Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Solomon Faion - [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solomon Faion
Pirate
Pirate
avatar

Nbre de messages : 91
Inscrit le : 26/05/2008

Feuille de personnage
Niveau:
10/100  (10/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
0/500  (0/500)
MessageSujet: Solomon Faion - [Terminé]   Sam 11 Déc 2010, 02:38

    Première partie
      Avez-vous lu les règles ? Validé à coup de panda
      Comment avez-vous découvert le forum ? Je le connaissais déjà et je suis sur un forum partenaire.
      Une suggestion ? Là comme ça à froid, pas vraiment.
      Simple curiosité, si vous aviez un Fruit du Démon, lequel aimeriez-vous avoir ? Bien-sûr, vous n’êtes pas obligé d’en vouloir un… Si j'en voulais un, ce serait celui de la glace *___* Parce que la glace, c'est la classe ! Mais je n'en veux pas...



    Seconde partie : le personnage.

      Nom et Prénom : Faion Solomon
      Âge : 25ans [Oui l'a vieillit quand même depuis le temps u__u]
      Rang/Grade : A la base, j'étais capitaine, mais en fait, je pense que je ferais mieux de simplement faire partie d'un équipage, même si au début je reste seul. Enfin, après je sais pas si c'est vraiment possible =/
      Métier(s) : Musicien.
      Arme(s) : Aucune si ce n'est son propre corps.
      Équipage : //

      Description :
           De taille plutôt imposante, Solomon ne donne pourtant aucune sensation de puissance. Son corps ne semble pas sculpté outre mesure et pour cause ce n’est pas le cas. Bien sûr, ce n’est pas non plus un gringalet, mais la puissance ne réside pas seulement dans la taille des muscles. Son style vestimentaire accentue cette particularité. Son costume sombre et sa chemise blanche, agrémentés de temps en temps par une cravate, lui donne l’apparence d’un aristocrate, sorti d’un tout autre univers que la piraterie. On peut d’ailleurs dire qu’il possède un certain charme, même si ce n’est pas ce qu’il recherche en premier lieu. C’est simplement au moment de tomber sur son regard que l’on se rend compte d’une aura alors inattendue. Ce sont ses yeux en vérité... Noirs et emplis d’une tristesse que l’on ne soupçonne pas. Ses cheveux longs et sombres encadrent son visage et intensifient cette sensation de mélancolie. Cette expression, il avait réussi à la perdre avec son ancien équipage, mais aujourd’hui elle reste gravée sur ses traits sans ouvertures pour un sourire. Malgré ses quelques années d’activités dans ce monde violent, Solomon ne garde que peu de stigmates du passé. En fait, il y a seulement une cicatrice marquant son tibia gauche et de nombreuses autres striant sa main droite. Il n’explique à personnes d’où elles viennent, celles-ci réveillant trop de blessures anciennes, mentales cette fois.

           L’aspect psychologique justement... Autrefois, Solomon était un pirate plein d’entrain, courant après l’aventure et de nouveaux membres d’équipages, les pourchassant jusqu’à les faire venir avec lui. Désormais, il est beaucoup plus taciturne. Complètement enfermé dans une bulle de remords, il a décidé de reprendre la route pour voir ce qu’il peut faire aujourd’hui. La mort ne l’effraie plus vraiment, lui enlever la vie serait seulement une manière de le libérer. Ne croyez pas qu’il se laissera gentiment avoir pour autant. Ce serait trop facile de fuir, la souffrance est ce qu’il pense être le moyen de se racheter. Il a gardé son talent pour la musique et joue toujours de son instrument de prédilection, le violoncelle, mais ses morceaux sont plus sombres, emplis d’une profonde tristesse. En réalité, seul le temps a une chance de le changer... En attendant, ne vous attendez pas à une once de pitié ou de bonté. Tout cela, il les a perdus, remplacé par une violence nouvelle et parfois gratuite. Tel est l’homme qu’il est devenu.

      Histoire :
      " Parfois le passé n’est qu’un souvenir lointain que l’on tente d’oublier "

           Cette phrase résume plutôt bien mon état d’esprit à l’heure actuelle. Cela fait deux ans déjà que je reste inactif sur cette île. Le gouvernement ne m’a sans doute pas oublié, au mieux je suis peut être simplement dans leurs archives comme un ancien pirate sûrement décédé dans l’ignorance totale. Deux ans, c’est long... La mer me manque mais je ne trouve pas le courage de partir. Est-ce par peur de ne plus être capable de me défendre ou plutôt pour continuer à recevoir ma ration de rhum du jour qui me permet de ne plus penser ? Je laisse cette question en suspens pour me rassurer plus que par soucis de trouver la bonne réponse. En réalité, à l’heure où je commence à écrire ce qui se révèle être une sorte de journal de bord, de journal intime, je pense sérieusement à quitter cet endroit. La marine y fait des apparitions de plus en plus souvent et je crains d’être découvert et arrêté en plein milieu d’une cuite... Peut être devrais je tenter de me sevrer avant de partir, mais cela me semble bien trop irréalisable pour le moment.

      ***
           Cela fait seulement deux jours, deux jours ça me paraissait tellement peu avant mais sans la moindre goutte alcool, je commence à comprendre comment le temps s’écoule. Le manque me donne vraiment l’air d’un fantôme. Pâle, transpirant à toute heure, déglutissant avec peine... Pourtant, tout est prêt pour mon départ. J’ai même réussi à trouver un navire qui veut bien me transporter jusqu’à leur prochaine escale. Pour me couvrir, j’ai demandé cette destination pour sembler avoir un but autre que la fuite et cela semble avoir marché puisque le capitaine a accepté. Seulement, maintenant que j’écris, je ne peux même pas me souvenir du nom qu’il m’a donné. L’important n’est pas là de toute façon. Et demain sera le jour de mon dernier départ dans la vie.

      ***
           Sur le pont aujourd’hui, j’ai peiné à être maître de moi. Le mal de mer qui jamais ne m’avait touché associé à cet état de manque détestable ont eu raison de mon équilibre. Le capitaine s’est inquiété, voulant faire demi-tour pour me faire soigner à terre. Je pense que ses intentions étaient tout autre en réalité. Un homme malade sur un bateau n’est qu’une gêne pour l’équipage. Evidemment j’ai refusé, prétendant que j’allais me réhabitué et il a bien voulu me croire, à condition que je vienne dans sa cabine. En réfléchissant, j’ai fait une erreur en utilisant ces termes. Lors de mon recrutement, je lui ai dit que ce serait ma première expérience sur une embarcation, lui assurer désormais que j’allais reprendre mes anciennes habitudes me trahissaient. Dans ma cabine, en train d’écrire, je me suis mis à trembler et pour la première fois depuis ces trois jours, ce n’est pas le manque qui en est la cause principale. La peur... Adrénaline qui rend cette aventure bien plus intéressante vient de faire son entrée dans mon esprit. Il va me falloir être franc avec cet homme en espérant qu’il comprenne ma situation et ma volonté.

      ***
           Deux coups secs retentirent à la porte de la cabine interrompant sa rédaction. Le nouveau marin releva la tête avant de soupirer en lançant un simple « entrez » à l’homme qui se tenait de l’autre côté de la cloison. La silhouette pénétra dans la petite pièce et Solomon ne leva même pas les yeux. Il savait déjà qui était cette personne et ce qu’elle venait chercher. Lorsqu’il se décida enfin à croiser le regard du capitaine qui semblait impatient et légèrement en colère, il ne cilla pas sans pour autant détacher ses lèvres. Attendre le moment où l’autre briserait le silence, il se l’était promis. Le faire soit même montrerait qu’il regrette sa façon d’agir et ce n’était absolument pas le cas. Le mensonge était sa seule chance de quitter l’île et même si c’était moche pour les autres, lui s’en moquait, seuls ses fins comptaient à présent. Plusieurs minutes s’écoulèrent avant que l’homme, qui avait pris ses aises en face de lui, ne soupire en lançant d’une voix basse mais pleine d’exaspération le sermon qu’il semblait avoir bien préparé.

      « Tu croyais que je n’allais rien remarqué ? Franchement, tu me prends vraiment pour un imbécile, non ? Et quand je viens pour des explications, tu me l’as joue : ce n’est pas moi qui vais commencer à l’ouvrir. Maintenant que je l’ai fait, tu vas peut être avoir le courage d’ouvrir ta gueule et m’expliquer pourquoi un pauvre alcoolique qui prétend ne pas connaître la mer est en fait un ancien habitué des lieux ?! »

           Le ton était monté crescendo pour finir par une explosion de joie qui n’arracha pas même une grimace à l’ancien capitaine. Il planta seulement son regard dans celui de son interlocuteur qui montra les prémices d’un recul avant de se ressaisir. Le jeune homme décida finalement de desserrer les dents pour lancer d’une voix calme qu’il ne reconnut pas l’introduction à son histoire qu’il avait soigneusement préparée.

      « Je vous ai menti, certes, mais m’auriez vous laissé venir avec vous en connaissant la vérité ? D’ailleurs la connaissez-vous seulement... A moins que vous ne soyez là pour l’entendre ? »
      « Il faut croire que tu as raison, alors, je t’écoute, raconte moi ce qui t’a poussé à agir... »
      « Bien. Je suppose que vous l’aurez compris, mais il y a quelques années, j’ai navigué sur les mers régulièrement, pour ne pas dire quotidiennement. Je n’étais pas du côté des marines, évidemment, mais bien avec les pirates. Si la vérité est ce qui vous préoccupe alors prenez vos aises, et ne m’interrompez pas... »

      ~~~Flashback : Quatre années plus tôt~~~
           La mer était quelque peu agitée à l’aube de cette matinée d’automne, mais Solomon était souriant. Il avait réussi à recruter un petit équipage qui tiendrait bon sur les mers du sud. C’était le début de l’aventure qu’il avait souhaitée en quittant son île natale. Rapidement, ils grimpèrent les échelons, faisant augmenter leur prime. Bien sûr, ils n’étaient pas vraiment considérés comme de grands pirates, n’attaquant pas les populations, se défendant simplement lors des offensives de la marine. Ainsi, la vie semblait facile à bord du navire et sur cette mer où la rivalité n’était pas à son comble. Mais bien sûr, les choses ne peuvent jamais resté aussi plate lorsque l’on fait parti de la piraterie. La veille, il avait connu la première dispute au sein de l’équipage. Le membre le plus fort et sans doute celui le plus caractériel s’était rebeller contre le fait de s’éterniser ici. Il voulait Grand Line, ici, il trouvait que les adversaires n’étaient pas de taille... Au final, il avait claqué la porte de la salle où ils prenaient tous leur repas et n’était pas sorti de sa cabine depuis. Pendant toute la nuit, le jeune capitaine avait pensé à ce qu’il devait faire. Il ne se sentait pas prêt à rejoindre cette mer immense où naviguait des dangers bien plus importants qu’ici, ou plutôt, il ne pensait pas que tout son équipage était prêt. En fait hormis lui et ce membre... Pourtant, au petit matin, il avait décidé d’accepter ce fait et leur cap avait changé pour Reverse Montain. En annonçant la nouvelle, tout le monde était ravi. Aucun d’entre eux ne semblait comprendre l’ampleur du danger qui allait les attendre. Mais le principal pour Solomon à cet instant était qu’il avait unifié tout le monde pendant une nouvelle période. Comment pouvait-il savoir que ce serait aussi cette décision qui le condamnerait par la suite ?

      ~~~Flashback : Quatre années plus tôt~~~
      « A ce moment tout allait plutôt bien pour nous. Malgré notre manque d’expérience et notre non violence, nous avions amassé un petit magot. Mais ce rêve dura seulement un temps. Un an en réalité, le temps de passer la première île de Grand Line en réalité... »

      ~~~Flashback : Trois années plus tôt~~~
           En arrivant sur l’île, le capitaine eut un mauvais pressentiment, comme s’il avait senti un danger. Mais tout le monde était tellement confiant... Il décida donc de faire comme si de rien n’était et ils s’aventurèrent sur la terre ferme. Les premiers jours nécessaires à charger le log-pose rassurèrent Solomon qui en oublia sa première impression. Mais à l’aube du quatrième jour, ce fut un cri qui réveilla l’équipage. Un hurlement serait sans doute plus précis, et malgré tout, ils reconnurent la voix. Tous coururent jusqu’au bout du campement improvisé pour trouver un attroupement. Au centre, ils virent le corps du canonnier dans une position complètement surréaliste. Chacun de ses membres avait pris une position improbable pour le corps humain. Un hoquet de terreur parcourut le petit équipage, Saya eut la nausée et tomba à genoux en renvoyant un peu de bile.

      « Alors c’est vous l’équipage qui viendra le sauver ? »

           Le rire tonitruant qui suivit et le sourire carnassier de celui qui devait être le meneur du groupe glaça le sang de tout le monde. Ou presque en tout cas. Mais aucun n’eut le temps de se préparer, l’attaque était lancée. Kota, armé de ses fidèles katanas, se battit avec frénésie mais céda sous le nombre. Jusqu’au bout pourtant il ne laissa échapper aucune exclamation de douleur. Lorsque son corps retomba au sol, sans vie, il était méconnaissable. Le visage déformé par les coups, la gorge tranchée... Mais ce ne fut pas le pire évidemment. Pendant que celui qui avait voulut se mutiner et Solomon résistait toujours, ce furent les gémissements des trois membres féminins de l’équipage qui atteignirent leurs oreilles.

      ~~~Flashback : Trois ans plus tôt~~~
      « Je ne sais pas si vous imaginez ce que ça peut faire à un capitaine qui est sensé protéger son équipage d’entendre trois femmes sous sa responsabilité se faire violer par des monstres. En tout cas, c’est un souvenir qui ne s’efface pas, ça vous hante. Bien sûr, après ça, c’en était finit de toute cette aventure... A la fin, je fus laissé pour mort non loin de la plage tandis que l’autre se faisait embarquer avec eux. Comment et pourquoi je parvins à survivre, je n’en ai aucune idée mais ce fut pourtant ce qui m’arriva. Par la force des choses, j’ai réussi à rejoindre les mers moins dangereuses où vous m’avez trouvé. Pendant les années qui suivirent mon arrivée, je ne fis qu’une chose de ma vie : boire et tenter d’oublier. Seulement voilà, la marine fait de plus en plus de passage et je pense qu’il était temps pour moi de m’enfuir avant d’être repéré et capturé. Vous savez tout désormais. »

           Sans dire un mot, le capitaine attrapa une fiole dans sa poche dont il but une longue gorgée. A l’odeur qui se dégagea lorsqu’il expira, Solomon sut qu’il s’agissait d’un alcool quelconque et son envie de boire se réveilla avec un peu plus de force. Lorsqu’il lui tendit, l’ancien capitaine ne put s’empêcher d’en prendre une gorgée qui sembla le ramener à la raison. L’autre sourit avant de se lever pour poser sa main sur la poignée de la porte.

      « Je comprend plus ou moins tes motivations. C’est pour ça que je te jette pas à la mer. Mais à la prochaine île, tu devras quitter le navire sans bruit et disparaître sans laisser entendre ce que tu as été par le passé. Bonne nuit, et assure toi de bosser correctement demain. »

           Pas une réplique de plus, l’homme était parti laissant Solomon seul devant son carnet et ses souvenirs. Abandonnant tout comme ça, il s’allongea sur sa couchette et s’endormit rapidement. Il n’avait plus que quelques jours et il pourrait recommencer... Pour combien de temps exactement ? Ce n’était pas vraiment ce qui comptait, d’ailleurs, il chercherait toujours à se voir accorder rien que quelques minutes de plus... C’était ainsi qu’il imaginait sa vie désormais, sans chance de marche arrière, mais sans nouveaux regrets non plus. [/color]

      Test RP :

      [justify]     Quelques jours s’étaient écoulés depuis qu’il avait atteint cette nouvelle île et tout semblait encore si compliqué. La marine était aussi présente ici que sur l’ancienne, mais sans l’alcool pour le faire passer pour une épave inoffensive, Solomon se sentait complètement oppressé. Nerveux, il avait déjà subi plusieurs fouilles pour s’assurer de sa situation, sans résultat évidemment. La dernière, remontant à quelques heures seulement, avait été encore plus dangereuse, l’un des marines, un ancien à n’en pas douter, lui avait jeté un long regard, comme s’il se souvenait de quelque chose. Depuis, l’ancien capitaine tournait en rond dans sa chambre en se demandant que faire. A n’en pas douter, il fallait partir, mais la véritable question était comment ? Tromper un nouveau chef de bord était une possibilité, mais s’il était moins tolérant que le premier, sa petite vie se finirait derrière les barreaux. Sans cette solution, il était malheureusement bloqué ici.

      « Fais chier ! »

           La chaise du bureau venait de s’envoler à travers la pièce, frappant le mur avec fracas. Les poings serrés, le pirate tentait en vain de garder un minimum de calme mais les souvenirs de son impuissance lui revenaient en mémoire et ce n’était pas pour l’aider. Les cris, les pleurs, ces rires monstrueux... Tout cela résonnait dans sa tête tandis qu’il tombait à genoux, la tête dans ses mains. C’était trop dur de supporter tout ça à longueur de journée. Il se souvenait maintenant son obsession pour l’alcool, c’était ça le moyen pour les faire taire, pour tout arrêter et continuer dans à vivre dans l’obscurité de l’ivresse. Une larme roula le long de sa joue alors qu’il tentait de résister à l’envie d’y replonger. Juste une fois de plus... Ensuite il pourrait se vaincre lui-même, mais pour ça, il lui faudrait juste une nouvelle fois gouter à la douceur de l’oubli éthylique. Au moment où son esprit craquait complètement sous cette pulsion, envoyant son corps vers la porte qui le menait vers le bar au dessus duquel il louait une chambre, trois coups violents retentirent. Le jeune homme se figea, oubliant aussitôt ce qu’il allait faire. Sa respiration se fit plus rapide alors que son cerveau, lui, bouillonnait. Il ne voyait qu’une catégorie de personnes pouvant venir frapper ici comme ça.

      « Excusez nous, nous sommes de la marine, nous voudrions éclaircir quelque chose avec vous. »

           Le silence fut leur seule réponse. Après tout, il n’avait aucune raison de leur ouvrir. Ils ne pouvaient pas savoir qu’il était déjà rentré chez lui. Son cœur manqua subitement un battement, il avait oublié sa crise, la chaise balancée contre le mur, le bruit qui avait dû alerter tout le monde que la pièce n’était pas vide. L’imbécile ! Il s’était lui-même trahi et maintenant...

      « Nous savons que vous êtes là, c’est juste pour une vérification ! »

           Le ton montait de l’autre côté de la porte alors que Solomon, commençait à paniquer, à perdre le peu de calme retrouvé en pensant à sa prochaine cuite. Même s’ils disaient vrai, il ne lui faudrait que peu de temps pour se trahir lui-même. Alors... Alors... Les marines entendirent des bruits de pas précipités dans la pièce où vivait leur cible. Peut être que l’homme qu’ils avaient tous pris pour un fou lorsqu’il avait dit que ce vagabond était un pirate recherché, et un capitaine qui plus est. Chacun d’entre eux se prépara à enfoncer la porte au signal du caporal à leur tête. Pendant ce temps, l’ancien capitaine finissait de rassemblait le peu d’effets qu’il possédait. Il se dirigeait vers la fenêtre lorsque la voix d’un peu plus tôt retentit de nouveau, plus forte, plus autoritaire, et surtout...

      « Solomon Faion, sors de là où nous emploierons la force ! »

           Plus aucun doute cette fois, il était piégé. Il ne prit pas la peine de l’ouvrir et sauta à travers la vitre, atterrissant dans un rouler bouler dans la rue. Le verre avait tracé de nombreux sillons sur sa peau et tombait dans une pluie fine sur lui. En levant la tête, il aperçut ceux qui le recherchaient, mais pas le temps de se préoccuper, les autres membres de l’équipage devaient être dans la taverne, prêts à intervenir dans ce genre de situation. Mais il ne prit pas la peine de s’en assurer, commençant aussitôt une course folle en direction du centre de l’île. Il s’enfermait, certes, mais c’était là où le nombre de cachettes était le plus important. Et de toute façon, les différents ports seraient sous bonne garde désormais, alors il valait mieux faire profil bas pendant un moment. Une tentative de fuite n’était pas à prendre à la légère, même dans l’état qui était le sien... Seul le couvert des arbres comptait pour le moment, ensuite, Solomon envisagerait les différentes possibilités qui lui restaient désormais, en tant qu’homme et en tant que pirate...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solomon Faion
Pirate
Pirate
avatar

Nbre de messages : 91
Inscrit le : 26/05/2008

Feuille de personnage
Niveau:
10/100  (10/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
0/500  (0/500)
MessageSujet: Re: Solomon Faion - [Terminé]   Jeu 23 Déc 2010, 15:58

Juste un petit up pour savoir où en est la validation de ma fiche. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason O'Neill
.ø. Administrateur .ø.
Colonel
.ø. Administrateur .ø.Colonel
avatar

Nbre de messages : 1051
Equipage : Le Commando Falcon
Inscrit le : 26/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
62/100  (62/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
373/600  (373/600)
MessageSujet: Re: Solomon Faion - [Terminé]   Sam 25 Déc 2010, 05:13

Excuse nous du délai =o

Ta fiche est en observation en partie Staff pour que nous discutions du level a te donner ^^

Merci de patienter encore un peu et désolé ^^'

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason O'Neill
.ø. Administrateur .ø.
Colonel
.ø. Administrateur .ø.Colonel
avatar

Nbre de messages : 1051
Equipage : Le Commando Falcon
Inscrit le : 26/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
62/100  (62/100)
Fruit du Démon : N/A
Expérience:
373/600  (373/600)
MessageSujet: Re: Solomon Faion - [Terminé]   Lun 27 Déc 2010, 21:32

Hummm alors la fiche est bonne =o Mais je vais tout de même te mettre en Pirate simple comme tu ne commanderas pas d'équipage dans l'immédiat =o Bien sur tu pourras tout a fait redevenir Capitaine par la suite si le coeur t'en dit ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baggy
.ø. Modérateur .ø.
Capitaine Pirate
.ø. Modérateur .ø.Capitaine Pirate
avatar

Nbre de messages : 266
Equipage : Clown's Pirates
Prime : 80.000.000
Inscrit le : 07/08/2010

Feuille de personnage
Niveau:
50/100  (50/100)
Fruit du Démon : Bara Bara no Mi
Expérience:
0/400  (0/400)
MessageSujet: Re: Solomon Faion - [Terminé]   Lun 17 Jan 2011, 20:00

Pas de réponse, je considère qu'il n'est pas contre l'idée et ainsi la fiche est classée..~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solomon Faion - [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solomon Faion - [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: Présentations-
Sauter vers: