Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fye et les fantômes ! Tetsumaru !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fye D. Flowright
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nbre de messages : 252
Equipage : Sous-Officiers
Inscrit le : 22/10/2008

Feuille de personnage
Niveau:
45/100  (45/100)
Fruit du Démon : Sakura Sakura No Mi
Expérience:
547/500  (547/500)
MessageSujet: Fye et les fantômes ! Tetsumaru !    Dim 13 Juin 2010, 14:05

" Aaaaaah !! "

Ce soupir de bien-être qui se perdait maintenant dans l'immense Onsen provenait d'un jeune homme aux cheveux blonds comme les blés qui s'enfonçait avec délice dans l'eau brulante. Tout autour de lui, la vapeur émanant des grands bassins tourbillonnait en volutes blancs et opaques qui cachaient la vue au-delà de quelques mètres. La salle étant à ciel ouvert, la lune projetait ses rayons sur l'endroit et finissait de donner à la scène une ambiance de mystère et de surnaturel. D'ailleurs, c'était aussi pour cette ambiance que Fye avait choisi l'auberge dans laquelle il se trouvait. Car, outre sa beauté, ce lieu se vantait de recevoir régulièrement la visite de... fantômes ! Une raison pour ne pas y réserver une chambre, pensez-vous ? Et bien, c'était tout le contraire, car la présence d'esprits surnaturels attirait de nombreux curieux en recherche de mystères et de sensations fortes. Pour sa part, Fye était persuadé qu'il ne s'agissait que d'une rumeur lancée par les tenanciers de l'auberge pour attirer les clients curieux.
...
Mais bon, après tout, ça avait marché pour lui.
Se renfonçant dans l'eau, le jeune homme poussa un nouveau soupir de satisfaction et s'adossa contre le bord du bassin. Là où il se trouvait, l'eau lui arrivait à la taille lorsqu'il se tenait debout, et seule sa tête dépassait lorsqu'il était assis. Tendant le bras hors de l'eau, il attrapa la tasse de thé fumante posée près de lui, sur le bord, et en but délicatement une gorgée. Vraiment, il se trouvait au paradis ! Il ne manquait que la présence de quelqu'un de ses amis, et ça aurait été le pied ! Mais pour le moment, Fye n'avait personne avec qui discuter. Mis-à-part lui, les bassins étaient vides, l'heure tardive y étant peut-être pour quelque chose. Notre héros venait à peine de terminer sa première tasse de thé et s'apprêtait maintenant à attraper la théière pour s'en servir une autre lorsqu'un drôle de son retentit quelques part dans la vaste salle de bain.

" Tiens, murmura Fye en reposant délicatement sa tasse, j'ai l'impression que les fantômes sont de sortie ce soir ! "

En effet, une ombre dansait à présent dans la brume émanant du bassin tout en gémissant de manière lugubre. Elle tourbillonnait autour des rochers, forme indistincte se déplaçant rapidement et silencieusement dans un but connut d'elle seule. Du moins était-ce ce que devait penser les gens normaux. Mais Fye, adepte des arts martiaux depuis plusieurs années, pouvait percevoir, à l'aide de ses sens aiguisés, les bruits de pas de ce fantôme. Bruits de pas qui, bien que plutôt furtifs, donnait à ce spectre une dimension plutôt.. vivante.

" Bien... voyons qui est le plus fantôme de nous deux... "

En se concentrant, Fye parvint à localiser approximativement sa cible. Il attendit qu'elle s'immobilise et.... disparut en une explosion rose de pétales tourbillonnants. Quelque part dans la pièce, quelqu'un poussa un hoquet de surprise. Qui ? Allez, je vais utiliser mes pouvoirs de narrateur pour vous le donner en mille... Voyons... Vous visualisez la pièce ? Le grand bassin centrale dans lequel se trouvait Fye et les cinq autres plus petits autour ? La grande palissade de bois englobant le tout qui rejoint le mur de l'auberge dans lequel s'ouvre une grande porte vitrée à double battants couverte de buée ? Les éléments du décors, rochers, plantes et autres arbustes plantés un peu partout sur les bords pour donner un air de naturel ? Eh bien, regardez plus précisément, là, près de ce gros rochers, entre la palissade et le bord de ce petit bassin... Vous le voyez ? Regardez à travers la fumée et vous pourrez distinguer un petit bonhomme habillé en noir avec un masque de démon... Voilà, c'est lui qui jouait au fantôme et qui regarde maintenant d'un air apeuré les environs. Mais où est donc passé l'homme qui se prélassait dans le grand bassin ?

" Ici, fit soudain une voix. "

Se retournant brutalement, l'homme au masque de démon se retrouva nez-à-nez avec un nuage rose qui prenait peu à peu une forme humaine. Tombant à terre en criant, il recula brutalement et se cogna contre le grand rocher. Tout espoir de fuite était vain. Et soudain... la forme rose éclata de rire !

" Et bien l'ami, s'exclama Fye en finissant de reprendre forme humaine, dommage que tu portes un masque, j'aurais bien voulu voir ta tête ! "



~~ ~~


Habillé d'un kimono taillé dans un tissu léger et blanc, Fye, le sourire aux lèvres, était assis devant une petite table ronde sur laquelle fumaient plusieurs tasses de thé. En face de lui, le démon qui avait retiré son masque et qui se révélait être l'un des patrons de l'auberge, Gaman. Debout près de lui, une autre dirigeante de l'établissement, Alice, habillée elle aussi d'un magnifique kimono blanc mais modèle féminin, reposait délicatement sur la table la théière avec laquelle elle venait de faire le service. Jeunes tous les deux, ils arboraient des expressions très différentes : Gaman semblait penaud alors qu'Alice était amusée.

" Bon... donc, tu nous as démasqué, fit Gaman avec un air de chien battu.
- En effet ! Mais, je te rassure, tu étais saisissant dans ton rôle ! "

Le jeune patron se renfrogna mais Alice ne put s'empêcher de pouffer.

" Oui, il est trognon avec son masque, rit-elle. Bon, nous te devons surement quelques explications ?
- Pourquoi pas !
- Eh bien, comme tu l'avais remarqué, nous nous déguisons en fantôme pour donner une animation supplémentaire aux clients. Ce n'est pas très dur vu que cette auberge est très grande et quelle regorge de passages secrets. Et ce n'est pas tout. Normalement, nous ne nous faisons pas remarqué et nous déposons de petites énigmes à l'adresse des clients qui les emmène à un prix, lorsqu'ils les résolvent.
- Et moi, ai-je gagné un prix pour avoir capturé un fantôme ? demanda Fye avec un clin d'oeil à Gaman.
- Oui, oui, râla ce dernier, il y a un aussi un prix pour ça. Tiens ! "

Notre héros rattrapa au vol l'objet qu'on lui lançait : il s'agissait d'un pendentif constitué d'un masque de démon identique à celui que portait un peu plus tôt Gaman, en beaucoup plus petit bien sûr et d'une petite sphère bleue dans laquelle se détachait l'inscription " Auberge du mystère ", ces deux objets étant suspendus à une petite chaîne en argent.

" Très joli, fit Fye en attachant son lot autour de son poignet. Désolé d'avoir coupé court à votre chasse au trésor. Mais bon, je suppose que vous n'allez pas tarder à avoir d'autres clients, non ? "

Alice et Gaman échangèrent un drôle de regard, et la jeune femme reprit la parole :

" A ce propos, Fye, nous aurions une proposition à te faire... "

Ayant terminé de se débattre avec le fermoir de son cadeau, notre héros leva un regard surpris vers ses interlocuteurs.

" Une proposition... ? "

~~ ~~

Davy et Kama Arisha, jeune couple récemment marié -et toute ressemblance avec le nom de certain pirate serait totalement fortuite- gravissaient en ce moment même la pente menant à l'Auberge du Mystère. Comme Fye la veille, ils avaient lu la publicité ventant les visites fantomatiques de l'établissement et étaient curieux de vérifier la véracité de ces rumeurs. Enfin, pour être exact, Kama, jeune femme intrépide, avait hâte de tester la présence de ses spectres mais Davy, plus timoré -et là encore, toute ressemblance avec un certain pirate est purement fortuite- s'y rendait un peu à reculons.

Arrivés au sommet de la petite colline, il aperçurent enfin leur destination. L'auberge du mystère, large bâtiment à trois étages, s'élevait devant eux. Sans attendre, Kama franchit la double porte d'entrée en trainant Davy derrière elle. Leur arrivée fit lever la tête d'une jeune femme assise derrière un comptoir situé juste devant un miroir couvrant une bonne partie du mur du fond du hall.

" Bonjour, fit la belle jeune femme, je m'appelle Alice. Vous désirez ?
- Une chambre pour la nuit ! s'exclama Kama.
- Nous avons plusieurs forfaits, expliqua Alice en posant un fascicule sur le comptoir, laissez-moi vous montrer... "

Pendant ce temps, Davy observait la salle. Sans être non plus luxueux, l'endroit était sans aucun doute très agréable, avec ses tapisseries aux couleurs chaudes, ses jolies tableaux qui couvraient les murs, le comptoir taillé dans du bois sombre... l'ensemble respirait le calme et la sérénité. Finalement, songeait Davy en jetant un oeil dans le miroir pour se recoiffer, cette auberge est peut-être un bon choix.
Ce que le jeune marié ne savait pas, c'est que deux paires d'yeux étaient en ce moment même en train de l'épier de l'autre côté de la surface réfléchissante qui se révélait en fait être un miroir sans teint. Fye, debout à côté de Gaman, écoutait les consignes de ce dernier.

" Tu vois, murmurait le gérant, voici tes futures victimes. Il te suffira de les suivre en utilisant les passages secrets et de leur faire peur de temps à autre en utilisant tes pouvoirs. Mais n'oublie pas de leur faire découvrir notre énigme, c'est quand même le but de la manœuvre.
- J'ai bien compris l'idée, fit Fye à haute voix, mais pourquoi murmures-tu ? "

Gaman cligna des yeux d'un air surpris avant de ronchonner :

" J'oublie toujours que cette pièce est insonorisée... "

De l'autre côté du miroir, Kama finissait de choisir les modalités de son séjour.

" Bien, fit soudain Alice, puisque tout est réglé, je vais vous montrer votre chambre. "

Elle ouvrit une porte dans le comptoir et, suivit par les mariés, s'éloigna vers un grand escalier situé sur le côté de la pièce. Ils avaient gravi à peu près la moitié des marches lorsque Davy demanda :

" Dites moi... est-ce vrai que cette auberge est hantée ?
- Eh bien, répliqua Alice avec un clin d'œil, c'est du moins ce qu'il se raconte.... "


~~ ~~


Assis au balcon de sa chambre, Davy Arisha contemplait le magnifique ciel étoilé. A ses côtés, une coupe et une bouteille de Saké que son visage rouge laissait deviner déjà bien entamée. Poussant un soupir de satisfaction, il entreprit de se resservir, ce qui lui demanda une certaine dose de concentration. Lorsqu'il eut réussi, il leva haut son verre en direction des étoiles en lançant un " Kampaiii !! " joyeux et vida son verre d'un trait. Il s'apprêtait à renouveler l'opération lorsque quelque chose l'interpella : brusquement, la lune semblait moins brillante, comme si quelque chose en masquait les rayons. Levant la tête en direction de l'astre, il fronça soudain les sourcils. Flottant à quelques mètres au-dessus du balcon, un petit éléphant rose le regardait fixement. Cette rencontre, Davy l'avait déjà expérimenté plusieurs fois lors de moments de beuverie particulièrement intenses. Contrairement à d'habitude, cependant, l'éléphant qu'il voyait flotter devant la lune semblait incroyablement réel, ce qui laissait le jeune homme totalement perplexe. L'animal, quant à lui, sembla tout à coup en avoir assez d'attendre une quelconque réaction de la part du buveur de saké et préféra se mettre en mouvement. Marchant dans l'air comme d'autres l'auraient fait sur la terre, il passa devant Davy en se dandinant négligemment et entra dans la chambre. Là, il traversa tranquillement la pièce avant de se volatiliser par la serrure de la porte donnant sur le couloir. En voyant ça, Davy sembla soudain se réveiller. Si on pouvait parfois l'accuser d'être un tantinet froussard, lorsqu'il avait l'occasion de résoudre un mystère alcoolique, le jeune marié était capable de soulever des montagnes. Bondissant sur ses pieds, il s'élança, traversa la chambre en un éclair et, ouvrant la porte à la volée, s'engagea dans le couloir à la poursuite de l'animal légendaire.


~~ ~~


Confortablement enveloppée dans un peignoir, Kama marchait tranquillement dans l'un des longs couloirs de l'auberge. Elle venait de profiter du Onsen réservé à cette heure aux femmes et se dirigeait maintenant vers sa chambre afin d'y rejoindre son mari.

" Je ne sais pas si je vais croiser beaucoup de fantômes cette nuit, murmura-t-elle, mais rien que pour ce bain, ça valait le coup de venir ici. "

Plongée dans ses pensées, elle laissait distraitement glisser sa main sur les reliefs de la tapisserie qui représentaient certaines scènes en rapport avec la mythologie du coin. Elle venait de passer son doigt sur l'une de ces représentations lorsqu'elle s'écarta d'un bond du mur. Quelque chose avait bougé à son contact ! Scrutant la tapisserie, elle fixa le dessin d'une tortue portant sur son dos quatre éléphants et eut la surprise de la voir bouger. Effarée, elle contempla l'animal se dégager lentement du mur, faire un ou deux cercles dans l'air et s'éloigner assez rapidement dans le couloir. Kama resta encore quelques secondes bouche bée avant de sourire d'un air sauvage et de se précipiter à la poursuite de la tortue.

" Un fantôme ! tonna-t-elle. Tu ne m'échapperas pas ! ".

~~ ~~


Outre ses autres nombreuses qualités, L'auberge du Mystère disposait d'une petite cour dans laquelle poussait un arbre colossal. Cet arbre était respecté pour son âge canonique et constituait le point de rassemblement de nombreux amoureux en quête de pique-nique romantiques. En cette belle nuit étoilée, ce fut sans doute un regard étonné que ce vénérable ancêtre arbre porta sur les deux jeunes gens qui déboulèrent au pas de course dans sa petite cour par deux entrée différentes.

" La tortue, où est-elle ? rugit Kama.
- Une tortue ? Quelle Tortue, répliqua Davy, moi je cherche un éléphant !
- Vous cherchez quelque chose ? "

Surpris, le couple se retourna vers l'arbre massif. Les animaux roses, tranquillement perchés dans ses branches, observaient avec attention ce qu'il se passait.

" Qui... a parlé ? demanda Davy.
- C'est moi. "

Comme sous l'effet d'une brusque bourrasque de vent, des centaines de pétales roses envahirent l'air, tourbillonnèrent un instant et se regroupèrent finalement pour former un amas rosâtre ayant vaguement une forme humaine.

" Bien le bonjour, fit l'apparition. A qui ai-je l'honneur ?
- Nous sommes Kama et Davy Arisha, s'exclama la jeune femme. Et toi, qui es-tu ?
- Je suis l'esprit de cet arbre. "

Davy, interloqué, essayait de fixer son attention sur l'être rose. Ce qui n'était pas très facile, d'une part parce que des tas de pétales ne cessaient de se détacher et de rejoindre le corps du bonhomme, ce qui lui donnait une apparence... mouvante, et d'autre part parce qu'il avait encore de l'alcool dans le sang. Néanmoins, il fit de son mieux pour se concentrer et finit par lâcher :

" Pourquoi y a-t-il un éléphant rose !
- Ces animaux, répondit tranquillement l'Apparition, sont mes compagnons. Je suis d'ailleurs étonné que vous ayez pu les voir. Ils n'apparaissent pas à n'importe qui. J'estime que ça vaut bien une récompense. "

A ces mots, les deux mariés ouvrirent grandes leurs oreilles. L'éléphant, sur un geste de l'apparition, se leva de sa branche et, marchant toujours dans l'air, se dandina jusqu'à Davy pour lui tendre un morceau de papier.

" Il y a, sur cette feuille, des indication sur la position d'un trésor. A vous de faire de votre mieux pour le trouver. Bonne chance. "

Et, sur un dernier sourire, l'Apparition et ses animaux disparurent dans une explosion de pétales. Bouche bée, Kama fixa la feuille que tenait Davy et, attrapant le bras de ce dernier, s'exclama :

" En route, nous avons une énigme à résoudre ! "

Bien de temps après leur départ en trombe, un pan de mur s'ouvrit, laissant le passage à Gaman qui souriait d'un air satisfait.

" Bien joué, fit-il. "

Comme en réponse à cette phrase, un tourbillon de pétales s'éleva du sol et Fye apparut.

" Merci, répondit-il.
- Mais tu étais vraiment obligé d'être aussi théâtrale ?
- Hé, ils sont là pour voir des fantômes, alors autant leurs en mettre plein les mirettes ! "

~~ ~~

Planqué derrière un buisson, Gaman et Alice à ses côtés, Fye surveillait un chemin de montagne conduisant à un pan de falaise abrupte. Depuis maintenant trois jours, les trois compères avaient suivit la quête de Davy et Kama à travers tout Tetsumaru. Le couple s'était montré très ingénieux et, d'énigme en énigme, était maintenant très proche du but. Ils n'avaient buté qu'une ou deux fois, mais à chaque fois un animal rose était venu à leur secours et les avait guidé.

" Une fois qu'ils seront là, murmura Alice, il faudra qu'ils dénichent la petite grotte creusée dans la falaise et cachée par le buisson, là-bas. Ils y trouveront leur lot.
- Attention, fit Gaman, ils arrivent. "

En effet, gravissant le chemin, Davy et Kama se rapprochaient. Ils dépassèrent bientôt le buisson où étaient cachés les trois complice et s'arrêtèrent devant la falaise.

" D'après la carte trouvée chez le forgeron, fit Davy légèrement essoufflé, c'est ici.
- Alors cherchons ! s'exclama Kama. "

Il entreprirent de tâtonner la paroi à la recherche d'une ouverture. Mais le pan de falaise était assez large et au bout d'un quart d'heure, leurs recherches s'avérèrent toujours infructueuses.

" Ils ont bien mérité un dernier coup de main, murmura Alice. "

Fye hocha la tête et tendit la main droite, paume ouverte et tendue vers le ciel. Un petit oiseau, rose comme toutes ses créations, en émergea et s'éloigna en battant des ailes. Ce fut Davy qui le repéra en premier.

" Là ! rugit-il. "

Les deux amants se précipitèrent à la suite du volatil qui plana encore un peu et s'engouffra à travers un buisson, près de la falaise. Après s'être concerté du regard, les mariés le suivirent. Il y eu quelques secondes de silence, puis un rugissement de triomphe :

" Regarde Davy, un coffre ! On a trouvé le trésor !
- Félicitation, fit Alice en pénétrant à son tour dans la grotte, vous êtes arrivés au terme de notre chasse au trésor. "

Les mariés sursautèrent et se retournèrent en lançant un regard surpris à Alice, mais aussi à Gaman et à Fye qui l'avait rejoint.

" Alors, comprit Kama, c'est vous qui avez organisé tout ça ?
- Exactement, répondit Gaman, encore bravo.
- Et toi, fit Davy en se tournant vers Fye, tu es... ?
- L'esprit de l'arbre. "

Et, s'inclinant théâtralement, le Logia fit surgir de son corps plusieurs oiseaux qui s'envolèrent dans la pièce sous les yeux médusés des mariés.

" Mais nous vous expliquerons tout ça plus tard, reprit Alice en souriant. En attendant, que diriez-vous d'ouvrir votre trésor ? "

Kama et Davy se retournèrent vers le coffre, petit meuble de bois posé à même le sol. Tendant tous les deux une main, il l'ouvrirent. A l'intérieur se trouvait une bague sertie d'une magnifique pierre et un anneau finement ciselé.

" Ces bijoux sont des pièces réalisées par un maître orfèvre de l'île, expliqua Alice. Ils constituent aussi la récompense de nos rares clients qui ont le courage d'aller au bout de nos énigmes. Encore bravo ! "

~~ ~~

Kama, Davy, Alice, Gaman et Fye, tous assis autour d'une table couverte de pâtisseries et de boissons, riaient aux éclats en se remémorant les péripéties du couple. Davy, en particulier, déclencha un vif accès d'hilarité en décrivant la chute qu'il avait faite dans les escalier alors qu'il poursuivait l'éléphant rose. Les cinq amis s'amusèrent ainsi encore un bon moment avant que Fye ne se décide à se lever.

" Bien, fit-il en souriant. Merci pour ce merveilleux séjour, vous tous !
- Tu t'en vas ? releva Gaman surpris.
- Oui, je reprend la route. Je me suis bien amusé, mais je ne dois pas trop trainer. Je prend un bateau ce soir pour me rendre sur Arasuitsuki. Et ne t'inquiète pas, j'ai déjà réglé ma note.
- Alors dans ce cas, sourit Alice, il ne nous reste plus qu'à te souhaiter une bonne route !
- Et à bientôt, j'espère ! s'exclama Davy.
- Au revoir, tous le monde ! fit Fye avec un clin d'œil, le fantôme se retire ! "

Et dans une dernière explosion de pétales, il disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fye et les fantômes ! Tetsumaru !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gâteau des fantômes
» Cédric Diggory [ Pouffy-Fantôme ]
» Un fantôme
» [UPTOBOX] Les Fantômes du Titanic [DVDRiP]
» [Mission de rang S] La ville fantôme (PV: Iwasaki Nami)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: La Route de tous les Périls [RP] :: Nulle part ailleurs :: Royaume de la Terre-
Sauter vers: