Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moïra O'Connell
Caporal
Caporal
avatar

Nbre de messages : 140
Inscrit le : 06/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
15/100  (15/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
43/400  (43/400)
MessageSujet: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Mer 27 Oct 2010, 10:23

Moïra venait de quitter l'infirmerie et il étai un peu tard pour aller s'enfermer dans le laboratoire. Elle avait tout de même été y jeter un œil par curiosité. Loin d'être déçu de la qualité et de la fonctionnalité de la pièce, elle s'était mise en chemin pour aller grignoter quelque chose. Elle avait passé une bonne partie de la journée à aider la jeune medecin à retrier les dossiers qu'elle avait fait tomber par sa faute et commençait à avoir faim. Elle arpentait donc les couloirs à la recherche de la cuisine. Elle ne se souvenait plus non plus du chemin mais cette fois elle était de bonne humeur et c'était si rare ces temps temps ci qu'elle se moquait un peu de s'être de nouveau perdue.

Elle finit par se retrouver de nouveau dehors. Elle soupira, haussa les épaules et décida de profiter un peu de l'air frais, maintenant qu'elle était là, c'était trop bête de retourner s'enfermer, même pour un bon sandwich. Comme elle se tenait là, elle aperçu son camarade ursidé non loin de là. Elle était toujours autant intriguée par ce garçon, enfin, ce panda, enfin... Comment un animal somme toutes banal comme un panda pouvait il faire quelque chose d'aussi invraisemblable que de parler ou d'agir comme un humain. Moïra n'arrivait pas à trouver de logique là dedans et cela titillait sa curiosité scientifique depuis qu'ils avaient embarqués. Encore, s'il s'était agit d'un utilisateur de fruit du démon, elle aurait pu comprendre, bien que cela restait un mystère pour elle également. Mais il avait semblé très surprit quand le lieutenant Nakamura, entre autre, avait parlé de son fruit.


*ma fille tu devrais pouvoir en avoir le cœur net en discutant un peu avec lui... ne le brusque pas, ne le vexe pas, il est peut être plus humain que toi... et puis c'est un camarade, alors respect que diable*

C'est avec cet état d'esprit que Moïra vint aborder le panda. Parmi les gens qu'elle avait croisés, il y avait des être humains infect, des hommes et des femmes qui ne méritent pas d'être considérés comme appartenant à "la seule espèce douée de conscience". Moïra n'était d'ailleurs pas d'accord la dessus, la conscience, l'âme, tous les animaux de la création en son pourvus, certains écoutent cette conscience, d'autres ont une âme trop noire pour en faire quoi que ce soit. Ainsi était fait le monde, il faut de tout pour respecter l'équilibre. Et puis il y avait ce panda, il semblait si serviable, tellement motivé dans son boulot de marine. Surtout que la jeune femme se souvenait du jour où l'équipage s'était rassemblé pour la première fois et de ce geste galant qui l'avait gauchement poussé à laisser descendre les femmes en premier. Peut d'homme auraient fait la même chose. Elle vint se placer à coté de lui et après avoir prit une grande inspiration, comme à chaque fois qu'elle entamait une conversation qui l'intimidait, elle prit la parole.

"Bonjour .. Siid c'est ça?"


*waou déjà je me suis souvenue de son prénom c'est un miracle... enfin je crois...*

"Je suis désolée de venir t'ennuyer comme ça, mais j'aimerais te poser deux ou trois questions. Si tu as du temps devant toi j'aimerais en discuter. Et si tu pouvais au passage m'indiquer le chemin des cuisines cela m'arrangerait beaucoup."

La dernière phrase lui avait échappée toute seule et elle s'en presque instantanément.

*bravo... bravo ma grande.... voila comme ça tu passes pour une imbécile aux yeux d'un autre première classe*

Elle se reprit en fessant mine d'avoir voulu être drôle tout en rougissant un peu, et se racla la gorge comme pour redevenir plus sérieuse.

"Plus sérieusement, si on allait en discuter le ventre plein, toujours si tu as le temps je ne voudrais pas te détourner de tes taches."

Elle savait que malgré sa pirouette elle avait foiré son entrée, mais elle n'était plus à ca près. Et puis la conversation avec Miku raisonnait encore dans son esprit et la gardait de bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siid Da' Panda
.ø. Modérateur .ø.
Première Classe
.ø. Modérateur .ø.Première Classe
avatar

Nbre de messages : 288
Equipage : The Sentence
Inscrit le : 02/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
12/100  (12/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
31/200  (31/200)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Jeu 28 Oct 2010, 06:22

Siid était de bonne humeur ! Le Navire était maintenant dans des eaux calmes et son travail s'en était alléger. Il avait alors décidé de sortir un harmonica pour s'entrainer ! Il commença à jouer tranquillement du haut de son mat. Les notes défilaient dans les oreilles du Panda. Même si c'était faux et vraiment pas musical, le Panda savourait chacune des notes. Il aimait tellement la musique. Après quels minutes, il prit un projectile à l'arrière de la tête.

- Hé ! Le Panda ! Tu nous casses les oreilles ! Descend plutôt nous filer un coup de main tiens !

C'était un cuisinier que le Panda connaissait bien. Il avait sympathisé avec lui quand celui-ci avait accepté de faire un sandwich géant à Siid au milieu de la nuit. Siid souriait, lui renvoya sa botte et descendu pour savoir ce qu'il voulait.

- Aller prend moi ce carton de farine. Il était dans la réserve en fond de cale mais j'en ai besoin pour faire des tartes ce soir.
- Pas de problème monsieur sandwich.

Siid pris deux cartons et se dirigea vers la cuisine. Ce n'était pas loin, mais les cartons était assez lourd, enfin .... pour un humain ! Il les déposa là où le cuisinier lui indiqua. Non contant d'avoir rendu service, le Panda sorti de la cuisine en sautillant. Sa bonne humeur était de plus en plus grande. Dans ces moments-là le Panda recherchait volontiers un ou une partenaire pour faire le clown. Siid avait envie de rire ! Il regagna le pont. Fixa la mer quelques instants et entendit des pas.

"Bonjour .. Siid c'est ça? Je suis désolée de venir t'ennuyer comme ça, mais j'aimerais te poser deux ou trois questions. Si tu as du temps devant toi j'aimerais en discuter. Et si tu pouvais au passage m'indiquer le chemin des cuisines cela m'arrangerait beaucoup. Plus sérieusement, si on allait en discuter le ventre plein, toujours si tu as le temps je ne voudrais pas te détourner de tes taches."

Moïra ! Elle tombait bien ! Ce serai elle là partenaire de Siid dans son moment de délire qu'elle le veuille où non.

"- Moïra ! Oui c'est bien Siid et puis tu ne m'ennuies pas du tout ! Mais si tu veux une conversation avec quelqu'un de sérieux, dans l'instant je suis pas ton homme ! ... Enfin ton Panda ! Il explosa de rire avant de reprendre. Tu as bien raison ! Allons en cuisine, j'ai bien envie d'un bol de ramen et d'un bon thé.

Il passa alors son puissant bras sous celui de sa nakama et se dirigea vers les cuisines. Tout en marchant il commença la conversation sans trop laisser le temps à Moïra de répondre. Il l'entrainait dans dans le couloir d'un pas rapide avec le sourire et ces paroles :

- Je pense connaitre la question qui te brule les lèvres. C'est a vrai dire le premier moment que l'on passe tout les deux. Mais cette question, je l'ai déjà entendu au moins une centaine de fois depuis que l'on est monté à bord et c'est Ryuu le premier qui me l'a posée. Je te répondrait devant ce bol de ramen. Tu as déjà vu un Panda acrobathe manger des ramens ? Non évidemment et bien moi non plus ! C'est vrai quoi j'me vois pas faire le pitre !

Il explosa de nouveau de rire. Ils arrivèrent à la cuisine.

- Monsieur Sandwich ! Deux bols de ramen à la volaille et un thé à l'orange pour moi s'il te plait. Et pour toi Moïra ?

Il regarda sa nakama avec un sourire en lui faisant signe de passer sa commande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra O'Connell
Caporal
Caporal
avatar

Nbre de messages : 140
Inscrit le : 06/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
15/100  (15/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
43/400  (43/400)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Ven 29 Oct 2010, 10:16

"Moïra ! Oui c'est bien Siid et puis tu ne m'ennuies pas du tout !"

Ah c'était déjà ça. C'était bien son nom et il semblait être de bonne humeur lui aussi. Elle allait pouvoir...

"Mais si tu veux une conversation avec quelqu'un de sérieux, dans l'instant je suis pas ton homme ! ... Enfin ton Panda !"

Comme le panda explosait de rire, elle ouvrit de grands yeux ronds. D'une elle avait beau s'être préparée à tout en venant lui parler, elle ne s'attendait tout de même pas à voir, ni à entendre ce genre de chose. Que chaque créature aie une âme et une pensée propre, oui ça elle en était convaincu. Mais quand bien même il aurait apprit à parler, le rire n'est il pas censé être le propre de l'homme? D'autant que là ce n'était pas un petit rire timide, c'était un franc fou rire qui animait le panda.

"Tu as bien raison ! Allons en cuisine, j'ai bien envie d'un bol de ramen et d'un bon thé."

Avant qu'elle n'ai le temps de lui rappeler que même si elle était plutôt pour une ambiance "familiale" et pas très protocolaire, elle aurait aimé qu'il la vouvoie, il l'avait attrapée par le bras et avait prit le chemin des cuisines. Elle était rouge écarlate. A la fois de honte de se faire trainer comme ça mais aussi parce qu'elle n'avait pas l'habitude que qui que ce soit lui parle aussi franchement. Ce dernier point lui plaisait bien néanmoins, quoi qu'elle ne l'avouerait sans doute pas. La bonne humeur et la joie de vivre émanaient de l'ursidé et elle ne pouvait pas vraiment nier non plus que c'était le genre de chose tout à fait contagieuses. Comme ils avançaient elle se rendit compte qu'elle était déjà passé par là en cherchant tout à l'heure.


*Quelle nouille... comme pour le labo à coté de l'infirmerie... t'es trop nulle*

"Je pense connaitre la question qui te brule les lèvres. C'est a vrai dire le premier moment que l'on passe tout les deux. Mais cette question, je l'ai déjà entendu au moins une centaine de fois depuis que l'on est monté à bord et c'est Ryuu le premier qui me l'a posée."

Cette fois Moïra rougit de plus belle, elle se sentait vraiment ridicule. Bien entendu qu'on devait la lui poser fréquemment cette question. Bien entendu qu'a lui la réponse semblait évidente. Bien entendu qu'elle avait l'air ridicule. Mais la suite étonna la jeune femme.

" Je te répondrait devant ce bol de ramen."

Il était disposé à répondre quand même, décidément...

"Tu as déjà vu un Panda acrobate manger des ramens ? Non évidemment et bien moi non plus ! C'est vrai quoi j'me vois pas faire le pitre !"

Elle s'arrêta nette dans des réflexions. "faire le pitre"... non vraiment ce panda n'était pas comme tout le mode. Ils étaient sur un navire de la marine, ils étaient en route pour aller arrêter quelques pirates dont ils ne savaient rien, il s'adressait à un supérieur, et il fessait preuve de tant de bonne humeur qu'il parlait comme on l'aurait fait entre vieux amis dans un bar. Moïra était partagée entre l'envie de le rappeler à l'ordre et l'envie de se laisser porter par cet entrain.


*on va dire que ce sera ma journée "bonne humeur-laxiste"... nan mais arrête si tu commence comme ça les premiers jours... rhaaaaaaaaaa*

Comme le panda mort de rire atteignait l'entrée de la cuisine il passa sa commande au cuisto.

"Monsieur Sandwich ! Deux bols de ramen à la volaille et un thé à l'orange pour moi s'il te plait. Et pour toi Moïra ?"


Deux bols? les deux pour lui? un panda c'est assez imposant, et la jeune femme en déduisit que oui, il allait manger ses deux bols sans aucun problèmes. Elle avait plutôt envie de soba froides. Oui des sobas et... et surtout entendre cette réponse que Siid semblait être bien disposé à lui donner.


"Un bol de sobas froide et un thé vert bien chaud pour ma part. Merci encore, nous ne sommes pas dans les horaires habituels, je m'en excuse"

Peu importe quel était le grade du cuisto, pour Moïra il y avait deux personnes que l'on doit toujours remercier avec tact pour survivre en mers, le cuisto et le medecin. Ici le medecin était de toutes façons tellement agréable qu'elle n'aurait aucun mal à la remercier dans les formes. Elle vint s'asseoir et attendit que le panda la rejoigne.

*c'est le moment de lui poser cette fameuse question... mets y du tact tout de même...*

Elle l'observa en silence un court instant et se lança.

"Et bien voila. Je vais en effet te poser une question que je sais ne pas être la première à te poser. Enfin des questions. J'avoue être vraiment très intriguée par toi. Tu ne sembles pas être un utilisateur de fruit du démon et pourtant tu es.. enfin sans chercher à te vexer, loin de moi cette idée je respecte chaque créature, au point même que je doit être une des rares scientifique qui ne teste jamais ses expériences, pas un rat pas une souris.."

Elle s'interrompit. Elle s'égarait encore dans des explications stupides, elle laissait son esprit vagabonder en même temps qu'elle parlait et le résultat n'était pas ce qu'elle aurait souhaité. Elle secoua la tête brièvement, esquissa un sourire et reprit.

"Bref. Ce que je voulais dire c'est que, tu es un panda. Comment ce fait il que tu puisses être doué de paroles? Où as tu apprit à rire comme ça? Et puis... l'autre jour... qui t'as apprit qu'il est de bon ton de laisser passer les femmes devant? Panda ou pas c'est assez rare dans la marine ce genre d'attitude. Cependant..."

La jeune femme hésita avant de continuer. Mais elle devait quand même mettre les choses au point.

"Cependant j'aime cette bonne humeur, mais je me dois tout de même de te rappeler que je suis caporal. Pour ma part je ne ferais pas cas de tant de familiarités. Mais il ne faudrait pas que l'on vienne à penser que tu te laisse aller."


Elle n'avait pas pu s'empêcher de lui faire la réflexion ni de lui poser la dernière question. Après tout c'est quelque chose qui l'avait vraiment étonnée cette fois là. elle n'avait effectivement pas souvent croisé de soldats, gradés ou non, assez bien éduqué pour faire ce genres de choses. Le cuisto leur apporta les thés et les nouilles et elle le remercia comme elle le devait. Elle ne toucha cependant pas à son bol. Elle attendait la réponse avec impatience.

*j'espère ne pas l'avoir perdu en me perdant moi même dans mes explications stupides...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siid Da' Panda
.ø. Modérateur .ø.
Première Classe
.ø. Modérateur .ø.Première Classe
avatar

Nbre de messages : 288
Equipage : The Sentence
Inscrit le : 02/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
12/100  (12/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
31/200  (31/200)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Ven 29 Oct 2010, 19:27

La panda pris place sur un banc en face de Moïra. Elle avait l'air soucieuse. Apparemment elle cherchait comment poser la question à Panda sans le vexer, c'était rare que quelqu'un prenne autant de soin avant de la poser.

"Et bien voila. Je vais en effet te poser une question que je sais ne pas être la première à te poser. Enfin des questions. J'avoue être vraiment très intriguée par toi. Tu ne sembles pas être un utilisateur de fruit du démon et pourtant tu es.. enfin sans chercher à te vexer, loin de moi cette idée je respecte chaque créature, au point même que je doit être une des rares scientifique qui ne teste jamais ses expériences, pas un rat pas une souris..Bref. Ce que je voulais dire c'est que, tu es un panda. Comment ce fait il que tu puisses être doué de paroles? Où as tu apprit à rire comme ça? Et puis... l'autre jour... qui t'as apprit qu'il est de bon ton de laisser passer les femmes devant? Panda ou pas c'est assez rare dans la marine ce genre d'attitude. Cependant...Cependant j'aime cette bonne humeur, mais je me dois tout de même de te rappeler que je suis caporal. Pour ma part je ne ferais pas cas de tant de familiarités. Mais il ne faudrait pas que l'on vienne à penser que tu te laisse aller.

- Mes excuses Caporal ! C'est vrai que ce n'est pas une façon dite normale de se comporter avec un supérieur. Mais pour ma défense, nous sommes sur le Mélodia et en ces lieux nous sommes Nakamas avant tout ! Et de plus je ne sais pas pourquoi mais quand je t'ai aperçu pour la première fois, tu as dégagé une aura particulière. Je ne sais pas si c'est mon instinct animal mais je pense que nous devrions être amis.

Il s'arrêta de parler quelques instants et sourit à Moïra. Le cuisinier leurs servis leurs plats. Le Panda pris un bol de Ramen et le mis sur sa tête. Il monta alors sur le banc avec les pattes de devant et enfin grimpa sur la table. Il pris les baguette dans une main et manga dans l'autre bol de ramen. Il était donc sur un bras la tête à l'envers un bol de ramen sur le crâne en train de manger sans un autre bol. Il continua à parler à Moïra entre deux boucher et changement de bras.

Pour faire simple, scrunch, aussi loin que je me souvienne, j'ai vécu avec des humains. Lors des deux première années de ma vie, à ce qu'on m'a raconté. Scrunch. J'ai vécu avec mon père adoptif Sid, un marchand qui m'a éduqué comme son propre fils ... humain. Scrunch. Puis son frère Bibi. J'ai donc appris à parler, marcher et tous ce qui fait d'un humain un humain comme un enfant humain, sauf que j'étais un Panda. Ensuite, j'étais un peu seul durant quelques années puis j'ai rencontré Léo qui a fini mon éducation, scrunch. Notamment mon sens de la justice et la galanterie. Ce qui explique ta seconde question.

La Panda avait fini son premier bol de Ramen. Il posa les deux bols sur la table. Il descendit alors sur le banc marchant sur les pattes avant sur la longueur du banc. Mais arrivé en bout gauche du banc, l'inévitable arriva. Le banc se déséquilibra et la chute fut inévitable. La tête la première sur le sol. Le Panda était ridicule.

Ouille ! Il se redressa, remis le banc en place et regarda Moïra dans la blanc des yeux et pris un visage grave.

Je vais être honnête avec toi. Il faut que tu connaisses mon passé. Ce ne serai pas juste de te demander quoi que ce soit sur ton passé si tu ne connais pas tout les mien. Voilà un lettre adressée à Tanio. Je pense que tu devrais comprendre ma situation après l'avoir lu.

Il pris la lettre dans sa poche et la mit devant Moïra. En attendant la fin de sa lecture, il but son thé et manga son bol de ramen.

Pour Tanio Miyazaki de Léonard Kabott.

Bonjour, Lieutenant Colonel Miyazaki. Je me présente Léonard Kabott, fils du sous-amiral Alan Kabott. Avec vous en ce moment il doit y avoir le Première classe Siid Da Panda. Si je vous ai écrit cette lettre c'est pour vous expliquer la situation dans lequel il est.

Vous connaissez surement son histoire. En parcourant son histoire, vous avez vu qu'il était responsable de la mort de deux personnes. Depuis ces incidents, Siid s'est rattrapé en sauvant de nombreuses vies. Bien entendu ces meurtres sont impardonnables et c'est un fardeau que mon cher panda traine avec lui tous les jours. N'ayant aucune notion entre le bien et le mal, j'ai, en le recueillant, essayé de lui inculquer les règles régissant la justice selon les idéaux marines que m'a enseigné mon père. Hélas, après avoir reçu la lettre de convocation à Marineford, j'ai réalisé que Siid ne resterait surement pas avec moi à Loguetown bien longtemps. Je vous demande donc de poursuivre l'enseignement de ce Panda. Il ne demande qu'à apprendre de vous. Et plus personnellement, veillez sur lui pour moi. Il a tendance à être une tête brulée et à prendre des risques inutiles. Il est mon meilleur ami et je suis sa seule famille. Je compte sur vous.

Amicalement Léo.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra O'Connell
Caporal
Caporal
avatar

Nbre de messages : 140
Inscrit le : 06/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
15/100  (15/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
43/400  (43/400)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Ven 29 Oct 2010, 20:40

"Mes excuses Caporal ! C'est vrai que ce n'est pas une façon dite normale de se comporter avec un supérieur. Mais pour ma défense, nous sommes sur le Mélodia et en ces lieux nous sommes Nakamas avant tout !"

Nakama... bien que ce fut un terme de pirate que Moïra ne pouvait s'empêcher d'aimer ce mot. Il représentait tant de belles choses, de la solidarité, de la loyauté, de la confiance...

"Et de plus je ne sais pas pourquoi mais quand je t'ai aperçu pour la première fois, tu as dégagé une aura particulière. Je ne sais pas si c'est mon instinct animal mais je pense que nous devrions être amis."

L'instinct? Oui l'instinct fessait devait surement régir une bonne partie de la vie de Siid. Âpres tout, bien que son attitude soit humaine, il était tout de même né animal. Mais un bon instinct pouvait il faire de bons amis? Quoi qu'il en soit elle ne voyait pour le moment aucune objection à s'essayer à cette amitié. Du moment que le panda ne fessait pas en sorte de se faire remarquer en mal avec toute cette.. convivialité.

Alors qu'elle réfléchissait ainsi à la réponse, le panda en question venait d'entreprendre une dangereuse acrobatie. Un bol sur la tête il avait grimpé sur la table en fessant le poirier. Comme il mangeait le second bol de nouilles dans cette position, Moïra ne put s'empêcher de sourire. C'était effectivement un "panda acrobate". Il continua la conversation tout en mangeant.

"Pour faire simple, scrunch, aussi loin que je me souvienne, j'ai vécu avec des humains. Lors des deux première années de ma vie, à ce qu'on m'a raconté. Scrunch. J'ai vécu avec mon père adoptif Sid, un marchand qui m'a éduqué comme son propre fils ... humain. Scrunch. Puis son frère Bibi. J'ai donc appris à parler, marcher et tous ce qui fait d'un humain un humain comme un enfant humain, sauf que j'étais un Panda. Ensuite, j'étais un peu seul durant quelques années puis j'ai rencontré Léo qui a fini mon éducation, scrunch. Notamment mon sens de la justice et la galanterie. Ce qui explique ta seconde question."

Moïra se retenait pour ne pas rire. Non que la conversation s'y soit prêté réellement mais le panda fessait tout pour ça. Après avoir bu une gorgée ou deux de thé, elle se déconcentra non sans mal sur ce qu'il venait de dire. Élevé comme un humain. C'était donc là le seul secret de Siid pour se tenir sur ses pattes, parler et rire comme n'importe quel homme l'aurait fait. C'était bien simple et elle ne put s'empêcher de penser que si tous les enfants étaient élevés avec de l'amour, les hommes seraient tous aussi "humains" que ce panda. Cette pensées lui arracha un soupir.

Mais elle n'eut pas le temps de méditer d'avantage là dessus. Ayant terminé le premier bol, son nakama avait effectué une autre pirouette. Mais celle ci se termina au sol. Il était tombé du banc. Alors qu'elle se précipitait pour le relever, il se redressa en lâchant un "ouille" et la fixa gravement.


"Tu t'es fait mal? on devrait aller voir si..."


Il n'avait pas attendu qu'elle termine et ne semblait de toutes façons pas avoir plus mal que ça.

"Je vais être honnête avec toi. Il faut que tu connaisses mon passé. Ce ne serai pas juste de te demander quoi que ce soit sur ton passé si tu ne connais pas tout les mien. Voilà un lettre adressée à Tanio. Je pense que tu devrais comprendre ma situation après l'avoir lu."

La jeune femme hésita un instant, interrogeant son camarade du regard. Que pouvait il y avoir dans cette lettre pour le lieutenant colonel qui pourrait l'intéresser elle? Et puis elle ne savait pas vraiment si elle avait le droit de lire ça.


*ma grande ne laisse pas la curiosité l'emporter... aller juste une lettre qu'est ce que ce peut faire... hum*

Elle n'hésita pas beaucoup plus longtemps et déplia le papier que le panda lui tendait.

****

"Pour Tanio Miyazaki de Léonard Kabott.

Bonjour, Lieutenant Colonel Miyazaki. Je me présente Léonard Kabott, fils du sous-amiral Alan Kabott. Avec vous en ce moment il doit y avoir le Première classe Siid Da Panda. Si je vous ai écrit cette lettre c'est pour vous expliquer la situation dans lequel il est.

Vous connaissez surement son histoire. En parcourant son histoire, vous avez vu qu'il était responsable de la mort de deux personnes. Depuis ces incidents, Siid s'est rattrapé en sauvant de nombreuses vies. Bien entendu ces meurtres sont impardonnables et c'est un fardeau que mon cher panda traine avec lui tous les jours. N'ayant aucune notion entre le bien et le mal, j'ai, en le recueillant, essayé de lui inculquer les règles régissant la justice selon les idéaux marines que m'a enseigné mon père. Hélas, après avoir reçu la lettre de convocation à Marineford, j'ai réalisé que Siid ne resterait surement pas avec moi à Loguetown bien longtemps. Je vous demande donc de poursuivre l'enseignement de ce Panda. Il ne demande qu'à apprendre de vous. Et plus personnellement, veillez sur lui pour moi. Il a tendance à être une tête brulée et à prendre des risques inutiles. Il est mon meilleur ami et je suis sa seule famille. Je compte sur vous.

Amicalement Léo."

****

La première chose qu'elle nota fut que ce "Léo" semblait connaitre leur supérieur, du moins assez pour lui demander un service de poids. Puis elle relit avec un peu plus de concentration.


*responsable de la mort de deux personne.. qu'est ce que cela peut bien vouloir dire...*

Le caporal releva la tête et fixa Siid d'un regard inquiet. Elle ne savait que trop bien le poids de ce genre de fardeau et se demandait si le panda pourrait supporter ça longtemps sans perdre cet entrain qui lui allait si bien. Comme elle était restée debout pour lire la lettre, elle se rassit. Posant la lettre devant elle sur la table elle appuya ses coudes sur la table et croisa ses doigts, comme pour chercher une idée. Elle ne savait pas vraiment comment démarrer la phrase qui lui brulait les lèvres. Alors elle fit comme toujours. Elle ferma les yeux, inspira profondément et se lança.

"Tu sais..."

*voila je bloque... aller ma fille*

"... tu sais cette homme, ce Léo. Il doit beaucoup tenir à toi pour adresser ce genre de lettre à un gradé. Je.. je ne te demanderais pas de m'expliquer ce dont il parle si tu ne veux pas me l'expliquer. Je peux seulement te dire que je crois pouvoir comprendre ce que tu peux ressentir pour ces personnes qui sont mortes. Là non plus je ne te demande pas de me croire. Juste de.. si tu as toujours envie d'être..."


Ce mot était un peu dur à dire, mais il vint tout seul comme elle repensait au sourire de Miku et aux cabrioles du panda.

"... un ami, alors saches que tu peux me parler de ça si ça devient trop lourd pour toi."

Elle lui sourit autant qu'elle le pouvait en cet instant. Elle comprenait mieux d'où venait tant de fougue et d'énergie. Elle aussi avait tenté de cacher son dur passé sous des airs de femme enjouée et pleine de vie. C'était sans doute un masque dans son cas à lui aussi. Il était souvent plus facile d'user de ce genre de ruse que de devoir affronter le regard et les question des autres. Néanmoins la mot "nakama" et toute sa signification raisonnait encore dans l'esprit de la jeune femme et elle eu envie de mettre à son tour une carte sur la table. Après tout il venait de le lui dire non? "Ce ne serai pas juste de te demander quoi que ce soit sur ton passé si tu ne connais pas tout les détails du mien."

"Siid?"

Elle regardait son compagnon avait un air qui se voulait le moins grave possible mais elle avait toujours été mauvaise comédienne.

"Que dirais tu si je te disais que j'ai moi aussi des morts sur la conscience? Que deux hommes auxquels je tenais sont morts pas ma faute et que c'est un poid que personne ne peut décrocher de mes épaules à ma place. Moi même ne se sait pas si j'y arriverais un jour. C'est... "

Et elle ne pu s'empêcher de poser cette question un peu naïve.

"Est ce que c'est ton instinct qui t'a guidé vers moi pour engager cette conversation là?"

Presque instantanément, elle se sentit ridicule et se cru obligée de s'excuser.

"Excuse moi, c'est l'instinct du scientifique qui revient à l'assaut."

A cet instant précis, sans qu'elle ne sache pourquoi, elle sentit ses yeux la bruler et sans qu'elle ai put faire quoi que ce soit, la jeune femme se mit à pleurer. Cela fessait deux fois aujourd'hui qu'elle abordait ce sujet délicat. La fatigue aidant et cette pirouette verbale ridicule avait finit par la faire craquer. Elle enfouit sa tête dans ses bras, croisés sur la table. Elle avait en tête les paroles de sa mère, comme quoi elle n'était pas responsable, mais au contraire, la première victime de Dogdan. Mais elle savait pertinemment que si elle avait été moins naïve il n'aurait jamais eu autant de pouvoir sur son ile. Elle pleurait à chaudes larmes maintenant et bien qu'elle eu envie de s'arrêter et de faire comme si de rien n'était, elle n'y arrivait pas. Il y avait trop de choses qu'elle gardait enfouies depuis trop de temps et qui devaient sortir ou elle finirait par exploser.

*t'es vraiment trop faible.. idiote...*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siid Da' Panda
.ø. Modérateur .ø.
Première Classe
.ø. Modérateur .ø.Première Classe
avatar

Nbre de messages : 288
Equipage : The Sentence
Inscrit le : 02/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
12/100  (12/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
31/200  (31/200)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Sam 30 Oct 2010, 19:03

Moïra lut la lettre à plusieurs reprise. Elle avait l'air inquiète de certaines choses qui y était inscrites. Aurait-elle peur pour sa vie en vivant avec Panda ? Non, elle avait plus l'air inquiète du bien-être de son Nakama avec un tel fardeau. Cette apathie était rare. Surtout pour un sujet comme être responsable de la mort d'être humain. Une fois assise et après quelques minutes de réflexion, elle vint à rompre le silence.

Tu sais...cette homme, ce Léo. Il doit beaucoup tenir à toi pour adresser ce genre de lettre à un gradé. Je.. je ne te demanderais pas de m'expliquer ce dont il parle si tu ne veux pas me l'expliquer. Je peux seulement te dire que je crois pouvoir comprendre ce que tu peux ressentir pour ces personnes qui sont mortes. Là non plus je ne te demande pas de me croire. Juste de.. si tu as toujours envie d'être..... un ami, alors saches que tu peux me parler de ça si ça devient trop lourd pour toi.

Siid se mis à sourire également face à Moïra. Sa réaction était touchante. Mais dire qu'elle comprenait cette sensation ? Moïra une ancienne assassin ? Comme Panda ? Non, ces mots " Responsable de la morts de". C'était clair elle se sentait responsable de la mort de certaine personne. Elle ne portait pas le même fardeau que le Panda. Selon les enseignements de Léo il avait admis une chose : " Si tu ne porte pas la Hache, tu n'es pas le bourreau. " Siid était le bourreau et Moïra, elle pensait l'air à tord. Malgré la gentillesse dont elle avait fait preuve, elle ne comprenait pas exactement le poids que portait Siid sur ses épaules. De plus, elle se faisait inutilement souffrir. Et la suite de la conversation allait confirmer cette hypothèse.

Siid?Que dirais tu si je te disais que j'ai moi aussi des morts sur la conscience? Que deux hommes auxquels je tenais sont morts pas ma faute et que c'est un poid que personne ne peut décrocher de mes épaules à ma place. Moi même ne se sait pas si j'y arriverais un jour. Est ce que c'est ton instinct qui t'a guidé vers moi pour engager cette conversation là? Excuse moi, c'est l'instinct du scientifique qui revient à l'assaut.

Moïra se mis alors à pleurer. Le visage entre les bras posés sur la table, on entendait les petits gémissement classique d'une crise de larme libératrice.

"- Ah Bien ! Bravo le Panda ! Tu as réussi à la faire pleurer la pauvre !
"- Occupes toi de tes tartes Monsieur Sandwich !

Le Panda se mit debout les bras croisés, un sourire satisfait au lèvres et l'air sur de lui.

Pleure Moïra, ça fait du bien. Surtout quand c'est toi qui t'inflige de la peine. Je vais répondre à ta question. Mon instinct en te voyant m'a simplement fait comprendre que tu n'étais pas quelqu'un de banal, que tu étais quelqu'un avec qui j'avais quelque chose à accomplir. J'ai entamé cette conversation pour te montrer que je voulais être honnête avec toi, que je te raconte tout. Même ce qui pourrait t'éloigner de moi. Grâce à cela j'ai compris pourquoi je me suis dirigé vers toi. Parce que tu portes un fardeau que tu ne devrais pas. Léo m'a donné un enseignement qui devrait t'être utile. " Si tu ne porte pas la Hache, tu n'es pas le bourreau. " Moi je suis ce bourreau. J'ai moi même tuer deux personnes plus ou moins innocentes. Depuis je vis avec, j'expie ma faute en servant la justice et c'est un moteur pour avancer. Dans ton cas, sans connaitre l'histoire, tu n'es pas le bourreau. Tu es peut être le forgeron qui à fait la Hache mais ce n'est pas toi qui porte le coup fatal. Tu n'es donc pas responsable de la mort de ces deux personnes. J'en suis certain que tu es autant une victime que ceux qui sont morts. Le seul responsable est la personne qui à volontairement tué ces personnes. S'il te plait rend moi service, ne t'inflige pas de douleurs inutiles. Par respect pour ceux qui porte un poids trop lourd pour eux. Ce Navire est plein d'âme en souffrance à cause de leurs passés, ça se sens. La haine que tu éprouves envers toi n'a pas de raison d'être. Cette haine doit être diriger sur celui qui t'inflige cette peine. Mais attention tout de même la vengeance est un poison qui ronge les gens de l'intérieur ... C'est encore du Léo ça !

Le Panda recommença alors ses pitreries, il marcha sur les mains jusqu'à la porte de la cuisine.

Aller hop ! On séche ces larmes, on sourit et on va profiter de ce beau temps. Poursuivons cette conversation sur le pont !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra O'Connell
Caporal
Caporal
avatar

Nbre de messages : 140
Inscrit le : 06/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
15/100  (15/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
43/400  (43/400)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Dim 31 Oct 2010, 10:17

"Ah Bien ! Bravo le Panda ! Tu as réussi à la faire pleurer la pauvre !"

Et en plus de s'effondrer de cette lamentable manière, elle s'était remarquer par un cuistot. Parfait, ils étaient donc deux à savoir qu'elle était au bord de la dépression. Ou était le problème? Elle allait seulement devoir très probablement en rendre compte à un supérieur, si cet équipage avait été trié sur le volet, une dépressive à bord ça ferait tache. La jeune femme aurait très certainement droit à une série de cachets ou autres antidépresseurs, voir ils la laisseraient carrément à LogueTown.

"Occupes toi de tes tartes Monsieur Sandwich !"

Cette réplique de Siid amena un brin de lueur dans l'esprit de Moïra. Oui certes elle venait de se tourner en ridicule devant deux subalternes, mais il y avait bien pire comme tache sur un dossier. Et le panda ne semblait pas vraiment se préoccuper de ce détail. Mieux encore, il souriait encore. Il gardait cet entrain et cette bonne humeur qui irradiait la pièce malgré tout. Vraiment c'était quelqu'un d'étonnant, et au bon sens de la chose. Un peu penaude devant cette attitude, Moïra s'était redressée. Elle n'arrivait pas à arrêter les larmes mais au moins elle n'était plus avachie sur sa peine.

"Pleure Moïra, ça fait du bien. Surtout quand c'est toi qui t'inflige de la peine."

Le caporale n'avait pas vraiment besoin qu'on l'y encourage mais elle appréciait qu'il ne tente pas de l'en dissuader. Elle n'aurait de toutes façons pas pu.

"Je vais répondre à ta question. Mon instinct en te voyant m'a simplement fait comprendre que tu n'étais pas quelqu'un de banal, que tu étais quelqu'un avec qui j'avais quelque chose à accomplir. J'ai entamé cette conversation pour te montrer que je voulais être honnête avec toi, que je te raconte tout. Même ce qui pourrait t'éloigner de moi. Grâce à cela j'ai compris pourquoi je me suis dirigé vers toi. Parce que tu portes un fardeau que tu ne devrais pas. Léo m'a donné un enseignement qui devrait t'être utile. " Si tu ne porte pas la Hache, tu n'es pas le bourreau. " Moi je suis ce bourreau. J'ai moi même tuer deux personnes plus ou moins innocentes. Depuis je vis avec, j'expie ma faute en servant la justice et c'est un moteur pour avancer. Dans ton cas, sans connaitre l'histoire, tu n'es pas le bourreau. Tu es peut être le forgeron qui à fait la Hache mais ce n'est pas toi qui porte le coup fatal. Tu n'es donc pas responsable de la mort de ces deux personnes. J'en suis certain que tu es autant une victime que ceux qui sont morts. Le seul responsable est la personne qui à volontairement tué ces personnes."


*la hache.. le bourreau... en voila une métaphore intéressante... snif....décidément il est... surprenant*

"S'il te plait rend moi service, ne t'inflige pas de douleurs inutiles. Par respect pour ceux qui porte un poids trop lourd pour eux. Ce Navire est plein d'âme en souffrance à cause de leurs passés, ça se sens. La haine que tu éprouves envers toi n'a pas de raison d'être. Cette haine doit être diriger sur celui qui t'inflige cette peine. Mais attention tout de même la vengeance est un poison qui ronge les gens de l'intérieur ... C'est encore du Léo ça !"

Diriger sa haine vers celui qui lui avait enlevé ses rêves en même temps que la moiter de sa famille. Oui ça elle le fessait déjà. Mais comment ne pas se sentir responsable de leur mort? Son père serait sans doute mort de toutes façons si le village s'était rebellé contre la domination des pirates de Dogdan. De ça, elle avait réussit à s'en convaincre. Mais Mogël? Aurait il prit tant de risque pour protéger une simple villageoise? Et serait il venu lui? Le gouvernement aurait il eu vent de cette histoire de toutes manière si elle n'avait pas écrit à son frère? Sans doute pas. Ils seraient encore esclaves de ce maudit pirate, qu'il ai choisit un autre pigeon pour lui donner du pouvoir sur l'ile plutôt que de l'épouser elle, et le résultat aurait été diffèrent. Elle aurait certes perdu son père, mais pas son frère. Et ça qu'elle soit resté l'esclave de cet homme ou non, ça n'avait pas de prix. Alors non, cette douleur n'était pas inutile.

"Aller hop ! On sèche ces larmes, on sourit et on va profiter de ce beau temps. Poursuivons cette conversation sur le pont !"

Les pitreries et la dernière phrase de son compagnon s'étaient perdues dans ces pensées moroses. Sans cesser de pleurer elle répondit d'une faible voix.


"Je ne suis pas d'accord avec toi. Je ne suis peut être que le forgeron, mais c'est moi qui ai placé la hache dans les mains de mon ennemis, et qui lui ai offert ses victimes. Quand à ma douleur... c'est ma punition pour avoir causé la mort de mon père et de mon jumeau. sans elle, j'aurai l'impression de les oublier un peu. C'est par respect pour eux, que je continue à m'infliger cette peine."

Elle essuya ses joues d'un revers de la main et se mit à tordre ses doigts entre eux en les fixant.

"Alors non, je ne pense vraiment pas que ce soit inutile. Pardonne moi cependant pour ce que tu considères être un manque de respect pour ceux qui portent un poids trop lourd pour eux et qui n'ont pas le choix. Bien que si oublier les victimes de cette hache que j'ai forgé, est ma seule option pour me libérer de ce poids, alors je te demanderais de considérer cette option comme nulle. Comment pourrais je me regarder en face si j'oublie ma propre famille. Et puis... venger ces deux hommes et poursuivre les rêves de mon frère sont les deux seules choses qui me pousse à me lever chaque matin. Si je perdait de vue l'un de ces objectifs, je ne suis pas sure de pouvoir tenir plus longtemps."

Elle fixa encore ses doigts en sanglotant quelques instants. Elle se sentait soulagée. Soulagée d'avoir parler. Soulagée aussi, car envahie par cette espèce de sensation étrange de vide qui s'installe quand on a pleuré tout le chagrin que l'on gardait enfermé. Elle pleurait toujours mais elle souriait. C'était en quelque sorte libérateur de s'être laissé aller comme ça. Et qu'on l'ai vu pleurer, et bien de toutes façons le lieutenant colonel devait savoir tout ce qu'il y a à savoir sur son passé via son dossier alors qu'il comprenne ou non, il savait forcement qu'il avait récupéré quelqu'un qui avait de fortes chances d'être sujet à des nervous breakdown. Là dessus tout le monde était d'accord, tout garder pour elle comme elle l'avait fait jusqu'à ce matin encore n'était pas la meilleurs chose à faire pour garder une bonne santé mentale. Il avait raison, il fallait qu'ils sortent un peu prendre l'air, mais pas dans cet état. Et puis elle avait bu son thé mais n'avait pas touché à ses nouilles. Elle avait toujours aussi faim mais ne se sentait pas de manger maintenant.

"Excusez moi, je n'ai même pas touché à ces sobas qui semblaient pourtant délicieuses. Je... vais abuser de votre temps encore un peu. Si vous pouviez me faire un sandwich, je mangerais plus tard. J'aimerais aussi profiter de l'évier pour me rafraichir un peu le visage"

Après s'être passé de l'eau sur les joues et le front, elle prit le sandwich et fit signe au panda qu'ils allaient effectivement sortir. Elle se forçait à sourire, mais es larmes auraient continué à couler si elle ne fessait un bel effort de concentration. Bien qu'elle se soit passé de l'eau fraiche pour effacer toutes traces de ce moment de faiblesse, elle avait encore les yeux bouffis et elle espérait ne croiser personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siid Da' Panda
.ø. Modérateur .ø.
Première Classe
.ø. Modérateur .ø.Première Classe
avatar

Nbre de messages : 288
Equipage : The Sentence
Inscrit le : 02/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
12/100  (12/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
31/200  (31/200)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Mar 02 Nov 2010, 05:14

Après s'être passé de l'eau sur la figure pour se rafraichir Moïra avait récupéré un sandwich et avait rejoint Siid dans le couloir. Le Panda marchait toujours sur les mains. Quand il regardait Moïra, il perdait souvent l'équilibre et se prenait des murs. Sans avoir trop l'air malin, ça avait le mérite d'essayer de faire rire sa Nakama. Siid s'en voulait d'avoir mis la peine sur le visage de Moïra, mais au moins après cette discussion, ils savaient aussi bien l'un que l'autre qu'après cette discussion, ils pouvaient se faire confiance.

Arrivant sur le pont, Siid se laissa tomber sur le dos, avant de vite se relever. Moïra était à quelques pas derrière lui, elle avais une expression de gène sur le visage. Le Panda jeta un coup d'œil au alentour. Il avait rarement vu autant de monde sur le pont et ce n'était pas forcement le bon moment pour Moïra. Il lui fallait du calme. Le panda pris quelques instants de réflexion. Un endroit calme ... Il en connaissait un. Le panda se retourna vers Moïra :

On va se mettre au calme ! Tu permets ?

Sans attendre sa réponse, Siid installa Moïra sur son dos, piqua un sprint vers le mat et entrepris l'ascension vers le poste de vigie.

Un conseil regarde pas en bas tant qu'on est pas dans le poste

Siid explosa de rire après cette remarque. Il savait bien que dans la plus part des cas quand on disait cela, la première chose que faisait la personne c'est de regarder en bas. Une fois en haut, il déposa délicatement Moïra au sol. Puis il s'allongea et regarda les nuages.

Tu sais Moïra, je m'excuse d'avoir insinuer que tu manquait de respect à certaines personnes. Je pense que je suis pas en droit de te dire quoi faire.


[HRP : Je sais c'est vachement court mais la suite dépend de la réponse de Moïra donc bon Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra O'Connell
Caporal
Caporal
avatar

Nbre de messages : 140
Inscrit le : 06/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
15/100  (15/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
43/400  (43/400)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Mar 02 Nov 2010, 11:05

[hrp : pas de soucis, ça me suffit pour rp derrière et puis j'ai pas fait bien plus long]

Comme ils avançaient dans le couloir, Siid ne cessait de faire le pitre. La jeune femme comprit bien qu'il tentait d'effacer toute trace de chagrin. Alors elle esquissa un sourire pour le remercier. Ils arrivaient en vue du bout du couloir et elle pouvait entendre le brouhaha des soldats qui s'affairaient à leurs taches sur le pont. San compagnon ne semblait pas l'avoir remarqué, trop occupé à tenter de lui arracher un sourire un peu plus franc. Il ne s'en rendit compte qu'une fois dehors, après s'être laissé tombé au sol dans une dernière tentative. Sans doute n'eut il aucun mal à comprendre qu'elle n'avait pas envie de se montrer ainsi, les yeux encore rouges et bouffis par les larmes.

"On va se mettre au calme ! Tu permets ?"


"Je..."


Il ne lui laissa pas le temps de répondre ni de protester. En quelques seconde elle se retrouva sur le dos du panda et celui avait déjà entreprit de regagner son poste de vigie. En cet instant précis, elle était incapable de dire un mot de plus. Elle avait toujours eu le vertige, et ça depuis que gamine elle avait tenté de grimper dans un arbre pour y rejoindre son frère qui y jouait les vigie justement. Ce jour là elle avait failli avoir un grave accident. Elle avait choisi la mauvaise branche pour prendre appui et cette dernière avait lâchée. Si Mogël ne l'avait pas rattrapée, elle aurait sans doute terminé ses jour dans un lit, sans pouvoir remarcher, voir pire.

"Un conseil regarde pas en bas tant qu'on est pas dans le poste"


*ça ça ne risque pas*


En effet, Moïra avait les yeux fermés. Elle ne voulait justement surtout pas être tentée de regarder plus bas. Elle attendit de sentir le sol sous ses pieds après qu'il l'ai reposée avant de les rouvrir. Ils étaient arrivés au poste de vigie. Siid s'allongea et, après avoir marqué une courte pause le regard fixé sur le ciel, il dit simplement :

"Tu sais Moïra, je m'excuse d'avoir insinuer que tu manquait de respect à certaines personnes. Je pense que je suis pas en droit de te dire quoi faire. "

Elle était un peu surprise de cette excuse qui n'avait pas vraiment de raison d'être à ses yeux. Elle vint s'asseoir à coté de lui, replia ses genoux contre sa poitrine et leva le regard à son tour. Elle se souvenait de ce jeu d'enfant où on s'allonge dans l'herbe pour regarder les nuages. Deviner à quelle silhouette animale les nuages ressemblent était un de ses passe temps favori à l'époque où... Elle prit une bonne inspiration, profitant de l'air bien frai pour chasser ça de sa tête. Surtout éviter de ressasser trop de souvenirs tant qu'elle n'était pas sure d'avoir laissé l'envie de pleurer derrière elle.


"Et bien saches que tu n'avais pas besoin de t'excuser. Je comprend ce que tu voulais dire par là. En revanche, non tu n'as pas à me dire quoi faire."

Et le fixa un moment, le mot qu'il avait prononcé tout à l'heure lui raisonnait encore en tête. Décidément ces première classe étaient pleins de bon sens.

"Néanmoins... j'accepte bien volontiers les conseils d'un nakama."

Elle regarda les nuages un moment, il y avait un lapin et un cheval. Elle baisa la tête, les larmes avaient recommencées à couler mais cette fois, c'était différents. De la même manière que ces souvenirs là était excellents souvenirs, remplis de joie et de bonheur, ces larmes là coulaient en silences, deux sillons chaud sur ses joues. elle ferma les yeux et sourit.


"Quand à cette lettre... cet homme, ce Léo c'est bien ça? Il est pour ainsi dire ta famille n'est ce pas? Alors il doit être ta motivation première pour aller de l'avant. Il est un peu trop tard pour moi, je ne changerais pas de voie. J'irais au bout du rêve de mon frère et je le... je nous vengerais. J'en ai décidé ainsi il y a trop longtemps. Mais toi..."

Elle rouvrit les yeux pour regarder son nakama avant de continuer.

"Toi tu peux encore prendre une meilleure voie je crois. Si tu crois en cet homme alors tu pourras aller de l'avant pour lui, pour qu'il soit fier de toi."


Elle lui souriait franchement à présent. Ces larmes silencieuses coulaient toujours mais elle souriait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siid Da' Panda
.ø. Modérateur .ø.
Première Classe
.ø. Modérateur .ø.Première Classe
avatar

Nbre de messages : 288
Equipage : The Sentence
Inscrit le : 02/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
12/100  (12/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
31/200  (31/200)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Mer 03 Nov 2010, 16:00

Tranquillement installé, le Panda fixait les nuages. *Celui-ci c'est un dragon. Et celui-là c'est un chevalier Panda ! Il va lui faire sa féte si il degage pas vite fait ! Trop tard Hahaha !*

"Et bien saches que tu n'avais pas besoin de t'excuser. Je comprend ce que tu voulais dire par là. En revanche, non tu n'as pas à me dire quoi faire. Néanmoins... j'accepte bien volontiers les conseils d'un nakama."

Parfait.

Sa nakama ne semblait pas avoir entendu. Ce n'était pas bien grave. Ils étaient bien là. Seuls. Au calme. En train de regarder les nuages. Un profond sentiment de bien être avait envahis le corps et l'esprit du Panda. Ce navire était décidément une bénédiction. Ryuu puis Tanio et maintenant Moïra. Chacune de ces personnalités différentes avaient fait beaucoup de bien au Panda. Il ne se sentait plus seul. Lèo allait lui manquer, certes, c'était inévitable, mais au moins le Panda se sentait bien avec ces nouveaux compagnons de route.

"Quand à cette lettre... cet homme, ce Léo c'est bien ça? Il est pour ainsi dire ta famille n'est ce pas? Alors il doit être ta motivation première pour aller de l'avant. Il est un peu trop tard pour moi, je ne changerais pas de voie. J'irais au bout du rêve de mon frère et je le... je nous vengerais. J'en ai décidé ainsi il y a trop longtemps. Mais toi...Toi tu peux encore prendre une meilleure voie je crois. Si tu crois en cet homme alors tu pourras aller de l'avant pour lui, pour qu'il soit fier de toi."

Comptes sur moi Moïra. Je te le promet, comme je lui ai fait la promesse de suivre ses enseignements.

Un long silence s'installa. Les deux camarade profitaient de la situation. Ils pouvaient maintenant avoir une confiance aveugle l'un envers l'autre. Panda avait bien ressentis que Moïra était spéciale. Son instinct ne l'avais encore une fois pas trahis. Les liens que le Panda était en train de tisser avec la belle brune était des liens d'amitié presque fraternel. Il se fit la promesse de veiller sur elle. D'être là en cas de besoin. Elle lui rendrait certainement l'appareil.

Le silence se poursuivait. Mais le Panda n'était pas gêné de ce silence. Il réfléchissait à autre chose. Moïra avait des capacités non ? Pourquoi ne pas en profiter ?

Dis Moïra. Tu es chimiste c'est ça ? Ça veux dire que tu sais faire pas mal de chose avec des produits. Si je te dis que j'aimerais certaine chose pour m'améliorer en combat. On pourrait travailler dessus ?

Le Panda savait que la réponse serait probablement positive et qu'elle allait entrainer foule de questions. Il pris les devant.

Tu vois j'aimerais que tu améliores mes gants. Pour le moment ce sont des simples gants qui protègent mes pattes. Le premier soir après notre rencontre à MarineFord, Ryuu et moi, nous avons fait un combat d'entrainement. Je ne sais pas si tu as vu Ryuu combattre, il est comme moi, il utilise ses poings et des gants. Et bien ses gants sont spéciaux. Je ne sais comment, ils propulsent espèce de champs de force qui permet a Ryuu d'augmenter sa puissance de frappe. Donc pour moi, comme je suis assez kamikaze, j'avais pensé à des gants explosifs. Mais je ne sais pas si c'est possible.

Le Panda fixa cette fois ci la chimiste et était très content d'apprendre de nouvelles choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra O'Connell
Caporal
Caporal
avatar

Nbre de messages : 140
Inscrit le : 06/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
15/100  (15/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
43/400  (43/400)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Mer 03 Nov 2010, 22:55

Siid n'avait pas tardé à répondre à la jeune femme. Il semblait déterminé.

"Comptes sur moi Moïra. Je te le promet, comme je lui ai fait la promesse de suivre ses enseignements."

Cette réaction remplit le cœur de la jeune femme d'une joie immense. Si elle savait qu'elle ne pourrait plus quitter ce chemin sanglant qu'elle s'était tracé, lui au moins il allait peut être pouvoir l'éviter. Et lui, il faisait désormais partit des gens qu'elle ne voulait pas voir souffrir. Il y avait eu peu de gens auxquels elle s'était vraiment attaché depuis cette époque. Mais en quelques heures elle venait de croiser deux personnes merveilleuses. Et elle sentait que ces deux êtres allaient avoir une grande place dans sa vie les mois qui allaient suivre. Non pas qu'ils seraient dans le même équipage. Non c'était plus que ça. Deux petits mots lui revenaient en tête.


*amies... nakamas... oui ma grande.. tu commence à te sociabiliser... ce sont des gens bien...*

Elle regardait de nouveau les nuages. Miku et Siid semblaient être exactement ça... des amis... ce qui lui avait manqué ces dernières années. Son compagnon la tira de ses rêveries.

"Dis Moïra. Tu es chimiste c'est ça ? Ça veux dire que tu sais faire pas mal de chose avec des produits. Si je te dis que j'aimerais certaine chose pour m'améliorer en combat. On pourrait travailler dessus ?"

Ce n'était pas vraiment surprenant, mais la jeune femme ne s'attendait pas vraiment à ce que la conversation dévie là dessus. S'améliorer en combat, s'était ce qu'elle essayait de faire elle aussi. Il y avait plusieurs moyens pour s'améliorer, elle n'était pas sure de pouvoir aider Siid avec ses capacités. Mais il détailla son idée.

"Tu vois j'aimerais que tu améliores mes gants. Pour le moment ce sont des simples gants qui protègent mes pattes. Le premier soir après notre rencontre à MarineFord, Ryuu et moi, nous avons fait un combat d'entrainement. Je ne sais pas si tu as vu Ryuu combattre, il est comme moi, il utilise ses poings et des gants. Et bien ses gants sont spéciaux. Je ne sais comment, ils propulsent espèce de champs de force qui permet a Ryuu d'augmenter sa puissance de frappe. Donc pour moi, comme je suis assez kamikaze, j'avais pensé à des gants explosifs. Mais je ne sais pas si c'est possible."


Les gants de Ryuu. C'était donc pour ça qu'il les voulait l'autre soir contre ce roi des mers. Néanmoins elle ne voyait pas vraiment comment il pouvait manier quelque champ de force avec de simples gants. Quand à l'idée de Siid... Des gants explosifs. Comment allait elle pouvoir faire ça.


"J'ai du mal à visualiser cette histoire de champ de force. Cependant je veux bien essayer de travailler sur une amélioration pour tes gants."

Elle marqua une pause, le menton appuyé sur une main, les yeux posés sur les planches à ses pieds. Elle cherchait une idée. Elle parlait à voix haute mais c'était surtout un monologue.

"Des gants explosifs hein? Voyons... avec.. non ça n'irait pas... utiliser la poudre? non trop dangereux et puis il faudrait y mettre.. le feu!"

Elle venait de se redresser d'un bond. Une idée venait de germer dans son esprit. Et tapant un poing dans sa main, elle s'écria :

"Ça y est, j'ai trouvé! Du phosphore... le phosphore s'enflamme à l'air libre! Mais bien sur pourquoi n'y ai je pas pensé plus tôt, c'est pourtant évident. Comme pour les tours de magie, pour le public c'est une combustion spontanée, mais c'est dut à l'évaporation d'un liquide phosphoré. C'est le déclencheur qu'il me manquait!"


Et de joie, sans réfléchir elle se jeta dans les bras de son compagnon. Elle se reprit cependant assez vite et recula vivement tout en rougissant. Moïra ne se laissa pourtant pas aller, elle se mit à faire les cent pas dans le poste de vigie. Elle bafouilla quelques mots d'excuses inaudibles à l'attention du panda puis se mit à marmonner.

"Du phosphore, bien sur. Mais comment l'utiliser concrètement... Voyons... une poudre, non trop volatile et on ne contrôlerait pas la combustion... Un liquide peut être maintenu dans un récipient étanche sans oxygène, et libéré quand on veut l'utiliser. Non il faudrait un temps d'attente, que le liquide s'évapore.. ou alors très concentré, en saturation peut être..."

Elle se retourna brusquement vers le panda et avec le regard pétillant d'une petite fille à qui on a promis un nouveau jouet, elle annonça :

"Siid il faut redescendre! Je vais aller bosser sur ça à l'instant. Tu es formidable, cette idée.. ces gants, sans ça je ne sait pas si j'y aurait pensé toute seule. Vite il faut aller bosser ça avant d'oublier."

Elle trépignait d'impatience. Bien sur, Siid n'avait rien dit concernant le phosphore ou quoi que ce soit, cependant par un effet de suite d'idées plus ou moins logique, elle avait trouvé la pièce manquante dans le puzzle qu'elle avait entamé et rien ne la mettait plus en joie. Elle avait complètement chassé les évènements de la cafeteria de son esprit et se concentrait à présent sur le travail qui l'attendait




[hrp : plus que Siid je tiens à remercier l'épisode 4 de la saison 3 de The mentalist que j'ai regardé ce matin et sans lequel je n'aurais pas eu l'idée du liquide phosphoré non plus ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siid Da' Panda
.ø. Modérateur .ø.
Première Classe
.ø. Modérateur .ø.Première Classe
avatar

Nbre de messages : 288
Equipage : The Sentence
Inscrit le : 02/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
12/100  (12/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
31/200  (31/200)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Mar 09 Nov 2010, 00:06

Toujours allonger, le panda cherchait à comprendre ce que baragouiner Moïra.

"Des gants explosifs hein? Voyons... avec.. non ça n'irait pas... utiliser la poudre? non trop dangereux et puis il faudrait y mettre.. le feu!"

Jusque là ça va ... De la poudre ... C'est vrai que c'était assez risqué. Un souvenir de Logue Town. Une malheureuse histoire de poudre à canon de de cigarette ... Le Panda chassait les images de cet accident. Le Panda se releva Moïra semblait perdu dans ses idées. Siid regardait l'horizon. On distinguait une petite archipel d'iles. East Blue était une mer accueillante et calme.
Il ne faudrait plus longtemps à l'équipage pour rejoindre Logue Town et Léo.

"Du phosphore, bien sur. Mais comment l'utiliser concrètement... Voyons... une poudre, non trop volatile et on ne contrôlerait pas la combustion... Un liquide peut être maintenu dans un récipient étanche sans oxygène, et libéré quand on veut l'utiliser. Non il faudrait un temps d'attente, que le liquide s'évapore.. ou alors très concentré, en saturation peut être..."

Là le panda était complétement largué ... Pas bien grave, il allait poser une multitude de questions à Moïra ! Il fallait qu'il sache comment ça marche. Le Panda ne voulait pas d'équipement qu'il ne comprend pas ! Sa nakama se retourna vers Siid brusquement. Ses yeux étaient malicieux comme si son coté de sale gamine venait de trouver une nouvelle bêtise pour embêter son grand frère.

"Siid il faut redescendre! Je vais aller bosser sur ça à l'instant. Tu es formidable, cette idée.. ces gants, sans ça je ne sait pas si j'y aurait pensé toute seule. Vite il faut aller bosser ça avant d'oublier."

Hein ?! Euh ... Oket !

Siid installa sa nouvelle amie sur son dos, lui fit signe de s'accrocher et de fermer les yeux. Ils descendirent têtes en bas le long du mat et à mi-hauteur, PANDA JUMP. Les deux compères atterrirent lourdement sur le pont. Le panda déposa Moïra au sol et se mis à la tirer vers le laboratoire. Cette fois elle ne trainait pas derrière Siid, elle l'accompagnait d'un pas décidé. Arrivés devant le Laboratoire, le panda poussa la porte puis Moïra à l'intérieur.

Alors ? On fait quoi ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra O'Connell
Caporal
Caporal
avatar

Nbre de messages : 140
Inscrit le : 06/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
15/100  (15/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
43/400  (43/400)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Mar 09 Nov 2010, 14:38

Comme ils redescendaient du poste de vigie, Moïra avaient de nouveau fermé les yeux et s'était crispée. Et lorsque que le panda bondit du mat pour rejoindre le pont, elle laissa échapper un cri d'effrois. Cependant, arrivée sur le sol, elle avait déjà oublié ses frayeurs et se dirigeait avec hâte vers le laboratoire, accompagnée par son ami noir et blanc. En arrivant devant le laboratoire, elle profita de l'entrain dont Siid fessait preuve pour se précipiter à l'intérieur.

"Alors ? On fait quoi ?"


Elle ne fit pas attention à cette question. En fait elle était tellement plongée dans la préparation de ses nouveaux test, qu'elle en avait presque oublié son compagnon. La jeune femme avait sortit tout le matériel nécessaire et cherchait les composants dont elle avait besoin. C'est seulement en fessant un eigneme aller-retours d'un placard à la paillasse qu'elle se cogna dans le première classe et s'interrompit, comme surprise de le trouver là avant de se rappeler le pourquoi de sa présence.


"Excuse moi Siid.. je.. j'étais déjà plongée dans cette recherche..."

Elle scruta la pièce du regard et indiqua une chaise à son ami. Autant elle, elle pouvait bosser debout, elle devait, bosser debout. Non seulement pour une question de concentration, mais aussi qu'elle avait besoin de faire de nombreux aller-retours et assise c'était peu pratique. Elle se replongea donc dans dans son travail. Elle prit néanmoins soin de répondre à la question de Siid, sans s'interrompre pour autant.

"Ce qu'on va faire.... hum.. bonne question. On peut commencer par créer cette solution phosphorée saturée. Ensuite on va vérifier si ça peut fonctionner. Et pour finir, si c'est concluant, on va essayer d'adapter ça sur tes gants et mon sabre."

La jeune femme était plongée dans ses manipulations. Mesures. Pesées. Mélanges. Test. Car elle eu tôt fait de terminer la solution en question et s'apprêtait à vérifier son idée. Bien sur, elle savait déjà que la feuille sur laquelle elle avait versée le mélange allait prendre feu. Mais toute la question était de savoir comment doser le timing. Elle alla se poser derrière Siid et lui expliqua ce qu'elle était en train de faire.

"Tu vois, j'ai versé de ce mélange sur ce papier. Avec l'évaporation du solvant, autrement dit du liquide ayant servit au mélange, le phosphore va se retrouver à l'air libre. Et en contact avec assez d'oxygène, il va faire s'enflammer le papier. C'est le principe de ces tours de magie où on fait mine d'allumer une bougie avec la seule force de son esprit. Normalement... ça devrait plus tarder..."

Effectivement la feuille prit feu. Mais c'était encore trop impreci. Moïra revint à la paillasse, la mine dépitée.

"Zut... il faudrait peu être tenter un autre solvant... Oui c'est sans doute la clef du problème."

Une fois qu'elle aurait trouver le moyen de doser le timing de l'embrasement, elle pourrait l'utiliser avec un réactif. Le choix serait alors vaste. Explosion, réactions dégageant des gaz à effets diverses et variés... Elle pourrait adapter cette technique à son grès.

"Mais bon sang je ne comprend même pas pourquoi je n'y avait pas pensé plus tôt. J'ai perdu un temps fou en cherchant d'autres idées."

Elle s'affairait de nouveau, recommençant encore et encore, brulant moult et moult feuilles de papier. Cependant il y avait un problème. La solution phosphorée était certes pratique à faire couler le long d'une lame par exemple, mais comment en enduire des gants et en contrôler l'évaporation et la combustion dans ce cas?

*.. en utilisant de petites capsules au bout des doigts.. non c'est un coup à crever une capsule par accident et se bruler les mains... en s'enduisant les mains avant le combat.. non encore ce problème de timing...*

Elle allait devoir trouver une autre méthode adaptable à Siid. Méthode qui lui vint naturellement et simplement à l'esprit, dans la même suite logique que le reste. Sans cesser de peaufiner son mélange qu'elle pourrait utiliser elle, elle exposa son idée.

"Tu ne pourras pas te servir d'une solution avec tes gants. Il faut exploiter cette idée dans une autre direction. J'ai bien une solution qui pourrait te convenir. Il faudra être rapide, précis et ne pas avoir froid aux yeux. Y a des risques de te foutre le feu au bras, voir de te faire sauter avec si tu te plantes."

Cette fois, elle s'était arrêtée et fixait son compagnon avec un air grave.

"Siid... sais tu claquer des doigts et pourrais tu le faire aisément avec tes gants? "

La solution était bien plus simple que ce qu'elle aurait cru. En attendant la repose de son camarade, elle jeta un œil à la petite boite en carton qui trônait sur la paillasse.

*tu es vraiment trop nulle ma fille.. ça a toujours ete devant toi et ça ne t'es jamais venu à l'esprit.. toujours à chercher la complication là où il n'y en a pas...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siid Da' Panda
.ø. Modérateur .ø.
Première Classe
.ø. Modérateur .ø.Première Classe
avatar

Nbre de messages : 288
Equipage : The Sentence
Inscrit le : 02/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
12/100  (12/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
31/200  (31/200)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Mer 10 Nov 2010, 00:44

Moïra semblait vraiment aspirée par son travail. Une fois dans le laboratoire sa nakama avait totalement oublier la présence du panda. Il fallut un petit choc physique pour remettre ses idées droites. Elle venait de rentrer dans le Panda sans trop faire attention.

"Excuse moi Siid.. je.. j'étais déjà plongée dans cette recherche..."

Elle indiqua une chaise. Le panda pris place tranquillement en observant chaque fait et geste de la scientifique. En plusieurs aller-retours et un petit moment pour percuter la question Moïra répondu à Siid tout en continuant à travailler.

"Ce qu'on va faire.... hum.. bonne question. On peut commencer par créer cette solution phosphorée saturée. Ensuite on va vérifier si ça peut fonctionner. Et pour finir, si c'est concluant, on va essayer d'adapter ça sur tes gants et mon sabre."

* Son sabre ? Tiens elle veux aussi faire de la " chimie de combat " avec son Sabre ? ... Je suis bête .. Évidemment qu'elle y a pensé avant toi !*

Après de multiples manipulations, Moïra pris une feuille de papier versa quelques gouttes de la solution qu'elle venait de créer et alla se placer derrière Siid pour observer et lui expliquer ce qu'il se passait.

"Tu vois, j'ai versé de ce mélange sur ce papier. Avec l'évaporation du solvant, autrement dit du liquide ayant servit au mélange, le phosphore va se retrouver à l'air libre. Et en contact avec assez d'oxygène, il va faire s'enflammer le papier. C'est le principe de ces tours de magie où on fait mine d'allumer une bougie avec la seule force de son esprit. Normalement... ça devrait plus tarder..."

*Comment ça "ils font mine ?" depuis quand les magiciens font pas vraiment de la magie !*

La feuille pris feu et se consuma totalement. Siid n'en revenait pas ses yeux ! Moïra était décidément "trop forte !". Pourtant elle avait pas l'air d'être en extase, comme Siid, devant son exploit. Bien au contraire elle semblait déçue.

"Zut... il faudrait peu être tenter un autre solvant... Oui c'est sans doute la clef du problème."

Il s'en suivis une véritable démonstration de magie de la chimie. Moïra en échangeant les solvants et en multipliant les expériences avait monté des choses exceptionnelles pour Siid, de l'explosion sans poudre à l'apparition de gaz coloré. Le panda était comme un gamin devant chacun des résultats, qu'ils soient bons ou mauvais pour la chimiste, pour lui c'était un spectacle des plus sympathique.

Après un certain temps Moïra se remis à parler au panda.

"Tu ne pourras pas te servir d'une solution avec tes gants. Il faut exploiter cette idée dans une autre direction. J'ai bien une solution qui pourrait te convenir. Il faudra être rapide, précis et ne pas avoir froid aux yeux. Y a des risques de te foutre le feu au bras, voir de te faire sauter avec si tu te plantes."

Comme si cela faisait peur à Siid ! Cette technique ne serai qu'a utiliser en cas d'urgence ! La botte secrète kamikaze dans le pire des cas. Moïra s'arrêta net et fixa son partenaire d'experience.

"Siid... sais tu claquer des doigts et pourrais tu le faire aisément avec tes gants? "

Siid se leva d'un bond. Aussi bien que sa chaise tomba à la renverse mais sans dégâts.

Bien sur ! C'est Léo qui m'a appris. Mais j'ai jamais vraiment essayer avec mes gants...

Il entreprit donc une démonstration. Dans un premier temps sans gants.

Roulements de tambours. Prise d'une posture ridiculement virile pour une démonstration de ce talent si bénin. Claquement de doigts. Auto-congratulations. Petit salut à son public inexistant.

Et le voilà qui enfile sa paire de gants.

Roulements de tambours. Même posture mais moins sur de lui. Une petite pression sur les épaules. Va-t-il réussir ? La pression est a son comble. Et bien OUI ! Claquement de doigts. Siid laissa exploser sa joie comme si il vennait de battre un record du monde ou de sauver une famille des flammes qui dévoraient leur maison. C'était risible mais aussi assez touchant.

Voilà ... Je peux ! Et maintenant ?

Il commença à fixer sa nakama avec un air inquiet. *Qu'est ce qu'elle me reserve maintenant ?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra O'Connell
Caporal
Caporal
avatar

Nbre de messages : 140
Inscrit le : 06/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
15/100  (15/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
43/400  (43/400)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Mer 10 Nov 2010, 15:29

En guise de réponse, le panda se livra à une démonstration. Tel un artiste il effectua un claquement de doigts magistral avec un ton solennel. La scène amusa beaucoup Moïra qui ne pu retenir un sourire. Il tenta ensuite de le refaire avec ses gants. cette fois, Moïra éclata littéralement de rire. Décidément il était assez doué pour faire d'actes banals tels que ce geste simple ou juste dévorer un plat de nouille, en spectacle garantissant le fou rire.

"Voilà ... Je peux ! Et maintenant ?"

Et maintenant, il allait falloir adapter ses fameux gants. Elle les lui retira et retourna à sa paillasse. Tout en commençant à travailler dessus, elle expliqua son idée.

"Tu sais comment fonctionne une allumette?"

Sans attendre la réponse elle commença à lui expliquer le principe et la manière dont elle comptait l'exploiter.

"Tu vois c'est le frottement entre deux surface dont a moins une recouverte d'une substance phosphorée. Ici on pourra fixer une couche sur les doigts. Il te suffira de claquer des doigts pour faire s'enflammer ta main. enfin tout ceci reste de la théorie."

Il fallait cependant tester différentes méthode pour "fixer" une surface phosphorée sur les gants. Il fallait aussi ignifuger une partie du gant afin d'éviter que Siid ne prenne feu en même temps que ses doigts. Elle allait bosser sur son sabre en même temps. Faire deux choses à la fois ne lui faisait pas vraiment peur.

"Je vais devoir plancher là dessus. Profite de la chaise si tu veux rester."

Après avoir lancer un dernier sourire à son compagnon, la jeune femme se plongea alors dans un mutisme quasi total en cherchant sur solution. Concentrée sur sa recherche, elle effectua moult tests. Nombreuses tentatives foireuses. Une fois la substance n'aderait pas au tissus et tombait à l'instant où on le frottait. Une autre fois, la couche était trop mince et l'embrasement ne durait pas plus de quelques secondes. La fois suivante, le tissus s'était enflammer à une telle vitesse qu'en quelques secondes il ne restait qu'un tas de cendres. Quand aux essais pour sa lame, elle abandonna bien vite l'idée de l'enflammer. Le métal chauffait trop vite et pour le moment elle n'avait pas les moyens de freiner cet effet négatif.
De nombreuses tentatives et des heures d'essais plus tard, elle trouva enfin la bonne technique pour transformer les gants de Siid en allumettes géantes. Il restait au panda à apprendre à gérer cette technique mais pour ça il lui faudrait quelques heures de pratique.


"Voila. Tu peux maintenant faire s'enflammer tes gants en un claquement de doigts. En revanche tu ne peux pas l'utiliser plus de trois ou quatre fois, la couche de réactif sera alors usée et il faudra la restaurer. Je suis dessolée, je n'ai pas encore de solution pour éviter ça."

Elle lui rendit ses gants avec un regard qui laissait paraitre toute la fierté qu'elle ressentait en cet instant.

"Oh.. et puis tu voulais quelque chose d'explosif non? Je vais chercher comment combiner tout ça. Pour le moment je m'excuse mais tu devras te contenter de ça. J'ai encore quelques détails à travailler pour améliorer mes propres techniques."

Comme pour faire une démonstration, elle empoigna son sabre qui se trouvait sur le poste de travail et versa le contenu d'une petite fiole sur le sol. Puis, après avoir fait signe à son ami de reculer, le caporal frotta la pointe de la lame sur le sol. Il se dégagea alors une étrange vapeur aux odeurs acres. En se bouchant le nez du bout des doigts elle expliqua le principe de cette réaction.

"C'est l'action du belange que j'ai bersé quand il entre en contact abec la substance sur ba labe. Certes c'est bas ce que je comptait obtenir cobbe résultat bais au boins y a un résultat"

Elle se précipita vers la fenêtre la plus proche pour l'ouvrir en grand. Il lui restait encore du boulot de ce coté là. En toussotant elle revint vers la paillasse et s'y appuya.

*a te croire plus maligne que tout le monde et faire deux trucs à la fois.. voila.. bravo ma grande...*

"J'aimerais jouer sur les effets de certaines effluves sur les terminaisons nerveuses. Tu vois il existe des gaz capables de ralentir les mouvements, d'autres peuvent baiser la vue ou l'ouie. C'est à ça que je veux arriver."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siid Da' Panda
.ø. Modérateur .ø.
Première Classe
.ø. Modérateur .ø.Première Classe
avatar

Nbre de messages : 288
Equipage : The Sentence
Inscrit le : 02/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
12/100  (12/100)
Fruit du Démon : Aucun
Expérience:
31/200  (31/200)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Ven 12 Nov 2010, 20:48

"Tu sais comment fonctionne une allumette?Tu vois c'est le frottement entre deux surface dont a moins une recouverte d'une substance phosphorée. Ici on pourra fixer une couche sur les doigts. Il te suffira de claquer des doigts pour faire s'enflammer ta main. enfin tout ceci reste de la théorie.Je vais devoir plancher là dessus. Profite de la chaise si tu veux rester."

Le panda l'écouta et posa de nouveaux ses fesses sur la chaise. *Des poings enflammés donc ... ça me donne des idées... Je vais vraiment finir par me battre comme dans un cirque. Les poings enflammés et une petite bouteille de Sake. Voilà de quoi faire de moi un bon cracheur de feu. Ça va en surprendre plus d'un en combat.*

Pendant que Siid était perdu dans ses pensées, Moïra, elle travaillait sur les gants. Mais son esprit semblait aussi ailleurs à un autre projet.

"Voila. Tu peux maintenant faire s'enflammer tes gants en un claquement de doigts. En revanche tu ne peux pas l'utiliser plus de trois ou quatre fois, la couche de réactif sera alors usée et il faudra la restaurer. Je suis dessolée, je n'ai pas encore de solution pour éviter ça."

Le panda sourit et fit un signe de la tête en remerciement.

"Oh.. et puis tu voulais quelque chose d'explosif non? Je vais chercher comment combiner tout ça. Pour le moment je m'excuse mais tu devras te contenter de ça. J'ai encore quelques détails à travailler pour améliorer mes propres techniques."

Elle se lança dans une démonstration. Après avoir versé le contenu d'une fiole au sol. Puis mis la pointe du sabre en contacte avec le produit. D'un coup un gaz puant sortis de la réaction. Moïra se précipita sur la fenêtre après avoir prononcer une phrase incompréhensible.

"J'aimerais jouer sur les effets de certaines effluves sur les terminaisons nerveuses. Tu vois il existe des gaz capables de ralentir les mouvements, d'autres peuvent baiser la vue ou l'ouïe. C'est à ça que je veux arriver."

Le panda attacha ses gants à sa ceinture et pris Moïra dans les bras.

Merci Nee-chan ! Je vais m'entrainer et te laisser bosser alors ! Bon courage !

Il se precipita alors sur la porte et couru dans la salle d'entrainement. Voilà deux nouvelles techniques PANDA FIRE HIT et PANDA FIRE SOUFFLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra O'Connell
Caporal
Caporal
avatar

Nbre de messages : 140
Inscrit le : 06/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
15/100  (15/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
43/400  (43/400)
MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   Sam 13 Nov 2010, 13:02

Moïra fut certes surprise que son compagnon la prenne dans ses bras de cette façon mais cela ressemblait bien au caractère du panda. Spontané.
En revanche elle ne s'attendait pas à cette phrase.

"Merci Nee-chan ! Je vais m'entrainer et te laisser bosser alors ! Bon courage !"

Elle resta comme figée alors qu'il sortait de la pièce.


*Nee-chan...*

Il y avait tellement longtemps que personne ne l'avait appelé comme ça. Même avant qu'elle ne rejoigne la marine, même avant cette nuit où.. avant le massacre, avant l'arrivée de Dogdan... Olëan ne l'avait quasiment jamais appelée ainsi. Elle avait toujours voulut être trop maternelle envers son petit frère et il le lui avait assez mal rendu. Sans doute l'avait il mal vécu. Et là, sur ce navire, ce première classe a qui elle venait de rendre service venait de l'appeler "nee-chan".

"De... de rien."

Et bien qu'il soit déjà sortit depuis longtemps, elle avait accompagné sa phrase d'un petit signe de la main et d'un large sourire. Ses pensées était maintenant tournées vers les siens, ceux qui restaient à Budounoki. Il fallait qu'elle songe à leur écrire, et qu'elle le fasse cette fois. Il lui semblait avoir entendu que le temps avait été clément et que les récoltes avaient étés bonnes. Le bon vin coulerait à flots ...

"Mais oui!"

Elle avait bondit vers la paillasse et commençait déjà mélanges et distillations. C'était une idée à exploiter. Le vin, le vin enivre. L'alcool enivre. Et on se bat beaucoup moins bien si on est sous l'emprise de l'alcool. Plusieurs manipulations plus tard, elle tenait une fiole aux couleurs orangées dans une main et un petit flacon aux teintes brunes dans l'autre. Elle fixa le petit flacon à son sabre. Il tenait le long du pommeau, orienté vers la lame. Elle s'assura qu'elle pouvait l'ouvrir d'un mouvement rapide d'un doigt sans difficulté. Ainsi le réactif qu'elle contenait pourrait se déverser le long de la lame. Elle n'aurait en revanche pas droit à l'erreur puisqu'elle ne pouvait pas refermé le flacon. Ce serait donc une technique à une unique utilisation par combat.
Moïra prit une grande inspiration, elle devait être sure du résultat mais n'avait personne sous la main pour tester. Sachant pertinemment qu'avec le mélange en question elle ne risquait rien de plus en cas d'échec que de violentes démangeaisons et une vilaine migraine, elle se résolu à tester la chose elle même.


"Un peu de courage ma grande...."

Elle ouvrit le flacon sur son sabre dont la lame se retrouva vide couverte du mélange brun. Puis, en prenant un air grave, presque théâtral, elle s'entailla légèrement le bout du doigt avec. Première impression, inodore, indolore. Enfin si on exceptait l'odeur du sang et le picotement d'une plaie fraiche.

".. et maintenant..."

La jeune femme attrapa la fiole orange et en versa quelques gouttes sur la plaie. Une grimace inquiète en attendant un résultat... Résultat qui se fit vite sentir. Il y avait longtemps que notre caporal n'avait pas bu d'alcool digne de ce nom et elle commençait à le regretter. Elle tira la chaise près de la fenêtre et s'y assit.

* ....... .... ...*

Elle se demandait si elle aurait une belle gueule de bois une fois l'effet enivrant terminé. La seule chose qui était sure c'était que cette technique d'ivresse instantanée fonctionnait plutôt bien. Certes elle n'avait pas trouvé la réaction gazeuse qu'elle comptait créer dans un premier temps, mais par une suite de relations d'idées elle avait trouvé quelque chose de tout aussi intéressant. Elle allait cependant devoir tenir compte de plusieurs facteurs. La résistance à l'alcool et le gabarit de son adversaire entreraient en jeu. Et puis.. il ne fallait pas oublier qu'elle ne pouvait utiliser cette technique qu'une seule fois et qu'elle ne devait pas louper son coup. Réussir à blesser l'adversaire c'était une chose, il fallait ensuite l'atteindre avec le second mélange.


[rp terminé]

+ 15 Xps Moïra
+ 14 Xps Panda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une explication rationnelle? [Pv:Siid Da' Panda]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !
» La Compagnie Panda
» Les subprimes, explication simplissime
» Explication banque
» Explication ( Abdel )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: Sur le Navire [RP] :: Melodia-
Sauter vers: