Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 °oO' Kuuki Ookami Kokaku °|O|° Hiromasa Udosoïchi 'Oo° [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: °oO' Kuuki Ookami Kokaku °|O|° Hiromasa Udosoïchi 'Oo° [UC]   Ven 13 Nov 2009, 18:07


    Passé, présent, futur. Ce n'est qu'une simple chaîne faite de maillons évènementiels que l'on appelle « bouleversement ».

    __________________________________________

    Dénomination: Hiromasa Udosoïchi ~ 暑さと巡礼

    Âge: Vingt hivers et Sabre de quarante-sept décennies.

    Spécialisation: Sabreur de premier ordre, Flutiste invétéré et Pirate à tendances subversives.

    Armes: Il possède l’équipement d’un samouraï, baignant dans la mysticité de leurs idéologies et étant soumis à des règles très strictes concernant l’équipement traditionnel et la culture du respect du sabre, de la sortie de la forge jusqu’à la casse, depuis sa naissance. Mais il n’est pas mauvais de savoir qu’un Samouraï est, dans son intégralité, armé de plusieurs armes. Dans la hiérarchie des choses, on obtient un Wakisashi. Le Wakisashi de Hiromasa se nomme « Yuuyake » et obtient une utilité qu’en cas de manque d’espace, malgré le fait que le solennel bellâtre lui voue un attachement tout aussi particulier que phénoménal. C'est la lame d’honneur du bretteur à l’étoffe mordorée, ne quittant jamais son côté. C’est vous dire à quel point il attachait une importance première à cet objet, que quand il devait poser ses armes lourdes avant de rentrer dans un sanctuaire ou un lien sous surveillance divine, il gardait malgré tout sa petite lame de côté, quitte à s’attirer le sacrilège inéluctable de Dieu. Ce sabre, idolâtré par son porteur, mesure entre vingt à quarante centimètres pour constituer un ensemble nommé Daïsho, à l’aide du Katana et du Nô daïchi. Quant aux deux autres épées que possède Hiromasa, ce sont les deux plus lourdes. Un Katana sans nom que son porteur a un mal terrifiant à nommer.

    Mais une particularité qui serait difficile à rater, c’est que par une esthétique travaillée et poussée à son essence, il impressionne, ne serait-ce que visuellement. Il semble avoir été construit avec le Tamahage mythique et denrée rare, qui, selon les légendes fugitives que l’on peut entendre, serait incassable, voir, inaltérable. Ce sabre est, en corrélation avec le Wakisashi pour former le Daïsho, d’une longueur modique, mais tout du moins assez élongée pour permettre au Katana de prétendre en être un. Il a l’insoupçonnable qualité, une fois de plus, d’acquérir, grâce à un semblant d'aérodynamisme, une célérité rare. Et enfin, le sabre le plus utilisé par l’épéiste au style pédantesque n’est autre que le Nô Daïchi ! S’avérant être une épée lourde à la puissance démentielle. Il n’a pas de capacités enchanteresses à proprement dîtes, bien que le don dont il a été nanti grâce à un transport agité soit plus qu’intéressant, il est à un stade de quintessence en l’art d’emmagasiner les éléments venant heurter la structure insolite de sa matière. Non dû à une baie démoniaque mais à une mythologie s’accentuant au cours du flux temporel, élevant le renom de ce sabre au rang de « légendaire ».

    On pourrait maintenant s’avancer sur un élément tout au plus important dans l’arsenal du jeune garçon : son instrument. Véritable machine fétiche du virtuose, elle ne quitte jamais son étui lors d’une rixe et c’est pour la bonne raison qu’il attache un intérêt tout particulier à cette flûte. Prenant compte des incapacités combattives de celle-ci, il ne l’a sort qu’en lieux sûrs. Les capacités, cependant, musicales de cet ocarina filiforme sont invraisemblables, pouvant jouer plus de cinq-cents sons différents. On arrive cependant à discerner en elle, une certaine tracée dans l’âge, notamment des arabesques mystiques ou des runes sibyllines dont notamment une inscription en poneglyphe qui signifierait « Crois, comme si tu croyais aux pouvoirs divins ». Avec ceci, on doute maintenant des origines de cet objet étrangement fascinant. Le coloris sombre et nuancé de cette baguette musicale semble si profond qu’il aurait la capacité à nous hypnotiser à sa simple aperçue. Il semble qu’aucun pouvoir, contrairement aux armes que possède le ténébreux épéiste, n’habiterait la consistance de cet objet. Il l'a nomme « Rina ».












Dernière édition par Hiromasa Udosoïchi le Sam 28 Nov 2009, 18:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: °oO' Kuuki Ookami Kokaku °|O|° Hiromasa Udosoïchi 'Oo° [UC]   Ven 13 Nov 2009, 18:09

.. Récit de l'étoffe mordorée ..

________________________


» Conte I «
» Tengoku «


________________________


Hanahuro. Une ville où les fleurs bleues se mettaient à danser dès lors que l’on leur permettait et où le soleil d’azur entourait les habitants par sa chaleur réconfortante. Là-bas, l’air était frais, tandis que ce qui était ranci se voyait renouvelé par quelque chose d’encore plus extraordinaire. Les effluves des champs fusaient et aromatisait nos sens, en adéquation à ces vents doux et fleurant, quand on essayait de traverser une culture non-finie, on en ressortait béni des fragrances de celui-ci ; un jeu que ne manquait pas à s’atteler les enfants de l’île. Les champs jonchaient sur une grande partie de l’île et de grand peuplier parsemaient et se centralisaient sur les champs, leurs feuilles luisantes rutilaient avec dédale de leurs couleurs d’émeraude. Hanahuro possédait trois péninsules. Si le temps était magnifique, les températures n’en étaient pas très éloignées. Des édifices naturels s’érigeaient avec les pierres récoltées sur le seuil terreux de l’île. La solidité de ceux-ci étant sans pareil, les habitants étaient si ravis qu’ils perpétuaient cela, jusqu’à en faire une tradition locale, folklore sûr et biologique. Les rites n’avaient de cesses qu’une fois et une fois seule, la loi ayant dépassé la limite humaine et exécutable, après tout, un village de la sorte est fait pour être une utopie considérable sans régiment contraire au paradis. Les roches de jais étalées sur les toits ô combien nombreux scintillaient si l’on prenait le temps de jeter un œil du haut de cette ile, c’était un véritable plaisir et la vue de la falaise de Shakuzetsu était à en perdre le souffle. La cité de l’île se constituait en étage et les concitoyens étaient emplis d’une joie éternelle.

Les disputes, raréfiées par la satisfaction d’un village sans ombres, se réglaient à l’amiable par des décisions matures et intellectuelles, tout rentrait dans l’ordre à la fin. En tout, dans l’île, cinq cités avaient été bâties sur les mêmes croyances et le même suzerain gouvernant par-dessus ses seigneurs, anciens frères d’armes. L’histoire de ce fief était longue, il y avait long à dire sur un Élysée fleurissant aux vertus paradisiaques. Ce n'était pas une des plus vieilles terres de notre monde, mais un ancrage dans la mer et une immunité immémoriale étaient apparus grâce au temps, on sentait, cela se passait dès qu’on posait le pied sur la première parcelle de terre qui appartenait à Hanahuro, qu’elle avait du vécu et pas n’importe lequel. Elle semblait être une entité qui a lutté pour cette tranquillité certaine, car moult de sanctuaire aux runes étranges furent demeurant au sein même des villes. La pluie ne tombait qu’une fois par mois, mais les récoltes croissaient grâce à une humidité ambiante et bénéfique à tous et à toutes. Le pays prospérait considérablement. Les traditions s’intensifiaient, mais plaisaient pour leurs incessantes festivités. Le ciel bleuté après la tornade, le proverbe fétiche de l’île puisqu’une éponymie a lié les deux, l’île en elle-même et le proverbe. Situé sur la partie Est de Grandline et situé sur la voie numéro quatre, les intempéries pouvaient être aperçus du haut de la haute péninsule, reine de Hanahuro. On assistait à une réelle apogée depuis que l’homme vînt à pénétrer cet ilot fertile et meuble. Qui ne pourrait donc ainsi admirer ces paysages luminescents et dégageant une aura bienveillante en constance ?

La seconde cité de Hanahuro, celle où aura lieu la naissance de la destruction à l’état humain, était une ville où la féodalité régnait et où il n’y avait de place que pour la tradition et la culture. On appelait la cité par pseudonyme « Itodô Dayarin Akahonjin ». Long surnom donné à cette ville pour le strict exercé à l’intérieur, une discipline de fer y était régie et là-bas, rien n’avait plus d’importances que le « Samouraï dô ». Le Samouraï dô était un art auquel chaque habitation se devait de fournir une personne au minimum pour qu’elle s’y adonne, ils étaient amenés au centre même du village et devaient fournir une intensité de travail irréalisable. L’on les choisissait dès lors qu’ils atteignaient l’âge mature de l’île, soi sept ans et on les formait par pur folklore. Mais ce village, semblant défier les règles d’or de l’île même, était respecté et glorieux, même prospère. Peu de pirates accédaient aux biens de l’île des fleurs, cela, car les pratiques dans lesquels s’était évertué le village n’était autre que pugilistique et il n’y avait que ce même village qui allait aux devants des ennemis. Il fut désigné comme étant le palladium de l’île pour deux raisons ; la première fut celle de la situation topographique, ayant une élévation par rapport aux autres, il pouvait voir l’ennemi à plusieurs kilomètres à la ronde et la deuxième fut que les techniques Samouraïs et les tactiques guerrières exercées par le village en lui-même étaient purement excellente. Le chef de ce village regorgeait de méthodes fraîchement pondues, en surcroît à son intelligence surprenante, il était nanti d’une puissance et d’une prestance démoniaque.


Dernière édition par Hiromasa Udosoïchi le Lun 16 Nov 2009, 21:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inactif39
Nouvel Arrivant sur CDP
avatar

Nbre de messages : 164
Prime : 85. 000. 000
Inscrit le : 02/05/2009

Feuille de personnage
Niveau:
53/100  (53/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
210/500  (210/500)

MessageSujet: Re: °oO' Kuuki Ookami Kokaku °|O|° Hiromasa Udosoïchi 'Oo° [UC]   Ven 13 Nov 2009, 19:47

♣ FuFuFuFu, Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georg Prime
Ryuu Shuiro Pirate
Ryuu Shuiro Pirate
avatar

Nbre de messages : 2167
Equipage : Ryuu Shuiro
Prime : 135.000.000
Inscrit le : 14/11/2008

Feuille de personnage
Niveau:
55/100  (55/100)
Fruit du Démon : Fruit du Smilodon
Expérience:
1025/400  (1025/400)
MessageSujet: Re: °oO' Kuuki Ookami Kokaku °|O|° Hiromasa Udosoïchi 'Oo° [UC]   Jeu 26 Nov 2009, 22:36

Salut et bienvenue

Quand tu as fini, fais nous signe ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: °oO' Kuuki Ookami Kokaku °|O|° Hiromasa Udosoïchi 'Oo° [UC]   

Revenir en haut Aller en bas
 
°oO' Kuuki Ookami Kokaku °|O|° Hiromasa Udosoïchi 'Oo° [UC]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ~ Seiko Ookami ~
» Entraînement d'Ookami avec Doufi.
» Okami-san to Shichinin no Nakama-tachi
» Les enfants loups, Ame et Yuki.
» Promenade matinale [Ookami et Zaak]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: Présentations-
Sauter vers: