Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Mer 25 Nov 2009, 20:33


  • A partir de l’entré, je me laisse guidé par les infos que le marines m’a donné avec une grande gentillesse. Mais bientôt c’est Faust qui prend le relais et qui nous guide entre les murs austère de cette prison. Pendant ce temps moi je réfléchis. Cela fait un moment que je ne me suis pas senti possédé par les deux autres. A vrai dire, c’est depuis que j’ai enfilé ce costume de marines. La dernière fois que j’ai étais enfin tranquille c’est quand j’étais capitaine dans la marine. Mouais c’est quand même bizarre, comme plan. Pourquoi ce foutu costume qui gratte aurait une quelconque emprise sur moi. Je ne suis pas Psy moi… en plus je m’en fous, Ici je sens plein d’odeur… un vrai plaisir pour les narines. Toutes ces odeur d’hommes, de femmes au la chair tendre et au sang un peu corsée après de longues journées passé dans un bureau. J’aime les femmes et c’est d’ailleurs en voyant une que faillis perdre tout sens commun et tout contrôle de mon corps. Mais Faust tourne, je le suis et elle disparait de ma vue emportant avec elle une délicieuse odeur de sang frais… Ohh ça ce n’est pas juste.Une fois Faust rhabillé et enfin près à l’action, il nous explique un truc. A vrai dire je m’en fous et seuls quelques mots parvinrent jusqu'à mon cerveau concentré sur tout autre chose.
Bien, je suis entièrement d’accord. Les autres sont important je te le concède. Je propose de chercher, dans d’autres endroits, on pourrait trouver des choses amusantes. Je n’aime pas rester, ici sans rien faire… c’est une vraie torture.


  • L’alarme explose. Je tourne la tête vers le couloir et vois des marines armé jusqu’aux dents passer. Ils sont très pressés. J’aime cette tension dans l’air, il y a des corps en mouvement… du sang et de la chair en mouvement.
El matador vient d’arriver… Je peux vous laissez vous charger de libérer les autres ? Ou je suis obligé de vous surveiller encore longtemps ? Nan ? Bon parfait on se retrouve plus tard, alors ! Moi je vais me prom… chercher si d’autres des nôtres sont encore prisonnier.


  • Il y a quelqu’un. Je le sens. Je me fixe. Un regard est posé sur nous. Faust vient de tourner les talons pour partir voir le soi disant maitre suprême. Je ne suis pas du genre à me faire une opinion selon les dires des autres. J’aurais aimé pouvoir rencontrer ce Maitre Oswin, en personne, face à face. Mais une odeur me chatouille le nez. Je sais ce que j’ai à faire. Tout en prenant compte de ce regard qui épie nos moindre fais et geste, je baisse légèrement mon centre de gravité et me lance. Mon instinct... ou peu être la folie me dicte le chemin que je dois prendre. Je tourne dans les couloirs tuant ce que je trouve en face de moi. Là un plan. La salle qui comporte un équipement de du bâtiment et juste au dessus de moi. Je rigole, m’esclaffe véritablement. Je l’ai trouvé. Bousillé tout l’équipement de communication et de surveillance peut nous aider pour notre évasion.
  • Tel un chien, je me remets à courir dans les couloirs. Je saute toutes les marches d’un seul bond. La porte de la salle de contrôle explose et je me retrouve debout dans l’encadrement. La salle était bien éclairée. La je le vois un homme se tourne vers moi. Je sors mon poing-lame et penche la tête sur le côté en souriant.
Salut… Tu veux jouer avec moi ?


  • Je veux m’amuser un coup et sa sera fini de lui. Comme des autres d’ailleurs. Tous ceux qui osent poser les yeux sur moi avec autant d’insistance. Ma respiration n’est plus qu’un sifflement. Je souris en pensant à tout ce sang qui pourrait couler de ce corps. A toute cette chair fraiche qui se perd… J’aime ça… Je m’avance ne m’attendant pas à une forme de résistance. La plupart des gens sont terrorisés quand j’approche.
Si tu ne bouges pas sa ira beaucoup plus vite… enfin… nan… Sa sera douloureux… et très lent tout qu’on ne fait… Alors bouge…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Sam 28 Nov 2009, 23:58

Showl avait les yeux rivés sur les soit-disant marines à l'apparence plus que louche. Et c'est seulement après que tous les marines soient partis, qu'il comprit enfin ce qu'il se tramait. Il n'y avait rien de clair depuis le début, il l'avait pressentit et en était certain selon ce que son cerveau lui avait montré quelques secondes plus tôt. Maintenant, ce n'étaient plus des marines et d'ailleurs, leur "prisonnier" n'était plus enchainé. Ces personnes venaient d'enlever leur uniforme de marines et discutaient sûrement de la suite de leur plan. Apparemment, Faust les connaissaient, ce qui voulait dire qu'il devait faire partis de La Cabale tout come ce mécréant qui devrait être sous les verrous à présent et non en train de parler tranquillement avec deux amis de leur évasion. Il ne pouvait entendre ce qu'ils se disaient, mais il devina que l'un d'entre eux irait chercher leur boss, Oswin D. Janus. Les marines de l'entrée allaient se faire fortement réprimander pour avoir laisser une telle chose se produire. Et si ce n'était pas le cas, il demanderait pour que cela le soit. Une telle négligeance à un poste aussi important est tout simplement irréaliste. Si leur sort ne dépandait que de lui, il se serait déjà charger de les virer après les avoir sévèrement corrigés. Ces marines ne méritent même de servir la justice de ce monde corrompue, jeter leur cadavres dans une fosse à purin serait encore trop gentil. Ils ne méritent même pas d'enterrement. Il sentait une haine féroce envers ces marines monter en lui et commencer à le submerger petit à petit. S'il ne se calmait pas rapidement, il irait régler leur compte à ces incapables en se moquant de leur sort funeste.

C'est à ce moment-là que les malfrats se scindèrent en deux groupes, le premier partait à droite tandis que le deuxième groupe composé d'une seule personne marcha calmement vers la gauche comme l'air soucieux. Une chose devait le tourmenter, l'empêcher de se concentrer sur leur évasion. Mais, de quoi s'agissait-il ? Il aurait bien voulu le savoir. Puis, cette personne s'arrête et repart cette fois-ci à une bien plus grande vitesse qu'avant. Showl regarde alternativement tous les écrans de la salle pour le repérer et pouvoir savoir où il se dirige. Il prend un dépliant pouvant lui indiquer ce que chaque écran représente et il finit par trouver la réponse tant attendue. C'est alors qu'il revoit cet homme sur un de ces écrans, des marines gisant à côté de lui . Il continuait d'avancer et arriva dans la salle des communications, assez proche de la salle de garde où se trouvait Showl en ce moment. Il le vit détruire intégralement le matériel de transmission et avec ce qu'il pouvait en déduire, il était fier de lui-même. Cela ne fit ni chaud ni froid au marine qui resta de marbre. Cela lui était bien égal qu'il détruise ce matériel, il était juste de passage dans cette prison alors il n'était rattaché à rien du tout ici. Il sût tout de suite quand il le vit quitter la salle qu'il se dirigeait vers la salle de gardes. Il commença à se préparer mentalement au combat qui allait se produire tandis que ce criminel accourait vers cette pièce.


C'est alors que la porte fût défoncée par le même homme qu'il avait suivit pendant plusieurs minutes. Ce personnage était comme tout ceux qu'il avait déjà rencontrer, un fou sanguinaire assoifé de sang et de désir de victoire. D'ailleurs, son corps reflétait assez bien ce côté psychopate qui émanait de lui. Un personnage aussi sinistre ne pouvait avoir de nobles intentions comme prendre le thé où discuter tranquillement autour d'un bon feu avec un marine qui n'avait que cela à faire de sa journée. On aurait dit un humain que l'on avait modifié pour qu'il ressemble à une marionnette contrôlable à distance. Soudain, cet individu lui lance une phrase signifiant qu'il ne devait plus avoir toute sa tête. Il continue de fixer intensément ce complice de Faust tout en se demandant sa puissance. Le malfrat continua dans ses délires personnels avec une deuxième phrase en tout point comme la dernière. A ce moment-là, il se lève du fauteuil doucement et prend les fourreaux contenant ses katanas qu'il sort lentement pour examiner son prochain adversaire. Quand il les eût bien en main, il se sentit prêt pour le combat, prêt à l'affronter. Le combat était inéluctable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Dim 29 Nov 2009, 17:14


  • Je regardais Dark dans les yeux. Mon adversaire armée de terrible sabre au tranchant affuté. Je pouvais déjà voir le sang que ce sabre avait fait couler. Il suinté des murs et coulait sur le sol. Je me léchais les babines. Comment aillais je faire ? L’attaquer par surprise ? a distance ? Le faire mourir de peur ? Le dévorer vivant ? Des tortures inimaginables par un esprit sain, me vinrent en tête me frappant de tous les côtés. Je souris, je veux m’amuser… rien ne m’en empêche.

Tu sais… je n’ai pas vraiment de grief contre toi. Mais si jamais tu voulais par la suite, nous empêcher de partir je serais obliger de te prendre la vie. Je préfère prendre les devants et parer au plus tôt à tous les problèmes qui pourraient subvenir dans le futur. Donc je te pris donc de ne pas te vexer si je précipite la date butoir de ta mort.


  • Mon attitude avait complètement changé. Mon air affamé et peu abruti avait du disparaitre de mon visage. J’essayais de donner à mon visage un air calme, sérieux. Retirant doucement ma veste de ma marine je me mis à sourire, d’abord du coin des lèvres, puis d’une oreille à l’autre. Mon visage se fendit littéralement en deux. Je me souvins. Je redevenais ce monstre que j’avais été pendant si longtemps. Mon ventre gronda de faim. Mes mains tremblaient. Tout mon corps entré dans un état d’excitation intense. Mon sang bouillonnait en perspective de ce bain de sang que j’allais provoquer. Allez, je vais bientôt… manger ce pauvre abrutis en face de moi je ne comprendrais jamais ce qui lui arriverait. Tel un loup affamé, je me jetterai sur lui plantant mes crocs dans sa chair, laissant couler son sang. Je vais e saigné à blanc et jeter ses entrailles du haut de la plus hautes tour de cette prison. La puanteur serait bientôt le cadet des soucis des marines car ils seraient beaucoup à mourir…


  • Je fis jaillir mes deux points couteau. Leur lame brilla à la lumière du soleil venant de la fenêtre. Des fils d’argent étaient accrochés à mes armes et même si je combattais à distance je pouvais les guider, et les faire trancher la chair. Cette fois j’optais pour un lancé très soft. Ma main gauche entra en action, étant ambidextre je n’avais pas de problème à utiliser mes deux mains. Ma main droite entra en action quelques milliseconde plus tard. Je fis se croiser mes deux avant bras en lançant mes couteaux. Avec ce type de lancer je pouvais atteindre des pointes de vitesse assez impressionnante.


  • Ma proie devait être blessé pour que le jeu soi amusant. Pour la terrifier à la vue de son sang. Lui faire tous ses moyens en voyant ses membres tombés au sol. Mes deux auriculaires bougèrent de façon simultanée, juste un petit mouvement mais qui eu pour effet de dévié les lames. Juste à quelques centimètres du corps de mon adversaire. Les lames avaient maintenant deux directions complètement différentes.

Dansez… mes hirondelles.


  • Je disparus, utilisant le force de mes jambes pour me projeter vers Dark , passant presque sous les couteaux. Ma vitesse n’était rien comparée à la force que je devais utiliser pour rester concentré sur mon objectif. Je ne voyais plus rien. Ma vision se réduisait à deux points. Les pointes de mes lames volant justes devant moi. Le lancé mon poing brusquement devant moi pour frapper Dark en même temps que mes couteaux.

Par les trois tranchants !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Dim 29 Nov 2009, 18:10

Il était toujours sérieux, le visage impassible. Showl préférait le laisser commencer cette rencontre plutôt que d'entamer tout de suite les hostilités et ainsi mettre à sang cette pièce habituellement sans aucune goutte de sang. Cette adversaire paraissait être un véritable psychopathe et sa mort ne ferait ni chaud ni froid au marine. D'ailleurs, il se fichait éperdument quelqu'un meurt aussi gentil, attentionné, soit-il. Ce Cabalien, lui, une sépulture serait trop d'honneur pour une telle crapule. La seule à faire est d'incinérer ce corps jusqu'à ce que les cendres ne puissent être brûlées.

Puis, tout d'un coup, ce personnage sourit bêtement, inutilement. Comme un ahuri ou quelqu'un s'étant échappé d'un asile psychiatrique pour cas désespérés. Et il continue à délirer avec des phrases idiotes, futiles, sans queue ni tête. Précipiter sa mort ? Foutaises. Jamais quelqu'un n'avancerait la mort de Showl. Et lui, il était assez prétancieux, assez dédaigneux que pour penser une seule seconde pouvoir le tuer plus tôt que le destin lui même ne l'a prévu. C'est absolument inconcevable, inimaginable de dire de telles bêtises. Cet homme énervait de plus en plus le sous-lieutenant qui perdait sa patience au fur et à mesure que les secondes passaient. En plus, ce criminel afficha désormais une mine plus sérieuse le faisant passer encore plus pour un idiot. Un tel cas ne pouvait exister, ce devait être son imagination qui lui jouait des tours, ce qui était la première fois, mais bon tout peu arriver dans une vie, car le destin est imprévisible, incontrôlable. Il souriait de plus belle comme un fou, comme un véritable psychopathe. Le corps de ce mécréant était parcouru de spasmes chaque secondes et semblait sur le point d'exploser. Tel une bombe à retardement programmée pour s'autodétruire dans quelques minutes.

Après de longues secondes de rire intense, il se calma enfin, sûrement précipitamment et prit deux lames dans ses mains. Elles ne devaient pas dépasser les 15 centimètres de longueur et les sept millimètres pour la largeur. Que comptait-il en faire de ces objets bien trop dangereux pour un tel fou. Il risquait de se les planter dans ses yeux par inadvertance en voulant les lancer sur Showl. le combat se terminerait beaucoup trop rapidement alors qu'il venait tout juste de commencer. Il espérait que cet abruti ne le fasse pas. Néanmoins, Showl se mit sur ses gardes et commença à examiner la situation et à prévoir ce que cette personne pouvait dès à présent faire. Ce malfrat croisa ses bras et finit par lancer ses deux lames tels des flèches voulant transpercer le coeur du vertueux marine. Puis, lorsque les lames ne furent plus qu'a une vingtaine de centimètres de la figure de sa figure, elle changèrent brusquement de direction pour le prendre par surprise et ainsi laisser passer le poing ennemi visant la face du marine. Il ne laissa pas faire et grâce à son esprit d'analyse plus vif que celui de n'importe qui, il fit un bond de plusieurs mètres en arrière et tout en exécutant cela il créa une lame d'air parfaitement verticale qui partit en direction du poing adverse. L'angle des lames et du poing était parfaitement calculé et ils se heurteront juste avant que la lame d'air ne les touche et les pourfende. Qu'allait faire le Cabalien ? Il n'en savait rien et attendait. Toute fois pour élever la difficulté, il créa une autre lame d'air, mais cette fois-ci horizontale qui toucherait l'estomac de l'adversaire. Le combat battait son plein et néanmoins, ne faisait que commencer. La confrontation durerait encore quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Dim 29 Nov 2009, 18:56


  • Humm ? Les lames continuaient à trancher les airs sans rencontrer de chair. J’en savais assez sur mes lames pour savoir qu’elle n’avait pas était dévié, mais que la cible s’était déplacé. Intéressant, peu de gens sont arrivés à esquiver mes dangereuses et rapides lames. Tout ceci ne prit ne me prit pas longtemps pour le comprendre. Mes doigts s’actionnèrent avec rapidité et fluidité donnant des ordres à mes couteaux par l’intermédiaire des fils d’argents. La lame gauche ralentit et un claquement sec m’avertit qu’elle venait de stoppé dans la paume de ma main. Mon instinct me hurlait de bouger, la droite alla ficher dans le mur juste derrière Dark. Plantant ma lame par terre, je déviai de ma route et en profitai pour glisser au sol. Un brusque dégagement venteux me frôla de justesse. Je ne savais ce que c’était mais me le prendre en pleine tête n’était pas une bonne chose. Plus ma vitesse se réduisait plus je retrouvais l’usage de ma vu. Dark s’était déporté et je remarquai alors une sorte de trouble dans entre lui et moi. Je poussai sur mes jambes faisant un bond me permettant de passer juste au dessus de ce trouble horizontal. Saleté cet homme utilise des drôles de tour de passe-passe.


  • Je retombais au sol accroupis. Retour à la case départ. Je ne pouvais pas me permettre de le laisser me toucher avec ses drôles troubles. Un regard périphérique m’apprit que ces « troubles » avaient littéralement tranché tout ce qui c’était trouvé sur leur passage. Je n’aimais pas ça. L’excitation à son comble je m’apprêtais à me lancer sur mon adversaire… mais je ne pouvais pas. Sinon des bouts de mon corps iraient décorer les quatre coins de la pièce. Un regard sur mes doigts m’apprit que les fils d’argent, presque invisible, n’avaient pas était tranché. Heureusement. Bien sur je pouvais les changer rapidement en cas de problème mais je préférais ne pas perdre mon temps comme ça.


  • Me servant de la lame que je tenais dans la main gauche je retentais un lancé, mais cette fois le mouvement de mes doigts devint beaucoup plus complexe. La lame vira à gauche, puis à droite. Exécutant une sorte de danse. Ces mouvements devinrent imprévisibles pendant un moment elle pouvait viser l’épaule, puis pendant un autre elle visait le cœur ou le visage. Un sourire tendit mon visage. Tout semblait devenir plus lent. Ma réflexion plus aiguisé, me permettait de comprendre et d’anticiper… Chaque muscle de mon bras, de mon avant bras et de ma main droite se banda et j’armais à nouveau mon poing. Toujours agenouillé je me lançais. Tout n’était pas que feinte. Même ma lame dansante. Mon corps aussi. Seule la menace imminente comptait. Car en armant bras droit et le tirant en arrière, j’avais actionné les fils d’argent et la lame plantée dans le mur juste derrière Dark se dirigeait maintenant vers le dos de ce dernier en tournoyant. Peu être qu’il l’avait vu. Cela serait quand même bizarre à moins qu’il ait des yeux dans le dos. Et le faîte qu’il puisse voir les fins fils d’argent que même moi je distinguais avec peine serait encore moins plausible, j’étais le seul utiliser cette manière de se battre. Mon plan, loin d’être imbattable était pour le moins ingénieux. Car il ne pouvait se rendre impalpable et j’avais plus d’une chance sur trois de le toucher avec on moins une des feintes. Si ce n’était pas la lame caché dans son dos, se pouvait être la lame dansante qui changé d’angle d’attaque trop vite pour prévoir le prochain mouvement. Et en dernier venais mon poing, et ma force qui n’était pas si monstrueuse que ça mais qui pouvait sonner n’importe qui. Mon plan avait-il des chances de marcher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Dim 29 Nov 2009, 19:49

Le marine regarda attentivement la réaction de ce Cabalien qui était assez fort de toute évidence. Il vit l'ennemi éviter la première lame d'air puis la deuxième avec une certaine élégance. De toute évidence de la façon dont il regardait le marine, cet homme ne devait pas connaitre les lames d'air. Il n'avait rien en moins qu'avant et semblait avoir encore tous ses esprits, même s'il faisait plus penser à un zombie qu'à autre chose. Il n'avait rien non plus le sous-lieutenant, mais il était impressionné par le style de combat de cet homme. Comment ses lames avaient-elles changées de direction ? Elles ne pouvaient bouger d'elles-même. Il devait inévitablement y avoir une réponse à cette question et il allait devoir la trouver rapidement. Lui comme son adversaire ne se battaient pas du tout sérieusement pour le moment, mais il le feraient sûrement très prochainement. Une des lames s'était planté dans le mur de derrière tandis que les autres était retournée tout seule dans la main de son propriétaire, assez étrange comme chose. Il n'avait pas de pouvoirs psychiques à première vue et ne possédait pas non plus le fruit de l'aimantation puisqu'un pirate l'avait déglutit. Le seul moyen pour qu'une lame revienne dans la main de son propriétaire serait qu'elle soit reliée à un fil mais, il n'avait rien distingué de tel. Néanmoins, si tel était le cas, il ne tarderait pas à éventer cette ruse puisqu'il allait désormais bien examiner les mouvements adverses.

D'ailleurs, il ne dût pas attendre longtemps puisque son ennemi commença tout de suite une nouvelle attaque, mais cette fois-ci bien plus complexe que la précédente. La lame qu'il tenait dans sa main gauche avait été envoyé vers Showl, mais elle changeait sans arrêt de direction et empêchait toute réflexion aisée. S'il était inattentif, cette lame le transpercerai sans problème et avec un rire diabolique. Il se prépara à contrer tout ce qui pouvait provenir de devant. A un moment, un éclair argenté l'éblouit et le déconcentra pendant plusieurs secondes. Qu'est-ce-qu'était cet éclair ? Son imagination ? Il n'eût pas le temps de se poser d'autres questions que déjà, son ennemi fonçait vers lui le poing résolument pointé en avant tandis que la lame continuait de zigzaguer en se rapprochant dangereusement de lui. Il serra alors très forts ses deux katanas et effectua un mouvement pour créer une lame d'air à nouveau. Sauf que cette fois-ci, la lame d'air était accompagnée de cinq autres et toutes visaient le Cabalien.

Tout en effectuant cette rotation, il dût se déplacer vers la gauche pour faire apparaitre les lames d'air. Il finit avec un mètre de décalage par rapport à sa position d'avant. Les lames d'air créées était verticales, horizontales et obliques avec un angle de tir différent et surtout un endroit visé différent. L'une visait la tête, une autre le ventre, certaines visaient les jambes et la dernière tentait de couper les bras. La lame d'air visant la tête était oblique de gauche à droite. Celle des bras était horizontale et latérale pour arriver du côté droit( pour l'ennem i). Les deux des jambes étaient respectivement oblique de gauche à droite et visait la jambe gauche( pour l'ennemi)ainsi qu'un peu de l'estomac. La deuxième visait la jambe droite( pour l'ennemi )et était à vingt degrés près horizontale. La dernière lame d'air visant le torse était verticale et visait exactement le milieu du torse. Un tel combo avait coûté assez d'énergie, mais il en restait suffisamment au marine pour exécuter cinq combos plus puissants que celui-ci. D'ailleurs, il n'avait pas encore dit le nom de sa technique, Asameï Kyuseï Dataranga. Un combo redoutable et difficilement esquivable sans y laisser des plumes. A ce moment, une lame passa à moins de deux centimètres de son bras droit avec une grande vitesse, il vit une sorte de filin argenté accompagner cette lame. La lame l'avait surpris et cela était impardonnable. Il avait été dupé par cela. Il se demanda si son ennemi allait utiliser sa lame qui zigzaguait pour arrêter une des lames d'air ou continuerait-il à la laisser zigzaguer vers Showl pour qu'il l'arrête en utilisant ses deux katanas. Son adversaire allait devoir se battre à un haut niveau pour déjouer le combo du marine.


Dernière édition par Dark Showl le Sam 05 Déc 2009, 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Dim 29 Nov 2009, 22:49


  • Merde !! Ma feinte était presque passée. Ce foutu marine avait vraiment de la chance. Une vrai chance de cocu si je puis me permettre. Ma lame était passé a quelques centimètre de son foutu bras et en plus, je ne pouvais pas en être sur mais un rayon lumineux s’était accroché sur l’un de mes fils en argents. Je n’en étais pas sur, mais ça me préoccupait. Je vais devoir redoubler d’ardeur pour le toucher. Mmh , l’un des fils venait de se casser quand la lame revint vers moi. Puis un autre, puis ils éclatèrent tous. Ce n’est pas vrai. J’attrapais la lame d’un ample mouvement et repliai mon bras contre mon corps. Je ramenais aussi mon autre lame en tirant sur les fils. Elle vint claquer dans ma paume.


  • Trop concentré sur mes lames je n’avais pas remarqué que les « troubles » étaient de retour et cette fois ils étaient beaucoup plus nombreux que tout à l’heure. Je ne peux pas permettre de me faire trancher la tête, car généralement ceux qui ont eues ce problème ne se s’en sont pas remis… ou très rarement. Il ne faut pas que jambes soit blessé sinon je peux dire au revoir à ma vitesse qui fait toute ma force. Et pour mes bras… je ne les sacrifierai que si c’est pour sauver ma vie. En l’occurrence ce n’est pas le cas. Je suis en danger, je ne peux pas trop le nier dans ma position actuelle. Mais la trajectoire des lames d’airs, car je viens juste de comprendre ce que ces troubles représentent, m’apparaissent clairement maintenant. Il essaye de me démembrer. Je penche la tête, esquivant la lame qui m’aurait tranché la tête. Il faut absolument que je réduise le nombre de mes mouvements d’esquive. Un faux pas et je me retrouve soulagé d’un bras ou d’une jambe. J’y laisse quelques cheveux cette fois ci. Celles qui suivent sont pour mes bras. Je saute d’un saut, un peu étrange me tordant dans tout les sens.


  • Mes jambes et mes bras ne sont plus en danger mais le bureau derrière prend tout dans la tronche et est réduit à l’état de petit bois pour le feu. Encore une fois je retombe accroupis, c’est à ce moment que la dernière lame me touche. Je pense que c’est celle qui voulait me diminuer légèrement en tranchant le torse. Je ne suis pas médecin mais dans le torse y a des organes auquel il ne vaut mieux pas toucher. Question de survit et de confort. En parlant de la lame d’air, elle me frappe au niveau du visage, qui se retrouve à peu près au niveau de mon torse. Je pousse grognement de surprise et lance la lame couteau d’un seul coup ( la lame dont les fils sont d’argent sont tranché. C’est lancé sans viser précisément mais avec une force et une vitesse considérable. C’est un lancé différent des autres. Cette fois la lame à une pénétration presque 100 fois supérieur, Elle tournoi et finit par ressembler à un disque.

Crescent Moon


  • Je tombe en arrière, sans prendre le temps de constater de mes blessures. Je tends 1 fils. Je sors aussi un kunai, cette arme-couteau qui possède un anneau a l’opposé de la lame. J’y fais passer un fils et voilà le travail. Je suis toujours avec deux lames, une dans chaque main. Crescent Moon est presque sur sa cible. Il faut que je bouge. BOUGE. Je roule sur le sol et m’abrite derrière un bureau me protégeant, me laissant aussi le temps de récupérer. Je saigne beaucoup la lame ma tranché juste au dessus de l’arcade sourcilière. Beaucoup de sang pour pas grand-chose. Je n’ai même pas mal. Mais la pression que j’exerce sur les muscles de mes doigts et de mes poignets finiront par me faire souffrir, mas j’en suis loin.


  • Le sifflement de mon Crescent Moon s’arrête avec un bruit sourd et étouffé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Mar 01 Déc 2009, 22:26

Il se demanda comment cette lame avait pu être lancée dans son dos sans qu'il s'en rende compte et sans que son adversaire ne se soit déplacé furtivement dans son dos. Il allait devoir percer ce mystère s'il voulait gagner ce combat qui s'annonçait difficile. Une seule d'inattention pourrait bien lui être fatale. Son ennemi combattait au moyen de lames qu'il pouvait apparemment contrôler à sa guise, chose assez impressionnante. Soit c'était un utilisateur de fruit du démon, soit ce n'était qu'un subterfuge ridicule. Quelle piste devait-il creuser, il ne le savait pas très bien. Chacune lui paraissait plausible. Après tout, il ne connaissait pas ce Cabalien puisqu'il venait à peine de le rencontrer. Mais s'il lui avait parut être un demeuré au début, il ne lui paraissait plus être qu'un ennemi redoutable. Il maniait admirablement bien ces lames.


A ce moment, il vit son adversaire commencer à esquiver son combo de lames d'air. Il semblait avoir un don pour l'esquive même si tout cela manquait cruellement de grâce et d'élégance, il ne se débrouillait pas mal du tout. Il réussit à en esquiver avec brio quatre sur les cinq tandis que la dernière, la plus faible du fait qu'il avait dût la créer en hâte, lui trancha l'arcade sourcilière, un point sensible pour la vue. De par le fait de sa faible puissance, cette lame d'air ne lui fit pas de très grande entaille, néanmoins on voyait nettement la blessure qui était quand même profonde de quelques millimètres pour ne pas dire de plusieurs centimètres. L'os devait avoir une coupure lui aussi de un ou de deux centimètres de profondeur même si cela devait plutôt approcher les un centimètre et demi. Il se l'était prise à cet endroit parce qu'il s'était accroupi pour éviter la lame d'air de la tête et donc il se prit celle réservée pour son torse. Bien dommage qu'elle lui soit arrivé sur l'arcade sourcillière, désormais il pissait du sang comme un damné. L'arcade était un endroit fragile, les conséquences de cette lame d'air ne sont pas toutes visibles. D'autres ne sont que ressenties, rien de plus. Il avait plus ou moins bien éviter ce combo, mais pour les prochains Showl espörait qu'il ne puisse les esquiver. Après tout, son énergie n'était pas infinie et ce combo lui en avait coûté pas mal. Il pouvait bien entendu faire encore quelques combos plus intenses que celui-ci, mais s'il se prenait quelque chose ce nombre risquait de diminuer à vue d'oeil.

Il se focalisa sur l'état du mécréant sans se préoccuper d'autres choses dans l'instant présent. Il fallait qu'il puisse imaginer une stratégie dont les probabilités de réussite soient les plus élevées possible. Il ne pouvait se résoudre à perdre ce combat, il avait une grande importance à ces yeux et se faire battre serait signe de sa faiblesse. Alors qu'il rêvassait, le malfrat lança une lame à une bien plus grande vitesse que celle d'avant. Il n'avait pas sentit venir ce coup et il fût donc surpris quand il vit cette lame foncer sur lui. Il tenta donc de la parer maladroitement, mais il ne put le faire et elle lui trancha un peu de sa chair de son bras suite à sa mauvaise parade. Il était vrai que contrer une lame si petite avec des katanas n'était pas chose facile, néanmoins ce n'était pas une excuse valable. Il ententit la douleur crier dans sa tête, au fond ce qu'il lui faisait le plus mal ce n'était pas la blessure en elle-même, mais le fait de se l'avoir fait infliger par son adversaire suite à un manque d'attention. Ce mécréant avait réagit très rapidement et il ne l'avait vu venir à cause qu'il était trop occupé à échaffauder un plan qui pourrait fonctionner correctement sans qu'il y ait le moindre soucis majeur comme mineur. Ils étaient maintenant à égalité. Chacun avait une blessure que l'autre lui avait infligée.

Il n'avait pu voir où son ennemi s'était faufilé, mais il ne tarderait pas à le trouver. Pour ce faire, il examina chaque recoin de la pièce et le vit cacher sous un bureau en bois de hêtre. Sa réaction ne se fit pas attendre et il créa une lame d'air verticale qui fonça sur le bureau pour le trancher littéralement en deux. Cette lame d'air pouvait sans aucun problème trancher un bras et pouvait faire une très profonde entaille sur le torse en coupant certainement quelques côtés au passage et peut-être même un organe vital tel que le coeur où un des poumons. Néanmoins, elle n'était pas très difficile à esquiver au vue de la distance qui séparait les deux protagonistes même si elle restait quand même assez rapide et pouvait être mortelle si l'on n'y faisait pas attention. Tout en faisant cela, il créa deux lames d'air horizontales et parallèles de la longueur du mur près duquel le bureau était placé et les envoya. Avec cela, s'il voulait pouvoir rester vivant, il allait devoir savoir briser une des deux grandes lames d'air et esquiver l'autre avec les fractions de seconde qu'il lui restait. Bien entendu, avant cela, il allait devoir sortir du dessous du bureau pour esquiver la première lame d'air et ensuite seulement, tenter d'éviter les deux autres lames d'air qui arrivaient après 2 secondes. Ces deux dernières lames étaient non seulement grandes et puissantes, à elles deux il devenait impossible de simplement sauter pour les éviter puisque la taille d'un homme de 12 ans serait trop grande pour passer au-dessus des deux ou en-dessous des deux ou encore entre les deux. Ces lames d'air, chacunes de leur côté, pouvaient presque trancher assûrément un organe vital même si celui-ci est protégé par la cage thoracique. Elles étaient si longues que les murs adjacents à contre lequel le bureau était placé se faisaient trancher avec une assez grande violence. Par tout, les briques fendues ou écrabouillées tombaient sur le sol dans un grand fracas dégageant ainsi un faible écran de fumée qui s'estompa juste avant que les lames d'airs n'atteignent leur cible.


Dernière édition par Dark Showl le Sam 05 Déc 2009, 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Mer 02 Déc 2009, 23:25


  • Je jetais un coup d’œil. Ce fut avec sourire que la gerbe de sang rouge éclatant brilla dans mon regard. Une jolie plaie bien profonde. Du sang qui coulait à flot. 1 à 1. Le sourire glissa de mon visage, laissant place un facies calculateur, froid qui ne lui était pas du tout familier. Mon poing lame avait littéralement scié la chair, l’avait traversé sur toute la largeur du bras. C’était assez impressionnant, de voir la chair de pouvoir se repasser l’instant dans sa tête. J’aimais beaucoup. Vraiment beaucoup cette sensation de force. Mon poing lame avait continué sa route et s’était enfoncé d’au moins 6 bond centimètres dans le mur de pierre. Au moins je savais où elle était. Clap, clap, clap… c’est mon sang qui coule et qui s’étale sur les dalles. Je ferme les yeux et tâte rapidement ma plaie, elle saigne beaucoup et je devrais avoir horriblement mal. Mais non. Je ne ressens pas la moindre douleur. C’est surement à cause de l’excitation qui me fait frissonner, bondir et trembler… Son sang coule comme le mien mais je suis Jaloux. Son sang est beaucoup plus beau que le mien, il est plus rouge et plus brillant… je le veux, j’en veux plus de ce sang. Je veux le voir couler entre mes doigts pendant que les entrailles de ce marine viennent souiller le sol. Je lui crèverai les yeux… Mes d’abord je vais lui couper les mains… et les chevilles… je m’abreuverai avant de lui porter le coup fatale qui l’enverra dans un monde meill… Nan tout qu’on ne fait je ne fait pas faire ça… je lui laisserai assez de sang pour qu’il se rend compte qu’il est en train de mourir. Je le regarderai souffrir le martyre et le laisserai mourir. Ensuite je rapporterai son cœur ! Oui c’est une très bonne idée. C’est ce que je vais faire !


  • Je déchire une bande de ma chemise et me l’enroule autour de ma tête. Ce pansement improvisé est très gênant, surtout au niveau de l’œil mais au moins je ne suis plus gêné par le sang qui coulait le long de mon si fin visage. Je ne cherche même plus à me cacher et mes pieds dépassent de derrière le bureau. Dark ne m’est pas longtemps à me trouver. Il doit se préparer. J’entends presque les rouages qui tournent dans sa caboche. Il cherche vraiment un moyen de me tuer. Visiblement il n’est pas d’humeur à jouer avec moi. C’est dommage moi je m’amuse comme un petit fou…


  • Derrière moi un chuintement m’avertit qu’on coupe l’air tout prêt de moi. Je roule à terre et sur le bureau se fracasse un lame de vent qui le scie en deux comme si elle traversé du beurre. Tu veux jouer à ça !


  • Il est là juste en face de moi, mais il est flou. Très flou. L’air ondule sous mes yeux et je distingue deux trajectoires. Deux lames de vent. Qui détruisent les murs de la salle. Avec un crissement elles tracent des sillons très profonds dans les murs projetant une grande quantité de pierre par terre. Ce marine s’en fout de détruire les salles de son lieu de travail. Ce qu’il veut c’est me tuer, peu importe les dégâts.


  • Il me faut un abri, mais je sais qu’il n’y en a pas. Je suis conscient de mon environnement et je ne vois pas de moyen d’esquiver cette attaque. Je vais me faire tuer si jamais je me prends ce truc dans la tête. La solution me frappe d’un coup.


  • Je ne peux pas passer entre, en dessus ou en dessous des lames. Avec mes lames le coupe l’air, il me suffirait alors de faire pareille avec les lames de vent. Après tout ce n’est que de l’air. La pression va être énorme, je dois faire tourner mes fils d’argents à une vitesse effrayante. En variant très rapidement le sens de rotation, je fis tourner le kunai. Voici un Crescent Moon que je pouvais maintenant guidée. Main droite, Crescent Moon. Main gauche, simple rotation de mon poing-lame grâce à un fils d’argent.


  • J’attends. Les secondes s’écoulent au ralenti. J’ai l’impression d’évolué sous l’eau. D’un mouvement du poignet gauche je lance mon point lame qui se met à tourner. Merde, je m’y suis prit trop tard. Il n’y a pas assez de distance entre les lames de vents et moi. Je souris et mon poignet gauche bouge presque sans que je le veuille. C’est avec un crissement terrifiant que le Crescent Moon. S’engouffre dans la zone de calme entre les deux lames de vents. Sa vitesse est parfaite.

Crescent MOON Version Kunai volant



  • L’attaque de ma main gauche a foiré, en partie. Les deux lames se sont fait coupé en deux. Mais elles n’ont pas suivit la bonne trajectoire. J’avais prévu me lancer à travers la bref. Mais si je fais ça… je vais me faire charcuter comme ce n’est pas permis.


  • Les lames me frappent au niveau des épaules et au niveau du genou gauche. Je bondis en avant pour ne pas subir un contre coup. Mes épaules sanguinolente s’actionnent ainsi que mes genoux, je grogne, en 2 secondes je suis sur Dark, Je me jette sur lui et lui dans le but de lui enfoncer les crocs dans la chair. C’est mon seul but… je veux son sang… son sang rouge… Sentir sa chair dans ma bouche….


  • Je pousse un hurlement de bête sauvage, autant de douleur que de rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Sam 05 Déc 2009, 12:17

Pour stopper l'hémorragie au niveau de son bras, il déchire un morceau de tissu et se le noue autour de la plaie. Il ne voulait pas perdre de sang inutilement. Sinon son adversaire pourrait s'en servir pour le battre, une chose impardonnable. Quand il eut fini cela, il regarda attentivement la scène qui se déroulait devant lui. La première lame d'air envoyée avait coupée verticalement le bureau et avait fait une entaille profonde dans le mur de derrière. Ce Cabalien s'était retiré précipitamment du dessous du bureau pour l'éviter comme il le pensait. Maintenant, les deux autres lames de vent allaient le déchiqueter s'il ne faisait rien. Telles des faucons, elle poursuivaient leur cible pour la trancher. Son ennemi utilisa deux autres lames pour palier les lames d'air, mais cela n'eut pas d'effet. En effet, les lames de vent étaient trop proches pour qu'il ne puisse faire quelque chose dans ce style.

Le psychopathe les reçut au niveau des genoux et des épaules. Ces endroits étaient assez importants et le ferait sûrement souffrir plus tard si pas tout de suite. Le fait que cet adversaire puisse encore bouger était remarquable compte tenu de ces nouvelles blessures situées à des endroits stratégique. Les genoux permettaient de mouvoir les jambes tandis que les épaules permettaient de bouger les bras. De par ce fait, ces quatre membres étaient pour ainsi dire paralysés. Le haut de la cage thoracique ne devait pas avoir été laissée de côté puisque qu'en lui faisant subir de lourds dégâts au niveau de ses épaules, la lame d'air horizontale avait, elle aussi, touchée sa cage en lui brisant indubitablement une ou plusieurs côtes censées protéger ses organes vitaux. Le combat prenait une tournure plus intéressante qu'avant, permettant ainsi aux deux protagonistes de libérer toute leur puissance. Tout leur potentiel pour le moment encore inexploité. Ce combo ainsi que sa blessure l'avait considérablement affaiblit et ne lui laissait que deux combos tout au plus pour vaincre cet ennemi. Il allait devoir ménager ses efforts et ne pas créer de lames d'air à tout va s'il ne voulait pas tomber face à son adversaire pour le moins coriace.

D'ailleurs qu'en était-il de ce Cabalien. Était-il en train de se reposer ou préparait-il un plan d'attaque ? A ce moment, il le vit surgir au-dessus du nuage de fumée qu'avaient provoquées les deux lames d'air ainsi que foncer sur Showl tel un faucon chassant sa proie. Dans la position dans laquelle son ennemi était, un contre était difficilemment plaçable, mais pas impossible pour autant. Il croisa rapidement ses katanas avant de lâcher une croix fait de deux lames d'air croisées perpendiculairement et se coupant en leur milieu pour assurer une puissance incroyable. La croix crée par les deux katanas fonça sur le Cabalien pour le trancher et faire gagner ce match au marine. Cette attaque tait éprouvante mais bien moins que la précédente de par le fait que la taille de ces deux lames était bien plus moindre que celle des précédentes. La taille des lames de vent de cette croix ne dépassait pas les deux mètres pour permettre une bonne puissance sur toute la surface des lames d'air. Le plus dangereux dans cette attaque était bien évidemment le centre qui était l'union des deux lames. Tant qu'à faire, il se prépara à se battre au corps à corps avec ses katanas. Combattre au corps à corps ne lui faisait presque pas gaspiller de l'énergie et lui permettait donc de résister plus longtemps et de pouvoir ainsi battre ce maudit Cabalien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Dim 06 Déc 2009, 01:02


  • La fumée m’entourait, m’entourait et rentrait dans mes poumons. Elle m’empêchait de voir convenablement, mon odorat ne me servait plus à rien et mon ouïe ne m’aurait servit à rien dans un cas comme celui là. En deux seconde je fus sur mon ennemi. Je saute assez haut pour pouvoir changer de direction quand je suis en l’air. Mais assez près du sol pour m’en servir en cas de changement brutal de stratégie. Pendant un instant je fus vulnérable. Pendant un seul instant. J’étais trop proche de mon ennemie pour esquiver une quelconque attaque par les moyens de mon corps. J’étais a environ 1m 50 de Dark. Mon regard croisa celui du marine. Tout s’agencer parfaitement, avec un timing presque trop parfait. Je me replis, abandonnant l’intention de le mordre. C’est embêtant. Très embêtant. J’aurais largement préféré ne pas utiliser ça. J’avais remarqué dans ses yeux quelque chose qui me dérangeait.


  • Il semblait plus confiant, il utilisait moins de force pour cette sorte de super pouvoir. Et je ne n’aimais pas ça, je peux utiliser l’usure pour moi et je sais que les attaques qu’il me lance sont de plus puissantes, mais il souffre. S’a ce vois. Son front baigné de sueur prouve de l’effort qu’il produit. En il ce vide de son sang plus rapidement que prévu. C’est logique. Tout les efforts qu’il fait demande un rythme cardiaque beaucoup plus élevé que la normal. Par conséquence, un apport de sang plus régulier. Je doute qu’il puisse réguler tout seul son rythme cardiaque. Je sens son sang par terre. Je le vois je peux humer son parfum délicieux. Sucré, légèrement corsé, je peux le savoir rien quand le sentant. Son éclat ravivait en moi des envies. Ma jalousie me repris.


  • Le décor, figeait dans le temps, se forma dans mon esprit. Dark avait lancé ses lames de vent droit sur moi. A environ 80° par rapport au sol. L’action repris son cour normal. Il n’avait jamais ralentie en réalité mais j’aimais prendre le temps de comprendre une situation. La Croix lame de vent se rapprocha à vitesse grand V. J’étais tout proche quand mon saut plus brutalement interrompu, mon bras droit fut brutalement attiré vers l’arrière et je finis par tomber au sol assez violemment. Je fis tourner mon poing lame dans ma main gauche, pour faire apparaitre un Crescent Moon. J’étais très proche de Dark, la vitesse de rotation de mon attaque était exceptionnelle. De plus elle était accrochée à un fils d’argent. Quand Mon poignet, s’actionna la lame partit. La vitesse de pénétration dans l’air était absolue, en à peine une seconde elle était sur mon ennemie. Au dernier moment je donnais un coup de poignet et mon annulaire bougea. Le Crescent Moon fis un virage .Le fils d’argent se tendis. C’est une technique de lancé, que l’on apprend quand on manie une chaine. Le fils d’argent entoura Dark lui emprisonnant les bras et les mains, les plaquant contre son corps. Le fils était fin et lancé à une aussi grande vitesse, sa vélocité le rend très tranchant et étrangement résistant. La friction entre le vêtement du marine et le fils d’argent allait le blesser. Le Crescent Moon décrit une courbe presque paresseusement revenant vers Dark pour un ultime passage. Cette fois il ne ferait pas le tour, toucherai obligatoirement un point nerveux. Le cou, la tête ou les organes, mit à nu car la lame en rotation aura mit en mit en pièce la pauvre défense en os qu’étais la cage thoracique.


  • Mais comment ais je pu arrêter mon saut alors que j’étais à pleine vitesse ? Tout cela fait partie de mon plan. Toute l’illusion s’était mit en place, et comme le serpent hypnotise ses proies, j’avais hypnotisé mon adversaire.


  • FlashBack :
Les deux lames de vent s’éclatèrent sur le mur de pierre derrière moi. La salle s’emplit de fumée blanche, étouffante. Mes blessures sont beaucoup moins graves que je ne le laisse présager. Je suis très bon acteur, mais je suis encore meilleur contorsionniste. Les lames mon touchées je suis obligé de le dire, je ressens la douleur dans tout mon corps, mais… Juste avant de courir je fis mine de faiblir. Le mettre de l’illusion et de la peur est toujours vainqueur. Au moment ou mon poing-lame à rencontrer les deux lames de vent, il les a tranchés en deux, pas assez pour provoquer une dispersion mais assez pour me protéger en partie. Donc les quatre lames m’avaient presque épargné. Elles m’avaient effleuré les bras et les genoux. Certes, j’avais un peu plus souffert au niveau des genoux que des épaules mais le change était parfait. J’étais presque sûr que mon adversaire croyait mes bras et mes jambes hors d’état. Un sifflement passa juste à côté de mon oreille gauche. Puis un bruit de choc. Les lames de vent percuté le mur et l’avait presque mit en pièce, le rendant super fragile. Mais se sifflement n’était autre que mon Crescent Moon qui était revenu après s’être heurté aux lames de vents et avoir perdu. Il s’était fiché dans le mur. Je souris, le fils d’argent était toujours accroché à la lame encastré dans le mur. Je pourrais m’en servir pour me bloquer pendant une action aérienne… J’ai soif de son sang.


  • Fin du Flashback
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Mar 08 Déc 2009, 16:15

La croix de vent se rapprocha dangereusement du Cabalien à une vitesse alarmante. Pendant ce temps, il réfléchit à une nouvelle tactique de combat. Cet adversaire avait un sens de l'esquive très affiné et très peu des attaques du marine l'avaient touchée. Qui plus est il commençait à fatiguer très légèrement à cause des combos qu'il avait effectuer précédemment. Pour la croix d'air, il s'était retenu d'y mettre de la force puisqu'elle allait sûrement être esquivée ou si ce n'était pas le cas, elle le mettrait en pièce grâce au centre de cette attaque. Son ennemi était fort et maître dans l'art de manier les kunaïs et les poing-lames. Et donc s'il voulait pouvoir toucher ce mécréant, il allait devoir faire de grosses attaques ou se battre presque au corps-à-corps avec ses katanas. Le Cabalien, lui, se battrait fatalement avec ses poing-lames au corps-à-corps. C'était une évidence. Malheureusement, le corps-à-corps n'était pas sa spécialité. Certes, il se débrouillait admirablement bien et était plus que bon dans cet art, mais il avait, néanmoins, une nette préférence pour le combat à distance qui lui permettait un bien plus large panel d'attaques au moyen de lames d'air qu'au corps-à-corps.

A ce moment précis, le Cabalien fit une esquive des plus inattendue.Il fût projeté en air par une chose invisible comme une liane qui permettrait de se déplacer sur le terrain plus facilement. Une question venait d'éclore dans son cerveau, pourquoi avait-il reculé si soudainement alors que la croix d'air était esquivable ? Il ne lui aurait fallut pas longtemps pour avoir un petit avantage. Peut-être avait-il échafaudé une autre stratégie qui lui donnerait un avantage certain ou alors n'avait-il pas vu qu'il pouvait prendre l'avantage même si cela était quasiment impossible au vu du déroulement du combat et de la réflexion que ce mécréant avait fait preuve depuis le début. Enfin, il devait continuer à construire la tactique qui avait germée dans son esprit quelques secondes plus tôt. Il ne savait pas les réactions de son adversaire, mais il était sûr qu'elles seraient faites avec ses kunaïs. Sinon, pourquoi aurait reculer de cette manière le malfrat ? Il se prépara à contrer un kunaï provenant de son adversaire et il eut raison. La réaction du psychopathe ne se fit pas attendre et il envoya de suite une autre lame qui fondit sur le marine. Cette lame fendait l'air magnifiquement bien, comme ses lames d'air à la différence près qu'elle étaient faites d'air et non de métal.

Il voulut contrer la lame, mais elle partit sur le côté à la dernière seconde comme si elle voulait faire autre chose de bien plus intéressant que de simplement transpercer son ennemi avec de la chance. La lame continua sa course effrénée dans le vide, à quelques centimètres de lui. Quand il vit un fil s'étendre, il comprit tout de suite ce que son ennemi voulait faire et se prépara donc à contrer cela d'une manière assez brillante selon lui-même. La lame décrivit rapidement plusieurs tours autour de lui et après cela, elle partit en direction du centre nerveux pour le tuer sans effusion de sang supplémentaire. A cet instant, le fil se resserra contre le corps de Showl pour tenter de l'immobiliser. Il n'avait pas réellement besoin de bouger pour effectuer sa technique et donc il la fit sereinement avec un calme absolu. Ses katanas entre ses mains, il se concentra fort avant de bouger enfin et de sortir de cette étreinte mortelle quelque peu agaçante. Il s'était comme on pourrait le dire " téléporté " même si ce n'était pas exactement cela. Le principal étant qu'il soit sortit indemne de cette étreinte sans avoir eu besoin d'utiliser une quelconque quantité d'énergie. Tout en se téléportant, il tourna sur lui comme une toupie l'aurait fait avec ses katanas perpendiculaires à son corps pour frapper violemment le malfrat psychopathe. Il allait devoir faire fort pour pouvoir parer ceci. La vitesse centrifuge permettait une puissante inimaginable à cette attaque sans qu'il ait eu besoin de gaspiller de l'énergie. Ce coup serait peut-être le dernier. Un bruit strident se fit entendre quand ses katanas entrèrent en collision avec quelque chose que l'on aurait put identifier comme du métal ou de l'os. Après cela, il se stoppa net à quelques mètres puis repartit à l'assaut avec une autre attaque de corps-à-corps. Elle consistait à superposer ses bras pour ensuite les ouvrir rapidement afin de déchiqueter son ennemi au moyen d'une grande découpe horizontale et latérale. Il allait voir comme se débrouillait ce Cabalien au corps-à-corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Sam 12 Déc 2009, 20:24


  • Nan ce n'est pas possible !! Il a esquivé cette attaque ?! Comment avait-il fait ? C'est une blague ! Il n'a pas réellement pu esquiver cette attaque sans s'épuiser. Cette blague ne m'amuse pas. Il utilise un style de combat qui me dérange au plus haut point. Ses mouvements imprévisibles, ses attaques à distance invisible, Sa vitesse d'action... Je déteste ça. Il a du faire appel à un quelconque artifice pour sauver sa misérable peau. Je n'arrive pas encore à comprendre comment mais sa n'arrive plus. Je vais le tuer avant qu'il ne soit plus dangereux. Sa vie devient un objet dont je suis prêt à me passer. Mais j'ai pour moi une endurance plus grande que celle de mon adversaire. Cette larve est à bout de force. Je le sens. Sa sueur se mêle au sang et l'odeur d'assurance que je sentais émaner de lui est beaucoup plus timorée. Mon poing lame Alla se ficher dans le mur. Il avait continué son action même si Dark n'était plus là. J'étais désarmé. Mon kunai était derrière moi. Planté dans un mur et mon poing lame était en face de moi, juste à quelques mètres.


  • Mon sang entra ébullition dans mes veines. Je suis un véritable volcan… Ce salaud de marine… il me retarde de plus en plus et l’énervement me traverse de part en part. Je sens l’excitation décuplé mes forces. Bientôt je tuerais mon ennemi. Le jetterais à terre. Je tire sur le fils du poing lame et celui du kunai. J’ai fait un grand mouvement pour les attirer jusqu’à moi étant donné la distance qui nous sépare. Mon poing lame, claque dans la paume de ma main droite. Mon kunai et encore en l’air, je le regarde passer à côté de mon visage. Il vient de derrière moi, mais j’ai parfaitement conscience de l’espace que j’occupe dans la pièce, de l’espace que chaque arme présent, ainsi je sais ce que je dois faire. Et je pourrais le faire les yeux fermé. Dark réparé à l’instant même en tournant sur lui-même. Il m’attaque au corps à corps. Imbécile. Etant un ancien marine je sais parfaitement me battre au corps à corps. Ce style de combat et ma spécialité. Enfin Il l’était… depuis un certain temps je combats à mi-distance pour me protéger. Tuer quelqu’un à distance sans qu’il s’aperçoive de rien et exceptionnellement attirant. J’aime la sensation de provoquer une mort instantanée… alors que je suis loin de ma victime.


  • Mais maintenant. Je pars en chasse. Peu m’importe les blessures. Je veux sa chair… je veux boire son sang, si chaud…


  • Il me suffit de comprendre son sens de rotation. Je me relevais et para tout de suite avec mon poing lame, mais ne résiste pas. Cela n’aurais servit à rien. Je chute au sol prenant appuie sur le bout de mes doigts pour me rattraper. Les épées passent au dessus de moi. Je Lance mon pied droit et frappe juste. Il Frappe le ventre de Dark l’envoyant un peu plus loin. Sa contre attaque ne se fait pas attendre. Une frappe de courte distance. Mais je sais comment esquiver une telle attaque. Je me relève et affronte mon ennemi dans les yeux. J’esquive la frappe latérale et horizontale. Il me faut vite le fendre d’un coup. J’empoigne mon poing-lame et lance ma frappe de haut en bas. Cette fois je ne vise pas un poing précis, 5 centimètres nous sépare et je sais que je vais le toucher. Je souris. Nos visage respectif ne sont pas très loin et je peux voir un éclair de peur dans les yeux de l’ennemi. Mon attaque manque de génie mais elle est redoutable. La lame entaille l’uniforme, puis je pense qu’elle entaille la chair mais je ne suis pas sur. Parce qu’en même temps je saute sur Dark et nous roulons au sol. Je suis comme fou. Je le bourre de coup de poing et lui entaille la chair a de multiple reprise avec son poing lame. Puis avant qu’il retrouve ses esprits et que le choc de ces attaques ne se dissipe, je roule sur le côté et me remet en position.


  • Tu cherche à te mettre en travers de mon chemin et pour ça ton sang coulera.


  • Je me remis en garde. Du sang qui n’était pas le mien tachait mon visage et coulait sur ma bouche. Un coup de langue et une partie du sang disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Dim 13 Déc 2009, 02:10

Le mécréant était apparemment très vif d'esprit malgré ses airs de psychopathe déjanté. A peine Showl avait-il réapparu près du Cabalien que celui-ci para son attaque ravageuse au moyen d'un poing-lame qui ne fit pas le poids. L'ennemi fut propulsé quelque peu en arrière avant de donner un coup de pied dans le dos de Showl. Ce malfrat possédait une sacrée esquive, néanmoins il n'était pas sortit d'affaire pour autant. Le sous-lieutenant n'avait pas dit son dernier mot, loin de là même, mais l'imagination des gamins est débordante. Il contre-attaqua à son tour avec une découpe, mais une fois encore, le flibustier réussit à sauver sa peau avec une grande agilité remarquable. Il était assez spectaculaire, il devait l'admettre. Il se demandait comment un type pareil pouvait avoir une telle souplesse. On aurait dit un contorsionniste. Ce ne serait pas étonnant que ce gars en soit un, car après le psychopathe, qui sait ce que quelqu'un peut-être. Il demeurait concentré, imperturbable tel un rapace fixant sa proie. Il devait rapidement réfléchir à une nouvelle tactique qui lui permettrait de stopper ce fou. Après tout, il commençait à en avoir marre de cet abruti qui lui menait la vie dure et s'amusait simultanément. Il devait le rendre inoffensif s'il voulait pouvoir continuer à vaquer à ses occupations tranquillement, sans être dérangé par cette bataille qui venait d'éclater. Il commençait doucement à récupérer de l'énergie et suite à tout ces mouvements, pour la plupart superflus, il transpirait désormais. Il ne pouvait baisser les bras avant que son adversaire ne soit à terre, sonné ou mort si possible.

Il ne pouvait le laisser quitter cet endroit vivant et encore moins en bon état. Lui, il était en assez bonne forme pour l'instant même s'il s'était déjà senti mieux qu'en ce moment-ci. Le Cabalien attaqua à son tour et cette fois-ci avec une attaque au corps-à-corps, à peu près comme une lame de vent verticale à la différence près qu'il n'y avait pas de lame de vent et que c'était un poing-lame à la place. Soit une différence assez mineure dans l'ensemble. Le poing-lame lui traversa son uniforme tout propre, sortit du pressing il n'y a pas douze heures et très beau selon lui. Il sentit une colère croître en lui suite à cette entaille dans ce parfait costume qu'il lui allait à ravir. Peu de gens lui avaient fait un tel affront et ce malfrat allait devoir répondre de ses actes. Ce malfaiteur ne s'en sortirait pas comme cela. A ce moment précis, ce psychopathe saute sur lui pour commencer un combat au corps-à-corps purement improvisé. Ils roulent malgré lui sur les dalles de pierres de la salle maintenant transformée en véritable champ de bataille où on aurait dit que des mortiers seraient passés par là au vu de l'allure qu'avait cette pièce désormais et qu'elle devrait adopter encore quelques temps. Il se fit roué de coups de poing qui ne lui firent pas vraiment d'effet à cause de sa colère grandissante. Il parvenait à grande peine à se contenir, il voulait déverser sa rage sur son ennemi mais il se retenait parce qu'il se souvenait qu'une bonne stratégie valait mieux que n'importe quelle autre arme au monde.

Il eut alors une nouvelle idée d'attaques. Le Cabalien prononça une phrase qu'il n'écouta pas tellement qu'il était pris par son plan élaboré à l'instant même. Chose assez courante d'ailleurs. Du sang coulait de son bras et de sa poitrine, mais il ne s'en souciait guère, il avait des choses bien plus importantes à faire. Il se releva après être resté presque trente secondes par terre, à seulement penser. Il tenait toujours fermement ses katanas et ne comptait par les lâcher de sitôt. Tout en se relevant, il avait créé une lame d'air intense à ras du sol et horizontale qui fonçait droit sur les pieds du Cabalien. Il enchaîna avec une autre lame d'air cette fois-ci un mètre plus haut que la précédente et pour clore, il en créa une troisième verticale, plus rapide que les deux autres ainsi que plus puissante, qui coupa les deux autres lames d'air à dix centimètres du mécréant, formant ainsi une sorte de double croix inclinées chacune de nonante degrés. La première lame d'air arrivait avec deux secondes d'avance sur les autres et servait plus précisément d'appât. La lame d'air verticale était assez grand puisqu'elle faisait plus que la hauteur de la pièce et s'enfonçait donc dans le sole t dans le plafond, faisant ainsi tomber des blocs de pierre qui créèrent un véritable éboulis. Voila le véritable but de sa technique, il savait pertinemment que le flibustier ne mourrait pas avec ces lames d'air et donc il avait opté pour une double attaque afin de ménager l'effet de surprise. De ce fait, il ne pouvait s'attendre à voir un éboulis et à être ensevelis sous des gravas pesant plusieurs dizaines de kilogrammes chacun car même avec son agilité, esquiver des blocs, certes faisant moins de 50 centimètres de diamètre mais pesant lourd, tenait du surhumain. Peut-être serait ensevelis par cette attaque dévastatrice qui n'avait pas laissé une belle image à l'endroit maintenant entièrement démoli. Il n'en svaait rien, mais attendait avec impatience le verdict.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Ven 18 Déc 2009, 20:53


  • Je ne me suis pas trompé. Son sang est excellent. La chaleur me monte au visage et mes mains tremblent. Je lève mon index et vient caresser ma joue avec… il est couvert de sang et je me réjouie encore plus. Je le lève avec application. Ma longue langue rouge entoure mon doigt et je prends le temps de savourer ce parfum et tous les aromes de ce doux liquide pourpre. J’en veux plus ! Beaucoup plus ! Il mourra ce soir sous mes coups, maintenant que ce doux sang à toucher mes lèvres il est hors de question que je le laisse s’enfuir. Je me barbouille la figure avec le sang de Dark. Un rire maniaque sort de ma gorge, traverse mes lèvres et résonne dans la salle. Enfin, si on peut encore parler de salle. Les murs sont éventrés de tous les côtés. D’un côté une brèche est ouverte donnant sur le couloir, Assez pour qu’un enfant si passe… ou un homme extrêmement souple… Sa me donne des idées mais passons. De l’autre côté de la pièce, à l’est le mur et fissuré. C’est un mur porteur donnant sur l’extérieur et il est très fragilisé. Sa peut faire très mal si il s’effondre. Derrière moi… Il y a plus de mur depuis longtemps. Les lames de vents l’on réduit à l’état de petit morceau de brique complètement défoncées. Les morceaux sont à peu près gros comme des poings et je pense pouvoir en lancer un ou deux… Sa pourra toujours me servir de diversion. En tout cas maintenant derrière moi il y a une jolie vue sur le couloir. Je recule d’un pas…


  • Voyons pourquoi tu recule ? On pourrait le bouffer cet abrutis endimanché, et sans problème en plus … Oui son sang et doux très gouteux… Nous pourrions pourrais en remplir une fiole… Juste pour le voyage… Oh oui nous le pourrions… et son cœur… Nous aimons les cœurs bien fermes et le sien, il me semble parfait… Nous l’apporterions au maitre de Faust pour qu’il nous accepte avec lui… Oui nous en avons tous envie… Fuir et terriblement dépassé dans notre cas, autant profité de notre avancement pour faire quelques modification architecturales… Oui…


  • Je… Nous reparlons tout seul… Je titube, Une main sur le visage. Je sens encore les autres dans ma tête. Sa fait très mal, mais douleur physique passe pour de simple égratignure à côté. Mais je… nous nous sentons mieux… Ils parlent, m’embrouillent l’esprit et chasse mes brillantes idées de leur mains si nombreuses. Je sens que je vais y arriver…Arriver à quoi ? Je n’arrive plus à réfléchir calmement. J'oublie des pensées qui me venait à l’instant. Dark en face de moi bouge. Il fait encore de drôle de truc avec ses sabres mais, cette fois c’est beaucoup plus complexe. Du sang va jaillir et il a des risque que sa soit le mien… ou le notre je ne me rappelle pas bien à qui des gens dans ma tête appartient tout ce sens qui coule dans mes veines. Les lames de vents partent et se dirigent vers moi. Je peux les esquiver mais mon corps bouge bizarrement. Je vois bien ma main se tendre et faire un geste obscène à Dark. Je reprends le contrôle mais beaucoup trop tard pour tenter une esquive dont nous avons le secret. Il va falloir faire dans le très lourd.


  • Je jette un regard vers l’est et bondis. Mon bond m’amène vers le mur porteur. Les lames de vents elles on traversé la pièce et se sont fracassé contre un mur de l’autre côté du couloir. Sa m’ennuie de le dire mais je suis dans de sale draps. Enfin nous sommes dans de sales draps. Le toit commence à nous tomber sur la tronche. Il espère m’ensevelir. Le salaud, il ne pense pas que je partir tout seul. J’empoigne mes deux lames qui se sont fichée dans le mur un peu plus tôt. Pour être plus précis, il s’agit d’un poing lame et d’un kunai (lancé dans le post précédent) qui c’est fiché à côté. Je lance le kunai derrière avec force. Il se dirige vers le ventre du marine. Pendant ce temps, moi je frappe le mur de toutes mes forces. J’ai enfilé mes deux poings lames et mes coups de poing deviennent rapidement dévastateurs. Le mur se fissure encore plus. Il est sur le point de céder je le sens. Au dessus de moi Le mur cède enfin. Le marine à utiliser beaucoup de puissance pour faire s’effondrer tout ça. Je ne pense pas qu’il pense que l’éboulement pourrait l’emporter aussi. Le mur à l’ouest cède. C’est un vrai cataclysme. C’est tout le bâtiment qui va me tomber sur le coin du museau.


  • Xcorcheur


  • Je hurle ce nom de toutes mes forces. Le bâtiment ne s’effondrera surement pas sur Dark, si je ne fais rien.


  • J’abaisse mon centre de gravité. Ma jambe gauche recule significativement. Je prends appuie sur mon pied droit et frappe le mur. Le bras qui frappe le mur et dans un axe parfait avec, ma colonne vertébral et ma jambe gauche. La pression exercée sur mes muscles disparait d’un coup et le mur explose d’un seul coup. C’est un moment dont Dark et les autres marines se souviendront pendant longtemps. J’ai détruit une tour !!! Une tour de marine !!!!


  • Pour être encore plus prévis, le mur semble explosé à cause de la fumée qui c’est dégagée du point d’impact mais il est proprement coupé en deux. Mes coups de poings se sont acharné sur la faille et il m’a suffit un coup bien placé pour qu’elle s’étende et scie le mur en deux. Cette fois c’est tout le bâtiment qui se barre. Le mur derrière Dark est le seul mur porteur restant et bien sur la pression exercée sur lui le fait d’abord se fissurer. Une pierre tombe, une énorme pierre !! Me tombe sur l’épaule. La souffrance arrive d’un coup. Je n’ai pas le temps de hurler, les os de mon épaule droite sont broyés, des éclats d’os traversent ma chair et je tombe au sol.


  • Derrière Dark. La pression associé à la pression qu’exerce le bâtiment sur le mur porteur est énorme et il ne peut en résulter… Qu’un effondrement phénoménal. Une pierre et expulsé du mur. Elle est minuscule mais il n’en faut pas plus. Le mur derrière Dark fissure dans un bruit effrayant. Puis il implose. J’ai le temps de voir que des pierres entourent Dark. Il est comme auréolé d’une pluie de pierre. C’est beau. Le temps semble se figé. Les pierres tombent sans bruit autour de nous. Dark et moi. Je croise sont regard et me lance dans un rire tonitruant. Le bâtiment nous tombe dessus à tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Dim 20 Déc 2009, 02:37

Il vit le Cabalien lui faire un geste obscène de la main qu'il considéra comme une preuve que cet ennemi faiblissait avant d'éviter les lames d'air. Il y avait mis pas mal de forces dedans et il commençait à se vider de son énergie après tout ces coups. Le principal étant que sa lame d'air ait touché un point sensible de la structure du plafond ce qui a immédiatement provoqué un éboulis. Le combat s'intensifiait véritablement et le bâtiment n'allait certainement plus tenir bien longtemps si lui comme celui à qui il faisait face continuaient de frapper les murs sur leurs points faibles. Il tenait encore ses katanas mais faiblissait, lui aussi, à vue d'oeil. Ce combat était très éprouvant. L'esquive exécutée par le malfrat était moins grâcieuse que les précédentes mais tout aussi valable tant qu'il résiste à l'éboulis. Il était prêt à contrer une nouvelle attaque adverse une fois de plus même si cela serait un peu plus difficile. Il ne devait pas flancher devant ce psychopathe qui incarnait le mal qu'il tentait d'éradiquer. Il devait le terrasser. Pour la justice.

Son ennemi avait fait un bond en guise d'esquive et se tenait, désormais, près d'un mur porteur. Il ne devait pas s'être déplacé là par pur hasard pensa-t-il. Il devait mijoter quelque chose. Il en était convaincu. Rien d'autre n'aurait put le pousser à se placer près de ce mur. Mais, le Cabalien allait devoir se protéger d el'éboulis s'il voulait poursuivre son offensive comme il en avait l'intension depuis déjà longtemps. Il allait être enseveli par des tonnes de gravats. Comme si cela ne suffisait pas déjà que le plafond s'effondre le mur de l'ouest commença à donner des signes de faiblesse avant de s'écrouler à son tour provoquant un déséquilibre profond de la tour qui ne tiendrait jamais si un autre mur venait à l'acher à son tour puisque deux murs porteurs étaient déjà cassés, il n'en restait donc plus que deux pour soutenir l'ensemble de la structure de cette tour de la prison. Tout ceci avait été prévu par lui-même. Il savait pertinemment que le mur de l'ouest ne tiendrait pas le choc, cela faisait parti de sa stratégie. La lame d'air horizontale et gigantesque qui avait entaillé le mur de l'est et de l'ouest avait été le début de cette stratégie, grâce à cela il s'assurait que s'il faissait s'écrouler le plafond le mur du côté où la lame d'air avait cassé les fondations du plafond partirait lui aussi. Et comme de fait, cela se passa exactement comme il l'avait pensé plusieurs minutes avant. Le Cabalien, malheureusement s'était tenu au mur de l'est et non à celui de l'ouest, mais ce n'était pas si grave. Lui, il était épargné par son attaque car le plafond de son côté n'avait pas cédé et tenait encore un peu grâce au mur de derrière lui. Certes, plus pour longtemps, pour cela il lui suffirait de se servir une nouvelle fois de sa techniques de téléportation qui serait un peu plus difficile à exécuté vu son état. Mais, il n'avait pas le choix.

Le mécréant, avant que toute la structure ne le touche, reprit ses poings lame et son kunaï pour une nouvelle attaque sûrement. Il remarqua que le kunaï en question fonçait droit sur son ventre et il eût à peine le temps de l'esquiver en se déplaçant d'un geste vif vers la gauche, pivotant sur lui-même. En même temps qu'il esquive le kunaï son ennemi en profite pour frapper avec son poing-lame le mur de l'est qui va bientôt céder à son tour à cette pression assez importante. Le bâtiment ne tiendra pas longtemps avec ces coups dévastateurs. Après l'avoir frappé une fois, le Cabalien abaisse son centre de gravité et le frappe ue seconde fois ce qui a pour effet de faire s'écrouler le mur de l'est. La tour va bientôt lâcher, se trouvant à l'avant dernier étage, ils n'avaient pas à craindre d'être ensevelis par une grande partie des étages. Il comprit tout de suite ce qu'il se tramait, le bâtiment devant s'appuyer totalement sur le mur restant, la pression exercée ne pouvait que le faire s'écrouler lui aussi. Le dernier mur étant celui derrière lui, il sût tout de suite ce qu'il devait faire. Une pierre tomba du mur puis ce fût tout le reste qui se recroquevilla sur lui même avant de partir en avant et en arrière. Des blocs tombaient donc dans la cour de devant la prison et d'autres tombaient dans la tour. Il créa alors une lame d'air verticale qui lui prit la moitié de son énergie restante et l'envoya sur le milieu du mur de derrière. Elle coupa les quelques pierres et permit au marine d'éviter d'être enseveli en divisant la chute de pierre en deux parties distinctes. Il eût à peine fait cela que la partie du plafond au-dessus de lui s'écroula aussi, il fit un gigantesque bon pour éviter les pierres. Que d'esquives pour ne pas mourir. Malheureusement, une pierre assez lourde atterrit sur sa jambe gauche et endommagea si pas cassa sa jambe. Après cela il était couché par terre, loin des pierres qui tombaient mais néanmoins très faible. Il parvint à se relever à grande peine, constatant les dégâts causés par l'effondrement en chaîne. Il ne lui restait plus assez d'énergie que pour faire des combos, juste pour une lame d'air pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Lun 21 Déc 2009, 17:28


  • Les pierres tombent autour de moi. J’ai l’épaule en bouillit c’est horrible, mon bras pend, inutile. Serrant encore mon poing lame. Mais c’est complètement inutile. Je ne peux pas le lever pour frapper. Je m’effondre au sol. Les pierres me frappent mais par chance elles sont petites et ne m’enfoncent pas la tête dans le sol. Ce foutu combat tourne au massacre. Je vois des corps qui tombent au milieu des pierres. Je me relève autant que je peux. Restant comme assez près du sol. Il faut que je cours. Que je cours aussi vite que possible. C’est pour ça que je ne me suis pas relevé complètement. En étant beaucoup plus près de sol, j’augmente ma vitesse. Je peux le faire. Nous pouvons le faire. Une nouvelle force m’envahit. Je suis exalté par les autres qui hurlent derrière moi. « Vite barre toi de là ». Le bâtiment tombe. Le sol penche dangereusement. Heureusement je vois le haut du bâtiment qui tombe devant moi. C’est une chance inespérée. Je me retourne pour lancer une phrase cinglante du genre « on se reverra » histoire de marqué le coup mais je ne vois plus mon cher marine, de toute façon il ne doit plus être en vie. Je m’en suis sortis à grand peine alors je n’ose imaginer dans qu’elle état il doit être. Je n’attends pas une minute de plus. Je saute d’un coup. Une lame de vent me percute presque de plein fouet. Je n’y ai pas fait attention. Elle me tranche au niveau de l’épaule la plus endommagé. Je ne regarde pas, je n’ai pas tellement de temps devant moi. La fenêtre pour sauter et vraiment très mince et je vais la rater…


  • Les pieds et les mains en avant. Le haut du bâtiment défile et je vois une ouverture. Je m’accroche à la roche comme une araignée à sa toile. Nous sommes loin du sol et le bâtiment me sert de vaisseau pour ne pas m’écraser comme la dernière des crottes. Le vent me gifle le visage, il s’engouffre dans mes vêtements me tirant en arrière. Sa devient très dur de s’accrocher. J’ai vraiment du mal à garder les yeux ouvert et à fixer le sol qui se rapproche de plus en plus vite. Mais si je l’ai ferme je ne pourrais pas sauter à temps.


  • Tu as vous dans qu’elle merde on est à cause de toi ? T’es pas fichu de tuer un batard pareil tout seul ! T’es vraiment la pire des plaies. Ta pas intérêt à nous faire clamser sinon je te jure que je te tues… encore une fois si il le faut… PUTAIN NOTRE EPAULE !!! y nous manque pas mal de trucs dedans, T chiant comment tu veux t’enfuir si tu pas défoncer ceux qui te gène. T’es vraiment chiant… euh… Question … t’attend quoi !! Saute de suite abrutis sinon on va se manger le sol !!


  • C’est vrai, j’étais perdu dans mes pensées avec cet homme qui me hurle dans la tête. Il y a aussi une toute petite voix qui me parle mais elle si faible qu’elle ne serait pas que sa serait pareil. Le sol est vachement proche. Des gens se battent et j’ai légèrement dévié de ma route initiale. Je vais m’écraser dans prison. Maintenant. Le sol est proche quand je saute du bâtiment. Ce dernier poursuit sa course et s’écrase au sol. Un nuage de terre recouvre la cour et ceux qui s’y trouvaient sont mort écrasé. Le nuage de terre est une parfaite couverture. Sans être vu je m’enfuis par la grande porte. Mais c’est sans compter les gardes, L’un me voit sortant de la fumée et me saute dessus. Mon pied s’envole et le frappe en plein menton. Il s’envole, la mâchoire complètement brisé. Un autre s’approche dans mon angle mort. Je me baisse et utilise mon bras encore utilisable pour lui attraper la gorge et lui explose la trachée. Je le laisse agonisant en train de s’étouffer. Je traverse le chemin qu’il me reste en quelques secondes, courant de toutes mes forces ! Je trébuche plusieurs fois mais je me relève toujours. La fatigue me tord les tripes et le sang coule de toutes mes plaies… Je ne vais pas tenir très longtemps. Il faut absolument que je trouve un endroit ou me reposer et me soigner. Pendant que je cours j’attrape mon bras mutilé. J’y jette un coup d’œil. Ce n’est pas très joli à voir. Pour tout dire certain os sortent de ma chair me déformant l’épaule. J’inspire. A chaque pas que je fais, je sens une terrible douleur qui me traverse le corps. Un regard derrière moi pour voir si je ne suis pas suivis et je disparais dans l’ombre. Foutu marine, je ne sais pas si il est mort mais… je n’ai pas pu boire son sang à ma guise. Puis je le vois, debout dans les décombre. Il semble blessé mais pas assez pour que je m’y risque avec mon bras dans un tel état. Je fais disparaitre mon aura, ma présence… tout ce qui fait que je suis perceptible. Je disparais et me dirige vers l’endroit où je suis censé retrouver les autres cabaliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   Mar 22 Déc 2009, 02:14

Quand il se relève il constate que la tour est totalement détruite, par une chance insolante, il n'est pas mort. Il regarde autour de lui pour tenter d'apercevoir le Cabalien enfouit sous des débris, mais il ne le trouve pas. Ce mécréant devait avoir prit la poudre d'escampette. Une technique de lâche. Leur match n'étant pas terminer, on ne pouvait déterminer le vainqueur. Néanmoins, il espérait revoir un jour ce Cabalien pour le battre à nouveau. Il devait se trouver à l'entrée de la prison puisqu'il pût voir l'océan et des marines ainsi que des Cabaliens combattre. L'effondrement de la tour avait causé plusieurs morts dans les deux camps. Une trentaine de Cabalien et une trentaine de marines devaient avoir péris. Une chose bien insignifiante à ses yeux. Il se fichait éperdument des autres. Ces marines et Cabaliens n'avaient qu'à éviter les pierres s'ils souhaient réellement vivre. Mais, apparemment, aucun d'eux n'avait une telle ambition. De pauvres avortons.


Il sentait une douleur vive dans sa jambe gauche tandis qu'il marchait en direction de l'entrée de la prison où devaient avoir lieu les combats et où il aurait le plus de chances de trouver les personnes qu'il cherchait. Le combat avait été assez éprouvant et riche en rebondissements un tel épuisement était tout à fait excusable. Il ne pût faire que quelques mètres avant d'être complètement épuisé. Il s'assit contre une pierre et se reposa quelques instants pour reprendre des forces. La bataille n'étant pas prête d'être terminée, il pouvait sans problème s'accord un petit temps de repos surtout s'il devait affronter des personnes en arrivant près de l'entrée de la prison. Ses katanas étaient correctement rangés dans leurs fourreaux tandis qu'il se reposait. Il se reposa seulement quelques minutes avant de reprendre le chemin pour l'entrée de la prison.


FIN

Takeshi : +35xp
Dark : +30xp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cabalien VS Marine ( Takeshi vs Dark)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: La Route de tous les Périls [RP] :: Nulle part ailleurs :: Lijeg Kentel-
Sauter vers: