Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fye au Royaume de la Terre ! Première île, Tôhijo Katsui !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fye D. Flowright
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nbre de messages : 252
Equipage : Sous-Officiers
Inscrit le : 22/10/2008

Feuille de personnage
Niveau:
45/100  (45/100)
Fruit du Démon : Sakura Sakura No Mi
Expérience:
547/500  (547/500)
MessageSujet: Fye au Royaume de la Terre ! Première île, Tôhijo Katsui !   Lun 07 Juin 2010, 12:55

" Mesdames et Messieurs, bienvenue à Tôhijo Katsui ! "

Accoudé au bastingage, Fye observait les hommes qui s'activaient sur le port pour effectuer les manœuvres nécessaires à l'arrimage tout en écoutant d'une oreille distraite les informations diffusées dans les haut-parleurs. En cette belle journée, notre marine avait troqué son uniforme pour des vêtements simples et légers, une belle chemise bleue, un pantalon de toile couleur crème, un chapeau large de la même couleur et une paire de tongs. Seul élément indiquant son statue de combattant : son sabre qu'il portait en bandoulière dans son dos. Pour le reste, rien ne le distinguait d'un touriste normal, ce qui était bien l'effet recherché. Car, après bien des missions, des combats et des tracasseries administratives, Fye était enfin en vacance. Et alors que le jeune homme se demandait si, pour s'amuser, il n'allait pas profiter de son temps libre pour partir à la recherche de Davy, Millia ou Sophy, ne serait-ce que pour prendre des nouvelles, il avait reçu une lettre d'un des ses amis, Louis Bram. Ce dernier était une veille connaissance du temps où Fye ne s'était pas encore engagé au sein de la marine et parcourait le monde à la recherche d'aventure. Tavernier au royaume de la Terre, Louis était un homme d'une trentaine d'année plein d'ambition qui rêvait de bâtir une chaine de restaurants hauts de gamme. Et visiblement, il avait bien avancé dans sa carrière car, si on en croyait sa lettre, il avait été choisi comme restaurateur principal d'un grand événement qui allait réunir du joli monde, dont la famille régnante. Une sacrée aubaine pour Louis ! Mais du coup, le restaurateur craignait que des personnes jalouses ne tentent de gâcher son succès, et n'essaient de s'en prendre à lui. Voilà où Fye intervenait. Déjà, à l'époque de leur première rencontre, il avait botté le cul d'une bande de voyous qui avait voulu s'en prendre à la taverne de Louis. Et c'était un peu ce rôle que le tavernier l'avait prié, dans sa lettre, de rendosser, avec bien sûr le titre un peu plus ronflant de " garde du corps personnel du maitre coq ". Ce qui, il fallait l'avouer, sonnait tout de même mieux que " Dérouilleur de voyous ". Ravi de pouvoir aider son ami, et sachant pertinemment que plusieurs îles de l'archipel du royaume de la Terre disposaient de magnifiques sources chaudes, Fye avait aussitôt empaqueté ses affaires.

" Les passagers sont priés de débarquer. "

Impatient, notre héros prit sa valise et se dirigea d'un bon pas vers les passerelles qui conduisaient à terre. Si ça n'avait tenu qu'à lui, il aurait sauté par-dessus la balustrade depuis belle lurette pour atterrir sur le quai. Mais craignant qu'on ne le prenne pour un clandestin tentant de s'échapper et qu'on ne lui cherche des noises, il s'était décidé à réprimer son impatience pour faire comme le commun des mortels et descendre normalement. Une fois à terre, Fye s'éloigna sans tarder dans les rues de la ville. Au fur et à mesure de son avancé, des souvenirs lui revenaient en mémoire. Là se trouvait un restaurant qui proposait un couscous fabuleux. Ici, une boutique de vêtements dans laquelle il avait acheté une superbe chemise rayée, chemise qu'il avait déchiré à peine quelques jours plus tard en affrontant un chasseur de prime qui l'avait pris pour un pirate. Le brave gars s'était excusé après coup et la lui avait remboursée mais, le temps de revenir à la boutique, et toutes les chemises du même genre avait été vendu.
Tout en souriant en repensant à cette histoire, Fye bifurqua dans plusieurs rues et, se fiant à sa mémoire, finit par tomber sur une grande porte marquant la sortie de la ville. Plusieurs gardes surveilaient d'un air ennuyé le flux de personnes entrantes et sortantes de la cité portuaire. Sur leur poitrine, un badge proclamait " Policia minima ". Tout à son envie de rejoindre au plus vite une île disposant de sources chaudes, Fye passa les portes sans leur accorder une grande attention et s'engagea sur la route s'éloignant de la ville.
Au bout de plusieurs kilomètres de marche, alors qu'il se trouvait seul sur la route, il aperçut, quelques dizaines de mètres plus loin, un vieil homme assis, prostré devant un caniveau dans lequel une charrette de bois gisait retournée. En se rapprochant, Fye remarqua aussi une jument qui broutait l'herbe un peu plus loin et dont l'une des pattes était bandée.

" Hola l'ami, s'exclama Fye, un accident de route ? "

Le vieil homme releva la tête pour regarder qui l'avait apostrophé, puis désigna lentement du doigt la charrette renversée.

" Ma Jument a vu un serpent, s'est emballée et ma charrette a chavirée dans le fossé. Elle est trop lourde pour que je puisse la soulever seule, et Sabelle -ma jument- est blessée. Elle ne pourra pas m'aider à la sortir du fossé. Mon fils est partit chercher du renfort dans mon village, et des chevaux de rechange pour tirer la charrette sur le retour.
- Vous pensez que vous allez l'attendre encore longtemps ?
- Eh bien... Mon village est à trois heures de marches d'ici, il est partit il y a à peu près une heure... Je ne pense pas le revoir avant la tombée de la nuit. Mais... pourquoi toutes ces questions ?
- Parce que, l'ami, fit Fye en inspectant du regard la charrette, je pense que j'ai les moyens de te faire rentrer chez toi plus vite. Tiens... tu peux me tenir ça ? "

Et, sans relever le regard interrogatif du vieil homme, notre héros s'approcha du fossé et saisit l'un des côtés de la charrette. Le tissu de sa chemise se tendit alors que ses muscles se contractaient pour produire un maximum de force. L'instant d'après, notre lieutenant de la marine d'apparence si frêle soulevait le massif véhicule et le retournait pour le poser, sur ses quatre roues cette fois, sur la route. Et tout ça, sous les yeux abasourdis d'un vieillard qui semblait condamné à garder la bouche ouverte tellement la surprise l'avait cloué sur place.

" Et voila !
- Mais... mais... il aurait fallu au moins cinq hommes pour soulever ce chariot ! comment... ?
- Eh bien, un peu d'exercice physique tous les jours, et on arrive à faire des miracles !
- Euh... oui, surement. Mais je n'ai pas pas d'autre cheval donc je suis toujours bloqué ici. Merci quand même, tu m'as déjà bien aidé l'ami !
- Et ce n'est pas fini ! rit Fye. Si tu considères que je viens de réaliser un tour de magie, attend de voir ce que je m'apprête à faire. Sakura no shirei ! "

Le jeune homme claqua alors ses paumes l'une contre l'autre, puis les écarta d'un geste ample. L'instant d'après, un déluge de pétales envahit l'air et prit rapidement la forme d'un gigantesque cheval de couleur rose. L'animal souffla une ou deux fois par les nasaux, tapa un peu du sabot sur le sol puis, baissant sa grande tête, posa les yeux sur le vieillard qui avait roulé dans l'herbe et ouvrait à présent des yeux aussi grands que des soucoupes.

" L'ami, voilà un remplaçant pour ta jument, fit Fye qui, étrangement, semblait avoir sur son visage le même air amusé que l'animal. "


~~ ~~


" Ainsi donc, les fruits du démon ne sont pas une légende ?
- Exactement. "

Assis côte à côte sur le banc conducteur de la charrette, Fye et le vieil homme, qui s'appelait Morris, discutaient tranquillement. Derrière eux, dans la charrette en elle même, Sabelle, que Fye avait soulevé avec l'une de ses grandes mains de pétales et reposé délicatement dans le véhicule. Devant eux, le massif cheval rose qui trottinait et semblait tirer sans aucune peine sa lourde charge.

" Plutôt pratique.
- Je ne te le fais pas dire. Tiens, ce ne serait pas ton fils là-bas ?
- Si... nous l'avons déjà rattrapé. Il va être drôlement surpris.
- Je pense aussi ! "

En effet, le gaillard en question ouvrit bien grand les yeux et la bouche en apercevant l'étrange équipage.

" Tel père, tel fils, murmura Fye d'une voix amusée."


~~ ~~


" Les passagers à destination de Tentsumaru sont priés d'embarquer. "

Ramassant sa valise, Fye se mêla aux autres passagers qui s'avançaient vers le navire et faisaient contrôler leur billet. Après avoir raccompagné le vieillard et son fils, notre lieutenant avait gentiment refusé leur invitation à rester quelques jours chez eux et avait reprit la route. Il avait finalement réussi à atteindre l'autre bout de l'île, juste à temps pour embarquer à bord d'un navire.

" Et maintenant, s'exclama-t-il après avoir repris sa place habituelle près du bastingage, en route vers les sources chaudes !! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fye au Royaume de la Terre ! Première île, Tôhijo Katsui !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante]
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: La Route de tous les Périls [RP] :: Nulle part ailleurs :: Royaume de la Terre-
Sauter vers: