Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Lur-Albion] Devenir une légende...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lolombinga Zimba
Civil/Ex Guerrier Shandora
Civil/Ex Guerrier Shandora
avatar

Nbre de messages : 221
Equipage : Aucun
Inscrit le : 23/02/2009

Feuille de personnage
Niveau:
31/100  (31/100)
Fruit du Démon : /
Expérience:
390/3000  (390/3000)

MessageSujet: [Lur-Albion] Devenir une légende...   Jeu 18 Fév 2010, 02:18



    Deux jours. Cela faisait maintenant deux jours que Zimba vivait dans un vieil entrepôt complètement paumé dans la rase campagne. Ses dernières économies avaient fondu dans la nourriture et quelques objets indispensables pour un forgeron. Le bâtiment délabré ne comportait que deux pièces. Le Céleste avait déjà commencé à refaire l'intérieur, mais cette tâche s'avère très longue lorsqu'on est tout seul. Il avait déjà construit une forge auparavant. Sa chaumière aussi était de sa main. Cependant, il n'avait jamais chercher à rebâtir complètement un bâtiment. Tous les matins il allait dans une forêt voisine pour récupérer du bois, des feuilles, des baies et des fruits qu'il ramenait ensuite dans son lieu de vie. Il s'était construit un balais, avec des branches et des fougères, pour nettoyer les lieux de la poussière et travailler dans de bonnes conditions. Grâce aux quelques outils qu'il avait acheté, il s'était construit un bureau. Enfin, ce dernier n'était qu'une simple planche de bois posée sur deux autres planches de bois. Un bureau quoi ! Avec quelques clous, Zimba s'était construit un petit casier, dans lequel étaient entreposés les plans qu'il avait dessiné durant son voyage. Le papier, qu'il avait réussi à conserver, était posé sur le bureau. Le Forgeron y dessinait les plans pour sa forge. Ne possèdent pas de mètre, il avait mesuré l'entrepôt en pieds. Il suffirait de convertir les mesures une fois le plan complètement dessiné. Deux jours n'étaient pas suffisant pour achever un tel travail, mais rester assis toute la journée devant un bureau ne plaisait guère au Forgeron. Alors il s'était monté une forge primitive. Des briques piquées d'une maison, une dizaine de tubes de métal subtilisés à un marchant inattentif et trois heures à placer correctement le tout pour former un bon foyer. L'immense bagage du Forgeron trônait dans le pièce de séjour, toujours rempli de mystères, mais la température du foyer ne parvenait pas à rendre le métal inconnu forgeable. Il devenait à peine mou. C'était frustrant. De toute façon, Zimba n'avait pas d'enclumes pour créer quelque chose...

    Ses allers-venus en ville ne servaient qu'à vérifier sa correspondance. Faute de locaux corrects, il avait demandé et loué, comme tout ancien marin, au capitaine de port une boite aux lettres. La réponse de Layla tardait à parvenir, mais on était sur Grand Line. On ne sait jamais ce qu'il peut arriver à ses foutues mouettes postales. Bon... en tout cas, le trajet Yack-Lur'Albion devait sûrement prendre plus de trois jours. Il ne doit même pas exister de navette directe entre les deux îles, alors, à moins que Layla prenne l'Espérance il y avait peu de chance pour qu'elle arrive avant une bonne petite semaine. Alors le Forgeron visitait le ville du Lac pour se faire quelques relations. Sa haute taille et sa puissance était utile pour aider certaines personnes, son art des métaux à d'autre. Il gagna ainsi quelques faveurs mais aussi un peu d'argent. Avec sa forge improvisée, il put construire des boulons, des clous, des fers à cheval ou encore des boucles de ceinture. Il se servait d'un rocher plat pour ça. Chaque coup de marteau détachait des morceaux de pierre ce qui obligeait le Forgeron a en prévoir d'avance. Néanmoins, malgré son sens du contact, Zimba ne s'était trouvé de clients encore. Bon, cela ne faisait que deux jours qu'il possédait en semblant de forge, mais il avait vraiment envie de travailler un outil ou une arme !

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~
    En ce matin du troisième jour de sa forge, Zimba se leva avec une étrange sensation. Il activa son Mantra par pure précaution et sentit une âme dans les environs. Il la localisa à une centaine de pas de la "forge". Un rapide coup d'œil par la fenêtre lui indiqua qu'il était encore très tôt dans la matinée : entre six et sept heures. Les gens se levaient rarement à une heure pareille et encore moins pour venir dans un coin inintéressant. Le Céleste se positionna en lotus et s'ouvrit complètement à son Mantra. Le limitant à une centaine de mètres, pour ne pas s'engloutir dans les âmes de la ville, il se concentra sur l'individu. La première chose qu'il perçut fut l'étrangeté de son souffle de vie... Il y avait dans le fil de son âme une particularité qu'il n'avait jamais perçu auparavant. De plus, l'inconnu se déplaçait trop rapidement pour une personne qui marchait et trop lentement pour une fois qui courait. Ce sentiment étrange poussa Zimba à se lever de sa couchette et à sortir devant sa forge pour accueillir l'étranger. L'entrepôt se trouvait sur une bute et un chemin de terre serpentait entre les buissons et les arbres pour mener jusqu'à lui. Zimba attendait l'inconnu, assis devant la petite porte d'entrée. Lorsqu'enfin l'individu fut clairement visible, le Céleste fut quelque peu surpris. Il n'avait jamais rencontré cette race avant.

"Salut à toi, étranger !" accosta Zimba. L'inconnu, emmitouflé dans une longue veste verte à carreaux, leva la tête et s'approcha du Forgeron. Même avec sa casquette en laine, son visage était encore visible. Il n'était pas très grand, si bien que le Céleste ne se leva pas. "Il est bien rare de voir du monde dans les parages. En particulier à cette heure-ci.

- Et je vous prie de m'excuser si je vous dérange, maître-forgeron." L'inconnu souleva un peu sa casquette pour essuyer la sueur de son front avec un mouchoir.

- "La seule chose qui me dérange est l'accueil... Je n'ai malheureusement rien à te proposer à boire.

- Je ne m'éterniserais pas de toute façon. Je voulais vous informer qu'une chose intéressante allait se produire dans deux heures. Rendez-vous au marché devant le port." Sans un mot de plus, l'étranger se retourna vers son précédent chemin et commença à s'éloigner de la Forge. Zimba eut à peine le temps de se lever que l'inconnu se trouvait déjà vingts pas plus loin.

- "Qui es-tu ?"

- On m'appelle Chewie. On se reverra." Comme si un voile de brume venait de se lever, l'étranger devint flou et disparut.

    Même quand on cherche la tranquillité, on est toujours emmerdé par le destin. Les pensées de Zimba tournèrent autour de ce thème pendant les deux heures qui suivirent. Il tenta d'oublier l'individu en réparant la porte de l'atelier.. mais en vain. Il finit par lâcher ses outils, prendre une tunique légère et quitter son lieu de travail pour se diriger vers la ville. Dans toutes les rues qu'il traversa des marchands, des artisans et des boutiques de toutes sortes ouvraient déjà leurs portes. On pouvait les voir travailler sur leurs compositions à travers les vitres des boutiques. Le reste de la population était encore au lit ou devant un bon petit déjeuner. Les petits plaisirs avant d'aller au travail, n'est-ce pas ? Les gardes spécifiques au royaume, des chevaliers d'après les souvenirs de Zimba, patrouillaient. Ceux que le Forgeron croisait le saluaient avec courtoisie. Il y avait vraiment une philosophie différente des autres îles de Grand Line à Lur-Albion. Zimba ne s'était pas encore trop approché des chevaliers mais ce ne serait tarder. Il voulait connaitre leurs compétences martiales et voir s'il ne pouvait pas faire affaire avec eux... mais une excellente réputation dans le coin lui sera nécessaire avant cela. En attendant, il suivait les dires d'une personne inconnue. Il y a vraiment quelque chose qui cloche chez lui... ou bien, c'était son goût pour l'aventure toujours présent. Zimba finit par déboucher sur la place du marché. Enfin, la place sur laquelle devait se trouver le marché car à la place, il n'y avait que quatre types assis à une table. Ils avaient chacun un instrument de musique différent et jouaient entre eux. Ils portaient tous les quatre un chapeau en cuir à la mode de West Blue et une chemise à carreaux. Comme le reste de la place était vide, le Céleste se dirigea vers eux.


"Excusez moi les gars mais... pourquoi n'y a-t-il pas de marché ce matin ?" Les quatre Cow-Boy cessèrent de jouer et se tournèrent vers lui.

- "Tu sors d'où, mec ? 'Y a jamais de marché aujourd'hui. 'Y a que nous. On profite du moment. Sois pas déçu, mec, t'es pas v'nu pour rien. Joins toi à nous, on va te raconter nos aventures les plus folles." Puisqu'il n'avait rien d'autre à faire en ville, Zimba s'assit aux pieds de la table et écouta les élucubrations des quatre aventuriers.

    Sur le toit d'une maison, un long pardessus flottait sous la brise légère de la mer. Accroupis, une étrange boussole dans la main, Chewie ne portait aucune attention sur la place du marché. Il savait déjà que le Maître-Forgeron s'y trouvait. Non, il ne s'occupait pas de l'intérieur de la ville, mais plutôt de l'extérieur. Pourquoi avait-il demandé à Lolombinga Zimba de venir le rejoindre ici ? De quelle chose intéressante voulait-il parler ? L'étrange individu sortir de son manteau une longue-vue dépliante et la pointa vers l'horizon. Un navire n'allait pas tarder à mouiller au port. Une voile fit alors son apparition, le levé du soleil derrière elle, empêchant n'importe qui de regarder dans cette direction. Mais Chewie n'était pas n'importe qui. Il tourna sa longue-vue d'un cran sur la droite. Aussitôt un filtre noir se plaça sur la lentille, protégeant ainsi les yeux de la lumière du soleil. Il retroussa les lèvres dans un sourire sarcastique en apercevant la personne qu'il attendait. Tout était tellement prévisible une fois les bonnes cartes en main...

"Il arrive"


Nom : Chewie
Âge : 33 ans
Race : Homme-singe
Métier: Informateur / Espion


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Lur-Albion] Devenir une légende...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Comment devenir une Légende" par Deag Jörgan
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Pour devenir partenaire
» Astuce pour devenir riche ou "moyen"
» [vidéovocale] Comment devenir admin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: La Route de tous les Périls [RP] :: Royaume de Lur-Albion :: Forge de Zimba-
Sauter vers: