandant voulut broyer son adversaire entre ses doigts, celui-ci réussi a esquivé l'offensive en se baissant, mais la feinte ne s'arrêta pas là vu qu'il enroula un morceau de tissu autour de son bras.
Etonné, Kimbly continua son attaque en voulant attraper à nouveau l'acrobate qui réussi une nouvelle fois à s'enfuir en sautant en arrière, le casseur de crâne pensa alors au fruit du démon de Matador! Il tenta alors de retirer le torchon qui se mit à serrer son membre avec une pression incroyable, l'officier de la marine voulut retirer le tissu en usant de sa force, mais avant qu'il puisse tenter quoique ce soit, Kimbly entendit comme un grincement de roue.

Levant les yeux, il vit alors le prophète de la Cabale affiché un sourire malicieux en tournant un canon du navire vers le représentant de la justice, le commandant pensa alors immédiatement:


*Il...Il faut que je me sauve!*

Trop tard, le tir du canon raisonna tel un éclair, les éclats de tissus durcis foncèrent vers Kimbly comme des faisceaux de lumières! L'impact souleva un nuage de fumée, mais grâce à la pluie, celle ci se dissipa assez rapidement, laissant l'officier de la marine encore debout, se servant du textile enroulé autour de son bras comme un bouclier qui réceptionna la plus part des projectiles, mais certains se plantèrent tout de même dans l'épaule du casseur de crâne ainsi que dans sa jambe.

http://www.youtube.com/watch?v=CTgJxB-RmAM

Kimbly avait la tête baissé vers le sol, durant quelques instants il resta dans cette position, sans un bruit, il leva alors la tête vers Matador avec les yeux grands ouverts, c'était les yeux d'un fou.
C'est alors que le commandant éclata de rire tout en regardant le ciel, face aux gouttes qui coulèrent sur son visage, tout en prenant la parole:


"C'est...C'est un fantastique présent que tu me fais seigneur! Cet adversaire...cet adversaire est incroyable!"

Le marine regarda à nouveau le Cabalien, on pouvait sentir toute la folie dans son regard et surtout son goût pour le combat, en effet celui-ci était en train de trembler d'excitation:

"Je sens que ce combat va changer le tournant de ma vie et je dois en mourir ce sera avec plaisir! Car grâce à toi, tout va encore devenir si blanc, tout deviendra à nouveau que lumières et étoiles!"


A ces mots, Kimbly attrapa le tissus enroulé autour de son bras et tenta de l'arracher, lachant ainsi un crie, signe qu'il utilisait toute sa force, c'est après quelques secondes qu'il réussit à retirer le morceau de textile.
C'est après avoir jeter le torchon par terre, qu'il enfonça sa main dans le sol puis souleva une partie du plancher, pour se cacher derrière et faire perdre l'équilibre à son ennemi. Après cela, il attrapa un soldat de la Cabale par le dos et s'en servit pour couvrir son corps derrière tout en fonçant vers Matador, quand enfin il fut assez proche, Kimbly transperça le ventre du soldat pour atteindre le prophète par surprise. Et c'est un giclé de sang, que la main destructrice du commandant se jetait sur le buffalo King.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Matador
Criminel
Criminel
avatar

Nbre de messages : 208
Equipage : Ex membre de La Cabale
Prime : 87. 000. 000
Inscrit le : 04/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
Fruit du Démon : Fruit des Textiles
Expérience:
1048/1100  (1048/1100)

MessageSujet: Re: La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).   Mer 18 Nov 2009, 01:42



Matador avait tiré ses derniers morceaux de tissus. Le soldat Kimbly avait quant à lui souffert de l'attaque, cependant il avait réussis à limiter les dégâts en utilisant le garrot durci de Matador.
Repoussant le canon avec son pied, il craqua ses doigts.

- Bien, bien...


L'officier ensanglanté fut pris d'une violence soudaine et arracha le garrot.

- Quoi ?!!!! Mais comment ?

Sans plus attendre, le marine souleva une énorme latte du plancher pour déséquilibrer le catcheur, mais ce dernier eut le réflexe de faire un bond en arrière, quoi qu'un peu déséquilibré tout de même.

Spoiler:
 

Clamant les dieux, son ennemi fonça sur lui avec comme objet de destruction un corps.

* Pfff...S'il croit qu'un corps peut servir de bélier....Mmmmhh.*

Il prépara son pied pour repousser le cadavre venant à toutes vitesses sur lui. Mais quelle fut sa surprise quand il vit au moment de toucher le cadavre, qu'un énorme poing sortait de sa poitrine, ensanglanté.

- Mais qu'est-ce que...


Ni une ni deux, l'énorme poing-perceuse lui écrasa les côtes, le propulsant tout droit hors du navire.
Matador voyait la mer se rapprocher. Unique faiblesse des possesseur de fruits, il ne devait surtout pas la toucher. Il fallait trouver un moyen très vite.
Poussant sur ses côtes cassées, il balança le dernier morceau de tissu autour de l'ancre du navire, puis, pivotant à l'aide de la vitesse, il réussi par un balancement à se propulser vers le haut, assez haut pour atteindre les cordes du mât.

- Mmmmh...Toi...Tu vas regretter..., dit-il s'essuyant le sang sur son torse.

Sautant sur la voile, il glissa rapidement et pris de plus en plus de vitesse.

* Ces bras sont sa force. Je dois les briser...*

Arrivant à la fin du tissu, il déchira en passant un large morceau, puis sautant dans les airs, il se constitua un énorme bouclier de tissu solidifié, allant de ses genoux à son coup. Dans l'autre main, il saisit son foulard rouge qu'il modela en boomerang.

BOOMERANG CUT CUT


Puis il s'apprêta à donner un coup de bouclier sur le marine. La vitesse, la hauteur, le poids allaient produire un choc capable de brise du métal...

* Mon coquelicot...Ta veste, je la trouve très belle...*


Dernière édition par El Matador le Ven 04 Déc 2009, 17:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oswin D. Janus
Doyen de la Cabale
Doyen de la Cabale
avatar

Nbre de messages : 479
Equipage : Cabale.
Prime : 152. 000. 000
Inscrit le : 21/06/2008

Feuille de personnage
Niveau:
77/100  (77/100)
Fruit du Démon : Masque: fruit du parasite
Expérience:
260/1100  (260/1100)

MessageSujet: Re: La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).   Ven 20 Nov 2009, 22:03

Le commandant de la marine pensait en avoir terminé avec son adversaire, éjecté du navire avec une cote cassé celui-ci était destiné a se faire engloutir par la mer, paralysant ainsi ses pouvoirs et son corps, le cabalien aurait finit noyé.
Kimbly se retourna alors, s'essuyant les mains pleines de sang avec un mouchoir, sa surprise fut grande quand il entendit le son de la voile se déchiré, il leva alors les yeux et vit le cabalien formé un immense bouclier de tissus face à lui.

Le prophète fonçait tel un missile le casseur de crâne, le prophète avait fait preuve d'extreme agilité mais le plus drôle fut de voir la haine dans le regard de Matador, en temps normal celui-ci souriait toujours avec un air sympathique, se faire broyé une cote n'a pas dû le mettre dans son assiette.

Une petite explosion retentit quand le bouclier de textile éclata le marine contre le pont de bois, écrasé sous la puissance de l'attaque, Kimbly cracha rapidement du sang.
Essouffler, le marine dit ces quelques mots:


"Je...Je n'ai plus la force..."


*Je crois que cette fois c'est terminé*


Soudain, le regard de l'officier changea radicalement, à ses yeux tout étaient devenus blancs, tout comme il l'attendait! Une réaction que seul les plus forts peuvent suscités chez lui.
C'est alors que Kimbly se mit à hurlé, toujours sous ce tapis de tissus durcis, il frappa de toute ses forces dans le textile pour le transpercer et tenter d'atteindre une nouvelle fois son adversaire, à l'évidence le marine n'était plus lui même...Il était devenu une sorte de sauvage.


"Hahahahaha!"

Frappant comme un forcené dans le tapis comme si il voulait le transformé en confettis! La folie avait totalement prit le controle de Kimbly.

"Tu peux te cacher! Mais je vais t'attraper petit renard HAHAHAHA!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Matador
Criminel
Criminel
avatar

Nbre de messages : 208
Equipage : Ex membre de La Cabale
Prime : 87. 000. 000
Inscrit le : 04/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
Fruit du Démon : Fruit des Textiles
Expérience:
1048/1100  (1048/1100)

MessageSujet: Re: La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).   Ven 20 Nov 2009, 23:50

Spoiler:
 

Le Marine, à l'instant écrasé sous le bouclier, déployait une force considérable pour se dégager. Tapant de toutes ses forces avec aucune modération, ni pause commençait à inquiéter le Dieu de l'Amour. Pour empirer la situation, il sentait son bouclier craqueler et se fissurer. Ce qui auparavant n'était jamais arrivé. Comment un homme, un simple humain - avec des tatouages vaudou bizarres, je vous l'accorde - arrivait-il a déployé une si grande puissance ? Les yeux convulsés, l'officier n'était plus ce qu'il était au début du combat, que ce soit en apparence tout comme en esprit.

- Tu peux te cacher! Mais je vais t'attraper petit renard HAHAHAHA!


Voyant que son bouclier ne tiendrait plus très longtemps, il le retira et s'esquiva quinze mètres plus loin. Suffisamment pour pouvoir réagir à temps en cas d'attaque. Il avait les côtes cassées, un coup de plus et il commencerait à avoir de sérieux problème pour tenir debout.

* Mince pardis, il faut que je trouve une solution rapide de le battre...J'en connais une, mais l'approcher est très risquée...Il faut pour l'instant persévérer sur les attaques à distance et me maintenir à distance de toutes ses attaques...Mmmmmhhh *

- Mmmmmmh, tu te bats bien ! Tu es un ancien champion de bras de fer ? Ou alors tu utilises souvent tes bras pour autre chose ? MMmmmhhh... [ clin d'œil aux esprits pervers]

Il prépara sa rapière en la mettant face à la tête du soldat, tel un matador face au taureau qu'il s'apprête à exécuter. Jamais Corico n'avait eu plus envie de vaincre ce marine, que ce soit pour le fait de terminer vite et de sauver Oswin, mais aussi pour venger quelque part son ancien ami Rocco, capturé par la Marine il y a de cela beaucoup d'années maintenant.

- Écoutes Gros Bras ! Regarde l'Artiste de l'Amour ! Regarde comment le cœur l'emporte sur la force, et non la raison !

Se mettant à tournoyer sur lui même, il poussa de grands cris époustouflants. A l'aide de ses mains, il confectionna un objet, que l'on avait du mal à distinguer dans le tourbillon, en tissu solidifié.
Sa création terminée, il tourna le dos pour garder l'entière surprise à son adversaire, et il rapprocha avec son pied un baril proche.

- C'est pour toi Baby !

Se retournant et s'asseyant sur le baril, il se mit à jouer du luth...L'objet tant attendu était un luth en tissu.

- Concerto K-218 de Von Albreigh Rotterdam de la Rosa !


Spoiler:
 

Deux énormes lumière éclairèrent l'artiste parti dans son délire. Les combats autour cessèrent, les hommes en admiration devant le spectacle, s'assirent, les yeux en cœur.

- C'est l'histoire d'un Lapin, doux et blanc comme neige...

Corico ferma les yeux à moitié, fixant toujours son adversaire ne semblant pas réagir.

* Bien...Bien..Dans très peu de temps mon boomerang va revenir en plein sur lui qui sera perturbé par mon doux concert...Mmmmmhhh...Personne ne croît qu'en faite, c'est n stratagème...*


- Ce lapin fort aimable aimait les chocolats. Il adorait surtout les chocolats des magasins-terriers !
Qu'ils étaient beaux ! Mais il n'avait pas assez d'argent pour s'en payer...
Il ne pouvait pour assouvir ses désirs, que se contenter des vitrines de noël, de tous ces magasins-terriers.
Pauvre lapinou, errant comme une vieille chaussette confite, le voilà qu'un jour, il se trouve chanceux.
Sur sa route habituelle qu'il emprunte en malheureux,
Il lui apparaît par enchantement un Louis d'or,
Et de suite, profitant de l'occasion,il fonce le plus vite possible à la première boutique près du plus proche fort.
A l'intérieur, il put constater que le monde y était différent, les gens habillés richement
Ne prêtaient aucunement attention à tous les lapins malheureux de dehors, dans la rue, traînant salement.
Mécontent de voir qu'ils agissaient comme lui en voulant acheter des chocolats,
Il décida de se démarquer finalement d'eux en sacrifiant ses désirs pour un meilleur repas.
Se souvenant des bons chocolats que lui faisaient sa mère, il courut au dehors pour rejoindre son vieux logis,
Conviant au passage, tous les malheureux du village, grâce à son seul Louis.
Ainsi tous se réunirent pour un bon repas de chocolats et festoyèrent toute la nuit,
Et le lapin, heureux pour une fois, songea que plus jamais, il ne se comporterait en vieille Souris...


* 3...2...1...*

Le boomerang, tranchant l'air, arrivait à toutes vitesse dans le dos du Commandant...


Dernière édition par El Matador le Jeu 03 Déc 2009, 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oswin D. Janus
Doyen de la Cabale
Doyen de la Cabale
avatar

Nbre de messages : 479
Equipage : Cabale.
Prime : 152. 000. 000
Inscrit le : 21/06/2008

Feuille de personnage
Niveau:
77/100  (77/100)
Fruit du Démon : Masque: fruit du parasite
Expérience:
260/1100  (260/1100)

MessageSujet: Re: La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).   Jeu 03 Déc 2009, 20:15

Dans une tornade de mouvement, le Matador forgea son arme, le sourire à la bouche, le prophète de la cabale semblait bien confiant et heureux à l'idée de voir les dégâts de sa prochains attaques.
En temps normal, Kimbly aurait pu préparer un plan de défense, malin comme il l'est, mais dans son état...il n'était plus qu'un animal, les yeux remplis de haines, bavant comme un fauve, respirant comme un buffle. Non le commandant n'était pas en état de distinguer ses alliés de ses ennemis, il gardait tout de même en tête que le Cabalien était une menace.

Puis le concerto pouvait commencer! Un véritable spectacle sortie des mauvais films italiens prenaient lieu face à la bête...Celui-ci, curieux resta quelques instants à observer ce ramassis de n'importe quoi.

Perdant patience, une marche commença alors vers le prophète, les mains crispés, prêtent a écrasé n'importe quoi, a détruire tout ce qui passeraient entre elles. Il accèlera le pas jusqu'à se lancer dans une véritable course, hurlant la mort tel un tigre qui se jetait sur sa cible.
C'est alors qu'un bruit sourd approchait de derrière, puis shlac! Le commandant de la marine était littéralement coupé en deux au niveau du ventre, ses jambes tombant à terre comme un vulgaire sac à patates, de même pour la partie supérieur.
Durant quelques secondes, Kimbly ne disait rien, il semblait mort, quand soudain il cracha du sang et regarda à nouveau son adversaire, seulement...seulement l'officier semblait avoir reprit ses esprits.


"Tout...Tout était si blanc...tout était lumière et étoile...J'ai...J'ai froid..."


Puis, le dernier souffle de vie s'échappa du corps du marine qui s'écroula, raid mort, quand soudain les tatouages qu'il portait à la paume des mains commençaient a s'évaporer! Une fumée bleue émanait des tatouages jusqu'à ce qu'ils disparaissent totalement...Le secret de ces mains destructrices resteront donc un mystère.

La clé de la cellule de Faust était entre les deux morceaux de corps, dans une flaque de sang.
Longtemps, le peuple contera l'histoire du commandant Kimbly au main d'acier, qui tomba au combat en voyant la lumière de sa défaite et les étoiles de la mort.






(étoile de la mort! HAHAHAHA! je suis trop fort!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Matador
Criminel
Criminel
avatar

Nbre de messages : 208
Equipage : Ex membre de La Cabale
Prime : 87. 000. 000
Inscrit le : 04/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
Fruit du Démon : Fruit des Textiles
Expérience:
1048/1100  (1048/1100)

MessageSujet: Re: La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).   Jeu 03 Déc 2009, 21:48

Le commandant de la Marine bondissait comme une bête enragée. Peu de réflexion pour un homme d'aussi haut grade et dont les pouvoirs était pas ordinaires. Voyant l'homme courir vers lui la bave giclant dans les airs, Matador se leva de son tonneau et posa son luth.

- Pauvre fou de Marine...


La bête enragée arrivait à toute vitesse, poings en avant, et derrière lui le boomerang revenait avec la vitesse d'une balle, sonnant ainsi le glas de la mort.

FSHHH

L'unité parfaite formée par le corps du marine fut effacée en deux blocs distincts. Matador rattrapa le boomerang de sa main droite, le désolidifia et rangea le tissu dans sa poche. Puis il s'approcha de son ennemi rampant encore, plus précisément le haut de son ennemi.
Spoiler:
 

Se baissant à la hauteur de l'homme au triste sort, il l'observa avec attention et mélancolie : Commandant Kimbly semblait regarder le ciel, très loin, la lumière de la libération surement. Sa colère était partit, ses yeux criaient petit à petit de fines gouttes, perlant sur ses cernes. Il semblait léger, de cœur et d'esprit.
Matador l'embrassa sur le front et lui ferma les yeux. Les douleurs étaient parties, l'âme du Marine volait maintenant au-delà de la lumière, là-bas dans le ciel.
Puis Corico ramassa la petite clé métallique dans la marre de sang, entre les deux blocs du défunt et la fit fibrer. Se retournant, il constata que la bataille étaient finie. Le sol était jonchés de cadavres, des deux camps. Seuls restaient une cinquantaine de soldats de la Cabale. Les hommes restants regardaient avec admiration et horreur à la fois le prophète de la Cabale.
De la masse sortirent Kyoufu, Takeshi et un homme qui semblait avoir bien maigri mais dont la blondeur ne pouvait trahir son identité : Faust VIII, enchaîné, dans un sale état, mais toujours ce regard vous faisant comprendre que vous passerez un sale quart d'heure.
Matador accouru vers son ancien compatriote d'équipe - il y eut un moment où tous les deux avaient parcouru le monde sous la tutelle de Sasayaki Chi - et introduisant la clé dans la serrure du cadenas, libéra le médecin fou de ses attaches métalliques.

- Faust, tu m'as manqué...J'espère qu'ils ne t'ont pas trop violenter à Impel Down ?...

Puis il se tourna vers les soldats restants et cria :

- Préparez lui un bon bain chaud et un gros repas. Revitalisez-le ! La guerre nous attend...

Il se dirigea vers la carcasse de Kimbly et lui pris le manteau qui était déchiré en deux parties. Grâce à ses pouvoirs il put rejoindre les deux bouts et enfiler le manteau tout neuf de commandant de la Marine. Le reste des soldats, en le voyant firent de même et se déguisèrent avec amusement en marines.
Enfin, Matador se tourna vers les deux jeunes recrues, Kyoufu et Takeshi et leur adressa avec un regard paternel :

- Chers fidèles, seconde partie du plan. C'est là que les difficultés commencent vraiment...

Il alla s'asseoir sur son tonneau et repris son luth pour commencer une nouvelle chanson.


All : +30xp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).   

Revenir en haut Aller en bas
 
La marine rouge...(pv: Matador, voir Faust).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes orks :P
» Kameyo Roku, Doyen des Capitaines de la Marine [Voir description du sujet]
» [Terminé] [Quête] Rouge tomate
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: La Route de tous les Périls [RP] :: Nulle part ailleurs :: Lijeg Kentel-
Sauter vers: