Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiche de Michelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jason O'Neill
.ø. Administrateur .ø.
Colonel
.ø. Administrateur .ø.Colonel
avatar

Nbre de messages : 1051
Equipage : Le Commando Falcon
Inscrit le : 26/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
62/100  (62/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
373/600  (373/600)
MessageSujet: Fiche de Michelle   Lun 26 Juil 2010, 10:00

Première partie
    Avez-vous lu les règles ? J'ai vue, l'ai lu mais j'ai perdu o/ Code : Et elle l'a retrouvu o/ Jason <3
    Comment avez-vous découvert le forum ? ooh... par hasard voyons ! Mally m'en parlait depuis un moment, puis... quand j'ai connue quelques membres du staff, me suis dit que j'allais venir o/
    Une suggestion ?
    Mmm aucune x) <3


Seconde partie : le personnage.

    Nom et Prénom : Delaire Michelle
    Âge : 23 ans
    Rang/Grade : Bah... à la base c'est un peu une civile... Mais si je me réfère aux rangs proposés... Exploratrice-Troubadour serait ce qui se rapproche le plus.
    Métier(s) : Médecin de formation mais sinon elle se considère comme une artiste en quête d'inspiration et de sensations nouvelles à exploiter
    Arme(s) : un Harmonica ?
    Équipage : Délégation (à venir : donc pour l'instant aucun)

    Description :

    Physique :

    Michelle est incontestablement une jeune femme avec des formes avantageuses sans être trop importantes, un visage mutin, un corps répartie en deux tiers/un tiers. Mesurant un mètre soixante six pour cinquante-huit kilo cette demoiselle se trouve ni trop grande, ni trop petite, ni trop maigre. Ses os étant, à la base, plutôt lourds et solides, et son corps entretenue et tonique juste ce qu'il faut pour qu'une femme reste fine et assurée ; beaucoup lui donneraient un poids tournant plus aux alentours de cinquante six kilogrammes. Sa poitrine pas trop grosse avec son simple bonnet B --parfois triché gagner une taille au-dessus--, ronde et ferme, galbée, elle lui offre un jolie décoleté ainsi qu'un attirant profil. Sa silhouette continue vers le bas avec une taille marquée par quelques petits les exercices physiques mais aussi d'assouplissement. Le genre qui pourrait donner envie de poser ses mains dessus. Son ventre plat mais tendre fait ensuite ressortir ses hanches, légèrement plus larges que son tour de poitrine, à peine un peu pour donner du caractère à sa silhouette. Ses fesses, petites, mais rondes, se dessinent à la suite de sa chute de reins qui prolonge la cambrure de son dos. On passe ensuite à des cuisses lisses mais pouvant se révéler appétissantes que la demoiselle ne rechigne pas à montrer. Le reste de ses jambes se dévoile fin, assez harmonieux même si elle aurait aimé avoir des chevilles plus graciles et marquées. Ses pied, un petit 38, reste dans la moyenne. Ses orteils peuvent cependant surprendre tant ils sont long par rapport à d'autres. L'avantage c'est qu'ils lui permettent de ramasser des objets tombés au sol sans avoir à se baisser.

    Remontons en haut de sa poitrine, voulez-vous ? Ses épaules se dessinent de façon légèrement osseuses. Si vous n'aimez pas les clavicules saillantes et les salières marquées, il faudra repasser, Michelle ne changera pas sa manière de constituer son corps pour vos beaux yeux, loin de là. De toute façon, elle n'a pas l'allure d'une anorexique. Son cou n'est pas fin à outrance mais laisse deviner les fibres qui ondulent sous sa peau toujours légèrement halée. D'ailleurs, lorsqu'elle veut se dorer en faisant le lézard au soleil, sa peau a tendance à prendre des couleurs dans les tons caramels.

    Son visage est doté d'expressions particulièrement changeantes, dénotant un certain mystère chez cette demoiselle. Pas qu'elle ai de lourds secrets à cacher, soyons clair. Objectivement, les traits de son visage ne sont pas ceux d'une gamine ou d'une adolescente. Ses vingt-trois ans se remarquent sans que ça choque. Elle fait pile son âge. Une peau plus mature, un nez assuré, droit, à la pointe plus arrondit, des lignes plus adultes... néanmoins le tout reste doux, dans l'absolut. Seulement, sa bouche mutine aux lèvres minces et charnues, ses grand yeux vairons en amande (l'un vert de jade-- dont sous celui-ci se trouve un grain de beauté --, l'autre bleu Clain ), ses joues lisses mouchetées de quelques petites et discrètes taches de rousseur et ses fins sourcils en adéquation avec l'ensemble peuvent changer cet aspect en une froideur polaire ou une colère à faire frémir, pour un peu qu'on soit impressionné par elle. Par habitude, par estime d'elle même, c'est avec arrogance qu'elle regarde le monde. Pas que ce soit marquée de façon extrême et insupportable, mais la plus part du temps elle se met en avant, c'est même rare qu'elle ne le fasse pas. Même lorsqu'elle est douce et compréhensive, ou amicale et sur le ton de la déconne. Ceci fait qu'elle en devient quelqu'un d'insaisissable. Car en se mettant en avant en toute circonstance, elle impose toujours une réserve. Même ses sourires les plus rayonnant dénotent de l'arrogance, même très léger, ce qui tien la majorité des gens à distance.

    Ses cheveux châtain à la base, on subit les déboires de son imagination. Oui, plus jeune la demoiselle cherchant une identité, passa par de nombreux style vestimentaires. Alors, pour accorder chaque mode, il fallait y accorder la chevelure et donc les teintures. Cela ne fait que deux ans qu'elle arrêta de se les teindre. Michelle s'était stoppée sur une couleur blonde vénitienne qui tourna bizarrement, entre le blond et le roux le tout avec des reflet verdâtre : merci le sel plus le soleil d'été. Elle opta donc pour retourner sur sa couleur originelle, à savoir le châtain avec des reflets cuivrés. Il n'est donc pas étonnant que sa couleur de cheveux ne soit pas parfaite du milieu de ses omoplates jusqu'aux pointes qui lui arrivent aux coudes dans le dos. Leur couleur ressort peu naturelle et elle les entretiens au maximum pour ne pas les avoir sec. De ce fait, sa chevelure est douce est soyeuse jusqu'au moment au moment où les marques de ses anciennes extravagances rejaillissent. Même si il y a pire, à partir de se moment là, la matière est plus sèche et indisciplinée. Et inutile de lui demander de couper ses cheveux abîmés, elle refusera pour avoir le plaisir d'avoir une longue chevelure et tant pis si c'est dur d'entretien. Outre leur touché abîmé, sa coupe de cheveux est sans prétention, très commune même, avec une frange ramené sur son côté gauche, un dégradé sur le devant, et le tout qui fini en pointe dans son dos.

    Passons maintenant à ce qu'elle porte sur elle.

    Sachez tout d'abord que Michelle porte des lunettes de faible correction, soit 1 pour son œil vert à droite et 2.5 pour son œil bleu à gauche. Grandes et rectangulaires, leur armature est rouge laquée et ses branches son strillées de blanc dans le sens de la hauteur. Aussi, elle se maquille peu. Même pour un fond de teint elle l'use avec parcimonie pour n'en mettre que là où il y en a vraiment besoin et jamais sur tout le visage. Pour ses yeux, un simple coup de mascara suffit sur ses cil interminables, et c'est surtout dans l'optique de foncer leur couleur et non lui faire un regard globuleux ! Parfois quelques petites touches de couleur sur les paupières pour faire ressortir ses yeux d'amandes. Avec leurs couleurs, il est difficile de les maquiller et puis... elle n'a pas besoin d'en mettre beaucoup pour donner un autre air à son regard modulable et expressif quand elle le veux. Mais c'est rare qu'elle ne se maquille pas les lèvres. Les colorant d'un rouge cerise détonant avec son visage doux, elle se donne un petit air de femme fatale, quelque pars. Ce qui en ressort c'est surtout son arrogance, voulant se faire inaccessible avec son sourire remarquable.

    Question vestimentaire, on pourrait la comparer à caméléon. Elle peut très bien se vêtir d'un tailleur stricte et de petites chaussures à talon cirée avec des cheveux relevé en chignon sévère. Tout comme débouler en petit short de nuit porté bas sur les hanches, et débardeur trop grand lui dévoilant la moitiés d'un sein. Tout aussi capable de vous rejoindre habillée d'une élégante robe de bal en mousseline et escarpin à talons aiguilles, elle pourra se révéler être une cavalière de choix le temps d'une soirée. Ce n'est pas une fille qui se prend énormément la tête pour s'habiller sauf si elle est contrainte. Seulement, elle sait jouer sur les couleur et les formes pour être présentable et avec un minimum style.

    De même, il n'est pas rare de la voir avec un simple tee-shirt blanc, souvent très décoleté sans être vulgaire, du genre 'je suis sexy mais je ne le fait pas exprès', où quelques motifs y seront imprimés comme un chat, une fleur... n'importe quoi du moment qu'elle aime l'aspect général. Avec ceci, un jean, un short, ou même une jupe fera amplement l'affaire du moment qu'elle se sent bien. Niveau chaussure, elle aime porter des talon. Mais elle sait que ce n'est pas chose à toujours faire, alors des petites tennis lui conviennent à merveille. Ça reste fin, joli et c'est confortable.

    Mental :


    Première chose à savoir, Michelle ne semble pas se sous-estimer. Tout dans son attitude la place dans une position dominatrice. ne serait-ce que dans ses gestes aériens, sa démarche droite, sa tête haute et les regards distant qu'elle lance à un bon nombre de gens. Pour cette dernière, ce n'est pas qu'elle se place réellement au dessus d'eux. Un peu quand même pour beaucoup, certes, mais c'est surtout qu'elle n'aime pas être collé. Alors elle arbore cette attitude d'inaccessible pour ne pas être de trop près approchée. Quand elle se pose dans un bar, elle reste droite et digne, souriante, certes, mais surtout de politesse. Et encore là, ça met une distance.

    Cependant, quand elle va bien vouloir qu'on l'approche, ses sourires seront plus chaleureux. Elle se redescend alors au niveau des gens pour qu'ils puissent l'approcher un minimum. Bien sûr, elle ne se descend pas trop histoire de ne pas se faire aborder par un boulet de base qui va se prendre pour dieu alors qu'il sait à peine parler correctement. Cette miss cherche en permanence la difficulté en provocant les autres.

    Elle aime se confronter aux autres. Manipulatrice quoi que plus séductrice, elle peut très bien jouer un double jeu avec vous. Je vous rassure, ça pompe une énergie monstre de jouer à ça. Et puis, il n'y a aucun intérêt à manipuler autrui pour le simple plaisir de manipuler. Cependant, lorsqu'elle fait ceci, c'est pour arriver à un but précis. Bon ça ne marche pas toujours, mais souvent, si. C'est une personne déterminée qui, lorsqu'elle a un objectif en tête, même qu'une idée, elle ne l'a pas au fesse. Elle serait même bornée dans ce qu'elle fait.

    Pour en revenir sur l'aspect relationnel. Elle aime bien jouer les retors dès qu'elle le peut. Souvent elle ne s'en rend même pas compte, n'y réfléchit pas vraiment. Agit et c'est tout. C'est en ça qu'elle est insaisissable pas facilement manipulable. De toute façon, elle n'aime pas être manipuler... Surtout si on la fait tourner en rond et qu'on l'a tourner en ridicule, voir jusqu'à l'humiliation, un désir de vengeance s'immiscera en elle. Cette nana peut-être très rancunière et ne passera pas l'éponge si facilement sauf si elle y est contraint. Tout dépend ce que vous lui faite et dans quel état d'esprit elle se trouve. Capricieuse ? Elle ? très certainement.

    À la base, ce n'est pas une mauvaise fille. Elle est même plutôt gentille et attentionnée, pouvant être protectrice et vous aider si vous en avez besoin. Mais si elle vous aide, qu'elle vous soutien, c'est qu'elle ne vous mâchera pas le travaille ni vous portera. Elle n'aime pas la plainte gratuite sans que vous fassiez d'effort. Et si tel est le cas pour vous, le meilleur coup de main qu'elle trouvera à vous donner sera de vous dire vos quatre vérités sans mâcher ses mots. Vous pensez n'arriver à rien ? quoi ? vous voulez pas essayer ? et bien démerder-vous. Elle ne pourra rien faire pour vous. Et comme c'est une personne est indépendante, elle n'hésitera pas à vous laisser derrière si vous êtes un poids mort. Et si vous ne la suivez pas... et bien c'est qu'elle ne comptait pas suffisamment pour vous. Alors, certes c'est simple de dire ça. Mais si par contre vous essayez, qu'elle vous que vous n'y arrivez pas, bien sûr qu'elle va vous aider. Si bien entendu vous comptez pour elle. Si elle n'en a rien à faire de vous... elle fait pas la charité.

    Hautaine ? Elle, très certainement. Et ses sarcasmes ne sont pas là pour arranger les choses. Effectivement, tout comme elle peut vous dire les choses de façon directe, elle peu également tourner autours du pot en passant de sous-entendu en sous-entendu. Elle trouve ça très drôle d'ailleurs. Surtout si elle peut vous faire tourner en ridicule. Évidemment elle n'agit pas de la sorte avec tout le monde. C'est une nana qui connait la signification du mot respect et les règles de politesses. Ne lui demander pas d'être très aimable au réveil par contre. Elle le sera que si vous ne l'ennuyez pas. Et ne cherchez pas le "bonjours" au réveil. La seule chose qu'elle saura vous répondre sera pour vous envoyer balader. Si par contre vous n'êtes pas insistant, oui elle vous le dira. Si vous la réveillez en douceur également. Michelle est sensibles aux petites attentions. Mais de nature méfiante, ce n'est pas parce que vous multipliez petites attentions sur petites attentions qu'elle vous fera confiance. Elle risque surtout d'être hypocrite avec vous parce que vous faites un effort. Ou pour vous laissez croire qu'elle vous aime bien histoire de savoir si vous la manipuler ou non et où peut-elle y trouver un intérêt à vous laisser faire.

    Au fait, si elle vous tourne en ridicule, c'est qu'elle doit vous trouver bêtes à manger du foin ou que vous lui avait prit la tête... bref, qu'elle a quelque chose contre vous. Mais rassurez-vous, parfois c'est physique. Vous pouvez être totalement adorable, si jamais elle est de mauvaise humeur et qu'elle peut vous critiquer de façon latente, ou non, tout dépendra de comment elle vous percevra, elle le fera. Dans un groupe où il y a une bonne ambiance, elle ne va pas ouvertement vous casser. Non, vous serez le bouc-émissaires de son humour noir. Humour noir qui la prend souvent sans vraiment comprendre. Et parfois elle fait même preuve d'une grande mauvaise fois.

    N'allez cependant pas penser que c'est une fille froide et totalement innaccessible. Elle peut se montrer asociale, mais c'est surtout et majoritairement un bout en train. Généralement de bonne humeur même si elle est très lunatique. Parfois il en faudrait beaucoup pour l'énerver, mais peut gueuler et s'énerver parce qu'un saloupio à remplacer un bouteille d'eau potable par de l'eau du robinet qui a bien plus mauvais goût. Donc joviale la miss. Elle aime aller vers les autres, au même titre qu'elle préfère en rester éloignée. Elle aime son individualité et faire ses affaires dans son coin, mais a besoin de chaleur humaine. C'est pour ça que lorsqu'on ne l'aborde pas, elle ira facilement vers une personne qui lui plait, en mode de chieuse ou non. Le tout avec un sourire charmeur. Avec ses amis, et tout le monde en général elle se montre comme une dévergondée. C'est pratique : ça amuse la galerie et ça fait en sorte qu'on ne pose pas de question sur elle. Ce qui lui offre une certaine protection.

    Dès qu'il y a une bêtise à faire, un bon trip à faire passer, vous êtes sûr qu'elle sera de la partie. C'est exactement le genre de personne pouvant se mettre à danser en public sur un simple "cap ou pas cap". Aussi, car d'humeur en traînant et aimant faire partager les choses, elle peut très bien vous prendre à partie pour vous introduire dans son délire. C'est le principe qu'avec la musique ou le dessin. C'est cet échange qu'elle apprécie et qu'elle veux partager, transmettre. C'est une grande déconneuse qui peut être aussi tranchante qu'un rasoir. Une lunatique en somme.

    Amoureuse ? Elle est le genre qui ne dit rien et encaisse en apparence. Elle se souvient de tout. Puis au moment le plus propice, discrètement, ou pas parfois, elle lance ses piques de sarcasmes. Et lorsqu'elle a mal, se sent profondément blessée, il fait qu'elle s'en prenne à quelqu'un. La plus pars du temps c'est le principal intéressé. Et elle peut être une vrai peste. Et après, même si c'est amplifié par ses sentiments, elle peut se montrer garce avec toute personne la blessant, la prenant pour une conne. Si on l'attaque elle montre les griffes. Par contre, elle ne le fera pas de front de but en blanc, non, la vengeance est un plat qui se mange froid. Alors qu'elle déversera quelques goutes de vitriol dans vos pensée, elle en emmagasinera en elle pour un jours vous le déverser dessus d'un bloc de façon à ce que vous ne puissiez pas vous défendre. Parfois, il se peut qu'elle blesse parce que justement elle éprouve quelque chose de fort pour elle... Alors qu'elle peu se modérer et rester lucide, lorsqu'elle éclate c'est ravageur.Elle par dans des idées qui s'enchaînent avec une logique bancale qu'elle seule comprend. Pourtant quand elle se sent bien, elle peu réellement tout donner tout en gardant sa individualité. C'est un principe, il faut toujours pouvoir retomber sur ses pattes. Mais bon, la prenez pas pour une gentille petite femme : c'est une emmerdeuse de première doublée d'une capricieuse et peut se montrer très enfantine voir gamine.

    Il faut savoir aussi que c'est une nana pouvant être autant diplomatique qu'impulsive si une situation la touche. Passionnée, elle se consacre surtout à ses envies et ses idéaux se trouvant dans la musique et le dessin. Toujours à la recherche de nouvelles sensations pour son inspiration, elle en devient une personne très évolutive et pouvant devenir très extrême sur ce point là. Pour l'instant elle est à des lieux de se douter ce qui va lui arriver. Se trouver sur le théâtre d'une attaque ? Victime de piraterie ? Jamais de la vie... d'ailleurs sur cet univers, elle considère la marine d'un oeil pragmatique. Du moment qu'on leur montre un minimum de respect ils vous fichent la grappe. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle les considère comme des gentils et les pirates pour des méchants. Il y a du blanc et du noir partout en ce bas monde. telle est la lois du ying et du yang. Sachez aussi pour l'instant qu'elle est incapable de tuer qui que ce soit... mais rien n'est immuable...


    Histoire :
    Dates <3<3 / <3 <3 / <3<3<3<3

    Bonjours cher Journal !

    Aujourd'hui j'ai 7 ans ! Et parce que je sais écrire sans faire de bêtises mon papa et ma maman m'ont offert mon premier journal intime ! Papa m'a dit que je devais te considérer comme mon meilleur ami. Mais j'ai due prendre mon gros livre de mot pour savoir ce que « considérer » voulait dire, gneux, il est méchant papa. Il me dit toujours des mots que je connais pas et veut jamais me les expliquer. En plus maman elle rigole toujours quand je comprend pas. Je me sent pas bien tout jour. Mais je ne peux rien faire. Si je râle on me gronde comme un bébé et je ne suis plus un bébé. Je suis grande maintenant !

    Oh mais pardon ! J'ai oublié de te dire qui je suis. Je m'appelle Michelle Delaire. Mickaellia-Elise-Michelle Delaire. Et j'aime pas ce prénom. À l'école on se moque de moi. Et pis en plus sur les papier et bah, Maman à dit que je m'appelle Michelle. Tout ça parce que c'était le prénom que elle, elle m'avait choisi. Papa avait choisie Elise, ce que c'est moche aussi ça ! Et pis Mamie avait choisie Mickaellia. C'est nul aussi, c'est vieux, burk.

    Ah ! Et je voulais te dire aussi ! Je suis très heureuse de t'avoir avec moi. Je vais enfin parler à quelqu'un qui me comprend ! Et aussi, pour mon anniversaire, je vais enfin avoir des cours de dessins ! Vue que toute seule j'y arrive mal même avec les livres illustrés ! Mais j'y arriverais ! Je saurais dessiner !

    Hey... Je veux continuer de parler avec toi mais... je peux pas ! Papa et Maman m'appelle pour jesaipasquoi et ça m'ennuie ! Mais si je descends pas je vais me faire gronder. Donc mon petit journal, je te dis à très vite !

    Bisoux~.

    Date : <3<3 / <3<3 / <3<3<3<3 :

    Cher journal,

    Voilà, aujourd'hui j'ai un problème. J'ai mon ami imaginaire qui me suit encore partout. Et j'aimerais qu'il arrête de me suivre, là ça devient lourd. J'ai huit ans et dans l'école, quand on me voit sursauter parce que j'ai vue mon ami et bah on se moque de moi... Surtout quand j'essaie de leur expliquer... C'est pire encore. Ils ne m'aiment pas je crois. Je n'arrive pas à me faire des amis. Maman et Papa me disent que c'est parce que je suis anti-social. Ça veut dire que je rejette les autres, je crois. Sauf que non ! Je ne les rejette pas ! Je veux m'intégrer, c'est vrai je le jure ! Mais j'y arrive pas. Ils sont stupide ! Toute façon dans un mois j'aurais déménagé ailleurs et à la rentrer prochaine de vais sauter une classe ! Parce que le docteur il a dit que... j'étais plus intelligente que les autres et qu'il me faut être avec des enfants plus grands. J'espère que ça ira mieux. Mais si je dois aller avec des plus grands, il va falloir que j'arrive à me débarrasser de cet Arthur qui me suit partout (mon ami, comme je t'ai dit...) sinon il vont me traiter de bébé. Sauf que je ne suis pas un bébé! Je suis une grande fille qui fait pleins de choses pour grandir. Quand je serais grande je serais artiste !

    D'ailleurs, ma prof de musique m'a grondée... J'arrivais pas à placer mes doigts comme il le fallait sur le piano alors il m'a pas donné mon premier cours de guitare. J'y arrivais pas... mais il faut que je m'entraîne. Mais c'est nul quand même ! j'ai pas aimé et puis elle a été méchante. Mais Papa il a rien dit et Maman elle est pas là depuis une semaine... Elle me manque. Alors pour me changer les idée, je vais dessiner après.

    Ah ! Par contre ma professeur de dessin elle était très contente de moi ! Elle a même dit que je me débrouillais très bien ! Mais quand je vois les dessins des autres... je me trouve nulle et je me dis que j'y arriverais jamais et que c'est peine perdu. Mais je peux pas m'empêcher de dessiner ! C'est comme la musique ! C'est comme si c'était une partie de moi. Parce qu'il y a trop de choses en moi alors il faut qu'elles sort. Et je les met sur du papier ou sur le piano. Tien ! Je vais faire un dessin pour Papa ! J'espère que ça va lui faire plaisir. Il a l'air triste quand Maman n'est pas là...

    À bientôt mon petite journal !


    Date : <3<3 / <3<3 / <3<3<3<3 :

    Voilà, nous avons enfin emménagés dans notre nouvelle maison. Maman était avec moi beaucoup de temps. Papa avait une sale humeur. Je sais, je ne t'ai pas parlé depuis plus de deux semaines mais Papa t'avais mit dans un carton et je ne te trouvais plus. Mais c'est bon je t'ai retrouvé ! J'ai aussi commencé à aller dans mon autre école et Arthur n'y était pas ! Il a peut-être trouvé quelqu'un d'autre qui voudrais de lui parce que moi je n'en pouvais plus ! Il était trop chiant trop collant, trop encombrant. Et les gens dans ma classe ils sont gentil avec moi. Enfin pas tous, mais beaucoup ! Ils me trouvent jolie, gentille et... cool. C'est la première fois depuis la petite école ! Je suis trop contente je vais enfin pouvoir me refaire des amis ! Et j'ai aussi amélioré un peu ma guitare ! Et puis le piano aussi ! Et j'ai fait quelques dessins de mon ancienne maison. Je ne veux pas l'oublier. On a prit des photos aussi, mais c'est pas pareil. Les dessins c'est moi qui les ai fais. Alors c'est mes souvenir à moi.

    Mais là, je vais aller faire mes devoirs... Ils travaillent durs ici par rapport à avant. Et c'est fatigant. Mais ça va, je ne suis pas dernière de la classe alors on ne se moque pas de moi.

    ... Ah... Maman et Papa se crient dessus... j'aime pas ça. Je sais pas pourquoi ils crient... Ils disent que c'est parce qu'ils s'aiment mais je ne les crois pas. Mais je veux pas n'emmêler. Pourtant je voudrais savoir... Même si j'ai pas le droit. J'aime pas qu'on m'ignore ! Je déteste ! Mais j'aime pas non plus qu'on me colle. Je suis bizarre comme fille. Pas grave, je dois faire mes devoirs sinon je vais aussi me faire gronder et je veux pas...

    Bonne nuit cher journal... Tu penses à moi, toi, hein ?

    Date : <3<3 / <3<3 / <3<3<3<3 :

    Voilà, c'est aujourd'hui que je rentre dans la cours des grands. J'aurais dix dans deux mois. J'ai peur. Mais d'un autre côté je sais ce que je veux faire. Je veux devenir artiste. Je ne sais pas encore si je ferais des études dans le dessin ou dans la musique mais... je ferais quelque chose qui me plait. Puis quand je serais diplômée, je parcourrais le monde de bateau en bateau. Je voyagerais et vendrais mon art aux autre pour me faire des sous. Puis je leur transmettrais ce que moi je ressens. Je sais pas comment expliquer ça mais, je le sent au fond de mon cœur. C'est la seule chose qui me motive. Je ne vois que ça, je me vois faire ça. Dessiner, jouer de la musique... émerveiller les autres. Je veux sortir des livres d'images et jouer dans des bars, restaurants, devant des gens qui aimerons ce que je fais. Mais pour ça il faut que persévère. Il faut que je m'affirme, il faut que j'aille de l'avant tout droit vers mon but, mon destin et personne n'y changera rien !

    Je t'aime mon journal. Merci d'être là.

    PS : J'ai décidé de me mettre à l'harmonica et... j'adore ça.

    Date : <3<3 / <3<3 / <3<3<3<3 :

    Je ne sais pas quoi faire. Je travaille énormément pour réaliser mon rêve mais... Papa ne veux pas. Et il dit que l'avis de Maman n'est pas valable parce qu'elle n'est plus là. Je ne le comprend pas ! C'est ma mère enfin ! Elle a le droit à dire ce qu'elle pense et il l'en empêche ! Il ose la traiter d'indigne ! Tout ça parce qu'elle est partit... Depuis maintenant... un... ans... ça commence à faire long... mais même... elle reviendra c'est sûr. Elle doit revenir... Mais je n'ai plus de nouvelle... Tu crois qu'elle nous a abandonnés ? Non ce n'est pas possible... elle n'aurait pas fait ça... D'accord ça devenait dur pour elle et mon père mais... mais je suis là moi aussi... Pourquoi ne m'a-t-elle pas prise avec elle ? Avec papa c'est le conflit général. Il ne me comprend pas. Je ne peux pas dire que je le déteste, mais il m'énerver vraiment trop !

    Il veut que je soit médecin. Sur cette île, c'est un métier prestigieux, qu'il dit. Mais moi je veux pas. Moi je veux parcourir le monde et créer du rêve ! Oui c'est ça ! C'est exactement ça ! je veux créer du rêve ! Transmettre le mien ! Je veux donner pour les autres. Je veux qu'il puissent regarder ou écouter ce que je fait et se sentir bien, se sentir mal... ressentir... vivre. Oui, je veux leur montrer qu'ils sont vivant. Je veux les emmener dans mon monde pour qu'ils puissent créer le leur ! Oui c'est ça que je veux... je ne veux pas être toubib... Non je veux pas, ce n'est pas mon rêve ! Ce n'est pas moi ! C'est dur et j'aime pas les sciences... Je ne veux pas. Non il ne m'obligera pas à faire ça ! J'ai quinze ans ! je sais ce que j'ai à faire ! Ce que je dois faire... Et c'est pas ça... Je m'y oppose ! Il ne m'emmènera pas la dedans ! Je verrais une école de dessin !

    Sur ce, pardon pour ma mauvaise humeur, je pars me coucher. Bonne nuit cher journal.

    Date : <3<3 / <3<3 / <3<3<3<3 :

    Je suis triste. Aujourd'hui je dois te dire au revoir. Mais je ne sais pas si c'est un adieux en réalité. Comme tu le sais, je suis maintenant dans ma troisième année de médecine. J'en veux toujours à mon père. Et ma mère n'est jamais revenue. Je lui en veut aussi. Ce n'est plus vivable pour mon père et moi. Je dois partir. Il est d'accord pour m'aider à payer un logement en colocation. C'est à dire que je ne vivrais pas seule. J'espère être bien entourée. De toute façon, le coloc' ne pourra pas me résister. J'espère qu'il me plaira surtout. Parce que sinon ça va pas le faire. Tu me connais je ne suis pas facile à vivre.

    Pour les cours, heureusement que je prends encore des cours de musique et de dessin. Et je me suis mise aussi aux danses de salon ! Je trouve ça beau et élégant. Je trouve que ça me va assez bien comme style. Et puis c'est agréable de danser de la sorte. J'ai trouvé un nouvel univers à exploiter. Une nouvelle idée pour mes créations. Une nouvelle sensation et j'aime ça. C'est pas comme cette fichu médecine qui ne m'inspire rien du tout. Néant. Je déteste. Mais je suis obligé sinon je ne pourrais jamais vivre. Il faut être réaliste, c'est la crise. Et si on n'a pas une bonne situation... C'est la galère assurée. Et je ne veux pas me retrouver à jouer les prostituées. Je préfère encore réussir à plumer un type sans être allé jusque là. C'est plus amusant de voir leur tête après s'être fait avoir plutôt que d'être aller supplier pour un peu de fric. Hahaha !

    Maman me manque. Et je passe du coq à l'âne. Si tu me voyais... j'ai un sourire dégouté et un regard blasé. Je suis triste de te quitter mais... Il n'y a pas que ça... je le sent. Mais je suis incapable de savoir quoi. Mais je le découvrirais. Peut-être est-ce que je me sent étouffer. J'ai mal au cœur mais impossible de vomir. D'ailleurs je n'aime pas vomir. C'est bien trop pitoyable...

    Je me souviens de la première fois où je t'ai parlé. J'étais tellement contente de pouvoir me confier ! Me sentais tellement bien... Et puis après, tu est devenue mon réel confident alors que cette manie d'écrire dans un journal intime aurait pue se perdre. Mais non, plus je t'écrivais, plus j'avais envie de recommencer. Aujourd'hui c'est un besoin. Sauf que je ne peux pas continuer. Finit les enfantillage. À bientôt dix-neuf-ans il est temps me séparer de toi et ça me peine énormément.

    Oh ! Tu te souviens de cette période où je t'écrivais presque trois fois par jours ? Oui.. cette période où je ressentais pour la première fois les effets des sentiments si fort que l'on nome amour. je me sent si ridicule maintenant Haha. Alors qu'avant je me laissais dévorer, c'est aujourd'hui moi qui croque les hommes, hahaha ! Je suis nulle de dire ça alors que je n'ai jamais passer le pas. Mais j'ai grandit, beaucoup grandit et tu m'as accompagnée dans tout les moments de ma vie. Les bons comme les pires. Je ne pense pas voir un jours un autre confident aussi important pour moi que toi. J'y peux rien c'est comme ça. Qu'est-ce que je me sent cruche.... Mais bon... ça me passera peut-être qui sait ? Peut-être que je t'oublierais ? Oui c'est ce qu'il faut que je me dise. Même si c'est douloureux. Je vais essayer de partir sans me retourner mais ça risque d'être dur. Promet moi de ne pas me regarder...

    À mon bien aimé journal~.

    Date : <3<3 / <3<3 / <3<3<3<3 :

    Je tremble comme une feuille. Je t'ai de nouveau entre mes mains après tout ce temps passé, toutes ses pages entachées et cet abandon qui a due te paraître si soudain. Mais tu m'as énormément manqué durant tout ce temps ! J'ai terminé mes études. Bientôt j'aurais vingt-trois ans. Le temps fut long. Mais sache que j'ai réussit à faire mes études ! Je suis médecin reconnue. Aujourd'hui je pars pour ma vie, la mienne, celle que je me suis choisi. Et avec mon diplôme et mes compétences je trouverais toujours du travail. Et si je n'en trouve pas, je jouerais dans des bars et si ça ne marche pas, je plumerais un de ses hommes tiraillés par leur hormones ! Haha ! À chaque fois ça marche. Leur bêtise n'impressionnera toujours mais qu'est-ce qu'elle peut être pratique. D'ailleurs, avec les hommes j'en suis toujours au même point... je doit être trop exigeante. Je ne sais pas mais... voilà, je n'arrive pas à en trouver un qui garde ma flamme allumée suffisamment longtemps pour aller jusqu'au bout. Et à chaque fois que je sent que l'un d'entre eux pourrait y arriver il se passe toujours quelque chose qui ne va pas ou bien ce n'est pas réciproque... c'est frustrant ! Mais bon que veux-tu autant assumer...

    Et si tu savais... j'ai encore murit je pense. J'ai trouvé pourquoi je n'étais pas bien avant notre rupture. Je ne voyais pas quelque chose qui était sous le bout de mon nez. J'étais bien trop braquée pour le remarquer mais... travailler si dur, aider les gens... voir leurs souffrances, leurs peines, les morts, la vie... C'est quelque chose qui m'a énormément aider. Et ce fut également une grande source d'inspiration pour moi... Et j'ai compris qu'il me fallait toujours plus d'expériences, plus de sensations... de nouvelles sensations pour que mon inspiration afflue jusque dans mes bras, puis mes mains et enfin mes doigts qui dansent sur un instrument ou le papier blanc de mes dessins. Je suis vraiment nulle, moi, pour écrire... Enfin bon, on s'en fiche tant qu'on est que tout les deux.

    Demain commence mon grand voyage. Je t'emmène avec moi comme avant. Comme toujours mon cher compagnon de route ! Ah ! Et il y aura quelqu'un avec nous ! Une fille que j'ai rencontré durant mes études. C'est une danseuse et on se complète à merveille ! Et puis... elle est en quelques sorte ma muse. Elle est belle quand elle danse, son corps est parfaitement bien dessiné. Tout en elle est un œuvre d'art qu'il faut exploiter. Alors, nous partons ensemble pour découvrir ce monde si grand pour nous, pauvres humaines. Toute les deux on sera les plus fortes et personne ne nous résistera ! On part avec des rêves plein la tête. C'est beau. Je veux tout faire, tout réaliser.

    J'ai encore des préparatifs à faire... alors je te laisse. Mais promis dès que je le pourrais je te raconterais tout ce qui m'aient arrivée.

    Qu'est-ce que c'est bon de te retrouver !

    Date : <3<3 / <3<3 / <3<3<3<3 :

    Et dire que ça fait maintenant six mois que nous sommes sur les mers, que nous voyageons ensemble elle, toi et moi. Je me sent bien. Et elle égaie mes journées ! Je me sent bien avec elle, je me sent... je me sent... Presque je pourrais dire que je suis amoureuse mais c'est totalement stupide. C'est une fille et moi aussi et puis... et puis la relation n'a jamais évoluée dans ce sens. Alors quoi ? Je devrais m'emballer pour rien ? Pour tout ficher en l'air ? Non merci. Je ne veux pas.

    Ce soir nous avons une soirée sur le bateau. Elle va danser une salsa et moi je vais accompagner à l'harmonica. On va faire ça tout les soir jusqu'à la prochaine escale. On va vraiment s'amuser. C'est génial. Les gens comprennent ce que je veux faire passer. Et je ressent leurs sentiments. J'aime ça... Je fait ce qu'il me plait. Et mes compétences en médecines me permettent de subvenir à un besoin ou arrondir mes fins de mois ! haha, j'adore, j'aime je m'amuse...

    Oh..? Le bateau bouge... bizarre... Doit y avoir une sale mer dehors. Je vais aller voir ça... Hoho... C'était quoi ce coup de feu...

    ~Histoire finit~

    Test RP : La journée s'annonçait désastreuse. Pour commencer, son réveil n'avait pas sonné. Ensuite c'était une douche froide qu'il fallait prendre étant donné que l'eau chaude ne voulait pas affluer jusqu'à son corps aux alentours de huit heures du matin. En plein hiver, comprenez que ça fait toujours un bien fou de se refroidir la tête déjà gelé par le temps de chien. Et puis... quand elle voulu se faire un café pour, enfin, se réchauffer un peu... impossible d'allumer et le gaz. En plus l'heure tournait, la demoiselle était pressée, les cheveux encore mouillés elle devait se ruer dehors alors qu'une tramontane soufflait sur la côte avec une mer peu rassurante. Ce vent froid et violent se glissait partout où ce dernier pouvait. Même emmitouflée dans son écharpe avec ses gants et couverte pour avoir froid au minimum, Michelle grelotait. Elle sentait des vertiges lui fouetter l'esprit par moment. À se rythme elle allait réellement chopper froid en moins de deux, sauf si ce n'était pas déjà fait. Mais malade ou pas, l'objectif était de se grouiller de rejoindre ses cours. Normalement, le matin elle croisait son colocataire qui faisait un bout de chemin avec elle. Sauf que là, vue l'heure à laquelle elle s'était réveiller, avec une heure de retard donc, plus de coloc' dans la maison... Mais quelle poisse ! Il aurait pue la réveiller au moins ! Mais non... il a fallut qu'il parte en égoïste. Non mais qu'elle arnaque. Voilà que maintenant elle se mettait à tousser alors qu'elle arrivait à peine dans les bâtiments...

    Inutile de préciser que lorsqu'elle réussit à trouver sa salle cours, ses cheveux encore mouillés, sa mine patraque et son attitude de simple nana désolée mais qui va très bien, alors que justement elle ne va pas très bien, elle se fit éjecter sans préambule jusqu'à l'infirmerie pour se reposer. Naturellement, elle se fit également passer un savon car cette élève devenue studieuse dans ce métier qu'elle n'aimait pas, faillait à sa réputation. Ne vous inquiétez pas, cette demoiselle usa sa grande bouche pour rétorquer au prof assurant un cours théorique, que même si elle arrivait en retard, ce n'était pas une raison pour la rabaisser publiquement : d'autan plus qu'elle faisait partie des élèves ayant le moins de problèmes.

    Mais soit. Une joyeuse matinée pour cette brunette, passé dans le lit d'une infirmerie imprégnée de l'odeur infecte du désinfectant. Il s'en était passé de l'eau sous les pont. Si tout allait bien, dans deux ans elle serait diplômée en tant que médecin et pourrait donc faire ce qu'elle a toujours souhaitait. Mais comme l'eau à coulé sous les pont, sachez que sa façon de voir les chose s'est modulée. Alors que la médecine était une contrainte, elle est devenue atout. L'inspiration que ce milieu apporte à son art est non négligeable. Grâce à elle, cette demoiselle pue comprendre ce qu'est de vivre, de mourir. La douleur comme la joie, elle la côtoie encore. Une certaine sagesse s'en est déversée en elle...

    Ce fut en début d'après-midi quelque chose frappa Michelle. Quelque chose ou plutôt quelqu'un. Enfin sortie de son lit mais incapable d'avaler quoi que ce soit, toujours prise de quelqu'un vertiges, de la musique attira son attention. Une valse lancinante berçait la cours de la bâtisse ; étrange. Ce n'était pas un lieu où une mélodie quelconque raisonnait en temps normal – mis à part les fois où elle jouait machinalement de l'harmonica pour se détendre et penser à autre chose. Notre petite malade s'approcha donc avec curiosité. Tchaikovsky, la Valse Sentimentale. Oui, c'était bien ce qu'elle entendait sortir d'une boîte à musique. Mais le spectacle qu'elle vit n'était pas une valse... Mais une fée. Se déplaçant avec souplesse, douceur et légèreté, une petite rouquine aux longs cheveux formant des anglaises parfaitement dessinées jouait sous ses yeux verrons. À gauche, puis à droite, un saut et une pirouette. Les yeux fermés, un sourire absent, cette demoiselle semblait dans un autre monde. Et ce monde, Michelle semblait pouvoir l'entre-voir. Comme une petite porte qui s'ouvre sur un monde nouveau, une utopie.

    Voyez-vous les contes féériques où les couleurs vous chatouillent les iris ? C'est contes à la fois heureux et tragiques ? Ceux qui nous laissent en apesanteur quand vient le moment de terminer la dernière ligne ? Où, la seule réaction que vous trouvez c'est de relire les premières lettres pour vous y replonger ? Comme des vagues d'une mer légère qui vous enroulent et vous bercent. Un couverture chaude qui vous enveloppe, un ouragan de sentiments aussi velouté que poignant qui vous décolle de la réalité. Tristesse, joie, bonheur, colère, tout cela en même temps en guise de couffin. Ces écrits là vous laisse comme un bébé qui vient de naître. La première bouffée d'air vous déchire alors que la deuxième vous fait pleurer. Enfin, la troisième vous éveille. Alors, vous vivez pour la première fois. L'air éthéré se pose sur votre peau nouvelle. Tout n'est que découverte et redécouverte, un tourbillon, une valse, une valse sentimentale...

    Rayonnante, petite, mais gracile, la petite fée s'agitait encore dans la froideur de l'hiver telle un petit soleil qui essaie de poindre avec ses faibles rayons de chaleur. Attirée par cette allure fluette, la musicienne s'approcha encore un peu puis se glissa dans un angle discret pour ne pas déranger le spectacle qui se jouait sous se yeux. Subjuguée, des images lui emplissait la tête. Elle se voyait jouer pour cette danseuse et la croquer sous tout les angles. De ses chevilles menues à ses frêles poignets levé au dessus de sa tête avec grâce, mais aussi son coup de cygne, sa taille élancée, son dos, oh oui son dos, délicatement cambré... Ces dessins raconteraient une histoire, qui se diviserait en d'autres histoires, qui se diviseraient en d'autres histoires... Chacune aurait un aspect précis de cette fascinante créature. Et à chaque instant ou cette dernière dévoilerait une autre de ses facettes, une nouvelle histoire naîtrait... Michelle voulait se lier à elle...

    Puis, la fée rouquine arrêta sa danse en même temps que la musique. C'est à cet instant que la toubib étudiante se décida à aller voir la rouquine. Sûre d'elle et pourtant intimidé, cette joyeuse brune maladoune n'arrivait pas à trouver de prévision à l'avance par rapport à la jolie rousse. Déstabilisée, elle avançait tout de même, déterminée. Sa future partenaire se retourna alors distraitement vers cette jeune femme qui avançait vers elle. Cette dernière, au moment où elle allait lui adresser la parole se trouva mise à nue par ses yeux d'ébènes, contraste détonant et charmeur entre sa pale peau nacrée... Ses lèvres naturellement rouges lui rappelaient les cerises du mois de mai. Ses taches de rousseurs l'attendrissaient. Cet instant marqua la rencontre entre une muse et son artiste.

    « Bonjours... Je... Je m'appelle Michelle, puis-je vous parler un instant ? »

    La demoiselle Delaire se sentit intimidée comme jamais.



PS : Après l'histoire je prévoie de faire du RP solo pour une attaque sur navire sur lequel de me trouvais dans le but d'y faire venir deux membres de la Délégation <3. Aussi, j'ai choisi dans l'histoire de développer le côté passionnée et dans on univers principalement étant donné que je n'y ai accordé qu'une petite partie dans l'histoire alors que c'est une part très importante de son caractère. Mais je n'arrivais pas à l'expliciter et bien détailler ce fait là... ._. <3.

Voilà~ merci de votre attention en tout cas <3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michelle Delaire
Explorateur - Troubadour & Artisan inexperimenté
Explorateur - Troubadour & Artisan inexperimenté
avatar

Nbre de messages : 28
Equipage : Pour l'instant elle va essayer de survivre pour aller ensuite à la Délégation~
Inscrit le : 14/07/2010

Feuille de personnage
Niveau:
17/100  (17/100)
Fruit du Démon : Certaines légendes sont peut-être fait pour le rester~
Expérience:
0/700  (0/700)

MessageSujet: Re: Fiche de Michelle   Jeu 12 Aoû 2010, 23:34

Équipage : La délégation~
Rang :

Fruit du démon : Certaines légendes sont faites pour le rester~
Équipement : Pour l'instant... il faut avouer que son équipent se limite à ses affaires de dessin directe. Ceci compte quatre crayons à papier de mines différentes dont la consistance de la mine diffère pour varier les effets lors de ces croquis, des fusains, trois gommes dont une en mie-de-pain, une paire de ciseau, un taille crayon, des pinceaux, un flacon d'ancre noire (style encre de chine IRL), 5 petits tubes de peintures à l'huile (les couleurs de bases), un bloc à dessin, son journal-de-vie. Mais également son harmonica plus... quelques babioles sans importances telles que des papiers de note, "le stricte nécessaire féminin"...

Techniques :
On ne peu pas dire qu'elle ai des techniques particulières. Mais si vous voulais que je lui en donne, vous serez prié de ne pas vous moquer.

La première est très simple c'est... la fuite. Bon, pas très original, mais tant pis, ça marche souvent.

Sinon après... y a toujours la technique du coup de genoux bien placé ! Mais encore faut-il que le type soit à l'ouest et apte à se faire avoir.

Après, il y a la technique de la morsure ! Franchement, évitez d'approcher une main de ses lèvres, elle est vorace.

Enfin... elle peut toujours essayer de se défendre avec ses petits poings ! Mais... pas forcément concluant... Seulement, ça peu marcher ! Ce ne serait pas la première fois qu'elle arrive à fausser compagnie à quelqu'un de la sorte. De toute façon, c'est une brute dans le fond.

Elle a un équipement de dessin et un harmonica... génial... mais que faire..? et bien ce qu'on peu voyez-vous ? C'est à dire que c'est exactement le genre de nana qui va vous balancer l'harmonica dans la figure pour au moins essayer de vous assommer, par exemple...

Avec ses crayon... la elle peu s'en servir comme de pointe pour vous les planter dessus. Bon, elle n'a pas d'attaque particulière avec ça... Mais elle peu aussi s'en servir de fléchette et elle est plutôt doué pour viser~.

Les fusains, Michelle pourrait juste les effriter pour en obtenir une fine poussière et essayer de vous en mettre dans les yeux. Cette façon de faire n'a jamais été effectuer en combat (de toute façon elle n'a jamais suivit de cours ou d'entraînement pour ça).

Dernière chose qu'elle pourrait faire si l'occasion et l'obligation se présentait, c'est vous mettre de l'encre ou de la peinture dans les yeux... voir même vous la faire avaler. Faites gaffe, c'est toxique... mais pas forcément discret...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fiche de Michelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: Avant toute chose... [HRP] :: Fiche :: Fiches des Autres-
Sauter vers: