Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Dim 07 Fév 2010, 14:14

Sur l’eau.


  • Tout le monde aurait pu imaginer que moi cabalien complètement cinglé, viendrais dans une ville mal famée pour assouvir ses différentes pulsions plus ou moins tordu... ben en faites non. Je venais à longuetown pour me reposer. Après tout, je venais de finir sa première mission, et j’étais désormais en vacance. Je n’aspirais qu’à un peu de calme. Loin de cette agitation et de tout les soucis de l'organisation.


  • Debout sur son vaisseau je regardais l'horizon. Une ile qui au fur et mesure de mon voyage avait transpercé la mer pour me cacher l'horizon. Longuetowne. Je m’approchais de plus en plus fendant les eaux. Le port se détachait déjà, avec ses nombreux vaisseaux amarrés. Certains étaient des vaisseaux marines. Il faudrait que je m’en écarte. Ma tête était peu être mise à prix après toute l’agitation que j’avais causé avec mes compagnons. J’attrape le gouvernail de fortune de ma petite barque, et j’accoste tout prêt d’un vaisseau imposant, immense, qui me cachera au regard des vaisseaux aux voiles blanche et bleu.

- Nous sommes arrivés. Ce n’est pas trop tôt. Laisse moi m’amusait maintenant ! Allez sois cool mon vieux, tu n’as voulu t’occuper de l’équipage qui t’a offert des vivres. Avec quelques uns de leur corps on aurait tenu vraiment super longtemps. Là on a du se ronger la patte pendant tout le voyage. Laisse mon en manger un ou deux. Regarde la jeune fille qui traverse la rue. Oui elle avec la longue crinière en bataille. Elle n’a aucune importance on peut en grignoter un bout et laisser l’autre.


  • Cette vois résonne dans ma tête. C’est comme si quelqu’un de malsain c’était glissé dans ma peau pour me souffler des envies de meurtre. Mais j’avais l’habitude, et sans parler je renvoyais cette conscience loin de moi. Les animaux sont plus obéissants quand ils sont affamés. Je décidais d’agir comme une personne normale pendant que je serais dans cette ville. Sautant sur le quai avec souplesse, et m’en vais d’un pas rapide. LE quai est trop exposé, il y a beaucoup de monde et je me sens oppressé, la foule me fait peur. Je ne sais pas comment réagir quand je suis entouré de gens. Mais… Je suspens mon pas. Je n’ai rien à craindre en faites. Mes frères font route loin de logue town. Les marines ne s’attendent donc pas à voir l’un des nôtres dans cette ville. Ils seront forcément moins à l’affut. Je jette un regard en arrière. Je me promets mentalement de partir en laissant un petit signe. Juste histoire de dire que la cabale est partout. Cela devrait faire plaisir à maitre oswin. Bon je commence à avoir un peu faim, mon ventre grogne bruyamment, je ferai le tour de la ville plus tard. Je m’avance dans les rues bondé. Les étalages tout autour de moi sont très attrayants. C’est formidable de voir tout ce monde qui ne vie dans la peur. Ils s’amusent et rigolent devant les étalages. Ce n’est pas l’envie qui me manque de me mêlée à eux pour rigoler. Mais je ne sais pas comment faire. Je ne sais pas comment m’exprimer avec les gens que je ne connais pas. C’est plus facile quand cet autre moi est là. Il les attaque sans ne se soucier de rien. Mais sans lui je me sens tout nu face au monde. Je baisse les yeux et bouscule quelqu’un sans le vouloir.


  • Je lève les yeux. Et regarde celle que je viens de bousculer et de me repend en excuse. Je crois que c’est comme ça qu’il faut faire quand on bouscule quelqu’un. J’évalue la situation. Je suis plutôt grand et je dépasse légèrement la jeune femme que je viens de bousculer. Mais ce n’est pas une raison. Je défroisse un peu ma chemise.
Excusez-moi. Je… je ne regardais pas où j’allais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ran Orihime
Capitaine des Shiki Pirates
Capitaine des Shiki Pirates
avatar

Nbre de messages : 104
Equipage : Shiki Kaizoku
Inscrit le : 03/02/2010

Feuille de personnage
Niveau:
16/100  (16/100)
Fruit du Démon : Hiba Hiba no Mi
Expérience:
160/1000  (160/1000)
MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Dim 07 Fév 2010, 19:36

Photobucket & Juugo

  • Assise sur le rebord de son lit, Ran bailla longuement et s'étira tel un chat, faisant craquer ses muscles pour en retirer la torpeur qui avait maintenu ses membres en sommeil cette nuit. Elle bailla à nouveau, ayant toujours besoin d'un certain temps pour sortir de son sommeil. Finalement, elle cligna des yeux et se leva, dirigeant ses pas vers la salle de bain qui jouxtait sa chambre d'hôtel. Arrivée hier soir à Logue Town, elle avait rapidement trouvé une petite auberge pas chère et s'était écroulée sur son lit juste après avoir ouvert la porte de sa chambre.

    Face à son miroir, la jeune fille entreprit de démêler ses long cheveux flamboyants, sa bouche continuant d'esquisser des bâillements de temps à autre. Pirate solitaire en recherche d'équipage, elle parcourait sa East Blue natale de long en large depuis qu'elle avait quitté son maître, il y a quelques jours. Elle avait l'intention de rester encore quelques jours à Logue Town, puis reprendrait son chemin. Elle devait se trouver des compagnons, de l'argent et un navire digne de ce nom avant de pouvoir prétendre se rendre sur Grand Line.

    Habillée et coiffée, elle jeta un dernier regard à son reflet, puis sortit de la chambre et prenant soin de fermer à clé derrière elle. Descendant les escaliers qui menaient à la salle à manger, elle héla au passage la gérante, lui demandant de lui apporter son petit déjeuner. Quelques minutes plus tard, la rousse dévorait littéralement la montagne de nourriture qu'elle avait commandée, et les autres personnes présentes se demandaient comment cette adolescente pouvait manger autant tout en gardant une taille de guêpe. Un mystère de plus dans ce monde incroyable ...

    << Wouah ! J'ai bien mangé moi ! >> S'exclama la vorace après une heure de gloutonnerie.

    Satisfaite, elle quitta la table et sortit de l'auberge, promettant au passage à la gérante de régler le total de sa note le jour de son départ. C'était en réalité pur mensonge, la jeune fille ayant plutôt l'intention de filer en douce sans payer le moment venu. Mais elle s'occuperait de cela plus tard. Déambulant entre les rues de la ville ou tout commence et tout finit, Ran ne se lassait pas d'admirer les boutiques et les étalages, respirant avec délice l'air marin que lui apportait le vent.

    La dernière fois qu'elle était venue ici, c'était il y un an et dix mois, elle était encore sous la tutelle de son maître à ce moment là. La pirate en devenir se souvenait être restée des heures durant devant l'échaffaudage ou était mort le Seigneur des Pirates, Gold Roger. Elle avait tenté de se mettre à la place de cet homme grandiose qu'elle admirait tant.

    " Il était le meilleur, le plus fort, le plus doué. Après tout, il a caché son fameux trésor au bout du monde, et cela à déclenché cette vague de piraterie ! C'est grâce à lui que je suis ici aujourd'hui. Vous verez Roger, je deviendrai la nouvelle Seigneur des Pirates ! "


    Perdue dans ses pensées, Ran ne vit pas l'imposant inconnu qui marchait droit sur elle, et bien évidemment, elle se cogna contre lui, chose habituelle avec cette tête en l'air de gamine. Frottant son nez douloureux avec une bouille enfantine, elle releva la tête, pour constater que son interlocuteur devait bien faire deux têtes de plus qu'elle, au moins. Bien qu'encore vêxée pour son nez, elle n'en oublia pas la politesse et s'excusa à son tour.

    << Nan désolé m'sieur c'est ma faute. J'regardais pas ou j'allais non plus, gomen ! >>

    Elle se passa une main à l'arrière du crâne et sourit innocemment, ressemblant de plus en plus à une gamine de par ses actes et ses mots. Soudain elle pencha la tête sur le côté, semblant réfléchir à quelque chose. Elle étudia minutieusement le nouveau venu du regard, obsevant plus particulièrement ses yeux. Quelque chose la dérangeait.

    << Oy, m'sieur. Tu te sens pas seul des fois ? T'as une drôle de lueur dans les yeux. >>


    C'était sortit tout seul. Ces mots qu'elle avait voulue formuler par la pensée venaient de sortir de sa bouche, innocement. Curieuse de nature, Ran avait ce quelque chose de particulier qui faisait qu'elle allait toujours droit au but, sans tact ni autodiscipline. Défaut parfois très gênant et qui pouvait la mettre dans des situations délicates. Restait à voir ce qu'allait répondre l'autre face à cette question plutôt désarmante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s587.photobucket.com/albums/ss311/Suchi-Sama
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Dim 07 Fév 2010, 20:12


  • Une douleur violente me traversa la tête. Je cru entendre la voix de cet autre moi, et je voulu me reculer de cette petite femme. Mais ce n’est qu’un bon vieux mal de crane, j’en ai l’habitude. Mais il n’empêche que sa faisait vraiment mal. Je levais une main pour la passer dans mes cheveux. Le monde passait autour de nous. Mon regard tomba sur la jeune fille. Bien sur je l’avais regardé ben avant mais, maintenant je l’observais. Elle était bien plus petite que moi mais on deviné à sa façon de bouger qu’elle était… comme animé d’une forte volonté. Je pouvais me tromper après tout c’est la conclusion d’un regard. Ses cheveux rouges étaient vraiment splendides. Et elle avait de grand yeux, pendant un instant il s’y plongea et eu l’impression de perdre pied dans ces deux miroir de l’âme. Elle les avait plongés dans les miens comme deux lames, me fouillant l’esprit. Je détournais les yeux. Je ne savais pas comment agir avec les gens. Ma réaction la plus inconsciente aurait été de la mordre. C’est comme un mécanisme de défense pour moi. Pour me protéger de ceux qui pourrait me faire du mal.

Oy, m'sieur. Tu te sens pas seul des fois ? T'as une drôle de lueur dans les yeux


  • Me sentir seul ? A vrai dire je ne sais pas. Peu être… A près tout je ne suis pas souvent entouré de personne avec qui je partage des liens. Il y a peu être cette petit céleste qui traine toujours avec Faust. Mais… oui je suis toujours seul. Cette réalité se posait là d’un bloc devant moi. Je ne voulais me résoudre a plongé à nouveau mon regard dans le sien. Je ne comprenais pas pourquoi elle m’avait dit ça. Pour me faire ressentir de la gêne? De toute façon j’étais tout le temps en présence de gens que je ne connais pas.

-Je suis seul. Je veux dire… je n’ai pas l’habitude de parler avec des gens. Je ne suis… suis pas très doué pour les contacts humains. J’ai vraiment quelque chose dans les yeux qui dit… que je suis seul ?


  • Je sors un petit bout de verre cerclé de fer et le met devant mes yeux.

-Je ne vois que mes yeux…


  • Esquissant à peine l’ombre d’un sourire je baissais à nouveau les yeux vers elle.

-Je m’appelle Takeshi. Take c’est plus court.


  • Gêné je tourne la tête et regarde un grand étalage de bric et de broc. Sa ne m’intéresse pas vraiment mais je ne sais plus trop quoi dire. Que doit-on faire quand l’on rencontre quelqu’un pour la première fois et que les questions se succèdent. Il faudrait surement que je parle. J’ouvre la bouche pour dire quelque chose mais le brouhaha autour de nous se fait plus oppressant. Derrière moi un marchand éructe bruyamment. Il vend des trucs et d’autres et visiblement il vend aussi sa voix aux plus offrants. Une masse se regroupe derrière moi et les ménagères en folie caquète de plus belle. Je regarde à nouveau la petite rousse.

-Vous avez le nez un peu rouge. Vous ne vous êtes pas fait trop mal ?


  • Je me penche un peu. Elle a un petit visage enfantin. J’estime son âge a … environ14 voir 15 ans. Ce n’est encore qu’un petit bout de femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ran Orihime
Capitaine des Shiki Pirates
Capitaine des Shiki Pirates
avatar

Nbre de messages : 104
Equipage : Shiki Kaizoku
Inscrit le : 03/02/2010

Feuille de personnage
Niveau:
16/100  (16/100)
Fruit du Démon : Hiba Hiba no Mi
Expérience:
160/1000  (160/1000)
MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Dim 07 Fév 2010, 21:16

Photobucket & Juugo


  • A son tour, le jeune homme se mit à observer Ran, qui lui souriait gentiment. Il détourna bien vite les yeux, semblant gêné de cette manière qu'elle avait de le fixer ainsi. Il confirma sa parole, ajoutant qu'il n'avait pas l'habitude des contacts humains. Il hésitait un peu sur ses mots, fuyant le regard gris acier de la jeune fille, qui elle au contraire, cherchait à capter ses deux pupilles étrnages qui avait attirées son attention. Il y avait quelque chose d'innoncent, d'enfantin dans sa voix. Il sortit un petit miroir de sa poche, observant son propre reflet pour tenter de voir ce que Ran avait déceler en lui. La pirate étouffa un petit rire amicale.

    << Ben tu sais, mon maître disais tout le temps que les yeux sont les fenêtres de l'âme. Mais les gens sont rarement capables de voir ce que cache leur propre âme. En revanche, ils voient plus facilement ce que cache le regard des autres. Moi par exemple, je vois que malgré ta carrure, tes yeux disent que tu n'es pas mauvais au fond de toi. >>

    Il esquissa presque un sourire, et se présenta sous le nom de Takeshi. Penchant à nouveau la tête sur le côté, l'adolescente sourit à nouveau, un de ces sourires qui réchauffent les cœurs. Lui détourna une fois de plus le regard, visiblement gêné.

    << Enchantée Take-kun ! Moi c'est Ran ! Ran parce que c'est court, et c'est facile à crier quand on est en colère après moi. >>

    Tournant la tête à son tour, elle observa un instant l'étalage ou les gens s'amoncelaient. Puis, Takeshi se pencha sur elle, constatant le fait qu'elle avait le nez encore un peu rouge. La navigatrice fit un petit rire et se frotta la partie rouge.

    << ça va, ça va t'inquiète Take-kun ! J'ai l'habitude de me prendre des trucs dans le visage, mais j'avoue que ton torse est dur comme de l'acier ! >>

    Agaçée par les flots de paroles des mégères qui les entouraient, la jeune fille grimaça, sentant venir la migraine, elle qui n'aimait pas les personnes pressées et le trop pleine de gens. Hors ces deux critères étaient réunnit et aglutinés autour d'elle, chose qu'elle ne supporterait pas longtemps. Sans crainte ni hésitation, elle saisit Takeshi par le bras et l'entraîna quelques mètres plus loin.

    << Viens ! Y a trop de gens ici, c'est agaçant de les entendre parler. J'préfère le calme moi, et toi ? T'aime bien t'allonger et regarder les nuages ? Tu devrais le faire de temps en temps, c'est vachement reposant. >>

    Tirant le géant par la manche, elle s'arrêta finalement dans une ruelle plus tranquille, et s'assit sur un rebord de muret pas très haut, propulsant son corps en arrière pour s'y installer. Assise ainsi et les jambes pendantes, elle se trouvait maintenant à la même hauteur de Takeshi et le regarda à nouveau dans les yeux.

    << Et toi Take-kun, qu'est-ce que tu vois dans mon regard ? Vas-y, sois sincère ! Et sourit un peu enfin ! Comme ça, regarde-moi. >>

    Elle sourit pour montrer l'exemple, étirant la commissure de ses lèvres de manière exagérée et montra ses dents, toujours d'humeur aussi malicieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s587.photobucket.com/albums/ss311/Suchi-Sama
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Dim 07 Fév 2010, 23:25


  • Je connaissais cette expression et intérieurement je souriais. Mais intérieurement seulement. Je constatais qu’elle avait l’habitude de pencher la tête sur le côté. Surement pour mieux réfléchir. Dans un acte de mimétisme enfantin, je fis sans le vouloir le même geste qu’elle. Je penchais légèrement la tête sur le côté. Sa ne m’aider pas vraiment à réfléchir alors je remis ma tête bien droite. Ran c’était un prénom facile à retenir. Court, pratique, mais je ne comprenais pas la fin de sa phrase. Pourquoi serait-on en colère après elle. Je ne lui dis pas ce que je pensais et me contentais d’écouter. Les femmes derrière beuglaient aussi fort que le marchand. Le groupe enflait rapidement et bientôt les femmes finirent par ce battre pour avoir les derniers articles du marchand qui regardait ce spectacle avec un rire diabolique. Plusieurs femmes me poussèrent dans le dos. Je tournais la tête pour leur demander d’arrêter. Mais l’une d’elle une vraie folle me jeta un regard tellement mauvais que je préférais m’abstenir de tout commentaire. C’est de la folie furieuse. Je reportais mon attention sur Ran qui sembla me féliciter de la dureté de mon torse. Je posais la main dessus. Ran m’attrapa le bras, et me tira me disant que le bruit l’incommodé. Moi aussi.

-Non je ne me rappelle pas m’être déjà allongé pour regarder les nuages. C’est intéressant de les regarder passer dans le ciel ? Je ne savais pas. Je m’intéresse surtout au livre… Comme je voyage beaucoup je préfère toujours avoir quelque chose pour m’occuper.



  • Ce petit bout de femme se mit à me tiré par le bras m’entrainant dans une ruelle beaucoup plus calme. Je regardais autour de moi me relâchant un peu. Il y avait moins de monde alors sa allait. J’appréciais le silence. Souriant intérieurement je le regardais sauter sur le muret. Pour la première fois elle était à mon niveau et je pouvais la regarder droit dans les yeux. Puis après une question elle se mit à lui faire un sourire très très exagérer. Bon si je peux lui faire lui faire plaisir. Après tout. Elle pense qu’il y a du bon en moi. Même moi je n’arrive pas à le voir. J’essaye d’esquisser un sourire. Ce n’est pas très probant mais c’est pour l’instant, le mieux que je puisse faire. Je suis un peu crisper pour sourire gentiment. Les seuls sourires que j’ai faits c’est dernier temps, n’était pas vraiment des sourires amicaux.

-Tes yeux. Je vois que tu es une femme malicieuse… tu sais ce que tu veux… et tu es très malicieuse. Je vois tes yeux brillent quand on te dit que tu es malicieuse. C’est vraiment rigolo.



  • Une sorte de murmure pénètre dans la rue avec douceur sans vraiment nous déranger

-Tu as entendu ? On dirait qu’il y a quelqu’un qui vient. Je pensais que nous étions assez éloignés des étalages maintenant.


  • D’un coup la rumeur se rapproche. Et on voit à l’autre bout de la ruelle un homme qui court en portant sur son épaule une sorte de grand tapis rouge. Il disparait et quelques secondes plus tard c’est une vraie foule de bonne femme en furie qui passe en hurlant. Elle suive le marchand. Je baisse le visage et me met à rire. Puis relève la tête et lance un éclat de rire. Je ne sais pas pourquoi mais cette situation me fait rire. Je finis par me calmer et croise les bras sur mon torse qui est semble t-il, très résistant.

-Ran depuis quand es-tu en ville ? Je ne veux pas être indiscret.


  • Je la regarde d’un air tranquille.

-Je ne suis pas venu ici une seule fois dans ma vie. J’aurais voulu visitée un peu cette ville… alors je me demandais… si tu… enfin si sa te t’ennuie pas… nous pourrions faire connaissance… enfin si tu veux bien Mais je suis bien ici. Enfin je pense. Ici on est au calme. sans cette bande de mégère en folie à l'affut d'une bonne affaire.On peut y rester un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ran Orihime
Capitaine des Shiki Pirates
Capitaine des Shiki Pirates
avatar

Nbre de messages : 104
Equipage : Shiki Kaizoku
Inscrit le : 03/02/2010

Feuille de personnage
Niveau:
16/100  (16/100)
Fruit du Démon : Hiba Hiba no Mi
Expérience:
160/1000  (160/1000)
MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Lun 08 Fév 2010, 01:22

Photobucket & Juugo


  • Alors que Ran penchait la tête tout en réfléchissant, un tic qu'elle avait depuis longtemps maintenant, Takeshi fit de même. Cette imitation hésitante fit rire la jeune fille, avant qu'ils ne se tournent vers les mégères en furie. C'était grotesque et la pirate en devenir plaignait le pauvre marchand qui subissait tout ça. L'une des femmes jeta même un regard assassin au pauvre Takeshi qui n'avait rien demander.

    C'est après cela qu'elle l'entraîna dans la ruelle, décidément bien plus calme. Il lui confia voyager beaucoup et il lisait pour passer le temps. C'était également un des plaisirs de Ran, lire et écrire son journal de bord étaient de bons moyens de passer le temps.

    Une fois qu'elle fut installée à sa hauteur sur son mur et suite à sa demande, Takeshi esquissa un sourire forcé, mais il tant crispé et maladroit qu'elle éclata d'un rire clair et cristallin.

    << Bah tu vois ! C'est pas dur de sourire ! >>

    Puis elle se reprit et écouta attentivement sa réponse. Une femme malicieuse ... Oui c'était exact, Ran était de cette trempe et elle savait obtenir ce qu'elle désirait quand elle le désirait. Que ce soit par la force, le vol ou par le harcèlement ... Et puis elle passait facilement d'un état à un autre. Pour preuve, il y a un instant elle riait allègrement du sourire caricaturé de Takeshi, et le moment suivant, elle écoutait sérieusement et attentivement son point de vue sur la chose.

    << Malicieuse hein ... T'as raison ça me définie bien ! Et toi t'es mystérieux, intriguant, mais je sens que tu es vraiment quelqu'un de bien. Même si t'es un tueur ou quelque chose dans le genre, c'est pas grave, j'm'en fous. Pour le moment, t'es là et tu discute avec moi, c'est tout. >>

    Elle était sincère. pour elle, le passé des gens importait peu, c'est le moment présent qui comptait à ses yeux. Et pour l'instant, Takeshi lui apparaissait comme une personne amicale. Et c'est tout ce qui comptait.

    Soudain, un bruit en arrière-plan se fit entendre, et elle tendit l'oreille, avant de voir passer en courant devant la ruelle le pauvre marchand poursuivit par une horde de femmes déchaînées. A cette vision, la navigatrice éclata de rire, se tenant les côtes en repassant dans sa tête le regard désespéré du pauvre marchand.

    << Ahaha ! Le pauvre, j'aimerai pas être à sa place ! Eh, tu as un joli rire Take-kun, tu devrais rire plus souvent ! >> Ajouta-t-elle avec une désarmante sincérité.

    Il se calma rapidement, lui demandant ensuite si elle était là depuis longtemps, et reprenant un langage hésitant, lui fit part de son sentiment de bien-être qu'il ressentait maintenant qu'ils étaient au calme. Intérieurement, Ran fut touchée. Elle répondit donc d'une voix enthousiaste et d'ou on sentait l'intonation joyeuse.

    << Oui si tu veux on peux rester ensemble, j'suis contente que tu me le propose ! Je suis à Logue Town que depuis hier, mais j'étais déjà venue il y a environ deux ans. C'est une belle ville tu verras. Oh ! Et il y a l'échafaudage, là où Gold Roger est mort ! Personnellement, j'admire beaucoup cet homme. Il était le plus grand de son époque. >>

    Elle leva un instant les yeux, observant le ciel quelques secondes avant de se retourner vers Takeshi.

    << Mon rêve à moi c'est de parcourir les mers et de trouver le One Piece. Je veux savoir quel genre de choses cet homme à laisser derrière lui. C'est peut-être pas un trésor plein de joyaux, mais quelque chose de plus ... symbolique ? Et toit Take-kun, c'est quoi ton rêve ? T'as bien un objectif, un but à accomplir ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s587.photobucket.com/albums/ss311/Suchi-Sama
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Lun 08 Fév 2010, 13:48

Ran est vraiment quelqu’un de très spéciale. Elle n’a pas l’air de jugé selon les actes passé. Visiblement ce que j’étais avant de venir ici et ce que je risquais de redevenir lui était complètement égale. L’instant présent était le plus important. Mais il n’empêche qu’à la prononciation du mot je me raidis sensiblement. Avant de me calmer. Ran se mit à rire.

Merci. Tu as un rire très cristallin Ran, c’est très… joli.

J’ai vraiment l’impression de vivre dans un monde à part d’habitude. Je manque tellement de chose, les autres me font peur, mais ce qu’ils disent peut être très intéressant. J’apprends beaucoup juste au contact de Ran. La prochaine fois que je se rais sur le bateau, le regarderais le ciel. Voir ce qu’il y a en l’air, et regarder passer les nuages. Puis elle accepta de rester un peu avec moi. Je sentis son cœur faire un bond de joie. Si elle acceptait, cela veut dire qu’elle aussi se sentait bien avec moi. En un sens je venais de tissé sans m’en apercevoir vraiment. Mon premier lien reposant sur un sentiment de bien être. Je me sentais joyeux et j’entendais que dans la voix de Ran, il y avait une intonation qu’on pourrait interpréter comme de la joie. Cette fois, je réussis à esquisser un sourire franc.
Gold Roger. Celui qui avait la Volonté du D. J’en ai entendu parler. Quand j’étais dans la marine. C’était un pirate. Mais en même temps certain disait qu’il avait une grande noblesse. Autant dans ses mouvements que dans sa façon d’être avec les autres. Trouver le One piece et le rêve de tout pirate. Mais Ran en parle d’une telle façon. Avec un tel éclat dans les yeux. On pourrait penser que c’est juste de l’appât du gain mais sa ne serait qu’effleurer la vérité. Peu être l’argent rentre en ligne de compte mais je pense que c’est un désir de découverte. Le one piece n’est peu être pas un trésor d’or et de joyaux mais sa n’a pas l’air de la déranger.


Gold Roger. C’était un érudit. Un grand pirate. N’étant pas pirate moi-même je peux avoir un jugement objectif. Et j’ai beaucoup de respect pour ce qu’il a accomplit. Traversé la mer n’est pas chose facile… Surtout en comptant sur son chemin les grands corsaires. Quand tu traverseras la mer, tu rencontreras surement de grand problème mais aussi de grandes joies. Tu es libre. J’envie beaucoup d’une telle liberté.

Je levais les yeux au ciel pour réfléchir. Mon but dans la vie… Rien ne vint à l’esprit. Quand j’étais capitaine dans la marine j’aurais surement répondu « pour l’honneur et renvoyer tous les pirates par le fond ». Mais maintenant… Mon but et d’arriver à mettre maitre Oswin au pouvoir. Le servant comme je le peux. Mais je n’ai pas de rêve…

Mon but, il a peut de temps… J’ai peur que ce que je vais te dire te déplaises… Je prends le risque. Je crois… je crois que je veux être sincère. Il y a peut j’officiais dans la marine. A ce moment là mon but état de sauver les gens de tous les pirates… Mais mes actes ont forcé les marines, à me renvoyer et à me traquer. Depuis peu je suis sous les ordres de quelqu’un de très important. Quelqu’un qui veut faire de grande chose. Je ne sais pas si les actions qu’ils préparent sont bonne ou mauvaise mais… La première fois que tu as lu en moi… tu as vu que j’étais seul… c’est peu être pour ne plus être seul que j’ai décidé de servir cet homme…. Je n’ai pas vrai…

A ce moment là je n’osais plus regarder Ran dans les yeux. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle reste assise à côté de moi. Je me rendais compte que mes paroles étaient des lames qui pouvait facilement couper le lien que je venais de tisser avec elle.

Je n’ai pas de rêve… je ne sais pas ce qu’est "être guidé par ses rêves."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ran Orihime
Capitaine des Shiki Pirates
Capitaine des Shiki Pirates
avatar

Nbre de messages : 104
Equipage : Shiki Kaizoku
Inscrit le : 03/02/2010

Feuille de personnage
Niveau:
16/100  (16/100)
Fruit du Démon : Hiba Hiba no Mi
Expérience:
160/1000  (160/1000)
MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Lun 08 Fév 2010, 14:18

Photobucket & Juugo



  • Une légère rougeur apparut sur les joues de Ran quand Takeshi la complimenta sur son rire. Elle n'avait pas vraiment l'habitude qu'on lui fasse de gentilles remarques. Avant elle vivait à l'orphelinat, les débordement de tendresses étaient rares, et les actes comptaient plus que les mots pour les autres enfants avec qui elle cohabitait. Puis elle avait rencontré son maître, chose qui changea totalement sa vie de fille des rues.

    Mais mis à part cet homme qu'elle aimait comme un père qu'elle n'a jamais connu, rare était les personnes proches de Ran. C'est pour trouver des compagnons et faire des rencontre comme celle avec Takeshi qu'elle avait également entreprit ce voyage. Quoiqu'il soit dans la vie, elle était heureuse d'avoir fait sa connaissance, sentiment qui semblait être réciproque.

    Justement, il esquissa un sourire, et la jeune fille sût que celui-ci était sincère. Cela lui mit du baume au cœur. Même si c'était de manière et dans une période différente, l'un comme l'autre connaissait la solitude. Pour Ran, ce n'était pas vraiment un problème. Elle était habituée et préférait parfois rester seule et au calme que parmi la foule bruyante et agaçante. Mais elle aimait également les contacts humains, comme maintenant avec le jeune homme.

    Elle l'écouta donner son point de vue sur Gold Roger, l'homme a l'origine du rang de pirate de la navigatrice. Elle sourit. Oui, elle aimait être libre et voguer sur les flots, pouvoir aller où bon lui semble et faire ce qu'elle désirait. Toutefois elle demanda, curieuse :

    << Eh ? T'es pas libre Take-kun ? Tu as des obligations envers quelqu'un ? >>

    Puis il fit un aveu qui surpris la jeune demoiselle. Ainsi, il avait fait partit des marines ! Il parla un peu de son passé, avouant avoir été licencié puis pourchasser par ses anciens collègues. Il avait ensuite rencontré un homme que visiblement, il admirait et respectait. Son regard devint fuyant après qu'il eut parlé et avouer ne pas avoir de véritable rêve.

    Soudain, Ran leva la main et la posa sur la tête de Takeshi, étirant son bras au maximum. Elle lui ébouriffa les cheveux, comme le ferai une mère avec son enfant. La scène avait de quoi attendrir mais aussi faire rire, tant la différence de taille restait flagrante, même si la rousse était toujours sur son muret.

    << J'te l'ai dis, j'm'en fous de ce que t'as été. Marine, Shichibukai ou révolutionnaire, ça m'importe peu. J'dirai même que c'est impressionnant, t'as du voir et apprendre des tas de chose avec les marines ! Et t'as du combattre des hommes forts ! T'as déjà rencontré les 3 Amiraux ? Moi j'avoue que Aka Inu, il a une tête de vieux, il est bizarre. Et puis Ki Zaru il a une tête marrante aussi ! J'l'ai ait déjà vue sur les journaux. >>

    Elle réfléchit quelques instants, sans pour autant enlever sa main.

    << ça doit être quelqu'un d'impressionnant, cet homme. Si ton but est de le protéger et de l'aider à faire ce qu'il a faire, c'est déjà ça. C'est un but, et un jour, tu trouvera probablement un objectif à toi. Et peut être que tu suivra une autre route, ou peut être pas. Moi aussi j'ai un maître, et j'ai énormément de respect pour lui. C'était pas facile de le quitter, mais je l'ai quand même fait, pour suivre un autre chemin. Le tout c'est ... pas se mentir à soi-même et savoir faire le choix qui nous convient, à nous. >>

    Elle plissa les yeux, malicieusement, et se frotta la tête avec son autre main.

    << Enfin bon ! Je suis pas douée pour les long discours, et c'était juste un avis hein ! En tout cas, j'suis contente de t'avoir rencontré Take-kun. >>

    Oui décidément, elle l'aimait bien ce géant et en regrettait pas de s'être cognée contre son torse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s587.photobucket.com/albums/ss311/Suchi-Sama
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Lun 08 Fév 2010, 15:49

Je m’étais vraiment attendu à ce qu’elle s’en aille. Ou tente de se battre contre moi, car j’avais été un marine. Mais non. Les yeux baissaient vers mes pieds, je sentis qu’une main passait dans mes cheveux. Je marquais un temps, j’avais cru qu’elle voulait m’attraper les cheveux mais en faites c’était une caresse. Elle trouvait ça impressionnant. La je tombais de haut. Dans le bon sens du terme. J’étais infiniment soulagée qu’elle ne me traite pas par le mépris.

Oui j’ai vu des choses formidables. Les Marines ont le privilège de pouvoir naviguer quand il leur fait envie. Je trouvais ça vraiment très bien. Tout le monde était très gentil mais ce qui était le plus difficilement supportable c’était cette compétition personnelle. De l’extérieur on pourrait penser que les marines sont soudés et que la paix règne le plus souvent dans leurs rangs mais c’est loin d’être le cas. C’est une lutte perpétuelle pour gravir les échelons et empêchez les autres de vous marchez dessus pour gravir eux aussi, les marches de la renommé. C’est dur. J’aimais être capitaine, pouvoir naviguais avec des compagnons mais il y a toujours cette peur que les autres vous écrase pour prendre votre place. Dans certain point. Les pirates et les marines sont pareils. Il faut toujours savoir protéger son dos. Mais ce n’est pas grand-chose en comparaison de la beauté de la mer et des merveilles que tu peux voir lors d’une grande traversé.

Je fis une pause et repris quelques seconde après.

Je n’ai jamais vu Aka inu mais Ki zaru, je l’ai aperçu pendant qu’il inspectait les navires. C’est un grand homme. Loin d’avoir la même prestance que Roger. Mais il a un certain charisme. C’est un homme intéressant… e C’est vrai quand on le regarde de très près il est marrant… Il a ne teinte qui fait rire tout le monde. Sa brise la glace et ça fait partir la gêne que l’on ressent quand on parle à quelqu’un de puissant.

Je souris et rigole un peu et regarde le ciel avant de retomber sur les yeux de Ran. Oswin est un homme fort et sur de lui mais il recèle en lui des secret que je peux sentir quand il s’approche de moi. Il n’y aucune part de bonté en lui. Ce qu’il veut il l’obtient. Si des innocents se trouvent en travers de son chemin, je pense qu’il n’hésitera pas à s’en servir comme pions.

Oui c’est un homme très grand. Je veux dire par là qu’il est puissant et attire la crainte. Il n’est pas comme Roger. Il est très différent. Je dirai même que c’est tout l’opposé.

Je lui fis un sourire sincère. Ca devenait facile de lui sourire. Elle était très gentille avec moi. Sa me fait vraiment plaisir quand elle me dit qu’elle était contente de m’avoir rencontré. C’était très réciproque. J’aurais voulu lui dire mais je n’y arrivais pas. J’ai plus tellement l’habitude de faire des compliments. Je suis à mon maximum si on peut dire. Puis… une idée me traversa l’esprit. Je regardais mes main, en leva une et la posa sur la tête de Ran lui caressant doucement les cheveux. J' espérais que sa prouverai que j'étais content même si je ne savait pas l’exprimer.

Tu es capitaine ? As-tu un équipage ? C’est dangereux pour un pirate d’être seul. Surtout dans une ville comme celle-ci. En arrivant j’ai vu de grand bateau marqué de l’emblème de la marine. Ils sont très présents dans cette ville. C’est assez dangereux pour nous deux d’être là. Sa ne te dérange pas? D’être si proche de l’ennemie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ran Orihime
Capitaine des Shiki Pirates
Capitaine des Shiki Pirates
avatar

Nbre de messages : 104
Equipage : Shiki Kaizoku
Inscrit le : 03/02/2010

Feuille de personnage
Niveau:
16/100  (16/100)
Fruit du Démon : Hiba Hiba no Mi
Expérience:
160/1000  (160/1000)
MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Lun 08 Fév 2010, 16:28

Photobucket & Juugo



    Ran se tint très calme et écoutait Takeshi parler avec une attention particulière, désireuse de savoir comment s'était chez les marines. Elle ne les détestait pas vraiment, elle n'avait rien de particulier contre eux. Elle savait que tout comme chez les pirates, il y en avait des plus ou moins " bons " si on peut dire. Certains voulaient éradiquer les pirates à tout prix, d'autres se contentaient de faire régner la loi quand il le fallait, et enfin, les pires de tous :

    Les hommes qui, comme Morgan, s'intéressaient uniquement au pouvoir, brutalisant innocents, alliés et ennemis avec la même hargne. Elle détestait ce genre de personne quelque soit leur rang, car c'est à cause de Morgan qu'elle se retrouva à la rue, devenant une clocharde affaiblie et réduite au vol.

    Elle s'exclama soudain, intéressée :

    << Wouah ! T'as été capitaine ? La classe ! >>

    Puis elle approuva d'un hochement de tête quand il dit que pirate et marine étaient plus semblable qu'il n'y paraissait. C'était vrai, ils étaient de camps opposés, mais parfois leur actes étaient les mêmes. la jeune fille fut impressionnée de savoir qu'il avait rencontré Ki Zaru c'était quelque chose tout de même ! Elle pouffa en l'entendant confirmer le fait que l'Amiral avait une tête amusante. Puis elle ajouta :

    << Tu sais, j'admire Gold Roger mais y a aussi des marines que je trouve incroyable, même si ils sont mes ennemis, je trouve que ce sont des personnes honorables. Sengoku déjà, moi j'trouve qu'il a une tête de grand-père, doit pas être bien méchant ... même si c'est le plus fort ! Puis y a Ao Kiji, celui-là j'l'aime bien parce que d'après les rumeurs, c'est un feignait, comme moi ! Par contre y en a que je déteste. Morgan par exemple, c'est à cause de lui que je me suis retrouvée toute seule, avant que mon maître ne me trouve ... >>

    Elle perdit momentanément son sourire pour redevenir plus sérieuse quand Takeshi lui parla de son supérieur comme étant l'exact opposé de Gold Roger. Elle réfléchit. Cet homme dont lui parlait son nouvel ami l'intriguait. Aussi spécial et craint qu'il soit, elle aurait aimé le rencontre, ne serait-ce que pour se faire sa propre idée de lui.

    Takeshi lui sourit à nouveau, désormais plus chaleureux et sincère. Il posa à son tour sa main sur les cheveux de Ran, et lui caressa doucement les cheveux. La demoiselle sourit, plissant les yeux de joie et ses joues rosir de plaisir. C'était un geste un peu hésitant mais très agréable. Elle comprit que c'était sa manière à lui d'exprimer sa joie partagée.

    Elle rouvrit ensuite les yeux, et les leva vers le ciel, réfléchissant à ce qu'il venait de dire. Oui, elle avait vue les nombreux navires marines qui se situaient sur cette île. Elle n'avait pas peur d'eux, de toute façon elle n'allait pas crier sur les toit son statut social ! Et cet air enfantin et innocent était parfait pour tromper les gens.

    << Ouep ! J'suis capitaine, mais bon pour le moment ... J'suis toute seule. Faut dire que j'ai prit la mer y a seulement une semaine, j'ai pas encore de compagnons. Mis à part ton supérieur, t'as des compagnons toi ? Hmmmm ... Pour les marines j'm'en fais pas, ils risquent pas de s'intéresser à une gamine comme moi. Puis j'ai pas peur d'eux, j'sais me défendre ! >>

    Elle accompagna ses affirmations en levant le poing, les yeux brillants. Puis elle posa un doigt sur sa lèvre inférieur, prenant une pose réfléchie.

    << Dis Take-kun, tu vas faire quoi toi après ? Moi j'repars dans quelques jours, mais et toi ? Tu vas rejoindre ton supérieur ? Si c'est pas indiscret, comment il s'appelle ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s587.photobucket.com/albums/ss311/Suchi-Sama
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Lun 08 Fév 2010, 17:21

Je me mis a rire j’avais eu tort de m’en faire pour Ran. Elle semblait forte et son air de fillette tromperai facilement les marines Elle leva le poing en signe défis. Je ne sais pas pourquoi mais je ne m’aimerai pas être le marine qui va se retrouver en face d’elle. Elle semblait prête à en découdre s’il le fallait. Ran avait eu l’air très triste. Morgan avait une sinistre réputation. Pire qu’un pirate sans foi ni loi. Il menait la vie dure à tous ceux. Je ne l’avais jamais vu mais certaine image de lui était apparut dans la presse. Un homme très grand avec une hache à l’aspect redoutable en guise de bras droit. C’était une honte pour la marine de compter quelqu’un comme lui. Mais… il fallait dire qu’il avait réussit à éloigner tous les pirates de son ile. Même si malheureusement, il avait ensuite instauré un règne de terreur. C’est triste de voir à qu’elle point les marines peuvent mal tourner. Je suis bien placé pour en parler. Même si dans un sens j’étais déjà un monstre étant petit…Je me mis à rire quand elle dit que Sengoku avait l’air d’un gentil vieillard.

Moi je trouve que tout ce qui fait le charme de cet homme c’est en réalité sa chèvre. Elle est très friande de document administratif.

J'écoute tranquillement Ran en observant un nuage qui passe dans le ciel.

Tu devras faire très attention en te choisissant des compagnons. Choisis des compagnons sur qui tu peux compter et qui peuvent de te servir. Ce n’est pas très bien de dire ça… mais… ne prend pas de personne faible qui ne ferais que te ralentir. Si tu veux réaliser ton rêve tu dois t’entourer de personnes très puissantes. Enfin, c’est mon avis… sa ne vaut pas grand-chose mais je devais te le dire… Te montrer mon point de vue…

Je reste un moment silencieux.

Je voudrais te poser une question. Sommes-nous amis ? Je n’ai jamais eu d’amis. Seulement des connaissances. Alors je ne sais pas ce que sa fait de ressentir de la véritable amitié. Mais je sais qu'il ne faut pas très longtemps pour se faire des amis...

J’enlevais tranquillement ma main de la tête de Ran.

Je partirais aussi dans quelques jours. J’ai un peu de temps devant moi. Mon maitre fait les préparatifs pour notre prochain voyage. Pour nous permettre de nous reposer il nous adonné carte blanche. Je ne sais pas où sont mes camarades, je suis partit le premier car je ne supportais plus de rester enfermé comme une bête. Mes compagnons, se sont plus des collègues. Je ne sais pas si je peux vraiment leur faire confiance. Nous avons tous un but et suivons notre maitre pour qu’il nous aide à l’accomplir. Nous n’avons aucun intérêt à nous côtoyer en tant qu’amis. Alors, oui, j’ai des compagnons mais ils ne représentent que des gens sans visage à mes yeux. Quand je devrais partir j’irai rejoindre une faction. Plusieurs de mes compagnons et moi partirons en missions pendant que le maitre partira avec deux des nôtres pour une mission parallèle à la mienne.

La question suivante fut me fut plus simple… enfin au début

Mon Maitre se fait appelé le maestro. Oswin D. Janus. Je l’ai rencontré il y a peux de temps. Il n’a rien fait pour moi, mais quand nous nous sommes rencontré, il a eu un geste… il m’a demandé de venir. Il m’a accepté avec lui sans me poser de question. Sur le coup, j’en étais fou de joie. Sa m’a fait tellement plaisir. Mais plus j’y repense. Plus je repense à ce que nous allons faire. Je ne peux pas te le dire… excuse moi… mais une part de moi est folle de joie d’obéir, et une autre ne peux s’empêcher de pensée que nous allons peu être un peu loin. Nous allons faire peur à beaucoup de gens. Mais j’ai une dette envers Oswin-sama et je dois la payer. Il m’accepté. Sa représente tellement mais…

Je me pris la tête dans les mains. Je n’arrivais plus à réfléchir. Je ne savais plus ce que je voulais. Je dois absolument payer ma dette. Mais après… je dois servir Oswin-sama. Devenir une arme pour lui. Une épée pour trancher ses ennemies. Mais après… que ferais une fois, qu’il n’aura plus besoin de moi… Je le sais que je suis influençable, c’est à cause de cet autre moi. Il me rend faible… je respire, enfin j’essaye de respirer plus calmement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ran Orihime
Capitaine des Shiki Pirates
Capitaine des Shiki Pirates
avatar

Nbre de messages : 104
Equipage : Shiki Kaizoku
Inscrit le : 03/02/2010

Feuille de personnage
Niveau:
16/100  (16/100)
Fruit du Démon : Hiba Hiba no Mi
Expérience:
160/1000  (160/1000)
MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Mar 09 Fév 2010, 00:22

Photobucket & Juugo



    Depuis qu'ils se parlaient, Ran avait dénoté un changement flagrant dans le comportement de Takeshi. IL riait et parlait plus, souriait désormais franchement et savait la faire sourire également. Si au début il avait été réservé et presque timide, il était plus à l'aise à présent. L'entendant parler de Sengoku, la jeune fille éclata de rire. Une chèvre mangeuse de documents ! Elle n'était pas au courant de ça, mais imaginait très bien le plus puissant homme de la marine, assis à son bureau et son animal de compagnie mâchouiller un ordre de mission à ses côtés.

    Elle se calma en entendant la suite. C'est vrai qu'elle devait faire attention dans ses choix de nakamas. Mais bon, la navigatrice avait également la fâcheuse tendance à s'attacher aux gens un peu trop rapidement. Elle avait une âme de chevalier, c'était pus fort qu'elle, dès qu'elle faisait une rencontre, elle s'attachait à la personne en question, comme maintenant avec Takeshi. Mais elle reprit vigoureusement à la fin de sa phrase.

    << Eh dis pas ça ! C'est important de donner son avis, et le tiens compte beaucoup d'ailleurs ! Je sais que t'as raison, j'ai besoin d'avoir des personnes fortes et avec qui je me sente bien, en qui je puisse avoir confiance. Des gens comme toi quoi ! Et ne dis plus jamais que ton avis ne vaut pas grand-chose, c'est faux ! On a tous la liberté d'expression après tout. >>

    Suite à sa question suivante, elle sourit tendrement et se penchant légèrement vers lui, le regardant avec un regard empli de gentillesse, le tout accompagné d'un éclat de la malice au fond de ses yeux gros acier.

    << Bien sûr qu'on est amis ! Tu peux avoir confiance en moi, je serai toujours ton amie. Ta première amie, même si on se trouve à un bout à l'autre de Grand Line ! >>

    Il répondit ensuite calmement à ses questions, révélant qu'il partait dans quelques jours également, pour une mission avec ses collègues. Ran trouvait ça un peu triste, de fréquenter des gens quotidiennement, d'effectuer de nombreuses choses avec elles sans pour autant avoir de liens plus forts. Takeshi parla ensuite de son maître, Oswin D. Janus. Ses mots s'emmêlaient alors qu'il parlait de sa rencontre avec lui, et il se prit la tête entre les mains. Aussitôt, la jeune pirate se pencha à nouveau vers lui, manquant de tomber de son perchoir, et le prit par les épaules, une expression soudain inquiète dans le regard.

    << Eh Take-kun ! Take-kun, ça va ? Respire et calme-toi ... Tu sais, si un jour tu rembourse ta dette envers Oswin, ou juste si tu te sens plus aussi bien avec lui, quelque soit la raison ... Tu pourra toujours me retrouver. Et même, les mouettes factrices, ça existe ! Enfin bref ... On est amis donc tu peux compter sur moi. Je te laisserai pas tomber, que ce soit pour dans cinq minutes ou dix ans, promis ! >>


    Elle tendit sa main, dans le but de sceller cet accord qu'elle lui ... imposait en quelques sortes. Elle leva ensuite les yeux vers le ciel. ça faisait un moment qu'ils discutaient ensemble maintenant. Elle redoutait un peu le moment ou ils devraient se séparer, ne sachant si elle reverrait vraiment un jour. Cette pensée était un peu en désaccord avec ses dires précédents mais ... Grand Line est vaste, et surtout pleine de dangers. Elle se retourna à nouveau vers son ami et soupira, se passant une main dans ses longs cheveux roux.

    << Et maintenant ? Qu'est-ce qu'on fait ? Perso, j'me vois mal me contenter de te dire un " au revoir et à plus ". Aaaah, je déteste les séparations ! >>
    Se lamenta-t-elle, mi-ironique mi-sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s587.photobucket.com/albums/ss311/Suchi-Sama
Takeshi Yamadara
Membre des Silly Skulls
Membre des Silly Skulls
avatar

Nbre de messages : 122
Equipage : Cabale
Prime : 48.000.000
Inscrit le : 30/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
41/100  (41/100)
Fruit du Démon : Tetsu Tetsu no mi
Expérience:
183/400  (183/400)

MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Mar 09 Fév 2010, 02:12


  • Je sentais. Au fond de moi une peur grandissante. La peur d’être à nouveau seul. Cette pensée ne m’avait jamais frappé avant, mais maintenant… je devenais faible. Si on ne tient à personne on ne peut pas souffrir de solitude. Et avec cette voix dans ma tête qui me parle tout le temps, je ne suis jamais vraiment seul… mais… elle parle de chose que je connais, elle me dit ce que je n’ose pas pensée. Elle fait ce que j’ai peur de faire. Rien ne vaut une bonne conversation… Je ne le savais pas. Je m’en veux beaucoup d’être passé a côté de ça. Pendant tout ce temps. Voilà que maintenant je tombe, ou plutôt je percute un petit bout de femme au joli visage. Je respire plus calmement maintenant, et finis m’apaiser. Je viens de me faire une amie. Je ne devrais être aussi mal. Je vais finir par pourrir ce moment si magnifique. Relevant doucement la tête, j’écarte mes mains et sens Ran près de moi. Elle est toute proche, je sens son souffle sur ma joue. Je plonge mes yeux dans les siens.
Désolé. Je suis dans une mauvaise passe. Ne t’en fais pas sa va allez. Je suis aussi solide qu’un roc… ou aussi solide que mon torse. C’est comme tu veux. Sa me ferais vraiment plaisir de garder le contact avec toi. Même si nous sommes loin, nous pourrions être un peu ensemble. Sa me ferais vraiment beaucoup de bien.

  • Je lui souris et baisse les yeux sur cette petite main qu’elle me tend. Je ne peux pas lui refuser. Je lui attrape la main, elle est si petite dans la mienne. On dira qu’elle est en porcelaine et que si je sers trop, je vais lui faire mal… et pour la première fois… je ne le veux pas… je ne veux pas faire de mal à une personne. C’est troublant comme sentiment. Je n’ai pas l’habitude. J’ai l’impression de passer un pacte très important. Je lie mon destin à elle, une partie de la route qui m’est destiné Nous appartient.

Séparation ? Pourquoi veux-tu que nous nous …


  • J’ai navigué longtemps et les heures ont défilé. J’ai presque perdu la notion du temps. Mais il me suffit de lever les yeux au ciel pour voir que la journée ce fini. Je vais devoir trouver un endroit où dormir en espérant que toutes les auberges ne sont pas pleines. J’aurais beaucoup de chance si je dors sur un martelât ce soir. Je soupire et souris en même temps.

Je t’ai pris beaucoup de ton temps. Notre rencontre… je n’aurais jamais imaginé… enfin voilà… Il faut que je trouve un toit ou m’abriter ce soir. Les nuits sont froides et pluvieuse sur longue town. Du moins c’est ce qu’on dit.


  • Je la regardais dans les yeux. Captant à nouveau un éclat de malice. Je me rapproche doucement d’elle. Nos yeux encore connecté par un simple regard qui veut pourtant mieux que bien des discours inutile. Puis je la prends dans mes bras la serrant contre moi.

Merci… merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ran Orihime
Capitaine des Shiki Pirates
Capitaine des Shiki Pirates
avatar

Nbre de messages : 104
Equipage : Shiki Kaizoku
Inscrit le : 03/02/2010

Feuille de personnage
Niveau:
16/100  (16/100)
Fruit du Démon : Hiba Hiba no Mi
Expérience:
160/1000  (160/1000)
MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   Mar 09 Fév 2010, 03:15

Photobucket & Juugo



    Je suis aussi solide qu’un roc… ou aussi solide que mon torse. Cette phrase arracha un petit rire à Ran. Elle garda ses yeux gris plongés dans les pupilles si captivante de Takeshi. Évidemment qu'elle voulais garder contact avec lui ! Décidément, elle ne s'attendait pas à nouer une telle relation en se prenant un torse en plein nez. Mais elle était plus qu'heureuse d'avoir rencontré Takeshi. Et à elle aussi ça lui ferai du bien d'avoir des nouvelles de son ami.

    Elle agrandit son sourire en sentant la main immense du jeune homme saisir la sienne, scellant ainsi leur accord de confiance. Sa main à elle faisait bien petite par rapport à celle du géant. Elle ajoute en rigolant légèrement :

    << Je t'écrirai tu veras ! Je te tiendrai au courant du périple de la futur Seigneur des Pirates ! Et toi, hésite pas à me dire tout ce qui te passe par la tête. Je serai un peu la ... la gardienne de tes sentiments, ça sonne bien non ? Ran gardienne des sentiments de Takeshi ! >>

    Elle tira malicieusement la langue, amusée. Mais dans le fond, elle était également un peu triste de devoir le quitter aussi vite. Seulement, le jour tombait déjà et Logue Town n'était plus aussi sûre la nuit. La jeune demoiselle leva les yeux vers le ciel, si dégagé qu'on pouvait déjà voir les premières étoiles. Elle replongea ensuite ses yeux dans ceux de Takeshi.

    << Oh t'en fais pas pour le temps Take-kun ! C'est pas du temps perdu, au contraire, ça faisait longtemps que j'avais pas passé une aussi bonne journée. Moi faut que je rentre à l'auberge, la patronne est trop stricte sur les horaires, c'te vieille peau... Euh pour les nuits t'en fais pas, y fais beau en ce moment. Tu vois, on vois même déjà les étoiles. C'est comme pour les nuages, j'aime bien aussi regarder les étoiles. >>

    Puis, il la prit dans ses bras, pour une étreinte qui veut tout dire. Ran referme ses bras dans le dos de Takeshi, lui rendant son étreinte amicale et chaleureuse.

    << Merci à toi aussi Take-kun ... J'te souhaite bonne chance pour le reste. Et oublie pas de m'écrire ! >>

    Elle resta encore de longues minutes à serrer le jeune homme dans ses bras, avant de sauter à bas de son muret. Elle conserva encore un peu la main de Takeshi avant de s'éloigner doucement, repartant vers son auberge. Décidément, elle déteste les séparations ! Mais préférant lui laisser un visage joyeux, la jeune pirate se retourne et agite les bras, un grand sourire collé à son visage, et crie exagérément fort.

    << Salut Take-kun ! Et oublie pas, j'suis ton amie pour la vie ! >>


40 // 1 pour tout le monde (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s587.photobucket.com/albums/ss311/Suchi-Sama
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une ville historique pour une rencontre (Ran Orihime)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ville, citadelle et château de Parthenay
» " RETRAITE SEREINE SANS AUTOMOBILE "
» Le contexte
» Cette ville est trop petite pour nous deux [Riful]
» Haiti : Cazal une ville , une histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: The World [RP] :: East Blue :: Logue Town-
Sauter vers: