Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le fou VS La mouette (PV Ureï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faust VIII
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 763
Equipage : Voyage seul...Pour le moment
Prime : 54.000.000
Inscrit le : 20/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
98/200  (98/200)

MessageSujet: Le fou VS La mouette (PV Ureï)   Sam 05 Déc 2009, 19:04

Je venais enfin de délivrer mes compatriotes ainsi que mon boss... Je me rendais maintenant dans un endroit ou je pourrais tuer le plus possible pour pouvoir promouvoir notre belle évasion ! Plusieurs Marine m'eut trés vite reconnus. Bien que je n'avais pas encore d'avis de recherche sur ma tête... Je jouissais d'une popularité grandissante ces derniers temps... peut être que le fait que je devais être transferé à Lijeg Kentel en soit la cause.

J'entendais tout autour de moi des cris tous plus effrayé les uns que les autres ! Hum... douce mélodie ! Je marche dans les étroit couloir de pierre jusqu'a apercevoir une lumière scintiller au loin... je m'en approche inexorablement... Je commence à ressentir de l'envie de voir ce qui se cache derrière tant de Lumière ?!

La surprise d'abord...
Une grande salle ouverte, proposant une ossatures des plus inattendu avec de multiple pillier qui soutenait le plafond... De grand chandeliers suspendu au mur éclairait de milles feu cette magnifique salle... ... Répugnant ! C'etait sans contester une des rare salle encore en un seul morceau capable d'abriter une multitude d'individus... Tiens tiens que voili voilà devant moi... Effectivement il y avait devant mes yeux ébahit et avide de sang un petit groupe de cinq marineq qui d'après leurs expressions faciales il étaient en train de fuir la bataille. Plein de sueur, l'air peureux, discret... l'attitude pour qualifier ces poltrons me vinrent à foisons ! Je poussais un rire machiavélique et je tranchais de toutes part les larbins présents devant moi...

Massacre terminé, je me reposais en m'asseyant en m'adossant contre un mur. Mon arme toujours en main je regardais et observais la pièce dans la quel je me trouvais quand soudain j'entendis des pas,quelqu'un venait.

"... ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ureï Zamzag
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 112
Equipage : Sword of justice
Inscrit le : 19/08/2009

Feuille de personnage
Niveau:
46/100  (46/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Le fou VS La mouette (PV Ureï)   Mar 08 Déc 2009, 21:26

La salle était illuminée et vaste, les piliers qui soutenant le plafond étaient nombreux , la salle pouvait accueillir pas mal de gens, mais pour le moment elle abritée que deux personnes, un évadé fraichement arrivé venant de tuer quelques marines qui jonchaient le sol, Urëi venait de passer la porte, Faust venait de terminer son carnage et le lieutenant se dirigeait maintenant vers lui d’un pas lent, après toutes ses recherches il le retrouvé en fin, Zamzag ne voulait pas perdre de temps avec son adversaire mais s’il avait échappé au garde c’est qu’il été vraiment un dangereux membre de la cabale . Le claquement de ses sandales contre le sol résonné dans toute la pièce Faust finit par se retourner, Urëi quand à lui avançait les mains dans les poches, sa démarche était lente mais rythmé, derrière ses petites lunette noire guetté la moindre réaction du psychopathe et petit à petit la distance qui les séparée était diminué dans quelque instant il se retrouverait face a lui. Éventail a la main il savait qu’il n’y aurait pas de 2eme chance soit il le capturer maintenant pour son exécution, soit Urëi mourrait, pas d’alternative une seule mort possible, la sienne.

-Yo yo alors comme sa on ne t’avais pas bien menotté, rhaaaa c’est ennuyeux, je peux te demander si tu voudrait m’accompagné pour ton exécution, tu devrai déjà être mort a l’heure qu’il est.

Urëi souriait, il savait les enjeux de se combats mais l’idée de pouvoir rigoler un peu avec un adversaire aussi déprimant le faisait le plus grand bien. Faust le scrutait de haut en bas et Urëi lui rendait en souriant comme à son habitude.

- Tu vois, tu as tué beaucoup de marine c’est ennuyeux il faut mourir pour cela.

Le lieutenant tendit sa main vers Faust, comme pour les enfants il compté bien le ramené par la force vers un lieu qu’il n’apprécierait pas forcément. Les lustres diffusait de la lumière dans toute la pièce, l’ombre des piliers se dévoilé sous les pieds des deux adversaires et enfin dans l’imperturbable silence des lieux, Faust décida de prendre la parole.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust VIII
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 763
Equipage : Voyage seul...Pour le moment
Prime : 54.000.000
Inscrit le : 20/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
98/200  (98/200)

MessageSujet: Re: Le fou VS La mouette (PV Ureï)   Sam 12 Déc 2009, 15:30

Tens un autre marine venait de débarquer...Un air plutôt détendu... Je n'aime pas ça !
Je veux que l'ont ai peur en me voyant, Je me que tous le monde connaissent mon nom, que le simple fait de l'epeller leur donne des frissons.
Je me trouvais devant ce marin. Il affichait un drôle de visage et de ses petites lunettes, cachant ses yeux malicieux il sortit deux éventailles. Certainement son arme Pour le combat ! Je n'étais pas dupe et je ne jugeait pas les gens sur leur arme ! Il me demandait alors si je ne voulait pas revenir bien gentiment en Taul ! Mais quel Chieur. Si je me suis échappé ce n'est pas pour me faire sagement éxecuter dans les heures qui suivent. Une feignasse de surcroit ! Je saisissais avec une poigne des plus déterminé mon arme et je me jettais sur lui avec toute ma rage accumulé durant mon séjour à Impel Down en criant:


"Auscultation Kill ! Mange toi ça dans les dents l'oiseau !!"

Je me remémorais mon combat contre Ryuusuke. Ce jeune garçon plus jeune que moi d'au moins dix printemps... L'homme qui m'avait mit sous les barreaux, Cette homme, en face de moi... Il me rapellais tous le temps Ryuu, dans ses gestes, dans ses paroles, un air décontracté et un rêve utopique ! Je desteste ce genre d'homme ! Tiens d'ailleurs il semblerai que Les sword soit ici ! J'ai croisé plusieur marines qui en parlaient. Charmant, il Fallais que je gagne ici pour pouvoir trouver Nakamura si il est ici... et En finir une bonne fois pour toute !! Je le tuerai de mes mains je serrerai son petit cou tout maigrichon entre mes deux étaux. Je jouerai avec ses tripes comme quand on joue avec une poupée ! Je l'éradiquerai !!!!!!!

Bon pour revenir à notre combat... Je venais de porter une de mes techniques à toute Hate, le prenant sur le fait et je me demanais plutôt comment Mon adversaire dont je ne connais pas encore l'identité et les capacités allait réagir... Heureusement qu'il en est de même pour lui !
Maintenant cette pièce couverte et soutenue d'immense pillié qui se réchuaffaient à la lueur des torche allait devenir le théatre d'un terrible affrontement dont les pièces maitresses étaient deux jeune homme qui allait marqué d'une pierre blance leur histoire et celle du monde !

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ureï Zamzag
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 112
Equipage : Sword of justice
Inscrit le : 19/08/2009

Feuille de personnage
Niveau:
46/100  (46/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Le fou VS La mouette (PV Ureï)   Mar 15 Déc 2009, 01:39

Faust n'avait pas perdu de temps, loin des longues phrases de Urëi, il préférait attaquer. Il ne connaissait pas bien son adversaire ni se dont il était capable, son arme était se que l’on pourrait définir de lance, mais là n’était pas la seule chose qui le caractérisait, Faust semblait pressé d’en finir, sans doute du à la rage accumulé durant son emprisonnement, il ne se rendrait pas facilement.

-Auscultation Kill

Après avoir prononcé ces quelques mots Faust se jeta à corps perdu vers Urëi, qui surpris par se mouvement ne put s’empêché de grimacer. La pointe de la lance se rapprocha suffisamment du lieutenant pour sentir l’air provoqué par le mouvement, Zamzag exécuta un salto arrière un peu maladroit et retomba sur ses jambes.

- Oula c’est dangereux se truc tu pourrais blesser quelqu’un si je me fait toucher par sa je suis mal ^^

Il s’adressa à Faust avec un sourire maladroit et en se grattant la tête, il finit par se ventiler et vit dans les yeux de son adversaire que l’impatience le rongeait. Il saisit son éventail et tout en le fermant dit :

-Trace

Urëi pris alors appuie sur le pilier qui se tenait derrière lui, et en pliant les deux jambes se projeta vers son adversaire a grande vitesse, il rouvrît son éventail au dernier moment pour bloquer la lance de son adversaire qui c’était rabattu sur au moment de l’impact, l’éventail tranchant commença alors a jouer avec la lance de Faust, déviant ses attaques puis mieux contrattaquer sur le coup, mais son adversaire tenait bon, Zamzag ne se battait que d’une main pour plus de rapidité.

Le combat ne faisait que commencé Urëi n’était pas stupide au point de sous-estimer son adversaire, mais il fallait bien l’emmener a son exécution, car sinon la sieste n’aurai pas lieux et Kenji serait furax. Pour le moment les deux combattants faisait étinceler leurs armes sous les lustres flamboyant de la salle aux piliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust VIII
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 763
Equipage : Voyage seul...Pour le moment
Prime : 54.000.000
Inscrit le : 20/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
98/200  (98/200)

MessageSujet: Re: Le fou VS La mouette (PV Ureï)   Dim 20 Déc 2009, 18:35

Brave Combattant ! Cette homme dont je ne connaissait même pas le nom devait être de forces équivalentes avec moi. Nous nous annulions mutuellement. Nos coups dans un silence de cathédrale éclataient de toutes parts. Ma lance guillotine tenue à deux mains je me défendais comme je pouvais. Mon adversaire était trés fort mais surtout trés rapide... Il fallait que je retourne cette vitesse à mon avantage. Pour le moment tout allait bien, frachement libéré j'étais plus quand forme pour botter le cul à de simples marines ! Tiens un manque de concentration... Un mouvement d'air visait ma tête.. Je la tournais inextrémiste et une coupure apparue sur ma joue... Il ne fallait absolument pas que je e déconcentre sinon j'allais en payer le prix fort ! Par la droite... Auune ouverture, Par la gauche, même pas la peine d'y penser... Ce marine sortait vraiment du commun et il devait être tout aussi fort que Ryuusuke voir plus.
Je remarquais que Le marine utilisait une série de quatres coups avant de faire un pas en arrière pour récupérer et me frapper à nouveau quatres fois. J'éttendis et lorsqu'il il eut finit de me frapper je profitais du moment où il se prépara à réattaquer pour crier:

" Une ouverture, Feint Kill ! Dans les visage héhé..."

Je balayais des éclat de roche qui bien que de petites taille arrivèrent sur le visage de l'homme à lunette, d'un réflexe humain il mit un bras devant lui pour se protéger. A ce moment là je m'avançais et, La lance-guillotine toujours en main je reculais légèrement et clamais d'un air déterminé et furieux:

"Mange toi ça infidèle, Cutting & Finish Kill. "

D'un coup puissant je balayais ses jambes ce qui le fis chuter au sol... Je levais ma lance au dessus de ma tête et telle la peine capital cette dernière retomba lourdement sur mon adversaire dans un vacarme sans précédent. Le sol se fissura et un nuage de poussière fit son apparition sous l'impact du choc. J'étais passé à la vitesse supérieur et coryant mon adversaire KO j'essuyais les quelques gouttes de sang qui avaient perlé sur mon arme. Je me retrournais et fis demi-tour imaginant mon adversaire hors combat... c'était certainement la plus grosse de mes erreurs...
Je clamais alors un chant Cabaliens, un chant qui avait beaucoups de sens pour moi... C'était un peu comme si je chantais pour rendre hommage à mon adversaire... Il y avait du bon, enfin sichanter la mort de son adversaire peut etre considéré comme... Gentil ?!

"Je tue l'ascension méprisante.

Je vais tailler ta plaie tout comme la mienne
je ne peux plus écouter davantage les voix de la société
Je ne comprend. Vous êtes tous de beaux hypocrites.

Crier la joie !

Ta chanson est trempé de sang et pleine de connerie
Tu ne peux pas tirer la balle d' argent en moi.

Crier la joie !

C'est le drapeau noir , enfoiré !!
Je veux sortir mon cri pour toutes ces ordures de célébrités
Je baiserai ta fille sur ta tombe
Je baiserai ta fille sur ta tombe,
Je baiserai ta fille sur ta tombe,

Je vais tailler ta plaie tout comme la mienne
je ne peux plus écouter davantage les voix de la société

Je devrais mourir !

C'est le drapeau noir, enfoiré !!
Je veux sortir mon cri contre toutes ces ordures de célébrités

Je baiserai ta fille sur ta tombe,
Je baiserai ta fille sur ta tombe,
Je baiserai ta fille sur ta tombe,

Sang-froid "



Une chanson macabre mais déjà utilisé... C'est dernier temps je n'avais pas écrit beaucoups de chanson... du moins je n'en avais pas eut la possibilité... Vous savez quand vous étes emprisonné durant plusieurs semaines, on ne vous donne pas une feuille et un stylo comme ça... De peur que le prisonnier se suicide... Bref je me tenais droit et ma vois résonnant à travers les mur rocheux de ce batiment il y avait un écho inquiétant qui suivait mes paroles... comme un fantôme qui vous hante. Mais si cette petite raclure de marine que j'avais envoyé valser dans le décore se relevais... Je le mettrais en charpie, je le tortuerai, je le dépecerai, je
,, je lui procurera beuaocups de martyr, enfin assez pour me procurer du plaisir. Enfin si mon adversaire se relevais et qu'il montrais ne serais ce qu'un suel petit geste de combativité, je me ferai un plaisir d'expérimenter et de lui faire tester toutes es technique de combat dont je dispose ! L'habit ne fait pas le moine et ce n'est pas parce que je suis plutôt maigre et d'apparence en mauvaise état qu'il faut me prendre à la légére... ... Je vous tuerai tous autant que vous êtes !! Ceci est ce que l'on apelle courrament la folie, et j'en suis un bien atteins Whouhahahaha !!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ureï Zamzag
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 112
Equipage : Sword of justice
Inscrit le : 19/08/2009

Feuille de personnage
Niveau:
46/100  (46/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Le fou VS La mouette (PV Ureï)   Lun 28 Déc 2009, 18:03

Urëi était allongé sur le sol, son adversaire avait trouvé le moyen de le mettre au sol et de lui envoyé un coup bien placé avec sa lance.Il restait là, immobile parmi les les gravas qu'avais causé l'impact de Faust, apparemment il lui resté pas mal de ressource, son emprisonnement ne l'avais pas trop rouillé et il pouvait encore se battre, Urëi ne le sous-estimé pas c'était quand même un membre de la cabale. Tout en restant silencieux il songeait a commencé une bonne petite sieste ici à même le sol, mais sa mission l'en empêché, Kenji serait s'en doute contrarié si il apprenait qu'une sieste avait primé sur la capture de se malfrat. Il avait même entendu dire que c'était Ryu qui c'était occupé de lui et l'avait envoyé derrière les barreaux. Zamzag se demandé alors si Faust était au courant, s'il savait que celui qui lui avait infligé cette peine était ici, a sa recherche.Il s'arrêta de penser qu'en il entendit un chant des plus suspect:

Je tue l'ascension méprisante.

Je vais tailler ta plaie tout comme la mienne
je ne peux plus écouter davantage les voix de la société
Je ne comprend. Vous êtes tous de beaux hypocrites.

Crier la joie !

Ta chanson est trempé de sang et pleine de connerie
Tu ne peux pas tirer la balle d' argent en moi.

Crier la joie !

C'est le drapeau noir , enfoiré !!
Je veux sortir mon cri pour toutes ces ordures de célébrités
Je baiserai ta fille sur ta tombe
Je baiserai ta fille sur ta tombe,
Je baiserai ta fille sur ta tombe,

Je vais tailler ta plaie tout comme la mienne
je ne peux plus écouter davantage les voix de la société

Je devrais mourir !

C'est le drapeau noir, enfoiré !!
Je veux sortir mon cri contre toutes ces ordures de célébrités

Je baiserai ta fille sur ta tombe,
Je baiserai ta fille sur ta tombe,
Je baiserai ta fille sur ta tombe,

Sang-froid "


Urëi se mit à sourire son adversaire savait donc chantait et en plus il juré sur lui il ne voulait pas qu'il se relève et s'il le faisait il prendrait plaisir a le découper, exhiber ses tripes.Alors qu'il se relevait il se mit à fredonné à son tour:


Où est-il, où est-il
Le petit lapin égaré
Celui qui c'est perdu
Dans la démence
Dans la folie

Il a réussi a partir, a quitter la cage
Où est-il, où est-il
Le petit lapin égaré
Il va falloir le ramener
Pour le manger

Mais c'est qu'il se défend bien
Il veut retrouver sa liberté
Mais moi j'ai faim
Alors il ne s'en ira point
Reste jouer

Tu vas adorer
Mais c'est tu pourquoi on ta enfermé
Le lapin n'a pas sa place parmi la meute de chien enragé
Alors tu dois rester en paix
Paix et amour


Il fallait être soit fou soit Urëi pour comprendre cette chanson qui n'avait ni refrain ni sens. A la fin de sa petite chanson le lieutenant était debout, en se grattant la tête il s'adressa à Faust qui dos tourné se dirigeait vers la sortit.

-Héééééééé Faust tu m'entend désolé de t'avoir froissé, je me suis pas présentééééééé, je suis Urëi Zamzag Lieutenant de la marine et membre des Swords of Justice et au cas ou tu ne l'aurait pas compris je suis la pour ton éxécutionnnnnnnn et je crains que tu n'aie d'autre choix que de faire demi-tour, attenddddd je vais t'aider!!!!!

Urëi fit un grand sourire, il saisit son éventail qui était a ses pied et en sautillant de plus en plus vite se dirigea vers Faust qui se retourna de suite après son interpellation, il tenta de lui asséné un coup avec sa lance mais il le dévia tout en douceur avec son éventail, il longea sa lance et arriva finalement a porté de sa tête.


-Chuck Norris Kick

Le choc fut tel qu'il fut projeté dans les air, Urëi courut a son niveau puis lui asséna un coup d'éventail femé qui projeta Faust contre un pilier, il c'était encastré. Urëi arrêta sa course, se stabilisa et bondit contre le pilier en baillant:

-Head hunter

Le pilier ,et dans dans un tas de grava Faust était immobile, Zamzag quand à lui sautillé sur lui même devant le corps de son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust VIII
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 763
Equipage : Voyage seul...Pour le moment
Prime : 54.000.000
Inscrit le : 20/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
98/200  (98/200)

MessageSujet: Re: Le fou VS La mouette (PV Ureï)   Lun 28 Déc 2009, 21:46

Aime pas ça...
Ce... Ureï de son jolie nom, c'était relevé. Je me disais aussi, Tuer un lieutenant de la marine en deux coups ça n'arrive que dans les mangas ces truc là.
Il se permettait aussi de chanter... Tout comme moi, si seulement il se convertissait à la Cabale !
Je me retourne instinctivement. Oui il me reste des choses encore humaines comme l'instinc ! Je n'ai pas le temps de parer, il s'avance et m'envoie un coup de pied magistral... Même pas l'obligeance de me vouvoyer. Après tous on s'en fout, on est là pour se battre pas pour parler hé hé hé...

un coup, puis deux, Il ne s'arêttait pas là ! Il enchainait les frappes. Pour quelqu'un qui n'avait pas envie de se battre je le trouvais trés, hargneux ! Mon corps fracassa le pillier, je fus comme aspiré dedant... J'étais bloqué. Ureï déployé une force insoupsonnable. J'affichais un demi sourire et me laissais frapper. Après son enchainement de frappes, je retombais lourdement au sol. je me relevais par par instinc mais cette fois juste parce que j'avais envie de l'éclater, de lui faire manger la poussière... Je voulais le tuer !! !! !!

Je ne ressentissais pas la douleur vu que mon corps était sous morphine. Je souris bien que d'apparence je paraissais plutôt mal en point. mon bras seleva bizarrement, comme celui d'un automate. je fis deux pas vers mon adversaire qui se trouvais à une bonne distance non négligeable de 3 bon mètres.Je fis un mouvement circulaire de ma faux... un sifflement, puis un vent puissant balaya mon adversaire et le trancha pour l'emporté plus loin... quelques colone furent affectées et des marques d'entailles étaient visibles. Un tas de poussière et des éclats de marbres qui appartenait à l'ancienne colone que je m'étais prise s'envolèrent dans tous les sens et les torches qui servait à éclairer la pièce s'éteignirent plogeant notre lieu de bataille dans une obscurité, qui me permetterait de me dissimuler. La chasse a commencé hé hé hé. Je m'étais caché parmis les colonne à l'insu de mon ennemi, chose dont j'étais un professionel. Je clamais tout fort, et oui l'écho présent dans cete pièce me permettait de ne pas être repérer.

"Alors Ureï, as tu peur ? Non... Tant mieux, car je ne veux pas te faire peur, non... Je veux que tu me fasse voir du martyr !!"

Il est vrai que j'adore plonger ces raclures de marines dans un ambiance tout droit sortie d'un conte d'halloween, je m'amusais beaucoup et il fallait que je rejoigne le Maestro au plus vite mais cette fois je ne profiterai pas de cette chance pour m'enfuir, ce serait trop bête ! Je vais en profiter pour le tuer ! Lui, le marine, cette chose. J'allais réitérer avec mon Strong Wind of death pour tout en courant pour ne pas me faire repérer et me cacher derrière une autre colonne. Le sifflement que provoquait mon attaque résonnait dans tout la pièce pouvant rendre fou plusieurs animaux. Mais maintenant qu'un puissant vent qui laminé tous sur son passage arrivé jusqu'à Ureï arrivait, qu'allait il faire ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ureï Zamzag
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 112
Equipage : Sword of justice
Inscrit le : 19/08/2009

Feuille de personnage
Niveau:
46/100  (46/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Le fou VS La mouette (PV Ureï)   Mar 29 Déc 2009, 18:31

Tenace se combattant, Urëi lui avait infligé une série de coup dévastatrice mais il n'y paraissais rien, aucune expression, aucun ressenti il avait l'air imperturbable, il était pourtant sur de l'avoir touché bizarre c'est comme si il ne ressentais pas la douleur. D'une certaine manière il il se complétait, lui ressentait la douleur mais ne le montré pas, se qui veut dire que la seule manière de l'arrêter serait de l'immobilisé, encore un inconvénient car la salle était plongé dans le noir, Faust essayait apparemment de lui peur car sa voix résonnait dans l'immense pièce il était donc impossible de déterminer sa position. Intéressant, les deux combattants utilisaient deux sentiments opposé pour se battre, l'un la joie et l'autre la peur, mais c'est deux chose s'annuler la peur ne pouvais vaincre la joie et la peur ne pouvais effrayé la joie.

Quoi qu'il en soit la salle était maintenant plongé dans l'obscurité la plus totale, et pour ambiance de fond la voie glauque d'un psychopathe fraichement libéré, charmant. Urëi commença a songé a sa survie, a l'aveuglette il tata dans l'obscurité jusqu'à toucher un pilier, la lame de vent l'avait surpris et emporté au fond de la salle il avait embarqué quelque pilier avec lui, il sentit que son torse lui faisait mal il ne pouvait pas le voir mais s'il le sentait, il saigné et pas qu'un peu. Il décida alors de s'asseoir et d'attendre, si lui était blessé son adversaire l'était aussi mais lui ne perdait pas son sang,l'obscurité le caché a lui comme a Faust.Urëi était un céleste, le seul peuple a pouvoir utiliser le Mantra, lui ne l'avait pas encore acquis pas assez fainéant sans-doute mais il allait s'améliorer promis, dans cette situation il lui aurait était bien utile pour le repérer.

-Ohhhh t'est lààà? Écoute tu crois vraiment pouvoir retrouver tes nakamas mais au moins et tu sûr de vouloir les rejoindre, le Maestro et mort et Kenji arrivera d'un minute à l'autre alors fait ton choix!!

Ce mensonge était vraiment énorme mais aurait impactait le moral de son adversaire, Urëi avait pris le temps de se renseigné sur l'organisation de la Cabale les plus primé et les plus respecté était le chef un Géant, et le Maestro ,a supposé qu"il occupe une place importante dans la secte le seul fait d'évoquer son nom ferait s'en doute réagir Faust.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust VIII
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 763
Equipage : Voyage seul...Pour le moment
Prime : 54.000.000
Inscrit le : 20/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
98/200  (98/200)

MessageSujet: Re: Le fou VS La mouette (PV Ureï)   Mar 29 Déc 2009, 23:36

Nous étions comme l'ombre et la lumière, tous deu nous donnions un sens à notre vie, moi pour ma justice, celle de maitre Oswin, et lui Ureï se battait pour la justice. Nous étions seul lui, moi. Rien ne pourrait nous déranger de notre petit monde, ou plutôt mon monde... Celui de l'angoisse. Il semblait que cette enflure c'était prit mon attaque de plein fouet... Happy ! Je l'avais deviné car un délicat bruit de craquement et d'impact résonna dans toute la pièce... Je cherché ma proie à travers l'obscurité. Vous savez 10 ans à vivre dans un hopital psychatrique, A force de faire des nuit blanche, de se taper déséspérement le crane contre les parois en mousse, vous commencé à vous habituer à la pénombre. Cette folie qui vous hante et qui vous empêche de fermer l'oeil de la nuit... J'avais ressentis cette peur au paravant et même si je ne distingué pas clairement les détaille, j'arriver quand même à disserner les membres comme les bras que je pourrai lui arracher ou les pieds que je pourrai lui couper ! Déjà Ureï tenta le bon vieux mensonge. Comment je savais que c'était un mensonge ?
Hé bien déjà ce qu'il avait dit...

-Ohhhh t'est lààà? Écoute tu crois vraiment pouvoir retrouver tes nakamas mais au moins et tu sûr de vouloir les rejoindre, le Maestro et mort et Kenji arrivera d'un minute à l'autre alors fait ton choix!!

Hé hé hé... ce qu'il ne savait pas c'est que j'avais moi même délivré le Maestro avant de le rejoindre et de commencer ce combat ici. De plus je portais une confiance aveuglante a maitre Oswin et que de ce fait il faudrait plus que de simple paroles lançées à l'aveuglette ayant pour but de m'éfleurer ! Je me promenais de colonne en colonne... aucune réaction de mon adversaire. Je le vis... Ou plutôt une forme difforme, il avais du se reposer... Lavette ! Moi le sang ne m'affecte guère malgrés le fait qu'il était en train de ruisseler sur mon torse rapiècé... Je préparais ma charge et m'élançe dans les airs pour mon SlaughterHouse !

Je m'écrase de tout mon poid les jambes sur ma lance guillotine à l'horizontal et d'une retombé magistral, Un crac sourd mais puissant rententit...
Il semblerai que mon adversaire soit mal en point, tout du moins dans un état plus pitoyable que moi si mon coup avait porté.


"Miam, miam, miam... Alors tout va pour toi Ureï, tu ne trouve pas cette petite joutte, Mortel ?? Parce que moi je m'éclate !"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ureï Zamzag
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 112
Equipage : Sword of justice
Inscrit le : 19/08/2009

Feuille de personnage
Niveau:
46/100  (46/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Le fou VS La mouette (PV Ureï)   Mer 30 Déc 2009, 18:12

Son plan avait marché, la salle qui était plongé dans le noir le plus total ne permettait pas de distinguer les deux hommes ,même si Urëi enlevé ses lunette de soleil il ne verrait pas Faust qui était dissimulé. Il ne pouvait pas prendre le risque étant blessé de partir a l'aveuglette le seul moyen était donc de le faire venir jusqu'à lui, le mensonge n'était qu'un prétexte pour le faire réagir, et cela avait marché Urëi avait senti la présence de Faust il sauta dans les air et le sifflement de sa lance lui indiqua le moment pour l'esquiver, d'ordinaire il aurait utilisé No-chalence mais la c'était diffèrent car il ne voyait pas son adversaire. D'un rapidité extrême il fit 4 pas en arc de cercle sur le coté de façon a pouvoir se retrouver derrière lui lors de l'impact. Faust n'y vit que du feu, il fracassa le sol et dit:


"Miam, miam, miam... Alors tout va pour toi Ureï, tu ne trouve pas cette petite joutte, Mortel ?? Parce que moi je m'éclate !"

- C'est vrai je me suis bien marré mais disons que notre combat était quelque peut dangereux ^^


S'en attendre il frappa l'intérieur du genou se qui le fit pencher en arrière, Urëi le saisit alors en passant ses bras sous les sien pour les faire ensuite remonter jusque derrière sa tête, de cette manière Faust ne pourrait plus bougé ses bras, mais Urëi quand à lui ne pourrait pas bouger tout cour.

-Bon disons que l'on s'arrête là je commence a trouver cela dangereux et ennuyeux, je n'aime pas vraiment le noir je préfère toute les autres jolie couleurs ^^, alors voilà ce que je te propose, de toute façon nous avons perdu cette bataille beaucoup de marines sont mort aujourd'hui, sache que tu ne mourra pas, de toute façon tous cela m'ennuie, ses histoires de justice me touche vraiment mais le soucis c'est que tu n'y adhère pas, donc je te propose un accord, tu me laisse dormir et moi je te laisse retrouver tes petit camarade squand dit tu ?


Urëi savait se qui l'en courait s'il laissé échappé un prisonnier important mais il s'en fichait, se combat dans le noir ne l'amusait plus, il voulait tous simplement retourner sur le bateau piquer un petit somme. Puis il rajouta:

-Ne te fais pas trop remarqué cela ferait de la peine a Kenji s'il te voyait partir, il ne me ferait plus confiance tu vois, alors choisit bien ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust VIII
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 763
Equipage : Voyage seul...Pour le moment
Prime : 54.000.000
Inscrit le : 20/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
98/200  (98/200)

MessageSujet: Re: Le fou VS La mouette (PV Ureï)   Mer 06 Jan 2010, 22:33

La guerre ne determine pas qui a raison, mais uniquement qui survit


Urei ne faiblissait pas ! Il esquiva habilement mon attaque et se permettait même de m'empoigner et de m'immobiliser... Le salop ! Il avait réussi à me ligoter de son corps et commencer à me parler pour semblerai il me proposer un marché... Pour un marine il ne porté pas beaucoup d'interêt à la Justice, pourquoi l'avait il rejoint alors ? dans quel but ? Ce sont les questions qui m'était passées par l'esprit quand j'entendis:


-Bon disons que l'on s'arrête là je commence a trouver cela dangereux et ennuyeux, je n'aime pas vraiment le noir je préfère toute les autres jolie couleurs ^^, alors voilà ce que je te propose, de toute façon nous avons perdu cette bataille beaucoup de marines sont mort aujourd'hui, sache que tu ne mourra pas, de toute façon tous cela m'ennuie, ses histoires de justice me touche vraiment mais le soucis c'est que tu n'y adhère pas, donc je te propose un accord, tu me laisse dormir et moi je te laisse retrouver tes petit camarade quand dit tu ?

A vrai dire je m'en foutais ! Tous ce que je voulais c'était tuer et survivre, et dans ma position actuelle... J'avais plus besoin de survivre qu'autre chose. Je méditais quelques instants sur ma futur réponse et tout en souriant je lui rétorquais:


"J'accepte ta proposition ! Il deserra son étreinte Mais saches que tu ne seras pas crédible avec aussi peu de blessures envers ton Boss... Laisse moi t'aider..."

A ce moment là je me débattue et saisissant mon arme lui porta un coup qui fit apparaitre une plaie affreuse sur son torse et qui déchira son habit par la même occasion... Heureusement pour lui que la plaie n'était pas trés profonde... Avec tous ces combat ma lame a dut s'émousser... Quelle galère, Le sang qui s'était déposé dessus avait du attaquer l'acier, il faudrait que je l'aiguise davantage... Bref, Je lui souris et faisant demi tour je me dirigeais vers la sortie qui était légérement éclairé au loin... Je me mis alors à chanter comme au début de notre affrontement. C'était un peu mon rite, Glauque, érange, dénué de sens. Il fallais juste prendre ces chants Cabaliens comme une signature, celle de Faust VIII alias Doctor Kill... Ou dans le cas de ce Urei pour des berceuse, lui qui a tant sommeil...

" Inspire...


Je me rappelle sous le ciel de cette fin d'après- midi, en serrant ces fleurs que j'ai oubliées, si chèrement.
Et alors , cet hiver j'ai compté les jours avec mes doigts jusqu 'au jour où je voulais te voir.
Le ciel était bleu , les bons vieux jours lorsque mes rêves se sont brisés.
Il apporte la peine et la douleur . Le péché est sans fin. Pas un seul son ne peut être entendu. Cette nuit c'est le printemps.

Une soirée froide, je l'ai vue comme elle se tenait sous un cerisier , avec les pétales qui tombaient trop tôt.
Cette histoire disparaît de la route .
Elle était belle et jolie mais c'était tout ce que je savais d'elle.
Elle avait un visage vraiment triste. Ses longs cheveux cachaient ces larmes de fin d'après-midi.
À travers les saisons oubliées, cet endroit me la rappelle encore.
Le temps l'a fait disparaître, comme elle était délicate avec ses cicatrices noires et blanches.
Le ciel était bleu, les bons vieux jours lorsque mes rêves se sont brisés.
Le péché est trop profondément enterré, comme j'entend le son des ténèbres. Ce soir c'est le printemps.

Le spectacle de la cabine

C'était une fin d'après-midi froide et je me souviens de l'avoir vu se faire colorer par les gens.
Elle ne pourrait rien faire à part pleurer, ses larmes tombant comme les pétales serrées.

Je me rappelle sous le ciel de cette fin d'après-midi, en serrant ces fleurs que j'ai oubliées, si chèrement.
Et alors, cet hiver j'ai compté les jours avec mes doigts jusqu'au jour où je voulais te voir.
Le ciel de cette fin d'après-midi illumine le hangar. Le cerisier grandit derrière lui.
Et sous l'arbre, elle ment en cachant ses cicatrices avec la douille de son chandail espérant qu'elles disparaîtront juste pour un moment.
Le ciel était bleu, les bons vieux jours lorsque mes rêves se sont brisés.
Il apporte la peine et la douleur. Le péché est sans fin. Pas un seul son ne peut être entendu. Cette nuit c'est le printemps.

Expires... "

+30 pour les deux; Ca finit un peu bizarrement, je dois l'avouer. J'imaginais plus de sang, de bras arrachés et d'yeux éclatés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le fou VS La mouette (PV Ureï)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le fou VS La mouette (PV Ureï)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Rocher de la Mouette
» [FB Solo] [L'île de la Mouette] Aller ma fille, montres-moi ce que tu vaux
» La migration de la mouette. [PV Ecosse]
» EPREUVE D'IMMUNITE
» LOTO FOOT S45

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: La Route de tous les Périls [RP] :: Nulle part ailleurs :: Lijeg Kentel-
Sauter vers: