Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kukabara Shin
Capitaine des Ryuu Shuiro
Capitaine des Ryuu Shuiro
avatar

Nbre de messages : 186
Inscrit le : 22/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
53/100  (53/100)
Fruit du Démon : Fude Fude no Mi (Fruit du pinceau)
Expérience:
450/500  (450/500)
MessageSujet: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Ven 04 Déc 2009, 22:44

Le soleil était déjà très haut dans le ciel, il fessait très beau, une journée idéal, pas de bruit dans la ville c'était bien la première fois que dans cette ville on respectait le sommeil des personnes qui en avaient encore besoin. Shin se réveilla avec beaucoup de mal, la veille il avait fêté avec ses nouveaux compagnons la création de l'équipage. Tous fessaient parties intégrante de l'équipage, une nouvelle famille venait de se créer sous l'étendard du prince Kukabara. Le tavernier chez qui la fête se déroulait était très content de lui, s'était la première fois que son établissement reste ouvert aussi tard dans la nuit, mais étant donné que Shin et Georg étaient de bons clients et payaient à chaque commande, le tavernier réalisa ainsi un très bon chiffre d'affaire et il n'était pas le seul, plusieurs boucheries et rôtisseries fournirent de quoi manger à l'ensemble de l'équipage et après plusieurs heures à boire sans relâche, des inconnus s'invitèrent et trop saoul pour être méchant, Shin accepta les inconnus et les firent participer à cette grande fête. À l'aube la fête se termina et les artisans fermèrent boutique et partirent chez eux pour une bonne nuit de sommeil avec l'argent des pirates. La fête était démesurée, comme les ambitions que chacun des membres de l'équipage visaient. Les réserves de l'équipage venaient de descendre en flèche et il ne restait plus grand-chose des quelques coffres d'or que Shin avait apporté avec lui en quittant son royaume. C'est donc avec un mal de crâne infernal que le jeune capitaine se leva, il avait passé toute la nuit à faire la fête et maintenant il payait pour les folies qu'il avait fait. N'ayant pas l'habitude de boire autant d'alcool il était normal que sa tête lui fasse aussi mal, sur ses vêtements, une odeur nauséabonde lui fit tirer une grimace, une personne avait aussi trop bu et s'était lâché sur le jeune capitaine, décidément Shin avait le don de se mettre dans des situations pas possible. Retirant ses vêtements et les jetant sur la foule encore endormie, le jeune prince parti en direction de la sortie de la ville afin de prendre un bon bain, car l'odeur du vomi et de l'alcool avaient imprégnés sa peau et il n'allait pas se présenter devant ses nouveaux compagnons comme un crasseux.

Se jetant à coeur joie dans la rivière afin de se nettoyer, Shin barbotait tel un nouveau né, sa joie pouvait se justifier, car son équipage venait d'être officiel, il ne lui manquait plus qu'une date avant de prendre la mer et conquérir les océans. Shin se voyait déjà au bout de son aventure avec le Onepiece devant lui, la réussite et les femmes à ses pieds... enfin être admiré tel un conquérant, le successeur de Roger, mais contrairement à lui, il n'envisageait pas la même fin. Alors qu'il était perdu dans ses rêves, une chose le ramena à la réalité, il n'avait pas encore de bateau, lui était venu sur cet archipel avec sa planche de surf et les autres avaient rejoint cette île sans doute grâce au système D, enfin chacun avait dû rejoindre cet archipel par leur propre moyen et si chacun de ses compagnons étaient comme lui, alors voyagé en groupe ne serait pas une tâche facile et s'il annonçait à ses nouveaux compagnons que l'équipage était formé, mais qu'il n'y avait pas de bateau officiel, alors comment allaient-ils réagir ? Shin passerait pour le plus grand des imbéciles et surtout pour le plus grand amateur des mers. Il ne pouvait pas faire l'acquisition d'un navire étant donné qu'il ne restait plus assez d'argent dans les réserves et voler un navire appartenant à un autre pirate montrait directement que Shin n'avait même pas un bateau à lui. La solution qui semblait être la meilleure était d'annoncer à ses amis qu'ils allaient devoir voler un navire, sauf si l'un de ses compagnons était venu sur cet archipel avec un bateau, un bateau qui serait à eux ainsi tout serait plus simple. Tandis qu'il se trouvait dans la rivière, ses yeux commençaient à briller de mil feux et la flamme de la victoire embrasa le pirate qui sorti de l'eau nu et couru vers la taverne où son équipage devait se trouver. S'habillant du mieux qu'il pu, Shin arriva devant la taverne à moitié vêtu, enfin ses vêtements étaient bien sûr lui, mais pas au bon endroit, le pantalon qu'il s'était créé en courant se trouvait sur sa tête et sa veste au niveau de sa taille, mais couvrait quand même ce qui devait être caché.


<< Oyaaaaaaa Bonne nouvelle, il nous faut un bateau. Deboutttttttt>>
<< Tu vas la fermer, oui. Tu n'es pas le seul ici, alors je serais toi je ferais profil bas. >>
<< Hein!! je ne te connais pas, t'es qui ?
Allez les amis debout !! >>

<< Dynamit punch >>

Tandis que Shin appelait ses compagnons, Jinzo, un ancien pirate frappa le jeune capitaine. Le coup n'était pas très puissant pour ne pas dire pas du tout, mais comme il avait frappé Shin par surprise et surtout dans le dos, le capitaine tomba sur le ventre et une petite douleur montait au niveau de son torse, poing d'impact de sa chute. Jinzo était un ancien pirate, il n'était pas très connu sur les mers, mais dans l'archipel il contrôlait à sa façon quelques zones de la ville. Sa carrière de pirate fut réduite à néant quand l'équipage qu'il servait croisa Mihawk, son capitaine avait perdu la vie dans l'attaque qui détruisit son navire, mais il avait réussi à réchapper à la colère d'oeil de faucon avec une bonne dizaine de ses camarades et depuis se jours, ils avaient trouvé refuge ici, sur l'archipel Impérial Biscuit. Se relevant de sa chute, Shin retira la poussière qu'il avait sur lui et remarqua qu'il n'était pas correctement vêtu, alors il remédia à cela et se posa devant Jinzo et ses hommes qui se trouvaient derrière lui. Le jeune capitaine s'était déjà battu la veille et n'était pas très chaud pour un autre combat et au vu de la dernière attaque de son adversaire, Shin savait déjà que le combat ne durerait pas plus que quelques secondes, alors même si cela énerverait encore plus ce pirate de seconde zone, Shin restait en tailleur à dévisager la bande de pirate, il attendait des excuses pour le coup qu'il avait reçu sans aucune raison.

<< Excuse toi ! >>
<< Tu rigoles, j'espère. Je suis un pirate. Allez occupez vous de lui butez le moi. >>

Voilà, de nouveau Shin venait encore de se mettre dans une situation pas possible, après Jagi et ses hommes voilà que Shin se trouvait mêler à un autre combat, mais contrairement à Jagi cette fois-ci son adversaire n'était que des petites frappes, des pirates qui avaient passé le temps et qui n'étaient bons à rien, à part faire chier leur monde, mais puisqu'ils voulaient se battre, Shin allait devoir user de la manière forte. Alors qu'il allait se mettre debout, ses adversaires sortirent tous des armes à feu et le jeune pirate se retrouvait dans une situation très difficile à gérer, il n'était pas encore debout qu'il se trouvait déjà être la cible d'arme.




Légende :
<> -> Shin
<> -> Jinzo
<> -> Attaque de Jinzo


Ps -> Après moi, Ankh Rp, ensuite cela dépendra de qui rp après Ankh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ankh
Capitaine des Dark Dynasty
Capitaine des Dark Dynasty
avatar

Nbre de messages : 276
Equipage : Dark Dynasty
Inscrit le : 20/04/2009

Feuille de personnage
Niveau:
52/100  (52/100)
Fruit du Démon : Nir Nir no Mi (Fruit des Poils)
Expérience:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Sam 05 Déc 2009, 02:42

C’était sous la romantique ambiance des chandelles et de de la musique discordente des voix de soulons, que je buvais amoureusement une bouteille de vodka. La table de bois vernis me semblait particulièrement reluisante comme si elle avait été laver trop souvent. Je leva les yeux et mon regard se posa sur une dizaine de fêtard qui était rester bien après les heures de fermeture habituels, me permettant ainsi de réfléchir à certaine question d’importance non négligable. En fait, à ce moment je me questionnais sur le « comment » j’avais fini par aboutir dans une taverne du magnifique imperial biscuit. Vraiment, comment je me suis retrouver là?

Début FlashBack


Chère Ankh.
Je suis très intéresser par votre concept révolutionnaire et j’aimerais vous rencontrer dans les plus brefs délais, chez moi, à l’archipel impérial biscuit.

Cordialement,
Un révolutionnaire ambitieux.


Tel était la courte lettre qui avait été lécher par mon regard quelques journée au par avant alors que j’étais sur une terrasse d’un quelconque restaurant dans une quelconque ville du royaume d’Alabasta. En fait, l’homme avec qui je correspondait était l’un de mes quatres principales futurs membres d’équipage. Je correspondait avec lui depuis quelques mois dèja et il me semblait intéressant. Donc, comme je disais, je me rendis à l’archipel impérial biscuit dans le but d’aller agrandir mon équipage. Notre lieu de rendez vous était une riches taverne, aussi riche qu’une taverne peut l’être bien entendu, et c’était présentement là que je l’attendais depuis pres de trois heures. Notre rendez vous avait été fixer après le coucher du soleil, mais, à mon grand désarroi, son absence me mit de de très mauvaise humeur. Je m’étais préparer pour un test de combat et je trépignais à savoir que je pourrais enfin agrandir mon équipage… Malgré tout le mal que je m’étais donner j’étais là, seul, à chercher un peu de consolation auprès de Mme.Vodka et de Me.Rhum. Ce fut alors que le barman, un homme assez corpulent et vêtu d’un tablier blanc, vint vers moi et m’adressa la parole.


« Monsieur, vous allez devoir partir, vous êtes le dernier ici et je vais fermer. »


Le regard que je lança ensuite au barman lui fit sans doute froid dans le dos et je m’apprétait à lui répondre quelque chose de particulièrement singlant lorsqu’il, à sa grande chance, réussit à m’apaiser par de sages paroles :


« Si Monsieur vous continuez à boire, il y a une taverne à une ou deux rue d’ici qui est ouverte habituellement très tard. »


Fin FlashBack


Ah oui! C’est comme ça que je me suis rendu ici… Misérable enquiquineur qui m’eut fait perdre mon temps. Durant que, au fond de moi même, je pestais silencieusement contre celui qui avait oser me poser un lapin je fut tirer de ma torpeur par des grands cris venant des tables à ma droite. Je leva mes yeux fatigués avec un air de profond mécontentement, mais fut tout de même surpris d’assister à la scène qui se déroula sous mes yeux. Un homme était entrain de beugler à un autre qu’il avait besoin d’un bateau et l’autre lui répondait simplement de la fermer. Habituellement je n’aurrais pas intervenu dans une pareille bagarre, mais lorsque je vis une demi douzaines d’autres malfrats se lever pour pointer des pistolets sur un homme seul un profond sentiment d’indignation se pris de moi.


« Ces hommes n’ont pas d’honneur pour affronter à plusieurs un seul! »


Courage ou stupidité? Ou que ce soit causer par la frustration d’avoir été embobinner, je me leva brandi mes deux pistolets principales et décocha six balles rapides tout en murmurant les mots « super fast gun shot ». Six balles, décocher avec un tout de même une excellente précision, heurtèrent les lâches qui entourais un homme qui semblait être leurs chefs. Tous lachèrenent leurs armes et seulement celui qui se trouvait au centre n’avais pas l’air de comprendre ce qui se passait. Je lui fit alors l’honneur de lui adresser la parole :


« Il t’a demander des excuses. T’es mieux d’les lui donner si tu veux pas avoir le même sort que les autres »


L’homme qui, je l’ignorais, se nommait Jinzo s’empressa de donner les excuses demander par le pirate et s’enfuit en courant par la porte avec deux ou trois de ses amis qui s’était dèja relever. Les autres le suivirent rapidement et ce fut seulement lorsque tout ceux que je considérais nuisible furent parti que j’adressa la parole à l’homme.


« Vraiment, t’attaquer à 7 contre 1… Aucun honneur »


Ensuite, je pointa un doigt dédeigneux sur un groupe de personne, qui, je l’ignorais, s’avérait être l’équipage de Kukabara, et repris.


« Eux y te font du trouble??? »


Hrp: Desoler de la piètre qualité de ce poste... Je sais pas mais je suis pas fort sur les descriptions ce soir. Sinon... Disons que tu réponds et qu'après c'est ton équipage?

Hrp2: Bug avec le correcteur.. Desoler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georg Prime
Ryuu Shuiro Pirate
Ryuu Shuiro Pirate
avatar

Nbre de messages : 2167
Equipage : Ryuu Shuiro
Prime : 135.000.000
Inscrit le : 14/11/2008

Feuille de personnage
Niveau:
55/100  (55/100)
Fruit du Démon : Fruit du Smilodon
Expérience:
1025/400  (1025/400)
MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Jeu 17 Déc 2009, 00:43

Georg avait accompagner certains des nouveaux membres au navire de ces derniers, il était pas mal. Suffisant pour le moment, mais si l'équipage vise les hautes strates de la piraterie, il faudra l'améliorer ou changer de bateau. Enfin pour le moment le groupe de pirates n'était pas encore un véritable équipage et surtout aucun n'avait une grande expérience des mers. A part prime, mais il n'était pas non plus un expert qui avait tout visité, il y avait encore beaucoup de secret sur Grand Line. Après avoir passait un petit moment en compagnie des autres pirates, le bretteur décida de repartir pour la taverne, Shin devait à peine se lever et c'était sûr qu'il allait encore attirait les ennuis. Le borgne n'était pas non plus presser, il marcha dans le quartier tranquillement. Il y avait pas mal d'animation, aussi bien dans les étales où les vendeurs faisaient leurs beurre, mais aussi en pleine rue où c'était plutôt les pirates qui ceux foutaient sur le gueule.
C'est alors qu'il passait dans une des rues, qu'il vit un homme à terre et gémissant, demandant de l'argent pour ses blessures. Il devait souffrir vu ses hurlements, mais Georg s'en foutait royalement et passa son chemin sans lui lançait un regard. C'était sûrement encore un homme qui pensait amadouer les gens, alors qu'il n'avait rien et gagner facilement de l'argent.

D'un coup un main attrapa la jambe gauche du bretteur et l'arrêta dans son élan. Le pirate tourna son regard vers la chose qui l'avait agrippé, c'était l'homme qu'il avait vu au sol il y à quelques instants. Sans un mot, Prime sortit l'un de ses katana et le leva comme pour couper la main du clochard. Il lança la lame et juste avant que la main ne soit couper le pochtron l'ôta, évitant ainsi de la perdre. On put voir que le mouvement avait continuer, donc le borgne avait bien l'intention de le rendre manchot, en même temps il serait vraiment blesser ce coup là. L'homme au cache œil rangea son sabre et continua son chemin comme si de rien n'était, mais l'homme malade n'avait pas dit son dernier mot et hurla sur le pirate.


Hé, toi! Oui, toi le mec à l'œil en moins! Tu es fou ou quoi?! J'aurais put perdre ma main! J'y crois pas tu as pas de cœur ou quoi?!

Hum?

Cela fut la simple réaction de Georg, qui lança un regard noir à l'homme qui venait de l'interpeller. Il avait à peine tourner la tête et lançait son regard, qu'il vit des gouttes de sueur tombaient du visage de son interlocuteur. Puis d'un coup l'homme pointa un autre homme, borgne et lui gueula dessus. Cet homme était vraiment un trouillard, mais bon ce n'était pas le moment de s'amuser avec des moins que rien. Prime continua son chemin sans encombre, quand il tomba sur un autre homme sur le côté, celui-ci était avec une couverture sur lui, il leva la main et interpella le borgne.

Gentil passant aide moi, j'ai besoin de médicament.
Tof!Tof!
Je vais mourir se soir, à moins que tu me donne un peu d'argent, tu as l'air d'un homme généreux.


L'homme prenait vraiment le pirate pour un abrutie, surtout que c'était l'homme qu'il venait de voir en blesser. C'était quoi ce crétin, il en avait pas eut assez tout à l'heure. De toute manière Georg continua sa route, mais en accélérant le pas. Aujourd'hui il n'avait pas envie de tuer et surtout pas salir ses sabres pour un débile comme ça. Alors qu'il était à deux rues de la taverne, il vit un homme entrain de se faire tabasser, ils étaient quatre contre un. Le combat obstruer le passage et prime n'avait pas envie de faire un tour de pâté de maison, alors qu'il était juste à côté de son objectif. Il sortit un seul de ses Katana et en quelques secondes avec le plat de la lame, il mit les quatre agresseurs au tapis. Les coups n'étaient pas très puissant, mais bien assez pour faire comprendre aux hommes de partir vite. Le petit groupe le comprit vite et sans demandait leurs restes, ils fuyaient en toute hâte. C'est alors qu'il tendit sa main pour aider le pauvre homme à terre, c'est alors qu'il vit le visage de l'agressait. C'était l'homme qui le poursuivait depuis tout à l'heure, de plus il avait un gros sourire en voyant que son sauveur était le bretteur.
Le borgne lui fit un gros sourire et le laissa tomber sur le sol. L'homme avait l'air perdu et ne comprenait pas encore qu'il aurait mieux fait de ne pas être sauvait par Georg. Le sabreur fit craquer ses doigts et lança un grand sourire à la petite crapule. On put voir des larmes coulaient sur les joues de l'arnaqueur et on entendit après des cris horribles sortir de sa bouche.

« Censuré, pour des raisons légales, la suite ne peut être écrite »

Le bretteur arriva enfin à la taverne, c'est alors qu'il vit que son capitaine était au prise avec une petite bande de voyous, mais ce dernier n'allait pas lever le petit doigt pour l'aider. Prime voulait voir comment son capitaine allait gérer cette situation, surtout qu'il avait l'air d'attirer les ennuis. Le pirate attendait les bras croisés le déroulement du combat, mais un homme intervenu. Celui-ci abattu les sept agresseurs, mais sans les tuer. C'était un joli coup, il fallait le reconnaître. Prime était un peu déçu par la fin qui manquait un peu de panache, mais c'est la suite était assez étonnant. Car Georg avait rejoint les autres membres de l'équipage, le sauveur de Kukabara les pointa du doigt et demanda si eux aussi étaient des gens qui lui voulaient du mal.
Feignant de ne pas avoir comprit qu'on parlait de lui et des autres, il tourna la tête et chercha à qui l'inconnu parler, avant de le fixer et de pointer son doigts vers lui.


Quoi, moi?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventura L. Lorenzo
Ryuu Shuiro Pirate
Ryuu Shuiro Pirate
avatar

Nbre de messages : 79
Inscrit le : 06/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
29/100  (29/100)
Fruit du Démon : Kanjou kanjou no mi: Fruit de l'empathie.
Expérience:
470/500  (470/500)
MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Jeu 17 Déc 2009, 20:25

Sur le chemin du retour, Lorenzo s’était séparé de ses compagnons d’échappée après avoir passé une bonne partie de la journée à arpenter les rues d’Imperial Biscuit à leur contact. L'œil malicieux, il argua une course importante pour l’ensemble de l’équipage, et alors que chacun s’attelait à rejoindre le capitaine de l’équipage nouvellement formé, il bifurqua dans une ruelle perpendiculaire à l’artère principale pour finalement disparaître dans la foule.
Jetant un œil sur sa bourse, il en ressortit deux berrys cinquante. Un peu maigre pour satisfaire l’ensemble de ses compagnons. Un peu maigre tout court d’ailleurs. Il lui fallait trouver une solution. D’autant qu’il y avait fort à parier que les différents marchands du coin disposaient d’aptitudes au combat non négligeables pour travailler sur cette île sans se faire dépouiller jour après jour. Donc, aller voler n’était peut être pas la meilleure chose à faire ici. Ça y est, il tenait son idée. Plus qu’à espérer qu’il ne tombe pas sur quelqu’un de trop suspicieux. Passant de l’un à l’autre, il demanda à chaque personne qu’il rencontra de lui faire la monnaie sur ses deux berrys cinquante, de façon à se retrouver au final avec cette somme déclinée en un nombre incalculable de piécettes. Il pouvait maintenant se diriger vers l’endroit désiré.

Il avait remarqué cette échoppe le matin même, alors que les rues étaient encore vides de monde et les magasins encore fermés pour la plupart. Il s’était arrêté, avait laissé s’échapper un filet de bave du coin de ses lèvres, les yeux brillants, puis avait repris son chemin en se promettant de revenir plus tard chez "Jeff et Léo", nom donné à la boutique.
Il avait rarement vu autant de chocolat différents réunis dans un seul et même endroit. Du noir, au lait, blanc, aux saveurs fruitées, avec des noisettes en garniture, des noix, des pistaches et j’en passe. Le tout, fabriqué maison par les soins des maîtres chocolatiers qui donnaient leur nom à la boutique, deux spécialistes reconnus apparemment, puisqu’ils affichaient fièrement, en devanture, une panoplie impressionnante de trophées, remportés en participant à plusieurs concours.
Le môme était notamment resté un long moment scotché, le nez écrasé contre la vitre, en contemplant la spécialité du duo, les chococontes. De petites statuettes de chocolat aux saveurs inimitables et enchanteresses. C’est du moins ce qu’indiquait l’écriteau qui les désignait ; et pour un fan de chocolat de douze ans, irresponsable de surcroît, c’est bien suffisant pour se sentir irrésistiblement attiré par le côté enchanteur de la chose. Il s’imaginait déjà les choco-merveilles faisant apparaître différents personnages de contes de fées lorsqu’on les croquaient.

C’est ainsi que, Darius sur l’épaule, il arriva enfin à destination et poussa la porte vitrée. Un carillon retentit pour prévenir de l’arrivée du visiteur avant qu’il ne cesse de teinter sitôt que la porte se referma. Il fût alors accueilli par une fille, pas bien vieille mais très aimable. Celle-ci eut un mouvement de recule en apercevant le rongeur roulé en boule sur l’épaule de son camarade, sa queue dépassant à l’autre bout. Ça commençait plutôt bien.
D’un sourire trahissant son écœurement, la jeune fille demanda au gamin ce qu’il désirait.
Le regard scintillant de milles feux, il sautilla jusqu’à l’endroit où étaient entreposées les chococontes, les désigna d’un index tremblant d’ivresse, puis d’une voix lente, aussi sotte que frémissante :


-C’est ça que je veux madame...

-Les chococontes ? Très bon choix, tu ne sera pas déçu, ils ont un goût unique, vas y, dis moi lesquels tu veux...

-...miam...alors...je veux celui-là, puis celui-ci, puis celui-là, puis...

Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il en ait désigné un total de sept, un pour chacun de ses compagnons, sa langue se déroulant et filant sur ses lèvres à chacun des choix. Il avait finalement opté pour sept formes différentes ; une fée, une sorcière, un ogre, un lutin, un loup, un prince charmant et un dragon.
Après avoir déposé le tout dans une boîte, la marchande se retourna vers le garçon et , apparemment pressée de voir déguerpir le rat, elle annonça rapidement :


-Ça fera trois berrys quatre vingt...

C’est à partir de là que tout pouvait se compliquer, il fallait donc essayer de la jouer fine. Nullement décontenancé, Lorenzo sortit nonchalemment sa bourse de sa poche et commença à faire mine de compter sa monnaie tout en la dissimulant du regard de l’autre.

-Alors...cinq cents de berrys...neuf cents de berrys...dix cents de berrys...douze cents de berrys...

De longues, très longues secondes plus tard :

-...trois berrys et soixante douze cents...trois berrys et soixante seize cents...trois berrys et soixante dix huit cents...trois berrys quatre vingt...

Affichant une moue décontenancée, Lorenzo regarda furtivement la fille qui perdait peu à peu patience puis reprit :

-Arf, merde...me suis planté...c’est pas possible qu’il me reste autant dans la bourse...donc, je disais...un cents de berry...

Rebelote. Il était reparti pour un long moment de comptes alors que d’autres clients s’agglutinaient derrière lui, piaffant d’impatience, certains tapant du pied sur le sol tandis que d’autres se rongeaient les ongles. La caissière, elle, rougissait de plus en plus à la vue du spectacle.
Une fois le second décompte terminé, il déposa sur le comptoir deux énormes poignées de pièces qu’il s’appliqua à disperser au mieux, se permettant même d’en remettre trois quatre dans sa bourse en lâchant avec assurance :


-Hop là, et voilà...si je reprends celles là, ça nous fait pile trois berrys quatre vingt...voilà madame...

Phrase qu’il accompagna d’un sourire enjôleur. La fille fit un tour de salle du regard. Elle se devait en effet de recompter le tout, mais il y avait désormais huit clients qui attendaient et risquaient de partir. Elle hésita d’abord, puis, consciencieuse, elle se mit à compter en s’excusant platement auprès de tous les autres. C’était le bon moment pour débuter la seconde partie du plan. Le nez plongé sur le tas de pièces, elle ne vit pas Lorenzo adresser en coin un clin d'œil complice à Darius. Ce dernier se leva, et d’un bond, atterrit au milieu des pièces, s’arrangeant pour en faire tomber un maximum sur le sol. La jeune lâcha un cri autant effrayé que dépité. Lorenzo attrapa alors Darius et s’excusa mille fois pour son attitude, inacceptable comme il disait. Alors qu’elle s’apprêtait à se baisser pour ramasser les pièces éparpillées un peu partout, la marchande abdiqua finalement et pria le duo de quitter l’endroit au plus vite en leur disant que tout était en ordre. Après un merci chaleureux accompagné d’un mouvement de la main pour la saluer, Lorenzo sortit de l’endroit, ses chocolats à la main et le sourire aux lèvres en regardant Darius qui partageait son espièglerie du moment, s’efforçant de retenir un fou rire.

Il n’y avait plus maintenant qu’à aller retrouver Shin et les autres pour leur offrir le met. Seul problème de l’histoire, c’est qu’il est bien connu qu’il est difficile de réfréner les ardeurs d’un fan de chocolat, ça demande même parfois de prendre des risques inconsidérés.
Salivant de plus en plus à la simple idée de dévorer l’un des chococontes, le môme ne put donc retenir plus longtemps ses envies. Se tournant vers Darius d’un air coupable :


-...euh...bah...si j’mange le mien maintenant, c’est pas très grave hein Darius...

Le rat sembla réprouver l’idée et refusa clairement de prendre également sa part lorsque son camarade la lui proposa d'un air fourbe afin de se sentir moins gêné. Gêne qu’il oublia rapidement quand la sucrerie se colla sur son palet et qu’il put en savourer tous les délices en poussant des gémissements, il faut bien le dire, quelques peu équivoques.
Tout en continuant le trajet censé les mener jusqu’à Shin, d’après les indications de Georg, il se laissa emporter par sa toxicomanie chocolatière. Sans même réfléchir, il plongea la main dans la boîte à intervalles réguliers pour en ressortir tour à tour les objet de ses désirs, en prenant soin de les choisir en fonction de ses personnages préférés, jusqu’à ce qu’il ne reste finalement plus que le prince charmant dont le sourire était représenté par une fine couche de chocolat blanc éclatante. En revanche il ne prit pas grand soin dans sa façon de les engloutir, puisque ses lèvres, son menton et ses joues étaient barbouillées d’une couche de chocolat bien visible.
Tout du long, Darius l’avait regardé faire sans broncher même s’il désapprouvait totalement l’entreprise. Mais alors que Lorenzo plongeait machinalement la main dans la boîte pour se saisir de l’ultime trésor, le rongeur bondit sur la main voleuse et lui arracha le chocolat d’entre les doigts avant de retomber sur le sol et de s’enfuir. Fallait quand même pas pousser. Que le môme mange la part des autres était une chose, mais qu’il s’attaque à la sienne n’était pas acceptable pour le rat qui comptait bien faire fructifier la part de travail qui leur avait permis de payer moins que le prix d’achat initial.


-Heeeeeeyyyyyy...qu’est c’tu fous Darius...reviens ici espèce de voleur...

Un comble pour le rongeur de se faire traiter de voleur maintenant. Il accéléra encore et une course poursuite s’engagea dans les rues de la ville, Lorenzo, remonté comme une pendule, à ses trousses.Les deux zigzaguaient entre les passants, tournaient puis retournaient, changeaient de direction perpétuellement. Jusqu’à ce que Darius ne passe sous les portes battantes d’une taverne dans laquelle il s’engouffra. Le gamin poussa violemment les portes et la course continua dans ce bar, sans qu’aucun des deux ne se rende compte qu’il étaient arrivés à l’endroit souhaité. Des chaises volèrent au passage des deux enragés, le rat se glissant sous les tables pendant que l’enfant passait par dessus. D’un bond, Darius sauta sur le crâne d’un type qui s’adressait à un petit groupe de personnes qu’il ne reconnut pas immédiatement comme étant les membres de l’équipage. Prenant appuie sur ce crâne opportun, il tenta d’un saut habile de s’éloigner le plus possible de son poursuivant qui de son côté était monté sur une table avant de sauter à la manière d’un rugbyman prêt à plaquer, les bras en avant et les jambes en arrière. Il passa au dessus du gars que venait de rencontrer Shin et en plein vol, attrapa le rat voleur des deux mains, le tenant suffisamment pour qu’il ne s’échappe pas mais assez légèrement pour ne pas lui faire mal.
La position était certes artistique, mais pas très équilibrée. Le gamin s’étala lourdement sur le sol et le duo glissa ainsi jusque dans les jambes du groupe de personnes précédent.
Le corps endolori, il leva les yeux vers les personnes qu’il venait de percuter pour s’excuser, quand il tomba nez à nez avec la Heartfilia :


-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH...

Le cri fût à la hauteur de la surprise. Apparemment, ces compagnons étaient déjà tous là, même s’il ne prit pas vraiment le temps de le confirmer car il rebaissa immédiatement la tête, légèrement honteux de la situation.
Après une brève mais intense réflexion, il jeta un œil sur Darius qui tenait toujours le prince charmant entre ses pattes, même si celui-ci n’était plus si charmant que ça, et il lui lança le regard sadique de celui qui vient d’avoir une idée machiavélique.
Le visage toujours maculé du délicieux en-cas, il releva la tête, tendit Darius vers les autres et d’un large sourire chocolaté :


-Rolala...j’suis vraiment désolé tout le monde hein...j’avais acheté un chocolat pour chacun d’entre nous, mais ce goinfre de Darius les a tous bouffé...rolala...vraiment Darius, c’est pas sympa hein...mais regardez, il reste le prince charmant, c’est chouette un prince charmant...et pis ça plaît aux filles il paraît...hein sado-neesan ?

Il se contracta légèrement, prêt à recevoir un pain à tout moment.

Dans le même temps, Georg répondait laconiquement à la demande du type face à eux. Demande que Lorenzo avait capté pendant sa course folle dans la taverne. En faisant le tour de l’endroit du regard il put aussi s’apercevoir qu’il y avait eu du grabuge il y a peu et apparemment l’autre semblait dire que les compagnons de Shin lui voulait du mal. Un peu perdu dans tous ça, le gamin se gratta l’arrière du crâne en se relevant, puis s’adressa, incrédule, à ses camarades :


-C’est qui qui veut faire mal à Picasso kun ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heartfilia Lucy
Ryuu Shuiro Pirate
Ryuu Shuiro Pirate
avatar

Nbre de messages : 100
Equipage : Ryuu Shuiro Pirate
Inscrit le : 25/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
30/100  (30/100)
Fruit du Démon : Eki Eki no Mi - Fruit des Liquides
Expérience:
610/500  (610/500)
MessageSujet: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié.[Pv: Ryuu Shuiro & Ankh]   Sam 19 Déc 2009, 19:02

Lucy Heartfilia Fairy Tail Icon Avatar


La journée avait pourtant bien commencée… Enfin presque, mais en tout cas, Lucy avait passé un agréable moment en compagnie de Lorenzo, Darius et Georg. Ils s’étaient rendus jusqu’au port pour que la navigatrice s’assure que son cher navire allait bien et avaient ensuite vagabondé de ci de là dans les ruelles, prenant vaguement le chemin du retour jusqu’à l’auberge. Alors que la jeune fille discutait tranquillement avec le bretteur, elle s’était soudain retournée. Quelque chose n’allait pas, Lorenzo n’avait rien dit depuis trois minutes, ce qui était un record. Elle l’avait alors appelée d’une voix étonnée, mais pas de réponse. Les deux pirates s’étaient tournés dans un mouvement parfaitement synchronisé, pour constater que le gamina avait filé.

- Aaah … C’est pas vrai, dès qu’on le quitte des yeux une seconde, il disparaît. Je vais essayer de le retrouvé avant qu’il ne nous ramène une armada de marines ou de pirates sanguinaires. Je te rejoins après Georg-kun ! Avait-elle lancée en s’éloignant dans la ruelle.

Marchant d’un pas vif, Lucy avait scruté les vitrines de magasins, espérant y voir un gosse s’extasier et baver devant on-ne-sait-quelle-connerie. Mais rien, pas de traces de Lorenzo ni de Darius. Pourtant ce n’était pas leur genre la discrétion. Avec un soupir résigné, elle décida de retourner à l’auberge, probablement que le garnement y était déjà. Et Shin devait être réveillé, tout comme les autres. Jetant un coup d’œil à son poignet, la jeune amazone observa l’aiguille du Log Pose. D’après le patron du bar, il faudrait bien encore une semaine pour que l’objet ne soit rechargé. Cela laissé le temps à l’équipage de se préparer correctement. Car si Lucy fournissait le navire, en revanche, la cale était quasiment à sec. Enfin… Si il n’y avait qu’elle et Lorenzo, ils auraient eut de quoi tenir encore un mois, mais elle n’avait pas prévue de se faire quatre nouveaux compagnons d’un coup ! Et avec l’estomac de son capitaine et de Prime, les réserves actuelles n’allaient pas faire long feu. Sans parler du rhum…

Perdue dans ses pensées, Lucy ne faisait pas attention à la route et rentra dans un passant. S’’excusant, elle reprit sa route mais une poigne l’attrapa brusquement au niveau du poignet, la forçant à s’arrêter et à se retourner.


- Eh dis-donc toi ! Tu pourrais faire gaffe !

Regardant l’homme qui venait de lui postillonner dessus, la navigatrice constata que c’était un pirate, d’après ses vêtements, et qui plus est, complètement ivre. Il empestait et son regard vacillait sans cesse. Un idiot sans cervelle en somme. Décidant de garder son calme pour faire preuve de maturité, la Heartfilia se dégagea et reprit sa route. Mais l’autre ne l’entendait pas ainsi.

- Eh j’te cause ! Tu vas devoir t’excuser maintenant ! Spèce de catin !

- Quoi ?


Le ton froid et glacial de la jeune fille ne le fit même pas ciller, enivré qu’il était par l’alcool. Il lui lança un regard pervers et elle comprit immédiatement l’allusion. Au diable les bonnes manières et le self-control, elle allait lui faire regretter d’être né ! Saisissant son fouet, elle le décrocha de sa ceinture et le fit claquer dans l’air, apparemment furax. Les témoins firent rentrer les enfants et les femmes se cachèrent les yeux. Ça allait saigner.

- Répète un peu, ivrogne ! Tu oses m’insulter !

Elle n’attendit même pas qu’il ouvre la bouche, et lui décrocha une série de coups de fouet particulièrement violents. On se demanda qui avait osé parler de sexe faible… Laissant là le pauvre homme, ou plutôt ce qu’il e, reste, Lucy reprit son chemin, fulminant contre tous ces machos, soulards et abrutis de ce monde. Mieux valait éviter de la contrarier pour l’instant.

Finalement un peu plus calme, Lucy arriva à l’auberge, alors que Georg venait d’y arriver depuis une ou deux minutes seulement. Et à peine entrée, un bien curieux spectacle l’attendait : Shin se tenait au centre de la pièce, avec un tas de pauvres gens étalés autour de lui. Seul un autre type était encore debout et il pointait un doigt accusateur sur Prime, et par extension, sur Lucy puisqu’elle était juste derrière lui. La jeune femme allait demander quel était ce foutoir, quand une tornade rouge-orangée pénétra dans la pièce. Il ne lui fallut qu’une demi-seconde pour voir (ou plutôt pour deviner) qu’il s’agissait de Lorenzo et donc de Darius. Les deux se livraient à une course-poursuite infernale et au final, le jeune gamin atterrit entre ses jambes. Se félicitant mentalement d’avoir mit un pantalon ce matin, la jeune fille baissa la tête et fixa son compagnon, blasée. Elle décida de passer outre le fait qu’il lui hurlait dans les oreilles, et se contenta d’un << Idiot ! >> Quand il lui proposa un prince charmant à demi-massacré en chocolat.


- Mais dis-moi Lorenzo, comment as-tu fais pour acheter des chocolats de telle qualité, alors que toi et moi savons que nous n’avons plus un rond ?

Blanchissant légèrement, le gamin esquiva la question et s’intéressa brusquement a l’inconnu qui les accusait de vouloir tabasser leur capitaine. Mon dieu… Dans quoi c’était-il encore fourré celui-là ?! Passant sous silence l’affaire Lorenzo, elle se planta au côté de Georg, qui apparemment n’en avait que faire de cet inconnu. Normal quand on sait que ce type peut se transformer à volonté en une boule de fourrure avec des dents de vingt centimètres. Pointant à son tour un doigt accusateur, mais pas sur la même personne, Lucy entama, encore un peu énervé par l’histoire de l’ivrogne. Et sa victime fut …

- Shin ! Qu’est-ce que t’as encore fais ?! C’est pas vrai ça ! Entre toi et Lorenzo, je vais devenir folle ! On peu pas vous laisser cinq minutes que l’un comme l’autre, vous vous attirez des emmerdes pas possible ! C’est qui encore ce gugusse ? Qu’est-ce que t’as fais cette fois ? Et vous ! Ajouta-elle en se tournant vers l’inconnu. De quoi vous mêler vous ?! Cet abruti qui se trouve à vos côtés et notre capitaine, aussi improbable que cela puisse paraître !

Et voilà. Le sang bouillonnant des amazones qui affluait dans ses veines de guerrière venait de se manifester. Si Lorenzo était du genre direct mais innocent, Lucy s’était plutôt directe mais violente ! Heureusement que Georg était là, car si il ne la retenait pas, elle allait finir par mettre à sac toute l’auberge !


Photobucket


Dernière édition par Heartfilia Lucy le Dim 20 Déc 2009, 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s587.photobucket.com/albums/ss311/Suchi-Sama/
Kukabara Shin
Capitaine des Ryuu Shuiro
Capitaine des Ryuu Shuiro
avatar

Nbre de messages : 186
Inscrit le : 22/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
53/100  (53/100)
Fruit du Démon : Fude Fude no Mi (Fruit du pinceau)
Expérience:
450/500  (450/500)
MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Dim 20 Déc 2009, 05:49

La journée avait pourtant si bien commencer, pourquoi fallait-il qu'elle prenne ce genre de tournure, Shin allait mourir, la journée n'était même pas terminé qu'il approchait déjà de la mort, pourquoi ce genre de situation n'arrivait qu'à lui, pourquoi... Il n'était pas malchanceux pourtant, mais à chaque fois qu'une situation indélicate arrivait elle tombait sur lui, comme s'il était maudit où que la mort jouait avec lui, elle jouait avec lui si souvent qu'il devrait l'approcher au moins une fois par jour. Cette fois-ci il approchait de la mort, car il avait plusieurs pistolets pointer sur lui et aucun moyen de se défendre. Dans sa tête le jeune capitaine ne pensait qu'à une seule chose "Oh merde, je suis dans la merde". Même avec son pouvoir Shin n'était pas plus rapide que des projectiles, donc pour simplifier la situation il était à la merci de ses ennemis. D'un coup plusieurs coups de feu retentirent, à ce moment, Shin ferma les yeux pensant que ses adversaires venaient de tirer sur lui et ainsi mettre un terme à son existence. Un être humain normal aurait eu un flashback de toute son existence, mais Shin en fermant les yeux vit simplement un magnifique plat de viande partir au loin, sans doute un message pour lui faire comprendre qu'il n'en verrait plus jamais, étrange vision avouez-le. L'action n'avait même pas duré une seconde et quand le capitaine rouvrit les yeux, il se demandait s'il était au paradis, il y croyait vraiment, car en ouvrant les yeux il s'était allongé et donc pour lui le ciel qu'il contemplait était le paradis, mais quand le bruit des ennemis qui détallaient en vitesse le fit relever il comprit qu'il n'était pas mort et toucha son corps afin de voir si les balles l'avaient transpercer. Touchant son corps à toute vitesse, le jeune capitaine contempla avec joie son corps qui n'avait aucun trou et pointa ses ennemis qui détalaient et leur cria

<< Je suis trop fort pour vous. >>

Devant des pirates qui détallaient de peur Shin fit le malin, mais dans sa tête il était super content d'être encore en vie et remercia le ciel d'avoir fait qu'il était encore en vie, jamais il n'avait frôlé la mort d'aussi près, cette fois-ci il était vraiment mal.

Alors qu'il pensait que ses ennemis avaient détalé à cause de leur piètre performance de tireur, Shin constata qu'il devait la vie à un homme qui se trouvait dans une taverne proche de lui et quand l'homme en question lui adressa la parole, le pirate sombra dans la déprime, il avait vraiment pensé que par sa seule existence les pirates avaient fuit et maintenant qu'il venait de voir qu'il était redevable de sa vie à une autre personne Shin se sentait vraiment très petit et très bas. Au même moment plusieurs membres de son équipage arrivèrent, tous étaient partis en ville et étaient revenus presque en même temps ce qui démoralisa encore plus Shin qui pensait que ses compagnons avaient tous assister à ce qui venait de se passer. Ce n'était pas le fait qu'il ne puisse pas se défendre qui le mettait mal, mais le simple fait qu'il avait pensé qu'il arrivait à faire fuir des ennemis par sa seule présence. Relevant la tête pour oublier ce qui venait de se passer, Shin pointa du doigt son sauveur et approcha de sa position toujours en le pointant du doigt, arriver devant lui, il lui posa le doigt sur la tête et toca sur son crâne avant de lui dire.

<< T'est qui toi ? Tu viens de me voler la vedette, je ne sais pas si tu es au courant, je suis la star de cet épisode, alors évite de me prendre la vedette. >>

Mais très vite, Shin stoppa son cirque pour s'arrêter sur un détail qui le chagrinait un peu, ce détail était que ses compagnons étaient près de lui et non dans la taverne et le combat qui venait d'avoir lieu était déclenché, car le jeune capitaine pensait trouver ses compagnons dans cette même taverne et non en dehors, alors s'approchant de ses compagnons Shin partit leur demander de comptes.

<< Vous faites quoi tous ici, je pensais que vous étiez tous à l'intérieur, hier, vous avez tous bu comme des alcooliques vous devriez être encore en train de dormir, si les chaussettes de Jao ne sentaient pas aussi mauvais, moi je serais encore en train de dormir.. >>

Shin commençait à s'écarter de ses compagnons en remuant la tête de tous les côtés, il était en train de se remémorer la soirée qu'il avait passé la veille avec ses compagnons, super soirée où ils avaient mangé et bu comme des rois, jamais il n'avait bu autant, il ne savait pas pour ses compagnons, mais pour lui s'était la première fois et pas la dernière, mais très vite la joie du pirate se stoppa pour se transformer en déprime et le jeune capitaine se mit à croupit avec un air vraiment dégoûter de la vie.

<< Je supporte moins bien l'alcool que les autres, je suis une vraie cuve, impossible... Je veux mourir... pardonnez-moi d'être en vie... >>

En entendant le jeune homme parler tout seul, le pistoléro lui demanda si les nouveaux intervenants étaient aussi des méchants, mais à ce moment Shin était plus préoccupe à sombrer dans la déprime que de répondre à cette question, question qu'il n'avait comprit qu'à moitié d'ailleurs, mais très vite la jeune amazone de l'équipage répondit à la place de son capitaine et expliqua clairement la situation, mais avait aussi demandé des comptes à son pauvre capitaine qui ne voulait pas dire la vérité sur ce qui venait de se passer se releva à vitesse grand V et répondit brièvement et en tentant de se la jouer cool.

<< Rien>>

Shin venait de jouer un coup de bluffe et pensait vraiment que le coup de poker qu'il venait de tenter allait marcher, puis il se mit à compter ses compagnons présents et constata qu'il en manquait deux, son Roméo ainsi que son tireur, sans doute que ses deux là étaient eux aussi de sortie où simplement toujours en train de dormir, mais très vite Jao fit son apparition, où plutôt le tavernier dans lequel la fête venait d'avoir eu lieu le fit sortir au grand jour en le jetant de sa taverne, le pauvre il était encore saoul de sa soirée et était encore fatigué. Shin le ramassa et invita l'ensemble des personnes à entrer dans la même taverne qui venait de jeter son compagnon, l'équipage n'avait plus un rond et sans argent ici impossible d'avoir de quoi boire, mais tanpi, ils pouvaient quand même boire, mais quand viendra l'addition tous devront prendre leurs jambes à leur coup.

<< Lucy, tu étais plus belle hier, tu as changé quelques choses ? Tu as l'air un peu plus enrobé aujourd'hui...
Lorenzo, viens, il faut qu'on règle une chose, je veux savoir qui tiens le mieux l'alcool entre toi et moi.
Tavernier plusieurs barils de rhum. >>


Légende :
<> -> Shin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ankh
Capitaine des Dark Dynasty
Capitaine des Dark Dynasty
avatar

Nbre de messages : 276
Equipage : Dark Dynasty
Inscrit le : 20/04/2009

Feuille de personnage
Niveau:
52/100  (52/100)
Fruit du Démon : Nir Nir no Mi (Fruit des Poils)
Expérience:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Lun 21 Déc 2009, 02:25

Ce matin ci, je m'étais simplement réveiller en me disant que ça allait être une journée toute simple avec, peut être, une ou deux personnes intéressante et/ou drôle. Et maintenant je me retrouve face au plus grand et au moin organiser équipage pirate... Je venais de lancer une menace à un groupe de personnes qui m'avaient vu descendre six ou sept autres pirate. Le premier homme qui me répondit semblait avoir un trouble de la vue... Précisément il semblait borgne. En tout cas, s'il ne l'était pas, il était sans doute un peu déranger... Car, qui porte un bandeau noir sur son oeil pour le simple plaisir de moin voir? Ce dernier, semblait un peu choquer face à mon accusation. J'allais lui répondre une réplique particulièrement singlante lorsque je vis un jeune enfant courir partout dans la taverne après ce qui semblait être un petit rat. J'eus du mal à ne pas m'esclaffer de rire lorsque je le vis demander je ne sais quoi à une fille qui fesait partie du groupe de personne que j'avais pointer. Ensuite le nouvel arrivant s'adressant à celui que je j'avais sauver par un nom étrange: "Picasso". Toute la scène qui venait de se dérouler sous mes yeux devint encore plus étrange lorsque je vis la femme à qui le plus jeune s'était adresser lancer des paroles à celui que je venais tout juste de sauver. Ces paroles étaient lancer d'un ton particulièrement furieux et témoignaient sans doute de la colère que ressentait la fille. Toutefois, sa crise de folie (car s'en était une) me fit comprendre des choses. Tout d'abord, celui à qui j'avais sauver la vie se nommait Shin. Deuxièment, l'imbécile qui était entrer dans la taverne en courant se nommait Lorenzo. Mais, ce qui était le plus intéressant était que j'avais affaire à un véritable équipage de pirate. Cela me donna immédiatement de l'intéret pour le groupe d'individu que j'avais devant moi. Je conclus rapidement que le borgne devait lui aussi être membre de l'équipage de dénomé Shin. Alors que, finalement, j'allais adresser la parole, Shin prit la parole:

<< T'est qui toi ? Tu viens de me voler la vedette, je ne sais pas si tu es au courant, je suis la star de cet épisode, alors évite de me prendre la vedette. >>

Je ris un bon coup lorsqu'il dit ces mots. Était-il vraiment assez imbécile pour ne pas comprendre que je venais de lui sauver la vie? Vraiment s'était désolant. Ensuite il se rendit près de ses membres d'équipage et leurs dit quelque chose que je ne parvint pas a saisir. Ce fut ensuite que je fus totalement destabiliser par l'étrange comportement de l'équipage. Celui qui était capitaine ce mit ensuite à totalement m'ignorer et proposa simplement à l'un de ses membres d'équipage de vérifier le quel des deux étaient le plus résistant à l'alcool. Deux chois s'offraient alors à moi. Le premier était simplement de les ignorer et de partir de la taverne pour aller recouvrer un lit douillet. Le deuxième choix était de tenter de sympatiser avec les pirates. Ce dernier choix me fit sourire... À quoi ces pirates pourraient bien me servir? Je réfléchi quelque seconde en regardant le barman apporter des bouteilles de rhum à l'équipage puis eu une idée de génie. Durant le temps que je me trouvais à impérial biscuit, environ 2 jours, j'avais entendu parler d'une prison qui ne se trouvait pas loin de là et qui abriterait une dizaine de révolutionnaire qui aurrait été capturé lors d'une tentative d'acte de révolution. Pourquoi, je ne demanderais pas à ces pirates (imbéciles) de m'aider à libérer à prendre la prison d'assaut? Je n'aurrais qu'a leurs dire qu'il y a un grand trésor à l'intérieur! Oui.. Le plan était parfait. Un sourire étira alors mes lèvres et je pris place à une chaise libre à côté de celui qui se nommait Shin. Je saisi ensuite la choppe que Lorenzo allait commencer à boire et en but un peu. Ce fut ensuite que je m'adressa au capitaine.

Je crois que je mériterais ça au moin non? À ce que j'ai compris par la fille la... Je pointa alors la jeune femme. Vous êtes des pirates? Et toi tu dois être le capitaine non? En fait, je suis moi aussi voyageur des mers... Et j'aurrais deux choses à te proposer. La première serrait de vérifier contre moi si tu es plus résistant à l'alcool... La deuxième chose serrait simplement que je cherche un équipage pour m'aider à libérer des amis pirates qui ont été enfermé dans une prison...

Je servis alors un grand sourire avant de finir ma chope en quelques gorgés. En fait, et j'en avais bien autre, avant d'être courageux révolutionnaire j'étais un soulon professionnel. J'ai donc développer une certaine résistance à l'alcool, et ce depuis l'âge de douze ans. Shin ne savait pas qui il allait affronter dans une épreuve de soulons!

-Ah ouais.. Il parait aussi que ya un trésor valant 500millions de berrys dans cte prison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georg Prime
Ryuu Shuiro Pirate
Ryuu Shuiro Pirate
avatar

Nbre de messages : 2167
Equipage : Ryuu Shuiro
Prime : 135.000.000
Inscrit le : 14/11/2008

Feuille de personnage
Niveau:
55/100  (55/100)
Fruit du Démon : Fruit du Smilodon
Expérience:
1025/400  (1025/400)
MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Mar 29 Déc 2009, 13:46

Alors qu'il venait juste d'arriver et après avoir était pointer du doigt par l'étranger, Georg vu du coin de son seul œil que Lucy était elle aussi arrivait. Ensuite une petite tornade entra en scène, mais c'est sans surprise qu'il aperçut que c'était Lorenzo, il n'y avait que lui pour arriver de cette manière. En plus il commença comme toujours à parler à toute vitesse et en dire toujours trop aussi. Il demanda aussi qui en voulait à Shin, Prime ne voulant pas parler, fit un signe comme quoi c'était eux.
C'est alors que comme d'habitude le capitaine de l'équipage fraîchement formait prit la parole, encore une fois il fit le beau, même si c'était pas faux il aurait put les vaincre, mais pas sans dommages. Enfin ce coup là c'était son ego qui était touché, quoi de plus normal c'était un pirate.
Puis ensuite Kukabara partit en direction de ses compagnons, son but était de toute évidence de nous crier dessus et cela ne manqua pas, mais aucun ne prit ses paroles au sérieux. Ensuite il nous fit un cirque comme il en as le secret. Le bretteur quand à lui avait marcher toute la journée et n'avait pas dormit de la nuit, il prit donc un siège est s'assit tranquillement pour regarder la scène.

La navigatrice prit alors encore une fois une petite crise, enfin avec les cas qu'il y avait dans l'équipage c'était normal. Dans ses moments là, la jeune fille faisait plus pensait à une maman qui engueuler ses gamins, une scène toujours amusante. Le borgne avait prit place sur la chaise de façon à que le dossier de ce dernier se trouve devant, donc posa les coude dessus et la tête sur ses mains, il fit un petit sourire tout en écoutant la discussion de tout ce petit monde.
L'homme ne face d'eux n'avait pas l'air hostile, mais un seul geste d'agression de sa part et Georg était prêt à lui trancher la tête.
Lucy lui raconta que Shin était notre capitaine, ce qui allait sûrement améliorer la situation ou alors l'aggravait, car cet homme pouvait-être autant un ennemi, qu'un allié.
C'est alors que le soi-disant capitaine sortit une chose à ne pas dire sur une femme, il se leva donc est sortit l'un de ses sabres avec le fourreau. Puis il frappa le haut du crâne de l'homme-pinceau.


On ne parle pas comme ça à une dame, voyons un peu de délicatesse...
Excuse toi...


Il passa à côté de Lucy et lui mit la main sur l'épaule et lui fit un signe de l'épaule comme quoi ce n'était pas utile de partir au quart de tout sur les propos de Kukabara.
Puis l'étranger prit la parole en montrant d'abord la navigatrice et grâce aux informations qu'elle avait donner juste avant, qu'il avait en face de lui un équipage de pirate. Mais Prime s'aperçut qu'il n'y avait aucune intention mauvaise de la part de ce personnage envers eux. En même temps il était ici dans la secteur pirate et criminel de l'archipel, il n'allait sûrement pas trouver des nonnes.
Ce dernier enchaina avec un défi de boisson contre le capitaine et demanda aussi de l'aide pour s'en prendre à une prison pour libérer des amis à lui.
Cela sentait le coup fourrer à plein nez, mais l'homme n'avait pas l'air de mentir au sujet des prisonniers, mais il y avait sûrement une autre raison dessous. C'est alors qu'il ajouta, une petite indication qu'aucuns pirates n'auraient put refuser, enfin à part le bretteur qui lui ne vivait pas pour l'argent. Mais l'équipage était dans une telle misère, que la somme indiquer par l'homme était plus qu'alléchante.
Le borgne prit alors la parole, pour demander deux choses à l'homme aux pistolets.


Je voudrais de te demander deux choses.
La première, y a-t-il des hommes puissants a affronter dans cette prison?
La seconde, c'est bizarre qu'un pirate dise à d'autres pirates qu'il y a un trésor, à part si tu compte nous tuer après t'avoir aider, que répond tu à cela?


Il attendait une bonne réponse à ses deux questions, la première était plus pour lui, qui ne voulait pas affronter de minable marine, mais des puissants. Sa recherche d'adversaire puissant était son but, il voulait améliorer de plus en plus son style et devenir le plus puissant bretteur du monde.
La seconde question était plus sur les réels intentions du personnage en face de l'équipage. Même s'il ne sentait aucun danger direct de cet homme, il ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il ne faisait pas partit du même monde qu'eux.


[HRP]Pas d'inspiration ses jours de fêtes, trop de choses à penser XD[HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventura L. Lorenzo
Ryuu Shuiro Pirate
Ryuu Shuiro Pirate
avatar

Nbre de messages : 79
Inscrit le : 06/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
29/100  (29/100)
Fruit du Démon : Kanjou kanjou no mi: Fruit de l'empathie.
Expérience:
470/500  (470/500)
MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Jeu 07 Jan 2010, 23:11

- Mais dis-moi Lorenzo, comment as-tu fais pour acheter des chocolats de telle qualité, alors que toi et moi savons que nous n’avons plus un rond ?

Lorenzo tenta de s’en sortir par l’une des pirouettes humoristiques dont il avait le secret et qui bien souvent ne faisaient rire que lui. Plongeant sa main libre dans sa poche, il en ressortit la petite balle en caoutchouc avec laquelle Darius et lui jouaient régulièrement au fingerball, puis la tendit vers la Heartfilia dans un sourire amusé, d'une voix se voulant assurée tout autant qu'étonné:

-Bah si…tu vois bien…j’ai un rond…

Bien que fortement capilotractées, sa blague le fit légèrement pouffer d’un rire étouffé. Sentant qu’il était judicieux de vite changer de sujet, il se releva ensuite en s’époussetant puis enchaîna rapidement en portant le prince en chocolat à la bouche, rictus sadique et regard moqueur adressés au rongeur:

-Bon, ben puisque personne n’en veut, j’vais me sacrifier hein…faudrait pas gâcher c’qu’il en reste…désolé Dairus, celle là est pour moi…niark…hein ? quoi ? boire ensemble pour voir qui tient l’mieux ? Yeaaaaahh…c’est une bonne idée ça Picasso kun…

A dire vrai, à cet instant Shin aurait pu lui proposer d’aller se noyer que le gamin aurait accepté aussi sec, occupé qu’il était à changer de conversation. L’échappatoire proposée par le Kukabara était trop belle pour l’ignorer. Sans même réfléchir deux secondes à la connerie qu’il était en train de faire, il détourna donc les talons illico pour se jeter sur la chaise la plus proche, sur laquelle il prit place, les jambes croisés en tailleur. De son côté, Lucy avait orienté son courroux vers le capitaine des Ryuus Shuiros dont les excuses et différentes parades amusaient beaucoup l’enfant.

-Aller hop, il est où le rhum, il est où hein ? Hop hop hop, j’attends moi, il est où le r…LE RHUM ???? Oh !!! Picasso kun !!!

Le fourbe ! Il venait de profiter de l’instant pour entraîner le môme vers l’abattoir. Lorenzo en était persuadé, tout avait été calculé depuis le début par son nouveau capitaine. Le matin même, il avait fait semblant de dormir pour récupérer de sa cuite en sachant très bien que le gamin irait farfouiller dans la ville et tomberait sur la fabrique de chocolat. Il avait également prévu que la gourmandise de Lorenzo lui ferait manger toutes les sucreries, ce qui le placerait dans une situation inconfortable une fois face à ses compagnons. Enfin, Shin avait prévu que face à cette situation, l’enfant serait à même d’accepter n’importe quelle proposition foireuse sans même prendre conscience de ce qu’il était en train de faire. Y a pas à dire…le fourbe !!! En même temps, selon le raisonnement du Ventura, il fallait reconnaître à l’autre un sacré sens de l’observation pour avoir réussit à décrypter autant de chose chez le môme en si peu de temps. Quand même, son plan était rondement mené.
Tous les deux savaient que l’enfant n’avait aucune chance d’emporter le défi. Il s’était écroulé la veille après une quinzaine de fonds de verres. Le résultat avec le rhum risquait d’être des plus pitoyable. Mais maintenant qu’il avait accepté, impossible de se dégonfler sans perdre la face. L’impasse était totale et c’est en jetant un regard aussi admiratif que vindicatif au Kukabara qu’il accueillit son premier baril…forcément le dernier également quoiqu’il arrive.
Prenant une grande inspiration, il s’apprêtait à boire la première gorgée quand il reposa le tout comme pour gagner un peu de temps et retrouvant sa jovialité:


-Alors c’est ton copain l’autre finalement ? Et c’est qui tous ces types qui sont partis en courant ? Il voulaient se battre ? T’as gagné alors ? Waaah…par contre j’voulais te dire que c’est pas très sympa le plan que t’as monté pour me faire boire…enfin…au début j’voulais pas te dire en fait…parc’ que moi j’aime bien les plans, surtout quand ils sont bien menés comme le tien…donc je voulais juste applaudir au début…mais en même temps c’est vraiment pas très sympa…

Un doigt pointé vers le ciel et tournoyant lentement sur lui-même, l’air moralisateur, il poursuivit :

-…nan parce que tu vois, faire boire un enfant de douze ans c’est pas très légal quand même…c’est pas que j’veux pas hein, j’me sens en pleine forme là en plus, mais bon t’imagines si la marine se pointe et t’arrête pour m’avoir fait boire…bah moi j’m’en voudrais…et les autres m’en voudraient sûrement aussi, parc’que ça serait pas cool de perdre notre capitaine si tôt…pis déjà qu’t’a pas besoin de nous pour te retrouver dans des situations désastreuses, alors si en plus on t’y entraîne…moi je dis solidarité avec notre capitaine…vous êtes pas d’accord vous autres…

Le poing tendu, il se retourna vers l’ensemble de ses compagnons en espérant un quelconque soutien, mais rien ne sembla venir et la mine déconfite il reprit:

-Bon, ok, ok…j’y vais…euh…tu commences Picasso kun ?

Quand faut y aller, faut y aller. Approchant pour la seconde fois le rhum de ses lèvres, il se vit subtiliser le baril sous ses yeux. D’abord surpris, il s’aperçut rapidement que le type aux pistolets s’en était emparé. Inespéré. Enfin une porte de sortie, ni vu ni connu. L’autre alla d’ailleurs dans ce sens en proposant à Shin d’être son adversaire à la place du môme dans un duel d’alcooliques. Feignant la déception Lorenzo s’adressa au voleur de rhum:

-Oooooooohhhh…pourquoi tu fais ça ? C’est mon défi à moi…hmmm…bon ok ok…j’suis déçu mais tant pis alors…on s’fait ça juste après Picasso kun…d’accord ?

Lorenzo éclata ensuite d’un rire franc et sincère, tapant frénétiquement un poing sur ses cuisses tandis que l'index moqueur de l'autre main pointait le Kukabara :

-Ah ah ah ah ah ah ah ah ah…ça c’est sûr…ah ah ah…t’es vraiment balèze pour t’attirer des emmerdes pas possibles Picasso kun…ah ah ah ah ah ah ah…

C’est l’instant que choisit l’inconnu aux flingues pour parler d’une prison dans laquelle étaient enfermés amis et trésors. Le visage du gamin s’illumina à l’énoncé de la deuxième partie. Cinq cent millions de berrys. Combien cela pouvait il bien faire ? Cela dépassait largement les conceptions monétaires du môme. Cessant de rire, il plaça face à lui ses deux mains, doigts tendus et écartés, puis commença à compter en marmonnant :

-Alors, cinq cent millions, ça fait…ça ça fait un, deux…dix et je reviens au début…onze…quarante trois…hmmm…ça fait beaucoup trop pour moi…rolala…

Un instant dubitatif devant la difficulté du calcul dans lequel il s’était lancé, il s’arrêta d’un coup, puis sauta littéralement sur le gars qui avait annoncé la nouvelle, collant son visage au sien en étirant ses zygomatiques au maximum :

-Coucou…t’es qui toi ? Et ça fait quoi cinq cent millions de berrys? Ca veut dire que c’est un groooos trésor ? Comme une couronne avec pleins de pierres précieuses ? C’est quoi alors le trésor dans la prison ? Hein ? Dis…dis…c’est un objet qui a appartenu au seigneur des pirates ? Un de ses vêtements ? Un caleçon à lui ? Ou alors c’est un poil de ses moustaches ? Hmmmm…j’espère que c’est pas un truc qui appartient à la marine hein…parc’que maman elle est officier de la marine et elle m’a parlé des trésors que conservait l’organisation…et moi j’aime pas du tout…y a que des armes dans ce qu’elle m’a dit…oooooohhhh….c’est une montagne de chocolat le trésor ? Aller, dis dis pistolet kun…

L’argent avait tellement peu de signification et d’importance pour lui que cinq cent millions de berrys étaient bien difficiles à imaginer.
Attendant ses réponses avec impatience il entendit derrière lui Georg y aller de son propre questionnaire, exhaustif certes, mais peut être plus judicieux que le sien, allant à l’essentiel de la survie de tout bon pirate qui se respecte. Mais voilà Lorenzo n’avait pas grand-chose d’un pirate au premier abord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heartfilia Lucy
Ryuu Shuiro Pirate
Ryuu Shuiro Pirate
avatar

Nbre de messages : 100
Equipage : Ryuu Shuiro Pirate
Inscrit le : 25/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
30/100  (30/100)
Fruit du Démon : Eki Eki no Mi - Fruit des Liquides
Expérience:
610/500  (610/500)
MessageSujet: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié.[Pv: Ryuu Shuiro & Ankh]   Sam 09 Jan 2010, 15:34

Lucy

A la remarque de Shin, qui décidément n'avait aucune éducation ni délicatesse, le poing de la jeune Lucy commençait déjà à s'envoler vers son crâne, quand Georg posa une main sur son épaule, ce qui eut pour effet de la calmer immédiatement, et du fourreau de son sabre, il frappa l'homme-pinceaux qui leur servait de capitaine. L'amazone ravala donc sa colère, malgré les frasques de Lorenzo et de Shin combinées, et un léger soupir s'échappa d'entre ses lèvres. Sans le bretteur, elle deviendrai folle avec cet équipage de cinglés ! Heureusement qu'il était là. Elle se tourna vers lui et, définitivement calmée, lui sourit de manière reconnaissante.

- Merci Georg-kun. Quand à toi Shin, redis-ça une seule fois et je te noie dans ton baril de rhum.

Le ton était sans appel, et répliquer aurait était égal à un suicide. On se demandait parfois qui faisait la loi ici ... Reportant ensuite son attention sur son petit protégé, elle le regarda suspicieusement. Lui ? Faire un concours de beuverie avec le descendant Kukabara ? Elle ne jugea même pas nécessaire de relever, puisque l'un comme l'autre ne tenait absolument pas l'alcool. En même temps, un gamin de douze ans, ça pouvait pas aller bien loin dans ce domaine. Mais le jeune garçon se rendit compte un peu tard de ce qu'il venait d'accepter et se retrouva avec un baril rempli face à lui. Il tenta bien d'esquiver et de chercher du soutien entre elle et Prime, mais le regard légèrement moqueur de Lucy signifiait clairement " tu t'es foutu là-dedans, démerde toi".

Bon en même temps, il est vrai qu'elle était un peu inquiète à l'idée de le récupérer dans le même état qu'hier, mais la chance semblait être de son côté puisque l'inconnu aux pistolets lui substitua le baril de rhum et prit la place de Lorenzo contre Shin. La suite fit froncer les sourcils de la jeune demoiselle. Un trésor de cinq cent millions de Berrys, caché dans une prison ? Elle était naïve et impulsive, mais pas idiote. Pourquoi leur dire ça, il tentait vraisemblablement de les convaincre de les aider à sortir ses amis, mais ça cachait quelque chose. D'ailleurs, Georg ne tomba pas dans le panneau, et postée à ses côtés, les bras croisés sous sa poitrine, Lucy approuva ses dires. En revanche, le plus jeune de l'équipage fut tout de suite complètement emballé. C'était à prévoir.

- Lorenzo, calme-toi, c'est certainement des objets en or et de l'argent, ne va pas t'imaginer n'importe quoi. Shin, lâche ton baril deux secondes s'il te plaît.

Vraiment, il fallait constamment s'occuper de ces deux là. Elle se tourna ensuite vers l'inconnu.

- Moi aussi j'ai quelques questions. Comment tu t'appelle d'abord ? Et cette prison là, qu'est-ce qui nous dis que tu n'invente pas de stratagèmes pour nous y faire enfermer ? On peut s'attendre à tout de la part des marines et des chasseurs de primes.

Finalement, elle sourit un peu plus doucement. Si ce type voulait de l'aide, il valait mieux pour lui jouer cartes sur table et leur dire la vérité. Elle jeta ensuite un regard à son capitaine, et haussa les épaules, déjà à moitié-résignée.

- M'enfin, ce genre de décisions, c'est à lui de les prendre, et je suis déjà presque sûre de sa réponse.

Lucy



HRP : Je sais c'est court dsl pas d'inspi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s587.photobucket.com/albums/ss311/Suchi-Sama/
Nikyou Jao
Ryuu Shuiro Pirate
Ryuu Shuiro Pirate
avatar

Nbre de messages : 108
Equipage : En Recherche d'équipage.
Inscrit le : 24/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
27/100  (27/100)
Fruit du Démon : Boru Boru No Mi / Fruit du Bois
Expérience:
295/500  (295/500)
MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Dim 10 Jan 2010, 21:24

Bien des choses étaient arrivé depuis quelques temps. Et là, l'équipage rencontre un homme que personne ne connaissait vraiment qui nous propose d'attaquer une prison. Franchement, une prison, bien défendue n'était pas très exaltant bien que cela entrainerais Jao. L'équipage était dans une taverne à boire tranquillement sortant presque du réveil de notre nuit. Jao se réveilla un peu tard mais il put écouter une réflexion de Shin :

<< Vous faites quoi tous ici, je pensais que vous étiez tous à l'intérieur, hier, vous avez tous bu comme des alcooliques vous devriez être encore en train de dormir, si les chaussettes de Jao ne sentaient pas aussi mauvais, moi je serais encore en train de dormir.. >>

Quoi? Les chaussettes de Jao sentirait mauvais. Jao eu le courage de sentir ses chaussettes et rien ne lui parvenait aux narines si ce n'est le parfum. Shin devait sûrement avoir trop bu et a fait un mauvais rêve. Ah la la, quel type celui là. Mais il avait l'air d'être en train de cuver sa soirée.

<< Je supporte moins bien l'alcool que les autres, je suis une vraie cuve, impossible... Je veux mourir... pardonnez-moi d'être en vie... >>

-Ahaha fallait pas boire comme un trou Cap'taine, juste retour des choses.

Jao était mort de rire suite à la phrase de son capitaine. Et le pire, c'est que l'homme qui voulait nous entrainé on ne sait dit plus tard qu'ils testeraient notre résistance à l'alcool. Pour Jao, c'était mal parti, lui qui ne se drogué et saoulé qu'au chocolat chaud, bon parfois une petite chope ou deux mais sinon rien de plus. Bref, pour le moment, Jao sentait que Shin n'allait pas s'arrêter de dire des conneries et ça n'a pas loupé. Mais ce qu'a dit Shin a mis en colère Jao un peu du moins.

<< Lucy, tu étais plus belle hier, tu as changé quelques choses ? Tu as l'air un peu plus enrobé aujourd'hui...
Lorenzo, viens, il faut qu'on règle une chose, je veux savoir qui tiens le mieux l'alcool entre toi et moi.
Tavernier plusieurs barils de rhum. >>


Jao se retourna pour regarder la r&action de Lucy et ce n'était pas le moment de lui parler. Jao reprit une phrase tout de même car cet abruti de Shin était soit ivre mort soit totalement stupide pour dire cela d'une jeune demoiselle.

-Shin, comment oses tu dire à ça à une si jolie fille, avec une taille si élégante. Raahhhh.

Jao n'allait pas intervenir car ce n'était pas à lui de faire ça. La colère montait en Lucy mais finalement elle ne fit rien car c'est Georg qui donna une petite rouste à Shin. Le cours de la discussion avec l'inconnu reprenait et Lucy lui posa des tas de questions que Jao était également curieux de connaitre. Des questions simples et pas indiscrètes au vu de ce qu'il nous demandait.

- Moi aussi j'ai quelques questions. Comment tu t'appelle d'abord ? Et cette prison là, qu'est-ce qui nous dis que tu n'invente pas de stratagèmes pour nous y faire enfermer ? On peut s'attendre à tout de la part des marines et des chasseurs de primes.

-C'est vrai que tu n'es même pas présenté, ce n'est pas très poli envers une jeune demoiselle. L'idée des 500 000 000millions de berrys me plait bien. Mais fais ce que te demande la demoiselle.

Jao n'attendait pas encore de réponse car il était perdu dans ses pensées qui étaient occupée par Dame Lucy. Qu'allait répondre l'inconnu.

HRP : Désolé de la qualité mais moi non plus pas d'inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kukabara Shin
Capitaine des Ryuu Shuiro
Capitaine des Ryuu Shuiro
avatar

Nbre de messages : 186
Inscrit le : 22/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
53/100  (53/100)
Fruit du Démon : Fude Fude no Mi (Fruit du pinceau)
Expérience:
450/500  (450/500)
MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Lun 11 Jan 2010, 02:59

La rencontre entre le mystérieux voleur de vedette et l'équipage des Ryuu ne s'annonçait pas de tout repos et Shin le capitaine en était l'exemple le plus flagrant, il était le capitaine, mais il était visible à 100% que plusieurs de ses compagnons lui marchaient sur les pieds sans vraiment de problème. Lucy, Georg, tous deux montraient bien plus de maturité et de leadership que Shin qui était pourtant le capitaine, mais son manque d'autorité et de formalisation qui fessait que tous avaient accepté de le suivre, il était quand même un cas à lui seul, mais avait de l'ambition, ambition qui avait du tous les séduire. Quelques secondes plutôt Shin avait lancé une remarque sur la silhouette de Lucy et s'était fait réprimandé sans même comprendre pourquoi, ce n'est que plus tard qu'avec le recul et quand la jeune femme lui dit que si cela ce reproduisait il pourrait en mourir qu'il compris son erreur, pourquoi avait-il tourner autour du pot, il avait appris que les femmes aimaient la vérité et la franchise, il aurait du lui dire dès le début qu'elle venait de perdre du poids et qu'elle était grosse. Pensant être sur la bonne voie Shin s'apprêtait à dire toute la vérité à la jeune femme, mais un mauvais souvenir le stoppa dans sa lancé, il se rappela dans son enfance une situation presque identique et le résultat de sa franchise avait été un mauvais coup dans les parties intimes, ne voulant plus avoir à passer par là, Shin baissa sa tête pour présenter ses excuses, vraiment sincère et avec beaucoup de franchise il demanda pardon à Lucy, avant de poser ses yeux sur sa poitrine, puis il baissa sa tête et se dessina un super grand sourire avant de lui dire :

<< Oublie ce que je viens de te dire, mais tu as une très douce poitrine, tu te souviens quand je suis tombé sur toi la dernière fois. On s'était bien amusé hein, grâce à toi ce jour-là je ne me suis pas blessé. >>

* Si je ne suis pas pardonné maintenant, je ne sais plus comment faire pour avoir son pardon. *

Pensant avoir obtenu le pardon de sa jeune amie Shin s'attelait à boire, il avait un défi à gagner et comptait bien le gagner devant un Lorenzo hésitant à boire. La réaction du cadet de l'équipage troublait le capitaine qui se demandait à quoi il pouvait bien jouer, quand on accepte un défi on ne perd pas de temps en bavardage, Lorenzo essaierait-il de ne pas honorer son défi afin de rester celui qui pouvait boire plus que son capitaine?

* Tu ne m'auras pas Lorenzo, tu ne sortiras pas de cette taverne sans que nous ayons fini le concours, petite vermine bois, il faut que je gagne *

Plus le temps passait et plus Lorenzo tergiversait, sans pour autant boire une goutte d'alcool, prétextant des raisons de plus en plus pénal et civil, soit disant il ne fallait pas faire boire un garçon de son âge sous peine de prison, un paquet d'ineptie qui ne pouvait qu'une chose, le jeune homme voulait garder son titre de meilleurs buveurs d'alcool, car si on devait classer les membres de l'équipage en résistance à l'alcool selon son auto-classement Shin se retrouverait à la dernière position et devant lui Lorenzo, un jeune homme de même pas quinze ans et pire encore Lucy était elle aussi devant lui et quand l'idée de la jeune femme qui se trouvait devant lui dans son classement il tira une grosse grimace de déprime, lui le capitaine incapable de tenir l'alcool. Suivant de près le baril d'alcool qui se rapprochait enfin de la bouche du jeune Lorenzo, Shin tomba sur le sol quand le baril changea de propriétaire, le mystérieux voleur venait encore de frapper pour le plus grand plaisir de Lorenzo quine semblait pas cacher sa joie, il n'avait plus à participer à ce défi et ainsi restait devant son capitaine dans le classement des meilleurs buveurs d'alcool. Se relevant Shin se demandait bien de quoi pouvait se mêler cet homme, s'il voulait aussi faire partie de son équipage il avait raté son coup, sa place était dans un show Tv et non dans son équipage, Shin ne pouvait pas accepter un mec qui n'arrêtait pas de se mettre en avant quitte à laisser dans l'ombre celui qui devait être centre de tout Shin lui-même et déjà qu'il était un peu comme une victime face à Lucy, alors le prendre serait comme changé de capitaine et cela ne serait pas tolérable, pas tant qu'il serait en vie. Pensant que le voleur allait proposer aux compagnons de Shin de changer de capitaine, Shin sauta en l'air les poings en avant afin de combattre cet insolent, mais se marcha sur les lacets et tomba sur la table la tête la première. Le choc avec la table et le sol par la suite ouvrit la tête du capitaine qui comme une merde sur le sol avait du sang qui sortait de sa tête telle une fontaine.

Se relevant Shin approcha de Lucy avec le doigt sur la partie de sa tête qui fuyait, il avait vraiment mal, il était tombé sur le front sur un petit éclat qui avait fait quand même un trou par lequel du sang sortait. La blessure était superficielle, rien de bien méchant, mais Shin en rajoutait afin de faire son intéressant.


<< Lucy, bobo, j'ai mal. >>

Se relevant Shin approcha de Lucy avec le doigt sur la partie de sa tête qui fuyait, il avait vraiment mal, il était tombé sur le front sur un petit éclat qui avait fait quand même un trou par lequel du sang sortait. La blessure était superficielle, rien de bien méchant, mais Shin en rajoutait afin de faire son intéressant. Alors qu'il fessait son show, Shin écoutait quand même l'homme qui venait de troubler son défi de boisson, ce dernier demanda au capitaine de faire son défi avec lui et non Lozrenzo, cela aurait pu être intéressant, si seulement Shin n'avait pas renversé son baril en tombant sur la table, mais ce n'était pas tout, cette proposition de défi cachait une autre proposition, l'homme demandait clairement de l'aide aux pirates et afin de les appâter il en vint même à évoquer un trésor, la somme représentait quand même de quoi vivre paisiblement durant des décennies où carrément avoir de quoi acheter une flotte entière de navire, mais cela sonnait faux dans les oreilles du jeune capitaine qui était aussi prince. Shin était un prince d'un royaume qui se trouvait dans le nouveau monde et avait quitté son titre afin de devenir un pirate, il ne regrettait pas son geste, mais de mémoire de prince royal, jamais il n'avait entendu pareil mensonge, 500 millions de berrys dans une prison, qu'elle pirate ne braverait pas la mort pour une telle somme, si jamais ce qu'il racontait était vrai, alors depuis longtemps cette prison aurait été prise d'assaut par moulte équipages afin de devenir riche, tout pirate rêve de richesse, alors cette prison ne devrait pas être encore debout. L'homme se moquait des Ryuu, il n'y avait pas à y réfléchir cela semblait être un piège, mais étant donné que l'homme évoqua aussi des compagnons d'arme à lui qui s'y trouvait enfermer Shin ne pouvait pas refuser, d'ailleurs il avait une d'être à payer, il lui avait sauvé la vie, donc maintenant à-lui de lui rendre l'appareil. Fessant signe de croire à son histoire de trésor, Shin joua le jeu de l'inconnu et était prêt à partir pour cette prison, mais il n'allait pas forcer ses compagnons à le suivre, chacun devait prendre sa décision.

<< Allons sauver tes amis et prendre ce trésor, mais je ne forcerais pas mes compagnons à y aller. Georg, Lucy, Lorenzo et Jao, à vous de choisir si vous êtes de la partie où non. >>

Shin tendis sa main horizontalement et attendit que ses compagnons firent la même chose, quand les cinq mains des Ryuushuiro se toucheraient et formeraient une étoile à cinq branches, alors ils seraient tous prêts à partir pour une nouvelle destination où un danger les attendraient. Prenant les devants Shin dit à haute voix :

<< Un pour tous, tous pour les Ryuushuiro. >>



Ps: Allez on fini avec classe, on dit tous la petite réplique final qui donne le style : "Un pour tous, tous pour les Ryuu" Smile

Légende :
<> -> Shin
<> -> Tête de Shin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ankh
Capitaine des Dark Dynasty
Capitaine des Dark Dynasty
avatar

Nbre de messages : 276
Equipage : Dark Dynasty
Inscrit le : 20/04/2009

Feuille de personnage
Niveau:
52/100  (52/100)
Fruit du Démon : Nir Nir no Mi (Fruit des Poils)
Expérience:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Mar 12 Jan 2010, 05:07

Comment d'écrire l'équipage des RyuuShuiro? Bien sur, me venait à l'esprit des termes comme "manque d'organisation", "Capitaine Imbécile" ou "Manque de sérieux". Ces deux derniers m'avait simplement parut évident en voyant les frasques de Kukabara et de celui qui semblait ce nommer Lorenzo. Un équipage qui semblait par conséquent dépourvu d'intéret... Il est donc compréhensible que je considère ces hommes comme mes contraires absolu. Je me considère comme étant pensé, intelligent et particulièrement habile d'esprit alors qu'eux ne montrait aucune de s'est qualités essentiel à la survie humaine dans les mers impitoyable de GrandLine. Bien sur il s'agit sans doute d'un jeune équipage.Je pensais donc que j'étais entrain de perdre mon temps alors que je m'en allais prendre une première gorger dans l'énorme barris de chêne qui se trouvait à côté de moi, lorsque celui que j'appercu le premier, un borgne, m'adressa la parole en faisant donnant signe qu'il était peut-être le seul être pensant de l'équipage.


Je voudrais de te demander deux choses.
La première, y a-t-il des hommes puissants a affronter dans cette prison?
Ahhh... Enfin une preuve d'intelligence provenant de cet équipage imbécile! Je dis qu'il s'agit là d'une preuve d'intelligence car, poser des questions est un signe que l'ont veut apprendre, l'apprentissage entraîne la compréhension est la compréhension est le premier pour venir à la résolution de questions telles que le "pourquoi" et le "comment". Si l'ont suit cette logique, le borgne est dont intelligent. Je dois avouer que sa première question me prit au dépourvu. Je n'avais en effet par songer à ce détail. Bien sur mon esprit habile avait effleurer la possibilité qu'il y ai des personnes puissantes à la prison, mais je ne m'en était pas vraiment inquiéter. Alors que j'allais tout bonnement lui répondre que lui donner donner une réponse précise m'était impossible, il renchérit avec une deuxième question qui me prit aussi au dépourvu.
La seconde, c'est bizarre qu'un
pirate dise à d'autres pirates qu'il y a un trésor, à part si tu compte
nous tuer après t'avoir aider, que répond tu à cela?

Vraiment! Un homme intelligent!!!! Une denrée rare en ces mers. Peut-être que l'équipage n'était pas SI dépourvu d'intérêt que je le songeais finalement... Peut-être, était-il même intéressant! L'équipage me vit prendre quelques secondes de recul avant de déposer le baril sur la table qu'il avait quitter. Je pensais, pensais à la réponse que j'allais donner à la dernière question du Borgne. Bien sur, je ne pourrais pas leurs dires que j'étais un pirate, car en plus d'être un horrible mensonge cela aurait briser mon code d'honneur qui me disait de ne mentir pas plus que nécessaire. Je pensais... Le mot "Révolutionnaire", car bien sur c'est ce que je suis, peut, pour certaine personne, sonner comme un affront et, pour d'autre, comme un simple titre. Je jugea du regard les cinq membres d'équipages puis prit ma décision. Près d'une minute après la question du Borgne, je lui donna ma réponse:

Tu es douer d'intelligence, le Borgne, et c'est bon à voir. Pour commencer par ta première question, je dois te dire que je ne serrais y répondre, je suis apr contre sur qu'il va avoir un peu de baston. Ensuite, tu as compris que jamais un pirate ne dirait à un autre que la prison existe, car il voudrait garder l'or pour lui. En fait, je prends la décision je jouer franc-jeux avec vous... En fait je suis officer de Dragon. Donc... Révolutionnaire.

Guettant la réaction de l'équipage je me mit à échafauder, comme à mon habitude, mille et un plan complexe. Je pensais déjà a la façon dont je pourrait démolir le mur du fond pour m'échapper... Bien sur je savais que ma révélation n'était pas le meilleur choix qui s'offrait à moi. Mais c'était inexplicable: j'avais eu l'intuition que de jouer franc-jeux était préférable qu'un coup de poker. Par conséquent, parti sur ma lancer, je continuais dans ma franchise en coupant les paroles que j'avais volontairement ignorer de Lorenzo:

Par conséquent, les personnes libérer ne sont pas des pirates, mais bien des révolutionnaires.

Heureux d'avoir parler avec franchise j'affichais un large sourire, mais le perdit aussitôt lorsque j'entendis l'amazone me poser ce qui était, pour moi, une troisième question. Elle aussi avait l'air plus mature et intelligent que les trois autres imbéciles qui se trouvait sur place. La seule femme aussi, cette derniere remarque ne manqua pas de me faire sourire, mais je le perdit lui aussi lorsque mes oreilles entendirent les paroles de la femme:

- Moi aussi j'ai quelques questions.
Comment tu t'appelle d'abord ? Et cette prison là, qu'est-ce qui nous
dis que tu n'invente pas de stratagèmes pour nous y faire enfermer ? On
peut s'attendre à tout de la part des marines et des chasseurs de
primes.
Mon nom? Je ris à grand coup lorsque j'entendis cette question! La connaissance du nom est tellement sur-estimé de nos jours! Mais un regard à la jeune fille me fit comprendre qu'elle était sérieuse et je tenta tant bien que mal d'arrêter mon rire. Ensuite elle fit preuve d'un peu trop de perspicacité en imaginant que j'étais chasseur de prime ou pire, un immonde marine. À ces derniers mots je cracha sur le sol en signe de dégout et m'exprima ensuite à la jeune fille sur le ton polie dont il m'était coutume.

Qui suis-je? "Qui" n'est que la forme qui résulte de la question "Qui est-ce" et ce que je suis c'est l'homme qui est devant vous. Mais bon, je vais laissez tomber là cette valse verbale pour répondre à votre question: Je suis Ankh et, comme j'ai dit il y a une minute, je suis révolutionnaire. Vous n'avez aucunne raison de me croire, je le sais bien.

C'était totalement vrai en fait. Sous la main, je n'avais aucune preuve pour prouver mes dires, mais j'espérai foncièrement que la troupe qui se trouvait devant moi allait croire en mon honnêteté. En fait, je ne croyais pas, en voyant les premiers membres d'équipage que j'allais autant être prit au dépourvu. Ensuite ce fut au tour de leurs imbéciles de capitaine de psalmodier sur un sujet dont j'ignorais le fondement. En fait, il parlait des courbes avantageuse de Lucy? Mais quel était le rapport entre la poitrine de Lucy et un trésor de 500millions de Berry's ? Ce fut alors que l'illumination me fut: Ils ne me croyaient pas. J'avais tenter trop gros en passant qu'ils allaient croire qu'une si grande somme était cacher dans la prison... ce qui était tellement stupide. J'avais donc, à ce moment deux choix. Le premier était d'esperer qu'ils m'avaient cru, le deuxième était de jouer à nouveau le coup de la vérité avec eux, ce qui, jusqu'a maintenant, ne s'était pas avérer défavorable pour ma personne. Je repris donc la voix de la confidence et fixa alternativement les membres douer de cervelles, l'Amazone et Le Borgne, pour énoncer les paroles suivantes:

Je dois vous avouez mon mensonge. La somme n'est pas de 500millions de Berry's. En fait, j'ai un peu grossit la somme pour tenter de vous appâtez, mais bon s'était stupide de ma part. Je sais effectivement qu'il y a un trésor à l'intérieur. La somme? Je l'ignore. Je sais par contre que l'or des coffres est donner à la marine toutes les fin d'années... Et, dans notre cas, l'or doit être rendu dans quelques semaine à peine. Les coffres sont donc rondement gonflé par logique.

Ce fut ensuite que j'annonçai ça que le capitaine se mit psalmodier de nouveau. Disant que l'équipage n'était pas forcer de le suivre, mais tout le monde sembla tout de même partager son choix, quoi que pour certain la réticence était évidente. J'étais heureux à ce moment. J'allais pouvoir accomplir mon premier véritable acte révolutionnaire en tant qu'officier. Pour une raison que j'ignorais, il me sembla que j'étais obliger de témoigner ma gratitude à l'équipage: ce que je fis.

Merci tout le monde. C'est donc ça votre nom d'équipage? J'aime bien! Je dis comme vous... Pour les RyuuShuiro et les Dark Dynasty!

Voyant le regard interloquer des cinqs membres je m'empressai de préciser.

-Il s'agit du nom de mon équipage personnel...

J'attendais donc, à ce instant, la réaction des autres membres d'équipage en buvant dans le fond de ma choppe de bierre.







Légende:
Ankh
Lucy
George
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georg Prime
Ryuu Shuiro Pirate
Ryuu Shuiro Pirate
avatar

Nbre de messages : 2167
Equipage : Ryuu Shuiro
Prime : 135.000.000
Inscrit le : 14/11/2008

Feuille de personnage
Niveau:
55/100  (55/100)
Fruit du Démon : Fruit du Smilodon
Expérience:
1025/400  (1025/400)
MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Mar 12 Jan 2010, 18:53

L'homme en face de lui ne répondit pas tout de suite, il était sûrement entrain de réfléchir à choisir les bons mots pour s'assurer l'aide de l'équipage. Bien Sur Georg ne s'occupait plus trop de Lorenzo et Shin qui faisait les pitres à côté de lui. Le bretteur était trop concentrer sur les faits et gestes de l'individu, mais il sortit un peu de sa concentration en entendant le dernier compagnon Jao s'incruster dans la conversation. Même s'il ne parlait pas vraiment à l'homme qui proposer un petit travail. Mais le borgne fut de nouveau attirer par la conversation avec l'homme en face d'eux, celui répondit à Prime, qui mit les deux coudes sur la table et le menton sur ses mains.
L'inconnu le flatta, mais le pirate n'était pas intelligent, il était même plutôt bourrin, c'était plus son expérience qui parler que son intelligence. Il avait vécu pas mal de temps sur ses mers et savait quand il fallait poser de bonnes questions, mais en même temps à part Lucy dans le groupe le niveau intellectuel n'était pas haut. L'homme au cache-œil fut un peu déçu sur la réponse donner pour sa première question, il pensait que cette prison aurait au moins des gardes ou des marines connu, mais selon les dires de l'homme rien de tel. Puis après il continua avec une révélation qui ne marqua pas Georg plus que ça. C'était un révolutionnaire, il avait donc vu juste que ce n'était pas un des leurs, mais évidement la question suivante fit comme un clic dans la tête de Prime. Le bretteur allait la poser, avant de prendre un peu de recul, il voyait que l'officier révolutionnaire était entrain de réfléchir à sa prochaine réponse.

Le borgne ignorait encore plus les pitreries du gamin et de son capitaine, surtout que l'histoire devenait de plus en plus intéressant. L'homme répondit qu'il voulait allé dans la prison non pour trouver un trésor, mais libérer des compatriotes. Alors qu'il venait de répondre, la navigatrice des Ryuu Shuiro posa sa question qui n'était pas du tout bête, mais en un peu trop simpliste pour le révolutionnaire. Il pouvait très bien mentir sur son nom, en même temps le nom n'était pas important dans un tel cas, mais cela pourrait montrer un plus de confiance dans l'équipage de sauvetage, ce qui serait pas un mal. Comme prévu l'officier de dragon commença par jouer un peu sur les mots, mais il sut que ce n'était sûrement pas très malin de continuer sur cette voie. Car il donna son nom, il se nommait Ankh ce qui était de toute évidence son nom. Prime avait de l'expérience sur les gens qui mentaient, il en avait même eut un très bon dans l'un de ses équipages précédent. Cela commençait à être fatiguant pour le cerveau du borgne, il n'aimait pas réfléchir et suivre une discussion qui allait dans se sens devenait très dur. De plus les autres qui faisait les zouaves derrière n'arranger rien, mais ils étaient tellement dans leurs trips des 500M de Berrys et d'autres bêtises, comme le tour de taille de Lucy ou d'autres choses qu'il préféra sortir de sa tête. Le bretteur se concentra et fit le vide dans sa tête, il n'en sortit qu'au moment ou le révolutionnaire reprit la discussion.

Comme prévu la somme était bidon, mais il soutenu qu'un trésor existait bien, même si la somme n'était pas aussi exubérant qu'au début de l'arrangement. Mais il était au moins franc et il n'avait pas l'air de mentir, pour Georg c'était suffisant pour lui faire confiance, de plus voler de l'argent dans les caisses de la marine l'amusait assez. C'est alors que son capitaine prit la parole, se dernier avait l'intention de foncer dans le tas et il donna le choix aux membres de l'équipage, soit ils le suivaient ou rester ici à siroter un cocktail. Shin avança sa main et attendit de toute évidence que ses compagnons fassent de même. Par contre il hurla un truc qui coupa un peu le tout, mais c'était bien le type du capitaine des Ryuu Shuiro. Avec un petit sourire le borgne se leva de son siège et mit sa main droit devant lui, pour former l'étoile.
Mais il ne cria pas les paroles dites avant par Kukabara, mais le dit quand même.


Un pour tous, tous pour les Ryuushuiro.

Après avoir dit cela, il se retourna et parla à Ankh.

Tu sais j'ai connu et fut aider par des révolutionnaires. Donc je t'aiderais avec plaisir.

Le bretteur était prêt à partir pour la prison, il espérait rencontré un adversaire puissant pendant cette petite aventure.

[HRP]Bon pas génial, mais je savais pas trop quoi dire ^^"[HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventura L. Lorenzo
Ryuu Shuiro Pirate
Ryuu Shuiro Pirate
avatar

Nbre de messages : 79
Inscrit le : 06/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
29/100  (29/100)
Fruit du Démon : Kanjou kanjou no mi: Fruit de l'empathie.
Expérience:
470/500  (470/500)
MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Mar 12 Jan 2010, 20:56

Pas une réponse, rien, nada, que dalle. L’ignorance la plus totale, un désintérêt complet. L’inconnu l’avait snobé comme rarement. Ce n’était pas souvent en effet que l’on n’esquissait pas la moindre intention de réplique aux questions du môme, ne serait ce que pour lui demander d’arrêter ça tout de suite. Mais là, c’était le néant et c’est donc les yeux ronds d’incrédulité que Lorenzo accueillit la réaction de l’autre. Il le lâcha, se recula d’un pas, le toisa de bas en haut sans rien dire, puis, l’air toujours aussi béat il enchaîna:

-Euh…t’es pas très gentil toi…je demande qu’à apprendre des choses moi…et toi tu réponds pas…c’est vrai quoi…c’est pas ma faute si j’arrive pas à compter cinq cent millions avec mes doigts…pis il a cas être plus p’tit ton trésor…rolala…

Vexé le gamin ? Il n’y aurait qu’un pas à franchir pour le croire. Sans compter que quand il avait une idée en tête, s’était toujours difficile de la lui retirer. Connaissant Lorenzo, le calcul n’était peut être pas si bon de la part du gars aux pistolets. Un jour, le gamin avait en effet réussi à causer deux heures de suite sans pause à quelqu’un qui l’ignorait. Jusqu’à ce que son interlocuteur, harcelé de questions et saoulé de paroles, ne finissent par craquer en hurlant à l’enfant de lui foutre la paix avant de lui asséner un coup de poing bien senti derrière le crâne.
Le gamin prit donc un peu de recul et écouta attentivement les réponses de l’inconnu aux questions des autres Ryuus Shuiros. Son regard s’illumina, brillant de milles étoiles, la langue pendante et les bras ballants et c’est dans un état second qu’il oublia l’incartade précédente et reprit en tirant sur la manche de l’autre pour attirer son attention :


-…wooooooooohhhhh…hey…hey…dis…c’est vrai ? Hein hein ? Tu mens pas ? C’est un dragon qui te donne des ordres ? Un vrai qui crache du feu, qu’est tout vert qui vole et qu’à pleins d’écailles partout ? Woooooooh….trop cooool…Il est grand comment ? Dis Dragonneau kun, on peut l’voir ce dragon ? On peut voler sur son dos ? Et pis j’ai toujours rêvé d’apprendre à cracher du feu…tu penses qu’il pourra m’apprendre ? Et toi, tu sais cracher du feu ? Il t’a montré ? Il vit où ? Au pays des dragons ? C’est où le pays des dragons ? Dans le ciel ? Parc’que moi un jour, j’ai lu dans un livre que les dragons ils vivaient dans un grand château qui flotte dans le ciel ? C’est vrai ? T’y es déjà allé là bas ? Ooooohhhh ? Mais…mais…tu voles sûrement toi aussi Dragonneau kun ? Tu peux m’emmener là bas dis ? Je monte sur ton dos et on s’envole vers le pays des dragons…aller…aller…dis oui steuplaît…aller Dragonneau kun…

Sûr de son fait, Lorenzo bondit sur le dos de l’infortuné puis posa ses bras sur ses épaules pour se maintenir en équilibre avant de brailler un « yiha », cri ressemblant fortement à celui du cowboy chevauchant sa monture. Mais la joie fut de courte durée lorsque l’autre continua de répondre aux interrogations de ses camarades.
D’une part, il partait dans un délire sur les prénoms que le môme ne comprenait pas bien. Après tout, cela ne servait à rien de tergiverser et de se moquer de la demande de Lucy. S’il n’avait pas de prénom, il avait qu’à le dire tout de suite, ce n’était pas si grave. Après tout, y a plein de gens qui vivent avec des surnoms et pour le coup Lorenzo était un spécialiste dans le domaine. Finalement, il donna tout de même un nom à mettre sur son visage. Ankh.
D’autre part, il avait menti sur le trésor. Le vil. Le môme descendit de son promontoire improvisé pour se placer face à Ankh puis, une main sur la hanche et un doigt moralisateur de l’autre main s’agitant d’avant en arrière, il lui balança d’un ton qui se voulait sérieux :


-…rrrrrrroooooo…c’est pas bien d’mentir Dragonneau kun…comme j’ai déjà dit à Georg et Lucy, papa il m’a toujours dit que mentir ça servait à rien d’autre que s’attirer des ennuis…et pis c’est pas sympa de jouer avec la joie des enfants…moi j’croyais vraiment qu’y avait un très gros trésor et maintenant bah je suis un peu déçu…et pis tu sais…je sais pas si t’as vu mais on est pas des poissons, donc ça sert à rien de vouloir nous appâter…

La dernière réplique avait fusé dans un sourire désormais bien connu qui ne quittait que rarement le môme.

C’est juste après que Shin prit la parole, en bon capitaine pour rameuter ses troupes tout en leur laissant le choix de l’accompagner ou pas. Si Lorenzo eu un instant d’hésitation devant le manque premier de franchise du révolutionnaire, il reconnut qu’il avait quand même fini par dire la vérité. Il se rapprocha donc de ses camarades et posa sa main avec celle de ses compagnons. La frimousse éclaircie d’un large sourire il se mit à brailler le nom de son nouvel équipage qu’il n’avait pas vraiment bien saisi :


-Un pour tous et tous pour les rues de Shuiro...

Avant de chuchoter tout bas à Lucy comme pour ne pas se faire griller :

-…dis sado neesan…c’est où Shuiro ?





[HRP : Hey tout l’monde, libre à vous de continuer de vous excuser pour un post trop ceci ou pas assez cela, mais perso je m’amuse en lisant chacun de vous, c’est la situation qui créé l’engouement et moi ça me suffit. Je sais pas pour vous, mais moi je l’aime bien cet équipage et je pense qu'il est promis à un bel avenir alors continuons de nous amuser et pas de soucis pour les posts^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heartfilia Lucy
Ryuu Shuiro Pirate
Ryuu Shuiro Pirate
avatar

Nbre de messages : 100
Equipage : Ryuu Shuiro Pirate
Inscrit le : 25/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
30/100  (30/100)
Fruit du Démon : Eki Eki no Mi - Fruit des Liquides
Expérience:
610/500  (610/500)
MessageSujet: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié.[Pv: Ryuu Shuiro & Ankh]   Mer 13 Jan 2010, 15:35

Photobucket

Shin eut la bonne idée de s'excuser, après le coup de fourreau que lui avait administré Georg, mais on ne peut pas dire que c'était beaucoup mieux. Occupée à écouter le jeune inconnu, Lucy avait fort à faire entre les deux idiots attitrés de l'équipage. Et voilà que Jao se ramenait à son tour, enfin réveillé et toujours aussi Don Juan. Bien que blasée de l'attitude désespérante de ses compagnons, la jeune accordait une attention particulière au jeune homme qui réclamait leur aide.

Mais Shin n'arrêta pas pourtant ces conneries, et il finit par s'éclater la tête contre la table, et deux secondes plus tard, il venait se plaindre vers elle. Avec un soupir et mettant les poings sur les hanches, elle le regarda d'abord avec l'air de " t'es vraiment capitaine toi ?" mais l'expression enfantine et exagérée du jeune homme la fit sourire. Tout comme avec Lorenzo, ou n'importe quel autre de ses amis, elle ne pouvait jamais rester fâchée contre eux bien longtemps. Elle était juste un peu impulsive.

Prenant la tête de son capitaine entre ses mains elle jeta un regard à la blessure et décréta avec un sourire amusé.

- C'est bon Shin, y a trois fois rien. Arrête d'en rajouter et tiens toi tranquille deux secondes. T'es infernal.

Elle se tourna ensuite vers le jeune inconnu, qui répondit aux questions posé par Georg. Il révéla être un révolutionnaire à la solde de Dragon, ce qui était vraiment impressionnant. La navigatrice devait avouer qu'il devait être fort, surtout qu'il avait sauvé Shin. En revanche, dans sa naïveté d'enfant, Lorenzo ne comprit pas à quoi ce nom faisait référence, et, innarretable, partit dans un délire de dragons. Une goutte derrière la tête, Lucy l'écoutait déblatéré des idioties plus grosses les unes que les autres, et remarqua du coin de l'œil que le bretteur de l'équipage semblait tout aussi fatigué qu'elle. Elle se décida à remettre un peu d'ordres dans les pensées du jeune garçon.

- Euh Lorenzo, ce n'est pas d'un vrai dragon que l'on parle... Monkey D. Dragon, est l'homme le plus recherché du monde, c'est un révolutionnaire incroyable, qui a libéré de nombreux peuples. Franchement, tu lis les journaux des fois ?

Ensuite, et avec un léger rire moqueur qui lui fit froncer les sourcils, l'autre déclara se nommer Ankh et avoua avoir mentit sur la somme du trésor. Un vrai sourire en coin étira les lèvres de la seule femme des Ryuu Shuiro. Elle le croyait. Il ne semblait pas mentir, et avait décidé de leur dire la vérité. Mieux valait pour lui d'ailleurs, car avec la totalité des membres de l'équipage détenteurs de Fruit du Démon, ça pouvait faire mal. Elle s'excusa également. Il semblait vraiment détester les marines.

- Pardon de t'avoir traité de chien à la solde de l'armée. J'ai un grand respect et une véritable admiration pour les révolutionnaires. Tu n'étais pas obligé de dire la vérité mais tu l'as fais. Merci.

Se tournant vers son capitaine, elle sourit en l'entendant assurer qu'il irait dans cette prison. Celui-là alors ! Toujours a foncer tête baissée dans l'aventure, même si en l'occurrence, c'était dans une prison qu'ils se rendaient. Il tendit sa main devant lui et laissa le choix à ses compagnons de le suivre ou non. Georg suivit aussitôt ainsi que Lorenzo. L'amazone agrandit son sourire chaleureux. Quelle question idiote ! Bien sûr qu'elle venait, ils étaient nakamas après tout. Et pour eux, elle ferait vraiment tout et n'importe quoi.

- Évidemment que je viens ! Pas question de vous laisser seuls ! Et puis, en tant qu'ancienne esclave, pas question de laisser des prisonniers croupir en cellule

Elle déposa donc sa main dans le cercle et s'exclama d'une vois heureuse et pleine de joie, certaine que cette fois-ci, elle avait trouvé de véritables amis.

- Un pour tous, tous pour les Ryuu Shuiro !

Se penchant pour écouter ce que lui murmurait son meilleur ami, elle éclata de rire.

- Mais non Lorenzo ! C'est Ryuu Shuiro, les Dragons Écarlates. C'est le nom qu'à choisit Shin pour notre équipage. Les Ryuu Shuiro, c'est nous ! Et on va aller défoncer cette foutue prison !


Photobucket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s587.photobucket.com/albums/ss311/Suchi-Sama/
Inactif30
Capitaine des Hawkin's Pirates
Capitaine des Hawkin's Pirates
avatar

Nbre de messages : 153
Equipage : Hawkins Pirate
Prime : 65.000.000
Inscrit le : 02/01/2009

Feuille de personnage
Niveau:
51/100  (51/100)
Fruit du Démon : Gôma Gôma no mi
Expérience:
205/500  (205/500)
MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   Sam 23 Jan 2010, 01:46

La bande de mécréant des Hawkins pirates venait de pénétré quelques heures plus tôt. Les pirates venait à peine de sortir d'une histoire invraisemblable, à la merci de vil créature de la nuit, je veux bien sûr parler de vampire, êtres froids, ou encore surnommé suceur de sang. Grâce à la hargne des boucanier, ils réussirent tout de même à ressortir vivant du manoir des Von Cartsein. Néanmoins voyant le bon côté de la chose, Basil et ses hommes étaient à présent riche à s'en faire pété le slibar après s'être enfuit avec le trésor richissime du compte Vlad. De plus il avait renforcer ses rangs en enrôlant de fier combattant sous sa bannière. L'un d'eux était une jeune femme, plutôt ravissante au tempérament calme et discret, une dénommé Gabrielle Juna. Et pour fêter tout cela, l'équipage décida de dépenser une bonne partit du butin dans le bar le plus chic de la ville la plus proche du port. Les Hawkins pirates s'installèrent alors dans un bar sous la juridiction de ses précieux nakama, la plus part tous aussi fêtard et empli de fougue faisait la fête en buvant et mangeant tout ce qui leur passaient sous la main. Tendit que Aeryon le second du capitaine, Basil et Gabrielle restaient assit silencieusement se contentant d'esquisser un léger sourire en plissant des yeux communiquant à leur façon la joie qu'ils éprouvaient. Juna fille un peu spécial qui ne manqua pas d'échapper à l'attention du capitaine Hawkins, le regarda fixement depuis plusieurs minutes, puis ne le quitta des yeux sous aucun prétexte, comme si elle était fasciné par sa simple présence physique. Elle en aurait troublé plus d'un car sa beauté était loin de laissé de marbre la plus part des hommes de cette terre, mais pas Hawkins, il voyait bien au delà de cela, peut être était-ce du à son immense sagesse et maîtrise de soit que la sorcellerie lui avait apporté. Les pupilles de Gabrielle d'un bleu argenté intense transperçaient presque l'esprit du pirate. Mais pour ne pas la troublé d'avantage il prenait soin de ne jamais la regardé dans les prunelles, craignant pour sa santé mental. D'une certaine manière cela tournait presque à l'obsession pour la jeune dame. Aeryon ne manqua pas de trouver se cas de figure assez préoccupant. Mais avait également d'autre chose à pensé de son côté. L'expérience précédente qu'ils avaient vécu ensemble les avaient certes rapprochés et resserré leurs liens mais les avaient également rendu plus fort. Le fait de découvrir l'existence des monstres assoiffés de sang les avaient pas mal retourné, d'un autre côté cela leurs montra que le monde était bien vaste, et qu'il n'était qu'au début de leur périple. Basil se réjouissait sans le montré pour autant ce qui pouvait bien encore lui arrivé. En tout cas l'archipel Impérial Biscuit lui plaisait bien, il comptait séjourné sur l'île encore un certains temps pour la visité et en découvrir toute les richesse avant de s'en aller. Et à présent que les Hawkins pirates, avaient dorénavant une nouvelle navigatrice ils n'avaient plus qu'à attendre que le log pose se recharge pour repartir à l'aventure.
Plusieurs minutes passèrent, et l'amusement des pirates ne s'atténua guère, au contraire elle redoubla de force à l'approche de la tombé de la nuit. Qu'il ne voyait plus du même oeil soit disant passant à cause de leurs rencontre avec des vampires. Il devait bien en exister d'autre au monde, et c'était bien sa le problème. Plongé dans ses esprits, soudain le capitaine fut attiré par une conversation. Un mot en particulier avait happé son attention, "trésor". Il ne perçut d'abord que des brides de la discussion puis aux fils des minutes ce concentra pour n'en louper aucune syllabe. C'était un groupe de jeune gens situé non loin de la table des Hawkins pirates. A priori il s'agissait tout bonnement d'un équipage pirate, mais l'un deux un peu plus âgé que la moyenne de la bande affirmait être un soldat de l'armée révolutionnaire. Impressionnant, Basil n'en avait jamais rencontré de toute sa vie durant. Mais si l'un deux se trouvait là, ce n'était pas une simple coïncidence, un coup d'état se préparait forcément. Les révolutionnaires avaient la réputation de ne pas être des enfants de cœur, car d'une certainement manière il se débrouillait toujours pour propagé les idées de leurs mentor, j'ai nommé Dragon le révolutionnaire, un personne énigmatique nimbé de mystère. Certainement l'homme le plus recherché au monde. Et dans un second temps il provoquait la plus part du temps des émeutes ou parfois même des rebellions envers les dirigeant d'un royaume et des autorités. Il semblait leur demandé de l'aide, son but était de libérer des camarades de la célèbre prison de Rockbird qui était également une base de la marine, dont Basil n'en avait pas encore entendu parlé. Après tout il n'était là que depuis peu, cependant la présence d'une prison sur l'île ne le surprit par dans la mesure où la ville était bordé de pirate dans le moindre recoins. La marine devait se terrer dans une autre zone que celle-ci. L'endroit en question ressemblait d'ailleurs en tout point à Jaya plus particulièrement Mocktown sa capital étant redevenu le repaire des pirates de la routes de tous les périls depuis les exploits des pirates d'Hawkins, Bonney et Drake tous devenu supernovas après la bataille. Pour motivé les forbans l'anarchiste les attiras en leur précisant qu'un trésor inestimable était garder dans la base de la marine. A cette nouvelle il semblait quelque peu réjouit, en revanche ils n'avaient pas l'air de mauvais bougre quoi que leur capitaine semblait quelque peu excité. Basil ne pouvait laissé passer une chance pareille, il avait beau être plein au as il comptait bien s'en remplir les poches d'avantage avant d'entreprendre une nouvelle aventure. Sachant que ses compagnons auraient vite fait de tout dilapider en alcool et en nourriture. C'est ainsi que la capitaine Hawkins se leva et alla interpeller les pirates.


"Désoler de cette intrusion mais j'ai entendu votre conversation, vous n'arriverez pas tout seule prendre d'assaut cette base de la marine, laissez moi vous aidez moi même et mes hommes, j'ai déjà combattu contre plusieurs fois une les forces de la marine d'une base militaire, mon aide vous sera des plus précieuse"

Les pirates ne pouvaient certainement pas décliner l'aide d'Hawkins quoi qu'en faisant cela ils se doutaient bien qu'ils devraient partager le trésor avec le flibustier.


"Pardonnez mon impolitesse, je m'appelle Basil Hawkins, enchanté"

il marqua une courte pose voyant que personne ne répondit il s'empressa d'ajouter.


"Si vous acceptez je vous prierais de me suivre sur mon navire, nous si seront plus alaise à parler de certaine chose!"

Puis il rappela à l'ordre sa bande de bras cassé dont Gabrielle prit la tête sur le champ au moment même ou Basil tourna sa tête, puis il quitta la taverne en direction du port d'amarrage où se trouvait son navire le Death Wing.

Shin / Georg / Lucy / Ankh / Ventura : +35
Jao / Hakwins : +10


Célébrité:
Shin/Ankh/Ventura +3
Lucy/Georg +2
Basil/Jao +0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Archipel Impérial Biscuit] Le début d'une grande amitié. [CLEAR]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calendrier Impérial
» Le culte impérial devlan
» [Guerrier]Commissaire impérial (réserver au membre de l'empire de sun wood)
» Demande de partenariat avec Le 68ème Impérial
» Comment devenir Sénateur Galactique ou Impérial?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: La Route de tous les Périls [RP] :: Nulle part ailleurs :: Imperial Biscuit-
Sauter vers: