Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Début des Playoffs mon ami ! Et si on commençait ? ( Pv : Ryuusuke )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raito
Pirate
Pirate
avatar

Nbre de messages : 103
Equipage : Euh...
Prime : 22.000.000
Inscrit le : 15/08/2009

Feuille de personnage
Niveau:
37/100  (37/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
96/600  (96/600)
MessageSujet: Début des Playoffs mon ami ! Et si on commençait ? ( Pv : Ryuusuke )   Mer 08 Sep 2010, 23:32

Lijeg Kentel.

Bienvenue à Lijeg Kentel.


- Bienvenu à Lijeg Kentel Mr. *Biip*, on dirait que le voyage dans cette prison est tradition familiale. Quel dommage que votre oncle doivent subir le néfaste effet que vous avez sur son image. Je compatis.

- Vous ne connaissez vraiment pas mon oncle. Vous êtes vraiment à milles lieux de le connaitre. Il doit surement chercher un moyen de me descendre en ce moment, pour m'être fait attraper de la sorte. Dans la famille, malgré nos divergences, et Dieu sait qu'elles sont nombreuses, le déshonneur est synonyme de mort.

- Vous avez de l'esprit et de la répartie.
- Oh ta gueule tu veux...

Une petit signe de main au garde, un simple petit signe exécuté avec un calme absolu, en grand désaccord avec l'esprit bouillant et colérique du nouveau directeur ; Puis...

- Je me suis retrouvé avec toi dans cette cellule.
- Je t'ai demandé comment t'as atterri ici !
- Je viens de te le dire, non ? Bref, j'avais juste besoin de vacances et puis j'ai toujours eu du pot. Ça ne durera pas, Si je n'arrete pas de jouer un personnage que je ne suis pas je ne ferai pas long feu sur les océans.
- Tu es vraiment stupide comme type !
- Who knows ...?

Quand on va si souvent en prison, on a l'impression que celle ou l'on va se trouver est une villa, que les gardes sont des employés de maisons. Cette prison était une véritable villa assez bien équipée, elle possédait des toilettes parfaites. Raito se sentait dans une villa ou de nombreuses personnes venaient prendre des vacances, avec des suites à se partager et avec pour patron un huissier qui a perdu sa vocation première. Quel dommage qu'il pense déjà à quitter cet endroit. Il aurait pu s'y plaire.

Peut-on considérer ce pirate comme un pirate digne de ce nom ?

Cette question hantait l'esprit du comparse de notre taulard fraichement promu. A quoi fallait-il s'attendre avec Raito, à quoi faut-il s'attendre avec lui ? Car en fin de compte c'est un homme normal, simple et simplet qui a toujours eu de la chance et qui devrait remercier le ciel d'être encore en vie. Donc pourquoi le comparse sentait que le pirate était du genre dangereux ? Une simple impression ?

En l'épiant pendant des jours et surtout, en le voyant méditer pendant des heures, en le voyant lire des textes étranges et surtout en le voyant faire ces exercices physique... L'impression demeurait présente. Stupide impression ! Stupide interpellation ! Stupide obsession... qui commençait à virer au drame. Il aurait lieu un soir de pluie. Pourquoi ? Bah c'est plus intriguant qu'un drame qui se déroule en pleine canicule. Mais là n'est pas la véritable raison.

Ce soir-là il a plu... Car c'est le soir du drame.

Raito lisait un livre dont le sujet se basait sur l'anatomie, un livre parmi tant d'autre, un livre comme les autres. Assis en position de méditation, concentré dans sa lecture il ne semblait pas pressentir le danger qui se trouvait a deux pas de lui. le danger est grand, assez musclé, chevelu et poilu, très poilu, on ne peut trouver plus poilu autrement on est un animal ; bref ! Le danger positionné a deux pas de la future victime Raito, marchant avec ses pieds encore parsemés de mycoses dignes de la végétation de Whiskey Peak. Le danger se nommait Chew de son prénom, Back de son nom, et de matricule A. Une véritable bête s'étant perdue sur le chemin de l'obsession qui tendait à présent un poignard fait maison avec quelques feuilles de papiers toilettes et plusieurs pages de bouquins... Dispensable pour un illettré.

Au moment du choc, il y eut une coupure de courant. Deux comparses se trouvaient alors plongé dans le noir, Le pirate finissait son bouquin, quant à Chew... Il Semblait véritablement perdu, voire pendu.


- Je te l'ai dit, j'ai toujours eu de la chance.

Une fois le courant rétabli, une macabre découverte secoua les gardes.

- Appelez les infirmiers ! Le détenu Chew Back de Matricule A s'est pendu ! Qu'ils criaient dans les couloirs avant d'ouvrir la cellule et tenter de le réanimer, avec succès cela dit. De véritables employés de maison, dont l'abnégation a ému Raito qui regardait son ami partir pour l'infirmerie.

Et une fois a l'infirmerie.


- Qu'est ce que c'est que ça ?! il s'est mutilé le nom d'un homme sur le torse !
- Mettez le devant le miroir !
- Nakamura Ryuusuke...

Une sacrée soirée !

Que Raito concluait en fermant son livre et en s'allongeant sur son lit, à bailler aux corneilles et en comptant les moutons... Combien avant qu'il se pointe ...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakamura Ryuusuke
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nbre de messages : 316
Equipage : The Sentence
Inscrit le : 07/08/2009

Feuille de personnage
Niveau:
40/100  (40/100)
Fruit du Démon : Ryoku Ryoku No Mi
Expérience:
69/800  (69/800)
MessageSujet: Re: Début des Playoffs mon ami ! Et si on commençait ? ( Pv : Ryuusuke )   Jeu 09 Sep 2010, 20:39

L'équipage des Sword Of Justice s'était déjà séparé depuis plusieurs semaines, Ryuusuke avait ensuite était affecté à l'équipage de son ancien Nakama, Tanio où il occupait la place de technicien, ce nouveau travail éveillait chez le jeune lieutenant un nouveau sens pour la technologie et pour le travail d'extérieur. Il lui était bon de se détendre après ces quelques semaines assez chargées en émotion, cependant durant une de leur escale à l'archipel shabondy, Ryuu fut interpellé par un matelot de la marine qui lui demandait d'aller voir son capitaine. Celui-ci l'invita à monter sur le navire après que les deux hommes se soient salués. Il dit alors à Ryuu qu'il convenait mieux d'aller parler de cela dans sa cabine et Ryuu l'y suivit. Après avoir verrouillé la porte il invita Ryuu à s'asseoir et lui dit:

"Lieutenant Nakamura, je vous ai fait convoquer pour que vous m'expliquiez quel rapport il pouvait y avoir entre vous et le suicide d'un détenu de lijeg kentel. Nous avons en effet découvert il y a de cela une semaine un suicide assez suspect dans cette prison, après une coupure de courant par dessus le marché..."

"Je vous arrète tout de suite capitaine, je ne suis pas un meurtrier, de plus j'étais du côté de Marie Joa il y a une semaine je ne pouvais etre a deux endroits à la fois...et d'abord pourquoi suis-je convoqué pour le simple suicide d'un prisonnier, c'est courant ce genre de choses!"

"Cependant c'est moins courant que ceux-ci prennent le temps de se tatouer votre nom sur le torse avant de passer à l'acte si je puis dire!"

"Hum, je vois ce serait donc un message! Capitaine avec tout mon respect avez vous aussi pensé à l'hypothèse du meurtre? Je veux dire il n'était surement pas sans colocataires ce prisonnier!"

"Non il n'était pas seul, mais son compagnon de cellule fais trois pommes comparé à lui, son nom est Raito!"

"Je connais ce nom j'en suis sur, j'ai déjà battu ce scélérat par le passé, il y a pratiquement un an, je me suis battu avec lui. Je me rappelle de sa finesse et de son esprit vif, cela ne m'étonnerai pas qu'il ait trouvé un moyen de le pendre lui même et qu'il ait tatoué mon nom sur son torse pour que je vienne à lui. C'est un message donc. Il faut que je me rendes à Lijeg Kentel, une rencontre est indispensable!"


Le capitaine compris et me dit qu'il pouvait me déposer à Lijeg Kentel dans la semaine! Ryuu descendit alors du bateau et alla voir son équipage pour lui dire qu'il devait s'absenter une semaine qu'il avait une affaire urgente à régler à Lijeg Kentel avec un de ses anciens ennemis! Il ramassa alors ses affaires et retourna sur le navire du capitaine. Il ne mit que deux jour à arriver à Lijeg Kentel et quand il arriva la marine était déjà avertit et avait tout arrangé. Raito l'attendait alors les pieds et les poings liés à sa chaise dans la salle des interrogatoires. Ryuu le regarda alors droit dans les yeux et lui dit:

"Alors nous nous revoyons, pourquoi donc m'as-tu fait déranger?"

Ryuu avait par précaution mis ses gants renforcés, contenant ses dials. Et se tenait prêt si la réponse ne le satisfaisait pas à employer la manière forte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raito
Pirate
Pirate
avatar

Nbre de messages : 103
Equipage : Euh...
Prime : 22.000.000
Inscrit le : 15/08/2009

Feuille de personnage
Niveau:
37/100  (37/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
96/600  (96/600)
MessageSujet: Re: Début des Playoffs mon ami ! Et si on commençait ? ( Pv : Ryuusuke )   Ven 10 Sep 2010, 13:10

"Alors nous nous revoyons, pourquoi donc m'as-tu fait déranger?"

Au début, il voulait le faire venir parce qu'il se sentait extrêmement seul. Puis ensuite, pensant à ce qu'il avait vécu, il voulait le buter.

- Je veux te buter, vois-tu j'ai besoin de violence, et puis euh... J'ai un défi pour toi ! Des Playoffs, cinq rencontres extrêmes ou nous nous dépassons et trouvons ce que nous sommes vraiment. La quête du soi-intérieur...

Le soi-intérieur.

- Le soi intérieur...

Mais pourquoi Ryuusuke ?

- Tu es pour moi celui qui me correspond le plus, on est pareil. On se bat de la même façon et nous utilisons les mêmes artifices, sauf que je suis plus beau. Bref j'ai envie de te dire que je respecte ce que tu es et que je pense que je m'améliorerai grâce a toi en tant qu'être humain, car je réfléchis beaucoup en prison... Nah je blague, je veux juste te casser ta gueule encore une fois, vu que la première fois c'est Senastie qui t'as défoncé. Tu te souviens de Senastie, elle était si belle, si forte, si douée, si jeune surtout... pas mon genre.

Senastie Voldoof.

- Bref, je tiens à te dire que Chew Back-A, le "A" c'est pour le Matricule... Mais on s'en fout pas vrai ? Il est en vie et en pleine santé et compte revoir sa famille très bientôt, j'ai réussi a le persuader de les rejoindre. Si tu le voyais il disait a chaque fois : " je vais me zigouiller ! Raiton ! " et a chaque fois je lui répondait : " Je m'appelle Raito, et puis pense à tes enfants ! " et il arrêtait, mais un jour je lui ai dis : " Penses à ta femme... " et la il a tenté de ce zigouiller. Difficile de croire qu'une femme puisse rendre un homme suicidaire. Heureusement elle a une maladie mortelle, il s'en sort bien.


Il fallut deux jours pour que Ryuusuke se pointe dans cette prison au nom affreux, tout comme la prison elle-même d'ailleurs. Bon sang ! Ce fut deux jours très long pour Raito-O, le "O" pour le matricule, qui espérait revoir ce qu'il avait perdu au fil des voyages et qu'il pensait à sa vie de piraterie ratée. Le pirate pensait à une vie entière de ratée, à la recherche d'un idéal sans intérêt et à la fuite de l'héritage héréditaire d'un paternel. Un père que Raito aimait malgré tous les actes horribles qu'il avait commis, preuve que les deux monstres se ressemblaient plus que l'un et l'autre pensait... Cette prison avait réellement permis à un homme de se trouver. Plus besoin de combattre la corruption ou de jouer à un personne que l'on est pas. Il faut se combattre soi-même, combattre la personne qui lui ressemblait le plus. Et se battre contre une femme ce n'est pas très régulier comme entreprise voire complètement inégal.

C'est dire que la fille défoncerait carrément le crane de Raito si elle le pouvait, donc il fallait improviser. Mais là encore, la démarche que Ray avait dans la tête restait inégale pour l'enfant contre qui il allait se battre donc l'oubli paraissait nécessaire.


- Tu es celui qui me ressemble le plus... Et tu fais partie de ma quête d'identité donc je te propose des playoffs ! 5 combats, distancés dans le temps, partout ou tu veux, quand tu veux ! Au bout du cinquième l'un d'entre nous mourra... Mais on n'y est pas encore, pour le moment.

Au parloir se trouvaient deux homme opposés l'un a l'autre, dont l'un se trouvait dans cette prison pour une histoire de tatouages et l'autre parce qu'il se lançait dans une quête de la découverte de son soi-intérieur. Mais même si toute cette histoire laissait penser qu'il y aurait un combat, rien n'est parfois très simple même pour un simplet de pirate.


- J'ai appris en taule comment le corps fonctionne, je ne suis pas un tueur, même si ma mauvaise nature revient, je tue quand je suis incontrôlable. Et pour la première fois je vais commettre un acte conscient. Je vais buter le dirlo, et sortir d'ici dans très peu de temps et peut-être même tout de suite et tu es ma porte de sortie.

La main sur le parloir, le regard porté sur le Marine et le sourire satisfait d'un idiot... encore une mauvaise idée qui sortait de la tête de Raito.

- Te voila devenu l'unique billet de ma liberté ! Nakamura Ryuusuke-K !

Le "K" pour son matricule.

Un rire débile qui ne trouvait pas de fin, même quand le prisonnier se faisait emmener avec force loin du marine. Menotté, bâillonné, et battu, vers ou se dirigeait-il ?

Ryuusuke ferait-il ce que Raito attendait de lui, prétextant une vendetta précieusement ridicule ?

Qui aurait pu le savoir ? La personne qui irait dans ce parloir et qui regarderait le sol ? Possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Début des Playoffs mon ami ! Et si on commençait ? ( Pv : Ryuusuke )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Début des Playoffs mon ami ! Et si on commençait ? ( Pv : Ryuusuke )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» joueurs pour les playoffs
» CBS VS VAN 2017-2018 PLAYOFFS ROUND 2
» Les playoffs
» Playoffs 2011
» Tableau des Playoffs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: La Route de tous les Périls [RP] :: Nulle part ailleurs :: Lijeg Kentel-
Sauter vers: