Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des vacances bien méritées [Commando Falcon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jason O'Neill
.ø. Administrateur .ø.
Colonel
.ø. Administrateur .ø.Colonel
avatar

Nbre de messages : 1051
Equipage : Le Commando Falcon
Inscrit le : 26/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
62/100  (62/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
373/600  (373/600)
MessageSujet: Des vacances bien méritées [Commando Falcon]   Sam 30 Jan 2010, 19:23

Lur-Albion, un des plus prospères Royaumes de ce secteur était maintenant à portée de vue du Navire imposant du Commando. Et à son bord la plupart des membres semblaient impatients de déguster un peu de calme et de tranquillité bien méritées. En effet s’ils avaient étés envoyés là c’est bien pour apprécier leur première permission en tant que groupe et frères et sœurs d’armes.

De plus si Jason avait choisi cet endroit c’était pour une raison bien spéciale : premièrement toute violence y était proscrite entre les Marines et les Pirates, ici le Gouvernement Mondial n’entretenait de pouvoir qu’une relation avec la famille régnante, et ses forces armées n’avaient pas plus de droit que les simples citoyens. Cela permettrait au Commando de se détendre tout en apprenant à se contrôler, chose que certaines dans l’équipage avaient besoin d’apprendre de toute urgence pour ne pas faire capoter de futures missions.

Mais bon, le moment n’était pas encore venu d’y penser car l’accostage n’avait même pas été effectué. Jason s’étira doucement et se releva de son coin favori, le pont supérieur, pour s’approcher de la rambarde toute proche et ainsi profiter de la vue enchanteresse de ce royaume qui l’était tout autant.

Cela faisait maintenant quelques minutes que la vigie avait signalé l’approche d’une terre accueillante et petit à petit les membres du Commando étaient sortis de leurs quartiers pour venir observer ce magnifique spectacle. Jason fut quand à lui bien vite rejoint à son poste d’observation par James et David. Les deux anciens du Commando se mirent à ses côtés pour admirer le paysage sans dire un mot, laissant leur chef commencer cette conversation.


« Bon on arrive bientôt, il va falloir que je débriefe une dernière fois les petits derniers. Je te laisse le bateau pendant mon absence okay James ? Au moindre pépin on se contacte via les Den Den portatifs et on évite d’agir seuls sauf en cas de rupture des communications, d’accord ? »

James acquiesça en souriant, cela faisait bien la troisième fois depuis le départ que Jason lui avait répété ses ordres, et on pouvait voir que cette mission faisait ressortir son trac de Leader de ce Commando. James lui tapa dans le dos en lui assurant que tout irait bien avant de le laisser sauter sur le pont inférieur pour discuter avec ses hommes.

« Bien mes amis, nous allons bientôt arriver sur les Terres de Lur-Albion, je ne pense pas avoir besoin de vous rappeler que tout Pirate ou Criminel Mondial possède sur cette île un droit d’asile inaliénable que nous n’avons pas le droit de bafouer d’accord ? Toute personne étant prise à enfreindre cette règle devra en référer à moi, et selon l’importance de l’offense risque même d’obtenir un aller-simple vers le bureau de l’Amiral en Chef compris ? Je ne dis pas ça pour vous angoisser, mais il faut que nous nous comportions en représentants du Gouvernement Mondial pendant nos vacances, donc le premier qui fout le bazar passera un mauvais quart d’heure… »

Jason visait tout particulièrement l’habituel impulsif du Commando en la personne d’Oroshi. Ce dernier avait pu récemment se contrôler, mais il n’en restait pas moins que sa performance première lors de la rencontre des différents membres avait laissé un souvenir compliqué à effacer.

« Une fois à Terre vous aurez tous quartier libre pour faire ce que bon vous semble, mais rappelez vous qu’ici nous ne sommes pas la « Police » et laissez les autorités locales s’occuper des gros poissons sauf si vous n’avez pas le choix ? Et par « pas le choix » j’entends que votre inactivité pourrait causer des morts parmi les civils de façon certaine, d’accord ? »

Jason laissa les membres du Commando méditer sur ses paroles pendant la manœuvre d’accostage du Navire avant de descendre le premier pour fouler d’un pas assuré le sol de Port Vaillant. Cependant il n’avait pas fait plus d’une dizaine de pas que déjà un personnage à l’allure officielle s’approcha de lui, il semblait avoir une légère escorte ce qui renforça la curiosité de Jason quand à son identité…

[HJ]Et voilà le début de l’Event ^^ Bon vous êtes priés de ne pas vous éloigner avant la fin de ce tour de Rp pour que le Messager nous donne le contenu de son message, ce topic ne devrait pas durer plus de deux tours de réponse donc l’ordre va être libre tant que ca restera calme. Pour les autres je m’occuperais de l’ordre nécessaire s’il besoin est.[/HJ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées [Commando Falcon]   Sam 30 Jan 2010, 23:36

Le marine, Dark Showl, avait rejoins le commando Falcon il y a peu. Cela s'était passé après la bataille contre les Ryu Shuiro. Il avait d'abord demandé ce que faisait ce commando avant de bien vouloir le rejoindre. Il fallait toujours être méfiant car l'on ne sait jamais dans quoi on peut être embarqués. Et en parlant d'embarquer, il venait de le faire. Il était monté sur cet imposant navire marine il y a quelques heures, le Liberty Sky, navire du commando Falcon.

Le vaisseau était assez beau, il devait bien l'admettre. C'était assurément un bâtiment de colonel. D'ailleurs c'était le grade du chef de ce commando, le dénommé Jason O'neill. Un inconnu avant sa dernière mission pour Showl. Bien entendu, ce n'était guère étonnant que le marine ne connaisse Jason puisqu'il ne s'amusait jamais à retenir les noms ou encore les visages des personnes qu'il rencontrait ou croisait par hasard. Son cerveau ayant déjà suffisamment de choses à traiter, pas besoin d'en rajouter plus.

Il fallait avouer qu'il ne connaissait pas vingt marines dans tout MarinFord hormis les amiraux, l'amiral-en-chef et les quelques rares privilégiés Vices-Amiraux tels que Monkey D. Garp ou Onigumo. Les marines avec qui il faisait équipe pendant des missions, il ne se souvenait plus de leur nom trois jours après. preuve qu'il ne veut pas retenir leur nom. Mais il est comme cela et restera comme cela.

Ses appartements sur ce vaisseaux étaient plutôt beaux, certes il ne valaient pas ceux qu'il avait eu sur le navire du Vice-Amiral Onigumo, mais c'était déjà assez bien comme confort. Mais, plus ne serait pas de trop. Il aimait avoir tout le confort dont il disposait quand il était jeune, dans la maison familiale. Un lieu qu'il n'avait revu depuis quelques temps. Une chose qu'il appréciait particulièrement était les den-den-mushis, il ne pouvait s'en passer. Pourquoi se déplacer pour parler à quelqu'un quand on peut utiliser l'escargophone ? C'était tout simplement inutile de se déplacer. C'était bien mieux que de rester derrière son bureau, les jambes croisées l'une sur l'autre.

Il n'avait pas encore eu l'occasion de goûter la nourriture et espérait donc qu'on lui apporterait bientôt ses plats car un seul ne pourrait même pas rassasier une mouche. Manger était un formidable passe-temps lorsque l'on s'ennuyait. Il n'y a rien de tel que de déglutir des quantités de mets raffinés. Il faut le souligner, il ne mangeait pas tout ce qui lui tombait sous la main. Le repas devait être bon, bien présenté et bien servis sinon il faisait régime.

Il avait perdu la notion du temps sur ce vaisseau qui voguait tranquillement sur l'océan qu'est Grand Line. Tout ce qu'il savait sur leur destination était que ce royaume s'appelait Lur-Albion, que c'était l'une des plus grandes forces mondiales et que tout pirate, révolutionnaire pouvait y trouver asile. Une chose bien énervante lorsque l'on déteste par dessus tout les hors-la-loi et qu'on aime faire respecter ces lois.

Mais, malheureusement, il devrait s'y plier car le gouvernement mondial avait des liens avec le prince de ce royaume et une seule faute pouvait bien conduire à des conséquences désastreuses. Autant pour le gouvernement que pour cette parcelle de terre. Il savait aussi que l'ordre y régnait grâce à des chevaliers. Bien loin de son propre style puisqu'il était au demeurant un samouraï. Ne portant pas d'armure afin d'avoir une parfaite liberté de mouvements.

Tandis qu'il sortait faire le tour du navire pour prendre connaissance de tout ses équipements, il fut convié à assister au discours du colonel et chef du commando, Jason O'neill. Il se dirigea donc vers le pont et quand il y fut, il écouta les quelques mots de cette personne qu'il connaissait à peine. Ce n'était pas comme Kilik, celui-là semblait avoir un sens plus prononcé du sérieux, une chose assez bonne dans l'ensemble. Restait à découvrir le reste de la personnalité de cet homme haut gradé.


« Bien mes amis, nous allons bientôt arriver sur les Terres de Lur-Albion, je ne pense pas avoir besoin de vous rappeler que tout Pirate ou Criminel Mondial possède sur cette île un droit d’asile inaliénable que nous n’avons pas le droit de bafouer d’accord ? Toute personne étant prise à enfreindre cette règle devra en référer à moi, et selon l’importance de l’offense risque même d’obtenir un aller-simple vers le bureau de l’Amiral en Chef compris ? Je ne dis pas ça pour vous angoisser, mais il faut que nous nous comportions en représentants du Gouvernement Mondial pendant nos vacances, donc le premier qui fout le bazar passera un mauvais quart d’heure… »

A cet instant, le colonel n'avait dit que des choses qu'il savait déjà. Il espérait donc que le reste du discours fusse plus attrayant et satisferait sa curiosité de scientifique. Pour le moment, il avait presque envie de retourner faire son petit tour au lieu d'écouter quelque chose qu'il connaissait déjà déjà, mais les règles l'obligeait à rester sur le pont pour entendre les paroles prononcées par Jason.


« Une fois à Terre vous aurez tous quartier libre pour faire ce que bon vous semble, mais rappelez vous qu’ici nous ne sommes pas la « Police » et laissez les autorités locales s’occuper des gros poissons sauf si vous n’avez pas le choix ? Et par « pas le choix » j’entends que votre inactivité pourrait causer des morts parmi les civils de façon certaine, d’accord ? »


Voici donc les réels but de cet expédition, des vacances. Quelque chose de bien surfait pour Showl. A quoi bon prendre des vacances, les pirates, eux, n'en prenaient jamais et sévissaient en tout temps et perpétuellement. Pourquoi la marine prendrait-elle des congés ? C'était complètement absurde. Il avait envie de quitter le navire mais, il ne le pouvait pas. Au loin, l'ile en question se dessinait. Il allait donc devoir s'ennuyer pendant ces " vacances " au lieu de chasser du pirate et de par ce fait, se rapprocher un peu plus de ses rêves.

Dix minutes plus tard, ils accostèrent au port principal de l'île. Il ne se pressa pas pour descendre, préférant prendre le plus de temps possible pour rester quelques secondes de moins sur cet enfer vivant. La seule chose qu'il pourrait faire sur cette ile serait d'étudier son histoire et la visiter. Chose complètement surfaite. Ces premiers " congés " allaient très mal se passer pour Showl. Il espérait vivement qu'ils ne fussent pas marqués sur son dossier, ce serait une véritable honte que de prendre des vacances sans excellente raison.

Il descendit donc du navire imposant et foula le sol de la capitale du royaume, Port-Vaillant. Du peu qu'il savait de ce pays. Il espérait vivement que les " vacances " seraient écourtées car ses actions ici étaient plus que limitées. Se reposer au soleil n'était pas dans ses habitudes. Tandis qu'il regardait autour de lui, un homme s'approcha des marines, accompagnées de quelques personnes. Il ne savait pas ce qu'il l'attendait mais, il n'avait pas confiance en ces futurs évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franz Jekyll
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 91
Equipage : Commando Falcon
Inscrit le : 04/08/2009

Feuille de personnage
Niveau:
49/100  (49/100)
Fruit du Démon : Zoan de l'Iguane Verte
Expérience:
305/400  (305/400)

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées [Commando Falcon]   Lun 01 Fév 2010, 19:42

Une rangée de lames étaient rangées de la plus grande à la plus petite. Couteau à légumes, couteau à viandes, couteau à poissons, tout y était. Jekyll regardait d'un air amusé la collection d'ustensiles de cuisine se trouvant devant lui. En fait, il se trouvait dans la cuisine du Liberty Sky. Cette pièce faisait aussi office de chambre pour lui. Il y avait décidé de mettre son hamac pour être plus efficace par rapport aux demandes de l'équipage.

Cette cuisine flambant neuve n'avait jamais été utilisée. Comme si elle n'avait attendu que lui. Qu'avait put bien faire à manger le Commando auparavant, lorsqu'il n'était pas là ? Mystère et boule de gomme.
Il ouvrit la porte en acier des réfrigérateurs et tomba nez-à-nez avec une pièce de bœuf. La poussant du bout des doigts, la lumière lui montra alors une dizaine de rangée de pièces de viande congelées n'attendant qu'à être cuites. Sur sa gauche, il y avait du thon et du saumon. Immédiatement, des recettes de sushis lui vinrent à la tête. Au fond, à gauche se trouvait un coin où les herbes devaient être entreposées. Cependant, il n'y avait que du thym et par conséquent Jekyll comprit que sa future tâche serait de combler les trous. Il chercherait à la prochaine île.
Déambulant sur sa droite, il évita une volaille accrochée à un fil de fer et déboucha sur une rangée de bouteilles. Il y avait là tous ce dont il avait besoin : de l'alcool à profusion. Étant un cuisinier mais avant tout un barman, il avait là devant lui le paradis absolu. Il prit quelques bouteilles, une pièce de bœuf, la botte de thym et fila en cuisine. Ses compagnons devaient avoir faim. Il allait combler cet appétit.
Disposant tout ce dont il avait besoin sur la table de cuisine, il alluma par la suite le mini escargo-radio, grand luxe du bord. Mais alors qu'il allait couper le bœuf, il s'arrêta en entendant les infos nouvelles :

" Oui, donc nous sommes en direct de ce qui reste d'Enies Lobby...C'est ici qu'a eu lieu la libération de la pirate Nico Robin...Par le brigand désormais connu et répondant sous le nom de Monkey D. Luffy...Il semblerait que les Mugiwaras se soient échappés juste avant l'attaque finale du Buster Call. Ils se rendent donc responsables de tous ce carnage. Nous interrogeons un des officiers responsable de cette île et qui est bouleversé. Qu'avez-vous à rajouter M. Spandam ? "
" Nan, mais c'est inadmissible ! Ils m'ont frappé, rendez-vous compte ! ILS M'ONT FRAPPE MERDE ! Ces Mugiwaras sont très dangereux. Je vais de suite réclamé justice auprès de l'Etat-Major, non mais...10 ans de métier, 10 ans de métier et ils me font ça à moi ?! Je..."
"Revenez, on n'a pas finit l'interview ! Bon tanpis...C'était Magaly de Fox News Grandline, à vous les studios ! Bzzzz"


Ainsi Enies Loby, cette forteresse avait été mise à terre ? Décidément ces Mugiwaras commençaient sérieusement à faire parler d'eux. Jekyll zappa sur une chaîne musicale et entama sa recette.

Spoiler:
 

Les feuilles de thym volaient, la viande aussi. La porte du four s'ouvrit pour avaler le plat. Pendant ce temps, Jekyll disposa des olives dans des verres à cocktail et y versa son mélange d'alcool. Alors qu'il sortait les brochettes fondantes de bœuf, il entendit l'observateur de bord annoncer la terre. Ils allaient bientôt arriver, et Jason allait sûrement annoncer la mission. Ni une ni deux, le commandant cuistot sortit des cuisines, plats et cocktails en main. Il arriva en courant sur le pont, où tous l'équipage était déjà réuni. Comme prévu le colonel était prêt à parler. Jekyll lui adressa un sourire et commença sa tournée pour distribuer à l'équipage sa boisson et les brochettes de bœuf fondantes au thym et à l'huile d'olive.

O'Neil entama alors ce qu'il avait à dire et contre toutes attentes, il annonça des vacances. Très étrange, mais Jekyll était trop occupé pour réagir à cette annonce pacifiste. Lorsqu'il eut finit, le bateau toucha les terres du Royaume de Lur-Albion et le colonel fut le premier à sauter. Le reste de l'équipage lui emboîtèrent le pas. Le vent était frais et balayait les longues étendues d'herbes du rivage. Alors que Jekyll commençait sa récolte d'herbes en tout genre, il entendit une voix et levant les yeux, vit un comité d'accueil peu chaleureux...


Dernière édition par Franz Jekyll le Lun 01 Fév 2010, 23:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daren Solsteim
Sbire d'Ashura
Sbire d'Ashura
avatar

Nbre de messages : 45
Equipage : Ashura ~
Inscrit le : 12/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
20/100  (20/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
0/900  (0/900)

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées [Commando Falcon]   Lun 01 Fév 2010, 21:26

Au même moment à l'arrière du bateau sur le pont, un petit soupire d'exaspération put se faire entendre de la bouche d'une belle jeune femme qui avait le regard posé sur le large, jouant presque nerveusement avec la branche droite de sa paire de lunette qui trônait comme à son habitude sur son crâne. Pourquoi donc la nouvellement Commandant Tashigi se trouvait-elle sur le bateau d'un commando d'élite de la Marine Royale ? Allez savoir, c'était encore un ordre donné par les hautes pontes de la Marine peut-être pour l'éloigner de Smoker qui participait à des missions beaucoup plus dangereuse ou peut-être était-ce le fait de Smoker lui-même qui souhaitait qu'elle en apprenne plus de la part d'un groupe composé d'une partie de l'élite de la Justice... ou tout au moins ceux qui avait le potentiel d'en faire partie un jour.

Poussant un nouveau soupire, la demoiselle décida qu'elle devait se changer les idées et se dirigea donc vers l'avant du bateau en se demandant si elle pourrait finalement parler avec le leader des Falcon pour enfin le remercier d'avoir rattrapé sa bourde lors de l'affrontement contre les pirates du Supernova Hawkins. Bon, il n'avait pas attrapé le pirate mais au moins il l'avait empêché d'atteindre son but et l'avait forcé à fuir. Et dire qu'entre temps elle avait fait face à l'Empereur pirate Shanks le Roux, si on lui avait dit qu'elle ferait ça un jour il y a quelques mois lorsqu'elle se trouvait encore à Logue Town en tant que Sergent-Chef, elle aurait probablement trouvé la blague de mauvais goût. Dire que tout ça était dût aux Mugiwara et à la volonté de Smoker de le poursuivre sans demander l'avis des hautes pontes. Alors qu'elle passait près du hublot de la cuisine, Tashigi entendit la voix d'une personne qui prononça le nom de Monkey D. Luffy, chose qui attira l'attention de la demoiselle qui s'arrêta un instant pour écouter les paroles retransmise par ce qui semblait être une radio Den-den.

De ce qu'elle attrapa comme nouvelle, il semblerait que les Mugiwara aient réussit à échapper à la foudroyante attaque d'un Buster Call et une personne du nom de Spandam s'était faite tabasser par eux. N'ayant pas entendu l'information comme quoi cela était arrivé à Enies Lobby la demoiselle prit un instant de réflexion, se demandant ce qu'avait bien put faire l'équipage du Chapeau de Paille pour déclencher la fureur d'un Buster Call. Lorsque le cuisinier ou une autre personne changea de chaine pour passer sur de la musique, la demoiselle reprit sa route vers l'avant du navire en quête du Colonel O'Neill qui devait bien se trouver quelque part dans le coin. Par deux fois en fait, elle passa devant lui sans y faire attention n'ayant pas ses lunettes sur le nez. Lorsque la vigie annonça finalement que le bateau était arrivé à Lur-Albion, la demoiselle poussa un soupire désabusé, elle n'avait pas réussie à mettre la main sur ce fantôme de Colonel même après avoir fait une fois le tour du bâtiment et s'être trompé trois fois de personnes. C'était tout de même plus simple avec le Sous-Amiral Smoker même si elle arrivait tout de même à se tromper de temps en temps en voulant lui parler.

Soudainement, une personne atterrit à côté d'elle en la faisant sursauter, cette personne ayant apparemment sauté de l'étage supérieur. Ce n'est que lorsqu'elle prit la parole que la Commandant compris que c'était Jason qui parlait et en se maudissant elle même, elle mit finalement ses lunettes sur le bout de son nez. Silencieusement, elle écouta les ordres du Colonel qui annonça une mission... de type vacance. Silencieusement, la demoiselle posa les mains sur les murs du bateau ayant un air dégouté. Elle venait d'être envoyé en vacance par les hautes pontes de la Marine alors qu'elle pensait qu'elle aurait peut-être des chances d'apprendre un peu plus de la part d'un groupe d'élite comme le commando Falcon. Elle prit plusieurs seconde de latence avant de se remettre et se dire qu'au moins elle pourrait discuter avec le Colonel O'Neill et c'est pourquoi elle se dépêcha de partir à la suite du gradé qui était déjà sur le point de poser pied à terre. Et bah vous savez quoi ? N'essayez jamais de courir sur la planche qui permet de descendre du navire surtout quand vous vous trouvez sur un bateau de guerre aussi grand que le Liberty Sky, ce fut la leçon qu'apprit sur le tas Tashigi.

Perdant un peu l'équilibre, la demoiselle se mit à dévaler sans le vouloir cette fichue planche en courant à toute vitesse sans trouver le moyen de s'arreter et elle rattrapa donc facilement le Colonel O'Neill qui s'était arrêté à une dizaine de pas de celle-ci, en manquant de lui rentrer dedans par ailleurs. Poussant un soupire de satisfaction une fois sa course arrêtée sans qu'il n'y ai eut d'accident et observant si elle n'avait rien perdue en route, a savoir donc ses lunettes ou Shigure qu'elle tenait toujours à la main, la demoiselle posa ensuite son regard sur le colonel qui observait un petit groupe de personne qui s'avançait vers eux. Essayant d'être le plus naturel possible après une telle cavalcade, la demoiselle demanda:

-"Une connaissance à vous, Colonel...?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saya Fukyuu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nbre de messages : 192
Inscrit le : 13/01/2009

Feuille de personnage
Niveau:
51/100  (51/100)
Fruit du Démon : Hoshi Hoshi no mi
Expérience:
190/500  (190/500)
MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées [Commando Falcon]   Mar 02 Fév 2010, 06:04

Depuis son insertion au sein du groupe de choc qu'était le Commando Flacon, Saya Fukyuu avait retrouvé un état moral beaucoup plus stable depuis le départ de ses "ex-amies" de la marine. Ce nouveau groupe regroupait des gens différents des uns et des autres à leur manière d'intéragir socialement et selon leur pouvoir respectif. Dans son cas, la demoiselle se considérait parmi les plus ouverts et puissants. Assez sommaire comme position dans le groupe. Récemment, le groupe était revenu sain et sauf de leur première mission ensemble, de leur rencontre avec les pirates des Ryuu. Une aventure palpitante auquelle Saya s'était investie au meilleur de sa force actuelle. Mais bon, on ne pouvait pas dire que la coordination était parfaite. Chaque homme et femme avait une différence qui avantageait et désavantageait les directives du colonel. Ce dernier parvint malgré tout à jouer son rôle de chef.

En revanche, son autorité avait déjà fait défaut à peine le bateau partit du Q.G. Ce jour-là, il avait cédé au caractère intrépide de Saya, la laissant partir seule à la prison de Rockbird comme renfort surprise. Après Impérial Biscuit, durant le chemin jusqu'à la prochaine île, le colonel O'neill la somma dans son bureau pour y subir un coup de savon. En gros, il voulait être très clair sur le futur comportement de la combattante aérienne: plus de départ précipité vers le front sur un coup de tête ou d'impatience, et quand on va en mission avec le groupe on reste avec le groupe en tout temps. La tornade verbale passée, elle salua son chef dans le salut officiel de la marine. Avec la fameuse goutte de sueur sur la tempe, elle promit d'une plate voix de ne plus recommencer et de respecter ses ordres dès maintenant.

Dans sa chambre, Saya se changea en une tenue plus décontractée qu'à l'ordinnaire. Au lieu d'une camisole comme à son habitude, elle mit la première d'un maillot de bain. Elle garda le pantalon pour un minimum de décence vis-à-vis les hommes de l'équipage. Elle ignorait ce qu'on allait faire sur l'île de Lur-Albion. Mais avec le traité présentement actif entre ce royaume et le gouvernement mondial, impossible pour la marine de s'occuper des forbans sur place. Donc, la jeune blonde soupçonnait quelque chose de relaxant à faire. Puis quand le Liberty Sky était arrivé au port, elle sortit de sa pièce. En chemin vers le pont, elle s'arrêta tout comme une autre fille à la porte des cuisines pour écouter la dernière dépêche par la radio. L'incident d'Ennies Lobby fut un échec atroce, inimaginable, rageant. La bande du chapeau de paille avait donné un solide coup à la face de la marine royale et du gouvernement. Leurs primes grimperont en flèche d'ici peu et aucun n'allait y échapper. Saya répondit:


-Ce n'est pas comme si cet équipage allait demeurer invincible. Si ce n'est pas les autres pirates, ce sera notre commando qui pourrait règler leur compte, qui sait.

Mot d'encouragement pour qui voulait l'entendre. Avec sa force grandissante, Saya pouvait très bien se garder optimiste envers l'avenir. Bref, elle rejoignit le pont du navire et attendit que tout le monde arrive en leur offrant une image sexy de son corps pâle comme un linge blanc. Elle fit mine de ne pas remarquer les regards avec un sourire mystérieux au coin des lèvres comme une fille retrouvant le bonheur de vivre avec des gens autour de sa personne. Puis, le colonel résuma assez bien le but de leur présence sur Lur-Albion: vacance et visite de courtoisie au menu. Et comme prévu, impossible pour Saya et les autres de jouer le héros dans la ville sauf en ca sde nécessité absolu. Elle allait donc devoir respecter cette ordre. Avant que l'escorte arriva à la rencontre du colonel, Saya suggéra comme ça à l'intention de l'invitée du navire:

-Si personne ne voit d'objection, je m'occuperai de garder compagnie à mademoiselle Tashigi une fois à terre. À moins que quelqu'un veuille nous suivre, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fielle Gouttenoire
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nbre de messages : 14
Equipage : Commando Falcon
Inscrit le : 26/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
36/100  (36/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
80/300  (80/300)
MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées [Commando Falcon]   Mar 09 Fév 2010, 00:18

Lur-Albion... Voilà donc ce fameux royaume pacifiste, la terre d' asile de mécréants où le gouvernement mondial fermait les yeux sur les passages des pirates et hors-la-loi en tout genre! La face honteuse de la marine et du G.M en général... Fielle présentait comme cette escapade allait être frustrante... Voir défiler sous son nez les pirates sans pouvoir ne fut-ce que les toucher.... Rageant! Avec un froncement des sourcils, elle regardât approcher le rivage maudit avec une attitude pour le moins... polaire. Rien de moins. Les terres accueillantes et prétendument paradisiaques ne parvenaient pas à calmer la rage du ratel. Tel Tantale, on lui faisait miroiter quelques chose qu'elle ne pourrait atteindre, mais malgré tout elle ne pouvait s'empêcher d'espérer qu'elle se trompait. Après tout, les miracles existent, ou du moins elle osait le penser...

Le remue ménage derrière elle la tira de son état contemplatif. Ils allaient accoster, certes, mais tout ce bruit était-il nécessaire? Se retournant pour foudroyer du regard ceux qui osaient troubler ainsi le fil de ses pensées, une vision plutôt étrange s'offrit aux yeux déconfits de la jeune femme. Jugez plutôt: le colonel Jason O'Neill prononçait un énième discours (ne s'arrêtait il jamais de faire de tels laïus?), tandis que les autres l'écoutaient d' une manière relativement... dissipée diront nous. La dénommée Saya, qui s'était déjà fait remarquer auparavant, se pavanait en tenue légère et offrait avec un plaisir évident son corps aux regards des hommes de l' équipages qui s' en régalaient. Les tendances exhibitionnistes de la demoiselle étaient d'autant plus flagrantes que celle-ci jugeait plaisant d'afficher un petit sourire en coin insupportable dès qu'elle sentait qu'on l'observait. Besoin de reconnaissance et de plaire, désir d' accaparer toute l'attention de la gente masculine, la pauvrette avait décidément bien des complexes à soigner... Au milieu de tous les marines, le cuisinier passait avec aisance, offrant à qui le désirait cocktails et brochettes de viande, sourire aux lèvres. Décidément, ils se croyaient tous en croisière, ou quoi? On était pas en vacances, enfin! Un marine n'est jamais en vacances!


« Bien mes amis, nous allons bientôt arriver sur les Terres de Lur-Albion, je ne pense pas avoir besoin de vous rappeler que tout Pirate ou Criminel Mondial possède sur cette île un droit d’asile inaliénable que nous n’avons pas le droit de bafouer d’accord ? Toute personne étant prise à enfreindre cette règle devra en référer à moi, et selon l’importance de l’offense risque même d’obtenir un aller-simple vers le bureau de l’Amiral en Chef compris ? Je ne dis pas ça pour vous angoisser, mais il faut que nous nous comportions en représentants du Gouvernement Mondial pendant nos vacances, donc le premier qui fout le bazar passera un mauvais quart d’heure… »

Ce rappel à l'ordre fit l' effet d' une gifle à la jeune femme. Ce qu'elle pressentait et savait déjà, les mots implacables du colonel le lui confirmaient. La menace évidente de celui-ci quant aux manquements aux ordres, le rappel de l'infamie qu'était ce royaume qui abritait les parias, tout cela déprimait foncièrement Fielle. À quoi bon être marine et s'engager dans un commando spécial si celui-ci n'offre pas la possibilité de concrétiser l'avènement de la Justice sur terre? Quel besoin de les emmener spécifiquement là où cela leur était interdit? Qu'avait elle fait pour mériter pareil châtiment? Plongée dans ses biens sombres pensées, Fielle n'avait prêté que peu d'attention au reste du discours. Aussi est-ce avec effarement qu'elle entendit la suite alors qu'elle se ressaisissait.


« Une fois à Terre vous aurez tous quartier libre pour faire ce que bon vous semble, mais rappelez vous qu’ici nous ne sommes pas la « Police » et laissez les autorités locales s’occuper des gros poissons sauf si vous n’avez pas le choix ? Et par « pas le choix » j’entends que votre inactivité pourrait causer des morts parmi les civils de façon certaine, d’accord ? »

Des... Vacances? "Quartier libre"? Ces mots qui tombèrent lourdement sonnèrent le glas de ce qu'elle espérait être une mission. Des congés, alors qu'ils venaient à peine de s'engager, qu'ils n'avaient rien fait pour combattre les pirates? Se reposer, tandis qu'ailleurs, la fange de la société se rassemblait pour piller partout sur leur passage et encore obscurcir l'histoire mondiale? Bronzer au soleil et faire trempette pendant que ces chiens galeux perpétraient encore et encore leurs abominables forfaits sans la moindre vergogne? Les pirates ne prenaient pas de repos, pourquoi la marine jugeait-elle bon de les bloquer là, dans l'antre même où les félons se regroupaient tranquillement qui plus est? Se moquait-il du monde, ce petit colonel? Avait-il seulement idée de ce que le mot "marine" signifiait, pour ainsi parler? Pour la sous-lieutenant, c'était intolérable. Ne rien pouvoir faire signifiait être hypocrite et jouer le jeu des fourbes qui se réfugiaient ici sournoisement.

Effondrée, la demoiselle n'en oubliait néanmoins pas ses devoirs. Enchainant le pas à son supérieur, elle descendit la passerelle, attendant stoïquement les ordres. On était marine, ou on ne l'était pas. Il n'était pas dit qu'elle perdrait le seul moyen dont elle disposait actuellement pour accomplir son rêve, à savoir permettre l'avènement du règne de la Justice et de l'Ordre en ce monde ravagé par la corruption et la décadence. Tandis qu'elle s'était placée dans l'exacte alignement du Colonel O'Neill, deux arrivées se firent simultanément. D'une part, venant de la terre ferme où ils avaient accosté, un groupe à l'expression peu avenante et à l'apparence trop pompeuse pour n'être que des dockers s'avançait fermement vers le leader du Commando Falcon. De l'autre, déboulant sur la passerelle avec autant de grâce qu'un pachydermus marmorantus, une jeune marine à lunette (et qui décidément ne disposait pas de la plus infime once d' équilibre puisqu'elle faillit tomber à l'eau, et entrainer une bonne partie des membres de l'équipage avec elle). Dévalant comme une folle la passerelle, elle finit par atterrir devant tout le monde, à l'exception du chef de l' expédition. On pouvait dire qu'elle avait frôlé la catastrophe: à savoir s'être arrêtée à deux doigt du colonel. Le renverser en visite officielle alors que ce qui semblait être le comité d'accueil officiel n'était plus qu'à quelques pas aurait été du plus mauvais effet.


-"Une connaissance à vous, Colonel...?"

La demoiselle qui venait de proférer ces mots insolents ne manquait décidément pas d' air! Non seulement celle-ci avait faillit entrainer la moitié des personnes présentes sur la passerelle en perdant l" équilibre, mais en plus elle osait passer devant tout le monde pour poser une question aussi futile à un haut gradé! S'adresser ainsi à un supérieur, a fortiori lorsque l'on est intégré en cours de route, c'était proprement inadmissible! Décidément, l' ex-nonne ne pouvait que constater le manque de tenue et de civisme venant des membres féminines du commando! Entre une exhibitionniste patentée à l' air visiblement trop sûre d'elle et une jeune écervelée qui s'adressait au colonel de la manière la plus cavalière et inconvenante qui soit au vue de sa position hiérarchique inférieure... Il allait décidément falloir que Fielle montre l'exemple avec une attitude et un comportement irréprochable afin qu'on ne l'amalgame pas avec ces deux femmes là. D'autant plus qu'elles n'étaient que très peu à représenter leur sexe au sein du Commando Falcon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Spécialiste du déblocage de situation
avatar

Nbre de messages : 253
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées [Commando Falcon]   Mar 09 Mar 2010, 00:36

    « Je suppose que vous êtes le colonel O’Neill ? » lance une petite voix; C’était un homme de taille moyenne vêtu de vêtements bien classiques. Sobres mais étrangement élégants; Une sorte de costume haut de gamme, taillé dans un tissus tellement chère que seuls les plus fortunés nobles peuvent espérer se le procurer. Mais pour un roturier, cet accoutrement n’avait guère plus de différences qu’avec les haillons qu’ils peuvent porter. Il était accompagné de quelques chevaliers en armure aux regards sévères et l’air très stricts. Contrastant totalement avec l’attitude de la personne qui venait de parler; Ce dernier étant très décontracté, sourire aux lèvres & mains dans les poches;

    « Voilà un équipage bien fourni. J’ai beaucoup entendu parler de votre commando et j’avoue vouer une profonde admiration pour ce que vous faites. Peu d’équipages peuvent se vanter d’avoir une efficacité aussi chirurgicale que la votre, après tout. Mais un homme tel que vous doit sans doute connaître les quelques lois de notre royaume; Et même si ce serait frustrant pour certains d’entre vous, messieurs dames, j’espère que vous les respecterez. Le gouvernement mondial nous ayant donné le droit de punir comme nous le sentons, ceux qui préfèrent n’en faire qu’à leurs têtes » continue le bougre en se tournant vers les camarades de l’officier de la marine, l’air de rien. Derrière sa désinvolture se cachait une réalité dont la marine ne s’accoutumait que difficilement. Ici, à Lur-Albion, leurs droits ainsi que ceux des pirates & autres forbans étaient les mêmes; « Toujours est-il que : Bienvenue sur Lur-Albion. En espérant que vous vous amusiez bien ici; Là où toutes les cultures s’entremêlent et où l’on ne connaît guère le sommeil. »

    « Enfin, pour moi, c’est parce que je fréquente les maisons closes, mais bon. On s’amuse comme on peut, n’est-ce pas ? » enchaîne le bonhomme sur le ton de la plaisanterie même s’il était très sérieux sur sa dernière phrase. Qui ne ferait pas plaisir à sa femme qui n’hésitait pas à lui foutre quelques paires de baffes, son rang de chevalier du cercle lui octroyant certes des droits illimités mais n’empêchant pas sa compagne d’hausser le ton~
    « Ah mais je ne me suis pas présenté. Quelle discourtoisie de ma part ! Je suis Cecil Di Maria. Le Roc, comme se plaisent certains à le dire. Je suis chevalier & directement sous les ordres du rois. Comme vous pouvez vous en doutez, je ne suis pas ici de mon plein gré. Je pourrais être en train de batifoler avec Marianne & Gabrielle mais une certaine personne m’a envoyé vous chercher. Et je ne puis lui refuser une quelconque demande, vu que je l’aime beaucoup. Donc du coup, je suis là. Et je vous demanderais de me suivre. Vous, monsieur O’Neill. Ainsi que ceux qui veulent~ Vous êtes tous invités, après tout » Le chevalier se frotte alors le menton en sortant ses mains de ses poches pour croiser ses bras u_u.

    « Je pense n’avoir rien oublié. J’ai oublié quelque chose, Michou ? Non ? Je m’en doutais, je suis génial » marmonne le grand gaillard en se retournant vers son écuyer Michael qui traînait une sorte de charrette sur laquelle reposait une immense masse à deux mains. « Donc vous voulez bien me suivre ? Vous ne le regretterez pas puisque ce n’est pas tout le monde qui peuvent espérer rencontre votre hôte »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des vacances bien méritées [Commando Falcon]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des vacances bien méritées [Commando Falcon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Un repos bien mérité
» Du repos bien mérité (13.03 - 13h37)
» Un repas bien mérité ! (PV : Thérésa ?)[Terminé]
» [Libre] - Un repos bien mérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: La Route de tous les Périls [RP] :: Royaume de Lur-Albion-
Sauter vers: