Chapeau de Paille RPG

Un forum en jeu de rôle basé sur l'univers du célèbre manga One Piece.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 En retard...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moïra O'Connell
Caporal
Caporal
avatar

Nbre de messages : 140
Inscrit le : 06/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
15/100  (15/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
43/400  (43/400)
MessageSujet: En retard...   Mer 29 Déc 2010, 17:52

Moïra venait de terminer le rangement du laboratoire. Elle avait planché sur un réactif qui améliorerait les gants qu'elle avait crées pour Siid mais en vain. Elle n'arrivait pas à obtenir quelque chose de concret. Elle avait de nombreuses idées, mais rien d'exploitable dans immédiat. Comme finissait sa petite vaisselle, car il était pour elle hors de question de laisser trainer quelques éprouvettes ou bêcher hors des étagères, en particulier sur un navire en mer, elle s'effraya du bruit que son estomac venait de produire. La rouquine manqua de peu d'en échapper la fiole qu'elle tenait en main.

*non de non... c'est ton estomac ça ma grande? *

Elle leva les yeux vers le cadran fixé au mur. Elle était là depuis six bonnes heures et n'avait rien avalé. Terminant son ménage, elle se prit à sourire. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas eu l'occasion de se concentrer sr son travail au point d'en oublier de manger. Moïra referma le dernier placard et ôta sa blouse. Bien qu'à cette heure ci le réfectoire serait très certainement vide, ce ne serait sans doute pas le cas des couloirs. Et ce n'était pas la peine de donner aux soldats qu'elle croiserait une raison pour se moquer d'elle dans son dos. Elle avait beau être caporale, cela n'empêcherait rien, elle se souvenait très bien avoir jasé dans le dos de certains supérieurs à une époque... pas si lointaine que ça d'ailleurs...

C'est donc en uniforme qu'elle quitta le laboratoire et se mit en chemin vers le réfectoire. La chimiste, à sa grande surprise, retrouva son chemin sans trop de détours. Comme elle s'y attendait, la salle était vide.


*en même temps, il est 15h... on a pas idée aussi de trainer comme ça... quand c'est l'heure, c'est l'heure.. après l'heure c'est plus l'heure...*

Moïra espérait tout de même pouvoir quémander une assiette. Mais elle avait une certaine appréhension quand à la réaction du ou des cuistots qu'elle trouverait en cuisines. Elle savait que trop bien que malgré son grade, elle allait se faire réprimander. Le ou les cuistots qui travaillaient là avaient d'autres choses à faire que de lui re-préparer une assiette, simplement parce qu'elle avait oublié l'heure. Elle se souvint cependant de la facilité avec laquelle Siid avait obtenu un encas la dernière fois, et elle espérait trouver le "Monsieur Sandwich" du panda. Il y avait du bruit en cuisine. Elle se dirigea donc vers l'entrée et entrouvrit la porte. Elle n'entra pas. La jeune femme n'aurait pas aimé qu'on entre dans son laboratoire sans le lui avoir préalablement demandé quand elle était en train de travailler. C'était en quelque sorte, sa pièce, quelque part où elle pouvait être tranquille, alors elle considéra la cuisine de la même manière et attendit qu'on lui donne l'autorisation d'avancer plus.

"Excusez moi... je sais qu'il est déjà quinze heure mais... s'il vous plait, puis je me permettre de vous demander un encas?"

La jeune femme se demanda dans un premier temps si elle n'y avait pas mis un peu trop de... trop de manières. Mais elle était convaincu qu'elle allait se faire jeter, alors c'était bien la seule chose à faire.. y mettre le plus de miel possible pour avoir une petite chance de repartir avec ne serait ce qu'un sandwich. Elle guetta la réaction de l'homme qui lui tournait pour le moment le dos.

*et merde... c'est pas le Monsieur Sandwich de Siid... *

"Vraiment je suis désolée, je travaillais au laboratoire et je n'ai pas vu l'heure tourner."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatsune Miku
Première Classe
Première Classe
avatar

Nbre de messages : 49
Equipage : The Sentence
Inscrit le : 06/10/2010

Feuille de personnage
Niveau:
12/100  (12/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
18/200  (18/200)
MessageSujet: Re: En retard...   Dim 16 Jan 2011, 01:15

-Alors…vous savez faire combien de nœuds ?
-…Et bien je ne sais pas, ce n’est pas une activité à laquelle je porte de l’intérêt. Répondit l’homme en face de Miku.
-Oh…euh

La jeune demoiselle se tassa un peu plus sur sa chaise. C’était assez gênant de ne pas avoir de conversation. En tout cas les deux hommes en face de Miku semblaient s’ennuyer à mourir. Raa mais quelle erreur de venir manger près d’eux !

-Dis donc tu n’étais pas sous les ordres de Smoker à un moment ?
-Si, ça c’était un homme, un vrai.
-Une fois j’ai servie sous les ordres d’un vice amiral.
-Vraiment ? Et toi…Miku non ? C’est quoi ton parcours ?
-Oh et bien…j’ai été assistance d’un des médecin du quartier général et…c’est à peu près tout.

*Aller Miku dis quelque chose d’intelligent pour changer !*

-C’est incroyable la quantité de médicament que l’on trouve là-bas.

*et zut…*

-Oui je veux bien te croire…Riku ? On débarrasse et on va s’entrainer ?
-Dac je te suis.
-Ah vous allez vous entrainer ? J’aimerais bi…enfin bon courage.
-Merci, bon appétit.

Les deux marin se levèrent avec leur plateau et partirent. Ils laissèrent donc Miku seule devant un plateau presque vide. Les restes d’un repas et une pomme qui n’attendait plus que d’être mangée. Une soirée encore passionnante. La jeune fille ne se rendait pas compte, mais depuis un moment déjà elle mangeait seule tous les soirs, et tous les midi aussi. En même temps le peu de personne qu’elle connaissait, étaient celles qui l’avait vu à la cafétéria, quand Haku lui avait sauté dans les bras. Forcément, les gens prenaient leur distances. Mais sa ne dérangeait pas Miku, elle était heureuse d’avoir Haku comme ami. Même si ce soir là, elle aurait aimé un peu de compagnie. Son père lui racontait souvent que la solidarité et la camaraderie étaient des bases très importantes à acquir. La jeune fille ne manquait pas de bonne volonté, mais justement peut être en avait elle trop. Vous ne trouvez pas cela étrange vous ? Cette gamine qui souri tout le temps, qui fait tout pour vous faire plaisir ? Une vraie lèche-botte, on ne peut pas être aussi sincère. Et pourtant si mais personne n’y croit.
La demoiselle soupira un peu puis se décida qu’elle irait s’entrainer seule tout à l’heure. Elle observa la salle qui se vidait peu à peu. Il était tard, mais elle restait là quand même sans trop de raison. Miku avait terminé tard à l’infirmerie et avait réussi à attraper le cuisinier à temps. Maintenant elle observait le trognon de pomme qu’elle avait terminé. Pourquoi gagner le pont toute seule ?

*Allons Miku tu dois t’entrainer !*

Mais avant cela il fallait entretenir ces outils de combats. Il est vrai que la jeune marine avait vraiment eu du mal à s’adapter à l’entrainement. Endurante certes, mais le maniement du fusils et de l’épée ne lui convenait pas vraiment. Sa maladresse lui faisait tout le temps rater sa cible, et puis à chaque coup de feu, la première classe se couvrait les oreilles. L’épée était lourde et la jeune fille n’avait aucune force dans les bras, bien qu’elle ne manquait pas de mauvaise volonté. C’est pourquoi elle s’était beaucoup tournée vers le domaine médicale, pour finalement atteindre le grade de première classe qui lui avait permis plus de liberté dans le choix des ces armes. Ses éventails avaient put être autorisé et cela l’arrangeait bien. C’était plus maniable, plus léger. Avec la souplesse de Miku, on obtenait des combinaisons redoutables. Bien qu’elle manqua de vitesse et d’agilité mais ça, on pouvait y travailler.
Pour le moment le médecin de bord sortie de leur étui, les deux armes baptisées Ying et Yang pour le symbole peint sur l’acier. Le manche de l’un étant noir l’autre blanc. Replié ainsi, ils avaient l’apparences de simple baguette en bois. Mais dépliés ils étaient plus large et aiguisé de pointe redoutables. Miku déplia Ying, et avec un chiffon, commença à l’astiquer. L’entretien d’une arme et la base de son efficacité. Pour citer son père.

*Pauvre papa…il était déjà caporal à mon stade. Alors que moi je ne suis que…tient caporal.*

En effet, le caporal O’Connel que Miku avait déjà rencontré l’autre jour venait de faire une entrée précipité dans le lieu. Elle aussi elle avait un membre de sa famille qui avait été célèbre. La pauvre, elle avait du tard pour arriver à cette heure là. La jeune fille savait à quel point ce n’était pas drôle de manger seule dans une cafétéria déserte. C’est pourquoi elle lui adressa un signe de main pour l’inviter à la rejoindre.

*Peut être que j’en fais trop ce n’est surement pas convenable d’être aussi familière avec ses supérieurs. Oh après tout c’est une femme très gentille…mon amie ?*

-Caporal ! Venez vous assoir si vous voulez. ^^

A cette proposition, Miku ajouta un sourire plein de chaleur et de gentillesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanio Miyazaki
.ø. Modérateur .ø.
Lieutenant-Colonel

.ø. Modérateur .ø.Lieutenant-Colonel
avatar

Nbre de messages : 356
Equipage : Commando Falcon/The Sentence
Inscrit le : 09/10/2009

Feuille de personnage
Niveau:
51/100  (51/100)
Fruit du Démon : [...]
Expérience:
122/800  (122/800)

MessageSujet: Re: En retard...   Lun 31 Jan 2011, 16:30

*Merde, j'ai encore passé ma journée à étudier. Pourquoi est ce que je ne vois jamais l'heure passer ?

Tanio sortait enfin de sa cabine. Contrairement aux autres équipages, il n'avait pas souhaité avoir une chambre plus grande ou luxueuse. Les joies de capitaine ne devaient pas se résumer à la facilité, c'est pourquoi il avait décider d'occuper une simple cabine. Cependant, au vu des nombreux outils et objets rares qu'il possédait, la pièce était remplie et il restait à peine la place pour caser un lit. Enfin, le jour où il s'habituerait à utiliser les nombreux laboratoires du navire, peut être qu'il lui resterait assez de place pour respirer sans avoir peur de briser un objet.

Il déambula dans les couloirs, blouse blanche sur les épaules, sans prendre garde aux soldats qui passaient en le saluant. Des poches de fatigues étaient visibles sous ses yeux, et le regard vide du capitaine était signe de fatigue. Il n'avait pas mangé depuis la veille, et cela faisait une semaine qu'il n'avait pas fait un repas digne de ce nom. Sa passion pour l'archéologie le dévorait peu à peu, et alors qu'il venait juste de quitter sa chambre, il n'avait déjà qu'une seule envie, étudier. Mais un bon soldat se doit de se reposer, d'autant plus lorsqu'il est capitaine d'un navire de la marine. Il se dirigea donc vers le self. Il espéra que les dames de cuisines n'allaient pas lui refuser un repas, au vu de l'heure il n'espérait même pas croiser une seule personne dans les cuisines, mais qui ne tente rien n'a rien.

Il entra dans la salle de repas, et esquissa un sourire. Seules trois personnes étaient assises autour d'une table, 2 soldats de la seconde escouade de "The Sentence" et.. La première classe Miku Hatsune, le médecin de bord. Il secoua la tête afin de reprendre une vision plus claire et pour sembler plus réveiller, puis se dirigea vers eux. Les deux soldats tenant compagnie à la jeune fille se levèrent alors et partirent. Il s'arrêta alors, se demandant subitement si il restait un peu de nourriture, lorsqu'il fut percuté par quelqu'un. Il se retourna et toisa la personne qui venait de manquer de le faire tomber.

"_Vraiment je suis désolée, je travaillais au laboratoire et je n'ai pas vu l'heure tourner."

La jeune femme était toujours aussi polie, il appréciait ça. Il la regarda droit dans les yeux tout en se demandant si elle faisait exprès de ne pas le reconnaître.

"-Fuh fuh..~ Moïra-san ? Vous êtes toute excusée, moi même je viens tout juste de sortir de ma.. Enfin de ma piaule. C'est de ma faute, je n'aurai pas du m'arrêter si subitement."

Il se retourna, et sans plus attendre partit à la recherche d'un plateau pour se servir de quoi dîner. Par chance il restait quelques victuailles, elles avaient l'air délicieuse et Tanio ne put s'empêcher de s'en servir plusieurs assiettes. Il se saisit ensuite du plateau, en remerciant le cuisinier, puis partit à la recherche d'une table. Là il vit de nouveau la petite Miku, accompagnée cette fois de Moïra. Elles étaient toutes les deux assises autour d'une table et semblaient discuter. Chose qui fit plaisir à Tanio, elles avaient l'air de bien s'entendre. C'était une bonne chose.. Il décida alors d'aller leur tenir compagnie, et sans demander une quelconque permission vint s'asseoir en bout de table afin de garder une vision d'ensemble des deux femmes. Là il se saisit de sa fourchette puis tout en souriant dit:

"- Alors mesdemoiselles, il est bon de travailler, mais il faut parfois se reposer vous savez, dit il. C'était un peu bizarre de sa part de dire une telle chose alors qu'il avait l'air encore plus fatigué qu'elle, permettez moi de m'excuser, mais j'ai bien trop faim pour tenir une longue conversation. Fuh fuh..~"

Il commença donc à manger tout en écoutant ce que ses équipières avaient à dire.

_________________




Si ce monde ne compte que peu de gens bien, alors je me battrais contre ce monde corrompu pour leur donner un monde meilleur ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-draw.forum-actif.net
Sachiko Nahima
Première Classe
Première Classe
avatar

Nbre de messages : 47
Inscrit le : 07/11/2010

Feuille de personnage
Niveau:
12/100  (12/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
0/200  (0/200)
MessageSujet: Re: En retard...   Jeu 03 Fév 2011, 21:44

Lors d’un jour plutôt chaud pour la saison, La demi-géante s’entrainer avec les autres soldats dans la cour. Dut a l’avantage que sa taille lui procurer, Sachiko se battait contre plusieurs marines en même temps. Cela lui plaisait beaucoup, car voir des hommes plus petits qu’elle bataillait à plusieurs contre une femme l’amusait beaucoup. Le fait d’être supérieurs à des hommes lui procurer un sourire jusqu’aux joues. Le féminisme de Sachiko intervient souvent dans des moments sadiques comme celui là ou elle peut massacrer ses amis. Reprenant son esprit combattif, Sachiko repoussa d’un coup les marines qui s’entrainaient avec elle. Elle sourit et remercia ses amis pour cet entrainement sympathique. Elle s’alluma un cigare et passa l’une de ses mains dans ses cheveux pour se recoiffée. Sachiko salua ses amis et s’assit tranquillement sur un banc plus loin. Quelques minutes plus tard, lorsqu’elle commença à fermer les yeux, un officier se présenta et lui annonça qu’un équipage nommé ‘‘ es sentences’’ lui avait été affecté. Elle ouvrit ses yeux et demanda si ce n’était pas mieux de ne pas obliger un équipage à recruter un marine. Il répondit que c’était un ordre et qu’un navire l’amènerait directement au Melodia. Elle suivi l’officier jusqu’au port d’embarquement et montra le bateau de guerre dans lequel elle embarquerait dès que possible. L’officier donna un dossier sur les membres du Melodia pour qu’elle étudie les profils de ses futurs amis :

« Cool, il sont super mignons. »

Sachiko rangea le dossier dans son sac et prépara ses affaires pour embarquer sur le bateau. Une demi-heure plus tard, Sachiko fut fin prête pour rejoindre son nouvel équipage de marine. Le bateau partit en direction du Melodia pour y déposer Sachiko. Lors du trajet, elle s’assit à l’écart et s’alluma un bon cigare en regardant particulièrement son futur chef. Son état d’esprit est assez proche du siens. Le reste de l’équipage est aussi très intéressant à étudier. Sachiko ne s’attend pas vraiment à un accueil particulièrement chaleureux de leur part. Cette situation est plus intéressante pour la demi-géante qui pourra ainsi gagner leurs confiances par son travail. Le voyage dura encore quelques heures quand la vigie aperçût le Melodia au loin. Sachiko rendit les dossiers à l’officier commandant le bateau et attendit l’abordage. Le Melodia se dressa dans la vue de la demi-géante. Un bateau de la marine avec un étendard représentant deux loups. Sachiko pensa que ce bataillon lui correspondait parfaitement. Le jeune marine enfila sa veste et attacha son épée pour avancer jusqu’au Mélodia. Elle s’assit au bord du navire en attendant la fin. Un autre cigare en bouche, Sachiko observa l’océan avec toute son attention. Divers monstres marins furent visibles sur la surface de l’eau et la demi-géante les imaginaient bien en friture. Le navire s’arrêta d’un coup, ce qui eu pour effet de faire tomber Sachiko sur l’un des pauvres marines qui n’avait rien demandé. La demi-géante se releva et enleva le marine très mal positionné sur le corps de Sachiko :

« Allez oust toi, je suis déjà prise. »

Sachiko sourit et le pont fut installé pour faire passer Sachiko. Un marine vint à la rencontre du navire visiteur et l’officier l’informa d’aller chercher le commandant de ce navire et son équipage afin d’intégrer une nouvelle recrue. Sachiko aspira une autre bouffée de son cigare et attendit de voir en vrais ses futurs co-équipiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïra O'Connell
Caporal
Caporal
avatar

Nbre de messages : 140
Inscrit le : 06/09/2010

Feuille de personnage
Niveau:
15/100  (15/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
43/400  (43/400)
MessageSujet: Re: En retard...   Mar 08 Fév 2011, 02:14

[HRP : avant tout désolée du retard, j'ai pas mal de choses en tête ces temps ci, mais je vais tacher d'être un peu plus présente que je ne l'ai été ces derniers jours, les choses se calment peu à peu]

Tout en attendant une réaction de la part de l'homme en cuisine, Moïra jeta un œil par dessus son épaule. Elle balaya de nouveau le réfectoire du regard pour apercevoir Miku qu'elle n'avait pas vue en entrant. Celle ci lui fit un petit signe de la main en lui proposant de se joindre à elle. Elle lui fit signe à son tour avant de reporter son attention dans la cuisine. oui il lui serait agréable de discuter de nouveau avec le medecin, mais pas le ventre vide. Malheureusement, maladresse ou malchance, elle avait fait un pas de trop et avait percuté l'homme qui se tenait toujours de dos devant elle. Il ne lui laissa pas le temps de s'excuser, Mieux encore, il s'excusa lui même.

"-Fuh fuh..~ Moïra-san ? Vous êtes toute excusée, moi même je viens tout juste de sortir de ma.. Enfin de ma piaule. C'est de ma faute, je n'aurai pas du m'arrêter si subitement."


*... juste ciel.. le lieutenant colonel Miyazaki... et merde ma grande.. là pour une boulette....*

Elle était en train de se sermonner quand elle "assimila" le sens de ses paroles.

*Comment ça sa faute... comment ça je suis toute excusée... ?*

La jeune chimiste allait pour protester, c'était clairement sa faute à elle, pas celle de son supérieur, elle ne regardait pas où elle allait.. Mais il ne lui en avait pas laissé le temps, il était à la recherche de quelques victuailles pour remplir son plateau lui aussi. Gênée, les joues écarlates, Moïra s'empressa de profiter de l'absence de préposés au lieu pour se servir en filer s'asseoir prés de Miku. Elle avait devancé le lieutenant colonel et espérait qu'il ne se joigne pas à elles. Non pas qu'elle n'aurait pas aimé lui poser quelques questions, mais elle ne voulait pas se ridiculiser ou commettre un impaire. Elle chercha à engager la conversation avec Miku, afin de chasser de ses joues les stigmates de la gêne occasionnée par les escuses de leur supérieur.

"Miku! Je suis ravie de te retrouver ici. Ravie aussi de voir que je ne suis pas la seule en retard au repas."

Elle avait ajouté un large sourire à cette dernière phrase. Dernière tentative pour s'auto-rassurée. Tentative complètement foutue à l'eau par l'arrivée à leur table du lieutenant colonel.

*... excuse toi ma grande bon sang...*

Une fois encore, il la devança.

"- Alors mesdemoiselles, il est bon de travailler, mais il faut parfois se reposer vous savez. Permettez moi de m'excuser, mais j'ai bien trop faim pour tenir une longue conversation. Fuh fuh..~"

Curieusement, cette phrase, accompagnée d'un large mouvement de fourchette, avait suffit à la fois à chasser le stress de la jeune femme et à susciter une vive curiosité. Elle baragouina un "bon appétit" à peine audible. Puis elle secoua la tête, comme pour reprendre ses esprits.


"Pardonnez moi encore pour tout à l'heure. Je.. vous avez raisons, je dois être trop distraite, je devrait chasser mes recherches de mon esprit au moins jusqu'à ce que j'ai repassé cette porte."

Elle avait indiqué la porte du réfectoire en un mouvement rapide, une grimace plus qu'un sourire sur les lèvres. Ensuite de quoi elle se tourna vers Miku.

"J'ai apprit que tu jouais aux cartes. Je crois que je n'ai jamais été douée pour ça..."

La jeune femme s'était interrompue dans sa phrase, le regard fixé sur son verre. Elle se sentait tellement ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatsune Miku
Première Classe
Première Classe
avatar

Nbre de messages : 49
Equipage : The Sentence
Inscrit le : 06/10/2010

Feuille de personnage
Niveau:
12/100  (12/100)
Fruit du Démon :
Expérience:
18/200  (18/200)
MessageSujet: Re: En retard...   Jeu 24 Fév 2011, 23:15

Il suffit parfois d’attendre un peu pour que le destin vous amène ce que vous demandez. Et il arrive même qu’il ne fasse pas les choses à moitié. Vois tu Miku, tu demande un peu de compagnie et tu te retrouve avec le lieutenant colonel !
Enfin laissons cela pour revenir aux précédents évènements: La jeune marine avait fait signe à la caporal afin qu’elle vienne lui tenir compagnie. Chose amèrement regrettée par la suite, car après tout, rien ne lui permettait d’être aussi familière avec un officier plus haut gradée. Mais maintenant qu’elle était là, autant en profiter, d’autant plus qu’elle était vraiment sympathique. De toute manière, sympathique ou non, Miku acceptait tout le monde, tel qu’il était. La jeune femme qu’elle avait invité vint donc s’assoir à ses cotés et lui répondit ceci:

-Miku! Je suis ravie de te retrouver ici. Ravie aussi de voir que je ne suis pas la seule en retard au repas.

A force d’arriver en retard à la cafétéria, Miku était connue du cuisinier, surtout après le petit incident avec Haku. Moïra travaillait tard elle aussi, le laboratoire restait très longtemps allumé soir.

-Moi également Moïra-sama, j’en suis très honorée.

Partager un repas avec une amie, un petit plaisir de la vie que la jeune médecin apprécie beaucoup. Même si pour sa part, elle avait déjà terminé son repas. Mais il n’y avait pas de raison de s’en aller bien au contraire, elle continua d’astiquer son éventail, Ying tout en commençant la conversation avec la caporal. Du moins elle aurait voulu commencer une conversation, mais cette tentative tomba à l’eau par l’arrivée de quelqu’un que Miku n’aurait jamais soupçonnée.
Et voilà notre cher destin qui accomplie ton souhait jeune fille, profites bien, le lieutenant colonel qui te rejoint, ce n’est pas une chance donnée à tout le monde. Chance ? Enfin ce n’est pas comme cela que l’adolescente vis les choses car elle affichait un sourire assez crispé quand elle entendit sa voix:

-Alors mesdemoiselles, il est bon de travailler, mais il faut parfois se reposer vous savez. Permettez moi de m'excuser, mais j'ai bien trop faim pour tenir une longue conversation. Fuh fuh…

Oh pas que Miku n’appréciait pas son chef de bord. Bien au contraire, mais la seule fois où elle avait vu, c’était par terre, renversé par ses soins. Ajoutons à cela le respect très poussé qu’elle voue à ses supérieurs, vous comprendrez alors pourquoi la jeune marine tressaillit en voyant que la plus haut gradé du navire venait s’installer à sa table. D’ailleurs, dans sa tête, les mots qu’ils avaient prononcé se percutait, s’emmêlait et n’avait aucun sens. Son premier réflexe fut automatiquement de la salué d’un garde-à-vous très strict….avec le chiffon dans la main….suivit d’un rapide:

-Bonsoir Lieutenant Colonel Miyazaki…

Mais ces quelques mots se perdirent bien vite dans cette grande salle. D’ailleurs, Moïra continua de parler à sa place sans qu’elle ne cherche à comprendre.
Miku serra son chiffon dans sa main et reprit très rapidement son travail qui consistait à nettoyer son arme. On la sentait très nerveuse…cet état frénétique s’acheva quand elle entendit Moïra s’adresser à elle:

-J'ai apprit que tu jouais aux cartes. Je crois que je n'ai jamais été douée pour ça...

Aïe, le destin a toujours un revers Miku. Malicieux, incontrôlable, il amène parfois à regretter nos souhaits, mais bon, il faut accepter cela.
La jeune fille vit ses joues devenirs rouges au rappel de cette soirée qu’elle avait passée avec Haku. C’était une excellente soirée, elle s’était fait un nouvel ami et ce souvenir restait très positif dans son esprit. Le seul ennuie était l’agitation provoquée à la cafétéria…mais au fond Miku était heureuse d’avoir put se faire un ami. Elle répondit tout de même:

-Oh vous savez je n’avais jamais jouée aux cartes…je ne suis pas très douée non plus…

Ah destin, quel prix Miku va-t-elle devoir encore payée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En retard...   

Revenir en haut Aller en bas
 
En retard...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un mois de retard pour la rentrée
» réveil en retard ou l'art d'avoir la honte (libre)
» La cavalerie arrive toujours en retard [Galowyr Dyrian]
» en retard, en retard. j'ai rendez-vous quelque part ! (jin kyung)
» Je suis en retard, tu m'en vois désolé (Catherine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chapeau de Paille RPG :: Sur le Navire [RP] :: Melodia-
Sauter vers: