Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pridelust kagami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pridelust kagami   Dim 26 Sep 2010, 03:10

    Première partie

      Avez-vous lu les règles ? ~Validé par Tanio~
      Comment avez-vous découvert le forum ?En cherchant sur google un bon forum RP sur One piece.
      Une suggestion ?Non
      Simple curiosité, si vous aviez un Fruit du Démon, lequel aimeriez-vous avoir ? Bien-sûr, vous n’êtes pas obligé d’en vouloir un…
Le kowasu no mi !


    Seconde partie : le personnage.

      Nom et Prénom : Kagami Pridelust
      Âge : 25 ans
      Rang/Grade : ??
      Métier(s) : tueuse à gage.
      Arme(s) : Sabre
      Équipage : ??

      Description :


      Pridelust est une grande femme de 1 mètre 75. Tous en elle est d’une finesse sans précédent. Sa chevelure d’ébène contraste magnifiquement avec le bleu ardent de son regard cerné d’un noir profond. Sa peau est pâle sans tache ni imperfection. Ses lèvres sont toujours cramoisies. Son corps est aussi beau que le reste, c’est une femme fatalement parfaite. Rien ne vient entacher sa splendeur. Elle ne se sépare jamais de ses kimonos aux quels elle tient comme à la prunelle de ses yeux. Evidemment elle en à toujours un sur elle. Ils sont tous plus extravagant les uns que les autres.

      Mais toute cette beauté ne se reflète en rien se qu’elle a au plus profond d’elle. C’est un être très obscure tant dans ses actes que dans ses pensées et ses mots. Elle est orgueilleuse, vaniteuse, narcissique et nombriliste. Son âme, en contraste avec son image, est pleine de taches et de souillures diverses. Meurtres, voles, tortures, luxures tout y passe, croiser sa route c’est croiser une créature incarnant toute les tentations du monde de la nuit, elle semble si irréelle. Passer à côté d’elle de jour c’est comme si la nuit tombé tout à coup, sans être effrayante elle est de ceux qui vous font taire d’un regard et qui quand ils ouvrent la bouche prouvent à qu’elle point ils sont extraordinaires. Ce n’est pas une personne normal l’apprécier et se faire apprécier d’elle n’est pas chose facile car elle est distante, cette femme et une ombre qui sans crier gare peux mettre fin à votre vie. Elle aime la violence et ne vie quasiment que pour cela. La débauche dont elle fait preuve n’a pas d’égal. Elle ne vit que pour satisfaire ses désires. Au-delà de ça il lui arrive de s’attacher à quelques personnes et de faire preuve envers eux d’une humanité qui ne lui est pas familière, de les aimer, de les protéger, de rire avec eux. Mais elle n’a pas d’amis car à trop vivre la nuit on ne rencontre que des personnes qui passe et qui s’en vont. « A quoi bon avoir des amis si c’est pour les perdre ou être trahie » Voila ce qu’elle se répète chaque jour.

      Histoire :


      C’est une bien triste histoire que je vais vous conter ici. L’histoire d’une petite fille rayonnante comme le soleil qui n’a finit par jurer que par la lune. A sa naissance Moko est tout simplement une enfant sublime. Mais cette belle enfant ne sauva pas sa mère morte en couche, ni son père qui fou de chagrin mettra fin à ses jours laissant l’enfant devant la porte d’un orphelinat.

      Moko y vivra pendant quelque années elle est une jeune fille rayonnante, souriante heureuse de vivre, belle à en couper le souffle c’est cheveux noir sont interminablement long lisse est brillant ses yeux sont incroyablement bleu et profonds l’iris cernés d’un noir d’encre. Jusqu’au jour où une chose terrible se produisit. Nous sommes plus exactement 8 ans après que son père ne l’ait déposé devant la porte. Un jour que des malfrats voulaient dévaliser le village l’orphelinat pris feu, ce fut un véritable brasier personne n’y survécu, sauf elle qui avait été envoyée faire les courses pour le diner du soir. Elle était resté devant le bâtiment brûlant, c’est à ce moment précis que tout s’effondra autour et à l’intérieur d’elle ses traits restaient lisses n’expriment rien, ni peur ni tristesse. Elle resta là à regarder les poutres tomber, les vitres voler en éclat à écouter les hurlements déchirants de tout le village, mais elle ne bougeait pas, pourquoi ne bougeait-elle pas ? Elle aurait due fuir, crier à l’aide, pleurer ses compagnons morts, mais elle ne le fit pas. Combien de temps resta t’elle à contempler le chaos ? Même elle ne le sait pas. Au moment où moko décida de partir elle se rendit conte qu’il n’y avait pas que l’orphelinat, tout le village avait était mi à feu et a sang. Tous à coup on lui mit un sac sur la tête, on lui criait « ferme là, et il ne t’arrivera rien !! » Elle venait de se faire enlever.

      Les bandits, en effet, ne lui firent aucun mal car elle ne donna pas le moindre signe d’appréhension devant eux. Elle se contentait de regarder ce qu’ils faisaient et de les suivre où qu’ils aillent. Ils ne l’avaient même pas obligé à rester avec eux mais quitte à être seul à 8 ans, elle était assez intelligente pour se dire qu’il valait mieux pour elle qu’elle reste avec ces gens. Elle ne les quitta donc plus pendant plusieurs années. C’est donc en leur compagnie que commença sa vie de débauche. A 9 ans elle volait sur le marcher de quoi se nourrir et apprenait l’art du maniement du sabre elle y prit gout. A 11 elle avait appris à voler dans les poches des gens dans la rue sans qu’ils ne s’en rendent conte elle trouvait ça très amusant. A 13 ans elle volait dans les maisons et brutalisait les plus faibles pour qu’ils lui cèdent tout se qu’ils avaient était-ce vraiment si facile la vie ? A 15 ans elle tue pour la première fois et y prend gout, elle reçoit une somme d’argent en échange. A 16 ans elle pratique sa toute première torture pour avoir des informations à propos d’un soit disant trésor, elle aima la sensation de contrôle elle se délecta de posséder au creux de sa main le droit de vie ou de mort sur autrui. Les briguants étaient très fiers d’elle car elle apprenait vite et elle ne se laissait pas impressionner. A 17 ans elle maniait le sabre à la perfection et était une personne redouté dans les quelques contrées qu’elle écumait a l’époque en compagnie de ses amis. A 18 ans elle fait l’amour pour la première fois aime cela.

      Cette même année elle va tout perdre une seconde fois… Alors qu’ils étaient tous dans une mauvaise passe face aux autorités du village dans le quel ils séjournaient. Ils l’abandonnèrent tous. Moko se faisait prendre en se débâtant avec ardeur et eux s’en aller la laissant là. Même l’homme qu’elle aimait n’hésita pas une seconde à la laisser là.
      On l’emmena, personne ne la connaissait les autorités la rencontré pour la toute première fois, en effet contrairement à tout les autres de sa bande Moko était une veritable ombre, tuant et pillant dans l’obscurité et le silence de la nuit, ses interventions étaient toujours rapides et précises. Elle réussi à leurs faire gober qu’elle se trouvait simplement au mauvais endroit au mauvais moment « croyez vous qu’ils m’auraient laissé ainsi si j’avais était des leurs ? » leur avait-elle dit, évidemment cet argument lui écorcha la gorge. Quand elle fut libérée elle les retrouva tous et mit fin à leurs existences, voila comment une jeune fille est devenue égoïste, désormais sa seul survie comptait.

      Suite à cela elle chercha du travaille et en trouva facilement dans les quartiers mal famés, elle offrait ses faveurs aux hommes qui lui versaient ensuite un bon salaire, c’est ainsi qu’elle devint un maitre de la séduction et de la manipulation des hommes et parfois même des femmes tout le monde pouvait s’offrir le corps de Moko pour une nuit. Elle dansait dans les bars mais elle ne cessa pas pour autant son autre hobby. Elle gagnait assez d’argent pour pouvoir se payer une petite chambre à l’auberge dans chaque ville où elle se rendait en général elle y restait deux mois, et tout les soirs vers 20 heure au moment ou elle se réveillait, elle allait jusqu’à sa porte. Et regardait sur le paillasson il y avait un petit tas de lettres, elle les ouvraient une à une et comptait les billets à l’intérieur qui n’était qu’un acompte de ce qu’elle gagnerait si elle acceptait le travaille qu’on lui confiait. Elle les acceptait toujours toutes, il fallait soit tuer telle personne, voler tel objet ou faire parler telle personne sur un tierce sujet. Ca lui plaisait de faire ça elle contrôlait totalement sa vie. Mais plus le temps passait plus la jeune femme s’assombrit, plus le monde de la nuit s’encrait en elle comme un poison ou une maladie que l’on voudrait guérir trop tard, moins elle ne supportait la lumière du jour, doucement ça réputation fut faite et son veritable prénom Moko disparut , remplacé par celui-ci : Pridelust, car en effet Moko est devenu orgueilleuse et elle s’adonne à la luxure sans jamais se priver ni ne limiter ses actes. Finalement il n’y à plus qu’elle qui connait son véritable prénom.

      Moko en faite est morte le jour ou le feu s’est allumé à l’orphelinat.

      Aujourd’hui à 25 ans Pridelust est toujours comme elle l’était elle travail toujours se donne toujours et elle ne conte pas s’arrêter. Mais elle ne sait pas se que l’avenir lui réserve… et vous le savez vous ? Il y a des centaines de personnes plus puissantes qu'elle, qu'elle n'a jamais pu afronter ni même recontrer.

      Test RP :
      La pièce était illuminée par la lumière du soleil couchant, elle était minuscule et encombrée de tissus soyeux, l’un d’eux glissa comme de l’eau avec un bruit fluide du bord du lit où une sublime jeune fille venait d’ouvrir les yeux, elle se tourna lentement sur son martelât. Et regarda par la fenêtre les nuages se teintaient d’or, d’orange, de violet et de rose, alors que le crépuscule tombait lentement. Elle enleva les draps de son corps à peine vêtu de sous vêtements fait dans une sois rare. Elle était belle, même au saut du lit, elle alla voir sur le pas de sa porte, comme d’habitude elle s’attendait à trouver un tas de lettres mais elle n’en trouva qu’une seule. Elle haussa les sourcils c’était très rare qu’elle n’est qu’un seul travail à faire, mais ce soir elle ne s’en plaindra pas. Elle ramassa la lettre et alla s’assoir à la table de là pièce. Elle déchira le papier et sortit une liasse de billet, C’était une très grosse avance, en examinant l’écriture sur l’enveloppe elle fit sa petite déduction. « Une femme la trentaine, sont écriture et tremblante elle est émotionnellement troublé, j’en déduis que ce sera pour une vengeance, et vu la somme qu’elle m’offre elle veut que se soit fais à n’importe quel prix. »
      Elle prit ensuite la lettre qui se trouvait à l’intérieurs et la lu :

      Tuez-le. Je vous offre le double quand se sera fait.
      Pour me prouver qu’il est belle et bien mort je veux que vous me rameniez sa bague. Vous me l’apporterez dans le bar de la rue du port. Je vous y attendrais le temps qu’il faudra.
      Son nom Hioku kio, il a tué ma fille.


      La jeune femme ferma les yeux, elle chercha lentement dans sa mémoire, ce n’était pas la première fois qu’elle entendait ce nom, simplement car cet homme avait déjà était son client, il lui avait demandé d’éliminer un homme qui lui devait de l’argent, elle l’avait tué et lui avait pris tout son argent en revenant son commanditaire lui en avait donné la moitié elle allait donc devoir tuer cette homme évidemment elle savait parfaitement ou le trouver. Elle enfila un long kimono noir avec de grosse fleur rose, l’obi était d’un vert criard mais magnifique elle coinça la lettre à l’intérieurs, elle s’empara de son sabre et sortie de sa chambre de bonne. Il faisait désormais nuit noire.
      Elle marcha lentement dans les ruelles sombres se mouvants comme une ombre, puis elle entra dans un bar, le silence se fit elle scruta l’ombre et dit de sa voix suave mais glacial.
      - Je cherche Hioku kio, personne ne répondit puis elle s’approcha du bar, Patron, vous savez ou il est n’est ce pas, je sais qu’il vient ici tout le temps.
      - Il … il a emmené une jeune de mes filles dehors, j’espère qu’il la payera mieux que la dernière fois !
      - Dommage... Souffla t-elle.
      - Qu’est que tu veux dire pridlust !! Cria le barman alors qu’elle s’éloignait.
      Elle ouvrit la porte dans un grincement de métal, elle arboré un sourire sublime, elle avait toujours se sourire avant de mettre fin à la vie de quelqu’un. Ce qu’elle vit à se moment aurait choqué quiconque n’était pas de ce milieux. L’homme était entrain de caresser la jeune femme qu’il plaquait contre un mur. Elle siffla le son retenti il se retourna, il avait le pantalon ouvert et la jeune femme près de lui avait le haut de robe sur les hanches.
      - Je n’ai pas de travail à te confier pridelust, laisse moi. Et il se retourna vers la jeune fille.
      - En effet toi tu n’as pas de travail à me donner, mais j’en ai eu de quelqu’un d’autre.
      Hioku se retourna de nouveau, une lueur de compréhension dans son regard.
      - Il parait que tu as tué une fille, sa mère n’est pas contente, non vraiment pas contente, et je pense que tu n’as pas assez de fric pour me racheter ta vie. N’est ce pas ?
      - Qu’est ce qui te fait dire ça ?
      Elle rit a gorge déployé ses cheveux s’envolèrent sou la bise caressant son doux visage blanc.
      - Cette fille, elle la pointa du menton. Ou est passé la grande brune sublime, ou son passé les draps en sois et les hôtels de luxe.
      - Te voila aculés dans une ruelle sombre avec une simple prostitué qui n’a surement pas vu que toi, pourtant je crois savoir que tu hais passer après les autres.
      - Oui tu es plutôt bien placé pour le savoir, son rictus la fit tressaillir de colère.
      - Tu n’es certainement pas en position de faire de l’ironie.

      On entendit le métal glisser dans son étui alors qu’elle dégainé l’arme. La jeune fille se mit à crier et partie en courant et rentra dans le pub, Pridelust était face au jeune homme. Il pensa que courir lui sauverait la vie, il fit volte face et détala comme un lapin. La femme soupira en fermant les yeux et repartie à pas lent à sa poursuite. Au bout d’un moment elle le retrouva. Dans sa panique pour lui échapper Hioku Kio avait prit un mauvais chemin et se trouvait désormais dans un cul de sac.
      - Dommage, tu aurais tourné un rue plus loin tu m’aurais peut-être échappé.
      Il y eu un bruissement de tissus en sois puis la longue plainte d’un katana plus long que la moyenne qui crisse contre son fourreau. Puis vivement elle se retrouva derrière lui et lui trancha la gorge sans outre mesure. Il s’écroula face contre terre pas une goute n’avait taché le beau kimono. Elle se baissa et lui ôta sa bague qu’elle coinça dans son obi. Puis comme un coup de vent elle s’en alla laissant le corps dans la ruelle.
      Une heure plus tard elle se trouva devant le pub elle et y entra. C’était un des bars les plus mal famé de la ville, mais elle n’avait absolument pas peur d’y être. Elle scruta les tables puis elle vit son commanditaire au loin, une femme qui pianotait fébrilement sur la table. Elle s’approcha lentement s’assit et fit glisser la lettre et la bague sur la table. La femme leva la tête est croisa le regarde bleu de Pridelust. Elle avait belle et bien la trentaine mais on aurait-dit qu’elle en avait cinquante, c’est trais étaient ravagés par la tristesse et son teint était blême. Sans dire un mot elle glissa elle aussi qu’elle que chose sur la table, une énorme liasse de billets. Pridelute s’en saisi et la coinça dans son obi.
      - Merci, lâcha finalement la femme en face d’elle, merci du font du cœur.
      Elle ne répondit rien se levant, puis repartie dans l’obscurité, ce travaille ci terminer, elle devait donc faire son autre travail vendre sa compagnie au plus offrant.









Dernière édition par Pridelust kagami le Dim 03 Oct 2010, 22:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kamakiri Raishigami
.ø. Administratrice .ø.
Pirate des Purple Beer
.ø. Administratrice .ø.Pirate des Purple Beer
avatar

Nbre de messages : 335
Equipage : Purple Beer / Ex-Ashura
Prime : 80. 000. 000
Inscrit le : 01/05/2009

Feuille de personnage
Niveau:
55/100  (55/100)
Fruit du Démon : Pas de fruit, pas de soucis !
Expérience:
700/600  (700/600)
MessageSujet: Re: Pridelust kagami   Dim 26 Sep 2010, 16:32

Bienvenue !

Même si ta fiche semble fortement avancée, je t'invite à relire les règles, car "Le plagia tue et les admines aussi. Franchemant il n'y a que ça qui m'a frappé alors soit j'ai de la chance soit je suis vraiment débile." n'est pas vraiment ce qui est demandé... ^^'
Pour ce qui est du Test RP il est facultatif et si tu veux en faire un, tu choisis comment mettre en valeur ton personnage dedans.
Voilà ! Je repasserai une fois que certaines fautes seront corrigées et que le code à renseigner sera là.

Bon courage ~
Cordialement, Kamakiri Raishigami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pridelust kagami   Dim 26 Sep 2010, 19:13

ha ha !! J'ai le code je le met dans ma presentation.
Revenir en haut Aller en bas
Jason O'Neill
.ø. Administrateur .ø.
Colonel
.ø. Administrateur .ø.Colonel
avatar

Nbre de messages : 1051
Equipage : Le Commando Falcon
Inscrit le : 26/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
62/100  (62/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
373/600  (373/600)
MessageSujet: Re: Pridelust kagami   Dim 03 Oct 2010, 18:51

Ajouteras-tu un Tes Rp ou non ? =o

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pridelust kagami   Dim 03 Oct 2010, 22:19

Oui je le poste de suite d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Jason O'Neill
.ø. Administrateur .ø.
Colonel
.ø. Administrateur .ø.Colonel
avatar

Nbre de messages : 1051
Equipage : Le Commando Falcon
Inscrit le : 26/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
62/100  (62/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
373/600  (373/600)
MessageSujet: Re: Pridelust kagami   Lun 04 Oct 2010, 18:29

Très bien, et tout d'abord bienvenue parmi nous =)

Lors de ma lecture j'ai repéré quelques petits soucis mineurs qui n'affecteront cependant pas la validation en elle-même ^^

Alors tout d'abord j'ai repéré quelques fautes dans le texte en lui-même, il faudra faire attention lors du Rp et penser a relire =o

Sinon lorsque j'ai lu le Rp c'était assez confus, car on ne voit pas de différentiation de style entre les actions, les pensées et les paroles dans tout ça. C'est tellement uniforme qu'on peine a s'y retrouver ^^' Il faudrait essayer de mettre de l'italique, du gras ou encore de la couleur dans tes futurs Rps pour aider tes partenaires à s'y retrouver =o


Bien sinon dernier point important : En tant que tueuse a gages quelle organisation penses-tu rejoindre ? C'est pour pouvoir voir dans quelle catégorie te mettre ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pridelust kagami   Lun 04 Oct 2010, 20:20

Alors, j'aimerais intégré un équipage de pirate. Mais je ne sais pas si c'est possible avec mon statue de tueuse à gage.
Revenir en haut Aller en bas
Jason O'Neill
.ø. Administrateur .ø.
Colonel
.ø. Administrateur .ø.Colonel
avatar

Nbre de messages : 1051
Equipage : Le Commando Falcon
Inscrit le : 26/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
62/100  (62/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
373/600  (373/600)
MessageSujet: Re: Pridelust kagami   Mer 06 Oct 2010, 14:10

Tu peux en effet =o Faudra juste voir ça avec le cap'tain et trouver une explication ^^

Je te laisse chercher, d'ici là je te valide en Pirate =o Si jamais tu trouve pas d'équipage on réfléchira a une autre solution ^^

Bienvenue parmi nous ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pridelust kagami   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pridelust kagami
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le réel niveau de Kagami par rapport aux miracles.
» LE FRONT [Reiko Yuzu, Kagami Kuchiki, Isako Takki]
» Kagami Taiga - uc
» Hazuka & Kagami, le revers de la medaille - Cyborgs à temps complet
» Les Perles de la CB !!!! X')

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: Présentations-
Sauter vers: