Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre innatendue [ Pv : Lolombiga Zimba ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Une rencontre innatendue [ Pv : Lolombiga Zimba ]   Mer 24 Fév 2010, 19:40

Il se promenait dans le dédale qu'était les rues de la ville, s'attardant à certains moments à observer une chose qu'il appréciait particulièrement. Il était bien obligé de s'occuper s'il ne voulait pas dépérir. Il était assez mécontent du commandant de ce commando qu'il l'avait obligé à prendre des " vacances " qu'il n'avait jamais daigné prendre et qui s'accumulaient au fur et à mesure des années. Lorsqu'il rentrerait au quartier général, il tenterait par tous les moyens que les haut-gradés ne lui comptent pas ces congés afin que cela n'entache pas sa réputation, sa dévotion envers la seule justice de ce monde et son amour-propre. Il ne pouvait tolérer qu'on lui compte des congés à partir du moment où il n'avait souhaité en avoir. Cet homme l'avais mis dans une situation délicate et il n'allait pas être évident d'en ressortir indemne.

Mais tant pis. Maintenant que le mal était fait, l'éradiquer ne serait pas chose évidente. D'ailleurs il ne savait combien de temps dureraient ces "vacances" mais il espérait ne pas le savoir afin de ne pas être déprimé. Effectivement, s'il devait encore rester plus d'une semaine ici, autant qu'il n'en sache rien. Il ne savait que faire dans cette ville qui ne présentait aucune activité digne de son intérêt. C'était attristant de savoir cela. Néanmoins, il essayait quand même de trouver une quelconque occupation qui lui permettrait de faire passer le temps et en cet instant, plutôt la journée. Il avait, bien entendu, ses katanas attachés à son smoking au niveau de la ceinture sur le côté et n'hésiterai pas à s'en servir si le danger se ferait ressentir. Qu'importe que la violence soit proscrite dans ce royaume, s'il se sentait menacé il combattrais son ennemi en bravant l'interdiction. Il faisait déjà un suprême effort de ne pas arrêter les pirates dont regorgeait ce pays, on ne pouvait lui demander plus. C'était assez difficile de ne pas faire régner l'ordre et la justice ici. Il avait déjà pensé à quitter l'île, mais un problème subsistait, comment traverserait-il l'océan sans navire à sa disposition ? Hélas, c'était bien la seule difficulté posée.

Tandis qu'il marchait sans réellement savoir sa destination, il s'éloignait de plus en plus du centre-ville pour arriver ensuite dans les champs et campagnes environnantes. Cela avait l'air d'être un endroit bien plus reposant et serein que la ville. Ayant reçu une excellente éducation, un bruit d'un niveau sonore trop élevé à son goût l'empêchait d'apprécier à sa juste valeur le lieu. Mais ici, le seul bruit que l'on pouvait percevoir était le chant des quelques oiseaux perchés sur les différents arbres des alentours. Il se dégageait de leur gosier un magnifique son apaisant qui calmerait sans difficulté le plus colérique des hommes. Seule une légère brise venait perturber cela en caressant l'herbe séchée qui diffusait alors un doux bruit caractéristique de la nature. On pouvait comparer cet endroit à une sorte de petit paradis terrestre. Dès que l'on entendait ces sons, on se sentait apaisé et relaxé. Pour peu, on eut l'envie de s'endormir au grès des sons. Le soleil radieux qui illuminait l'entièreté du paysage favorisait cette sensation de bien-être en réchauffant légèrement l'atmosphère afin d'annuler le peu de froideur laissé par la brise. La température était idéale, ni étouffante ni glaciale. Il émanait de ce lieu une incroyable tranquillité par rapport au reste du pays.

Il continua ensuite son chemin, parcourant les champs et les prairies. Il arriva enfin à une petite usine délabrée et désaffectée. Que faisait-elle dans cet endroit si resplendissant. Elle gâchait quelque peu la beauté du paysage sans pour autant trop enlaidir ce lieu. Heureusement d'ailleurs, il n'aurait sûrement pas supporté que ce " paradis " soit souillé par la présence de ce bâtiment. Il se demandait, néanmoins, ce que l'on pouvait y travailler comme matière autrefois. Elle devait très certainement être désertée depuis plusieurs décennies. Il s'en approcha tout en continuant de l'observer afin de tenter de savoir ce que l'on y faisait. Y travaillait-on l'argent, le cuivre ou encore d'autres matières ? Il n'en savait rien. Lorsqu'il fut à quelques pas de la bâtisse, il se décida à la visiter afin de connaitre tous les détails la concernant. Il fut étonné de l'intérieur, on aurait dit que quelqu'un venait d'y emménager mais n'avait pas fini entièrement son déménagement. C'est alors qu'il découvrit dans ce lieu, un faciès lui étant familier. Après une seconde ou deux d'observation, il put en déduire qu'il s'agissait du forgeron qu'il avait précédemment rencontré lors d'une mission. Quel coup du destin ! Il n'espérait pas le revoir en de tels lieux. Était-ce là sa forge ? Il supposait que non au vue de l'état des lieux. Il se rapprocha de sa connaissance et le salua avant d'entamer les formules d'usage. Il lui demanda s'il allait bien et ce qu'il faisait en de tels lieux avant que Zimba n'ait eu le temps d'entamer la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolombinga Zimba
Civil/Ex Guerrier Shandora
Civil/Ex Guerrier Shandora
avatar

Nbre de messages : 221
Equipage : Aucun
Inscrit le : 23/02/2009

Feuille de personnage
Niveau:
31/100  (31/100)
Fruit du Démon : /
Expérience:
390/3000  (390/3000)

MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue [ Pv : Lolombiga Zimba ]   Mer 10 Mar 2010, 01:48



    Cela ne faisait même pas une journée que Zimba s'était approprié l'entrepôt. Extrêmement sale, le Forgeron avait commencé ses travaux par une remise en service du bâtiment. Toute sa première matinée dans son nouvel habitacle se partagea entre les sots en bois remplis d'eau et les balais. La poussière et la crasse furent vaincues à grand force et d'eau de la rivière. Mais ce n'était qu'une toute petite partie du grand nettoyage, car l'entrepôt était encore très loin d'avoir les caractéristiques pour faire une forge. Le Céleste passa ensuite toute son après-midi à tenter d'aménager les lieux. Le bâtiment se découpait en deux partie d'une surface fortement inégale. Après une courte réflexion, il estima que la plus petite pièce servirait de lieu de vie en attendant qu'une véritable maison soit construite. Toute son après-midi se passa alors sans problème. Il se construisit un foyer légèrement puissant qui lui permettrait de s'exercer en attendant l'arrivée de Shin, son apprenti, et les matériel adéquate. A court de provision, Zimba dût se rendre en ville pour récupérer de quoi manger avec décence. Ce qu'il n'avait pas pu prévoir, c'est la vitesse à laquelle circulait une rumeur dans une grande cité, si bien qu'une fois entré dans la ville Le Lac, beaucoup des personnes qu'il croisa reconnurent sa haute et massive silhouette. Beaucoup le saluèrent et lui souhaitèrent la bienvenue lorsqu'il passa à leurs côtés. Poli, l'immense Forgeron lui rendit la pareil, répétant qu'il était heureux de se trouver dans une si belle ville avec des gens aussi accueillants. Il finit par déboucher sur une épicerie.

"Il faut que vous sachiez que les forgerons ne sont pas rares ici. On en a une bonne vingtaine rien que dans not'e ville," finit par lui dire le commerçant après une bonne dizaine de minutes de conversation. "Ce qui est plutôt rare, c'est d'en voir indépendant, vivant à l'écart de la ville en plus. Ici, tout le monde dépend plus ou moins du palais, surtout les artisans. Il faut dire que c'est le meilleur moyen de voir fleurir son business.

- J'ai mes raisons, mon vieux. J'estime que l'Art ne doit être au service de personne mais doit éclairer les plus valeureux par sa richesse...

- C'est une noble cause.

- ... Et le meilleur moyen d'avoir un business monstre, c'est de n'être à la solde de personne pour vendre à tout le monde. Je ne compte pas rester un forgeron inconnu pendant le restant de ma vie.

- Je vois... Donc tout a été calculé alors ?

- Pas tellement... mais je suis vite parvenu à cette conclusion. Avec la renommée, on accède à des choses qui seraient habituellement bien plus difficile à avoir, voire même impossible. Et je compte bien devenir une légende.

- C'est votre droit." Le commerçant récupéra sa monnaie et tendit les achats au forgeron. "J'ai été ravi de vous rencontrer, forgeron. N'hésitez pas à repasser lorsque le besoin se fera.

- Je n'y manquerais pas.

    Sorti du magasin, la nuit commençait déjà à tomber, si bien qu'une fois de retour dans son nouveau lieu de vie, Zimba eut juste le temps d'installer une lampe à pétrole avant que l'obscurité ne le submerge. Il avait encore le temps. Après un repas frugal, il se remit au travail. Dans son immense se trouvaient quelques outils qui lui seraient bien utile. Il se construisit ainsi une petite table, qui lui permettrait de travailler ses plans de construction. Le Céleste n'avait rien d'un architecte. Cependant, il connaissait assez bien son métier pour savoir comment construire son lieu de travail. C'était même quelque chose de primordial pour un forgeron. Il pouvait toujours arriver quelque chose à une Forge. Néanmoins, un maçon était plus que nécessaire pour un forgeron. Même s'il pouvait s'improviser comme tel, la bonne pierre et le ciment ne se fabrique pas selon le bon vouloir d'un homme. Par contre une petite salade de tomates... Perché sur le toit de l'entrepôt, Zimba dégustait cette salade avec délice, les yeux perdus dans la lune et les jambes battants dans le vide. * Layla *, pensa-t-il avec tristesse.

    Le lendemain matin se passa sans accroches. Estimant qu'un minimum de préparation était nécessaire pour établir correctement son nouveau bâtiment, Zimba avait planché jusqu'à midi sur ses plans de construction. Si bien qu'il n'entendit pas la personne rentrer dans l'entrepôt. Perdu dans ses schémas et autres dessins techniques, il n'entendit pas cette même personne entrer dans son bureau. Mais une voix le tira brusquement de sa concentration, le faisant même sursauter. Quelque peu déconfit, le Forgeron leva les yeux vers l'inconnu qui se présentait avec bienveillance devant lui. Il se dressa de toute sa hauteur dans le but d'intimider la personne. Seulement, le visage de cet homme lui rappelait vaguement quelque chose. Zimba détailla les habits de l'inconnu et remarqua le sigle de la Marine. Le grade ne correspondait pas au souvenir qu'il avait de l'homme... mais il était tout à fait possible que ce dernier ait obtenu une augmentation depuis ce jour où un criminel fut débarrassé de sa tête. Le Sous-Lieutenant Dark Showl, s'il se souvenait bien. Il lui avait même fait don d'un rapide création censée l'aider à se protéger lors d'un combat. Mais que faisait-il ici ? Qu'il soit sur l'archipel de Lur Albion pouvait être logique, mais dans la future forge de Zimba... c'était complètement dingue !


"Bien le bonjour, officier Dark Showl. Je vois que depuis notre dernière rencontre certaines choses se sont améliorées pour vous. Vous êtes actuellement dans ce qui me sert de Forge, ici, à Lur-Albion. Mais que faites-vous donc dans ce coin perdu ?" Zimba se dirigea vers son sac et en sortit son calumet ainsi qu'un sachet d'herbes. Il commence à en bourrer l'objet et, avec dextérité, l'alluma. "Je ne peux vous accueillir comme il se doit dans ce fatras, néanmoins acceptez cette chaise, faîtes maison. Il est beaucoup plus sympathique de discuter assis. M'accompagnerez-vous ou êtes-vous en service ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue [ Pv : Lolombiga Zimba ]   Mer 17 Mar 2010, 17:51

La personne en face de lui répondit à ses quelques questions avant de lui même s'interroger sur la présence du marine. Il avait pu remarquer dans les paroles prononcées par Zimba que celui-ci travaillait les métaux en ces lieux. Etait-ce par choix ou par obligation ? Il se le demandait. Peu de personnes auraient acceptés d'élire domicile dans des lieux si délabrés. Il espérait donc que cela ne soit par choix. Si c'était véritablement par choix, soit sa connaissance avait perdu de ses facultés de réflexions ou alors il comptait remettre ce bâtiment en état.On pouvait clairement s'apercevoir que l'homme était en pleine concentration lorsqu'il entra dans ce qui devait servir de bureau.

Bien le bonjour, officier Dark Showl. Je vois que depuis notre dernière rencontre certaines choses se sont améliorées pour vous. Vous êtes actuellement dans ce qui me sert de Forge, ici, à Lur-Albion. Mais que faites-vous donc dans ce coin perdu ? Je ne peux vous accueillir comme il se doit dans ce fatras, néanmoins acceptez cette chaise, faite maison. Il est beaucoup plus sympathique de discuter assis. M'accompagnerez-vous ou êtes-vous en service ?

A son tour, il répondit avec la plus grand amabilité aux questions que se posait le forgeron. Il était vrai que peu de personnes auraient l'idée de s'aventurer si loin de la métropole, mais lui n'appréciait pas particulièrement le bruit incessant des grandes villes. Cela l'énervait et il ne pouvait dès lors plus réfléchir correctement et surtout en de bonnes conditions. Les missions sur bateaux équipés en fonction étaient pour lui un moyen de se reposer et d'échapper à toute cette pollution sonore. Malheureusement, le plus souvent lorsqu'il effectuait des traversées en navire, on lui donnait toujours à sa disposition un vaisseau non-équipé en divertissements ou en confort minimum. Il essayait donc par tous les moyens d'obtenir un bateau plus ou moins convenable, mais cela n'était pas évident. Discuter une décision d'un supérieur n'était pas signe d'une bonne conduite et cela pouvait valoir bien des soucis. Enfin, il arrêta de partir dans les dédales de ses pensées et se focalisa sur l'instant présent. Ses réponses ne furent pas particulièrement longues, mais cela semblait suffisant à son goût.

Effectivement, depuis notre dernière rencontre je n'ai eu de cesse de poursuivre des criminels pour mes idéaux. Je ne puis laisser vivre une vermine si j'en croise. J'ai navigué sur une grande partie de Grand Line ces derniers temps et j'ai fini par arriver sur ce territoire qu'est le royaume de Lur-Albion.

Sachez-le, je n'y suis point venu de ma propre initiative. Mais, on dirait que le destin a bien fait les choses, n'êtes-vous point d'accord en ce sens ? Je m'étonnais de ne pas vous avoir croisé à nouveau. On dirait que le destin a bien voulu exaucer mon souhait.

Si je suis venu en ce lieu en cette journée radieuse, c'est pour échapper aux bruits incessants et perturbants de la métropole. Je ne puis supporter que le silence de la nature.


Tandis qu'il tirait la chaise vers lui afin de s'asseoir, il termina ce qu'il avait à dire avant de passer la parole à Zimba. Il avait espéré longtemps de cette rencontre.


Je ne suis point en service. La raison pour laquelle je suis sur cette île en est la cause. Mais, assez parler de moi. Parlez moi de vos occupations et de ce que vous avez fait dernièrement. Est-ce les marchands qui vous ont déposés sur ces terres où est-ce le destin ?

Je suppose, en voyant l'état des lieux, que ce n'est pas votre véritable forge. Auriez-vous décidé de vous installer ici ? Cela fait-il longtemps que vous êtes sur cette île ?
Racontez-moi comment en êtes-vous venus à choisir ce lieu comme forge.

Après avoir posé toutes ces questions, il attendit que le forgeron y réponde de la manière la plus complète si possible. Il appréciait connaitre le devenir de ses connaissances et ne se lassait point d'écouter les mésaventures de ceux-ci. De plus, il avait tout le temps nécessaire puisqu'on lui avait donné des " vacances ". Il fallait donc qu'il tente de les rentabiliser au mieux. L'ennui était sans aucun doute son pire ennemi et il savait qu'il aurait à faire à lui durant ces prochains jours. Mais, en l'instant présent, il préférait ne pas se laisser déprimer et plutôt se réjouir d'avoir retrouvé Lolombiga Zimba.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolombinga Zimba
Civil/Ex Guerrier Shandora
Civil/Ex Guerrier Shandora
avatar

Nbre de messages : 221
Equipage : Aucun
Inscrit le : 23/02/2009

Feuille de personnage
Niveau:
31/100  (31/100)
Fruit du Démon : /
Expérience:
390/3000  (390/3000)

MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue [ Pv : Lolombiga Zimba ]   Mer 24 Mar 2010, 18:00



    En voilà un bon soldat de la Marine. L'idée de prendre des vacances lui semblait insupportable. Il lui fallait visiblement son quotas de criminels sous les verrous. Encore un soldat qui serait vieux avant l'âge. Zimba caressait avec compréhension ses cheveux grisonnants. Lui-même avait trop donné à la Marine si bien qu'il n'avait plus aucun pouvoir face aux nouvelles générations, toutes armées de Démons aussi puissants les uns que les autres. Maintenant, Zimba se souvenait clairement du combat qu'il avait mené aux côtés de l'officier Dark Showl. Ce dernier maniait l'art du combat à deux sabres avec cette fougue spécifique à la nouvelle génération. L'ennuie était le pire ennemi de ce jeune homme sans aucun doute. Néanmoins, il semblait ravis d'avoir retrouvé le Forgeron vieillissant. Ce dernier était quelque peu surpris car il ne se rappelait pas avoir fait si bonne impression au jeune homme... avant de se souvenir qu'il lui avait légué gratuitement une pièce d'armure relativement efficace dans son genre. Il est du rôle des forgerons de garder et entretenir par la suite des liens avec ses clients. Tout en restant le plus professionnel possible. Ainsi, à peine Dark Showl ferma la bouche, que le Céleste se lança dans l'explication de sa présence sur cette archipel :


"En effet, ceci n'est pas ma véritable forge. Mes amis marchands m'avaient déposé à Saint Poplar et, après une brève escale à la métropole de Water Seven, je suis arrivé sur cette île de la même manière que n'importe quel civil : grâce aux différentes navettes qui relient les ports influents entre eux." Zimba tira sur son calumet et le tendit à l'officier. "J'ai acheté cet entrepôt à un vieux fermier du coin pour une bouchée de pain. Il ne s'en est pas servi depuis des décennies... ce qui explique son état actuel. Je compte le transformer en une vraie machine à travailler les métaux. Je ne vous cacherais pas le fait que, si je me suis installé sur cet île, c'est parce que le rayonnement de ce royaume est plus qu'intéressant pour faire grimper sa renommée dans le monde de l'artisanat. Je ne suis ici que depuis peu de temps et, pour l'instant, je ne me contente que de transformer ce bâtiment en une forge. Enfin... j'essaye parce que ce n'est une chose aisée, croyez moi ! Le travail ne fait que s'accumuler au fur-et-à-mesure que je dessine mes plans", dit Zimba en faisant un geste vague en direction de son carnet et sa plume. "J'attends aussi que ma femme et mon apprenti arrivent avec tout mon matériel. Oui, car quand je suis parti de chez moi, je n'ai pensé à aucun moment que ce serait définitif. Enfin, on doit tous entreprendre le voyage qui va changer notre vie un moment ou un autre. Ce moment, j'ai réussi à le repousser pendant 40 ans. Maintenant, c'est à mon tour d'apporter au monde quelque chose !
- Mais dîtes moi, officier Showl. Comment trouvez-vous mon petit bijoux ? Vous a-t-il été d'une quelconque nécessité dans vos aventures maritimes ?
"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue [ Pv : Lolombiga Zimba ]   Sam 03 Avr 2010, 23:20

En effet, ceci n'est pas ma véritable forge. Mes amis marchands m'avaient déposé à Saint Poplar et, après une brève escale à la métropole de Water Seven, je suis arrivé sur cette île de la même manière que n'importe quel civil : grâce aux différentes navettes qui relient les ports influents entre eux.

Il écouta avec attention la réponse de son interlocuteur. Celui-ci avait vécu bon nombre d'aventures palpitantes depuis qu'il s'étaient quittés à ce qu'il avait pu entendre. Il avait également fait régné l'ordre et la justice maintes fois durant ce temps. Tous les deux avaient fait quelques pas vers leurs idéaux. Bien que différents, les routes étaient pourtant toutes deux semées d'embûches. Il ne pouvait en être autrement vraisemblablement. Ses aventures à lui étaient loin d'être aussi palpitantes que celles de Zimba pensa-t-il pour lui-même. Pour certaines personnes, ne faire que capturer ou exécuter des criminels pouvait devenir lassant, mais pour Showl c'était une véritable passion.

J'ai acheté cet entrepôt à un vieux fermier du coin pour une bouchée de pain. Il ne s'en est pas servi depuis des décennies... ce qui explique son état actuel. Je compte le transformer en une vraie machine à travailler les métaux. Je ne vous cacherais pas le fait que, si je me suis installé sur cet île, c'est parce que le rayonnement de ce royaume est plus qu'intéressant pour faire grimper sa renommée dans le monde de l'artisanat. Je ne suis ici que depuis peu de temps et, pour l'instant, je ne me contente que de transformer ce bâtiment en une forge. Enfin... j'essaye parce que ce n'est une chose aisée, croyez moi ! Le travail ne fait que s'accumuler au fur-et-à-mesure que je dessine mes plans. J'attends aussi que ma femme et mon apprenti arrivent avec tout mon matériel. Oui, car quand je suis parti de chez moi, je n'ai pensé à aucun moment que ce serait définitif. Enfin, on doit tous entreprendre le voyage qui va changer notre vie un moment ou un autre. Ce moment, j'ai réussi à le repousser pendant 40 ans. Maintenant, c'est à mon tour d'apporter au monde quelque chose !

Lorsque le forgeron lui proposa son calumet, il déclina la proposition de l'homme. Il n'était pas un fumeur et ne se permettrait jamais de fumer. ce serait très nocif pour lui-même. Il valait donc mieux refuser poliment l'objet que de se faire du tord. Il était très stricte quant à son hygiène de vie et encore plus en ce qui concerne sa santé et ses facultés. Un seul écart pourrait lui être fatal. Lorsque Zimba lui montra d'une main les plans de la forge, il les observa pendant quelques secondes et remarqua une importante faille dans ces plans. Ne préférant pas interrompre le forgeron, il décida que ce serait plus judicieux de lui en parler lorsqu'il aurait fini sa réponse.

-Mais dîtes moi, officier Showl. Comment trouvez-vous mon petit bijoux ? Vous a-t-il été d'une quelconque nécessité dans vos aventures maritimes ?

Avant de lui parler du problème, il répondit à son tour aux questions qu'on lui avait posé. Il lui paraissait bien impoli de ne pas y prêter attention. Ayant été bien élevé, connaissant bien les règles de bienséance, il lui était bien difficile de ne pas répondre aux questions lorsqu'elles provenaient d'une connaissance. Il prit donc le temps nécessaire pour y répondre, n'étant pas pressé ni en service. Rien ne l'obligeait à partir.

Votre petit bijoux a été d'une efficacité remarquable. C'était impressionnant. Je ne dirai pas qu'il m'a été d'une nécessité, mais plutôt d'une grande utilité. Votre outil s'est montré fort dissuasif pour certains criminels. Je ne vous cache pas que j'ai été agréablement surpris par son efficacité.

En regardant vos plans, il m'a semblé apercevoir une erreur. Pour que l'entrepôt fasse la hauteur désirée, il faudrait l'agrandir ou alors défoncer le sol. Je ne puis vous suggérer autre chose, ce sont les deux seules alternatives possibles. Que préfèreriez-vous ? Bien entendu, je pourrai vous aider à effectuer ce travail.

Il attendit la réponse du forgeron, le visage impassible. Il proposait son aide à l'homme afin de lui rendre uniquement service. Effectivement, cela était un travail considérable et il se doutait que Zimba devait avoir plus important à faire que s'occuper de cela. Il restait tant de choses à faire avant que cette forge ne soit prête. L'aider à obtenir la hauteur désirée était un bien moindre effort par rapport à ceux qu'allait devoir fournir le forgeron. Il était certain qu'un peu d'aide ne ferait de mal à son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolombinga Zimba
Civil/Ex Guerrier Shandora
Civil/Ex Guerrier Shandora
avatar

Nbre de messages : 221
Equipage : Aucun
Inscrit le : 23/02/2009

Feuille de personnage
Niveau:
31/100  (31/100)
Fruit du Démon : /
Expérience:
390/3000  (390/3000)

MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue [ Pv : Lolombiga Zimba ]   Mar 13 Avr 2010, 23:30



    Si l'officier de la Marine ne fut pas du tout intéressé par le calumet et son contenu, il en fut autrement de la conversation. Cela faisait depuis un bon moment que Zimba n'avait pas discuter avec quelqu'un. Mis à part son bref passage dans un bar, il y a quelques jours, il n'avait pas vraiment engagé de longue conversation avec la population de Lur-Albion. Il faut dire qu'il avait vraiment pas mal de travail à accomplir avant que sa forge soit en état de fonctionnement. Un officier de la Marine qui n'était pas en service avait tout pour faire un véritable auditeur. Le Forgeron ne put donc s'empêcher de sourire lorsque l'officier Showl lui assura que le gant de protection avait bien rempli son rôle, surprenant par la même occasion le Marine. Il n'y a rien de plus flatteur pour un artisan qu'on lui vante les exploits de ses pièces. Zimba tirait une bouffée sur son calumet lorsque le militaire se pencha vers ses plans de construction. Ses doigts parcoururent le papier et il précisa au Forgeron qu'il y avait quelques erreurs sur ses plans. Interloqué, le Céleste se pencha sur les schémas avec une équerre et une plume. Il griffonna quelques chiffres aux côtés des autres chiffres, ratura des lettres et traça avec rapidité un nouveau schéma. Il regarda l'officier de la Marine, le nouveau, puis de nouveau l'officier Showl. Un grand sourire se dessina sur son visage cuivré. Il avait la solution. Il restait à voir si le Marine était sérieux en proposant son aide, ou s'il ne s'agissait que d'une façade.


"Je ne savais pas que la construction faisait partie de vos attributions, officier. En tout cas, je vous remercie de m'avoir éclairé. J'avais pour objectif de défoncer une partie du toit pour y glisser le nez de la cheminée. Je dois vous avouer que je n'avais jamais penser à faire quelque chose du sol... si mes calculs sont bons, il faudrait creuser sur trois , voire même quatre, mètres sur la surface totale de l'atelier, soit..." Zimba jeta un coup d'œil sur ses plans pour retrouver ses chiffres. "Soit environ 210 m². Je dois reconnaitre que ce travail me prendrait pas mal de temps tout seul. C'est donc avec plaisir que j'accepterais votre aide. Mais c'est un bien grand service que vous allez me rendre, et je n'ai rien pour vous récompenser de cela... oh ! Et puis on verra ça en temps voulu. Je ne sais pas pour vous mais je me sens bien parti pour commencer ! D'ailleurs..." En deux enjambées, le Forgeron parvint au coin de la pièce où il casait ses biens. Il dégagea de son fouillis trois pioches, deux pelles, une bêche et une grosse masse. Il lança une pioche à l'officier Showl. Les outils pesaient leur poids... logique vu la carrure du Céleste. Il lui fallait des outils adaptés à ses proportions, il n'avait pas prévu qu'un "petit" homme l'aiderait en tout cas. Celui-ci allait devoir s'adapter au matériel présent sur les lieux. "J'ai récemment acquis tout ceci.. en cas de besoin. Je vous conseille de retirer votre costume. La transpiration et la poussière salissent un peu."

    Avec un grand éclat de rire pleins de joie, Zimba se dirigea vers l'atelier, la pioche sur l'épaule et, avec une force impressionnante, il donna un coup de pioche dans le sol de son atelier. Les travaux venaient d'être lancés. Zimba attendait de voir si l'officer Dark Showl allait mettre ses paroles à exécution ou non. De toute manière, ils en avaient pour, au moins, trois jours, alors autant s'y mettre tout de suite. Le Marine allait devoir s'habituer à dormir sur de la paille...







_______________________________________________
Désolé pour l'attente et le petit post. Vacances ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Showl
Commandant
Commandant
avatar

Nbre de messages : 268
Equipage : Sleeping Forest/Commando Falcon
Inscrit le : 16/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
488/500  (488/500)

MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue [ Pv : Lolombiga Zimba ]   Ven 16 Avr 2010, 00:23

Je ne savais pas que la construction faisait partie de vos attributions, officier. En tout cas, je vous remercie de m'avoir éclairé. J'avais pour objectif de défoncer une partie du toit pour y glisser le nez de la cheminée. Je dois vous avouer que je n'avais jamais penser à faire quelque chose du sol... si mes calculs sont bons, il faudrait creuser sur trois , voire même quatre mètres sur la surface totale de l'atelier, soit...

Et bien, voyez-vous, je me cultive à mes heures perdues qui sont assez nombreuses en certaines occasions. J'ai donc quelques petites notions en construction, rien de bien solide. Juste des bases.

Il venait de faire plusieurs jeux de mots sans le vouloir sur le thème de la construction et se demandait si son interlocuteur allait s'en apercevoir. Ce n'était pas donné à tout le monde d'apprécié les jeux de mots, certes, mais il espérait que l'homme faisait parti de ceux qui en raffolait. Lui même en faisait sans s'en rendre compte. C'était à certains moments instinctifs tandis qu'à d'autres, il devait réfléchir pour en trouver. Mais qu'importe cela, il y avait bien plus important en ce moment même.

Soit environ 210 m². Je dois reconnaitre que ce travail me prendrait pas mal de temps tout seul. C'est donc avec plaisir que j'accepterais votre aide. Mais c'est un bien grand service que vous allez me rendre, et je n'ai rien pour vous récompenser de cela... oh ! Et puis on verra ça en temps voulu. Je ne sais pas pour vous mais je me sens bien parti pour commencer ! D'ailleurs...

Qu'importe que vous me donniez une récompense pour ce service rendu. Mon plus grand plaisir est de vous aider, non pas de vous déposséder d'un bien quelconque. Sachez que je ne laisser jamais une connaissance dans le besoin. Aussi, n'hésitez pas à me demander quoi que ce soit qui puisse vous aider à donner un aspect nouveau à cet endroit vieillissant et lugubre.

Je suis également partant pour commencer de suite les travaux. Après tout, autant le faire le plus tôt possible afin d'éviter de perdre du temps inutilement qui vous serait assurément très précieux. Creuser à une profondeur d'environ trois ou quatre mètres ne devrait pas prendre plus de quelques jours au maximum.


Il sentait bien que ce travail n'allait pas être des moindre et qu'il durerait très probablement plusieurs jours même s'ils travaillaient d'arrache-pieds. Lorsqu'il faisait quelque chose, il ne le faisait pas dans la demi-mesure. Il allait de suite au but et restait concentré durant toute la durée de la tâche. C'était une sorte d'idéologie pour lui. Quoi qu'il fasse, il restait le plus souvent très concentré voire même imperturbable. C'était en certains moments une qualité tandis qu'à d'autres certains le voyaient comme un défaut.

J'ai récemment acquis tout ceci.. en cas de besoin. Je vous conseille de retirer votre costume. La transpiration et la poussière salissent un peu

Il attrapa une pioche que lui avait lancé le forgeron avant de se mettre au travail. En effet, il serait plus évident d'accomplir la tâche avec un outil approprié et en telle situation une pioche ou pelle convenaient parfaitement. C'était les outils modèles pour ce genre de travail. Cela faisait longtemps qu'il n'avait plus accomplit de travail manuel de cette ampleur, ce serait assurément très bénéfique pour son mental comme pour son physique. Un entrainement quel qu'il soit n'était jamais du temps perdu et participait à accroître sa puissance musculaire et donc ses aptitudes au combat.

Zimba lui conseilla d'ôter son costume pour se vêtir de quelque chose de plus adéquat. Effectivement, c'était souhaitable s'il ne voulait pas retrouver son smoking seulement sortit du pressing il y a quelques heures à l'état de loque comme s'il avait livré un intense combat. Il se vêtit donc d'un uniforme crasseux d'apparence, puisqu'il n'osait pas le toucher de peur de se salir inutilement ses doigts il ne pouvait connaitre le point de vue réel. Il commença à donner des coups de pioche dans le sol après s'être correctement vêtu. Le travail ne faisait que commencer.

Durant des jours il travailla à un rythme acharné, dormant 1 à 2 heures par tranche de 48h, ne se reposant qu'un quart d'heure le matin pour déjeuner et une demi-heure le soir pour se nourrir également. N'ayant besoin que de très peu d'heures de sommeil, resté éveillé deux jours consécutifs ne le dérangeait absolument pas. Le travail fut donc fini avec une avance considérable grâce aux efforts combinés du marine et du forgeron. Après cela, lorsque tous deux se furent complimentés, il partit de la forge. Il était temps de rentrer à la civilisation. Ses retrouvailles avec Zimba avaient été plutôt inattendues, mais il ne regrettait pas de l'avoir revu.


+10 pour les deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue [ Pv : Lolombiga Zimba ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre innatendue [ Pv : Lolombiga Zimba ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une "personne" innatendue
» Une situation quelque peu innatendue (Liam/Kim)
» Une recontre innatendue [P.V Pelage de FEu ]
» Face à Face innatendue ! * Pv Joker*
» [A.C] Une trahison innatendue (PV Selemba )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: La Route de tous les Périls [RP] :: Royaume de Lur-Albion :: Forge de Zimba-
Sauter vers: