Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A la recherche de Kamiyoto.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fye D. Flowright
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nbre de messages : 252
Equipage : Sous-Officiers
Inscrit le : 22/10/2008

Feuille de personnage
Niveau:
45/100  (45/100)
Fruit du Démon : Sakura Sakura No Mi
Expérience:
547/500  (547/500)
MessageSujet: A la recherche de Kamiyoto.    Mar 17 Aoû 2010, 18:38

Etirant les bras au-dessus de sa tête, Fye bailla à s'en décrocher la mâchoire. Il venait à peine de se lever et les derniers restes de sommeil tardaient un peu à libérer son esprit. Se passant une main dans les cheveux en contemplant les gigantesques arbres de l'Archipel Shabondy, il se remit en route en rêvant à un bon petit déjeuner. A travers la cime des arbres, le soleil apparaissait tranquillement, franchissant la ligne d'horizon pour chasser la nuit et éclairer cette partie du monde. Le grand blond sourit, appréciant la caresse des rayons de l'astre qui le réchauffaient et contribuaient à le sortir de sa torpeur. Peu à peu, les mangroves se réveillaient à leur tour. Un écureuil matinal sortit le nez de son trou avant de déguerpir de branche en branche, apeuré par le son d'une des étranges bulles de Shabondy qui éclatait. Un peu plus bas, surgissant d'un fourré, trois sangliers passèrent sous une arche formée par une racine géante avant de disparaître de nouveau derrière un tronc.

Mais les animaux n'étaient pas les seuls à s'activer par ce beau matin. Perchées dans des branches et dissimulées par les feuillages ou planquées derrière des buissons, des ombres se déplaçaient furtivement. L'archipel Shabondy était notoirement connu pour être un lieu d'affrontement permanent être les membres de différentes factions. Étant un point de passage majeur vers le nouveau monde, les mangroves recevaient la visite de nombreux pirates désireux de traverser dans un sens ou dans l'autre. Du coup, beaucoup de chasseurs de primes avaient fait de Shabondy leur territoire de chasse, et les combats étaient fréquents.

Fye n'était pas inquiet. Il n'était pas pirate ou recherché par la Marine, les chasseurs de primes n'auraient donc aucun intérêt à l'attaquer. En temps normal, sa tenue de soldat aurait pu le désigner comme cible pour certain hors-la-loi belliqueux, mais aujourd'hui, habillé d'un simple jean et d'une chemise noire, rien n'indiquait son appartenance aux forces de l'ordre. Quant au sabre qu'il portait à la ceinture... une arme bien courante, finalement.

Au bout d'une minute ou deux, les ombres disparurent en effet, laissant Fye continuer seul sa route au milieu des arbres immenses. Le jeune homme finit par arriver, au détour d'un tronc plus biscornu que les autres, dans une petite clairière au centre de laquelle trônait une maison aux murs de pierres. Devant l'unique porte à double battant, cinq colosses armés de fusils et de sabres gardaient l'entrée.

Fye sortit tranquillement des bois et s'avança d'un bon pas vers cet établissement d'où résonnaient rires et chansons. Les colosses le repèrent mais, alors que deux commençaient à lever leurs armes, un le reconnut et fit signe aux autres de se détendre. Le grand blond passa devant en leur adressant un sourire et ouvrit la porte pour pénétrer dans le bâtiment. Celui-ci, composé d'une unique et immense salle remplie de tables et de chaises, était en fait l'un des plus grands repères de chasseur de prime de l'île. Bien que l'endroit à l'aspect d'un simple bar ne payait pas de mine, Fye savait qu'il s'étendait en fait sur deux autres étages en sous-sol et que des souterrains secrets reliaient certains points de la forêt alentour. Avec les réserves d'armes et de nourriture contenues dans ces sous-sols et le grand nombre de chasseurs de prime qui s'y retrouvaient régulièrement, le bar pouvait rapidement devenir une place forte difficilement prenable.

Promenant son regard sur la cinquantaine de joyeux lurons qui, déjà de si bon matin, riaient et braillaient en dévorant leur petit déjeuner, le grand blond repéra finalement l'homme qu'il cherchait. Se rapprochant du bar, il s'assit à côté de lui mais ne lui adressa pas tout de suite la parole. A la place, il salua l'homme baraqué qui dirigeait l'établissement.

" Salut Maurice. Une tasse de café et des croissants, s'il te plait. Frais, de préférence. "

L'homme acquiesça en souriant et commença à sortir une tasse de sous son comptoir. Réprimant un nouveau bâillement, Fye attendit d'être servi et d'avoir bu une gorgé de la boisson chaude avant de se tourner vers l'homme à sa droite. Assis lui aussi sur l'un des grand tabouret de comptoir, ce dernier n'avait rien de particulier. De taille moyenne, le visage banal, ses yeux brillaient néanmoins d'une grande intelligence. Fye, qui l'avait rencontré alors qu'il était encore lui-même chasseur de prime, savait qu'il avait devant lui l'un des meilleurs informateurs de Shabondy. A condition d'y mettre la somme nécessaire, il pouvait se révéler une immense mine d'informations.

" Bonjour, Jack. J'aurais besoin de quelques renseignements. Je cherche un dénommé Kamiyoto Ryuichi. Tu sais où je peux le trouver ? Et si tu as des infos sur lui, je suis preneur..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Spécialiste du déblocage de situation
avatar

Nbre de messages : 253
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Mer 18 Aoû 2010, 15:34


Kamiyoto Ryuichi, sous-officier supérieur de la Révolution


Shabondy. Mangroves. Tenryuubitos. Tout ce bousculait dans la tête de la plupart des révolutionnaires suites aux incidents qu'avaient engendré l'attaque du fils même de notre héros à tous envers un représentant des plus hauts nobles de ce monde. Et les échos des représailles du gouvernement vis à vis de cet énergumène avaient vite fait de terrer la plupart des agents de la Révolution qui avaient vite fait d'attendre que le tonnerre et la lumière cessent de les importuner dans leurs basses besognes. Ryuichi n'était pas sur les lieux lors de l'intervention du singe jaune, et il en était bien content. Il n'était pas du genre à tenir tête à un amiral, surtout un des plus dangereux à ses yeux. Et surtout il n'en avait pas le courage, voire qu'il était atteint d'une flemme sans équivoque. Autant dire qu'il n'était pas du genre à se mouiller le premier...

Mais c'était en de toutes autres circonstances que le céleste avait trouvé asile dans les îles de l'archipel des nobles. On, pour ne pas dire le leader même de la Révolution, l'avait chargé de récolter quelques informations auprès d'un gérant de taverne plutôt bien fréquentée par les chasseurs de prime. Autant dire que pour un membre d'une organisation véhémente envers le gouvernement mondial, cela se rapprochait plus de foncer tout droit dans un piège. Mais qu'importe, avec le désordre qui régnait ces derniers temps, il était plus facile de s'aventurer sans réelles craintes dans les mangroves. C'était une opportunité qu'il ne fallait en aucun cas manquer, pour peu que cela allait permettre d'augmenter d'avantage les tensions des combats, permettant d'accentuer la pression de la révolution sur les populations qui allaient se tourner vers un gouvernement incapable. Et quand les civils se rendraient compte de l'incapacité de ce dernier à gérer de telles situations, ils se tourneront et placeront leurs plus sincères espoirs dans le groupuscule de Dragon...

Mais Ryuichi n'était pas là pour mettre à feu et à sang l'achipel. Et à vrai dire cela ne lui allait pas plus mal, pourvu qu'on le laissait tranquille dans ses missions. La présence des marines ne le mettait pas plus que ça mal à l'aise, il savait faire preuve d'une discrétion quasi-fantomatique lorsqu'il fallait éviter les ennuis. Et qui donc pourrait s'intéresser à quelqu'un qui était aussi puissant que flegmatique ? Il ne paraissait pas bien enclin à la révolution, mais c'était là tout l'art qu'il possédait. Du même pas nonchalant, il arpentait Shabondy, se dirigeant peu à peu vers la taverne de son informateur. Il esquivait les noeuds de quelques racines un peu trop proches de sa route, passait outre une paire de bulles qui sortaient du sol comme pour le capturer, puis faillit tomber dans une embuscade. Le brigandage semblait avoir repris en intensité maintenant que les supernovas avaient pris la poudre d'escampette et que Kisaru s'en était retourné dans les quartiers de l'état major de la marine. Sans doutes que les bandits de grand chemin préféraient se faire la main sur quelques badauds avant de déguerpir de cette archipel...

Ryuichi n'eut pas à déplorer de sang sur ses vêtements. Il avait simplement relever sa capuche afin de dévoiler une longue chevelure violette, et comme sa réputation avait passé outre le mers, il lui avait été simple de dissuader ceux qui voyaient ses affaires comme une source de revenus. Sentant vaguement que l'effet psychologique était bon, il rabattit son cache sur son visage, et redoubla la cadence de pas. Il avait apparemment l'air un peu plus pressé que d'habitude, et adoptait une démarche normale. Le soleil filtrait au travers des frondaisons, couleurs chatoyantes remettant en vie ces terres meurtries par les combats ayant eu lieu auparavant. Tête basse, le révolutionnaire arrivait devant un imposant bâtiment gardé par une troupe de géants tout aussi larges d'épaules. Il suffit au révolutionnaire de glisser son capuchon pour qu'il puisse entrer. Avoir une notoriété semblait avoir ses avantages comme ses inconvénients. Il pénétra alors l'établissement, espérant rapidement croiser son informateur...


_________________________________________________________________

Le gérant laissa le service à un de ses employés afin de mieux s'occuper de Fye. Ce dernier semblait vouloir des informations quant à où trouver un membre de la révolution. Dragon mettait un point d'honneur à protéger ses membres les plus importants en garantissant d'avoir l'exclusivité sur les plus grand informateurs. Comme les révolutionnaires savaient faire preuve pour la plupart de discrétion pour semer le doute et les conflits intérieurs, ils n'étaient la plupart du temps pas la cible d'espion et de mouchards. Mais la loyauté d'un informateur était dure à garder, surtout quand ce dernier avait de quoi satisfaire ses moindres caprices, même les plus fantaisistes. Et le gérant était de cette catégorie. Ce que Fye ne tarda pas à reconnaître.

« Tu connais la règle, tant que tu peux payer je peux trouver les infos qu'il te faut. Je peux te dire où il est pour le prix habituel, et je t'offre les croissants et le café »

Du coin de l'oeil, le patron avait vu venir celui que le marine traquait. Sans pour autant montrer qu'il pouvait lui donner les infos sans problèmes, il voulait récupérer un peu d'argent. Les informateurs vivaient de leurs vente d'information, pas de leur charité. Mais comme il avait un minimum de respect pour le détenteur du fruit du cerisier, il avait décidé de lui offrir le petit déjeuner, vu que c'était plus une arnaque qu'une réelle affaire. Mais ça, il ne le savait pas, sinon il ne serait pas venu quémander ses services. On faisait tourner le business au grand dam de ceux dont on profitait...


[HRP : dès que tu auras payé le gérant, il t'indiquera qui est ta cible. Tu peux incorporer ça dans ton rp ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye D. Flowright
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nbre de messages : 252
Equipage : Sous-Officiers
Inscrit le : 22/10/2008

Feuille de personnage
Niveau:
45/100  (45/100)
Fruit du Démon : Sakura Sakura No Mi
Expérience:
547/500  (547/500)
MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Mer 25 Aoû 2010, 19:37

" Tu m'offres même le café et les croissants ? Tu es bien généreux aujourd'hui, je vais en profiter. Ressers-moi donc une tasse. "

Tirant une bourse d'apparence bien remplie de sa ceinture, le marine la posa sur le comptoir. Le tintement caractéristique des pièces qui s'entrechoquent alluma une lueur de convoitise dans le regard de l'informateur qui s'empressa de s'emparer de l'argent pour le faire disparaitre dans son tablier.

" Alors, ces infos ?
- Le type que tu recherches est de taille moyenne, très reconnaissable à ses cheveux violets et à ses yeux de la même couleur.
- La description correspond. Tu as juste oublié de dire qu'il a des ailes.
- Des ailes ? Hum... Possible... Elle doivent être cachées sous sa cape... "

Fye mit quelques instant à comprendre ces mots. Il pivota sur son tabouret tandis qu'un affreux doute s'emparait de lui. A la porte de l'auberge, de l'autre côté de la salle, un homme correspondant en tout point à celui qu'il recherchait scrutait la pièce du regard. Fye se retourna lentement vers l'informateur.

" Ce n'était pas très fair-play, ça, Jack.
- Ben quoi ? Tu as ton info, non ?
- Oui, arnaqueur ! Bon, passons. Est-ce que tu sais pourquoi il est là ?
- Probablement pour la même raison que toi. Me demander des infos.
- C'est ce que je me disais aussi. Bien, tu vas surement pouvoir encore m'aider.
- ça ne sera pas gratuit...
- Je m'en doute. Je te paierais, escroc !
- Pourquoi as-tu besoin de moi ? "

Le grand blond se pencha légèrement au-dessus du bar pour pouvoir murmurer son plan à l'oreille du barman. Comme l'avait supposé ce dernier, Kamiyoto Ryuichi n'était sans doute pas venu ici dans le simple but de prendre une bière. D'une part parce que la taverne était cachée, d'autre part parce qu'elle était bondée de chasseurs de prime tous prêts à en découdre pour une belle tête mis-à-prix. Si le révolutionnaire avait tout de même passé les portes de l'établissement, ce qui équivalait pour lui à se jeter dans la gueule du loup, c'était qu'il avait une bonne raison, la plus plausible étant qu'il cherchait lui aussi des informations.

En effet, après quelques instants de réflexion, Kamiyoto s'avança vers le bar d'un pas nonchalant afin de s'adresser à Jack.

" Des infos ? répondit le barman. Tu as tapé à la bonne porte, l'ami. Je te conseille de t'adresser à ce gars là. C'est l'un des mes meilleurs informateurs. "

D'un geste de la main, le barman désigna Fye qui ne bougea pas. Il attendit que le révolutionnaire se soit assis pour se tourner légèrement vers lui et lui adresser la parole.

" Eh bien, eh bien... murmura-t-il en l'observant. Ne serais-tu pas Ryuichi Kamiyoto, le révolutionnaire ? Je n'ai pas à faire à n'importe qui... Enfin, tant que tu payes... Allonge l'argent, et je te renseignerais... Que puis-je pour toi ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Spécialiste du déblocage de situation
avatar

Nbre de messages : 253
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Ven 27 Aoû 2010, 14:15


Kamiyoto Ryuichi, sous-officier supérieur de la Révolution


A chercher son informateur, on finissait par tomber sur des personnes qui semblaient avoir une légère vue sur l'homme venant d'entrer. La démarche fatiguée du révolutionnaire n'influait en aucun cas sur sa vivacité d'esprit, loin de là. L'air à chercher quelqu'un, baillant une fois ce dernier trouver, cachant sa bouche d'une main nonchalante, il avait remarqué qu'un blondin assis près de son informateur s'était retourné aussi discrètement qu'un éléphant dans une boutique de porcelaine. Ryuichi en conclut rapidement que l'homme était là pour lui, sans doutes plus par paranoïa que par pure déduction. Il fallait dire que l'atmosphère était tendue à ses côtés, à cause de tout ces chasseurs de primes, sans pour autant qu'il montre un quelconque signe de panique. Là était la force de la flegme.

Repéré, il s'avança néanmoins comme si de rien n'était. On l'avait envoyé pour faire une mission, pas pour se débander dès le premier problème aperçu. Et puis après, si il pouvait mettre hors d'état de nuire cet homme, cela pouvait l'arranger. Faire d'une pierre deux coups en somme, car si ses soupçons s'avéraient fondés, cet individu pourrait s'avérer être une mine d'informations, et le tuer pourrait amoindrir les forces présentes sur Shabondy et permettre à la Révolution d'éventuellement gagner quelques mangroves. L'archipel était le théâtre d'une multitude d'affrontements et il était clair qu'il fallait frapper fort pour repousser les forces de la marine et prendre le contrôle de l'île. Mais pour l'instant, Ryuichi récoltait des informations, bien que sa mission semble compromise...

De ses yeux d'améthyste il fixa le gérant et lui demanda si il faisait toujours dans le renseignement. Ce à quoi il lui répondit qu'il était à la bonne porte, et que le blondin était un de ses meilleurs agents. Le révolutionnaire s'installa tranquillement à ses côtés, toujours la capuche rabattue sur ses cheveux, ne laissant qu'un voile d'ombre sur son visage. Seuls brillaient dans l'obscurité ses yeux, afin de ne pas attirer l'attention. La pratique étant courante dans cet endroit de l'archipel, et on n'allait pas l'intercepter à cause de ça, ce qui lui garantissait une bonne discrétion. Fye mentionna son nom, ce qui fit prendre conscience le révolutionnaire qu'il était bel et bien suivi. Un informateur ne nommait jamais la personne pour qui il travaillait, cela faisait parti du métier. Mais savoir si facilement qui il était, cela pouvait se montrer à la fois frustrant et dangereux. Sans doutes avait-il d'autres informations quant à son appartenance à la race des célestes, ou encore ses capacités de combat. Si jamais il devait croiser le fer avec lui, le marine allait avoir une longueur d'avance, ce qui était plutôt problématique. Mais il décida de jouer le jeu néanmoins, dissimulant son scepticisme derrière un nouveau bâillement. Se lever tôt n'était décidément pas pour lui...


« Passons les présentations. Combien tu prends pour me donner les effectifs des gardes ainsi que le trajet quotidien des Tenryuubitos ?

Si il était son ennemi comme il le soupçonnait, alors il fallait éviter de trop en dire sur ses intentions. Avec l'intervention inopinée de Monkey D. Luffy, l'agitation s'était installée sur l'archipel de mangroves. Et si dans ce tumulte un tireur d'élite se positionnait pour tuer d'une balle en pleine tête un noble, ce serait un coup de force pour la résistance. On tuerait tout ce qu'il y a de plus despotique sur cette terre, et les populations s'en sentiront soulagées. Et alors, l'esclavage sera définitivement aboli, et on vivra mieux. Cela reste un idéal comme un autre, on n'avait que trop bien vu leurs pouvoirs en action. Et il fallait mettre un terme à tout cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye D. Flowright
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nbre de messages : 252
Equipage : Sous-Officiers
Inscrit le : 22/10/2008

Feuille de personnage
Niveau:
45/100  (45/100)
Fruit du Démon : Sakura Sakura No Mi
Expérience:
547/500  (547/500)
MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Jeu 23 Sep 2010, 19:44

Fye haussa un sourcil surprit en entendant la demande de son interlocuteur. Les révolutionnaires avaient-ils pour projet de s'attaquer aux nobles mondiaux ? Dragon, leur chef, était pourtant connu pour être un homme prudent. Si la marine traquait déjà activement les révolutionnaires, une telle action entrainerait une mobilisation massive des forces mondiales envers celle de l'homme le plus recherché du moment. Était-ce vraiment ce que voulait ce dernier ? Peut-être souhaitait-il profiter du bordel dû à l'action de plusieurs Rookies sur Shabondy et la réplique d'un Amiral en résultant pour porter un nouveau coup à la Marine...

" 5.000.000 berrys ".

La somme, importante ( enfin, je crois ><), dénotait bien la valeur des informations délivrées. Car toute personne suspectée, de près ou de loin, de fomenter un quelconque attentat envers les Tenryuubitos était immédiatement considérée comme un ennemi à abattre par le gouvernement. Et dans un endroit plein de chasseurs de primes...
Même Jack, pourtant curieux d'entendre leur conversation, s'écarta légèrement des deux hommes dès qu'il fut question des nobles mondiaux. On était jamais trop prudent...

" Bien, murmura Fye après avoir encaissé l'argent, par où commencer... D'abord, il faut savoir que depuis l'attaque du Rookie Monkey D. Luffy sur l'un des Nobles Mondiaux, les mesures pour protéger ces derniers sont devenues encore plus drastiques qu'auparavant. Des tonnes de mercenaires ont été engagé pour leur sécurité et quiconque les approche d'un peu trop prêt risque une balle dans la tête. "

En tout cas, tout ça était vrai pour au moins l'un des Tenryubitos qui, d'après les rumeurs que Fye avait entendu, avait presque levé une armée pour sa défense.
Maintenant, il fallait passer au brodage.

" D'après les maigres informations qui tournent dans le milieu, les nobles se terrent dans des abris secrets. Quant à leur localisation... je pourrais peut-être vous la donner contre 5.000.000 autres berrys. Et si vous me parliez de vos intentions, je pourrais, par exemple, vous dégotter du matériel, ou des hommes... "

Faisant un signe pour que le barman lui apporte un nouveau croissant, le Marine attendit la réponse du révolutionnaire. Il savait qu'il jouait assez gros. La plupart des informateurs n'étaient pas aussi " rentre-dedans " lorsqu'ils négociaient. D'un autre côté, les infos que Fye se proposait de fournir valait leur pesant d'or... même si, techniquement, elles seraient fausses.
Restait à savoir si le révolutionnaire allait lui délivrer ses plans ou déceler la supercherie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Spécialiste du déblocage de situation
avatar

Nbre de messages : 253
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Lun 27 Sep 2010, 13:35


Kamiyoto Ryuichi, sous-officier supérieur de la Révolution

Les choses se compliquaient pour le révolutionnaire, bien qu'elles ne soient pas totalement hors de contrôle. Et le problème était que maintenant, certaines personnes semblaient le regarder. Lorsqu'on voulait se faire discret et qu'un pseudo-informateur en profitait pour nommer une personne tout en sachant pertinemment qu'elle était recherchée, il fallait en conclure qu'on le surveillait depuis plus longtemps que ça, et que ce n'était sûrement pas pour faire une simple partie de cartes. Encore que cela pourrait être marrant de jouer avec le feu... Mais Ryuichi n'était pas venu pour cela. Il avait payé son interlocuteur pour ne pas paraître suspicieux, mais il doutait franchement de la véracité des propos qui allaient suivre.

De l'extérieur, il semblait comploter contre les nobles du gouvernement, symboles du despotisme, et ne se serait sans doutes pas privé de les abattre à vue, mais il n'était pas là pour ça. Du moins il désirait désormais faire croire le contraire, pousser à la faute son ennemi afin d'en profiter pour s'enfuir, et faire un rapport à Dragon. Si il pouvait éliminer une personne ayant des liens avec le gouvernement mondial contre lequel il faisait la guerre, cela serait une bonne chose. Un ennemi de moins était toujours une bonne chose... Sans plus tarder le révolutionnaire fit baisser les soupçons le concernant en commandant de la manière la plus naturelle possible un café, et fut servi sans demander son reste. Il sucra et sembla ruminer ses pensées en remuant le liquide noir, écoutant d'une oreille distraite son informateur.

Ce qu'il entendait ne valait pas les 5 millions de berrys. Tout le monde savait que les Tenryubitos avaient renforcé leur garde rapprochée, surtout depuis qu'un avait été envoyé d'un puissant coup de poing traverser plusieurs rangées de bancs dans une salle des enchères. La panique générée avait tôt fait de terrer les révolutionnaires dissimulés ça et là dans l'archipel. Et bon nombre de pirates furent écroués, preuve que le gouvernement ne prenait pas à la légère les incidents portés à leur intégrité. En tuer un reviendrait à déclarer ouvertement la guerre la plus sanglante que le monde ait jamais connue. Mais ce n'était pas dans les intérêts de Dragon, ni de ceux de ses révolutionnaires. Du moins pas pour le moment.

Le marine lui proposa divers services enfin, rajoutant que 5 millions supplémentaires devaient suffire à trouver du matériel, des hommes assez fous pour se lancer dans une histoire aussi compliquée... S'en était assez. Il y avait assez de doutes pour que le révolutionnaire décide de se retirer. Sans plus tarder, il avala le café qu'il avait commandé quelques temps auparavant, paya le gérant et rabattit sa capuche sur ses cheveux afin de sortir comme il était rentré. La sensation de s'être fait avoir se faisait grandissante, mais il fallait garder son calme désormais. Avec de la chance, le pseudo-informateur va le suivre, et il s'amusera à le chercher ça et là, au travers des mangroves. C'était une chasse qui allait débuter, le vainqueur allait sans doutes interroger le vaincu. Et Ryuichi espérait réussir un bon coup dans cette bataille...


« Non ça va aller. J'ai ce qu'il me faut... »

Il se leva donc, puis commença à se diriger vers la sortie. Dehors, il salua les gardes postés à l'entrée de l'établissement et commença à se diriger plutôt rapidement vers le mangrove le plus proche. Il allait pouvoir se dissimuler là-bas, et envisager un plan pour capturer son ennemi, voire le fuir si jamais le combat se déroulerait en sa défaveur. Mais il restait confiant, il allait pouvoir montrer quelques tours à notre ami le marine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye D. Flowright
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nbre de messages : 252
Equipage : Sous-Officiers
Inscrit le : 22/10/2008

Feuille de personnage
Niveau:
45/100  (45/100)
Fruit du Démon : Sakura Sakura No Mi
Expérience:
547/500  (547/500)
MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Lun 27 Sep 2010, 15:21

* Grillé. *

Voilà le terme qui s'imposa dans l'esprit de Fye lorsque le révolutionnaire déclina toutes ses propositions, engloutit le café qu'il venait à peine de commander en trois gorgées et se leva pour quitter la pièce. Le marine attendit que Kamiyoto ait passé la porte pour pousser un soupir. Bien, la partie entourloupe et récupération d'informations par la ruse avait lamentablement échoué. Il allait encore devoir s'améliorer, pour ses prochaines missions.
Comme un écho à sa déception, un autre soupir se fit entendre. Surprit, Fye leva un regard interrogateur vers Jack.

" Un si bon café, expliqua ce dernier. Il ne l'a même pas savouré. Si ce n'est pas du gâchis... "

Le marine manqua éclater de rire devant la déconfiture presque enfantine du barman, mais se reprit bien vite : ce n'était pas le moment de s'amuser. Il avait un type recherché à poursuivre, sans quoi sa mission serait un échec.

" Allons, le consola-t-il tout de même en se levant, il était simplement pressé. Comprend le, un révolutionnaire primé au milieu de toute une bande de chasseurs de primes...
- Mouais... mais quand même...
- Tiens, au fait, le reste de ta part. Et merci pour ton aide, intéressée, certes..."

Sur un dernier sourire amusé, le marine laissa sur le comptoir une nouvelle bourse de pièces tintinnabulantes qui eurent tôt fait d'effacer l'air bougon du visage du barman. Puis, se détournant, il quitta à son tour le bâtiment.

Une fois à l'extérieur, il se dirigea sans hésiter vers la forêt alentour et s'y enfonça. Le révolutionnaire avançait vite, il ne fallait pas qu'il le perde. Plongé dans ses réflexions, Fye accéléra le pas pour se lancer à la poursuite de son adversaire.

Mais comment, me direz-vous, notre héros était-il ainsi capable de situer la position du révolutionnaire ? Grâce à l'une de ses techniques, bien pratique au demeurant, qu'il avait mis en place durant leur discussion. L'un des ses pétales, aussi furtif et discret que... bah, qu'un pétale (pourquoi se casser l'oignon à trouver métaphores et comparaisons, hein ?) était venu se fixer quelque part (vous aimeriez bien savoir où, pas vrai ?) sur le révolutionnaire. Ainsi, Fye pouvait situer précisément son adversaire simplement en localisant son pétale. Du moins, tant que celui-ci ne s'éloignait pas trop...

Peu après avoir dépassé un énième arbre géant, le marine ralentit soudain l'allure. Son adversaire n'était pas loin. Pourquoi s'était-il arrêté ? Il y avait plusieurs réponses possibles à cette question... Il avait trouvé des potes révolutionnaires avec qui discuter, il se faisait un pique-nique, il s'était viandé contre un tronc... avançant prudemment, ses sens aux aguets, Fye ne négligeait pas non plus la possibilité qu'il se jetait dans un piège... et il se tenait prêt à réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Spécialiste du déblocage de situation
avatar

Nbre de messages : 253
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Mer 29 Sep 2010, 00:11


Kamiyoto Ryuichi, sous-officier supérieur de la Révolution


Pressé, il l'était pour une fois. Mais Ryuichi n'était pas bête au point de se rendre directement près de son équipage. Sa capitaine ne serait sûrement pas de cet avis pour peu qu'elle apprenne qu'un marine était à ses trousses. Il fallait dire qu'ils étaient pires que des insectes grouillants sous terre dès que l'on avait piqué un peu trop leur curiosité... D'autant plus que ce dernier ne semblait pas être n'importe qui, à pister si facilement le révolutionnaire. Freyja allait vraiment être de mauvaise humeur si le sous-officier ne terminait pas rapidement ses basses besognes. Alors il courrait.

Mais pas pour échapper au marine, plutôt pour mettre le plus de distance entre lui et le reste de la civilisation. C'était un pari risqué quand on ignorait les capacités de l'homme que l'on allait affronter, mais lui ignorait sans doutes quelques choses des capacités de l'homme aux cheveux améthyste. A moins que leurs informateurs aient pratiqué avec excellence, auquel cas cela s'annonçait plus épineux que prévu. Cherchant à se servir de ses petites capacités en mantra, il décela vaguement un homme le suivant, et en conclut que le marine avait mordu à l'appât. Au détour d'un mangrove, il décida de s'arrêter, qu'ils étaient assez perdus désormais. Les échos de leur futur combat n'allaient pas atteindre les oreilles indiscrètes pour peu que la végétation se faisait abondante et épaisse. Il allait juste falloir jouer serrer et sur la défensive pour s'assurer une riposte convenable et un plan de secours au cas où le combat tournerait en déconfiture.

Ryuichi souffla légèrement, le sport n'était sans doutes pas son point fort, surtout avec le stress grandissant. Déjà quelques gouttes de sueur perlaient sur son front, et les choses n'allaient sûrement pas s'arranger. A vrai dire, cela allait monter crescendo. On avait beau être un révolutionnaire flegmatique, on savait se réveiller quand il était vraiment le moment. Et là, il fallait dire que le moment était mal choisi pour rêver d'un bon lit ou du tangage régulier du bateau. Ceci étant sans compter les différentes vociférations de la capitaine... Mais là n'était pas le sujet.

Tandis que Fye ralentissait le pas, il apparut à ses yeux, capuche lâchée derrière sa nuque, passant une main rapide dans ses cheveux afin de les ordonner légèrement. Il s'approcha du même pas nonchalant qui lui semblait caractéristique, puis s'arrêta alors qu'il était à une vingtaine de mètres de son interlocuteur et adversaire. Il avait pris le soin de les emmener dans un endroit où peut de personnes passaient, cela allait leur assurer la plus grande discrétion. Et l'herbe allait sûrement se teinter de rouge. Lequel ? Bonne question. Il osa néanmoins se lancer dans les négociations, plus par ennui que par réelle envie de vouloir éviter le combat.


« On est vraiment obligés de se battre ? On s'oublie tout les deux, c'est pas mal comme plan, non ? »

S'ensuivit un nouveau bâillement, qu'il dissimula habilement de sa main gauche, gardant néanmoins un oeil sur son adversaire, des fois que ce dernier profite de sa pseudo-faiblesse pour entamer des négociations plus...musclées. Mais apparemment, rien de tel ne se passa, aussi Ryuichi commença à se diriger vers Fye, lentement. Sa main droite s'agita sous sa cape, puis un léger suintement se fit entendre alors qu'il dégaina une dague légèrement recourbée, qu'il plaça devant lui, adoptant une posture neutre. Alors qu'une dizaine de mètres les séparait, il s'arrêta.

« Allez, que dirais-tu d'une petite valse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye D. Flowright
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nbre de messages : 252
Equipage : Sous-Officiers
Inscrit le : 22/10/2008

Feuille de personnage
Niveau:
45/100  (45/100)
Fruit du Démon : Sakura Sakura No Mi
Expérience:
547/500  (547/500)
MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Mer 29 Sep 2010, 15:01

Débouchant soudain sur une petite clairière, Fye tomba sur sa cible qui, ayant arrêté sa course effrénée, s'avançait maintenant vers lui, l'air légèrement essoufflé.

* Eh bien... j'étais attendu, on dirait. *

Un coup d'oeil sur les environs apprit au marine qu'ils étaient seuls. Ou alors, les potes du révolutionnaire étaient vraiment bien cachés. Assez surprit, le jeune homme se demanda pourquoi Kamiyoto l'avait conduit jusqu'ici puisque, à première vue, il ne s'agissait pas d'une embuscade. Toujours sur ses gardes, il écouta avec curiosité les paroles prononcées par le céleste aux cheveux violets.

" Désolé, répondit-il avec un sourire, mais je ne peux pas te laisser partir. Je te proposerais bien de te rendre, mais tu ne semble pas du genre à accepter... "

Finalement, ça devait être pas mal d'être mondialement connu pour sa force. D'accord, les missions de type infiltration ou anonymat étaient largement compromises. Mais, d'un autre côté, lorsqu'un mec réputé vraiment balèze proposait à ses adversaires de se rendre, ces derniers y réfléchissaient vraiment au lieu de décliner immédiatement la proposition.

Le révolutionnaire s'était avancé et il tenait à présent une dague à l'aspect méchamment affutée à la main.

" Une valse, hein, répéta le marine. C'est demandé si gentiment... "

Dégainant son sabre, Fye se mit en garde à son tour. Il observa son adversaire avec attention, tachant de juger ses forces et ses faiblesses. D'après les informations que le jeune homme détenait sur Kamiyoto, ce dernier possédait " la faculté du retour à la vie, un début très primitif de mantra ainsi que de nombreux dials ". Et son arme de prédilection semblait être la dague... Un adversaire potentiellement très dangereux.

Franchissant la dizaines de mètres séparant les deux hommes en trois impulsions puissantes, Fye passa soudain à l'attaque. Tendant vivement le bras, il tenta une estocade tout ce qu'il y avait de plus simple, coup pas vraiment difficile à parer ou à esquiver mais qui visait surtout à tester les réactions du révolutionnaire.

" C'est partit, Ryuichi. Entrons dans la danse... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Spécialiste du déblocage de situation
avatar

Nbre de messages : 253
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Lun 04 Oct 2010, 08:08

[HRP : désolé pour l'attente]


Kamiyoto Ryuichi, sous-officier supérieur de la Révolution


On ne pouvait espérer meilleure situation. Car Ryuichi s'offrait un peu de temps en posant quelques questions, et comme un bleu l'ennemi tombait dans la machinerie. Cela permit au révolutionnaire de réveiller sa mémoire et ainsi déterminer avec une certaine précision à qui il avait à faire. L'un des problèmes de la célébrité qui plus est, on ne pouvait pas espérer que les autres ignorent qui on était. Fye avait sûrement quelques informations quant aux capacités de l'homme aux cheveux d'améthyste, mais il ne fallait pas espérer que cela n'était qu'à sens unique. Et quand on avait un logia en face de nous, il fallait rapidement échafauder un plan digne de ce nom. Ryuichi en regrettait presque de n'avoir jamais demandé du granit marin au QG de la révolution. Enfin...Quand cette denrée fort utile était sous la main du gouvernement, c'était plus dur que ça d'en accorder à un équipage. Et il allait devoir faire avec.

Le temps lui était compté. Se dépêcher de trouver un plan, tandis qu'il maintenait sa prise sur sa dague. L'autre n'allait pas tarder à agir, a accepté de combattre avec lui. L'adrénaline monta rapidement, mais cela lui permit de dresser un plan sommaire, mais qui avait ses chances de fonctionner. Encore fallait-il que le marine lui laisse l'occasion de placer son attaque. Ce qui n'était pas une mince affaire quand on savait que notre adversaire était sans doutes de même puissance que nous... Alors sans plus tarder, alors que Fye parlait, il se prépara. De là où il était, le blondin ne vit pas la cape bouger légèrement, d'autant plus qu'une légère brise s'était levée, couvrant parfaitement les mouvements des ailes du céleste. Parfait...

Puis le combat commença. Le marine avait dégainé une épée des plus simple et bondissait désormais sur le révolutionnaire dans le but de tester ses capacités. Il n'allait pas être déçu si les choses se déroulaient comme Ryuichi le voulait. A vrai dire, cela pouvait l'arranger qu'il se rapproche, mais il allait falloir une synchronisation digne d'un bon combattant. Encore que être bon n'allait peut être pas suffire. Arriver à sa hauteur, le blondin tenta une estocade rapide. Gardant son calme afin de ne pas faire de faux mouvements, le céleste se décala juste afin de laisser passer la lame sous son bras, transperçant par la même occasion la cape du révolutionnaire.

Sans plus tarder, il attrapa d'un mouvement vif le poignet de Fye afin de l'empêcher de manipuler avec la même aise sa lame et de s'enfuir sans lâcher cette dernière, puis feinta avec sa dague, alors que l'attaque allait venir d'autre part. En plein milieu de son mouvement jaillit une boule de feu de l'intérieur de sa cape, par une ouverture suffisamment grande pour que ses vêtements ne brûlent pas, et suffisamment reculée pour qu'on ne remarque pas les ailes du célestes tenant le pyro-dial. Là était son utilisation du retour à la vie, une façon nettement plus réfléchie qu'elle n'en avait l'air. Sachant pertinemment que le blondin était le détenteur du logia du cerisier, cela allait lui infliger des dégâts importants si il ne trouvait pas un moyen d'esquiver l'attaque. Et quand on voyait l'attaque jaillir ainsi, il paraissait dur voire impossible de passer outre une attaque aussi grosse, et subie de plein fouet. C'était un moyen radical d'attaquer, mais il était efficace si jamais il touchait ne serait-ce qu'un peu son ennemi...


*Esquive moi ça ! *


[HRP : Aller amuse toi bien °°]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye D. Flowright
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nbre de messages : 252
Equipage : Sous-Officiers
Inscrit le : 22/10/2008

Feuille de personnage
Niveau:
45/100  (45/100)
Fruit du Démon : Sakura Sakura No Mi
Expérience:
547/500  (547/500)
MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Jeu 21 Oct 2010, 15:56

Le sabre de Fye fendit l'air avec un sifflement lorsque son adversaire se décala légèrement pour éviter son assaut, profitant même de cette esquive pour lui saisir le poignet afin de l'immobiliser. Immédiatement après, le révolutionnaire contre-attaqua avec un mouvement rapide de sa propre arme. Jusqu'à présent, les choses se déroulaient à peu près comme l'avait espéré le marine : son adversaire lui montrait ses capacités qui étaient loin d'être négligeables. Quand à l'attaque de la dague, il n'aurait aucun mal à l'esquiver. De plus en plus à l'aise avec ses capacités de Logia, le marine décomposa son poignet en pétales dès que Ryuichi l'eut saisi, échappant ainsi à l'étreinte du révolutionnaire. Ne se préoccupant pas de la dague qui, de toute façon, le traverserait, il écarta son bras et s'apprêta à frapper de nouveau avec son sabre. A cette distance, l'attaque serait dévastatrice. C'est alors que quelque chose le fit tiquer. Lorqu'on a l'habitude de combattre, on finit par arriver à lire les mouvements de ses adversaires. De par la position de leur corps quand ils attaquent, de par leur façon de se déplacer... Bien des éléments permettaient aux combattants de très haut niveaux de devancer leurs adversaires en prévoyant leur prochaine attaque. Certains Vice-Amiraux poussaient même si loin cette capacité qu'ils donnaient l'impression de lire dans les pensées. Bien loin d'une telle maîtrise, Fye combattait néanmoins depuis suffisamment longtemps pour savoir lorsqu'une attaque était portée dans le but de tuer ou non. Et, là, l'attaque de Ryuichi ressemblait fortement... à une feinte !

Avant que le marine n'est pu pousser plus loin son raisonnement, un torrent de feu sortit littéralement de son adversaire pour l'engloutir dans des flammes rugissantes. Parmi ses multiples compétences, Fye était réputé pour sa rapidité, surtout depuis qu'il avait apprit à maîtriser le soru. Bondissant en arrière, il usa de cette vitesse pour se dégager rapidement, s'éloignant en un éclair de son adversaire telle une flamme mobile fuyant le gros du feu. Là, dans un cri de douleur, le jeune homme fit surgir un sabre de sa main et... se mit à se trancher lui-même, si vite que les coups de lame semblaient n'être que des traits lumineux. Car, s'il était vrai que le feu était le plus gros point faible de son fruit, le Lieutenant ne perdait pas réellement ses pouvoirs lorsqu'il était frappé par cet élément. Seulement, face aux flammes dévorantes, ses pétales se changeaient en cendre et son corps ne pouvait se décomposer pour se protéger. En revanche, la lame qu'il avait créé, elle, le traversa sans problème, tranchant seulement ses vêtements enflammés qui tombèrent en brulant joyeusement.

Se jetant alors au sol, le marine se roula avidement par terre, étouffant dans la terre et la poussière le feu qui, ayant déjà achevé ses habits, l'avait ensuite pris pour cible. Toute cette action n'avait duré qu'un instant, effrayant la forêt alentour par sa brutalité, forêt qui observait maintenant silencieusement, craintive et toute à la fois curieuse de découvrir ce qui s'était passé.
Tachant de reprendre sa respiration qui était devenue saccadée, Fye se releva lentement.

A présent torse nu, le haut de sa tenue gisant encore au sol où elle finissait de se consumer, on pouvait apercevoir sur son corps bien musclé des traces rouges courants de son pectoral gauche à ses abdominaux. Par réflexe lorsqu'il avait encaissé l'attaque, le jeune homme avait placé ses avant-bras devant son visage. Ce dernier n'avait donc pas été atteint, si ce n'étaient quelques cheveux qui s'étaient rapidement consumés sans que le feu ne se répande néanmoins puisque Fye avait empêché la propagation en tranchant ses mèches naguère plutôt longues. Puisqu'ils avaient servi de bouclier, ses avant-bras étaient ceux qui avaient le plus souffert. D'un rouge bien soutenu, on apercevait en plusieurs endroit des cloques blanches, affreuses, qui se formaient maintenant. Rien qu'à les voir, on pouvait facilement imaginer la douleur lancinante que devait ressentir en ce moment le jeune homme.

Celui-ci, malgré ses brulures, faisait toujours face à son adversaire en essayant de reprendre son souffle. Son sabre, qu'il avait lâché en s'éloignant de Ryuichi, gisait toujours aux pieds de ce dernier. Et il ne comptait pas allé le chercher. Le marine ne savait pas exactement comment son adversaire s'y était pris pour générer cette trombe de feu, mais pour le moment, le combat en corps à corps était proscrit. Il n'était pas en état de subir d'autres assauts physiques.

" Être aussi mal en point en aussi peu de temps... lança Fye à l'adresse de Ryuichi. Je t'offre un bien piètre combat... "

En une fraction de seconde, un grand nombre de pétales apparurent, tourbillonnants autour du corps du marine, lui arrachant une grimace de douleur lorsque les pétales émergeaient des zones de son corps brulées. Si même l'usage de ses pouvoirs le faisait souffrir, maintenant...
Enfin, le jeune homme n'en était pas à sa première blessure et il était satisfait de voir que, malgré la douleur, il parvenait encore à se concentrer suffisamment pour contrôler un assez grand nombre de pétales.

Le combat au corps à corps était peut-être délicat, mais celui à distance pouvait parfaitement se faire.
Les pétales, de plus en plus nombreux, s'élevèrent dans les airs et prirent rapidement la forme d'armes diverses d'assez bonne tailles, du sabre au bisento en passant par d'imposants shurikens, qui pointaient toutes vers le révolutionnaire.

" Tachons de changer ça... "

S'animant brusquement, les armes s'abattirent sur leur adversaire, dans un ordre aléatoire ne laissant pas de répit au céleste aux cheveux violets. Dès que une ou plusieurs armes s'étaient abattus, d'autres prenaient le relais pour frapper à leur tour. Fye, maître d'orchestre de cette étrange symphonie, dirigeait l'assaut, veillant à renouveler sans cesse les armes prêtes à attaquer en décomposant celles ayant déjà atteint le sol. Tachant d'oublier sa douleur, ne quittant pas le révolutionnaire des yeux, il cherchait une faille dans les mouvements de celui-ci pour frapper tout en l'obligeant à rester à distance. Certains de ses pétales lui tournaient toujours autour, prêts à le défendre contre un nouvel assaut enflammé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Spécialiste du déblocage de situation
avatar

Nbre de messages : 253
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Dim 31 Oct 2010, 06:16


Kamiyoto Ryuichi, sous-officier supérieur de la Révolution


Bien. L'attaque surprise avait en partie marcher, et si son adversaire n'avait pas maîtrisé une technique permettant à son utilisateur de rapides déplacements, Fye aurait sans doutes pris de plein fouet l'attaque du révolutionnaire d'améthyste. Mais dans son esquive, le marine avait été plutôt bien entamé par la boule de feu, mais beaucoup moins que son adversaire. En effet, à cause du choc, une partie des flammes avait été retournée vers leur lanceur qui avait tant bien que mal tenté de se dégagé afin de ne pas voir son barda brûler à son tour. Quelques brûlures au visage et aux avant-bras, il s'en sortait plutôt bien comparé à son adversaire.

Mais Ryuichi n'allait pas s'arrêter là, car profiter de l'effet de surprise ne durait pas uniquement quelques secondes pour peu qu'on disposait encore de quelques atouts que l'autre ignorait. Le pyro dial avait fait une partie du travail, il allait falloir désormais jouer sur la finesse et la précision d'action. Profitant de la soudaine retraite de Fye, l'homme aux cheveux d'améthyste avança de quelques pas pour finalement tendre sa main droite en direction du lieutenant, après avoir habilement saisi un autre crustacé céleste. Sans crier gare et sans laisser de répit à son adversaire, le révolutionnaire envoya un large jet d'un liquide transparent et légèrement jaunâtre en direction du blondin. Par chance, ou plutôt par une hypothèse qui s'avéra être une bonne solution, le liquide rencontra rapidement les restes incandescents des habits de l'ennemi du révolutionnaire, et ce fut alors un torrent de flammes qui se déversa en direction de Fye.

Ryuichi profita alors du mur de feu ainsi dressé pour frapper le sol de deux puissantes ailes noires d'ébène, résultat de sa condition de céleste et d'une maîtrise du retour à la vie, et se dissimuler plus en hauteur sur le mangrove le plus proche afin d'éventuellement envisager une fuite plus élaborée que ça. Il ne manquait plus qu'à savoir si l'autre avait pris de plein fouet l'attaque ou si il avait fait preuve de monotonie en se servant une fois de plus de cette étrange technique. Ryuichi se doutait qu'avec une telle vitesse le corps à corps devait être son fort mais qu'après avoir encaissé un tel coup il n'allait pas se risquer trop près du révolutionnaire, ce qui allait jouer en sa faveur car il était à la base un combattant à distance.

Gardant un oeil discret sur la scène, le révolutionnaire reprenait son souffle depuis sa cachette sur le mangrove. Qu'avait-il finalement à gagner à affronter un marine ? Mais apparemment ce dernier disposait de moyens de le pister plutôt efficaces, ce qui allait être un problème d'envergure si l'homme aux cheveux d'améthyste devait rejoindre son équipage. Il ne pouvait prendre ce risque, mais d'un autre côté si il ne prévenait pas ses nakamas il ne pouvait assurer leur sécurité comme il avait l'habitude de le faire. Il allait falloir semer pour de bon ce marine ou mettre un terme à ce combat, en espérant que l'équipage ne tombe pas dans une embuscade. Tout était question de temps désormais, il fallait achever ce qui était commencé afin de pouvoir s'orienter vers ce qui allait être commencé. Mais pour l'instant, les flammes se dissipent...



[Désolé pour le retard, vacances oblige. Et si j'occulte certaines de tes actions c'est que je te laisse le choix d'action (j'agis toujours comme ça donc si tu as un problème avec cette façon de faire n'hésite pas à me prévenir)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye D. Flowright
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nbre de messages : 252
Equipage : Sous-Officiers
Inscrit le : 22/10/2008

Feuille de personnage
Niveau:
45/100  (45/100)
Fruit du Démon : Sakura Sakura No Mi
Expérience:
547/500  (547/500)
MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Dim 31 Oct 2010, 17:53

Fye tendit une main impérieuse vers Ryuichi, commandant par ce simple mouvement deux énormes épées qui s'abattirent sur le révolutionnaire. Comme un reflet dans un miroir, l'homme aux cheveux violets mima le même geste, faisant lui jaillir un drôle de liquide en direction de Fye. Rabattant devant lui ses bras, le marine fit pleuvoir une barrière d'armes entre lui et le liquide à l'instant précis ou ce dernier devenait un jet de feu. Les armes roses tinrent juste assez de temps pour permettre au jeune homme de s'éloigner en usant une nouvelle fois du Soru. Ensuite, elles nourrirent ce nouveau brasier en crépitant joyeusement.

Fye, planqué derrière un des arbres géants, tachait de faire le point. S'il ne parvenait plus à distinguer son adversaire au travers des hautes flammes, il se doutait d'être lui-même dissimulé par le mur de feu. Il fallait qu'il en profite. Oui, mais voilà, cet enchainement de coups, en plus de le blesser, lui avait fait perdre un avantage : visiblement, Ryuchi avait lui-aussi été touché par les flammes et, manque de bol pour le marine, le pétale qu'il avait fixé sur le révolutionnaire et qui lui permettait de constamment savoir où ce dernier se trouvait avait été consumé dans l'attaque. Du coup, Fye ne pouvait plus situer son adversaire.

Réfléchissant à toute vitesse, le marine cherchait un moyen qui pourrait lui permettre de palier à ce problème tout en prenant l'avantage. Une idée lui vint. Mais, pour qu'elle soit réellement efficace, il lui faudrait prendre des risques, ce qu'il fit sans hésiter. Pour ne serait-ce qu'entrevoir la victoire dans certains combats, il était nécessaire de se mettre en danger. Et ce combat entrait dans cette catégorie.

Bondissant dans les airs en créant à chacun de ses saut une plateforme de pétales sous ses pieds, il prit rapidement de la hauteur jusqu'à même surplomber les arbres géants de Shabondy. De là, même le brasier qui lui avait paru si formidable au sol ne semblait plus être qu'un petit feu de camps. Écartant ses bras tendus, Fye ferma les yeux. De son corps émergèrent aussitôt un nombre colossal de pétales roses qui, s'envolant tout autour de lui pour englober la zone alentour, se mirent à tomber en virevoltant, tel une étrange neige rose et dansante. S'infiltrant dans les feuillages des arbres géants, ces pétales eurent tôt fait de sembler omniprésents et les quelques animaux qui s'étaient montrés suffisamment courageux pour rester malgré le combat entre les deux hommes virent avec surprise leur pelage se couvrir de rose.

* L'éclosion de fleurs de cerisier. *

Debout sur une plateforme au-dessus de leur tête, Fye pouvait dès lors les sentir et déterminer leur position. Mais, bien évidement, ce n'était pas la faune locale qui l'intéressait, mais bien le dangereux manieur de feu que s'était révélé Ryuuchi. Le jeune homme aux cheveux blonds espérait que le révolutionnaire ne s'était pas encore carapaté et que, surpris par cette étrange pluie, il laisserait les pétales le toucher. Dès lors, Fye le situerait, et mettrait en œuvre la seconde partie de son plan : il regrouperait tous ses pétales sur le révolutionnaire afin d'emprisonner ce dernier dans un solide carcan rose.

Cette technique comportait néanmoins plusieurs failles. Tout d'abord, le révolutionnaire pouvait cramer ses pétales, les rendant inefficaces. Néanmoins, si Fye sentait qu'un nombre important de ses petits agents roses disparaissait, il en déplacerait d'autres dans la zone pour piéger tout de même le révolutionnaire. Si ce dernier utilisait son feu trop près de lui-même, il risquait aussi de graves blessures. De plus, si Ryuichi parvenait à localiser Fye, le marine risquait de se trouver en fâcheuse posture. N'étant plus sur la terre ferme, il ne pouvait plus utiliser le Soru avec autant de facilité. Enfin, si l'homme au cheveux violets se trouvait hors de la zone d'action de la technique de Fye, celle-ci serait de toutes les façons inefficace.

Tandis que ses pétales pleuvaient toujours, le marine en rajouta encore un autre groupe qui s'éparpilla tout autour de lui et s'immobilisa dans les airs. De cette façon, le jeune homme comptait prévenir une éventuelle attaque provenant du dessus ou des côtés. Bien conscient d'arriver aux limites de contrôle de son fruit, le jeune homme se concentra encore plus sur ses pouvoirs pour ne rien rater. Ou était Ryuichi ?


[hrp : Pas de soucis, ce que tu as fait me convient parfaitement !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Spécialiste du déblocage de situation
avatar

Nbre de messages : 253
Equipage : RPG's Team
Inscrit le : 06/09/2007

MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Dim 07 Nov 2010, 06:59


Kamiyoto Ryuichi, sous-officier supérieur de la Révolution

Tout n'était que flammes, chaleur et mort aux traits chatoyants. Mais Ryuichi était toujours opposé au même dilemme, il ne savait pas si il valait mieux fuir et risquer l'intégrité de l'équipage ou rester, combattre et tarder à prévenir sa capitaine que les choses n'allaient pas aussi bien qu'on pouvait l'espérer, risquant également la sauvegarde de l'équipage si ces derniers tombaient dans une embuscade qu'ils pouvaient éviter en prenant le large à bord de leur esquif. Mais quitte à choisir, la fuite semblait à première vue une excellente option, pour peu que l'occasion se présentait, ce que le révolutionnaire n'espérait qu'à moitié.

Portant toujours un regard sur le membre du corps de la marine en prise avec les flammes, Ryuichi soupira de soulagement en voyant ce dernier s'élever dans les airs pour passer au travers des frondaisons des mangroves, le perdant par la même occasion de vue. C'était l'occasion rêvée pour tenter une percée, surtout que se placer en hauteur ne présageait rien de bon et qu'il valait sans doutes mieux quitter la zone le plus rapidement possible. Si il arrivait à le suivre malgré tout, l'homme aux cheveux d'améthyste pouvait toujours tenter de le semer au niveau de la mer ou le laisser en prise avec le reste de l'équipage. Il avait beau posséder un logia des plus singuliers, Fye ne semblait pas être prédisposé au combat en infériorité numérique...

Ne faisant pas dans la demi-mesure, Ryuichi se laissa tomber de son renfoncement avant de déployer de nouveau ses ailes d'ébène et brasser l'air dans des mouvements puissants, le faisant prendre de la vitesse afin de mettre le plus de distance entre lui et le détenteur du fruit du démon du cerisier. Virevoltant ça et là pour éviter les noeuds des mangroves, il ne fut pas pris dans la technique de repérage du marine, et ne remarqua d'ailleurs même pas qu'une partie de l'île avait pris des teintes de rose. S'en sortir vivant était pour lui un objectif plus important que se retourner et admirer l'oeuvre de son adversaire.

Et si ce dernier ne trouvait pas rapidement un moyen efficace de suivre la trace du révolutionnaire, ce dernier allait réellement réussir à s'enfuir, infligeant un échec à la mission de Fye qui consistait à le capturer. Une chose que Ryuichi ignorait, mais qui l'aurait fait sourire pour peu qu'il ne soit pas concentré sur autre chose que cette vitesse, cette agilité et ses ailes qui battaient toujours l'air avec tant de force...


[Désolé, c'est court. Mais à moins que tu ne trouves un moyen de le suivre, ta mission est un échec.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye D. Flowright
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nbre de messages : 252
Equipage : Sous-Officiers
Inscrit le : 22/10/2008

Feuille de personnage
Niveau:
45/100  (45/100)
Fruit du Démon : Sakura Sakura No Mi
Expérience:
547/500  (547/500)
MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    Lun 08 Nov 2010, 00:34

Debout sur sa plate-forme, les bras toujours écartés, Fye attendait. Il ne ressentait toujours rien. Ses pétales avaient à présent tous rejoint le sol, mais aucun n'était entré en contact avec Ryuichi. Ramenant ses bras contre son corps, le grand blond poussa un soupir et rouvrit les yeux pour contempler les environs, mais il savait que ce serait vain. Si ses petits pétales n'avait pas débusqués l'ennemi, il avait peu de chance d'y parvenir lui-même, surtout avec les branches des arbres l'empêchant de discerner le sol. De sa main, il mima le geste de balayer l'air et, au sol, certains de ses pétales réagirent comme s'ils avaient soudain été soufflés par une brusque bourrasque de vent. Emportés contre les arbres, ils virevoltèrent entre les troncs, formant ici et là des tourbillons roses qui surprirent des animaux qui détalèrent. Mais, quand ils se reposèrent lentement au sol, les pétales n'avaient toujours pas rencontré Ryuichi.

Fye se rendit à l'évidence : le révolutionnaire avait mis les voiles et il n'avait aucune idée de l'endroit où il pouvait se trouver. Hésitant, le jeune homme se questionna sur la conduite à tenir. Pour quitter l'archipel, Ryuichi n'avait pas trente-six solutions : il devait prendre un bateau. Le tout était de savoir où, et quand. Si l'homme aux cheveux violets décidait de se cacher un certain temps dans les mangroves, Fye pourrait bien fouiller l'archipel pendant des mois sans le retrouver. Il fit tout de même apparaître un aigle de pétales sur lequel il monta dans le but d'aller survoler les côtes environnantes. Si le révolutionnaire manquait de prudence et choisissait de reprendre immédiatement la mer, Fye avait peut-être encore une chance de le retrouver. L'oiseau de pétales, battant puissamment des ailes, venait à peine de se mettre en route que, bien plus bas, quelqu'un marcha sur les pétales de Fye restés au sol. Réagissant immédiatement sous l'ordre du marine, les petits pétales roses qui gisaient par terre partirent dans cette direction et emprisonnèrent l'homme en l'enveloppant tandis que, virant et entamant un piquet, l'aigle rose se rendit sur les lieux.

~~ ~~

" Qui êtes-vous ? "

L'homme emprisonné par la technique de Fye avala difficilement sa salive et tenta de prendre un air suffisant ce qui, vu que seule sa tête dépassait encore de la boule rose qui l'entravait, se révéla un échec.

" Je suis Franck le tueur, chasseur de prime. Moi et mes hommes sommes là pour Ryuichi le révolutionnaire ! "

Fye jeta un coup d'oeil au groupe qui se tenait prudemment en retrait, lorgnant d'un air soupçonneux les petits pétales roses qui trainaient au sol. Surement ne voulaient-ils pas subir le même sort que leur chef en finissant emprisonnés dans une boule, ce qui les priverait de leur liberté de mouvement. Et les rendrait ridicules.

" Vous arrivez trop tard, les gars, répliqua Fye en soupirant. Il s'est fait la malle.
- Peuh ! Ce n'est pas parce qu'il t'a échappé que ce sera la même chose avec nous !
- C'est vrai, mais laissez-moi juste vous dire une chose. Je suis un Logia. Si vous êtes si compétents, vous devez connaître la force de ces fruits. Pourtant, non seulement le révolutionnaire m'a échappé, mais en plus, regardez dans quel état il m'a mit ! "

Le jeune homme se tut un instant tandis que les chasseurs de prime observaient son corps blessé en fronçant les sourcils. Il claqua des doigts, libérant Jack qui tomba au sol tandis que les pétales formant la boules se dispersaient dans les airs.

" Je vous dis ça pour que vous compreniez bien quel genre de combattant vous poursuivez. Maintenant, à vous de décider... "

Et, laissant là les chasseurs de primes beaucoup moins sûrs d'eux, tout à coup, le jeune homme s'enfonça dans les mangroves.

+12 Xps Fye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche de Kamiyoto.    

Revenir en haut Aller en bas
 
A la recherche de Kamiyoto.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: La Route de tous les Périls [RP] :: Archipel Shabondy-
Sauter vers: