Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une fois la ronde nocturne terminée ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alinoë Reinard
Chevalier de l'Ordre
avatar

Nbre de messages : 17
Inscrit le : 21/12/2009

Feuille de personnage
Niveau:
31/100  (31/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Une fois la ronde nocturne terminée ~   Mer 13 Jan 2010, 05:51

Qu'elle heure était-il, 21 heure, 22 heure ? Ah, 22 heure et 25 minutes, c'était l'heure exacte à laquelle elle passait devant l'armurerie tous les soirs lorsqu'elle était de garde la nuit. La vie de chevalier n'était pas aussi passionnante que ce que les histoires ou les légendes pouvaient raconter mais Lin' ne s'en plaignait pas, elle devenait plus forte et plus utile avec le temps qui passe. Un entrainement strict et un emploi du temps à toute épreuve parsemé d'un peu de renouveau de temps en temps pour éviter que les habitudes s'installent, c'est tout ce dont avait besoin la demoiselle pour l'instant. Oh, elle espérait bien entendu toujours trouver le grand Amour qui comblerait sa vie mais celui-ci viendrait quand il pourrait et si elle parvenait à protéger sa patrie correctement peut-être pourrait-elle avoir une famille sans avoir peur du lendemain. Ce fut ce qui fut le plus frappant dans ses voyages, la tristesse et la misère qui côtoyaient le plus grand bonheur et l'allégresse. Imaginez, d'une île à une autre une histoire différente, un passé différent qui ont menés à des guerres ou des amitiés qui les marquent encore... et l'amour, l'amour d'êtres qui se sont connus qui ont mené à ce que le monde fait de meilleur ou de pire.

Cet esprit de dualité fut la chose la plus marquante que Lin' avait retenu de son voyage, de cette période de sa vie où elle fut une chasseuse de prime d'un talent moyen mais pas à remettre en question. Elle avait parfois brillé et parfois n'avait malheureusement échappée à la mort que de justesse mais elle ne regrettait rien. Et lorsqu'elle fut revenu en Lur-Albion, bien qu'avec des difficultés, elle avait put reprendre son ancien train de vie qui était juste un peu plus ensoleillé par son expérience et le petit pactole qu'elle avait réussit à amasser. La formation de chevalier était dure, le code plutôt strict et les entrainements difficiles mais elle n'avait pas lâché le morceau jusqu'il y a quelques mois lorsqu'elle fut finalement appointée Chevalier de l'Ordre comme l'était ses ainés Selene Adrians ou Neo Lightfellow, deux chevaliers accomplis qui lui avaient pratiquement tout appris. Sa vie était alors passée à celle de soldat de son pays avec le devoir de maintiens de la paix et autres petits détails qui accompagnent ces états de faits.

Le silence était de mise en général pendant les rondes et c'est pourquoi seulement lorsqu'elle fut remplacée par un collègue qu'elle se permit de pousser un petit soupire. Elle était de permission le lendemain et elle avait le choix entre aider au restaurant familiale ou se balader en ville et a vrai dire cela que ce soit l'un ou l'autre cela n'avait pas d'importance pour la demoiselle. Les deux étaient propices à des rencontres qui pouvaient changer sa vie... ou pas. Une fois arrivée dans la salle des gardes, la jeune femme posa la lance qui lui servait d'arme de garde pour ses rondes. Ce n'était pratiquement qu'une arme de décoration mais elle pouvait parfois suffire à effrayant les gens plus facilement qu'une épée ne pourrait le faire. La demoiselle posa aussi le casque de son armure qu'elle n'aimait pas porter quand elle pouvait éviter. C'était une bonne protection mais le poids était parfois gênant.

Tout en saluant au passage un collègue avec un grand sourire qui la caractérisait, Lin' testa rapidement ses réflexes pour voir si elle était en état de rester ou non plus longtemps éveillé mais elle était encore en parfait état d'éveil et probablement qu'elle n'aurait pas besoin de sommeil avant au moins une heure ou deux. Ne sachant que trop faire, la demoiselle se surprit à errer dans les jardins extérieurs du château attendant que la fatigue ne se montre d'elle même pour rentrer aux dortoirs des chevaliers. C'est donc le visage serein et rêveur tourné vers la pleine lune que la demoiselle s'adossa contre un arbre en quête de quelque chose dont elle même ne savait trop ce que ce serait... La nuit était encore jeune, il n'était pas encore minuit après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Spécialiste du déblocage de situation
avatar

Nbre de messages : 253
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Une fois la ronde nocturne terminée ~   Mer 13 Jan 2010, 19:46

    La nuit est belle. Le temps, carrément génial.
    Mais il manquait quelque chose; Et quelque chose de cruellement important ! Du moins, dans l’échelle de valeur de Cecil, ça l’était. Les femmes. Ah oui, il pouvait quitter le palais, aller en ville et se trouver une maison de passe où aller trouver sa femme - qui était pourtant complètement OK avec ses pratiques de nuits plus que douteuses - et s’amuser, à boire et à manger. Et oui, le train de vie de Cecil n’était pas aussi rugueux et strict que ses camarades. Ce n’était pas vraiment son titre qui lui donnait autant de droit, ni le fait qu’il avait à sa charge un prince qui allait bientôt être roi. Mais c’était parce que tout ce qu’il faisait, il le faisait vite et bien. Du, il avait le temps pour faire ce que bon lui chantait. Et quand il a du temps libre, le bougre va draguer.

    Ce soir là, il était dans les jardins; Et oui, il avait préféré rester dans « la haute ville » plutôt que d’aller déconner plus loin. Fatigué ? Pas réellement; Juste il avait envie de faire autre chose. Et ce « autre chose » était un sport peu commun qu’on appelait « Base-Bowl ». Mais n’ayant pas assez de monde sous la main, tout ce qu’il faisait était de s’entraîner avec son écuyer Michael - dit « Michou » - à « taper des balles ». Le pauvre jeune homme de seize ans envoyait des balles le plus fort possible sur le grand chevalier et ce dernier devait l’envoyer le plus loin possible avec sa « batte » qui était, dans notre situation, sa masse à deux main « Ighnir ». La force qu’il possédait, ajoutée à cela le poids de son arme, devait logiquement exploser les projectiles que lui lançait Michou. Mais le Chevalier du Cercle n’était pas qu’une brute. Il possédait aussi une technique si fine et « un toucher de balle » si précis qu’il était capable de juste la renvoyer. Et l’envoyer dans les étoiles.

    Et oui, une légende Lur-Albionienne raconte que les étoiles qu’on voit dans le ciel ne seraient que des balles projetées par le célèbre Guerrier ! Mais bien sur, à partir du moment où les gamins quittaient la maternelle, ils savaient que ce n’étaient là que des simples racontars.
    Puis l’attention du grand gaillard d’un mètre quatre vingt dix fut attirée par quelqu’un qui marchait là bas. En fait, son attention fut attirée seulement parce que la personne qui marchait, bah c’était une fille. Si c’était un homme, le trentenaire n’aurait pas même daigné lui jeter un coup d’œil. Hautain ? Pas du tout. Juste aucun intérêt à regarder un homme, sans formes et avec quelque chose coincé entre les deux jambes.

    L’homme en armure se jeta tout de suite sur l’occasion. Il balança son illustre arme sur son pauvre écuyer qui le rattrapa tant bien que mal, écrasé par le poids de cette immense masse d’ébène. Et Cecil s’approcha de l’arbre, sans vraiment chercher à se cacher. Arrivé près d’elle, il constata avec tristesse que la demoiselle sortait à peine de la maternelle - façon de parler - ! Quoi qu’une femme jeune serait mieux que pas de femme du tout; « HOLA QUE TAL ! » lança haut et fort le bonhomme, sans savoir que le langage qu’il utilisait n’était pas vraiment le plus adapté.

    « Oups. Désolé, c’est tes seins qui me font délirer. Jolie poitrine, tu dois faire tourner les mecs en bourrique avec ça ! Tu veux bien me les prêter pour cette nuit ? MOUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA. Pardon, c’est le soleil qui me fait délirer. Je peux connaître ton nom & prénom… Poulette ? » Quel tact. Quel langage soutenu. Quelle classe. Il était pas un chevalier célèbre pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alinoë Reinard
Chevalier de l'Ordre
avatar

Nbre de messages : 17
Inscrit le : 21/12/2009

Feuille de personnage
Niveau:
31/100  (31/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Une fois la ronde nocturne terminée ~   Dim 17 Jan 2010, 20:27

Il ne se passa que quelques temps de silence à observer la lune en silence avant qu'une présence ne se fasse sentir qui approchait l'arbre en direction plus précisément de la demoiselle en armure qui n'esquissa aucun geste pour voir qui s'approchait d'elle. Elle qui en général est extrêmement sociable n'avait pour une raison inconnue pas la curiosité de voir qui était là, chose rare dans ses habitudes. Ainsi lorsque l'homme prononça d'une voix forte et puissante (mais aussi dans une langue inconnue) une phrase qui échappait à la connaissance de la demoiselle, celle-ci sursauta avant de se tourner face à l'homme, main posée sur le manche de sa gunblade le visage emprunt d'un regard interrogateur.

« Oups. Désolé, c’est tes seins qui me font délirer. Jolie poitrine, tu dois faire tourner les mecs en bourrique avec ça ! Tu veux bien me les prêter pour cette nuit ? MOUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA. Pardon, c’est le soleil qui me fait délirer. Je peux connaître ton nom & prénom… Poulette ? »

Bien qu'elle avait reconnu l'homme devant elle comme étant le Chevalier du Cercle Cecil et l'un de ses supérieurs hiérarchique les plus hauts placés, la jeune femme hésita un instant à dégainer son arme pour empaler l'impudent qui avait osé lui parler ainsi. Mais calmement, la demoiselle lâcha son arme et se contenta d'afficher un air sombre pour lui répondre simplement et de manière sèche:

-"Alinoë Reinard, Chevalier de l'Ordre, monseigneur... Et sans vouloir vous offenser, il fait nuit..."


Avait-elle dit en réponse à sa brève phrase sur le fait que c'était le soleil qui le faisait délirer. Aussi calme que pouvait sembler l'être la demoiselle à première vue, il n'en était pas moins que c'était la première fois qu'elle parlait en tête à tête (écuyer mis à part) avec une légende de la chevalerie telle que Cecil et elle ne pouvait se permettre de se faire mal voir en tant que Chevalier débutante. Bon, là par exemple elle avait faillit tenter de l'empaler avec son épée, chose qui aurait été nettement mal vue en plus d'être probablement une tentative ratée.

-"Que me vaux l'honneur de votre humble présence, Maitre Cecil...?"

Avait-elle ensuite ajouté d'une voix plus calme et neutre que pour la phrase précédente. Toujours veiller à ce que l'on présente de la politesse à un supérieur, même si celui-ci est aussi pervers qu'un vieil ivrogne de bistro ayant eut bien plus que sa ration d'alcool pour la nuit. Oui, chez Lin', la première impression est capitale dans une rencontre de courtoisie telle que celle-ci or Cecil avait mis le pied dans ce qu'elle supportait le moins chez un homme, c'était pas de bol hein ?

[Erf, je vois pas trop quoi d'autre ajouter... T-T]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Spécialiste du déblocage de situation
avatar

Nbre de messages : 253
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Une fois la ronde nocturne terminée ~   Mer 20 Jan 2010, 17:59

    C’était donc une belle demoiselle. Jeune, fraîche, BLONDE et avec des seins. Tout pour plaire à notre dévoué serviteur Cecil (sans son armure) qui aimait ce genre de créature. Rho, ne soyez pas méchant en le traitant de goujat et coureur de jupon. C’était un homme, comment voulez qu’il soit ? Bien qu’il était doté un grand sens de l’honneur et d’une grande fierté comme ses « frères », il lui arrivait de penser avec le dessous de sa ceinture plutôt que de réfléchir avec sa tête. Trop fatiguant, qu’il disait. Surtout qu’il lui arrivait, souvent en ce moment, des moments où son cerveau refusait de tourner, trop inhibé par l’alcool. Il était chevalier, et alors ? Sa condition de guerrier « preux, noble, et qui défend la veuve et l’orphelin » l’empêcherait-elle de faire ce qu’il lui plait et s’amuser comme un enfant ? Non, il ne croit pas. Et Lancelot, le grand prince beau comme un Apollon autorisait notre grand homme à faire ce que bon lui semblait, tant qu’il ne faisait pas d’inadmissibles choses.

    Bref, le bougre s’était montré bien vulgaire. Oui, il avait du mal à ce moment de la soirée, de parler comme il pourrait le faire si c’était plus tôt. Même avec les princes il était comme ça, c’est vous dire… Et bien sur, le seigneur remarqua que la jeune fille était à deux doigts de dégainer son épée pour le trancher en deux. Chose qu’elle ne fit pas, sachant pertinemment que même bourré il avait toutes ses chances de vaincre la jeune guerrière et que les hautes instances ne pardonneraient jamais un tel acte de « trahison ». Même si au final, ça n’aurait guère déranger le grand homme qui appréciait aussi les femme un peu sauvages et… Violentes.

    « OHHHH, pas besoin d’être aussi formelle avec moi miss jolie lolos. Les demoiselles n’ont pas à parler ainsi avec moi, HAHAHAHAHA. » Il se retourna vers son écuyer et lui lança : « En revanche, toi, fait gaffe. Que je te prenne pas à être impoli avec moi ou je t’envoie au coin ». Au coin ? Oui, vous avez très bien compris. Cette punition que les professeurs de maternelles donnaient aux enfants pas sages. Cecil était peut-être un trentenaire avancé, mais gardait en lui une âme d’enfant.

    « Ainsi donc, mademoiselle Noelie Nard. Chevalier de l’ordre… On ne dit pas chevalière pour une femme ? » Le maître de la masse fronça ses sourcils avant de se mettre à gratter le sommet de son crâne, perplexe; « Enfin, on s’en fou. Et je t’assure, miss, je ne suis pas bourré. Je crois que je ne me suis jamais senti aussi bien qu’aujourd’hui. Tu t’appelle comment déjà ?

    Ah, oui, Noelie Nard, mes confuses. Je suis plus tout jeune, il m’arrive des fois de perdre un peu la tête. Que vous vaux l’honneur de ma présence ? Ma présence, un honneur ? Mouarf, j’voyais pas ça comme ça. Hector oui. Albion dans une certaine limite. Ce sont eux, les nobles. Moi, je suis un homme du peuple, hein. J’ai grandit dans la ville, j’ai connu quelques misères. Donc plutôt que ‘maître Cecil’, appelle moi Papa ou quelque chose comme ça, c’est carrément plus mieux.

    Il n’empêche que tu es vachement jeune, diantre. Tu n’aurais pas une grande sœur une maman veuve qui n’aurait rien à faire de ses soirées ? Boire un verre avec moi, et plus si affinité. Genre jouer au scrabble, aux échecs… Aux DAMES. » Puis il pouffa de rire, visiblement admiratif de son « jeu de mot » carrément bidon. Puis il soupira, profitant pour s’étirer les bras. « AAAH, je me souviens. Noelie machin. La demoiselle qui a disparu j’sais plus quand et qui est revenu j’sais plus quand. Et le tout pour je sais plus combien de temps. T’as de la chance, t’aurais pu ne jamais avoir la chance d’être prise, ou reprise dans l’Ordre.

    Alors, tu raconte quoi de beau ? J’ai passé ma journée à glander car il se passe rien en ce moment, alors dit moi que t’as eut une journée plus intéressante ou je vais tout de suite me pendre à cette branche. Sérieusement, la vie est à mourir ici. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alinoë Reinard
Chevalier de l'Ordre
avatar

Nbre de messages : 17
Inscrit le : 21/12/2009

Feuille de personnage
Niveau:
31/100  (31/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Une fois la ronde nocturne terminée ~   Mer 27 Jan 2010, 20:31

A peine venait-elle de prononcer cette phrase dans laquelle elle se présentait que le chevalier du cercle Cecil lui répondit de manière légère en l'appelant par un nom qu'elle se retiendra de répéter. Il y avait vraiment de tout dans les chevaliers de Lur-Albion, hein ? Et tant mieux, au moins les journées étaient un peu plus intéressantes que si il n'y avait eut que des coincés de la vie.

« Ainsi donc, mademoiselle Noelie Nard. Chevalier de l’ordre… On ne dit pas chevalière pour une femme ? »

-"Je m'appelle Alinoë Reinard, monseigneur... Et la chevalière est un bague portée par..."

« Enfin, on s’en fou. Et je t’assure, miss, je ne suis pas bourré. Je crois que je ne me suis jamais senti aussi bien qu’aujourd’hui. Tu t’appelle comment déjà ? »

Bon, elle venait royalement de se faire couper dans sa réponse, mais cela n'avait pas d'importance. La demoiselle fit une petite moue boudeuse avant de soupirer et de commencer à répondre calmement:

-"Ali-"

« Ah, oui, Noelie Nard,- »

"-noë Reinard..."

Non seulement il l'a coupait dans son élan mais en plus il massacrait son nom ? Ce Cecil était vraiment quelque chose mais elle ne connaissait à peine, elle n'allait tout de même pas le mettre dans sa liste orange tout de suite ? Peut-être que si en fait, en tout cas il y avait peu de chance qu'il entre dans sa liste PCP un jour, sa liste des Princes Charmants Potentiels comme elle aimait l'appeler. Liste où il n'y avait pour l'instant personne, mais elle était encore jeune et il y avait nombre de situations qui devraient pouvoir lui permettre d'en ajouter, n'est-ce pas ?

« -mes confuses. Je suis plus tout jeune, il m’arrive des fois de perdre un peu la tête. Que vous vaux l’honneur de ma présence ? Ma présence, un honneur ? Mouarf, j’voyais pas ça comme ça. Hector oui. Albion dans une certaine limite. Ce sont eux, les nobles. Moi, je suis un homme du peuple, hein. J’ai grandit dans la ville, j’ai connu quelques misères. Donc plutôt que ‘maître Cecil’, appelle moi Papa ou quelque chose comme ça, c’est carrément plus mieux. »

-"Si c'est ce que vous souhaitez, monseigneur..."

Tiens, il venait de remonter un peu dans son estime, il était comme elle venant des rues de Lur-Albion et non pas de ses grattes-ciels comme elle aimait à appeler les nobles dans sa tête. Cela expliquait son comportement un peu plus direct que les habituels chichi des chevaliers, dont elle avait pris bizarrement facilement les habitudes. Peut-être que lorsqu'elle serait une Chevalier plus accomplie, elle laisserait sa personnalité parler plus que ce n'est le cas en ce moment.

« Il n’empêche que tu es vachement jeune, diantre. Tu n’aurais pas une grande sœur une maman veuve qui n’aurait rien à faire de ses soirées ? Boire un verre avec moi, et plus si affinité. Genre jouer au scrabble, aux échecs… Aux DAMES. »

La demoiselle ne put s'empêcher d'afficher un petit sourire amusé devant les pitreries de la légende. Même si elle n'appréciait que peu les remarques sexistes, son coté grand-guignolesque devait lui apporter les sourires des plus jeunes... et des plus lubriques aussi, probablement, mais elle préférait éviter de penser à ça. D'ailleurs, elle se demandait ce que le Chevalier voulait dire par "jeune", soit une jeune femme de 25 années était jeune de son point de vue, soit elle paraissait plus jeune que son âge. Fin bon, cela n'avait pas énormément d'importance actuellement.

-"Et bien, je dois vous annoncer que ma mère est parfaitement heureuse avec mon père qui est toujours en vie et que je n'ai pas de sœurs... Mais le restaurants que mes parents tiennent, les délices de Lur-Albion, serait ravi de vous avoir comme client, vous savez, leur plats sont les meilleurs du royaume..."

Toujours placer une pub pour le restaurant lorsqu'on en a l'occasion de manière presque naturelle. Si elle arrivait à faire d'une légende du royaume un client fidèle qui amènerait peut-être un Prince ou un collègue au restaurant, ses parents lui pardonneraient peut-être finalement totalement son incartade d'il y a quelques années lorsqu'elle était partie en voyage pour trouver l'amour.

« AAAH, je me souviens. Noelie machin. La demoiselle qui a disparu j’sais plus quand et qui est revenu j’sais plus quand. Et le tout pour je sais plus combien de temps. T’as de la chance, t’aurais pu ne jamais avoir la chance d’être prise, ou reprise dans l’Ordre. Alors, tu raconte quoi de beau ? J’ai passé ma journée à glander car il se passe rien en ce moment, alors dit moi que t’as eut une journée plus intéressante ou je vais tout de suite me pendre à cette branche. Sérieusement, la vie est à mourir ici. »

La demoiselle tiqua un instant lorsque Cecil engagea la discussion sur son passé quelque peu aventureux, elle était donc connue des instances supérieures de Lur-Albion bien plus qu'elle ne l'aurait voulue. Ca se trouve, elle avait déjà une vieille réputation de fuyarde qui ruinait toute ses chances de trouver l'amour dans le royaume. La demoiselle poussa un soupire déprimé avant de répondre sur un ton plus calme et gentille qu'au début de la conversation.

-"Bon, appelez moi Lin' si vous n'arrivez pas à retenir mon prénom... Quand à ma journée et bien, elle n'a pas été plus passionnante qu'une autre... Mais si vous le souhaitez et pour vous éviter la peine d'aller vous pendre, je peux vous raconter l'une des histoires que j'ai vécue pendant ces années où je suis partie de Lur-Albion, qu'en dites vous...?"

C'était un moyen comme un autre de passer le temps après tout, il était tard mais pas encore assez pour que la jeune femme ne veuille rentrer chez elle pour aller dormir. Raconter ses aventures de Chasseuse de Prime à un supérieur ne serait peut-être pas à son avantage pour une promotion plus tard, mais ça n'avait pas d'importance à ses yeux. Peut-être ainsi réussirait-elle à connaitre les aventures que Cecil lui même à vécue de cette manière après tout, de bonne histoires, ça ça fait passer le temps.

-"Vous avez de la chance en plus, j'étais accompagnée d'une belle jeune femme pendant la plus grande part de mon voyage en prime..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Spécialiste du déblocage de situation
avatar

Nbre de messages : 253
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Une fois la ronde nocturne terminée ~   Jeu 11 Fév 2010, 03:07

    « Et c’est-ce que je souhaite, mademoiselle Alinoelie. Je ne suis qu’un cowboy solitaire~♪. Je n’ai besoin des égards qu’ont Albion et Hector. Je l’ai dit. Les nobles, ce sont eux. Moi j’ai fait tellement de conneries au cours de ma vie que je m’étonne être encore vivant » lance Cecil en repensant à son passé. Il est né paysan, a grandit ainsi avant de devenir chevalier. Entre temps, il avait effectivement fait des tas de bêtises - et cela ne l’empêche pas d’en faire aujourd’hui encore, beaucoup - et a, encore et encore, refusé les propositions d’anoblissement de la part du souverain suprême ainsi que de ses fils. C’était un privilège énorme, « suprême », qui aurait permis d’effacer tous ses pêchés et troubles causés. Mais aussi étrange ce chevalier pouvait-il paraître être, il restait quelqu’un de droit. Et il refusait que ses fautes soient balayés d’un revers de la main grâce à un gain de « titre ». Bien entendu, toutes ces histoires étaient contées et racontées dans tous les bars. Cecil était un homme reconnu et qui n’a jamais rien caché de son passé.

    « Enfin, j’ai des soucis avec les noms, je pense que vous l’avez remarquer. Noelie… Aelinore… Akinator… Ah. Alinoë c’est ça ? Fiou, ils sont pas faciles tes parents, à te donner un prénom aussi compliqué à dire. Mais j’avoue que c’est carrément classe. Dire que je me fou toujours de la gueule d’Hector car j’trouve son prénom ridicule… Mais oooooh qu’il est beau gosse. Le sacripant, il attire l’attention de toutes les demoiselles lorsqu’il arrive. La prochaine fois qu’il y a une fête ou un bal j’irais le séquestrer dans la cave à vin. Avec Albion, j’ai aucun risque. Le pauvre n’a que faire des relations. Tout ce qui l’importe, c’est la sécurité des princes. Et de Fye en particulier. Aaah, pauvre Fye. Il a pas hérité du plus cool de nous trois, mouahahahaha » beugle notre super chevalier en posant sa main contre sa poitrine, avant de s’arrêter brusquement et de regarder à gauche et à droite. Personne. Il soupire alors de soulagement; « Vache, faut que je fasse gaffe quand je parle. S’ils m’entendent dire ça je suis cuit. Ali… Noë ! Ouais j’y arrive, oh putain je suis génial. Donc je disais, Noelie. Si tu croise un jour Albion, essaye de l’ignorer. Ça vaut mieux pour lui et pour toi. Sauf si t’as vraiment envie de gratter l’amitié… Il est du genre loyal & fidèle. Mais oh qu’il est difficile d’accès. Pour devenir pote avec ce plot, j’ai du le pousser à bout. J’suis apparut lorsqu’il prenait son bain. A poil, il pouvait rien faire. Enfin, rien faire. Il m’a balancé sa baignoire dans la face et j’ai encore une bosse ici » dit-il en montrant une bosse au sommet de son crâne avant de soulever son vêtement, montrant ses abdominaux… Couverts de cicatrices; « Et quelques blessures ici. C’est fou ce qu’il peut être violent. Il a pas besoin de sa hache pour blesser. Il doit être encore plus habile avec sa brosse a dent et sa cuillère. » un moment de silence, puis; « D’ailleurs, il faisait quoi avec une cuillère pendant son bain ? »

    Un autre silence puis quelques instants après, Cecil tire une mine sévère, presque énervée; « Ne me dit pas qu’il se gave de pâtisseries en cachette le soir ?! LE SACRIPANT. IL A PAS LE DROIT ! Il a pas le droit de me faire ça ! » avant de donner un coup de poing contre le sol, faisant fissurer le béton et trembler la terre. « Je lui ferais payer ça. Il est quel heure ? Nan trop tard, il doit être en train de pioncer. Demain, j’vais l’attraper pendant son bain. Et s’il me cache quelque chose, il risque de le regretter éwé »

    Puis il s’arrête et se retourne vers la demoiselle; « Ah, oui, pardon. Je suis parti en délire. Mais c’est la faute à Albion. Dommage que ta mère soit mariée et que ton père soit vivant. ENFIN NON. Tant mieux pour toi, tant pis pour moi tu vois ce que je veux dire ? » lâche le trentenaire en bougeant ses mains, l’air embarrassé; « et bien joué le coup de la pub. Mais pas besoin d’en faire, je passerais quand je pourrais. L’entreprise familiale, c’est important hein ? Je devrais en faire de même avec ma petite femme. Une pâtisserie, ça sonne pas mal non plus ujh ? »

    Il s’arrête, écoute la demoiselle et ajoute; « Ah, raconte moi tout. Les expériences des autres sont toujours bonnes à prendre, n’est-il pas ? J’ai fait quelques voyages aussi. Rencontré quelques pirates. Ah, ce Akagami no Shankusu par exemple. Un type facile à vivre, bien cool. J’ai pris quelques verres avec lui quand il est venu sur LA, il y a quelques années. Enfin c’est de l’histoire ancienne. Donc raconte moi tout. Et parle moi surtout de la petite belle jeune femme que tu as à l’instant évoqué, ça m’intéresse. Les prendre au berceau n’est pas bien glorieux mais il faut que je fasse quelques bons investissements pour le futur. Pour mes gosses, à la limite. Ou pas non, je vais penser à moi d’abord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alinoë Reinard
Chevalier de l'Ordre
avatar

Nbre de messages : 17
Inscrit le : 21/12/2009

Feuille de personnage
Niveau:
31/100  (31/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Une fois la ronde nocturne terminée ~   Sam 27 Fév 2010, 19:33

« Et c’est-ce que je souhaite, mademoiselle Alinoelie. Je ne suis qu’un cowboy solitaire~♪. Je n’ai besoin des égards qu’ont Albion et Hector. Je l’ai dit. Les nobles, ce sont eux. Moi j’ai fait tellement de conneries au cours de ma vie que je m’étonne être encore vivant »

*Presque !*

Oui, le chevalier Cecil avait presque réussit à prononcer son nom. Tout en écoutant d'une oreille distraite ce que disait le chevalier du cercle, la demoiselle chercha quelque chose dans un petit sac qui trainait à sa ceinture. C'était un sac tout simple dans lequel elle rangeait le plus utile et le plus important pour la journée, rien de bien méchant, et duquel elle sortit un stylo et un petit carnet. Elle commença à noter quelque chose dessus, quelque chose d'important à ses yeux, quelque chose qu'on ne reçoit qu'une seule fois dans sa vie, quelque chose de précieux à tout être qui se respecte et qui définis souvent qui l'on est aux yeux des autres: son prénom. D'un geste calme et sans bavure, elle termina de sa plus belle écriture sans bavure de noter son nom sur une page qu'elle arracha.

« Enfin, j’ai des soucis avec les noms, je pense que vous l’avez remarqué. Noelie… Aelinore… Akinator… Ah. Alinoë c’est ça ? Fiou, ils sont pas faciles tes parents, à te donner un prénom aussi compliqué à dire. Mais j’avoue que c’est carrément classe. Dire que je me fou toujours de la gueule d’Hector car j’trouve son prénom ridicule… Mais oooooh qu’il est beau gosse. Le sacripant, il attire l’attention de toutes les demoiselles lorsqu’il arrive. La prochaine fois qu’il y a une fête ou un bal j’irais le séquestrer dans la cave à vin. Avec Albion, j’ai aucun risque. Le pauvre n’a que faire des relations. Tout ce qui l’importe, c’est la sécurité des princes. Et de Fye en particulier. Aaah, pauvre Fye. Il a pas hérité du plus cool de nous trois, mouahahahaha »

Alors qu'elle allait donner la page au chevalier Cecil, elle abandonna complètement l'idée lorsqu'il se mit à parler des deux autres chevaliers du Cercle, Hector et Albion, et du Prince Fye. Sans perdre un instant, elle nota toute les informations intéressante sur son bloc note, rangeant au passage la petite feuille avec son nom dans son sac de ceinture. Cecil était vraiment pas un chevalier comme les autres, direct et franc, rigolard et facilement approchable. Il discutait facilement de choses parfaitement impossible à imaginer de la part de toute autre personnes comme elle qui était une chevalier en bas de l'échelle ou les citoyens de Lur-Albion.

« Vache, faut que je fasse gaffe quand je parle. S’ils m’entendent dire ça je suis cuit. Ali… Noë ! »

*Ouais ! Il a bien dit mon prénom ! Yata !*

« Ouais j’y arrive, oh putain je suis génial. Donc je disais, Noelie. »

*Fin de compte, j'ai rien dis...*

Garda pour elle même en pensée la demoiselle. Elle avait peu d'espoir que le chevalier garde en tête son prénom un jour, mais elle n'avait pas l'intention d'abandonner maintenant. Aussi rapidement qu'elle l'avait rangée dans son sac, la demoiselle ressortir le bout de papier et le pointa dans la direction du Chevalier Cecil avec un air plein de défi. Elle lui ferait apprendre son nom, il l'apprendrait un jour ou l'autre, même si elle devait mourir pour ça ! ... Ou p'tet pas finalement, mourir pour un nom serait stupide.

« Si tu croise un jour Albion, essaye de l’ignorer. Ça vaut mieux pour lui et pour toi. Sauf si t’as vraiment envie de gratter l’amitié… Il est du genre loyal & fidèle. Mais oh qu’il est difficile d’accès. Pour devenir pote avec ce plot, j’ai du le pousser à bout. J’suis apparut lorsqu’il prenait son bain. A poil, il pouvait rien faire. Enfin, rien faire. Il m’a balancé sa baignoire dans la face et j’ai encore une bosse ici »

-"Sa... baignoire...?"

Répéta la demoiselle avec un air perplexe et étonné. Elle n'imaginait pas le chevalier propre sur lui même et calme d'apparence comme Albion faire voler une baignoire à travers la pièce en étant complètement nu... à cette pensée, la demoiselle ne put s'empêcher d'avoir une réaction puérile dut à sa jeunesse qui fut de rougir en imaginant le chevalier du cercle Albion complètement nu. Elle poussa un toussotement rapide pour tenter de se reprendre mais Cecil était déjà repartis sur sa description de ses blessures en dévoilant son torse marqué par les cicatrices certaines sans doute dut à des batailles mémorable (ou pas) et dangereuses... et d'autre dût apparemment à sa manière désinvolte d'être.

« Et quelques blessures ici. C’est fou ce qu’il peut être violent. Il a pas besoin de sa hache pour blesser. Il doit être encore plus habile avec sa brosse a dent et sa cuillère. »

Et un canard passa. Une boule de paille aussi. Et probablement bien d'autres trucs pour signaler que quelque chose n'allait pas dans cette description. Lin regardait le chevalier d'un air encore plus perplexe qu'auparavant.

« D’ailleurs, il faisait quoi avec une cuillère pendant son bain ? »

Prononça enfin le chevalier en pointant ce détail étrange dans son récit. La demoiselle ne put s'empêcher d'afficher un sourire amusé en voyant le regard sévère que Cecil affichait maintenant à cet instant en faisant le lien entre cuillère et snack personnel. Mais son regard changea rapidement pour laisser place à la surprise en voyant l'homme frapper le sol de son poing, le faisant fissurer sous l'impact. Elle resta silencieuse en observant l'impact alors que Cecil s'excitait une nouvelle fois tout seul en parlant de son collègue Albion et de revanche. Son mentor, le chevalier Neo Lightfellow, était un spécialiste du combat à main nue et de la force brute, n'utilisant son épée que si il n'avait pas d'autres choix, mais jamais il ne lui avait montré une telle puissance de frappe. Jamais.

-"Des pâtisseries...?"

Prononça la demoiselle alors que Cecil parlait de l'entreprise familliale et de sa femme. La jeune chevalier ayant vécue depuis sa toute jeunesse dans le monde de la nourriture avait toujours eut un penchant pour tout ce qui pouvait se préparer et être bon. Les pâtisseries n'en étaient donc pas exempts.

-"Dîtes moi, quel est la pâtisserie fard de votre établissement...? Le Mille-feuille...? Le fondant au chocolat...? Moi, j'ai un petit point faible pour les cookies et les tartes aux fraises... J'en préparais pour Mary de temps en temps... Je lui faisais aussi du poulet au curry et des macaronis d'Est Blue à la sauce béléphane de South Blue..."

Commença-t-elle à prononcer pleine de bonne humeur, fana de la cuisine et ayant enfin l'occasion de parler de son amie Mary qu'elle n'avait pas vue depuis maintenant plusieurs années, elle était pratiquement aux anges. Tellement aux anges qu'elle ne nota pas la référence à l'Empereur Pirate Shanks le Roux dans la phrase de Cecil un peu plus tôt, chose qu'elle regrettera sans doute de ne pas avoir approfondis.

-"Oh, mais je m'éloigne du sujet...! Pendant mon voyage en dehors de Lur-Albion, je n'avais pas d'autres choix que de travailler en tant que Chasseuse de Prime ou Cuisinière dans un restaurant pour arrondir les fins des mois difficiles... J'ai rencontré Mary, l'amie dont je vous ai parlée, alors que j'avais repéré un navire pirate dont le capitaine était assez primé pour me permettre de continuer un peu mon voyage... Pour une raison qui m'échappe encore aujourd'hui, elle s'est faite passée pour une voyageuse inquiète qui avait été accepté sur le bateau pirate..."

La jeune demoiselle prit un petit temps de pause pour la réflexion, Mary avait vraiment été une femme assez mystérieuse à ses yeux. Vivante et plein de passion, et en plus c'était elle même une chasseuse de prime. Peut-être cherchait-elle un peu d'aide pour s'occuper des pirates du navire ? Fin bref, cela n'avait pas d'importance pour l'instant. Calmement, la demoiselle repris son récits:

-"Elle m'a invité à visiter le navire en échange d'un bon plat, je n'allais pas refuser étant donné que connaitre récolter des informations sur le terrain ne pouvait que m'être profitable et il n'y avait aucun moyen pour qu'elle sache que j'ai été une chasseuse de prime moi même après tout... Fin bon, après une visite pendant laquelle j'ai pu repérer les lieux et obtenir des informations sur le nombre de pirates et leur capacités de combat moyen, je lui ai préparé un bon petit plats aux herbes avec ce que j'ai pu trouver dans la cuisine là-bas... Vous ne devinerez jamais ce qui est arrivé après...!"

Dit-elle en commençant un peu à s'emporter. C'est vrai, qui aurait pu prévoir ce qui allait arriver après tout ?

-"Des rats...! Des dizaines de rats gros et puants se sont ramenés probablement en sentant la bonne odeur de mon plat...! Alors sans plus tarder, j'ai pris tout ce que j'avais sous la main pour les exterminer, couteau, fourchette et autres... Tiens, en y repensant, je me demande si ils ont jetés les ustensiles de cuisines après... euh, bref, mais ils était trop nombreux alors j'ai du recourir à une tactique de dernière minutes... Je leur ai préparé un plat fatal..."

Pauvres bêtes en y repensant, elles avaient juste eut très faims. Mais Lin ne supportait pas que des germes particuliers viennent un jour à entrer dans sa cuisine alors, elle avait réagit instinctivement.

-"Rien de bien dur à préparer et c'est presque sans effet sur un être humain, ça lui donne juste un mal de chien au ventre...!"

Ajouta-t-elle avec un petit sourire amusé. Elle avait encore en tête les ingrédients qu'elle avait utilisé à ce moment là, elle se voyait même mentalement en train de refaire le plat alors même qu'elle en parlait à Cecil.


-"Fin bon, après cette étrange mésaventure, Mary et moi-même avons décidés de faire la garde sous son lit parce que le Capitaine était d'après elle un gros pervers qui pouvait à tout moment l'attaquer en pleine nuit... Pas très confortable, les planches en bois, vous savez...? Et puis, c'était tellement petit que Mary était toujours collée à moi... Pourtant, à première vue, on aurait dit qu'on pouvait en caser trois des comme nous... comme quoi les apparences sont souvent trompeuse... Et c'est ainsi que s'est terminé la première journée avec Mary...!"

Termina la demoiselle, alors que le récits ne se terminait techniquement pas à cet endroit là. Finalement, elle avait oublié de faire une description de son amie pour Cecil mais... ce n'était pas le plus important n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Spécialiste du déblocage de situation
avatar

Nbre de messages : 253
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Une fois la ronde nocturne terminée ~   Ven 05 Mar 2010, 14:25

    « Phare ? Bah, le ‘Phare de Fort Ancor’; Une pâtisserie qui ressemble à l’Opéra. Avec moins de café, juste. Et au design plus soigné. Pas un truc rectangulaire sur trois dimensions qui ne donne ni envie, ni envie. Mais on fait aussi de très bons Fraisier et tout ce qui va avec. Mais après, vla pour les dents. S’pour ça que j’aime pas les pâtisseries. Ça te pourrit la mâchoire » marmonne le chevalier en se frottant une fois de plus son menton, toujours attentif à ce que dit mademoiselle Alineolie. Mais ce dont elle parlait était effectivement bien plus intéressant que tout ce qu’il pouvait dire. Il était peut-être un trentenaire endurcit, mais sa connaissance du monde extérieur restait mince. Elle parlait d’une certaine Mary et quelques unes de ses péripéties. Rien de super « sensationnel » jusqu’à ce qu’elle parle des rats. Et sa manière de raconter l’histoire fit sourire Cecil. Qui le fit exploser de rire, en fait;

    « HAHAHA, des rats avec un mal de chien, c’est assez ironique. Où sont passé les chats ?! » lance notre bonhomme en posant ses deux mains derrière sa tête avant de s’adosser - enfin, la tête - contre l’arbre; « Mais tu as raison. Les rats, c’est une plaie. Ils sont partout et ils nous pourrissent la vie. La dernière fois j’ai trouvé un rat jaune qui faisait jaillir des éclairs, dans notre cave. Et c’est pas des éclairs au chocolat dont je te parle ! » continue le connétable en grimaçant, se rappelant de sa petite aventure; « Mais il était plutôt mignon en fait. Enfin continue, je t’écoutes. »
    La demoiselle continue avec sa copine Mary - elle avait un prénom facile à retenir elle, pas comme Noelie… - jusqu’à arriver à un point encore plus intéressant. Cette histoire de pervers - était-ce une petite pique lancée contre lui-même ? - et de dormir ensemble ! Ouah,c’était sympa ça; « UUUUUUUUUUUUH. Dormir ensemble. Collée l’une contre l’autre. MAIS C’EST TROP KOOOOOOOOOOOOOOUL. Rha, j’aurais aimé me retrouver entre vous deux, ça devait être sensass. C’est génial même. C’est comme dans les carrosses. Des fois y’a tellement de monde qu’on doit rester debout et se coller entre nous. La dernière fois j’étais entouré d’adolescente qui sortaient de l’école en uniforme. L’ANGOISSE je te dis. Clairement. J’y retournes demain; Mais comme t’es une fille, j’imagine que c’est pas nécessaire que je te propose… »

    Puis il se retourne vers son écuyer; « Et toi tu conduiras la carrosse ! »
    « Mais continue je t’en prie. Cette Mary est comment ? Qu’est-elle devenue ? Quel est son tour de poitrine, hanche et taille ? Ce capitaine pirate, il ne vous a rien fait ? Il avait une bonne haleine ? Il vous as pas touché ? Il avait aussi un crochet à la place de la main droite, une jambe en bois et un crocodile comme animal de compagnie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une fois la ronde nocturne terminée ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une fois la ronde nocturne terminée ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La première ronde est terminé!
» Émil Nocturne (Terminé)
» [TERMINÉ] Discorde. Nocturne. Mickey. [Eris]
» Balade nocturne - PV (terminé)
» Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: La Route de tous les Périls [RP] :: Royaume de Lur-Albion-
Sauter vers: